Sign in to follow this  
stormshadow

SKYLON

Recommended Posts

test sur les entrés d'air/refroidisseur :

http://www.bbc.co.uk/news/science-environment-17864782

Petit résumé de l'opération :

+ Le test a pour but de valider la technologie du système refroidisseur uniquement.

+ Le banc d'essai comprend donc un refroidisseur qui est couplé avec un turboréacteur pour assurer le flux et un système de réduction du bruit des gaz de sortie (pour rester en bons termes avec les voisins...).

+ L'air entre à 20°C et est refroidi à -140°C par une boucle d'azote liquide (C'est l'H2 liquide qui rempli ce role dans le Skylon).

Du coté financier, l'article indique enfin que des experts de l'ESA ont mené un audit positif de l'ensemble du projet et ce à la demande de l'agence spatial britannique.

Cela permet à Reaction Engine Limited d'espérer recevoir une partie de fonds gouvernementaux et attirer ainsi des investisseurs privés pour boucler un budget de 250M£ nécessaire pour les étapes de développements suivantes : test d'un moteur de taille réduite, test d'un moteur complet en l'air,...

Share this post


Link to post
Share on other sites

cela fait longtemps aussi que je suis ce projet très séduisant sur le papier.

tout tourne autour du moteur en fait, aérobie jusqu'à M5 ce qui permet de gonfler l'isp et d'atteindre l'orbite avec un rapport de masses non délirant, et avec un seul type de moteur pour éviter d'emporter trop de poids mort.

le problème, comme le souligne Marcus, c'est que ce moteur est très compliqué et qu'il n'est pas du tout garanti que sa mise au point se passe selon les prévision de reaction engines, que ce soit en termes de délais, de coût ou de performance.

je pense que c'est la principale raison pour laquelle le projet reste dans les cartons: le risque est très élevé, pas seulement en termes de coût, à la limite s'il produisait les résultats escomptés pour $20Md ça resterait très compétitif face à tous les lanceurs classiques.

mais il n'est pas du tout garanti que pour ce prix on obtienne à l'arrivée un moteur suffisamment performant pour atteindre l'orbite avec une charge utile, et là on aurait fichu en l'air une montagne de fric.

ce n'est pas comme si on ne fichait pas déjà en l'air des montagnes de fric tous les ans, mais bon.

Share this post


Link to post
Share on other sites

est ce que les anglais on deja une experience dans le domaine spatial?

Les Anglais ont fait partis des pays pionniers de l'espace. Ils ont lancés leur premier satellite Ariel 1 en 1964. Donc avant la France en 1965 avec Asterix.

Mais leurs capacités en lanceurs ont toujours été plus limitées. Ils n’ont réussis qu’un seul lancement en 1971.

C’est probablement une conséquence de l’accord entre les UK et USA concernant la vente de missiles Poséidon. Sans le besoin d’avoir une capacité autonome de lancement de l’arme nucléaire, les Anglais ont abandonnés leurs capacités de lancements spatiaux.

Aujourd’hui, ils ont des capacités pour les satellites civils qui font partie d’EADS Astrium. Mais ils n’ont plus les compétences pour faire un lanceur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

est ce que les anglais on deja une experience dans le domaine spatial?

Oui mais assez ancienne: http://en.wikipedia.org/wiki/Black_Arrow

Par contre Rolls-Royce reste un des vrais leaders mondiaux des réacteurs, ce qui manifestement suffit lorsque l'on songe au succès du RL-10 de P&W.

l'un dans l'autre, que les anglais puissent concevoir un engin comme skylon n'est pas absurde, le principal problème c'est le risque et l'absence quasi-totale de politique spatiale en UK.

Share this post


Link to post
Share on other sites

peu être pas vu qu'ils viennent quand même de créer leur propre agence spatial donc c'est qu'ils ont compris l’importance de l'espace

Le Gabon aussi  :oops: :lol:

http://www.gabon-vert.com/l-actualite/l-actualite/creation-de-l-agence-gabonaise-d-etudes-et-d-observations-spatiales-et

C'est donc la preuve d'une vraie prise de conscience chez les Anglais  :lol: :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

peu être pas vu qu'ils viennent quand même de créer leur propre agence spatial donc c'est qu'ils ont compris l’importance de l'espace

Ils changent d’organisation mais le ministre responsable de la création a insisté lourdement qu’ils ne vont pas augmenter le budget spatial existant. Son leitmotiv : « ne pas dépenser plus mais mieux »

Les commentateurs UK était généralement septique sur les chances de cette nouvelle agencede changer quoi que cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Reaction Engines Ltd emboche:

http://www.reactionengines.co.uk/careers.html

donc c'est que le projet doit bien se porter ?

  Cela ne veut strictement rien dire, tu sais, tu peux visiter la plupart des sites internet liés a des entreprises tant de l'aéronautique de pointe, de l'électronique de haut niveau, de science, de labos, grandes marques de véhicules ect ect ect

  Qui dans les faits sont des potentiels licencieurs au niveau production, et des offreurs d'opportunités de carrière en même temps dans les emplois de hauts niveaux ...

Ca a toujours été ainsi ... Tu peux aller sur le site internet de Dassault par exemple, il y a toute un pan du site lié aux carrières et recrutement pour les emplois de haut niveau : pourtant dans les faits est ce que Dassault est une boite qui recrute ?

  Bien souvent ils n'ont même pas de perspectives réelles a proposer : mais il est aussi toujours bon de savoir qui est sur le marché de l'emploi au cas ou

  On ne peut rien en conclure, aujourd'hui pour une marque ou autres entreprises du genre : avoir un volet de recrutement sur le net est le minimum syndical que tu retrouveras de partout ... D'autant + que ça permet aussi de récupérer des infos potentiellement intéressantes pour des cabinets "chasseurs de têtes" qui leur sont potentiellement liés financièrement

  Dernière chose : dans le domaine des hautes technologies et développement, on est pas dans un domaine ou il faut absolument s'accrocher envers et contre tout a son emploi, son poste : les rapports "sociaux" sont différents ... Les départs volontaires sont fréquents et légions : car beaucoup profitent simplement d'un passage dans une entreprise pour ce faire un "CV" qui enrichissent leur diplomes : ils ne comptent pas y rester : mais en faire un argument pour se faire recruter ailleurs avec des exigences salariales + "poussées"

  Tout comme dans le domaine de la recherche technologique : niveau postes, les ingénieurs vont et viennent ... Participer a un projet, puis ont besoin de partir ailleurs : idem, soit parce qu'ils veulent se vendre + cher et profiter de l'expérience, ou soit parce qu'ils désiraient participer a un projet pour y acquérir des expériences bien précises

  Du coup il y a tout le temps des postes qui se libèrent, et il faut alors recruter en permanence, et souvent prévoir 2 ans a l'avance des départs dont on sait ou l'on se doute qu'ils auront lieu pour la politique des ressources humaines

  Le climat de rapport a l'emploi y est fondamentalement différent qu'une relation salarié/patronat/direction ou a l'inverse la logique veut qu'on s'accroche a un job a moins d'etre poussé a la démission

  Chose qu'on voit aussi souvent dans les boites informatiques ect :  par exemple je me rappel d'un type qui devait quitter blizzard parce que son poste en gros supprimé a la fin d'un projet (sorti d'un jeu imminent) cela jasait sur le fait qu'il pouvait avoir les boules de se faire éjecter ou quoi : mais en realité le mec sur son blog perso : remerciait tout le monde autour du projet ect et content de son expérience et partait de chez blizzard avec le sourire ect (tu m'étonnes après ça, il sait qu'il pourra se vendre cher a d'autres boites de dev de jeux vidéos concurrentes ... Même si des clauses peuvent l'empécher potentiellement de se faire recruter pour le dev d'un produit rigoureusement le même ou fort similaire)

  A haut niveau les emplois ont une gestion qui paraitrait venue d'un autre monde pour les salariés qui eux ne sont clairement pas traités de la même façon et dont les rapports sont pas les mêmes ...

  D'ou pourquoi il y a toujours une logique de recrutement dans une entreprise de haut niveau de ci ou ça ... C'est lié a une gestion sociale bien intrinsèque a ces jobs ou les départs sont très fréquents et volontaires

Share this post


Link to post
Share on other sites

'Britain to Australia in four hours' with new engine

Passengers could fly to Australia in as little as four hours after British scientists invented a new cooling system which they described as "the biggest breakthrough in propulsion since the jet engine".

Image IPB

By Nick Collins, Science Correspondent

3:50PM GMT 28 Nov 2012

The new technology created by scientists at Reaction Engines can cool air entering an engine from 1,000C to -150C in a hundredth of a second without creating icy blockages.

This would allow a jet engine to run safely at much higher power than is currently possible without overheating, meaning it could reach speeds of more than 2,000mph.

Alan Bond, who led the research, said: "If you wanted to go to Australia, or anywhere else in the antipodal world in four hours or so, then that would be the best way to go and you would pay [the cost of] a first class or business class flight."

Incorporating the "Sabre" engine system into a passenger aircraft would involve redesigning its entire engine, so inventors do not expect it would ever be used for more than 10 per cent of flights.

But they claim it could revolutionise space flight, the purpose it was designed for, by allowing aircraft to fly directly into orbit and back to earth in one clean stage.

Current jet engines are not powerful enough to launch an aircraft into space because they can not operate at a high enough power without overheating.

The breakthrough technology is a cooling system which uses an array of thin pipes, arranged in a "swirl" pattern and filled with condensed helium, to extract heat from air and cool it to minus 150C before it enters the engine.

In normal circumstances, this would cause moisture in the air to freeze, coating the engine with frost, but the company has also developed a sevred method which prevents this from happening.

Having successfully demonstrated the engine and gained formal approval from the European Space Agency, the company hopes to secure £250m to produce a final design, and the services of a manufacturer.

The endgame is an 84m-long aircraft called Skylon which would take off from a runway and operate like a jet engine at low altitude, taking in oxygen from the air, before switching to "rocket mode" and burning its own fuel supply after reaching high speeds.

The "air-breathing" initial phase would allow the vehicle to carry less weight from the outset, meaning it would have more thrust relative to its weight and could fly into orbit in one smooth phase rather than using disposable rockets as it rises.

Having a fully reusable and more efficient engine would dramatically reduce the cost of space flight, researchers claim. They hope their engine will be operational within a decade.

Reaction Engines described the invention as "The biggest breakthrough in propulsion technology since the jet engine".

Tim Hayter, CEO, said: "This means that we can build a hybrid air-breathing rocket engine. What this is going to permit orbital and high-speed propulsion."

Dr Mark Ford, of the ESA, who monitored the testing of the engine, added: "The gateway is now open to move beyond the jet age."

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je vient de lire un projet de P&W de J-57 fonctionnant a l’hydrogène, le P&W 304. Apparemment, l'idée du refroidisseur n'est pas nouvelle.

The hot-gas-to-hydrogen heat exchanger (fig. 42) was the most unusual and interesting component of the 304 engine. With an outside diameter of 182 centimeters, the unit consisted of banks of 48-millimeter stainless steel tubing in an involute pattern to ensure uniform air flow. An enormous amount of tubing was used-enough to stretch over 8 kilometers; 2240 tube joints were furnace-brazed. The hydrogen passing through the heat exchanger was heated from 20 K to 1000 K, and the entering combustion gas temperature was 1500 K. The rate of heat transfer was 21 000 kilowatts (72 million Btu/hr), enough to heat 700 six-room houses

http://www.hq.nasa.gov/office/pao/History/SP-4404/ch8-9.htm

Image IPB

Aparement ils n'ontr rien inventés. Par contre il ont rudement amélioré la chose certe (des tubes acier de 48mm dans ce P&W 304, contre des tubes iconel de 1mm -avec une épaisseur de 30/40 micron- sur le moteur su skylon)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le projet passe dans la phase 3.

http://sen.com/news/skylon-spaceplane-s-inventor-sees-busy-spaceports-coming-soon

Ils vont commencer à construire certaines pièces... Et ils recrutent en masse, ils visent à triplé leur personnel d'ici à 8 ans

Test d'une première version basique du moteur pour 2019.

Ca va être intéressant a suivre. C'est je crois mon projet favoris: assez réaliste en terme technique et qui pourrait apporter beaucoup pour faire évoluer le transport spatial.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Skylon va faire avancer la conquête spatiale mais qu'ils se dépêchent bon-sang,
 
Je veux au moins passer une semaine dans un hôtel lunaire 5 étoiles avec vue sur la mer de la tranquillité (avec promenade en jeep comprise dans le séjour) avant l'âge de la retraite (qui sera d'ici là repoussé à 80 ans).

Edited by Sovngard
  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,405
    Total Members
    1,405
    Most Online
    Polanski
    Newest Member
    Polanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,692
    Total Topics
    1,244,812
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries