Sign in to follow this  
Suchet

Le meilleur divisionnaire de la Seconde Guerre mondiale

Recommended Posts

Divisionnaire: ce dit d'une monnaie dont la valeur est inférieure à l'unité monétaire.

Division 8) sur un ADF veux dire : Unité placée sous le commandement d'un général et qui rassemble des troupes appartenant à toutes les armes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suchet veut dire meilleur commandant de division

La réponse est impossible à donner car ça dépend de quel type de division on parle ( blindée, infanterie, para pour les principales unités ), de quel type de combat ( offensif ou défensif ) sans compter l'influence déterminante du terrain et des échelons supérieurs et inférieurs du commandement, de la valeur de la troupe ( bref le contexte )

Enfin certains divisionnaires de très haut niveaux ont été très vite promus à des échelons supérieurs

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour etre chauvin :: philippe kieffer

sinon  B. H. Vandervoort :) à un échelon quand même plus petit que Patton et Rommel ^^

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour etre chauvin :: philippe kieffer

Il a commandé une division ?

sinon  B. H. Vandervoort :) à un échelon quand même plus petit que Patton et Rommel ^^

Présente le nous stp ?

Sinon Patton n'a jamais commandé de division durant la seconde guerre mondiale

Rommel a lui commandé la 7iè Panzer division durant la campagne de France

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour moi il s'agissait de meneurs d'hommes et non pas de commandant de division d'où Kieffer par exemple et c'etait de l'humour :)

Vandervoort etait un officier de la 82e aéroporté Commandant un bataillon (le 505e) qui a fait,l'op Husky, le jour J et Market Garden.

J'avais lu un texte sur lui au musée d'arromanche, c’était un officier aimé de ses hommes et assez habile pour mener des attaques de "semi encerclement" c'est pour moi un "petit" nom qui a quand même fait beaucoup :)

voila ce qu'on trouve sur lui sur wiki

He was twice awarded the Distinguished Service Cross.

Vandervoort transferred to the newly-established paratroops in the summer of 1940, and was promoted to first lieutenant on 10 October 1941. Promoted to captain on 3 August 1942, he served as a Company Commander in the 505th Parachute Infantry Regiment, and was promoted to major on 28 April 1943, and served as Operations Officer (S-3) in the 504th Parachute Regimental Combat Team at the invasion of Sicily and in the landings at Salerno.[2]

Promoted to lieutenant colonel on 1 June 1944, he was the Commanding Officer of the 2nd Battalion, 505th PIR, during the airborne landings in Normandy. Vandervoort led his battalion in defending the town of Sainte-Mère-Église on 6 June in "Mission Boston", despite having broken his ankle on landing.[2] During "Operation Market Garden" in September 1944, he led the assault on the Waal Bridge at Nijmegen while the 3rd Battalion, 504th PIR, made the assault crossing. General Matthew B. Ridgway described Vandervoort as "one of the bravest and toughest battle commanders I ever knew".[3] At Goronne he was wounded by mortar fire, so was unable to take part in the divisions' advance into Germany.

[edit] Post war

He was promoted to colonel on 7 July 1946, and retired from the army on 31 August. After studying at Ohio State University he joined the Foreign Service in 1947. He served as an Executive Officer in the Department of the Army in 1950-54, acting as joint political adviser to the Commanding General United Nations Forces and UN Ambassador, Korea, in 1951-52, and was studied at the Armed Forces Staff College in 1953. He served as a military attaché at the US Embassy in Lisbon, Portugal, in 1955-58, and was assigned to the Department of State in 1958-60. He then served in the Executive Office of the Central Intelligence Agency (CIA), from 1960–66, also serving as a consultant on politico-military affairs to the US Army Staff in 1960, and as a plans and program officer on the Army Staff, Department of Defense, in 1964.[2]

Benjamin Vandervoort died on the 22 November 1990 at the age of 73 years at a nursing home from the effects of a fall.[1]

He had two children with his wife Nedra; a son and a daughter.[1]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Suchet veut dire meilleur commandant de division

La réponse est impossible à donner car ça dépend de quel type de division on parle ( blindée, infanterie, para pour les principales unités ), de quel type de combat ( offensif ou défensif ) sans compter l'influence déterminante du terrain et des échelons supérieurs et inférieurs du commandement, de la valeur de la troupe ( bref le contexte )

Enfin certains divisionnaires de très haut niveaux ont été très vite promus à des échelons supérieurs

Pour répondre à la question je dirais LECLERC avec la 2em DB.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour répondre à la question je dirais LECLERC avec la 2em DB

Je plussoie: Leclerc pour avoir rallié l'empire et rendu son honneur à notre armée.

Et j'ajoute Pierre Koenig, le "grain de sable" de Bir-Kakeim, parce que les 3700 hommes de la 13DBLE ont fait plus qu'une division toute entière.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je plussoie: Leclerc pour avoir rallié l'empire et rendu son honneur à notre armée.

Et j'ajoute Pierre Koenig, le "grain de sable" de Bir-Kakeim, parce que les 3700 hommes de la 13DBLE ont fait plus qu'une division toute entière.

il n'y avait que des hommes de la 13°DBLE  ;)

http://fr.wikipedia.org/wiki/1re_brigade_fran%C3%A7aise_libre

http://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_de_Bir_Hakeim

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dirai :

en premier SEPP DIETRICH  cdt de SS PANZER DIVISION

Choix assez étonnant puisque Dietriech est un amateur sans formation militaire d'officier qui est arrivé à son poste par ses affinités politiques avec le régime nazi (il fait penser à l'autre amateur qui lui est à la tête de toute l'armée allemande).

En pratique il a poussé le "commandement depuis l'avant" à l'exagération au point de ne diriger que des actions tactiques locales à la place de ses subordonnés, abandonnant de facto son poste de commandement de division à son EM.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi côté français :

-En 1, les commandants des 16 et 24 DI pour leur défense de la tête de pont de Péronne en juin 1940

-En 2, De Lattre de Tassigny pour sa défense sur l'Aisne ne juin 1940

-En 3, Leclerc pour la destruction d'un brigade blindée allemande à Dompaire et pour les commentaires élogieux de Patton à l'encontre de la 2iè DB ( sa meilleure unité dixit )

Côté allemand :

- Rommel pour la campagne de France à la tête de la 7iè Pz

- Manteuffel car cité par ses pairs comme le meilleur divisionnaire sur le front germano-soviétique

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour moi côté français :

-En 1, les commandants des 16 et 24 DI pour leur défense de la tête de pont de Péronne en juin 1940

-En 2, De Lattre de Tassigny pour sa défense sur l'Aisne ne juin 1940

-En 3, Leclerc pour la destruction d'un brigade blindée allemande à Dompaire et pour les commentaires élogieux de Patton à l'encontre de la 2iè DB ( sa meilleure unité dixit )

Plutot d'accord, ceci dit quelques remarques.

Pour le 1): victoire défensive assez méconnue, c'est l'action française la plus brillante de la campagne (bien plus que les exemples de Abbeville ou Moncornet  :O >:( que l'on entend souvent citer et dans une moindre mesure Stonne Gembloux). Ceci dit, la défense a peut être plus profité d'une erreur allemande, à savoir utiliser les chars en percée sur une ligne défensive bien établie, que d'un commandement extraordinairement bon: les autres attaques notamment l'attaque principale celle du PzG Kleist a utilisé l'infanterie pour faire la percée en réservant les chars à l'exploitation, avec des résultats bien meilleurs.

Le 3) est aussi le résultat d'un erreur allemande où les panzerbrigades allemandes étaient tout de même une ineptie sans nom sur le front occidental, contraires à tous les enseignement de la guerre, et qui ont connu la catastrophe à peu près partout où elles ont été engagées. Ce qui n'enlève rien au mérite indiscutable de la 2ième DB, mais une autre GU blindée alliée aurait peut être pu obtenir une victoire semblable?

Côté allemand :

- Rommel pour la campagne de France à la tête de la 7iè Pz

D'accord, d'ailleurs il avait mieux compris intuitivement le fonctionnement de la guerre blindée moderne, de par son expérience des tactiques d'infiltration de l'infanterie, que les théoriciens/visionnaires comme Guderian. Pour la note Rommel est un converti tardif (le mot est faible) aux blindés lors de la guerre de pologne, qui n'avait pas de bagage théorique ni de temps important passé en tant que chef de GU blindé en temps de paix. Pourtant c'est celui qui crée la première tête de pont le 12 mai au soir, perce le premier la défense française dès le 13 mai, avec un axe d'attaque pourtant non prioritaire par rapport à Sedan. Puis il est le premier à trouver la solution contre la défense en hérisson lors de fall rot et là encore à percer.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le 3) est aussi le résultat d'un erreur allemande où les panzerbrigades allemandes étaient tout de même une ineptie sans nom sur le front occidental, contraires à tous les enseignement de la guerre, et qui ont connu la catastrophe à peu près partout où elles ont été engagées. Ce qui n'enlève rien au mérite indiscutable de la 2ième DB, mais une autre GU blindée alliée aurait peut être pu obtenir une victoire semblable?

La 90iè DI US a effectivement obtenu une victoire semblable face à une autre brigade blindée allemande au même moment et au même endroit ( Lorraine )

Share this post


Link to post
Share on other sites

Allez deux pour la Route pas de jaloux

-Heinz "le rapide" pour ses actions en 1940/1942 même si après sa tactique dans les combats d'encerclements eut moins de succès

mais surtout

Mikhaïl Iefimovitch Katoukov

Fils de paysans russes, Mikhaïl E. Katoukov entre dans l'Armée Rouge en 1919. Après la Guerre Civile, il gravit peu à peu les échelons de l'armée et devient officier. En 1935, il est diplômé de l'Académie Militaire où il s'est spécialisé dans l'arme blindée.

Au début de la Grande Guerre Patriotique il commande la 4e Brigade Blindée du 1er Corps de Fusiliers de la Garde. Lors de l'opération Typhon en novembre 1941, il est le premier commandant soviétique à enrayer la progression du 2. Panzergruppe de Guderian dans le secteur de Toula. Pour ce fait d'arme, il reçoit le commandement de la 1re Brigade Blindée de la Garde. Un an plus tard en décembre 1942, lors de l'Opération Mars, Mikhaïl E. Katoukov alors à la tête du 1er Corps Blindé de la Garde, réussit à opérer une pénétration en profondeur dans les lignes allemandes dans le saillant de Rjev.

Au début de 1943, il reçoit le commandement de la Ire Armée de Chars. Cette unité est engagée dans la bataille de Koursk, dans le secteur sud (Front de Voronej, Vatoutine) et, malgré l'infériorité matérielle de ses blindés, il assure une défense brillante face aux forces de Hoth (4. Panzerarmee), en concédant de grands sacrifices. La Iere Armée de Chars devient alors la Iere Armée Blindée de la Garde. Katoukov ne lâchera jamais son commandement.

En 1944, à la tête de cette prestigieuse unité, il participe à la libération de l'Ukraine et à l'Opération Bagration pendant laquelle il réussit à opérer une très bonne manoeuvre en crochet dans le secteur de Lvov (opération Lvov-Sandomierz). Katoukov dirige ensuite ses blindés dans l'opération Vistule-Oder, pendant laquelle il déplore l'ordre de Joukov d'engager les chars de son armée contre la colline bien défendue de Seelow. Enfin, la Iere Armée Blindée de la Garde contribue puissamment à la liquidation de la résistance allemande à Berlin.

Katoukov est fait Héros de l'Union Soviétique deux fois par Staline (1944 et 1945) et son unité blindée reçoit l'Ordre du Drapeau Rouge.

Après la guerre Mikhaïl Katoukov commande l'ensemble des forces mécanisées soviétiques en Allemagne et ensuite Inspecteur Général de l'Armée Soviétique.

Jean Lopez écrit que "Katoukov était un très bon tacticien méthodique et calculateur.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le chef de la hitlerjungen en normandie 44 ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

En pratique il a poussé le "commandement depuis l'avant" à l'exagération au point de ne diriger que des actions tactiques locales à la place de ses subordonnés, abandonnant de facto son poste de commandement de division à son EM.

sepp DIETRICH etait connu pour son " ardiesse au combat, toujours à l'avant avec ses hommes

je ne rentre pas dans les considerations politiciennes qui font qu'a l"époque, tout le mond egrenouillait avec tout le parterre NAZILLON pour réussir

mais la réputation de SEPP DIETRICH au sein de l'abc ( SS , il est vrai ) n' était pas usurpée ( cf ouvrage sur les chefs de corps des unités SS)

Share this post


Link to post
Share on other sites

A Raoul : les commandants de la hitlerjugend en Normandie sont

Fritz Witt ( KIA )

Kurt Meyer ( POW )

A Pascal :

Gudérian n'a pas commandé de division durant la WWII : il commence avec un corps blindé puis un panzergruppe et enfin fini avec une armée blindée

merci d'avoir ouvert le chapitre "armée rouge" car je séchais sur le sujet  ;)

Par contre le raid de Rjev en décembre 1942 est un désastre, les unités soviétiques qui réussissent à avancer sont ensuite taillées en pièces   

Share this post


Link to post
Share on other sites

Choix assez étonnant puisque Dietriech est un amateur sans formation militaire d'officier qui est arrivé à son poste par ses affinités politiques avec le régime nazi (il fait penser à l'autre amateur qui lui est à la tête de toute l'armée allemande).

En pratique il a poussé le "commandement depuis l'avant" à l'exagération au point de ne diriger que des actions tactiques locales à la place de ses subordonnés, abandonnant de facto son poste de commandement de division à son EM.

Pour une raison pratique pour moi : est-ce que l'on peut comparer Diettrich à Villeroy (François évidemment, le vaincu de Ramillies en 1706) ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non quand même: aussi nul et archinul qu'ait été Villeroy en tant que chef d'armée, c'était un soldat de carrière, il a été un exécutant correct quand sous les ordres de quelqu'un (ou alors sa nullité n'était pas sensible), et un capitaine de cavalerie remarquable paraît-il, au moins pour sa bravoure et son dynamisme, ainsi que son caractère au demeurant sympathique dans le particulier (et apprécié de la troupe au moins jusqu'à ses grandes défaites). Il est juste monté jusqu'à son seuil d'absolue incompétence. Et il avait aussi à suivre la stratégie de cabinet dictée par Louis XIV qui l'avait choisi justement parce qu'il était incapable d'initiative de grande échelle et totalement inféodé à son patron (ils étaient amis depuis la Fronde).

C'était un imbécile suffisant notoire, mais tant qu'il était chef d'unité de cavalerie, ça gênait pas :lol:.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Côté japonais :  Tadamichi Kuribayashi, le défenseur de Iwo Jiwa.

Share this post


Link to post
Share on other sites

...

C'était un imbécile suffisant notoire, mais tant qu'il était chef d'unité de cavalerie, ça gênait pas :lol:.

Il faudrait l'encadrer celle-là... :oops:

[move]Jojo, biffin de base.[/move]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,779
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries