Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

aigle
 Share

Recommended Posts

  • 3 weeks later...
  • 1 month later...

Tout simplement superbe... je sais que c'est juste moi, mais en comparaison des avions plus modernes, le F1 degage toujours l'impression que l'avion vole grace non seulement au flux de kerosene mais aussi au flux de passion de ceux qui les servent, ca parait un peu con dit comme ca, mais le rafale donne une impression plus "brute", technologiquement le rafale fait aussi rever, mais il manque definitivement un aspect poetique ou romanesque a l'engin...

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Problème de clim? Avec les températures qui grimpent, personne n'est habitué. :happy:

Allô! Châteaudun! Vous auriez pas  une verrière de F1 siou plait? J'ai un pilote qui aime bien volé avec le bras gauche sur la portière. :happy:

Link to comment
Share on other sites

http://www.sudouest.fr/2013/06/04/landes-un-mirage-f1-perd-sa-verriere-en-vol-1074626-3452.php

Lundi après-midi, vers 18 heures, un Mirage F1 de la base aérienne 118 qui effectuait une mission d'entraînement a perdu sa verrière. Cette pièce en plexiglass avec une armature en métal d'une longueur d'un mètre environ s'est désolidarisée de l'avion volant à 3000 mètres d'altitude et entre 400 et 500 km/h. Elle est tombée dans une zone agricole au sud de Villeneuve-de-Marsan. 

"C'est une affaire tout à fait minime même si ce n'est pas tous les jours qu'on perd des objets en vol", explique le colonel Guillaume Letalenet. Le commandant de la base se permet même de faire un peu d'humour. "Le pilote a fini en cabriolet" mais s'est posé sans encombres sur le tarmac de la base montoise.

"Une fois passée la surprise de se retrouver la tête en plein vent, il n'y a pas eu de souci", poursuit le colonel. Le pilote qui a participé récemment aux opérations au Mali était équipé d'un casque et d'un masque à oxygène. "Si il a avait été à plus haute altitude, ça aurait été plus dur pour lui", estime son supérieur.

Le Mirage F1 concerné restera au sol le temps que le bureau enquête accident Défense identifie la cause de l'incident.

Link to comment
Share on other sites

Je trouve qu'ils prennent un peu ça à la légère.

"une affaire tout à fait minime " ouais enfin quelqu’un serait mort ou la verrière serait partie en opération au dessus de la Libye la rigolade aurait été plus courte je pense.

Link to comment
Share on other sites

Vu la propension des néophytes à tomber dans le catastrophisme, il n'y a pas d'autres solutions que de minimiser publiquement ce qui est néanmoins un incident grave sur le plan de la sécurité des vols. La présence du BEAD atteste que l'affaire suis son cours normal.

Link to comment
Share on other sites

Et encore ... lors de cet incident le pilote est resté dans l'avion !

il y a une quinzaine d'années une photo dans Air force Monthly dans la rubrique "written off" montrait un A6 E Intruder apponter avec le "wizzo" sanglé sur son siège; siège dont la cartouche d'éjection s'était déclenchée de manière intempestive le siège était remontée de 60 cm et passé au-travers de la verrière. Le gars avait le buste à moitié sorti ...

Link to comment
Share on other sites

il y a une quinzaine d'années une photo dans Air force Monthly dans la rubrique "written off" montrait un A6 E Intruder apponter avec le "wizzo" sanglé sur son siège; siège dont la cartouche d'éjection s'était déclenchée de manière intempestive le siège était remontée de 60 cm et passé au-travers de la verrière.

C'est inexact. Le siège est monté suffisamment, suite à la rupture de son système de verrouillage, pour extraire les gâchettes de déclenchement de deux mécanismes liés à la séquence d'ouverture des parachutes. L'extraction de ces parachutes à ensuite provoqué une nouvelle ascension du siège jusqu'au dégagement des patins intermédiaires des rails du canon d'éjection. Le tout à fini par se bloquer dans une position inconfortable, avec le sommet du siège hors du cockpit.

La seule cartouche qui a fonctionné est celle du pistolet extracteur, chargé d'extraire le parachute extracteur, lui-même chargé de sortir le parachute stabilisateur. Le déclenchement quasi-simultané de l'autre mécanisme à autorisé la sortie du parachute pilote, lequel s'est pris dans le plan horizontal et la dérive (fort heureusement puisque le "wizzo" n'était alors plus sanglé sur son siège).

Si la cartouche d'éjection s'était déclenchée, l'éjection aurait alors été nominale (par construction).

C'était la correction du jour  ;)

Link to comment
Share on other sites

C'était la correction du jour  ;)

Chic ! Maintenant on peut dire des co***ries.  ;)

J'imagine que le cas du Lt Gallagher fait partie des cas d'école évoqués en formation de petaf, non ?

Il n'y avait pas une erreur de procédure ou de manipulation lors d'une maintenance, à l'origine de cet incident ?

Link to comment
Share on other sites

C'est tout frais en provenance de l'opération Baltic 2013.

Image postée sur Twitter par Guillaume Steuer.

PICTURE: A Mirage F1CR based in Lituania intercepts a Russian Il-38 during operation "Baltic 2013"

Il s'agirait en fait plutôt d'un Iliouchine Il-20.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,957
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Lexpat
    Newest Member
    Lexpat
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...