Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Armée Royale de Terre Marocaine


Recommended Posts

Il y a 8 heures, Kiriyama a dit :

Les mécaniques doivent quand même souffrir avec toute cette poussière. 

C'est évident mais la maintenance fait son boulot, il y a des RETEX américains concernant le M1 et son comportement en milieu poussiéreux, ils ont été pris en compte. Mais la géographie marocaine et notamment tout ce qui est sable,poussière n'est pas la même que celle au moyen-Orient, au Maroc c'est moins poussiéreux et plus rocailleux malgré les images. 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...

file.php?id=35119

Infodefensa.com

A corriger

ABRAMS M1A1/A2 : 400 SA pas 220

F-16 Viper Block 70 : 48 

AH64E Guardian : 24 + 12 en option

 

Capacités EWRS / radars aéroports civils et militaires sans prendre en compte les radars des systèmes sol-air

file.php?id=34859&t=1

Cercle rouge représente la portée d'un missile FD-2000B autour de la capitale Rabat

file.php?id=34951&t=1

Loi cadre du lancement d'une industrie militaire au Maroc

file.php?id=34437&sid=3fa035877a128aa485

Citation

 

Le Maroc planifie sa prochaine industrie de l'armement

La Chambre des représentants du Maroc a approuvé un projet de loi-cadre pour le développement national de l'armement

Raúl Redondo

AFP/FADEL SENNA  -   Le roi Mohammed VI

La commission des affaires étrangères, de la défense et des frontières de la Chambre des représentants du Maroc a accepté un projet de loi-cadre qui vise à favoriser le développement d'une industrie de l'armement dans le royaume alaouite. 

Le texte juridique a été approuvé le 14 juillet et fait référence aux matériels et équipements de défense et de sécurité, y compris les équipements armés. Le ministère de la défense nationale du Maroc a élaboré le texte juridique avec la coopération de plusieurs institutions dans le domaine de la défense et de la sécurité marocaines.  

Le défi consiste à réglementer la fabrication, le commerce, l'importation, l'exportation et le transport des équipements de sécurité. Pour ce faire, il faudrait mettre en place un système d'autorisation qui documente, suit et contrôle ces opérations.

AFP/FADEL SENNA - Le Parlement marocain lors d'une session parlementaire

Le projet de loi 29.20, qui complète la loi 5.99 sur la réserve des Forces armées royales, prévoit l'intégration du personnel des établissements et entreprises publics, des personnes morales de droit public ou de droit privé qui ont reçu une formation militaire dans « un établissement appartenant aux Forces armées royales », comme indiqué dans une note officielle. 

Abdellatif Loudiyi, ministre délégué chargé de l'administration de la défense nationale, s'est félicité, dans son discours à l'occasion de la présentation des projets de loi relatifs à la défense nationale, de la grande attention portée par les représentants de la nation aux structures du département propre à leur zone ; d'une importance capitale car il est chargé de la mission de protection et de préservation de l'intégrité territoriale du Maroc sous la direction du roi Mohammed VI, chef d'état-major des Forces armées royales (FAR).

Le monarque de ce pays d'Afrique du Nord avait déjà approuvé un projet de loi comprenant jusqu'à 55 articles, réglementant le commerce des armes et des munitions. Le projet permettra la construction d'unités pour l'industrie de l'armement au Maroc. Il permettrait également la fabrication d'armes par des opérateurs nationaux, également avec une participation étrangère.  

PHOTO/FAR - F-16 du Maroc

Le règlement couvre les exigences que les entreprises doivent remplir pour s'engager dans cette activité et le principal acheteur devrait être le FAR et les services de sécurité du pays.  

La loi stipule que les futures sociétés qui fabriquent des armes et des munitions au Maroc doivent être détenues à totalité ou à la majorité par des capitaux marocains. 

Le texte récemment adopté prévoit également la création d'un comité national chargé de superviser les autorisations accordées aux fabricants d'armes. En outre, la loi définit les conditions de vente, d'exportation et de transport d'armes à des clients étrangers, ainsi que les sanctions imposées aux contrevenants. Les sanctions comprennent une peine de prison allant jusqu'à 20 ans et des amendes pouvant atteindre cinq millions de dirhams marocains (environ 522 000 dollars). 

Après son approbation par la Chambre des représentants, la loi-cadre doit passer par la Chambre des conseillers avant son adoption finale.

La Chambre des représentants a adopté six projets de loi au total : sur le secteur financier et bancaire, sur la défense nationale et sur la sécurité de l'information. Selon un communiqué de presse du corps législatif, ces projets de loi ont été adoptés lors d'une séance plénière présidée par Habib El Malki, président de la Chambre des représentants, en présence du ministre de l'Economie, des Finances et de la Réforme administrative, Mohamed Benchaâboun, et d'Abdellatif Loudiyi lui-même. Il s'agit des projets de loi 36.20 relatifs à la transformation du Fonds central de garantie (CCG) en une société (SA), 44.20 qui modifie et complète la loi 103.12 relative aux établissements de crédit et organismes similaires, et le projet de loi 05.20 sur la cybersécurité. Il existe également un projet de loi 10.20 sur les matériels et équipements de défense et de sécurité, les armes et les munitions, un projet de loi 29.20 complétant la loi 5.99 sur la réserve des Forces armées royales et un projet de loi 42.18 sur le contrôle des exportations de biens civils et militaires à double usage et de services connexes.

https://atalayar.com/fr/content/le-maroc-planifie-sa-prochaine-industrie-de-larmement

Edited by Punisher
Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Punisher a dit :

Base de defense DCA FD-2000B en construction pour recevoir 4 systèmes FD-2000B commandés par l'armée marocaine , modèle d'architecture chinois avec base de lancement circulaire

641

641

Peux-tu mettre un autre lien pour les images, merci

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, metkow a dit :

Peux-tu mettre un autre lien pour les images, merci

article chinois 

https://xw.qq.com/amphtml/20200721A04T8U/20200721A04T8U

https://new.qq.com/omn/20200716/20200716A0M54600.html

si tu comprend l'arabe, forum arabic defense avec un sujet en relation avec les image de la base

https://defense-arab.com/vb/threads/148240/

Link to post
Share on other sites
Citation

Face à quelles menaces le Maroc multiplie-t-il son arsenal militaire ?

Alors que le gouvernement du président Pedro Sanchez s'efforce de renouveler autant que possible les capacités militaires réduites des forces armées espagnoles, le Maroc est plongé dans un processus d'acquisition de nouveaux avions de combat et d'hélicoptères d'attaque qui s'accélère à partir de la mi-2018. 

Les achats récents de pays tiers pour augmenter la puissance militaire de Rabat ne concernent pas seulement les avions militaires, mais touchent également tous les domaines de son arsenal d'armes, l'un des plus importants d'Afrique. Il couvre tout, des systèmes avancés de défense aérienne basés sur des radars 3D, aux missiles à courte, moyenne et longue portée - sol-air, air-sol, air-air, contre-chars et antinavires - en passant par les chars de combat, les véhicules lourds de récupération du matériel roulant, les lance-roquettes, les munitions de tous types et calibres, les équipements radio avancés, les systèmes de vision de pointe et une longue liste d'autres. 

PHOTO/FAR - Rabat a acquis 25 nouveaux chasseurs F-16 et va moderniser les 23 de sa flotte actuelle dans le cadre d'un contrat estimé à 4 747,2 millions de dollars, le plus important achat militaire du pays   

Atalayar73Foto2MarruecosF16EnVueloCreFar

La monarchie alaouite pratique une politique de diversification de ses sources d'approvisionnement en matériel de défense et réalise une grande partie de ses transactions par le biais d'accords de gouvernement à gouvernement avec la France, la Chine et la Russie, dans une moindre mesure avec l'Afrique du Sud, l'Autriche et le Royaume-Uni et, de façon marginale, avec l'industrie de défense espagnole. Mais son principal fournisseur est les États-Unis, dont les entreprises fournissent à Rabat d'importantes quantités d'armements de qualité supérieure.

En un peu plus d'un an et demi, l'administration Trump a autorisé la vente de systèmes d'armes au roi Mohammed VI pour une valeur de plus de 12 milliards de dollars (10,68 milliards d'euros), des contrats qui bénéficient directement à de puissantes entreprises américaines de défense et d'aérospatiale telles que Boeing, Lockheed Martin, Raytheon, Orbital ATK, General Dynamics, McKinney, Chemring et Kaman Precision.

L'un des plus récents et des plus importants achats effectués par le Maroc concerne l'extension et le renouvellement de la flotte d'avions de chasse de l'Armée de l'air royale. Rabat a reçu le feu vert en mars 2019 pour l'acquisition de 25 nouveaux chasseurs F-16 C/D Block 72 - la version de production la plus avancée - qui comprend de nombreuses nouvelles capacités et améliorations structurelles. 

Aussi le meilleur hélicoptère de combat 

Atalayar73Foto4MarruecosAh64ApacheEnVuel

Comme si cela ne suffisait pas, l'opération est complétée par la modernisation de sa flotte actuelle de 23 F-16 C/D, qui sont équipés par la puissante compagnie Lockheed Martin du radar avancé AESA APG-83 et du système de communication militaire tactique Link 16 utilisé par les pays de l'OTAN. Il s'agit du contrat militaire ayant la valeur économique la plus élevée de l'histoire des Forces armées royales, puisqu'il s'élève à un total de 4 747,2 millions de dollars, 3 789 pour l'achat des 25 chasseurs et 958,2 millions supplémentaires pour la modernisation des 23 déjà en service. 

L'achat comprend 40 missiles air-air à moyenne portée AIM-120C-7 AMRAAM, une nouvelle avionique et des communications de bord, des simulateurs de formation, la formation des pilotes et des mécaniciens et un premier lot de pièces de rechange. Lorsque les livraisons des 25 nouveaux F-16 seront terminées dans quelques années, le Maroc disposera d'une flotte de 48 avions de chasse entièrement préparés pour les combats aériens du futur. 

Le deuxième grand contrat récent est l'acquisition de 24 hélicoptères d'attaque AH-64 Apache, un appareil qui a été largement testé lors des guerres en Irak, en Afghanistan, en Libye et au Yémen et qui est considéré comme le meilleur au monde dans sa catégorie. Configurés en version E - la version la plus moderne autorisée par le Pentagone pour l'exportation -, ils sont entièrement équipés de systèmes de contrôle de tir par radar, de systèmes de communication, de navigation et de contrôle des cibles, de capteurs et d'équipements de vision nocturne de pointe.  

La transaction a été autorisée en novembre 2019 pour l'acquisition de 36 avions - 24 fermes et 12 optionnels - et le contrat a été signé avec la toute puissante société Boeing en juin dernier pour une valeur totale de 4,25 milliards de dollars, si les 12 options sont toutes réalisées. Ce montant comprend plus de 600 missiles antichars AGM-114 Hellfire, plus d'une centaine de missiles air-air Stinger, 5 200 roquettes et 93 000 munitions de 30 millimètres pour la mitrailleuse létale de chaque hélicoptère   

En plus de ses missions militaires, le Maroc veut utiliser ces hélicoptères pour surveiller ses frontières et prévenir l'immigration clandestine et le trafic de drogue. Le Maroc sera ainsi le deuxième pays africain - avec l'Égypte - à être armé de l'AH-64 Apache à partir de 2024, année où Boeing commencera ses livraisons.  

Des missiles Harpoon précis pour armer les F-16 

Mais ce n'est pas là qu'aboutissent les contrats de plusieurs millions de dollars passés avec Washington depuis un an et demi. En juin 2019, 250,4 millions de dollars (222,856 millions d'euros) ont été convenus pour l'achat d'équipements, de matériel et de pièces de rechange pour les bombes et les missiles guidés que les chasseurs F-16 transporteront. Trois mois plus tard, un autre contrat est venu s'ajouter à celui-ci pour la livraison de 20 000 bombes, systèmes de guidage, fusées, cartouches de projection et fusées éclairantes - également pour les F-16 - pour une somme de 209 millions de dollars (186 millions d'euros), qui, selon des sources américaines, servira à accroître la capacité du Maroc à entreprendre des « opérations de coalition ».  

Le plus récent des engagements d'achat est celui déjà pris par le gouvernement du Premier ministre Saadeddine El Othmani auprès du ministère américain de la défense par le biais de canaux officiels. Il s'agit d'une demande d'acquisition d'un lot de 10 missiles antinavires AGM-84L Harpoon Block II à longue portée en version air-sol pour armer, bien sûr, les F-16 de la Royal Air Force, qui deviennent l'épine dorsale de son système de défense. Le coût du contrat s'élève à 62 millions de dollars (55,18 millions d'euros) et, outre les dix missiles, il comprend la formation du personnel logistique, l'assistance technique et les premières pièces détachées par le fabricant, le puissant groupe industriel Boeing. 

Un mois plus tôt seulement, Abdeltif Loudyi, dont la fonction officielle est celle de « ministre délégué auprès du chef du gouvernement du Royaume du Maroc, chargé de la défense nationale », avait demandé à Washington l'achat de 25 véhicules de dépannage lourds M88A2 « Hercule » entièrement équipés de radios à saut de fréquence, d'équipements de vision diurne et nocturne, de mitrailleuses de 12,7 millimètres et de matériel de projection de fumée.

La Chine entre également en jeu 

Atalayar73Foto6MarruecosChinaMisilFd2000

Le M88A2 dans un énorme véhicule à chenilles équipé d'une grue et d'une pelle capable de déplacer et de remorquer les puissants chars de combat M1 Abrams de plus de 60 tonnes achetés en 2012 aux États-Unis. Le bénéficiaire de la vente, estimée à 239,35 millions de dollars (213 millions d'euros), est le grand complexe industriel que la firme britannique BAE Systems possède à York, en Pennsylvanie, à quelque 160 kilomètres de Philadelphie. Dans le même temps, un contrat de 1,259 milliard de dollars (1,12 milliard d'euros) couvre la modernisation des 162 Abrams qui sont en service dans les bataillons de troupes de l'armée royale. 

Un pays tiers devient de plus en plus important en tant que fournisseur d'armes au roi Mohammed VI, commandant en chef des forces armées royales et chef de l'état-major général. C'est la Chine, qui aurait pu accepter de livrer un lot de lance-fusées PHL 03 AR2 à 12 tubes d'une portée maximale de 130 kilomètres. 

D'autres sources sont enclines à indiquer que le pacte avec Pékin serait lié à l'achat de quatre batteries de système de défense aérienne FD-2000B, d'une portée de 200 kilomètres et d'un plafond de 30 kilomètres, une alternative au S-400 russe qui n'a pas été achevée par le Premier ministre Dmitri Medvedev lors de sa visite à Rabat en octobre 2017. La société MBDA France aurait également vendu récemment des missiles sol-air VL MICA de faible portée montés sur des véhicules tout-terrain pour un coût de près de 200 millions d'euros.

Avec une position géostratégique privilégiée, le Maroc est le plus grand et le plus fidèle allié militaire des États-Unis sur le continent africain. L'agence du ministère américain du commerce qui se réjouit des ventes d'armes au royaume alaouite assure qu'elles « n'altèrent pas l'équilibre militaire de base dans la région » et qu'elles sont un soutien à l'amélioration de la sécurité d'un « allié principal en dehors de l'OTAN » qui reste « un facteur important de stabilité et de progrès économique en Afrique du Nord ».  

Mais les pays limitrophes du Maroc ne voient pas l'escalade des achats purement militaires sous le même angle que Washington. Les perceptions des gouvernements de l'Espagne, de la Mauritanie et de l'Algérie - leur voisin antagoniste et leur rival stratégique - sont très différentes. L'incompatibilité manifeste entre les ambitions politiques et économiques de Rabat et d'Alger est justifiée par le danger que représentent les groupes terroristes islamistes opérant au Sahel et en Afrique du Nord. 

Et si les États-Unis sont le principal soutien du Maroc, la Russie fait de même avec l'Algérie et lui fournit la plupart de ses armes. Mais la question de savoir quelles sont les menaces réelles de s'armer jusqu'aux dents n'a pas de réponse facile ... ou peut-être en a-t-elle une

https://atalayar.com/fr/blog/face-à-quelles-menaces-le-maroc-multiplie-t-il-son-arsenal-militaire

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, kalligator a dit :

Les Apaches sur la photo ont le radar Long Bow qui peut cibler 64 cibles terrestres simultanément...est-ce le cas pour les maricains ?

Oui bien sur nos Apache E auront radar Longbow , un Apache E sans son radar Longbow c'est un non sens, il fallait l'avoir. Ils ont aussi MUMT-2 pour que le co-pilote de l'Apache puisse commander et voir le fil vidéo du drone MQ1 Predator qui éventuellement ratisse une zone en amont. 

D'ailleurs les américains ont refusé de le vendre au égyptiens pour la modernisation de leur Apache car israel est un voisin ... 

Citation

Morocco – AH-64E Helicopters
|
­­­WASHINGTON, November 20, 2019 - The State Department has made a determination approving a possible Foreign Military Sale to Morocco of thirty-six (36) AH-64E Apache attack helicopters and related equipment for an estimated cost of $4.25 billion.  The Defense Security Cooperation Agency delivered the required certification notifying Congress of this possible sale on November 19, 2019.

The Government of Morocco has requested a possible sale of thirty-six (36) AH-64E Apache attack helicopters (24 new, 12 optional); seventy-nine (79) T700-GE-701D engines (72 installed, 6 spares); thirty-six (36) AN/ASQ-170 Modernized Target Acquisition and Designation Sight/AN/AAR-11 Modernized Pilot Night Vision Sensors (M-TADS/PNVS); eighteen (18) AN/APG-78 Fire Control Radars (FCR) with Radar Electronic Units (REU); eighteen (18) AN/APR-48B Modernized - Radar Frequency Interferometers (MRFI); five hundred fifty-one (551) AGM-114R Hellfire missiles (441 new, 110 optional); sixty (60) AGM-114L Hellfire missiles; seventy-two (72) M36E9 Hellfire Captive Air Training Missiles (CATM); five hundred eighty-eight (588) Advanced Precision Kill Weapon System (APKWS) kits (478 installed, 110 optional); seventy-eight (78) Embedded Global Positioning Systems with Inertial Navigation (EGIs) (72 installed, 6 spares); thirty-nine (39) AAR-57 Common Missile Warning Systems (CMWS) (36 installed, 3 spares); and two hundred (200) AIM-92H Stinger missiles.  Also included are twenty-one (21) Manned-Unmanned Teaming-2 (MUMT-2) video receivers (18 installed, 3 spares); thirty-nine (39) Manned-Unmanned Teaming-2 (MUMT-2) air-air-ground kits (36 installed, 3 spares); thirty-nine (39) AN/APR-39D(V)2 radar signal detecting sets (36 installed, 3 spares); thirty-nine (39) AN/AVR-2B laser detecting sets (36 installed, 3 spares); thirty-nine (39) AN/APX-123 or AN/APX-123A common transponders (36 installed, 3 spares); thirty-nine (39) IDM-401 Improved Data Modems (36 new, 3 spares); six (6) Link-16 terminals; thirty-nine (39) Improved Countermeasure Dispensing System (ICMD) (36 installed, 3 spares); thirty-nine (39) AN/ARN-149 (V)3 automatic direction finders (36 installed, 3 spares); thirty-nine (39) Doppler ASN-157 Doppler radar velocity sensors (36 installed, 3 spares); thirty-nine (39) AN/APN-209 radar altimeters (36 installed, 3 spares); thirty-nine (39) AN/ARN-153 Tactical Air Navigation (TACAN) sets (36 installed, 3 spares); four (4) TACAN ground stations; thirty-six (36) Very High Frequency Omni-Directional Range/Instrument Landing Systems (VOR/ILS) (36 installed, 3 new); twelve (12) AN/PYQ-10(C) simple key loader (12 new); thirty-six (36) M230E1 + M139 AWS automatic gun (36 new); eighty-one (81) M261 rocket launchers (72 new, 9 spares); seventy-eight (78) M299 missile launchers (72 new, 6 spares); fifty-three (53) Stinger Air-to-Air launchers (53 new); twenty-nine (29) Stinger Captive Flight Trainers (CFT) (29 new); eight  8 Stinger Aerial Handling Trainers (AHT) (8 new); five thousand two hundred sixteen (5,216) 2.75-inch rockets (3,896 new, 1,320 optional); ninety-three thousand (93,000) 30mm rounds (65,500 new, 27,500 optional); secure voice radios; training devices; communication systems; helmets; simulators; generators; transportation and organization equipment; spare and repair parts; support equipment; tools and test equipment; technical data and publications; personnel training and training equipment; U.S. Government and contractor technical assistance, technical and logistics support services; and other related elements of logistics support.  The estimated cost is $4.25 billion.

This proposed sale will support the foreign policy and national security of the United States by helping to improve the security of a major Non-NATO ally that is an important force for political stability and economic progress in North Africa.

The proposed sale will improve Morocco's capability to meet current and future threats, and will enhance interoperability with U.S. forces and other allied forces.  Morocco will use the enhanced capability to strengthen its homeland defense and provide close air support to its forces.  Morocco will have no difficulty absorbing the Apache aircraft into its armed forces.

The proposed sale of this equipment and services will not alter the basic military balance in the region.

The prime contractors involved in this program will be Boeing Company, Mesa, AZ and Lockheed Martin, Orlando, FL.  There are no known offset agreements proposed in connection with this potential sale.  The purchaser typically requests offsets.  Any offset agreement will be defined in negotiations between the purchaser and the contractor(s).

Implementation of this proposed sale will require the assignment of eleven U.S. Government personnel and three contractor representatives to Morocco as part of the Technical Assistance Fielding Team and Field Service Representatives.

There will be no adverse impact on U.S. defense readiness as a result of this proposed sale.

This notice of a potential sale is required by law and does not mean the sale has been concluded.

 

  • Like 2
Link to post
Share on other sites
  • 3 months later...
Il y a 11 heures, Banzinou a dit :

Armement : Le Maroc souhaite acquérir des véhicules blindés français VAB Mk3
https://www.yabiladi.com/articles/details/101657/armement-maroc-souhaite-acquerir-vehicules.html

Avec toutes les occasions VAB en 4x4, il prend quand même du neuf et 6x6 puisque ses VAB sont déjà 6x6.. Va t il reverser ses vieux VAB 6x6  pour La France ? en BSS ? 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
  • 2 weeks later...

Ca fait des semaines que le polisario prétend mené des attaques, et aucune preuve visuelle a ce jour, je me serais attendu au moins a ders vidées du cote polisario. Les seuls médias qui rapportent ca, sont des médias algériens.

Pour le post de El Anka, si on lit l'article, on s'aperçoit que l'auteur ne fait qu'effleurer la question du sahara pour s'attaquer a la politique étrangère des USA,.

 

Il est impossible de cacher ce genres d'affrontements, en ces temps de selfis et facebook, conc jusqu'à preuve du contraire, je maintiens qu'il n y'a aucun affrontements

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Le 21/12/2020 à 15:10, Kiriyama a dit :

Au fait, est-ce que le front Polisario a déjà mené des attaques au Maroc directement, voire sur de grandes villes ? 

Au tout début du conflit et surtout avant la construction du mur de défense, ils effectuaient des attaques surprises sur certaines ville comme Tan Tan, mais dès que les renforts marocains venaient ils fuient, ils n'avaient pas les capacités militaires de garder leurs positions tout simplement. 

Au fur et a mesure que le mur se construisait, leurs attaques devenaient de - en - efficace et nombreuses, la fin de construction du mur en 4 étapes début 1980, c'est l'année 87. Puis 1990 signature du cessez-le-feu. 

Comme l'avait dit Hassan 2, il voulait un édifice qui casse l'avantage de guérilla du polisario, passer d'une guerre de mouvement à une guerre de position dans une étendue désertique impossible à contrôler face à une guerilla qui profite de frontières poreuses comme celle de la Mauritanie et de l'Algérie, et le mur avec ses radars terrestres, ses mines, et ses passages , joue le rôle de "sonnette", toutes attaques est détectée et traitée. 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites

Je viens de trouver des informations sur le siège de Zag, entre décembre 1979 et mai 1980.

Les combattants du Polisario encerclent la garnison de la ville et, dans un premier temps, les tentatives marocaines de secourir la garnison échoue. L'opération Iman est un cuisant échec pour l'armée marocaine, et le Front Polisario capture même beaucoup de matériel marocain. Un Mirage F1 est même abattu par un missile Strela-2.

Finalement, les Marocains se ressaisissent et brisent le siège lors de la bataille de l'Ouarkziz entre le 6 et le 9 mai 1980. Les Marocains perdent 26 tués, les rebelles plus de 230. 

-------

Un petit reportage sur le "Mur de sable" qui fait office de bouclier pour le Maroc. 

https://www.youtube.com/watch?v=T4gJdOk-k5A

Edited by Kiriyama
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Eh bien justement dès 1980, c'est après cet événement que l'état major à décidé d'ériger un édifice pour casser l'avantage du polisario, d'utiliser l'immensité du territoire pour mener des attaques.

D'ailleurs aujourd'hui en Afrique plusieurs pays on choisi ce type d'édifice défensif pour sécuriser leurs frontières, les tunisiens avec la lybie, le cameroun contre boko haram, des tranchées et des murs de sable, et bien sûr des moyens électroniques et humains de surveillance

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,085
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...