Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Armée Royale de Terre Marocaine


Giovanni-M
 Share

Recommended Posts

Images de la visite du CEMA français François Lecointre. Il a été décoré du mérite militaire marocain et visité le collège militaire des FAR ainsi qu'une unité de surveillance des frontières sur le secteur de Tata.

Du 9 au 13 septembre 2020, le général d’armée François Lecointre, chef d’état-major des Armées (CEMA) s’est rendu au Maroc. Ce déplacement fait suite à l’invitation du général de corps d’armée Abdelfatah Louarak, inspecteur général des Forces armées royales (IGFAR).

A cette occasion, le CEMA s’est successivement entretenu avec le délégué chargé de l’Administration de la Défense nationale (homologue de la ministre des Armées), le ministre des affaires étrangères, de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, ainsi qu’avec son homologue, le général Louarak.

Cette visite officielle met en évidence l’excellente relation franco-marocaine et permet de souligner leur vision partagée du multilatéralisme et du droit international, comme l’illustre la participation du Maroc à différentes opérations de maintien de la paix (OMP).

Au cours de ces rencontres, différents sujets d’intérêt commun ont été abordés avec les autorités civiles et militaires. Les discussions ont notamment porté sur le rôle indispensable du Maroc au regard de la situation géopolitique en Afrique subsaharienne et en méditerranée.

Ainsi, les coopérations bilatérales et opérationnelles se poursuivent autour du même objectif de modernisation des armées afin de mieux répondre aux instabilités du monde.

Par ailleurs, le général Lecointre s’est exprimé devant les stagiaires marocains et étrangers du collège royal de l’enseignement militaire supérieur (CREMS) à Kénitra. Lors d’un discours il a partagé sa vision de la conflictualité moderne, ses raisons, les champs dans laquelle elle se développe et les perspectives envisageables.

Le déplacement a également permis de visiter l’académie royale militaire à Meknès témoignant à nouveau de la coopération militaire entre la France et le Maroc.

Inspection Générale des FAR - Rabat


fr-00010.jpg

fr-00110.jpg

fr-00210.jpg


fr-00310.jpg


fr-00410.jpg

fr-00510.jpg

10eme bataillon de surveillance des frontières (BSF), Région de Tata


fr-00610.jpg

fr-00710.jpg

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le budget 2021 alloué par le Parlement (même si c'est le Palais Royal en réalité qui gère ce budget), pour les achats et réparations de matériels de l'armée marocaine explose, il est fixé à près de 12 milliards de dollars, rien que pour l'acquisition et la réparation des matériels sur une seule année, c'est un budget très élevé et historiquement on a jamais atteint ce niveau.

Donc l'armée à de quoi faire ses courses pour se renforcer, des gros contrats seront passés et certains sont déjà en négociations avancées il y aura des OPV, sous-marins, défense anti aérienne, véhicules de combat d'infanterie, des lanceurs multiples MLRS, et d'autres armements.

Paru au journal officiel

screen10.jpg
 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le Maroc à signé récemment un accord de coopération militaire avec le Brésil, qui inclut des achats d'armements mais également la coopération militaro-industrielle et la recherche et développement. Ça montre que le Maroc souhaite se lancer dans l'industrie militaire, et cherche des partenaires.

Site du gouvernement brésilien : https://www.gov.br/secretariageral/pt-br/noticias/2020/setembro-1/presidente-encaminha-mensagem-ao-congresso-sobre-acordo-de-cooperacao-entre-brasil-e-marrocos

Citation

Le président envoie un message au Congrès sur l'accord de coopération entre le Brésil et le Maroc

L'accord porte sur la recherche et le développement, la science et la technologie, le soutien logistique et l'acquisition de produits et services de défense

Nous proposons une large gamme de produits, notamment:

Le Président de la République adresse un message au Congrès national sur l'accord de coopération en matière de défense entre le Brésil et le Royaume du Maroc.
L'accord se concentre sur les domaines de la recherche et du développement, de la science et de la technologie, du soutien logistique et de l'acquisition de produits et services de défense. En outre, il favorisera le partage des connaissances et des expériences acquises dans les opérations des forces armées, y compris les opérations internationales de maintien de la paix, dans les domaines de la science et de la technologie.

Le Maroc a récemment promulgué au journal officiel la loi cadre de l'industrialisation militaire du pays, donc nous préparons le lancement dans ce domaine, avec plusieurs pays dont le Brésil, les USA et il y a aussi des négociations avec les Britanniques, et probablement les israéliens également, qui se sont dit prêts à collaborer avec nous.

Avec les britanniques également les visites bilatérales s'enchainent, et ça parle notamment de collaboration dans l'industrie militaire

Citation

Le ministre des Forces armées britanniques reçu respectivement par M. Loudyi et les Généraux de Corps d’Armée Abdelfatah Louarak et Mohamed Haramou

James-Heappey.jpg

http://www.mapexpress.ma/actualite/activite-gouvernementale/ministre-forces-armees-britanniques-recu-respectivement-m-loudyi-les-generaux-corps-darmee-abdelfatah-louarak-mohamed-haramou/

jeudi, 5 novembre, 2020 à 14:34

Rabat – Le ministre des Forces Armées britanniques, M. James Heappey, a été reçu, jeudi à Rabat, respectivement par le ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense Nationale, M. Abdeltif Loudyi, ainsi que les Généraux de Corps d’Armée, Abdelfatah Louarak, Inspecteur Général des Forces armées royales (FAR), et Mohamed Haramou, Commandant la Gendarmerie Royale, sur Hautes instructions royales.

Un communiqué de l’État-major général des FAR précise que sur Hautes Instructions Royales, M. Abdeltif Loudyi, ministre délégué auprès du Chef du Gouvernement, chargé de l’Administration de la Défense Nationale a reçu, jeudi à Rabat, M. James Heappey, ministre des Forces Armées britanniques, qui effectue une visite de travail de deux jours au Royaume.

M. Heappey était accompagné, lors de cet entretien, d’une délégation comprenant notamment le Lieutenant Général Sir John Lorimer, Haut Conseiller britannique à la défense, chargé du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, et Simon Martin, Ambassadeur de Sa Majesté britannique accrédité à Rabat.

Au cours de leurs échanges, les deux responsables se sont félicités des relations historiques d’amitié et de coopération qui lient les deux Royaumes dans de nombreux domaines, rapporte le communiqué.

Ils ont, par ailleurs, échangé les points de vue sur la situation sécuritaire régionale, notamment dans l’espace méditerranéen et la bande sahélo-saharienne. Dans ce sillage, M. Loudyi a mis en relief l’engagement constant et la stratégie multidimensionnelle menée par le Royaume, sous le Leadership de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Que Dieu L’assiste, dans la lutte contre le terrorisme et la gestion humaniste de la crise migratoire.

Les deux responsables n’ont pas manqué de réitérer leur volonté commune d’approfondir davantage la coopération bilatérale “défense”, notamment dans le domaine de l’industrie de défense, laquelle pourrait s’intégrer dans une optique mutuellement bénéfique à travers des partenariats pérennes d’investissement et de développement industriel.

Ils ont également exprimé la volonté d’initier une coopération dynamique dans le domaine de la cybersécurité et cyberdéfense, a souligné la même source.

Dans la même journée et sur Hautes Instructions de Sa Majesté le Roi, Chef Suprême et Chef d’État-major Général des Forces Armées Royales, les Généraux de Corps d’Armée, Abdelfatah Louarak, Inspecteur Général des FAR, et Mohamed Haramou, Commandant la Gendarmerie Royale, ont reçu, respectivement au niveau de l’État-major Général des FAR et de l’État-major de la Gendarmerie Royale, à Rabat, l’hôte britannique.

Les entretiens se sont déroulés en présence de l’Ambassadeur britannique au Maroc et de l’Attaché de Défense près l’Ambassade britannique à Rabat.

Les responsables des deux parties se sont félicités de la solidité et du dynamisme de la coopération bilatérale entre les Forces Armées Royales marocaines et les Forces Armées britanniques.

Ils ont ensuite passé en revue les différents volets de la coopération militaire bilatérale concernant notamment la formation des cadres, le partage d’expérience et d’expertise, l’organisation d’exercices conjoints et des échanges de visites entre les deux armées.

Ils ont, in fine, mis en exergue leur ambition et leur volonté de développer leurs relations de coopération dans le même esprit d’amitié et de confiance partagée et réitéré leur volonté commune de raffermir davantage cette coopération et de l’approfondir encore plus.

Les activités bilatérales de coopération militaire à entreprendre entre les deux Royaumes sont programmées annuellement selon un calendrier établi par une commission mixte qui se tient alternativement à Rabat et à Londres.

 

Sinon l'avant dernier numéro de la Revue des FAR, traitant la visite du CEMA français au Maroc, à confirmé l'achat du MICA-VL terrestre pour 200 millions d'euros, du Manpad MISTRAL et du CAESAR pour également 200 millions d'euros avec ses munitions.

Comme la revue officielle à confirmée les négociations en cours pour des OPV, des blindés Arquus et des VAB Mk3, probablement pour remplacer ou compléter progressivement si achat il y a , le parc VAB marocain, disposant d'environ 350 VAB.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2866816600209974&id=1529080437316937

Edited by Amine99
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Un compte rendu du site officiel américain du commerce, traitant le volet militaire avec le Maroc. Ce site donne le ton et donne clairement les informations et opportunités commercial dont disposent les américains. 

 

https://www.trade.gov/knowledge-product/morocco-safety-and-security

Citation

Le Maroc a consacré 20 milliards de dollars à ses objectifs stratégiques de modernisation et d’interopérabilité et a surclassé l’Arabie saoudite avec des accords d’une valeur de 10,3 milliards de dollars. Ces acquisitions s’inscrit dans le cadre du plan de modernisation 2030 du Maroc, établi en 2017, qui souligne l’objectif déclaré du pays d’être interopérable avec les États-Unis et l’OTAN, en modernisant l’équipement militaire de son armée, de son armée de l’air et de sa marine. 


Le portefeuille FMS a augmenté de plus de 100% cette année avec la signature des cas F-16 et Apache (de 4,01 milliards de dollars à 8,5 milliards de dollars). Plusieurs autres cas actuellement en discussion pourraient rapporter plus de 10 milliards de dollars au portefeuille de la FMS au cours des prochaines années. Les principales sources de l’armée marocaine sont les États-Unis, la France et l’Espagne; Le Maroc est le plus grand acheteur d’armes américaines en Afrique. Au cours de la dernière décennie, le Maroc a renforcé sa marine et équipé son armée de véhicules sophistiqués.


Le Maroc vise à avoir une armée, une force aérienne et une marine totalement indépendantes.  L’augmentation du budget de la défense servira également à renforcer la flotte de patrouille de la Royal Navy avec une nouvelle frégate.  Le Maroc prévoit d’investir dans un système de surveillance côtière haut de gamme, car la sécurisation des côtes est devenue une priorité clé du royaume. Le Maroc prévoit également d’investir massivement dans ses capacités de commandement et de contrôle interarmées et de cyberdéfense.
 

 


[....]
Morocco has devoted $20 billion to its strategic objectives of modernization and interoperability and has outranked Saudi Arabia with deals worth $10.3 billion. These acquisitions are part of Morocco’s 2030 Modernization plan, established in 2017, which outlines the country’s stated goal of being interoperable with the US and NATO, by modernizing the military equipment of its army, air force, and navy. 

The FMS portfolio increased over 100% this year with the signing of F-16 and Apache cases (from $ 4.01 billion to $ 8.5 billion). Several more cases currently under discussion may take the FMS portfolio well over $ 10 billion in the coming years. Primary sources for the Moroccan military are the United States, France, and Spain; Morocco is the largest purchaser of American weapons in Africa. Over the last decade, Morocco has strengthened its navy and equipped its army with sophisticated vehicles.

Morocco aims to have a fully independent army, air force, and navy.  The increased defense budget will also serve to strengthen the Royal Navy’s patrol fleet with a new frigate.  Morocco plans to invest in a top-of-the-line coastal surveillance system as securing the coasts has become a key priority of the kingdom. Morocco also plans to invest heavily in its Joint Command and Control capabilities and Cyber Defense.
[....]


 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Une délégation officielle de l'armée marocaine en visite chez Ukrainian Armor pour présentation de leurs produits MRAP, mortier, munitions et systemes de défense aérienne ZU-23-2 AD


UKRAINIAN ARMOR WELCOMED THE DELEGATION OF THE KINGDOM OF MOROCCO


18.12.2020

Friday, December 18, Ukrainian Armor welcomed the foreign delegation. The Royal Moroccan Armed Forces representatives visited the technical base in Novi Petrivtsi to get an understanding of the products designed and produced for the needs of the national security agencies and offered to external customers.

The visit was facilitated and organized by State Enterprise “Specialized Foreign Trade Firm “PROGRESS”, the official exporter/importer of military goods and services in Ukraine.

Headed by Colonel Brahim Hammouchi, the delegates enjoyed the live presentation of in-house designed products that either have passed national testing and fielded in Ukraine or are currently being tested and fielded. Ukrainian Armor demonstrated MRAP Varta and SAV Novator, 60 mm, 82 mm, and 120 mm mortar launchers and ammunition, as well as the ZU-23 AD system.

“Thanks to the effort of the PROGRESS team, we often welcome international delegations and, therefore, have an opportunity to present our product portfolio, establish business contacts, and network, – noted Vladislav Belbas, Ukrainian Armor Director-General. – The representatives of Morocco showed interest in arms and vehicles. We continue negotiations that, hopefully, will soon escalate into a long-term cooperation.”

“We see the increasing international interest in Ukrainian defense products. Therefore, we are committed to demonstrating the best solutions and promoting the national defense industry complex in the global market,” – said Taras Shyiko, PROGRESS Director.

WhatsApp-Image-2020-12-24-at-10.19.34.jp

https://ukrarmor.com/news-en/ukrainian-armor-welcomed-the-delegation-of-the-kingdom-of-morocco/
 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 07/01/2021 à 18:28, Amine99 a dit :

Le Maroc à signé récemment un accord de coopération militaire avec le Brésil, qui inclut des achats d'armements mais également la coopération militaro-industrielle et la recherche et développement. Ça montre que le Maroc souhaite se lancer dans l'industrie militaire, et cherche des partenaires.

Site du gouvernement brésilien : https://www.gov.br/secretariageral/pt-br/noticias/2020/setembro-1/presidente-encaminha-mensagem-ao-congresso-sobre-acordo-de-cooperacao-entre-brasil-e-marrocos

Le Maroc a récemment promulgué au journal officiel la loi cadre de l'industrialisation militaire du pays, donc nous préparons le lancement dans ce domaine, avec plusieurs pays dont le Brésil, les USA et il y a aussi des négociations avec les Britanniques, et probablement les israéliens également, qui se sont dit prêts à collaborer avec nous.

Avec les britanniques également les visites bilatérales s'enchainent, et ça parle notamment de collaboration dans l'industrie militaire

 

Sinon l'avant dernier numéro de la Revue des FAR, traitant la visite du CEMA français au Maroc, à confirmé l'achat du MICA-VL terrestre pour 200 millions d'euros, du Manpad MISTRAL et du CAESAR pour également 200 millions d'euros avec ses munitions.

Comme la revue officielle à confirmée les négociations en cours pour des OPV, des blindés Arquus et des VAB Mk3, probablement pour remplacer ou compléter progressivement si achat il y a , le parc VAB marocain, disposant d'environ 350 VAB.

https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=2866816600209974&id=1529080437316937

ils mettent quoi comme radar et centre pour les MICA-VL Terre?

Link to comment
Share on other sites

Reporté en 2020 pour cause de Covid, l'exercice African Lion 21 de cette édition sera l'exercice militaire US le plus important jamais réalisé sur le continent africain. 

https://www.army.mil/article/240849/us_moroccan_generals_launch_planning_for_african_lion_21

Les hauts responsables militaires américains et marocains lancent la planification de l’exercice “African Lion 21”


Rabat- Le Général Major Andrew Rohling, Commandant adjoint de l’armée américaine en Europe et en Afrique, et le Général de corps d’armée, El Farouk Belkhir, commandant la Zone Sud des Forces Armées Royales se sont entretenus, jeudi à Agadir, sur les préparatifs et le déroulement, l’année prochaine, de l'”African Lion 21″, l’exercice d’entraînement militaire le plus large du continent, qui se tiendra dans un contexte marqué par l’incertitude liée à la pandémie COVID-19.

Un communiqué de la Southern European Task Force – Afrique (SETAF) indique que les deux officiers généraux s’accordent à dire que l’exercice African Lion, prévu pour juin, “représente une opportunité de montrer le partenariat stratégique solide et continu entre les États-Unis et le Maroc, bien que les deux nations soient confrontées au COVID-19”.

“Ce fut un plaisir de rencontrer le Général El Farouk en personne pour la première fois”, a déclaré le général Rohling, cité dans le communiqué, saluant le “calibre et le caractère du général El Farouk et sa compréhension de l’environnement stratégique”.

“Nous comprenons clairement l’importance de protéger nos forces – américaines, marocaines et d’autres qui devraient participer – contre la pandémie”, a déclaré le général Rohling, ajoutant que l’exercice se prépare “en tenant compte de cet impératif”.

Lors de ces entretiens, les deux hauts gradés ont également évoqué les questions liées à la défense et la sécurité régionales, ainsi que les questions de préparation des forces et les défis liés au COVID-19, a ajouté la même source.

“Nous faisons face à un certain nombre de défis partagés”, a déclaré le général Rohling, en se disant “convaincu que nous continuerons à capitaliser sur nos relations déjà très fortes pour relever ces défis.”


Agence MAP

emtzzk10.jpg

emtacr11.jpg

emtacr10.jpg

emppa210.jpg

img_2095.jpg

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Non. La traduction exacte est "plus grand exercice d'entraînement militaire du continent" et non "exercice militaire US le plus important jamais réalisé sur le continent africain".

A moins qu'il ne dépasse en ampleur les manœuvres Bright Star, ce qui paraît peu probable puisque l'exercice aurait dû mobiliser 5 000 soldats marocains et 3 800 soldats américains là où les Bright Star engagent des dizaines de milliers de soldats africains.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Ciders a dit :

Non. La traduction exacte est "plus grand exercice d'entraînement militaire du continent" et non "exercice militaire US le plus important jamais réalisé sur le continent africain".

A moins qu'il ne dépasse en ampleur les manœuvres Bright Star, ce qui paraît peu probable puisque l'exercice aurait dû mobiliser 5 000 soldats marocains et 3 800 soldats américains là où les Bright Star engagent des dizaines de milliers de soldats africains.

African Lion est actuellement l'exercice militaire américain le plus important sur le continent Africain, je parle de l'exercice African Lion en lui meme, l'édition 2020 reportée à cette année 2021 va être l'édition la plus importante jamais réalisée par l'armée américaine.

The exercise, the largest one organized by U.S. Army Africa, is slated to kick off on March 23 and involve more than 9,000 troops from more than a dozen countries, including Morocco, Tunisia, and the United Kingdom.

https://www.militarytimes.com/news/coronavirus/2020/03/10/us-army-africas-multinational-military-exercise-scaled-back-amid-coronavirus-outbreak/

The exercise, the largest one organized by U.S. Army Africa, was scheduled to start on March 23 and involve roughly 3,800 U.S. troops from the Army, Navy, Air Force and Marine Corps. Additionally, more than 5,000 troops from more than a dozen countries — including Morocco, Tunisia, and the United Kingdom — were slated to participate.

https://www.armytimes.com/news/your-army/2020/03/16/soldiers-in-europe-for-defender-2020-to-return-home-amid-pandemic/

Bright Star n'est plus d'actualité aujourd'hui, c'était un exercice important dans le contexte de la guerre du Golfe, mais aujourd'hui en Afrique c'est African Lion l'exercice le plus important en Afrique. Sans oublier les exercices terrestres Jebel Sahara avec les britanniques et Tafilalet avec la France.

 

il y a une heure, Kiriyama a dit :

Pas évident de trouver des informations sur la DGST marocaine...

https://www.jeuneafrique.com/mag/562537/politique/maroc-dans-les-coulisses-de-la-dgst/

 

Ils se sont ouverts ces dernières années quand même, c'est plus facile de trouver des informations et des photos :biggrin: avant c'était 0 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Nasser bourita ministre des affaires etrangeres du Maroc : nous avons signe avec les Etats-unis un accord militaire d'une duree de 10 annees, la semaine prochaine deux commissions marocaine et americaine vont se rassembler pour en debattre et le rendre effectif

Edited by Punisher
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

Rabat.. 11ème Réunion du Comité consultatif maroco-américain de la défense

12 janvier 2021Impression

Rabat: Conformément aux instructions royales de la 11e session du Comité consultatif de la Défense, le Ministre délégué au Premier Ministre en charge du Département de la Défense Nationale, M. Abdellatif Lodiyi, a reçu mardi le Secrétaire adjoint à la Défense en charge des affaires politiques, M. Anthony Tata, qui est en visite de travail de trois jours dans le Royaume à la tête d’une importante délégation militaire.

Au début de leurs discussions, les deux responsables se sont dits satisfaits de la force, de l’excellence et de la durabilité des liens privilégiés et du partenariat stratégique exceptionnel entre les États-Unis d’Amérique et le Royaume du Maroc, selon un communiqué du Commandement général des forces armées royales.
   Les deux responsables ont également confirmé leur ambition de promouvoir ces relations de longue date dans le cadre de l’esprit d’amitié, de compréhension mutuelle et de confiance mutuelle.
  À cet égard, les deux responsables ont souligné l’importance de la décision de l’administration américaine de reconnaître la pleine souveraineté du Royaume du Maroc sur l’ensemble de la région du Sahara marocain. Selon la même source, cette reconnaissance fait de l’Initiative marocaine pour l’autonomie la seule solution réaliste, sérieuse et pratique au différend territorial sur nos régions du Sud.
   Les deux responsables ont également souligné que cet événement historique aura sans aucun doute des effets positifs sur la géopolitique de la région ainsi que sur la paix, la stabilité, la sécurité et l’intégration économique au Maghreb, dans la région du Sahel et au Moyen-Orient.
   D’autre part, M. Lodi a souligné l’engagement indéfectible du Maroc, sous la direction de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, en tant qu’acteur important de la stabilité régionale, en activant une stratégie multidimensionnelle dans la lutte contre le terrorisme, le trafic illégal et la gestion humanitaire de la crise migratoire.
   Les deux responsables se sont dits satisfaits du résultat positif de la coopération militaire bilatérale. Cette collaboration systématique, intensive et diversifiée comprend notamment les domaines de la formation des cadres, de l’échange d’expériences et de l’organisation d’exercices conjoints à grande échelle. Elle se caractérise également par des réunions régulières du Comité consultatif de la Défense.
  Selon le rapport, M. Lodiyi a proposé de renforcer la coopération militaire avec les États-Unis en invitant le département de la Défense des États-Unis à explorer d’autres possibilités de coopération pour mener à bien des projets conjoints dans l’industrie de la défense marocaine.
  Aujourd’hui encore, conformément aux instructions élevées de Sa Majesté, commandant en chef et chef d’état-major des Forces armées royales, le général de Cour Darmé, inspecteur général des Forces armées royales, a reçu le Commandement général des forces armées royales, le secrétaire adjoint à la Défense, en charge des affaires politiques, en présence du général de Cor Darmi, commandant de la gendarmerie royale.
   A cette occasion, dans le cadre de la 11ème réunion du Comité consultatif maroco-américain de la défense, une mini-session s’est tenue sous la présidence conjointe du général de Cor Darmi, inspecteur général des Forces armées royales et secrétaire adjoint à la Défense, en charge des affaires politiques, ajoute la communication.
   La session a été suivie d’une session plénière à laquelle ont participé des membres de la délégation américaine, le commandant de la gendarmerie royale et les chefs du Commandement général des forces armées royales, qui ont abordé la coopération militaire maroco-américaine et les perspectives de son développement.
  Dans ce contexte, les délégations marocaine et américaine ont discuté de divers aspects et orientations de base pour l’activation d’une action commune.
   La réunion du Comité consultatif maroco-américain de défense, qui se tient tous les deux ans à Rabat et à Washington, s’inscrit dans le cadre de la coopération militaire bilatérale, qui est particulièrement importante dans les domaines de l’entraînement, de l’exercice, du matériel militaire et de la logistique.

Le ministre marocain de la defense a proposer une collaboration dans le domaine de l'industrie militaire entre le Maroc et les USA

16104612.png
16104611.png

 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

#FARMAROC_EXCLUSIF #INFANTERIE #BITUBES #FLYTOX

Les Forces armées royales sont parmi les premières forces régulières à utiliser des mitrailleuses antiaérienne de 14,5 mm et 23 mm comme armes d’infanterie portatives, montées sur des véhicules, des camions et même après des véhicules blindés, et parmi les soldats sont appelés « Flytox ».

Ces mitrailleuses simples bi-canon ont donné une puissance de feu importante à l’infanterie sans poids pendant la guerre du désert.
* Mitrailleuse de 14,5 mm : KPV/ZPU est une mitrailleuse lourde capable de rencontrer des cibles aériennes et des véhicules avec un blindage léger à une portée active d’environ 2000 mètres, et une portée maximale de 4000 mètres. Il existe plusieurs types décrits dans les images. 
* Mitrailleuse de 23 mm: ZU-23-2: Développé pour détruire un avion de bas niveau avec une portée de 2,5 km, ou des véhicules blindés avec une portée de deux kilomètres, et utilise des calibres du type: API /HE/HE-T/APDS-T. 

Ce sont des images de ces mitrailleuses prises par l’équipe du Forum Far-Maroc lors des portes ouvertes organisées par les Forces armées royales à l’occasion du 50e anniversaire de sa fondation en 2006.

fb_img25.jpg

fb_img27.jpg


fb_img28.jpg

fb_img26.jpg
 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

#FARMAROC #ABRAMS #BRB #RRC


Puissance de feu incomparable pour la Brigade Royale Blindee M1 Abrams.


Photo de l’un des chars Abrams, au moment où son missile a été tiré.

fb_img29.jpg
 

normalement c'est pour ce type de vehicule que nous avons passer contrat, selon Raids Magazine un vehicule Sherpa Light avec des Mistral 3. certains disent que c'est pour la protection rapprochee des unites de Caesar, d'autres disent que c'est pour renforcer d'une maniere generale les Manpad, la difference est que c'est sur vehicule

Citation : Pour accompagner ses Caesar et porter ses batteries antiaériennes MBDA Mistral, le Maroc a choisi la famille Sherpa Light

clipb322.jpg

Link to comment
Share on other sites

@Ciders

les FAR on des decennies de guerre en milieu desertique annees 70-80 contre tout type de milice communiste et sans les moyens de la France ni son PIB ni rations de combat , au corps a corps et au courage brut sur un front poreux de 2500 km dans des conditions climatique proche de l'enfer sur terre, notre experience sur ce type de terrain avec tout le respect que j'ai pour l'armee francaise vous ne l'avez pas, dc si vous croyez que le sahel nous fait peur  avec vous au sahel nos soldats auraient deja plier l'affaire :tongue: depuis bien longtemps

la rusticite au combat du soldat marocain n'est plus a demontrer dans le desert, il y a deux armees en Afrique qui sont des specialistes de la guerre desertique par experience de guerre longue, le tchad et le maroc

Aqmi c'est de la tres basse intensite des attaques sporadique terroriste, c'est pas le polisario et des mercenaires communistes qui avait des moyens modernes a l'epoque, et les petrodollars algerien et lybien a gogo pour s'equiper, et on a garder notre territoire.

Link to comment
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
 Share

  • Member Statistics

    5,968
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Meumeu
    Newest Member
    Meumeu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...