Sign in to follow this  
stormshadow

POM dans une école

Recommended Posts

Attention bien que la date retenu soit récente et que les lieux du scénario existent vraiment , il s'agit d'un scénario purement fictif qui n'as jamais eu lieu.

Voilà nous sommes en mars 2012 , Ecole Alsacienne 109 rue Notre-Dame des Champs Paris 75006 , mardi vers 10h environ 50 terroristes (nombre exact inconnu, il s'agit d'une approximation) font éruption dans l'école par les 2 entrées et prennent en otage les élèves et professeurs de l'école. Plusieurs coup de feu sont tirées mais ne sont pas immédiatement entendu car les terroristes utilisent apparemment des silencieux. Cependant les cris de panique des otages ont rapidement alerté les habitants du quartier qui ont appelé la police.

L'Ecole Alsacienne, école laïque, possède plusieurs classes de la maternelle à la terminale. L'école est divisé en 2 partie , le petit collège regroupant les élèves de la maternelle au CM2, et le grand collège regroupant les élèves de la 6ème à la terminale. Le petit collège a 600 élèves et le grand collège a 1000 élèves soit en tout 1600 élèves. A cela faut ajouter les professeurs, l'administration et les surveillants soit en gros 100-150 personnes. Dû au jour et à l'heure de l'attaque, la très grand majorité des élèves/professeurs/surveillant et administration étaient présent dans l'école lors de l'assaut.

D'après un professeur qui a eu le temps d'appeler la police avant d'être découvert et froidement abattu , les terroristes parlerait une langue arabe et seraient lourdement armés avec des pistolets-mitrailleurs et FA + des grenades et des explosifs qu'il portent en ceinture et auraient des gilets pare-balles.

Pour prouver leurs déterminations extrêmes, les terroristes ont exécuté 30 personnes dont 25 enfants qu'ils ont jeté par la fenêtre juste au dessus de l'entrée principale du petit collège. Sur l'un des corps était écris les revendications des terroristes qui sont les suivantes.

- Libération de certains prisonniers détenue en prison en France

- La France doit se retirer immédiatement d’Afghanistan et cessé toute OPEX

- La France doit cesser toute relation quel quel soit avec Israël

- Le port du voile doit être autoriser dans tout lieu et à tout moment

- Vous devez nous donner en otage certains membres d’extrême droite.

Vous avez 48h , si toutes ces demandes ne sont pas parfaitement remplis d'ici là , 200 otages seront tués ainsi que 20 par minutes de retard.

30 minutes après que les corps est été jeté , les terroristes ont fait la même déclaration devant une caméra pour diffusion sur Internet. Il y avait 5 terroristes masqué chacun par un voile dont 2 avec des sabres et les autres avec pistolets/FA + grenades. Tous les terroristes portaient des ceintures d'explosifs. Ils ont rajouté que la France allaient payer très cher tous ces crimes qu'elle avait commis durant son histoire.

De plus les règles suivantes doivent être respectées

- Pas de coupure du courant/eau/gaz sinon 200 otages seront immédiatement exécuté + 20 par minute jusqu'au rétablissement du courant et/ou eau et/ou gaz.

- Si nous voyons un appareil volant quel qu'il soit civil ou militaire dans un rayon de 5km , 100 otages seront immédiatement exécuté puis 10 par minutes jusqu'à qu'il n'y ait plus d'appareil volant visible dans un rayon de 5km.

- Si nous détectons la moindre présence policière ou militaire, 200 otages seront immédiatement exécuté puis 20 par minutes jusqu'à qu'il y ait plus de présence policière et militaire aux environ de l'école. Les négociations se feront par téléphone selon un canal choisis par les terroristes.

- Si un assaut est tenté, l'ensemble des otages seront exécuté.

Bien sûr le gouvernement français ne peut pas céder à toute ces demandes donc votre mission est de:

- Extraire tous les otages par tout les moyens en minimisant les pertes parmi les otages

- Reprendre par tous les moyens le contrôle de l'école en minimisant les pertes parmi les otages et en s'assurant que tous les terroristes est été neutralisé

Vous avez à votre dispositions tous les moyens de lutte anti-POM , c'est à dire GIGN/RAID/GIPN/FS. Le monde entier est sous le choc et une grande partie des pays de l'OTAN telle que la RU/l'Allemagne/l'Espagne/l'Italie et les USA sont prêt à vous prêter assistance. Bonne chance

Par contre je n'arrive pas à insérer une image Paint pour décrire l'école comment fait-on ?

http://maps.google.fr/maps?oe=utf-8&rls=org.mozilla:fr:official&client=firefox-a&um=1&ie=UTF-8&q=%C3%A9cole+alsacienne&fb=1&gl=fr&hq=%C3%A9cole+alsacienne&hnear=0x47e66e1f06e2b70f:0x40b82c3688c9460,Paris&cid=0,0,10600872277072408268&ei=Q7BtT7WbK9Pt8QP-z5C_DQ&sa=X&oi=local_result&ct=image&ved=0CBEQ_BI

Voici un descriptif de l'école:

Pour le grand collège, il y a 3 entrées , une avec une porte qui est l'entrée principale et deux autres avec grillage peu utilisé à droite et à gauche de l'entrée principale qui sont peu utilisé.

Sous le cour de tennis qui appartient à l'école se trouve en sous-sol une grande salle de sport avec vestiaires hommes/femmes. Il y a des fenêtres juste en dessous du cour de tennis qui permettent de voir toutes cette salle de sport depuis la cour.

Près de l'entrée principale du grand collège, se trouve en sous-sol la salle polyfonctionnel utilisé pour des concert et pièces de théâtre capable d’accueillir plusieurs centaines de personnes.

L'entrée principale du petit collège se trouve Rue d'Assas , juste en dessous se trouve une salle de sport avec vestiaire.

Je serais en mesure de vous en dire plus une fois que je serais en mesure d’insérer une image Paint.

Ceci est un cas extrême , la difficulté du scénario peut être variés en faisant varier le nombre et les équipements/armements des terroristes, tout comme peut être mis en sens inverse c'est à dire comment prendre en otage une école de 1600 élèves et la défendre avec 50 hommes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

:O

C'est un scénario cauchemardesque, impossible de s'en sortir en douceur.

Le bon côté, c'est qu'en exécutant un paquet d'otages dont des gamins, ils ont déjà franchi la ligne rouge.

Maintenant les mauvais côtés :

- nos gugusses sont nombreux, bien équipés, et en mesure de massacrer rapidement un paquet d'otages (explosifs), alors que nous, on n'est pas capable de neutraliser les terros suffisamment vite

- en plus ils annoncent qu'ils exécuteront une centaine d'otages s'ils voient des policiers à proximité... ce qui complique les bases de départ pour un assaut et même tout simplement la mise en place d'un cordon de sécurité

Bon, y'a pas 50 options :

- ca va mal finir, autant passer à l'action le plus vite possible (genre au bout de 24h, les terros s'y attendront moins que plus proche de la limite de l'ultimatum)

- neutraliser quelque-chose qui s'apparente à trois groupes de combat bien armés va demander toutes les forces disponibles

- si on a un vague espoir de limiter la casse, le premier but sera de neutraliser les terros en priorité pour cela, plus même que protéger directement les otages

- c'est là qu'on se dit que l'emploi des gaz par les Russes dans le théâtre était une bonne idée, j'oublie la sale image que ca se traine dans les médias et je fais vite une demande à Vladimir Vladimirovitch pour qu'il m'en envoie une cargaison d'urgence (+ la procédure médicale pour soigner les intoxiqués, ce coup-ci)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est un scénario cauchemardesque, impossible de s'en sortir en douceur.

Je confirme y'a aucun moyen  de s'en sortir sans casse

En principe va falloir y aller en dynamique très vite par 3 axes : hélitreuillage d'insertion (GIGN et/ou 1er RPIMA)

Action au niveau de la rue (GIGN-Raid)

Possibilté d'insertion par les égouts (GIGN, Commando Hubert ou Trepel me rappelle plus lequel est désigné pour les insertions en milieu clos)

Avec débauche de flashbang et lacrymo pour desorienter les tangos pour les empecher de faire un carton sur les otages

c'est là qu'on se dit que l'emploi des gaz par les Russes dans le théâtre était une bonne idée, j'oublie la sale image que ca se traine dans les médias et je fais vite une demande à Vladimir Vladimirovitch pour qu'il m'en envoie une cargaison d'urgence (+ la procédure médicale pour soigner les intoxiqués, ce coup-ci)

A priori c'est la surdose de gaz associé à l'etat d'epuisement des otages (plusieurs jours dans un environnement chaud sans boissons et sous forte charge de stress) et l'absence d'antiidote immediatement disponible qui a entrainé les fortes pertes

On peut peut etre limiter cela en agissant vite (mais la dose risque d'etre problématique chez des enfants cela dit)

L'usage de Fentanyl ou dérivé est donc quand même problématique

Mais pour mémoire il en existe des dérivés à action rapide

http://en.wikipedia.org/wiki/Fentanyl

http://en.wikipedia.org/wiki/3-Methylfentanyl

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un vrai scénario cauchemar ! ...

Ça me rappelle la triste prise d'otages de Beslan.

http://www.checkpoint-online.ch/CheckPoint/Monde/Mon0095-PriseOtagesGeantes.html

Autant dire, c'est impossible de s'en sortir sans faire de casse. Déjà l'exécution d'une vingtaine d'otages dont des enfants ...

Il n'y a plus qu'à s'inspirer des prises d'otages de ce genre qui ont eu lieu en Russie, et essayer de ne pas faire les mêmes erreurs qu'eux. Ce qui risque d'être très difficile, notamment au vu des revendications demandées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

en tous cas avec leur ultimatum il va pas rester beaucoup d'otage si edf joue au con et que leur copain détourne un avion :lol: O0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il n'existe aucune alternative.

Il sera impossible de détourner/arrêter totalement le trafic des aéroports parisiens qui passe déjà à moins de 5 km du lieu de la POM.

On peut donc considérer comme perdus les 200 otages + 20 par minute de retard ... en 70 minutes ils n'auront plus d'otages.

(en plus, éliminer 20 otages par minute va leur bouffer un sacré paquet de leurs munitions, par ce que ça m'étonnerait qu'ils arrivent à les égorger/décapiter, ou alors ils sont bien plus nombreux que les 50 preneurs d'otages repérés initialement)

Donc, pas d'alternative : tant pis pour l'image, il n'y a que la solution de l'assaut massif, brutal, avec le maximum de forces disponibles et sans regarder à la casse.

On peut y envoyer à peu près tout ce qu'on veut, GIGN, RAID ou Garde Républicaine de l'Elysée, quelques militaires de pas trop loin ... même si ce ne sont pas des troupes d'élites, il s'agit de pur combat. Tenter de neutraliser les terroristes, c'est risquer de leur permettre d'éliminer des otages supplémentaires. Il faut donc progresser, le plus possible, en sécurisant autant que possible le terrain conquis et en éliminant tout ce qui porte une arme.

Avec un peu de chance, on peut même bénéficier d'une rebellion des otages : une fois l'assaut en cours, les terroristes sont partagés entre ceux qui assurent la défense, et ceux qui liquident les otages. Cela réduit leur résistance à l'assaut, et donne aussi une chance aux otages (adultes, au moins) de faire masse contre eux.

Donc, quelle que soit la configuration des lieux, quelle que soit la situation, assaut massif, brutal, et dans le délai le plus cours possible si l'on espère sauver quelqu'un (on a 70 minutes). Il faut mettre le maximum de chances dans le camps de l'équipe d'intervention, les otages étant déjà perdus (et tous ceux sauvés sont à considérer comme du bonus). Donc on fait la totale, en plus de l'investissement des lieux par tous les points d'entrée : coupures eau/électricité au moment de l'attaque, sniping méthodique par tous les accès, privations sensorielles aux flashbangs et aux gaz irritants/lacrymogènes.

Il y aura du sang au 20h. Les ex-otages survivants vendront des livres et l'adaptation de leur expérience traumatisante en scénario pour film. Certains membres des Forces de l'Ordre seront psychologiquement ruinés par la brutalité des scènes vécues et auront un véritable Stress Post Traumatique. Les Ministres de la Défense et de l'Intérieur perdront leur maroquin et le Président de la République verra sa côte de popularité s'effondrer durablement. Les dommages et intérêts aux familles des victimes coûteront une fortune au pays et quelques avocats vont s'enrichir au delà de toute espérance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

en tous cas avec leur ultimatum il va pas rester beaucoup d'otage si edf joue au con et que leur copain détourne un avion :lol: O0

C'était noir, mais j'ai ri. J'en ai un peu honte  O0

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il sera impossible de détourner/arrêter totalement le trafic des aéroports parisiens qui passe déjà à moins de 5 km du lieu de la POM.

Orly et Roissy sont à 13km de la POM , sinon les avions civils volent trop haut pour être vu par les terroristes. Ils veulent surtout pas d'appareil volant en BA notamment au dessus de Paris , surtout pas d'hélicoptère.

(en plus, éliminer 20 otages par minute va leur bouffer un sacré paquet de leurs munitions, par ce que ça m'étonnerait qu'ils arrivent à les égorger/décapiter, ou alors ils sont bien plus nombreux que les 50 preneurs d'otages repérés initialement)

En fait on peut supposer qu'ils attendent 1 min avant de commencer à exécuter les 20 otages sachant qu’exécuter les 200 otages initiales va leur prendre du temps. Donc on aura plus que 70 minutes à moins qu'ils soit plus que 50 repéré initialement. Sinon pour l'égorgement , les terroristes ont diffuser une vidéo sur Internet pour dire leur exigences et demandes où 2 d'entre tenait un sabre. Donc possibilité d'égorgement en masse diffusée sur Internet.

Pour la configuration des lieux , l'école a 5 entrés dont 4 rue Notre-Dame des Champs et 1 rue d'Assas. 3 entrés rue Notre-Dame des Champs sont grillagé et l'une d'elle est suffisamment large pour laisser passer des véhicules.

Sinon y a une salle polyfonctionnel de plusieurs centaines de places + une cantine et une salle de repos en sous-sol. La salle polyfonctionnel a 1 entrée , la salle de repos 1 entrée et la cantine 3 entrées. Mais les 3 salles sont reliés par plusieurs couloirs.

Il y a aussi une salle de sport juste en dessous du cour de Tennis avec 2 entrées. Il est possible de voir depuis la cour par des petites fenêtres la cantine et la salle de sport. Il y a également une autre salle de sport en sous-sol juste à côté de l'entrée de petit collège rue d'Assas.

L'école est très grande avec plus de 100 pièces mais il y a également énormément de fenêtre dans chaque pièce , très peu de pièce  sont sans fenêtre. Y a que les sous-sol qui sont sans fenêtre et encore ce n'est pas le cas de la salle de sport sous le court de tennis et de la cantine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Orly et Roissy sont à 13km de la POM , sinon les avions civils volent trop haut pour être vu par les terroristes. Ils veulent surtout pas d'appareil volant en BA notamment au dessus de Paris , surtout pas d'hélicoptère.

My bad, j'avais mal vu l'adresse de l'Ecole ... "Champs / Paris", j'ai tilté "Champs-Elysée".

Les aéroports sont loin, mais le trafic de Roissy passe à 2/3 km des Champs, mais bien plus loin de la rue Notre-Dame des Champs :

Image IPB

Image IPB

C'est Orly le plus proche, et tous les mouvements obliquent au sud, donc en s'éloignant de la ville. Ouf.

N'empêche ... on ne change rien. On rentre dans le lard, au plus vite, sans préavis, et on explique après à la nation que, vu la détermination des preneurs d'otages, il n'y avait pas d'autre solution.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le GUD ne me disait rien :

http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_union_d%C3%A9fense

En HS, ils ont aussi des scissions.

Franchement, ce scénario cauchemar sort de l'imagination de Stormshadow ou à été piqué quelque part.

Un tel massacre ferait passer l'affaire de Toulouse pour un banal fait divers...

Qui coordonerait une tel ''opération de police'' ? Qui ferait un plan d'action ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

S'il y a moyen de déterminer même vaguement leur région d'origine , un Raid aérien sur des cibles civiles ou militaires au ratio 1 mort chez nous 100 chez eux environ et bien médiatisé/filmé/monté, ça c'est juste pour montrer que l'on est sérieux et après on démarre le compte a rebours sur 24H00 pour passer a des frappes massives avec tout ce que l'on à s'ils persistent , au besoin des frappes nuke.

En parallèle on tente de libérer le max d'otages.

Je leur laisse le choix de se rendre ou de se suicider et en parallèle déclare la guerre a la ou aux nations qui ont hébergés même a l'insu de leur plein gré/soutenu  ces terroristes.

Conscription/économie de guerre/invasion/pillage massif des ressources jusqu'a ce que la ou les régions considérés soient aussi stériles que la surface lunaire.

Tous les prochains batiments de la marine lançés portent le nom de l'une des victimes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le GUD ne me disait rien : http://fr.wikipedia.org/wiki/Groupe_union_d%C3%A9fense

En HS, ils ont aussi des scissions.

Effectivement j'aurais du parler de neo-GUD. J'ai juste eu cette riche idée parce qu'ils sont voisins, le GUD étant résident à Assas, mitoyen de l’École Alsacienne.

Et puis qui résisterait a la tentation d'aller casser quelques "gudars" :lol: surement pas des terroriste islamiste  :happy:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ont déjà exécuter 30 otages , cela suppose que le raid aérien fasse 3000 mort dans leur pays d'origine pour obtenir le ratio de 100-1.

Moi je propose qu'on rase Assas ... avec le GUD dedans ... et qu'on fasse porter le chapeau au terroriste. C'est un plan diabolique ca non? On rase l’École Alsacienne avec bien sur.

Et pour se venger de ce crime odieux on rase un pays au hasard dont on dira que c'est méchant sont issu ... au hasard, la Syrie.

[me=g4lly]s'enfuit en courant[/me]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si 50 gus surarmés rentrent dans une école, c'est qu'on a déjà salement merdé au niveau du renseignement/surveillance du territoire.

A partir de là, il n'y a plus rien d'autre à faire que de foncer avec le max de moyens pour essayer de limiter la casse qui de toute façon est déjà considérable. Et dans ce cas de figure, on n'utilisera pas de moyens non létaux contre les terroristes, c'est clair.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils ont déjà exécuter 30 otages , cela suppose que le raid aérien fasse 3000 mort dans leur pays d'origine pour obtenir le ratio de 100-1.

Oui ....remarque je me demande si ça serait suffisant pour bien marquer les esprits et puis ça fait pas un compte rond ....10.000 un gros bourg quoi me parait bien.

L'idée générale c'est que qui que ce soit qui éxécute froidement des enfants et balance leurs corps comme des sacs par la fenêtre doit être certain que les représailles seront massives , inhumaines et volontairement disproportionnées ; en gros que l'idée seule suffise a relacher les sphincters du terroriste wanabee le plus amoral et endurci.

+1 avec g4lly , son plan me parait pas mal et j'ai du mal avec le GUD et c'est un doux euphémisme après en avoir cotoyé quelques membres lors d'une soirée étudiante ....je me demande si avec un casque lourd ça serait valable comme arme cinétique ? :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Assaut lourd et brutal pour moi aussi, mais après tentative d'infiltration de FS, histoire de limiter la casse parmi les otages.

+ Envoi de gaz hilarant histoire de détendre tout le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déterrage de topic mais :

- Est-ce qu'un usage de gaz pourrait-être envisageable ?

- Est-ce que les effectifs du GIGN ne sont pas un peu limité pour un assaut frontal ? L'idéal pour moi serait de lancer beaucoup d'hommes (même de niveau médiocre) pour saturer les terroristes.

- Est-ce que des négociateurs pourraient raisonner les terroristes ? Blablater assez que pour les lasser ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Déterrage de topic mais :

- Est-ce qu'un usage de gaz pourrait-être envisageable ?

- Est-ce que les effectifs du GIGN ne sont pas un peu limité pour un assaut frontal ? L'idéal pour moi serait de lancer beaucoup d'hommes (même de niveau médiocre) pour saturer les terroristes.

- Est-ce que des négociateurs pourraient raisonner les terroristes ? Blablater assez que pour les lasser ?

1-non, trop difficile de doser un gaz adulte/enfants, l'effet dependant du poids. Pour toucher les adultes on risque de largement sur doser pour des gamins

2-le GIGN c'est environ 400 personnes avec peut etre 150 à 200 d'opérationnels. La dessus tu peux ajouter le RAID et en seconde ligne des unités de police et gendarmerie en back up

3-dépend des motivations des preneurs d'otage. Si c'est la version tchétchéne à Beslan c'est mort

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais est-ce que le plus grand danger ne serait pas la paralysie des autorités ? Quel politicien prendrait la responsabilité d'ordonner l'assaut ? Moi je vois bien un siège avec les hommes du groupe d'intervention qui campent devant l'école en attendant des ordres de politiques qui n'arrivent pas. Les terroristes perdront patience, tueront pour se faire obéir, les hommes du GIGN recevant toujours l'ordre de ne pas bouger et d'attendre des ordres qui ne viendront jamais.

Share this post


Link to post
Share on other sites

2-le GIGN c'est environ 400 personnes avec peut etre 150 à 200 d'opérationnels. La dessus tu peux ajouter le RAID et en seconde ligne des unités de police et gendarmerie en back up

les GIPN (quoi qu'il n'y en a pas vraiment sur Paris, m'enfin bon vu la situation...) ont les compétences pour ? (d'ailleurs c'est quoi la différence entre les GIPN et le RAID ?)

Et est-ce que des forces spéciales militaires (hors Gendarmerie) pourraient être engagées ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le GIPN, ce sont des unités régionales donc immédiatement déployable sur un lieu de crise alors que la RAID a plus une compétence nationale.

Les FS? Bonne question mais je pense que le GIGN/RAID/GIPN/BCRI devrait suffire (pas oui, le POM se passera sur Paris!)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suppose aussi que les terroristes ont eu l'intelligence de disperser leurs otages dans différents lieux de l'école ? Ca les rend plus contrôlable, complique la tâche des groupes d'intervention... Qu'est ce qui empêcherait un tel scénario de se produire en France ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,406
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Le Chlick
    Newest Member
    Le Chlick
    Joined
  • Forum Statistics

    20,697
    Total Topics
    1,245,195
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries