Sign in to follow this  
stormshadow

Frappes nucléaires sur les USA

Recommended Posts

"raser" tous ses ennemis potentiels... c'est vite dit.

En supposant que les USA soient pris par surprise il se pourrait que leur replique ne soit constitué que des tridents embarqués sur des snle en patrouille pour l'essentiel, soit 7 x 24 x 4 = 672 têtes (il est admis que les trident ne portent plus que 4 t^tes en moyenne).

C'est pas si énorme, surtout s'ils veulent faire un peu d'anti-force avec.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les USA devrait avoir normalement en 2012 si il respecte le traité SORT , 12 SNLE opérationnel avec 24 Trident chacun , chaque Trident transportant chacun 4 TN qui sont soit des W-76 de 100kt ou des W-88 de 475kt.

Il y a donc en tout 1152 TN embarqués dans les SNLE dont 768 W-76 et 384 W-88 pour une puissance totale de 259.2Mt.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Arsenal_nucl%C3%A9aire_des_%C3%89tats-Unis

Neutraliser le reste de l'arsenal nucléaire USA n'est vraiment pas évident puisqu'ils y a en silos 450 Minutemant 3 soit 900 TN pour les neutraliser avec 2 TN par silos + 7 bases aérienes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui c'est pas évident, mais faisable (par la Russie au moins) en cas d'attaque surprise (destruction des silos, des BA et des snle non déployés). Rien que les 50 vieux SS18 et 50 SS19 russes suffiraient presque (10 t^tes par missiles pour les premiers et 6 pour les second).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour les SNLE, le magazine ''Pour la science'', n° 243,  d'avril 1998 sur un article concernant le risque de guerre nucléaire accidentel suite au tir d'une fusée sonde en Norvége qui à faillit déclencher un tir russe indique que depuis les traités de réduction des armes stratégiques, la moitié des sous-marins en mer sont dans un état de semi-alerte, il faut environ 18 heures à l'équipage pour réaliser les procédures nécessaires à la mise en alerte maximale, comme par exemple, enlever les plaques d'immersions des tubes de lancement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce serait "grillé" si on déployait quelques rafales (et leur asmp-A) à st Pierre et Miquelon pour "exercice" ?

L'allonge permettrait de toucher Boston voire NY non (en mission sans retour) ?

Dans le scénarion toutes les bases aériene et de SNLE sont détruites mais au cas où on est des Rafales/ASMP-A disponible , vu que la côte Est est déjâ atomisé par le SNLE, mieux vaut se concentrer sur la côte ouest hors de portée du SNLE. Donc déployer les Rafales en Guyane voir au Mexique et frapper au maximum les villes de la côte ouest c'est à dire Los Angeles/San Fransisco/San Diego et Seattle.

Idem si on a le Cdg disponible avec Rafales/ASMP-A.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le scénarion toutes les bases aériene et de SNLE sont détruites mais au cas où on est des Rafales/ASMP-A disponible , vu que la côte Est est déjâ atomisé par le SNLE, mieux vaut se concentrer sur la côte ouest hors de portée du SNLE. Donc déployer les Rafales en Guyane voir au Mexique et frapper au maximum les villes de la côte ouest c'est à dire Los Angeles/San Fransisco/San Diego et Seattle.

Idem si on a le Cdg disponible avec Rafales/ASMP-A.

Oui, effectivement, mais les distances sont bcp plus grandes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Fort de France - Los Angeles = 6000km environ

En frappe sans retour , on peut y arriver avec Rafale + ravitailleur mais effectivement ça fait loin. Sinon on peut frapper à partir de la Guadeloupe et/ou Guyane le Texas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Donc nôtre armée est réduite à néant mais il n'y a pas encore eu d'attaques sur les grandes villes et sur les populations, non?

Nôtre but est d'éviter cette hypothèse, donc il faut exclure toute attaque massive sur la population, sortir du schéma traditionnel de la dissuasion.

Nôtre but, éviter les pertes humaines françaises et conserver nôtre souveraineté. Si on attaque les USA, il n'y aura plus ni français ni France avant même que nos missiles aient touchés leurs cibles. Donc pas d'attaques automatiques, pas de reddition sans conditions, il faut utiliser l'arme diplomatique et l'arme militaire...

Après les attaques sur nos sites militaires, on commence à engager des négociations avec les américains, mais juste quelques jours, le temps pour nôtre SNLE de discrètement se positionner au Nord de l'Europe, quelques jours devraient suffire. Pendant ce temps menons des négociations secrètes avec Moscou ou/et Pékin, voire des pays arabes en leurs promettant je sais pas quoi en contrepartie d'une aide (la tour Eiffel pour les chinois par exemple :lol:). Si on ne peut pas les convaincre, on a le choix entre une apocalypse bilatérale ou une occupation honteuse, à vous de choisir!

Dès que le soum est positionné entre le Groenland et la Norvège, les russes lancent toutes leur flotte sur la même zone que nôtre SNLE, sans déclarer la guerre au USA. Les Chinois font la même chose près de la Corée et du Japon. Les pays arabes eux stoppent la production de pétrole faisant exploser les cours du brut. a ce moment on cesse les négociations et... on prend en otage l'Angleterre (attention, pas les Écossais) et les bases américaines en Europe, plus proche du soum donc limitant les possibilités d'interception.

Les USA sont désormais face à une situation critique. Il ne peuvent rechercher et détruire nôtre SNLE car ils risqueraient de le confondre avec un navire russe et de créer une crise encore plus grave. Leurs capacités sont saturées en Atlantique. En Asie les manoeuvres militaires chinoises en Mer de Chine font craindre un emballement, la situation est tendue. Il doivent choisir entre abandonner leurs objectifs militairo-politiques ou entrer en guerre ouverte avec la Russie et les chinois...

L'augmentation des coûts du pétrole, la rupture des relations commerciales avec nos "alliés" et la situation en Europe commencent à peser sur l'économie américaine, la situation intérieure se complique. Leurs possibilités sont limités, l'Angleterre risque d'être vitrifiée d'un moment à l'autre. Nous proposons une paix négociée en échange du retour à la normale que promettent nos alliés. Cela nous permet d'éviter une occupation militaire américaine potentiellement catastrophique (regardez l'Irak), nôtre reconstruction étant assurées par d'autres partenaires. Nous ne parviendrons sans doute pas à sauver le gouvernement en place dans les négociation mais le pays est relativement sauf pour se reconstruire et retrouver une entière souveraineté.

Et si ça ne marche pas? On réalise le premier fantasme de tout français qui se respecte: TUER TOUS LES ANGLAIS  :happy: :happy: :happy:

bien sur ça reste purement hypothetique

Je suis peut être partie en HS mais qui veut vraiment d'une guerre nucléaire?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mal comme plan mais ça va être chaud de convaincre les russes et les chinois de potentiellement s'engager une guerre contre les USA. Ensuite si les USA utilise une grande quantité de TN pour détruire nos bases aérienne et de SNLE + le Cdg, il risque d'y avoir beaucoup de victime même si les cibles visée était purement militaire. Les USA cherchant à neutraliser au maximum notre capacité de seconde frappes pourrait aussi en plus envoyer plusieurs TN directement sur l’Elysée afin de détruire la salle Jupiter qui se trouve juste en dessous rasant Paris au passage. Ça va être dur de ne pas riposter de façon massive après cela.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien sur si Paris ou une autre grande ville est touchée et atomisée, il faudra soit riposter soit se rendre.

Si seul notre appareil militaire est visé et que les dommages collatéraux sont limités, la carte diplomatique assortie de menaces militaires me semble plus favorable qu'une riposte aveugle et mutuellement destructrice.

Après, les russes/chinois n'attaquent pas (à moins qu'ils en aient très envie). Si ils subissent un dommage, une attaque américaine, ils peuvent toujours se retirer sans riposter. Ils ne sont qu'un levier diplomatique. Et ils ont tous les deux à perdre à voir une guerre nucléaire en Europe ou au USA ( économiquement parlant ) et beaucoup à gagner en cas de réussite diplomatique.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensuite si les USA utilise une grande quantité de TN pour détruire nos bases aérienne et de SNLE + le Cdg, il risque d'y avoir beaucoup de victime même si les cibles visée était purement militaire.

T'a toujours pas compris hein ??

Si une seule TN touche notre territoire la risposte sera nucléaire

Qu'il y ait pertes civiles ou pas (sachant que de toute façon nos SNLE sont à proximité de Brest et que le CDG s'il est à quai est à Toulon

Dans les 2 cas ca fait en tout 300 000 français vaporisés

Ca suffit comme excuse pour une riposte atomique et largement

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'a toujours pas compris hein ??

Si une seule TN touche notre territoire la risposte sera nucléaire

Qu'il y ait pertes civiles ou pas (sachant que de toute façon nos SNLE sont à proximité de Brest et que le CDG s'il est à quai est à Toulon

Dans les 2 cas ca fait en tout 300 000 français vaporisés

Ca suffit comme excuse pour une riposte atomique et largement

+1

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'a toujours pas compris hein ??

Si une seule TN touche notre territoire la risposte sera nucléaire

Qu'il y ait pertes civiles ou pas (sachant que de toute façon nos SNLE sont à proximité de Brest et que le CDG s'il est à quai est à Toulon

Dans les 2 cas ca fait en tout 300 000 français vaporisés

Ca suffit comme excuse pour une riposte atomique et largement

C'est exactement ce que je disais , c'est très difficile de ne pas riposter nucléairement en cas d'attaque nucléaire sur nos vecteurs nucléaires. Cependant qu'en ai t-il si les USA n'utilise pas de TN pour détruire nos vecteurs nucléaires. La solution de garnould peut être alors pertinente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

[box title=TitleBox]Cependant qu'en ai t-il si les USA n'utilise pas de TN pour détruire nos vecteurs nucléaires.[/box]

Le principe de dissuasion est pourtant clair

Dès que les premières bombes tomberont sciemment sur nos bases sous marines et bases aériennes des forces stratégiques (y compris les sites de renseignement spatiaux) cela pourra et sera compris comme une opération visant à nous enlever notre capacité de première ET seconde frappe, nous laissant exposé ensuite à une frappe nucléaire "gratuite"

Dans ce cadre, un tir d'avertissement nuke est tout à fait envisageable et envisagé du point de vu doctrinal

D'ailleurs je doute que les USA jouent à ce jeu, puisque cette doctrine vient d'eux et qu'ils réagiraient de la même manière

Personne n'attendra d'avoir ses FS detruitent au sol (ou en mer) sans réagir

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le tir d'avertissement avec 1/2 missiles ne peut se faire dans ce cas car le SNLE encore en vie n'aura qu'une occasion de tirer sur les USA après quoi il sera détruit donc si il ne tire que 1/2 missiles, il ne pourra pas tirer le reste de ses missiles.

Donc la frappe nucléaire immédiate/massive/sans retenue et sans limite avec tir de tous les M-45 le plus rapidement possible est la seul alternative possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,388
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Umbria
    Newest Member
    Umbria
    Joined
  • Forum Statistics

    20,669
    Total Topics
    1,238,366
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries