Recommended Posts

La présence des SAS est-elle une réponse express du premier Ministre Anglais, suite à la mort des Sujets de sa Majesté en Algérie?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Interview du général Ibrahima Dahirou, chef de l'état-major malien :

Espérez-vous une libération de Tombouctou et de Gao dans les jours qui viennent ?

Si les appuis sont conséquents, ça ne dépassera pas plus d’un mois, pour Gao et Tombouctou.

Suite :

http://www.rfi.fr/afrique/20130122-general-brahima-dahirou-konna-sevare-jihadistes-douentza-gta-ganda-koy-mnla-

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour une fois les anglais sont solidaires, enfin bon on va pas sauter au plafond, un C17+quelques FS, c'est la solidarité qui coûte pas cher.

On va pas cracher dedans non plus. Félicitons nos amis Anglais, et soyons beaux joueurs: ne leur en voulons pas d'avoir tergiversé, c'est juste pas le moment !

Share this post


Link to post
Share on other sites

On va pas cracher dedans non plus. Félicitons nos amis Anglais, et soyons beaux joueurs: ne leur en voulons pas d'avoir tergiversé, c'est juste pas le moment !

+1

Et j'ajouterai que les FS britanique ça compte triple.

De toute manière, en Europe il ne reste plus que eux et nous pour mener des OPEX au sol sans tenir la main de l'oncle Sam.

Share this post


Link to post
Share on other sites

+1

Et j'ajouterai que les FS britanique ça compte triple.

[...]

Ont-ils vraiment des capacités que nos FS ne disposent pas ? Ou c'est juste la "légende" SAS ??

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comme je disais par ailleurs, il aurait eu un foulard gay pride, s'aurait moins été scandaleux...

Oh si mais pas pour les mêmes, j'aurais été scandalisé, alors que là je ne le suis pas. ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh si mais pas pour les mêmes, j'aurais été scandalisé, alors que là je ne le suis pas. ;)

On aurait surement choqué les barbus aussi  :happy:

Alerte: formation d'une colonne Nigéro-Tchadienne pour Gao a priori. Ca badine pas !

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/01/22/gao-futur-objectif-d-une-colonne-mixte-tchado-nigerienne.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

On aurait surement choqué les barbus aussi  :happy:

Alerte: formation d'une colonne Nigéro-Tchadienne pour Gao a priori. Ca badine pas !

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/01/22/gao-futur-objectif-d-une-colonne-mixte-tchado-nigerienne.html

Pas mal du tout les blindés, c'est du 14,5mm sur les tourelleaux?

On s'achemine vers une double avancée du Sud par les Français (avec les Maliens) et de l'Est avec les Tchadiens + les Nigériens? Ce serait pas mal... Car cela pourrait se faire bien plus vite qu'avec les troupes de la Misma.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas mal du tout les blindés, c'est du 14,5mm sur les tourelleaux?

DShKM 12.7x109mm plutot

On s'achemine vers une double avancée du Sud par les Français (avec les Maliens) et de l'Est avec les Tchadiens + les Nigériens? Ce serait pas mal... Car cela pourrait se faire bien plus vite qu'avec les troupes de la Misma.

On a un impératif de vitesse, de maniere a la fois de profiter de la surprise et d'empecher les djihadiste de changer de posture, mais surtout d'éviter d'avoir a manoeuvrer lors de la saison des pluie. Il est alors impératif que les villes symbolique soient prises et tenues avant la pluie, ca permettra aux troupes de la CEDEAO de bosser dans des condition bien plus facile, et d'avoir de bonne chance de réussite, ca nous permettra aussi de nous mettre en retrait le plus tot possible, en laissant "l'occupation" aux autres.

Les djihadiste semble privilégier la retraite pour laisser passer l'orage, autant ne pas laisser l'espace vide, et en profiter pour réinstaller les autorité malienne "facilement" au nord, au moins symboliquement. Je doute beaucoup que les islamiste avec la monté en force des troupe allié au autorité malienne tentent de grandes manoeuvres cavalieres, ils auraient trop a perdre. Aujourd'hui leur agenda c'est la survie, face au forces maliennes et alliées, mais surtout sein même de la mouvance djihadiste, il n'est pas dit qu'a l'été il ne reste pas une seule des variantes en état de quoique ce soit par exemple, on a déjà perdu le MNLA en quelques semaines cet hiver, on pourrait bien voire disparaître Ansar Dine ou AQMI, du moins dans la forme actuelle, et voir un autre larron émerger sur leurs dépouilles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

[...] Car cela pourrait se faire bien plus vite qu'avec les troupes de la Misma.

Et c'est tant mieux. On va pas tous s'attendre pour faire le coup de feu, ça serait une belle erreur tactique. Donc qu'ils prennent leur temps pour venir, du moment que les effectifs annoncés arrivent à terme, et qu'ils s'installent dans les territoires "repris" (entre guillemets car on verra à terme qu'il n'y a pas vraiment de ligne de front. Pour l'instant oui, mais on assistera vraisemblablement à des attaques sur l'arrière, et ce type de conflit ne présente de toute façon pas de démarcation claire).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je crois que tu n'as pas vu la vidéo, on ne parle plus de balle à blanc là  :lol:

Une vidéo vaut mieux que des mots :

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=01NBUiA3Tjs

Bon j'ai revu la vidéo, et à part le commentaire du journaleux, il n'y a rien qui me choque.

On a un groupe de soldats qui se dirige vers le front. Il doit voyager "relativement" léger et ne peux pas se permettre d'embarquer 10 fois plus de balles à blanc que de balles réelles. Vu qu'il est encore assez loin de la zone de front et que les soldats ont besoin d’exercice, il y a une démonstration de combat. Cette démo est probablement faite uniquement pour le journaleux, mais ça permet aussi de remonter le moral des soldats (ils ont au moins une victoire virtuelle) et de vérifier qu'ils ont les bons réflexes. Pour cet exercice utiliser de vrais balles est dangereux (on est loin de tout voir, il y a peut-être un éleveur de chèvres dans le coin et ce serrait con de croiser les terroristes et n'avoir que des armes chargé à blanc) et en utiliser de fausses est cher, compliqué (il faut l'approvisionnement en munition, en équipement de tir à blanc puis il faudra nettoyer les armes ...) pour un gain opérationnel proche de zéro (tu crois qu'on vise plus avec des balles à blanc qu'en simulant complettement ?)

Ce film de l'armée malienne, j'aurais pu le tourner pour les armées française et allemande. Donc oui l'armée malienne manque de moyens, mais c'est malheureusement très loin d'être la seule et je n'ai pas entendu dire que l'armée malienne s'entraînait au tir avec des balles en plastique (ce qui donne de très mauvais réflexe)

Ont-ils vraiment des capacités que nos FS ne disposent pas ? Ou c'est juste la "légende" SAS ??

Ils ont un avantage qui est aussi un défaut. Ils parlent anglais. Donc ils auront beaucoup plus de mal pour collaborer avec les autres troupes au sol (presque toutes francophones) mais ça devrait aussi leur permettre de mieux bénéficier de l'effet de surprise. Un des avantages opérationnel des djihadiste est d'avoir un bon service de renseignement, mais si ni les alliés des SAS ni les villageois qui les entourent ne comprennent ce qu'ils prévoient de faire, ce serra beaucoup plus dur d'avoir des informations fiables et permettant de tendre des embuscades.

Je crois que cette guerre est une guerre de francophones et c'est pour ça que les Américains ne nous soutiennent pas vraiment. Le Mali a demandé l'aide de la France pas de l'AFRICOM, les autres pays peuvent nous aider financièrement ou en nous prêtant du matériel. Mais si leurs soldats ne sont pas francophones, on n'a pas besoin de leur aide et a moins qu'il s'agisse d'un détachement vraiment important ils risquent de plus nous compliquer la tâche en matière de coopération que de nous aider. D'ailleurs en règle général pour les opérations dirigé par les français, le détachement français représente 30% des effectifs globaux. En plus des futurs 2500 soldats français, on devrait avoir 4500 soldats africains francophones (et 1000 anglophones) en plus des troupes maliennes. Je ne suis pas sur qu'on ait vraiment envie d'avoir des troupes supplémentaires.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Attaques par déni de service et insultes à foison contre la communication autour de l'opération Serval. La guerre se fait aussi sur Internet.

La question revient sans cesse. Quel pays du Maghreb ?

Mon petit doigt me dit : La Tunisie.

Enfin... Ce n'est que mon petit doigt. Il lui  arrive de se tromper. Parfois...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon avis a mon tour sur cette photo qui semble etre si important.

- Le public Malien, bon, je doute qu'on lui fasse peur avec un simple foulard, je peux me tromper mais bon ... Car si je me rappel bien, le symbole de la tete de mort est tres fort pour notre culture judeo-chretienne, je ne suis pas certain que ca soit percu pareillement la bas.

- Le public francais, ma foi, depuis que des bac +8 ont tente de m'expliquer qu'un militaire n'est plus un etre humain, je ne sais pas s'il se pose tellement de questions.

- Le public vise par les djihadistes ? Entre le radical Pakistanais ou le pauvre gars qui cherche juste a nourir sa famille, je ne sais pas si une propagande efficace peut rellement etre installe a partir de cette simple photo.

Moi je suis d'avis que ce sont les faiseurs d'opinion qui cherchent midi à 14 h oo !. Pour moi le soldat cherche plus à cacher sa peur qu'à faire peur ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Waouh, en fait même ici c'est pire que dans les médias cette histoire de foulard? le mec voulait juste se protégeait du sable lors de l'arrivée d'un hélico d'ailleurs le photographe a confirmé que le soldat ne prenait pas la pause...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand on a rien à dire on parle de n'importe quoi ici comme ailleurs. Comme quoi ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Urgent:alerte terroriste dans l'est mauritanien:arrestations de suspects:

www.cridem.org/C_Info.php?article=638848

22-01-2013

10:42

Mauritanie: Psychose terroriste : Arrestations intensives de suspects.

Psychose terroriste : Arrestations intensives de suspects.

Les revers successifs des groupes armés dans le nord malien devant les forces françaises et ouest africaines présente de gros risques d’infiltrations pour les Etats voisins, notamment pour la Mauritanie qui est le pays le plus proche aux côtés de l’Algérie pour échapper à ce rouleau compresseur militaire international qui écrase tout devant lui et dont l’objectif selon les officiels français est d’assainir tout le mali d’agents djihadistes.

Dans la foulée de cette quête de refuge, les éléments islamistes se muent en commerçants et réfugiés pour s’infiltrer, malgré les importants dispositifs mis par Nouakchott pour créer des zones militaires sur ces frontières avec le Mali.

Mais comme les intrus sont des faux réfugiés et qu’ils disposent de moyens matériels et probablement de connivence, ils ont tendance à progressive plus vers la capitale.

C’est à ce niveau qu’ils commencent à susciter des inquiétudes de la part des autorités d’où leur suivi minutieux notamment de leurs appels téléphoniques pour déceler toute communication suspecte.

Selon des sources généralement bien informées, les forces sécuritaires mauritaniennes ont arrêté ces derniers jours, dans le cadre de cette guerre préventive contre le terroriste, plusieurs personnes présentant des signes compromettant pour leur libre circulation.

C’est ainsi qu’un jeune, 30 ans environ, répondant au nom de Saleck Ould Mahfoudh a été arrêté lundi dans sa route vers les zones de l’Est du pays à bord d’un bus de transport public, au niveau de la localité de Chquiq dans la localité d’Adel Baghrou. Aucune information supplémentaire n’a été encore donnée sur cette arrestation, sauf que les témoins ont entendu le commissaire affirmait à travers son GSM à une tierce personne que la drôle marchandise est bien arrivée à destination, allusion faite au jeune.

Non loin de cette psychose, un groupe composé de 7 étudiants de l’université des sciences islamiques d’Aioun, habitant dans une maison commune dans le centre ville a été également interpellé hier. L’enquête menée par des policiers se poursuit toujours avec les universitaires arrêtés à Aioun. Selon des sources, certains des étudiants qui sont issus de différentes wilayas du pays auraient eu des appels téléphoniques suspects qui ont permis aux flics de les localiser et de les suspecter.

A Nouakchott cette même psychose terroriste gagne les occidentaux notamment les européens et les sites miniers où des consignes ont été recommandées aux expatriés pour éviter de tomber entre les mains de potentiels preneurs d’otages prêts à tous les coups même pour périr comme en Algérie. Par ailleurs certains établissements dit français ont été fermés jusqu’à nouvel ordre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On a un impératif de vitesse, de maniere a la fois de profiter de la surprise et d'empecher les djihadiste de changer de posture, mais surtout d'éviter d'avoir a manoeuvrer lors de la saison des pluie. Il est alors impératif que les villes symbolique soient prises et tenues avant la pluie, ca permettra aux troupes de la CEDEAO de bosser dans des condition bien plus facile, et d'avoir de bonne chance de réussite,

ca nous permettra aussi de nous mettre en retrait le plus tot possible, en laissant "l'occupation" aux autres.

+10 !

En effet, les Jihadistes savent qu'ils auront beaucoup de mal à nous affronter sur le champ de bataille, c'est à dire dans la cambrousse ou dans le sahel.

Et que si ils cherchent à nous affronter sur ce terrain, ils savent qu'ils vont prendre cher face à nos hommes.

A mon avis, ils chercheront à adopter une tactique "taliban". C'est à dire, ils chercheront à s'infilter dans la population pour mener des attaques suicides sur nos troupes lorsqu'ils feront des patrouilles à pied ou à découvert au sein des villes ou tendre des pièges..

Et du coup,la meilleure chose à faire, c'est que à chaque ville conquise, on donne toute de suite les clés de la ville à l'armée malienne  ou une force africaine pour sécuriser la ville comme on l'a fait à Diabaly.

Auquel, il n'y a pas un soldat français qui patrouille ou qui dort la bas .

Pour chaque ville conquise, je pense que cette tactique sera adopté.

En tout cas, contrairement à l'ASTAN, AQMI dispose de peu de soutien au sein de la population et il va falloir jouer à fond cette carte surtout que au sein d'un village ou d'un quartier d'une grande ville africaine : TOUT LE MONDE CONNAIT TOUT LE MONDE.

Donc les djihadistes kamikazes, candidat aux 72 vierges , ne pourront pas jouer longtemps à l'homme invisible dans les villes conquises...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Iyad Al Ghali se serait-il fait "chicotter" par la France ? 

La présence du chef touareg a été signalée à Boni, dans la région de Douentza, deux jours avant l'offensive des islamistes sur Konna. Depuis, les rumeurs les plus alarmistes courent sur son compte.

« La porte du dialogue reste ouverte, même si nous étions en veilleuse depuis le début des opérations militaires », indique l'un d'eux. Principale difficulté : rétablir le dialogue avec Ansar Eddine, alors que, de l'aveu même d'un médiateur, Iyad Ag Ghali, en participant à l'attaque des groupes jihadistes et en « violant ses engagements », s'est « discrédité ».

Image IPB

Share this post


Link to post
Share on other sites

urgent:alerte terroriste au sénégal,officiel

www.cridem.org/C_Info.php?article=638872

22-01-2013 18:34 - Guerre au Mali: Les forces de sécurité du Sénégal en alerte maximale contre les menaces terroristes

Guerre au Mali: Les forces de sécurité du Sénégal en alerte maximale contre les menaces terroristes

Les forces de sécurité du Sénégal sont en alerte maximale contre les menaces terroristes dues à la guerre au Mali contre les Islamistes, apprend koaci.com de sources sécuritaires.

«De ce fait, les forces de sécurité du Sénégal ont déployé des moyens matériels et humains jamais égalés. L’objectif, c’est de détecter et de mater à la seconde près tout acte soupçonné de terrorisme», précise notre source, patron dans les services de renseignements généraux (RG).

Depuis l’avancée des Islamistes maliens vers le sud du pays, beaucoup d’organisations humanitaires sénégalais, notamment la Rencontre Africaine de Défense des Droits de l’Homme (RADDHO), ne cessent de «sonner l’alerte contre la vulnérabilité et la fragilité du Sénégal», frontalier au Mali.

«Après Bamako, les Islamistes marcheront sur Dakar. Et personne ne peut les empêcher, si on ne se lève pas très top», avait prévenu Alioune Tine, président de la RADDHO, indiquant que les Djihadistes maliens ont hérité de Khadafi 37 tonnes d’armes.

«Ils ont raison de sonner l’alerte, mais nous avons pris les devant très tôt. Les forces de sécurité sont en alerte maximale, que ce soit à Dakar ou à l’intérieur du pays, surtout à la zone est, frontalière avec le Mali. Tout le dispositif nécessaire est bien fonctionnel», ajoute notre source.

En visite hier (lundi) à Tivaoune (92 km de Dakar), la capitale de la Tidianiya, en prélude au Gamou (célébration de la naissance du Prophète) ce mercredi, le Chef de l’Etat Macky Sall a encore réitéré ses critiques contre l’idéologie islamiste dont les prêches sont incendiaires, et estimé que les confréries suffisent au Sénégal.

Dans l’actualité sénégalaise, la Cour de Justice de la CEDEAO se prononce aujourd’hui sur la plainte du parti démocratique sénégalais (PDS, au pouvoir de 2000 à 2012) pour l’annulation de l’interdiction de sortie du territoire contre certains de ses dignitaires.

Pendant ce temps, des organisations humanitaires ont écrit au Roi Mohamed VI du Maroc pour obtenir la libération du Sénégalais Alkaly Cissé, emprisonné dans ce pays pour escroquerie d’un homme d’affaire saoudien. M. Cissé, ex-député libéral, risque l’extradition vers l’Arabie Saoudite où il va écoper de la peine de mort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et du coup,la meilleure chose à faire, c'est que à chaque ville conquise, on donne toute de suite les clés de la ville à l'armée malienne  ou une force africaine pour sécuriser la ville comme on l'a fait à Diabaly.

Pas sur, je pense qu'il faudrait d'abord les accompagner afin de s'assurer qu'il n'y ait pas d'exactions trop nombreuses juste après la libération du nord. Une fois la situation un poil stabilisé oui, laissons les africains tenir le terrain, mais pas de suite.

Share this post


Link to post
Share on other sites

"Dixie" est en route :

Image IPB

Euuuuuuuh, ils ont rempli toutes les soutes + une partie du pont + l'EDAR plein de matos qui va caboter à coté ? ???

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.marianne.net/blogsecretdefense/Mali-que-cache-le-masque-de-Ghost-actualise_a921.html

Cette image fait le tour d'internet. Elle a été prise dimanche au Mali par un photographe de l'AFP, Issouf Sanogo. Elle est très forte, très belle. Elle montre un militaire français, sans doute un légionnaire du 1er REC, à Niono, devant un blindé léger léger ERC 90 Sagaie.

A première vue, cela ressemble à une photo posée (comme nous le pensions dans une première version de cette article), mais le photographe explique, sur un site de l'AFP, qu'il n'en est rien : «Un hélicoptère était en train d’atterrir et soulevait d’énormes nuages de poussière. Instinctivement, tous les soldats à proximité ont mis leurs foulards devant leurs visages pour éviter d’avaler du sable. C’était le soir. Les rayons de soleil filtraient à travers les arbres et les nuages soulevés par l’hélico. C’était une belle lumière. J’ai repéré ce soldat qui portait un drôle de foulard et j’ai pris la photo. (...) Le soldat ne posait pas. Il n’y a aucune mise en scène dans cette image."

Le  foulard que le militaire porte sur la visage, qui représente une tête de mort. Ce n'est évidemment pas une pièce d'uniforme reglementaire, mais un produit dérivé d'un jeu vidéo de guerre extrêmement populaire, Call of Duty. Il représente le masque du lieutenant Simon "Ghost" Riley.

Interrogé par la presse sur cette image et sur le comportement de ce militaire, l'état-major des armées a jugé celui-ci "inacceptable", estimant quecelle-là n'était "pas représentative de l'action que mène la France au Mali".  En privé, les officiers se lâchent : "c'est complètement con !"  Le militaire en question n'aura sans doute pas les félicitations de son capitaine...

Mais cette image et sa très large diffusion sur internet disent beaucoup de choses, sur les médias comme sur l'image de la guerre.

1) La guerre réelle et la guerre fantasmée se percutent sur cette image. Les jeunes militaires d'aujourd'hui jouent aux jeux vidéos depuis leur enfance. La première version de Call of Duty date de 2003 - quel âge avait alors le militaire pris en photo ? Une quinzaine d'année sans doute... L' attrait des engagés pour le métier des armes doit plus aux jeux de guerre qu'à la lecture des récits de Dien Bien Phu, qui peut en douter ?

2) Cette image renvoie à d'autres plus terribles - celle des "guerriers" du Liberia et de Sierra Leone, qui aimaient se déguiser de manière effrayante, mêlant des références contemporaines et des pratiques de sorcellerie. Ces milices commirent d'épouvantables crimes là où elles sévirent. Autre référence plus ou moins explicite, le vaudou. Autant dire qu'il faut mieux manier ces images avec prudence sur le continent africain.

3) Les médias français se sont d'autant plus saisis de cette image qu'ils se plaignent depuis plusieurs jours du peu d'images et d'informations sur la guerre au Mali. Peu d'images ? Il y a actuellement 50 équipes de presse "enbedded" au sein des forces françaises...

Le problème est qu'il n'y a pas grand chose à voir : la guerre au Mali n'est quand même pas la bataille de la Marne. De part et d'autres, les effectifs concernés sont très faibles et opèrent sur un territoire très vaste. Il y a très peu de combats, pour ainsi dire aucun. Quelques frappes de précision sur les arrières, peut-être quelques escarmouches avec les patrouilles de forces spéciales derrière deux kékés...

Entre les discours politiques tenus à Paris sur le thème de l' "offensive" terrestre et la réalité du terrain, il y a un immense gap... dans lequel tombent les médias et le grand public, forcément soupçonneux et frustrés.

Et cette frustration explique l'intérêt porté à une image belle, pleine de sens et en même temps parfaitement anecdotique.

Mardi 22 Janvier 2013

Jean-Dominique Merchet

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,469
    Total Members
    1,550
    Most Online
    less4more
    Newest Member
    less4more
    Joined
  • Forum Statistics

    20,807
    Total Topics
    1,286,574
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries