Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

dans l'extrait joint :

Kidal, le bastion d'Ansar Dine

Kidal, à 1500 km de Bamako, a longtemps été le bastion d'Ansar Dine. Mais, avant même l'arrivée dans la nuit du 29 au 30 janvier de soldats français, elle était passée sous le contrôle d'un groupe dissident, le Mouvement islamique de l'Azawad (MIA), et d'un mouvement de rébellion touareg, le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA).

Ces deux groupes affirment soutenir l'entrée des soldats français à Kidal, mais refusent la présence de militaires maliens et ouest-africains. Ils disent craindre des exactions contre les membres des communautés arabes et touareg de la ville, parfois assimilés aux groupes islamistes armés.

Clairement, le MLNA et le MIA travail au coté des Français ! çà explique qu'un "groupe armé " est pu arrêter un guignol important des rebelles et surtout que ce groupe armé puisse se déplacer sans avoir d'ennui avec nos moyens aériens. De là à penser que chaque groupe soit accompagné ... :lol:

on comprend bien qu'il n'y aura aucun soldat du sud Mali , ni de l'ouest à Kidal. pour l'instant le deal fonctionne à merveille et les rebelles ont de gros soucis ! car les infos du MLNA par exemple sont des infos de premier ordre. la sardine va vite se casser à mon avis et sa traque sera un travail pour la DGSE , plus que pour les forces de Kidal.

La profondeur de l'opération montre que la France à un bras bien long et que les résultats peuvent être obtenus sans monter un seul char. ;)

Les Touaregs sont d'une grande lucidité dans cette aspect de l'opération et il sera sûrement permis d'obtenir beaucoup en retour.

Link to comment
Share on other sites

Après 3 semaines de guerre, je vais me permettre de faire un petit bilan stratégie militaire à mon modeste niveau de compréhension suite aux infos glanés sur ce foum.

Tout d'abord, quand on voit le déroulement actuel de l'opération et cette reconquète éclair de 90% du mali, on pourrait penser que la stratégie du clan des sardines était suicidaire de lancer cette attaque au sud.

Et comme je l'avait déjà expliqué, les djihadistes ont complètement sous estimé la réaction française, et car ils ont pris pour argent comptant les propos prudents, pacifistes et non interventionnistes du président Hollande qui n'arrètait pas de répéter qu'il fallait une solution africaine et qu'il n'y aurait pas de soldats français au sol (excepté pour la formation) , et que ce sera une force africaine etc...

Certes, François Hollande était sincère dans ses déclarations, néanmoins je pense que les djihadistes les plus prudent avaient quand même prévu que la france allait réagir mais seulement pour arrèter la colonne de pick-up qui fonçait sur Bamako et que l'intervention française s'arrèterait là .

Mais une fois encore, ils ont été victimes de l'image "flamby" de notre président qui est très bien entouré notemment de son minitre de la défense connait très très bien le monde militaire et qui ont écouté (pour une des rares fois) les recommandations de l'état major : "Si on fait cette guerre, il va falloir la faire à FOND "

On avait une occasion unique de les faire très très mal et notre président a très vite compris la donne et a donné le feu vert à nos forces armées pour non seulement stopper les djihadistes mais aussi pour lancer la contre-offensive ! >:(

Du coup, les chefs du clan des sardines qui se trouvaient loin du front comme à Gao et Tombouctou ne s'attendaient pas du tout à recevoir de la GBU dès le troisième jour de l'intervention et que l'on allait lancer une guerre TOTALE sur leur bases en amont !

D'ailleurs cela nous a permis de faire un beau "strike" à GAO lorsqu'une GBU a explosé un batiment rempli de djihadistes en plein conseil de guerre (Merci la taupe de l'info =) )

Ce qui est bien, c'est que notre président a participé lui-même à l"opération d'intox mené durant les deux première semaines, notemment lors de la reprise de Tambouctou et Gao en déclarant "solennellement" que l'action de l'armée française s'arrète sur la boucle du Niger et que ce seront les forces maliennes et africaines d'aller conquérir les montagnes du Nord .

Du coup, le clan des sardines ont crié un ouf de soulagement en pensant qu'ils allaient pouvoir se replier en bon ordre et trouver refuge et penser leurs plaies  dans leurs sanctuaires (soi disant inviolables) des montagnes au nord de Kidal.

Et surtout élaborer tranquillement une stratégie de guerilla et lancer une campagne d'attentats suicides sur nos troupes.

Et on connait la suite !

48 heures plus tard, la légion débarque à Kidal et 24 heures plus tard la campagne de bombardement reprend dans les montagnes qui avait été épargnés jusqu'à alors !  =)

Petit filou notre président ! :lol:

Genre, on leur a fait croire :"Aller tous  au nord dans les montagnes braves gens, là bas on n'ira jamais vous chercher!" >:( :lol:

Et là, le meilleure de nos troupes avec les tchadiens se dirigent vers les montagnes de Kidal pour lancer l'estocade finale.

Espérons que nos hommes s'entirent sans trop de pertes.

Link to comment
Share on other sites

Après 3 semaines de guerre, je vais me permettre de faire un petit bilan stratégie militaire à mon modeste niveau de compréhension suite aux infos glanés sur ce foum.

Mais une fois encore, ils ont été victimes de l'image "flamby" de notre président qui est très bien entouré notemment de son minitre de la défense connait très très bien le monde militaire et qui ont écouté (pour une des rares fois) les recommandations de l'état major : "Si on fait cette guerre, il va falloir la faire à FOND "

On avait une occasion unique de les faire très très mal et notre président a très vite compris la donne et a donné le feu vert à nos forces armées pour non seulement stopper les djihadistes mais aussi pour lancer la contre-offensive ! >:(

Espérons que nos hommes s'en tirent sans trop de pertes.

Bonne analyse.

Il y a qq années, Hollande avait été surnommé  : le "culbuto" ( on croit qu'il va tomber, mais faut faire attention aux retours )

Et chacun son job, la guerre aux militaires et la politique aux politiciens..

Félicitations à tous nos militaires.

Link to comment
Share on other sites

dans l'extrait joint :

Kidal, le bastion d'Ansar Dine

Kidal, à 1500 km de Bamako, a longtemps été le bastion d'Ansar Dine. Mais, avant même l'arrivée dans la nuit du 29 au 30 janvier de soldats français, elle était passée sous le contrôle d'un groupe dissident, le Mouvement islamique de l'Azawad (MIA), et d'un mouvement de rébellion touareg, le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA).

Ces deux groupes affirment soutenir l'entrée des soldats français à Kidal, mais refusent la présence de militaires maliens et ouest-africains. Ils disent craindre des exactions contre les membres des communautés arabes et touareg de la ville, parfois assimilés aux groupes islamistes armés.

Clairement, le MLNA et le MIA travail au coté des Français ! çà explique qu'un "groupe armé " est pu arrêter un guignol important des rebelles et surtout que ce groupe armé puisse se déplacer sans avoir d'ennui avec nos moyens aériens. De là à penser que chaque groupe soit accompagné ... :lol:

on comprend bien qu'il n'y aura aucun soldat du sud Mali , ni de l'ouest à Kidal. pour l'instant le deal fonctionne à merveille et les rebelles ont de gros soucis ! car les infos du MLNA par exemple sont des infos de premier ordre. la sardine va vite se casser à mon avis et sa traque sera un travail pour la DGSE , plus que pour les forces de Kidal.

La profondeur de l'opération montre que la France à un bras bien long et que les résultats peuvent être obtenus sans monter un seul char. ;)

Les Touaregs sont d'une grande lucidité dans cette aspect de l'opération et il sera sûrement permis d'obtenir beaucoup en retour.

Oui, les choses se compliquent très sérieusement pour le clan des sardines et c'est l'avalanche de mauvaises nouvelles en ce moment pour eux.

Ils pensaient que faire la guerre au sud allait leur permettre de peser sur les futures négociations et surtout l'initiateur de ce projet pensait prendre le leadership du "consortium" AQMI.

Résultat --> Ils ont perdu 90 % de leur "territoire" et au moins 300 TOYOTAS , un nombre "important" de combattants.

Deuxième chose, ils pensaient se réfugier dans les montagnes en espérant un break de l'offensive française.

Résultat--> On a déjà commencé la deuxième phase de la guerre et ils savent qu'on ira les harceler dans les montagnes et dans leur grotte si il le faut et sortiront le nez dehors toujours avec la peur au ventre.

Troisième chose, ils pensaient que leur alliances et la solidarité de leur "alliés" touareg allaient leur permettre de se camoufler et de se "fondre" dans la population à la sauce afghane.

Résultat --> Ils viennent de se prendre un couteau dans le dos et leur "alliés" sont passés à l'ennemie et prêt à les pourchasser pour sauver leur cause.

En effet, il n'y a rien de pire de faire la guerre avec des alliés qui ne sont pas fiables et qui sont prêt à vendre pêre et mère pour leur survie.

D'ailleurs, ceux qui gardent les otages doivent faire partie des fidèles parmis les fidèles.

De plus impossible pour eux de communiquer par talkie ou quoi que ce soit car trop détectables, donc ils vivent dans une situation difficile car dans une constante paranoia.

Link to comment
Share on other sites

Tout ça est assez fascinant.

J'ai l'impression que notre état major a toujours plusieurs coups d'avance sur les méchants.

En dehors de la frustration de ne pas avoir d'informations fraiches à se mettre sous la dent en permanence, je dois reconnaître que c'est assez jubilatoire.

Du coup, les médias comme les membres de ce forum conjecturent à perdre haleine sur ce qui va venir APRES.

C'est drôle et c'est enthousiasmant.

Si même le chef de l'Etat joue les désinformateurs, c'est une partie d'Echec en 3D dont je ne suis qu'un spectateur gentiment frustré.

Quel sera le prochain coup de maître de nos gentils guerriers?

Link to comment
Share on other sites

Nato chief: Mali shows holes in EU defence

ato chief Anders Fogh Rasmussen has said French action in Mali points to holes in European defence capabilities.

Speaking to press on Saturday (2 February) at an annual conference on trans-Atlantic security in Munich, Germany, he noted that, as in the Libya conflict in 2011, France could not have carried out its bombing raids without US help.

"European allies still need strong support from the United States in their endeavours to carry out such an operation ... The Mali operation once again points to the need for increased European efforts to fill the gaps when it comes to essential military capabilities such as intelligence, surveillance and reconnaissance," he said.

http://euobserver.com/defence/118934

C'est cela oui...

Link to comment
Share on other sites

Troisième chose, ils pensaient que leur alliances et la solidarité de leur "alliés" touareg allaient leur permettre de se camoufler et de se "fondre" dans la population à la sauce afghane.

Résultat --> Ils viennent de se prendre un couteau dans le dos et leur "alliés" sont passés à l'ennemie et prêt à les pourchasser pour sauver leur cause.

je suis d'accord avec toi sur l'ensemble de ton analyse, mais je pense qu'il faut tempérer un point : un allié que tu tiens par la peur n'est pas un allié. dans le cas des groupes les plus extrémistes qui avaient pris le pouvoir et l'ascendant sur les autres, ils n'ont laissé au début que le choix de s'allier ou disparaitre, et quand ils se sont sentis forts et sûr d'eux, ils ont attaqué et chassé ces anciens alliés qu'ils jugeaient peu (pas assez) fiable. c'est d'ailleurs le problème et l'histoire normale de tout régime autoritaire : s'allier pour arriver au pouvoir, puis faire disparaitre les éléments mous. au final, une grande partie des groupes alliés s'est détachée, dès qu'il l'a pu, de ce noyaux fanatisé pour reprendre leur rhétorique et leurs revendications d'origines.

quand aux hommes, il ne faut pas je pense sous estimer la volonté de vouloir survivre : on rejoint le fort plutôt que de se faire massacrer (inutilement). actuellement le fort n'est plus ansar dine, c'est normal qu'il y ait des défections dans les rangs. ensuite c'est un cercle vertueux qui s'enclanhe : moins on est nombreux, plus on est faible, plus on parait faible, moins on est nombreux.

si quelqu'un a des infos :

j'aimerai bien connaitre les actuelles positions des trafiquants en tout poils d'amérique latine : un nord mali instable, sous la coupe de chefs de guerre qui protégeaient les convois en échange d'un droit de passage, les arrangeaient énormément. Si l'état de droit regagne le nord du territoire, c'est une des plaques tournantes du trafic international qui va disparaitre. et ça c'est mauvais pour leur business... à l'heure actuelle, il ne semble pas y avoir de réaction de leurs parts. par exemple est ce que c'est parce que des circuits alternatifs sont déjà prêt, ou est ce qu'ils ont déjà réussi à s'infiltrer dans les rouages du futur système (n le corrompant, on peut être sûr que les problèmes renaitront, aussi surement que si on laissait après notre départ des nids de fanatiques)

Link to comment
Share on other sites

La Sardine est à la dérive et le Mujao au plus mal (peut être pire).

Par contre le 3eme laron, AQMI ? Aprés la  reprise de diabaly  et la sécurisation du pont de Markala, on aévoqué qu'une cinquantaine de rebelles souhaitait arriver au Sénégal en passant par la Mauritanie ... mais rien de neuf sur le front Ouest-Mali. Pourtant on avait dit qu'il s'agissait des plus redoutables, des mieux armés et des plus aguéris parmi les terroristes.

Ils sont où les AQMI ? C'est l'Algérie qui va s'en occuper de ceux là, au même titre que Belmokhtar ...

Link to comment
Share on other sites

je crois qu'on dit sidéens, sidaïques c'est une expression (controversée) de JMLP.

Mais peut être as tu utilisé ce terme à dessein ...

"Sidéen, de par sa constr., semblerait mieux convenir à tout malade atteint d'un syndrome immuno-déficitaire, quelle que soit son origine (virale ou non), tandis que sidatique conviendrait mieux aux malades atteints de syndrome immuno-déficitaire acquis d'origine virale, c'est-à-dire du sida"

Link to comment
Share on other sites

Quelques illustrations du système D à la Française, qui rendrait nos armées presque touchantes...

pendant le déploiement à Bamako, les deux Mirage F1CR en provenance du Tchad ont dormi à la belle étoile et les hommes (3 pilotes et 14 mécaniciens)… dans un hangar. Après neuf jours de lits picot, les pilotes avaient des cernes sous les yeux… Jamais bon quand il s’agit de préparer et réaliser un vol de combat.

La vitesse à laquelle s’est fait l’envoi des Mirage F1 a été telle que les communications entre la France et le détachement de Bamako s’est fait dans un premier temps via… les téléphones portables des pilotes.

Ce passage me surprend quand même parce qu'il me semble qu'il y a au moins un état major tactique de l'armée de terre à Bamako. Enfin après si ce sont deux mondes qui ne se fréquentent pas.... (mais j'en doute quand même)

A l’issue d’une mission de reconnaissance réalisée avec les Omera des Mirages, les films argentiques ont été développés dans des sanitaires…

En plus, on est en passe de gagner cette guerre...  :oops:

Link to comment
Share on other sites

12h39 : La traque aux jihadistes se poursuit. L'armée française et des militaires de l'armée tchadienne poursuivent lundi dans le massif des Ifoghas, au nord de Kidal, tout près de la frontière algérienne, leur traque aux groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda qui s'y sont repliés après leur fuite des grandes villes du nord Mali. C'est dans cette immense zone de montagnes et de grottes, berceau des Touareg, qu'une bonne partie des chefs et des combattants des groupes islamistes armés se sont réfugiés.

Les arrestations de Mohamed Moussa Ag Mouhamed, considéré comme le numéro trois d'Ansar Dine et d'Oumeïni Ould Baba Akhmed, un haut responsable du Mujao, le mouvement jihadiste de la région de Gao, ont été revendiquées par le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA). Kidal a longtemps été le bastion d'Ansar Dine, mais avant même l'arrivée de troupes françaises, elle était passée sous le contrôle du Mouvement islamique de l'Azawad (MIA, dissidence d'Ansar Dine s'affirmant « modérée ») et du MNLA. Ces deux groupes ont affirmé soutenir l'arrivée des soldats français à Kidal, mais refusent la présence de militaires maliens et ouest-africains, notamment par crainte d'exactions contre les membres des communautés arabe et touareg de la ville, parfois assimilés aux groupes islamistes armés.

------------------------------

12h22 : L'armée algérienne renforce sa présence à la frontière malienne. L'Algérie, qui partage près de 1.400 km de frontières avec le Mali, a renforcé la présence de son armée à la frontière avec le Mali, fermée depuis le 14 janvier, afin d'éviter les incursions des islamistes armés venus du nord, a déclaré lundi à l'AFP un député de Tamanrasset, ville frontalière avec ce pays en guerre. « L'armée est déployée depuis un moment à la frontière mais des renforts ont été envoyés depuis le début de la guerre (au Mali). Il s'agit d'éviter l'infiltration de groupes terroristes », a indiqué Mohamed Baba Ali. « Sans ces renforts, il y aurait eu des incursions de terroristes venus du nord Mali », a-t-il ajouté.

quelques éclaircissements !

Link to comment
Share on other sites

Après 3 semaines de guerre, je vais me permettre de faire un petit bilan stratégie militaire à mon modeste niveau de compréhension suite aux infos glanés sur ce foum.

Tout d'abord, quand on voit le déroulement actuel de l'opération et cette reconquète éclair de 90% du mali, on pourrait penser que la stratégie du clan des sardines était suicidaire de lancer cette attaque au sud.

Et comme je l'avait déjà expliqué, les djihadistes ont complètement sous estimé la réaction française, et car ils ont pris pour argent comptant les propos prudents, pacifistes et non interventionnistes du président Hollande qui n'arrètait pas de répéter qu'il fallait une solution africaine et qu'il n'y aurait pas de soldats français au sol (excepté pour la formation) , et que ce sera une force africaine etc...

Certes, François Hollande était sincère dans ses déclarations, néanmoins je pense que les djihadistes les plus prudent avaient quand même prévu que la france allait réagir mais seulement pour arrèter la colonne de pick-up qui fonçait sur Bamako et que l'intervention française s'arrèterait là .

Mais une fois encore, ils ont été victimes de l'image "flamby" de notre président qui est très bien entouré notemment de son minitre de la défense connait très très bien le monde militaire et qui ont écouté (pour une des rares fois) les recommandations de l'état major : "Si on fait cette guerre, il va falloir la faire à FOND "

On avait une occasion unique de les faire très très mal et notre président a très vite compris la donne et a donné le feu vert à nos forces armées pour non seulement stopper les djihadistes mais aussi pour lancer la contre-offensive ! >:(

Du coup, les chefs du clan des sardines qui se trouvaient loin du front comme à Gao et Tombouctou ne s'attendaient pas du tout à recevoir de la GBU dès le troisième jour de l'intervention et que l'on allait lancer une guerre TOTALE sur leur bases en amont !

D'ailleurs cela nous a permis de faire un beau "strike" à GAO lorsqu'une GBU a explosé un batiment rempli de djihadistes en plein conseil de guerre (Merci la taupe de l'info =) )

Ce qui est bien, c'est que notre président a participé lui-même à l"opération d'intox mené durant les deux première semaines, notemment lors de la reprise de Tambouctou et Gao en déclarant "solennellement" que l'action de l'armée française s'arrète sur la boucle du Niger et que ce seront les forces maliennes et africaines d'aller conquérir les montagnes du Nord .

Du coup, le clan des sardines ont crié un ouf de soulagement en pensant qu'ils allaient pouvoir se replier en bon ordre et trouver refuge et penser leurs plaies  dans leurs sanctuaires (soi disant inviolables) des montagnes au nord de Kidal.

Et surtout élaborer tranquillement une stratégie de guerilla et lancer une campagne d'attentats suicides sur nos troupes.

Et on connait la suite !

48 heures plus tard, la légion débarque à Kidal et 24 heures plus tard la campagne de bombardement reprend dans les montagnes qui avait été épargnés jusqu'à alors !  =)

Petit filou notre président ! :lol:

Genre, on leur a fait croire :"Aller tous  au nord dans les montagnes braves gens, là bas on n'ira jamais vous chercher!" >:( :lol:

Et là, le meilleure de nos troupes avec les tchadiens se dirigent vers les montagnes de Kidal pour lancer l'estocade finale.

Espérons que nos hommes s'entirent sans trop de pertes.

Bien d'accord à mon tour avec ton bilan intermédiaire de cette Opération. En effet, je suis surpris par le Ministre de la Défense, qui sans tout ramener à lui, semble laisser les forces gérer à leur manière (et de la meilleur manière qui soit). Le plan opérationnel est bien en place.

Une chose est également intéressante, c'est que pour une fois, on a la maitrise global du "Bouzin". Imagine s' il avait eu un truc intégré trop large (avec l'Europe notamment). il aurait fallu faire de la réunionite plus que de l'action.

C'est curieux mais je n'arrête pas à penser à la guerre des Malouines en voyant cette opération. Pourtant çà n'a rien à voir.

Président Hollande à reçu le juste retour d'une belle opération de nos soldats et de ceux du Mali (même si on a des lacunes dans certains secteurs (drones, transport aérien). On garde une longueur d'avance sur le plan opérationnel. Les Régiments travaillent de concert, "l'Air Force Française" est brillante. La Légion montre que notre pays ne serait pas aussi pointu sans eux.

L'armée Français à l'Honneur ! mieux encore qu'un 14 juillet.

Du coté Rebelles , tu soulignes bien qu'ils n'avaient pas suffisamment étudié nos moyens et nos temps de réaction. Les guignols nous voyaient défendre les 4 coins de Bamako genre FOB avec des islamiques tout autour et c'est l'inverse qui c'est produit (Les maliens , les Français , et au moins 2 groupes de Touaregs entourent ses nulos et les font courir dans le désert (le monde à l'envers pour eux).

Link to comment
Share on other sites

12h39 : La traque aux jihadistes se poursuit. L'armée française et des militaires de l'armée tchadienne poursuivent lundi dans le massif des Ifoghas, au nord de Kidal, tout près de la frontière algérienne, leur traque aux groupes islamistes armés liés à Al-Qaïda qui s'y sont repliés après leur fuite des grandes villes du nord Mali. C'est dans cette immense zone de montagnes et de grottes, berceau des Touareg, qu'une bonne partie des chefs et des combattants des groupes islamistes armés se sont réfugiés.

ils assurent les Tchadiens

Link to comment
Share on other sites

En réalité a mon avis, Ansar Dine on s'en fout un peux. En fait c'est juste leur chef,  Iyad ag Ghali, charismatique, respecté et noble de Kidal qui a peté un cable, qui est devenu mystique et qui a emmené ses troupes avec lui. Lui discredité il en reste plus rien si ce n'est des Touaregs qui ont leur propre interet et se foutent du Mali comme du Salafisme tant qu'ils peuvent faire leurs affaires a peut pret librement dans le desert.

Le Mujao on s'en fout un peut moins mais ils ont déjà sacrément morflés apparement et c'est pas fini : ils ne sont pas du coin et sont moins puissants qu'Al Queida, antant dire que si il reste des chefs dans la nature ils vont servir d'allibi parfait pour les Touaregs pour faire croire qu'ils s'occupent sérieusement du probleme de terrorisme international dans leur zone.

Non le morceau de choix c'est l'AQMI et se faire les chefs ça va pas etre facile. Déjà les Algériens ont pas réussi à les coincer, ,juste les pousser vers le Mali. ça dépendra beaucoup du rens qu'on a pu collecter ces dernières années.

j'aimerai bien connaitre les actuelles positions des trafiquants en tout poils d'amérique latine : un nord mali instable, sous la coupe de chefs de guerre qui protégeaient les convois en échange d'un droit de passage, les arrangeaient énormément. Si l'état de droit regagne le nord du territoire, c'est une des plaques tournantes du trafic international qui va disparaitre. et ça c'est mauvais pour leur business... à l'heure actuelle, il ne semble pas y avoir de réaction de leurs parts. par exemple est ce que c'est parce que des circuits alternatifs sont déjà prêt, ou est ce qu'ils ont déjà réussi à s'infiltrer dans les rouages du futur système (n le corrompant, on peut être sûr que les problèmes renaitront, aussi surement que si on laissait après notre départ des nids de fanatiques)

alors là faut pas rever : la zone a toujours été une zone de traffic et le restera : c'est le gagne pain des Touaregs. Prétendre rétablir l'ordre a la serenité là bas c'est aller droit dans le mur en plus de meler de ce qui ne nous regarde pas.

Par contre on peut relacher la pression sur des traffics un peut moins dangereux que la dope ou les otages, genre traffic de cigarettes ou de bagnoles afin de laisser un exutoire et accessoirement créer des liens commerciaux entre ces gens et des jeunes français en mal d'aventure et de voyage (il y a une vingtaine d'année, un jeune français un peut dégourdit pouvait se balader a peut pret librement là bas sans risquer la prise d'otage : tu parles a 50 million d'euro la tete du français tu m'étonnes que ça a bien changé, un grand merci à l'état français d'avoir mis tous les français en danger et les avoir privés de la liberté de circulation en payant des rançons  =( ).

Link to comment
Share on other sites

+1

Par contre, si ils coopéerent, il va falloir les soutenir ensuite lorsque les négos vont commencer avec le pouvoir officiel malien.

Perso je ne suis pas contre: si les Touaregs s'occupent des djihadistes le coin va être clean beaucoup plus vite et si on arrive à trouver une solution acceptable pour les deux parties (région autonome par exemple), on n'aura plus à revenir.

Je ne sais pas vraiment ce que peuvent espérer les populations touareg du Nord. La décentralisation est déjà relativement poussée : on a créé dans le cadre des accords de Tamanrasset de 1991 une région de Kidal. La sécurité des personnes : ne pas être confrontés à des milices soupçonnées d'exactions. Tant qu'il y aura des troupes étrangères françaises ou africaines dans les villes cela devrait pouvoir fonctionner, mais après ? Le développement économique. Il y a une transition en cours entre l'agro-pastoralisme traditionnel, et des modes de vie modernes sédentaires. Je pense que cela passe par des formes d'immigration vers les grandes villes : Tombouctou et Gao, mais aussi je pense qu'il est important que les touareg se sentent acceptés dans les villes du sud telles que Bamako. Ensuite il y a la question de l'exploration du bassin minier de Taoudenit, et si on y trouve du pétrole, et seulement si on en trouve, le problème du partage de la mane pétrolière.

D'un côté, l'opinion malienne, majoritairement sudiste, ne comprend pas que l'Etat crée des programmes de développement spéciaux pour le Nord, alors que tout le pays souffre de pauvreté. La presse nationale regorge d'éditoriaux critiques à l'égard de nordistes assimilés à des enfants capricieux ou à des maîtres chanteurs. De l'autre, pour les militants du Nord, rien n'a changé : "Il faut ignorer les réalités de l'Azawad pour affirmer qu'il s'agit d'une région gâtée", affirme Mossa Ag Attaher. Il ajoute : "Les régions du Nord composent la moitié du territoire malien et ne sont quasiment pas couvertes en terme de santé publique, d'éducation et d'accès à l'eau.

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2012/01/25/dans-le-nord-du-mali-les-touareg-du-mnla-lancent-un-nouveau-defi-arme-a-l-etat_1634378_3212.html

Link to comment
Share on other sites

Quelques illustrations du système D à la Française, qui rendrait nos armées presque touchantes...

Citation

pendant le déploiement à Bamako, les deux Mirage F1CR en provenance du Tchad ont dormi à la belle étoile et les hommes (3 pilotes et 14 mécaniciens)… dans un hangar. Après neuf jours de lits picot, les pilotes avaient des cernes sous les yeux… Jamais bon quand il s’agit de préparer et réaliser un vol de combat.

Citation

La vitesse à laquelle s’est fait l’envoi des Mirage F1 a été telle que les communications entre la France et le détachement de Bamako s’est fait dans un premier temps via… les téléphones portables des pilotes.

Ce passage me surprend quand même parce qu'il me semble qu'il y a au moins un état major tactique de l'armée de terre à Bamako. Enfin après si ce sont deux mondes qui ne se fréquentent pas.... (mais j'en doute quand même)

Citation

A l’issue d’une mission de reconnaissance réalisée avec les Omera des Mirages, les films argentiques ont été développés dans des sanitaires…

Les personnels dans les lits picot çà a été le quotidien de Kandahar durant pas mal de temps ...

Il fut un temps lors des vols de transfert les pilotes rechargeaient les GPS portables le soir dans leur chambre d'hotel lors des escales

etc etc etc ... quand on voyage il faut savoir être rustique en toute circonstance même en vacances ...  =)

Link to comment
Share on other sites

alors là faut pas rever : la zone a toujours été une zone de traffic et le restera : c'est le gagne pain des Touaregs. Prétendre rétablir l'ordre a la serenité là bas c'est aller droit dans le mur en plus de meler de ce qui ne nous regarde pas.

Le trafic international ne nous regarde pas ? :rolleyes:

Par contre on peut relacher la pression sur des traffics un peut moins dangereux que la dope ou les otages, genre traffic de cigarettes ou de bagnoles afin de laisser un exutoire et accessoirement créer des liens commerciaux entre ces gens et des jeunes français en mal d'aventure et de voyage (il y a une vingtaine d'année, un jeune français un peut dégourdit pouvait se balader a peut pret librement là bas sans risquer la prise d'otage : tu parles a 50 million d'euro la tete du français tu m'étonnes que ça a bien changé, un grand merci à l'état français d'avoir mis tous les français en danger et les avoir privés de la liberté de circulation en payant des rançons  =( ).

Entre le coup de "laisser" faire des traffics pour faire du commercer avec nous et le coup de la faute de l'état si il y des otages, j'ai failli renverser mon café  :O

En faite tu cherches juste à avoir le titre du plus gros trolleur du forum c'est ça !? :lol:

Link to comment
Share on other sites

Puisque les touaregs ne tiennent pas en place, l' état malien pourrait leur donner une mission  de gardes frontières, contre les infiltrations de terroristes, de jihadistes, et de trafiquants de tout poil.

Le Mali est très pauvre, donc l'état ne risque pas de donner une rémunération suffisamment attractive face aux profits générés par les trafics. Ne pas oublier que pour l'instant, l'état central du Mali est administré par les ethnies du Sud, qui ne peuvent pas encadrer les Touaregs.

Link to comment
Share on other sites

En réalité a mon avis, Ansar Dine on s'en fout un peux. En fait c'est juste leur chef,  Iyad ag Ghali, charismatique, respecté et noble de Kidal qui a peté un cable, qui est devenu mystique et qui a emmené ses troupes avec lui. Lui discredité il en reste plus rien si ce n'est des Touaregs qui ont leur propre interet et se foutent du Mali comme du Salafisme tant qu'ils peuvent faire leurs affaires a peut pret librement dans le desert.

Le Mujao on s'en fout un peut moins mais ils ont déjà sacrément morflés apparement et c'est pas fini : ils ne sont pas du coin et sont moins puissants qu'Al Queida, antant dire que si il reste des chefs dans la nature ils vont servir d'allibi parfait pour les Touaregs pour faire croire qu'ils s'occupent sérieusement du probleme de terrorisme international dans leur zone.

Non le morceau de choix c'est l'AQMI et se faire les chefs ça va pas etre facile. Déjà les Algériens ont pas réussi à les coincer, ,juste les pousser vers le Mali. ça dépendra beaucoup du rens qu'on a pu collecter ces dernières années.

alors là faut pas rever : la zone a toujours été une zone de traffic et le restera : c'est le gagne pain des Touaregs. Prétendre rétablir l'ordre a la serenité là bas c'est aller droit dans le mur en plus de meler de ce qui ne nous regarde pas.

Par contre on peut relacher la pression sur des traffics un peut moins dangereux que la dope ou les otages, genre traffic de cigarettes ou de bagnoles afin de laisser un exutoire et accessoirement créer des liens commerciaux entre ces gens et des jeunes français en mal d'aventure et de voyage (il y a une vingtaine d'année, un jeune français un peut dégourdit pouvait se balader a peut pret librement là bas sans risquer la prise d'otage : tu parles a 50 million d'euro la tete du français tu m'étonnes que ça a bien changé, un grand merci à l'état français d'avoir mis tous les français en danger et les avoir privés de la liberté de circulation en payant des rançons  =( ).

Je partage entièrement cette analyse sur l'importance et la solidité des différents groupes notamment le fait que Iyad Ag Ghali ait profité de son aura de chef respecté dans les années 90 et d'allégeances dues à son rang élevé dans la "noblesse" locale pour détourner la lutte touareg vers l'agenda salafiste.

OK aussi sur les touaregs : j'ai lu ici quelques commentaires fleurant bon le darwinisme généralisé à l'histoire de l'humanité, comme si d'autres populations allaient se bousculer pour aller peupler le Kidal ou le Sahara, si les touaregs sont ce qu'ils sont c-à-d des nomades un peu guerriers et un peu bandits c'est bien parce que leur peuple vit en LIBERTE dans cette zone hostile. Et il en découle aussi naturellement qu'ils aient tiré des revenus de leur connaissance unique de leur territoire, à savoir contrebande et autres taxations de routes commerciales. Une des solutions serait d'ailleurs que le développement économique de l'Afrique (du Nord et de l'Ouest) augmente les échanges commerciaux qui transitent par les territoires touareg.

Il en va de même pour beaucoup de peuples nomades ou vivant dans les régions les plus inhospitalières et les plus inexpugnables de la planète (penser aux montagnards), s'ils continuent à le faire c'est pour continuer à rester libres loins des pouvoirs centraux, échapper à l'hubris et à la volonté de transformation hégémonique des empires... Ca en fait aussi des gardiens d'une humanité archaique, avec un très solide sens des valeurs (qui n'interdit pas la roublardise non plus) et un rapport au monde qui appauvrirait l'humanité s'il était perdu.

Link to comment
Share on other sites

Le Mali est très pauvre, donc l'état ne risque pas de donner une rémunération suffisamment attractive face aux profits générés par les trafics. Ne pas oublier que pour l'instant, l'état central du Mali est administré par les ethnies du Sud, qui ne peuvent pas encadrer les Touaregs.

Oui, mais il y aurait de l'or et d'autres ressources ( nous disent ceux qui prétendent que cette intervention a pour but de piller les ressources du Mali ), de quoi rémunérer les touaregs et leur donner du boulot pour surveiller tout ça..

Il y a assez de place pour les deux  ( maliens noirs et touaregs )

Les touaregs sont de moins en moins nombreux et finissent par être les esclaves des envahisseurs. Puis personne ne laissera le Mali tomber aux mains de ces envahisseurs. Ils viennent d'en avoir la démonstration.

Enfin bon courage aux diplomates et négociateurs.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...