Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

1500 soldats Francais et 400 véhicules monte vers Gao

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/

J'ai l'impression que l'on arrive bien à faire la passation dans les villes conquises jusque la. Pour déménager 1500 soldats, on se doute que le vide laissé doit être comblé par les forces Africaines ou Maliennes.

Edit: La région est juste splendide, ça donne envie d'y faire du tourisme et de se faire prendre en otage

Image IPB

Link to comment
Share on other sites

C'est un peu hallucinant de lire ça :

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/02/08/apres-les-green-on-blue-d-afghanistan-les-green-on-red-de-ba.html

quelqu'un a regardé Envoyé Spatial sur FR2 hier ? le dernier sujet sur le Mali ?

le service après-vente de Serval va avoir du boulot pour maintenir une certaine stabilité une fois le territoire "sécurisé"

On ne peut pas envoyer des Casques Bleus... la perception des pays extérieurs sur la stabilité du pays serait catastrophique pour l'Etat malien... et quelle est la légitimité des voisins pour faire l'arbitre au sein d'une Nation limitrophe ?

j'ai du mal à entrevoir des solutions pour éviter que les Maliens se mettent sur la tronche après le départ des forces françaises... la seule solution consensuelle me semble une présence française limitée (discrète) et d'observation/vigilance pendant le temps que ça prendra, le temps que les esprits s'apaisent et que les rancoeurs s'effacent, c'est à dire pendant une durée que je suis incapable de déterminer

Link to comment
Share on other sites

1500 soldats Francais et 400 véhicules monte vers Gao

Le temps qu'ils arrivent, il sera déjà l'heure de rentrer en France  :oops:

Edit: La région est juste splendide, ça donne envie d'y faire du tourisme et de se faire prendre en otage

Image IPB

On est surtout en train de faire un re-make :

Le bon-homme (Holande), le terroriste et le touareg.  =)

Link to comment
Share on other sites

Vu au JT de Fr2:

- un CAESAR en route pour Tessalit

- un 10 RCR en position à Tessalit

- Des guides de l'armée Malienne ont accompagné le SGTIA du 1er RIMa dans son raid de Gao à Tessalit de nuit. Ils ont été chaudement félicité par un officier Français. Ils ressemblaient aux Touaregs du seul colonel Touareg de l'armée Malienne (et dont je ne me souviens plus le nom)

Edit: confirmé par JMT pour les CAESAR. Selon lui, c'est pour intervenir dans les zones ou l'on rechigne à envoyer l'aviation ou l'alat.

http://lemamouth.blogspot.fr/2013/02/tessalit-des-fs-des-paras-et-des-caesar.html

CPA 10 sur la photo ?

Image IPB

Link to comment
Share on other sites

j'ai du mal à entrevoir des solutions pour éviter que les Maliens se mettent sur la tronche après le départ des forces françaises... la seule solution consensuelle me semble une présence française limitée (discrète) et d'observation/vigilance pendant le temps que ça prendra, le temps que les esprits s'apaisent et que les rancoeurs s'effacent, c'est à dire pendant une durée que je suis incapable de déterminer

Personnellement je verrais bien un déménagement définitif de notre base africaine de N’Djamena vers Bamako. La présence de 2/3 mirage ou rafale et de quelques VBCI à Bamako suffira pour imposer une stabilité au Mali. Surtout qu'on pourra compter sur la présence de quelques centaines d'instructeurs européens qui pourront contrôler une partie de l'armée. Le pouvoir politique Malien risque d'être assez facile à convaincre pour qu'il empêche à un de leur commandant peu fiable de contrôler une grosse partie de l'armée.

Notre base de Bamako pourra intervenir en Côte d'Ivoire et surveiller tout le Sahel bien plus efficacement que celle du Tchad. En plus la vocation de notre base du Tchad était de contrôler Kadhafi, mais je crois que ce problème est réglé.

Link to comment
Share on other sites

A voir.... Je ne serai pas étonné que voir que l'utilisation première qu'en ferait Sanogo et sa clique serait non pas de balayer les barbus mais anéantir à la Russe les paras commandos qui refusent la dissolution de leur unité....

J'étais dans le second degré. :lol:
Link to comment
Share on other sites

Personnellement je verrais bien un déménagement définitif de notre base africaine de N’Djamena vers Bamako. La présence de 2/3 mirage ou rafale et de quelques VBCI à Bamako suffira pour imposer une stabilité au Mali. Surtout qu'on pourra compter sur la présence de quelques centaines d'instructeurs européens qui pourront contrôler une partie de l'armée. Le pouvoir politique Malien risque d'être assez facile à convaincre pour qu'il empêche à un de leur commandant peu fiable de contrôler une grosse partie de l'armée.

Notre base de Bamako pourra intervenir en Côte d'Ivoire et surveiller tout le Sahel bien plus efficacement que celle du Tchad. En plus la vocation de notre base du Tchad était de contrôler Kadhafi, mais je crois que ce problème est réglé.

Il y a aussi les financements venus de France et de l'UE qui sont prévus et conditionnés au démarrage du processus démocratique.
Link to comment
Share on other sites

Avec le débarquement des 155 mm aussi  tôt on est dans le nec le plus ultra de l'assaut aéroterrestre.

Pour les bases en Afrique N'Djamena nous permet d'intervenir sur tout le continent, maintenant s'il faut s'installer au Mali Bamako est loin du front militaire et des sanctuaires eni.

Il y aurait Tessalit mais le voisin du nord n'apprécierait pas forcément.

Link to comment
Share on other sites

Avec le débarquement des 155 mm aussi  tôt on est dans le nec le plus ultra de l'assaut aéroterrestre.

Pour les bases en Afrique N'Djamena nous permet d'intervenir sur tout le continent, maintenant s'il faut s'installer au Mali Bamako est loin du front militaire et des sanctuaires eni.

Il y aurait Tessalit mais le voisin du nord n'apprécierait pas forcément.

On coupe la poire en deux et on se pose à Sévaré. Je suis convaincu que ce sera notre point d'entrée au Mali pour les années à venir.

Link to comment
Share on other sites

une légère modification d'une réplique du fameux film un Taxi pour Tobrouk ,à mettre dans le contexte actuel  =)

Théo Dumas : Nous, en France, les prisonniers on les flingue pas.

François Gensac : Forcément, on n'en a pas tellement, hein...

Gibbs : faut dire qu'ils font pas trop d'effort pour se rendre les barbus ...

bon je sors  :lol: :lol:

Link to comment
Share on other sites

Tiens c'est rigolo, puisqu'on en parle, un article sur le mammouth:http://lemamouth.blogspot.fr/2013/02/serval-encore-le-cos-en-pointe.html

Bon comme quoi, une notion que l'on avait visiblement enterrée peut refaire surface à la faveur des événements ! Affaire à suivre.

Plus vieux regiment para, plus ancienne unite para avec le cpa10 justement (601eme et 602 eme GIA)
Link to comment
Share on other sites

Après l'histoire et la géographie, un peu de démographie/sociologie :

Mali : population totale : 11 968 377 habitants, pourcentage d'adultes analphabètes : 76,7%, soit 4 961 234 personnes.

« Les statistiques illustrent l’analphabétisme, le faible niveau d’éducation et le besoin d’éducation et de formation des adultes en Afrique subsaharienne »

source : Institut de statistique de l’UNESCO (ISU). 2008

http://www.unesco.org/fileadmin/MULTIMEDIA/INSTITUTES/UIL/confintea/pdf/GRALE/confinteavi_grale_africa_synthesis_fr.pdf page 9

taux de scolarisation dans le primaire : 73%

nombre d'élèves moyen par instituteur : 50

pourcentage d'élèves terminant les études primaires : 52% (filles) ; 67% (garçons)

année : 2009 http://www.globalpartnership.org/media/Country%20Profiles/Mali.pdf

Dans la zone cotonnière au Mali Sud, la culture commerciale du coton a gagné en importance les dernières décennies. Egalement, la population dans la région s’accroît rapidement depuis plusieurs décennies et les centres urbains dans la zone sont en rapide expansion. Dans un rayon approximatif de dix à vingt kilomètres autour de centres urbains les terres agricoles sont devenues de simples véhicules dans une ruée spéculative. La récompense recherchée dans cette course n’est en effet pas tant la terre elle-même que sa valeur. Le vainqueur, en effet, n’est pas nécessairement l’individu qui, en fin de course, possède le plus d’avoirs fonciers légalement acquis, mais bien plutôt celui qui s’est arrangé pour extraire les plus gros bénéfices possibles de la valeur productive de la terre. Ce sont les détenteurs de biens, de pouvoir et d’information qui sortent vainqueurs d’une compétition se déroulant dans de telles conditions d’opacité, les perdants étant bien entendu les défavorisées.

Transactions foncières et appropriation de la rente foncière dans la zone cotonnière du Mali, Tor A. Benjaminsen, 2007

http://www.recherches-africaines.net/document.php?id=1201

Niono, ville agricole et commerciale située à 350 km de Bamako, comptait 28 584 habitants (Recensement 1998) répartis sur 3 km². Le manque d’infrastructures d’assainissement a entraîné une mauvaise gestion des excrétas et eaux usées domestiques. Pourquoi tant d’insalubrité ? Quelles en sont les conséquences ? Et quel est  le vécu des populations? Cette étude a tenté de répondre à ces questions. La méthodologie s’est appuyée sur la recherche documentaire, l’observation de l’intérieur et des alentours des concessions et la réalisation d’enquêtes quantitative et qualitative.

L’étude a révélé que les systèmes des collecte des excrétas sont  rudimentaires et la population dans l’ensemble est peu soucieuse de la qualité de l’environnement. La municipalité et les autres acteurs de l’assainissement manquent  de moyens matériels, humains et financiers. La salubrité de la ville nécessite un plan d’action sur l’amélioration des ouvrages d’assainissement, le renforcement des moyens des acteurs de l’assainissement et enfin l’amélioration du comportement des populations.

Famagan-Oulé Konaté, DER de Géographie, FLASH, Université de Bamako  Insalubrité dans la ville de Niono en zone Office du Niger au Mali 2008

http://www.recherches-africaines.net/document.php?id=1171

La situation linguistique du Mali n’est pas la principale préoccupation des spécialistes de sociolinguistique puisqu’elle est l’une des plus faciles à décrypter en comparaison avec celle de pays voisins : à peine une vingtaine de langues, un bilinguisme évident et une ou deux langues véhiculaires.

Le présent article est la relation d’une enquête conduite au sein de l’Université de Bamako sur l’usage des langues maliennes en famille par les étudiants. Les langues ainsi utilisées ont été croisées avec l’ethnie d’origine de ces étudiants.

Il ressort de cette étude, entre autres résultats surprenants, que les langues les plus représentées dans notre échantillon sont les plus parlées par des enquêtés n’appartenant pas à ces groupes ethniques (exoglossie). Par contre, les ethnies les moins représentées dans l’échantillon, donc dans le monde universitaire, montrent un lien fort entre ethnie des parents et langue parlée en famille (endoglossie).

Les langues parlées en famille par les étudiants maliens, N’do Cissé, sociolinguiste, FLASH, Université de Bamako, 2009

http://www.recherches-africaines.net/document.php?id=1681

Link to comment
Share on other sites

Après la géographie ( http://www.lib.utexas.edu/maps/ams/africa/txu-oclc-6589746-sheet12-4th-ed.jpg ), un peu d'histoire.

Avant la colonisation :

Que s'est-il passé lors de la colonisation ?

Que s'est-il passé dans les années 1990 ?

Ces passages sont extraits de Charles Grémont, « Comment les Touaregs ont perdu le fleuve. Eclairage sur les pratiques et les représentations foncières dans le cercle de Gao (Mali), XIXe-XXe siècles », in Cormier-Salem M-C., Juhé-Beaulaton D., Boutrais J., Roussel B., (Eds.), 2005, Patrimoines naturels au Sud. Territoires, identités et stratégies locales, Paris, IRD, pp. 237-290

J'espère ne pas avoir trop déformé la pensée de l'auteur en sélectionnant ces extraits. Je recommande toutefois de lire l'intégralité du chapitre qui présente une série d'interviews permettant d'accéder à la mémoire des différentes populations de cette région : http://horizon.documentation.ird.fr/exl-doc/pleins_textes/divers10-07/010037541.pdf (une cinquantaine de pages)

Merci, on voit bien dans ce texte d'un anthropologue et historien l'intrication des populations, des ethnies, des clans, des familles, dans une logique de complémentarité de subsistance et d'économie ; et comment la survenue de la propriété individuelle et de la modernité ont fait partiellement exploser ces fraternités. L'exemple de la famille touarègue venant donner une vache laitière plus sa protection en échange de sacs de riz pour une partie de l'année avec une famille de "gens du fleuve", à laquelle elle est vraisemblablement unie par un lointain mariage, est assez parlant.

Avec du recul, on se demande si la récente "invasion" venue du nord n'est pas une dernière tentative pour les touaregs (pas seulement mais essentiellement) de garder un contact qu'on leur refuse de plus en plus avec les régions du fleuve Niger et ses occupants à l'année. La conjonction de ce refus d'être chassés de la zone et d'une idéologie qui leur a servi d'alibi (et de ressource en armes et argent) semble expliquer ce qui paraîtra peut être avec le temps comme une éphémère et piètre tentative de sauver un ordre ancien pourtant évanescent.

J'espère que les responsables chargés de réorganiser le pays et de trouver un modus vivendi dans ces régions liront ce type de textes.

Par expérience, et pour connaître certaines "élites" politiques, diplomatiques et administratives, j'en doute fort.

Link to comment
Share on other sites

Que pensent les autres pays européens de notre opération maintenant ?

Visiblement personne ne se bouscule pour arriver et former les troupes maliennes.http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/02/08/eutm-mali-un-premier-contingent-deploye-a-bamako-sous-les-or.html, on parle des premiers contingents qui arrivent mais qui sont encore français, français d'Europe  :lol: donc Européens ...Donc comme disent Juppé et Morin, l'Europe est nulle et en dessus de tout!

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,961
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...