Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

Les otages seraient dans le désert au Nord de Tombouctou !?!

Les cadres dirigeants du mouvement rebelle touareg MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad), ainsi que des notables de la ville de Kidal, affirment que 45 combattants d’AQMI et du groupe islamiste Ansar ad-Dine auraient trouvé la mort durant le raid français. Le MNLA indique en outre que ses combattants, qui épaulent les Forces Spéciales françaises dans le désert, auraient ensuite fait sept prisonniers parmi les survivants du raid.

"IL EST MORT ET ENTERRÉ"

Les sept prisonniers, pris par les Touaregs et les Forces Spéciales, seraient quatre Maliens, un Algérien, un Mauritanien et un homme du Front Polisario. L’un d’entre eux, Seden Ag Hita, est un personnage connu dans le nord du Mali. Ancien sergent-chef de la garde nationale malienne, il avait fait défection pour rejoindre le groupe islamiste Ansar ad-Dine avant de rallier les katibas d’AQMI. Aujourd’hui détenu à Kidal, Seden aurait apporté la preuve du décès d’Abou Zeid durant le raid français.

« C’est une certitude, il est mort et enterré » indique aussi un notable important de Kidal, ayant accès aux prisonniers. En Algérie, les services de renseignements, d’habitude très informés, indiquaient jeudi ne pas pouvoir entièrement confirmer l’information. « Nous avons de bonnes raisons de penser qu’il est mort, mais ça pourrait être une fausse nouvelle pour brouiller les pistes et ménager sa fuite », indique un responsable algérien. A Paris, l'entourage du ministre de la Défense signalait être au courant de l’information, sans pouvoir immédiatement la confirmer.

Abou Zeid détenait notamment les otages français et africains de la société Areva. Mais selon les notables de la région de Kidal, et le MNLA, ces otages ne seraient plus dans la zone de l’Adrar de Ifoghas. Confiés par Abou Zeid au commandant d’AQMI pour le « Grand Sud », Yahya Abou El Hammam, la plupart des otages seraient répartis par petits groupes cachés dans le désert au nord de Tombouctou.

Link to comment
Share on other sites

pour les régiments touchés ,je ne vois que le RICM ou le 1°RIMa qui fournissent les escadrons 10 RCR avec les pelotons portés sur VBL .

maintenant il est possible que sa soit des VBL d'unités d'infanterie .

Link to comment
Share on other sites

Je vois pas en quoi liquider les otage ressusciterait des djihadistes!!!

Les liquider ne faciliterait pas non plus des futures négos sur d'autres otages ... au contraire ça encouragerai une action violente pour essayer de les sauver.

En gros raisonnablement liquider les otages n'a d’intérêt que s'il sont un trop gros fardeaux et qu'on ne veut absolument pas qu'il donnent des infos sur les geôliers. Soit pour donner un signal politique ... guerre totale. Mais comme les kidnapping sont la premiere source de revenu des narco-brigando-djihadiste et la négo d'otages, ce serait se couper LA source principale de financement ... particulierement auto destrcutrice comme stratégie.

Link to comment
Share on other sites

Je vois pas en quoi liquider les otage ressusciterait des djihadistes!!!

Les liquider ne faciliterait pas non plus des futures négos sur d'autres otages ... au contraire ça encouragerai une action violente pour essayer de les sauver.

En gros raisonnablement liquider les otages n'a d’intérêt que s'il sont un trop gros fardeaux et qu'on ne veut absolument pas qu'il donnent des infos sur les geôliers. Soit pour donner un signal politique ... guerre totale. Mais comme les kidnapping sont la premiere source de revenu des narco-brigando-djihadiste et la négo d'otages, ce serait se couper LA source principale de financement ... particulierement auto destrcutrice comme stratégie.

+1 mais ceci suppose une reaction logique et intelligente, pas evident de la part de fanatiques...
Link to comment
Share on other sites

Tout simplement qu'ils ne considèrent pas les otages comme des humains, mais comme une marchandise qu'ils peuvent vendre / échanger ou utiliser

comme outil de médiatisation pour leur idéologie. Tant qu'ils représenteront une valeur, je doute qu'ils soient tués.

Link to comment
Share on other sites

S'il est mort, moi je dis champagne !  >:(  ou pas ... M'enfin bon, il est vrai qu'après les réjouissances nous appartiennent a tout un chacun intérieurement

  J'ai failli me faire avoir par contre, par ça :

http://www.telegraph.co.uk/news/worldnews/al-qaeda/9733042/Al-Qaeda-commander-Abu-Zaid-al-Kuwaiti-killed-in-US-drone-strike.html

En recherchant sur gogol "abu zied dead" pour voir ce qu'ils en disaient dans les médias anglo-saxon dans les premiers liens je tombe la dessus venant du dailytelegraph ... Qui lui parle d'une mort du a un drone US alors que partout dans les médias francophones on nous parle d'une mort qui serait le forfait de nos forces spéciales ... Je me suis dit : c'est pas vrai, ils en sont déja a revendiquer ça pour tirer vers eux la couverture et les honneurs ?

Pis en fait en revérifiant l'info ... Il s'agissait d'abu zAid al-kuwaiti qui n'est manifestement pas le même bonhomme, d'autant que l'info a 2 mois et demi en + ... Je pensais pas qu'on pouvait vite se faire avoir par des gens qui pouvaient avoir des noms si proche aux seins des factions géographiques d'Al quaeda

Link to comment
Share on other sites

Il semble que Abou Zeid n'ait pas été tué par un bombardement mais par les FS française :

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130228.OBS0416/mali-l-emir-d-aqmi-abou-zeid-aurait-ete-tue-dans-un-raid-francais.html

Une source sécuritaire algérienne confirme jeudi 28 février au "Nouvel Observateur" que l'un des émirs d'Al-Qaïda au Maghreb islamique, Abou Zeid, basé dans la région de Kidal près de la frontière algérienne, a été tué avec une "trentaine" de djihadistes par un détachement des forces spéciales commandé par le colonel Thierry. Par ailleurs, une source anonyme du MNLA assure aussi qu'Abou Zeid est bien mort lors d'une embuscade tendue par les soldats français.

Link to comment
Share on other sites

Il semble que Abou Zeid n'ait pas été tué par un bombardement mais par les FS française :

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20130228.OBS0416/mali-l-emir-d-aqmi-abou-zeid-aurait-ete-tue-dans-un-raid-francais.html

Il n'aura pas profité de ces gains !

très heureux de voir que les FS sont capables de mener des opérations assez complexe comme çà. Super. doivent moins faire les marioles les rebelles avec les forces Françaises dans leur cour !  :O

Link to comment
Share on other sites

Officiel - le MD confirme la mort d'Abou Zeïd à 19 h 55.

Abou Zeid, selon une source proche du milieu du renseignement, a été tué avec un groupe important de ses hommes. Des frappes aériennes ont eu lieu dans la zone d''Etagho, à queques dizaine de kilomètres d'Aguelhoc (au nord de Kidal), combinées avec une offensive terrestre de troupes françaises, tchadiennes et de quelques auxiliaires locaux. Certains de ces auxiliaires ont été employés pour poser des dispositifs de guidages des tirs. Quarante-trois hommes de la katibas d'Abou Zeid seraient morts avec lui, ce qui témoigne de la puissance des frappes.

Link to comment
Share on other sites

pour les régiments touchés ,je ne vois que le RICM ou le 1°RIMa qui fournissent les escadrons 10 RCR avec les pelotons portés sur VBL .

maintenant il est possible que sa soit des VBL d'unités d'infanterie .

RICM apparemment :

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2013/02/28/un-vbl-francais-saute-sur-un-engin-explosif-deux-blesses-don.html

Link to comment
Share on other sites

Tout simplement qu'ils ne considèrent pas les otages comme des humains, mais comme une marchandise qu'ils peuvent vendre / échanger ou utiliser

comme outil de médiatisation pour leur idéologie. Tant qu'ils représenteront une valeur, je doute qu'ils soient tués.

.. et si ils n'ont aucune valeur ça sert a rien de les tuer non plus et encore moins de les kidnapper.

Il est extremement désagréable pour les français de se balader à l'étranger avec marqué "enlevez moi, je vaut entre 1 et 10 millions d'Euro" sur son front.

Payer c'est ni plus ni moins de la trahison. On a put dans le passé estimer la capacité de certains politique de faire n'importe quoi, y compris trahir, pour leur réelection. Calcul faux d'ailleurs : il y a que des communicants pour croire qu'il vaut mieux s'attirer la sympathie passagère d'une minorité de veaux plutot que le mépris tenace d'une minorité de lions (la majorité étant comme d'habitude indécise mais penchant spontanément du coté des lions dès qu'on leur en laisse l'occasion)

Heureusement cette époque semble révolue.

Prendre des otages français ça ne sert plus a rien a part porter la poisse. La meilleur chose a faire pour les kidnappeurs c'est de les relacher.

Link to comment
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/afrique/article/2013/02/28/un-chef-d-aqmi-a-ete-tue-par-l-armee-francaise-au-mali_1840892_3212.html

extrait :

La date exacte de sa mort n'est pas encore connue avec exactitude, mais elle remonterait aux tous derniers jours. Abou Zeid, selon une source proche du milieu du renseignement, a été tué, ainsi qu'un groupe important de ses hommes. Des frappes aériennes ont eu lieu dans la zone d'Etagho, à quelques dizaine de kilomètres d'Aguelhoc (au nord de Kidal), combinées avec une offensive terrestre de troupes françaises, tchadiennes et de quelques auxiliaires locaux. Certains de ces auxiliaires ont été employés pour poser des dispositifs de guidage des tirs. Quarante-trois hommes de la katiba d'Abou Zeid seraient morts avec lui, ce qui témoigne de la puissance des frappes.

plutôt interressant tout çà ! d'ici que le MNLA est participé à l'OPS , ce serait un beau coup de poker !

Link to comment
Share on other sites

L'Algérie reste notre meilleur allié

                  Image IPB

Au-delà de la guerre des mémoires, l'Algérie s'est courageusement engagée au côté de la France pour soutenir son engagement au Mali. Il est temps que, dans leur propre intérêt, les deux pays deviennent réellement partenaires.

Quelques semaines après le voyage du président de la République en Algérie, il serait injuste aujourd'hui d'en nier les répercussions positives. Pourtant, les relations entre la France et l'Algérie semblaient encore et toujours perturbées par le rappel des moments tragiques de leur histoire commune. D'autant que, des deux côtés de la partie occidentale de cette Mare Nostrum, d'aucuns s'emploient à rouvrir les plaies dès que l'occasion se présente.

L'année 2012, ô combien symbolique, n'avait pas échappé à la règle : 19 mars, 50e anniversaire des accords d'Evian ; 2 juillet, 50e anniversaire de l'indépendance algérienne ; 5 juillet, 50e anniversaire des massacres à Oran ; polémique sur le transfert des cendres du général Bigeard au mémorial d'Indochine ; reconnaissance du 19 mars comme journée nationale du souvenir des victimes de la guerre d'Algérie au même titre que le 5 décembre. Et, bien évidemment, le déplacement du président s'était inscrit dans cette polémique. Nombreux sont ceux qui ont scruté ses faits et gestes, décortiqué ses allocutions.

Mais ni les politiques ni les parlements, qu'ils soient algériens ou français, n'ont vocation à écrire l'histoire en lieu et place des historiens. De plus, pour aborder cette histoire douloureuse avec recul et objectivité, il faut accepter des deux côtés de la Méditerranée de déchirer un certain nombre d'images d'Epinal.

Geste symbolique très fort

C'est exactement ce qu'a clairement exprimé le président de la République, en s'adressant aux parlementaires algériens : «Rien ne se construit de solide sur la dissimulation, l'amnésie ou le déni», et en ajoutant que «la vérité n'abîme pas, elle rassemble» et que «l'histoire, même quand elle est tragique, doit être dite». Et de poursuivre : «Etablir la vérité, c'est une obligation qui lie les Français et les Algériens», afin que «cette vérité soit connue de tous», car elle «était due à toutes les jeunesses». On ne pouvait être plus clair : ni excuses ni repentances. Ce qui a conduit certains commentateurs à parler de voyage «décevant» et de «rendez-vous manqué».

On aurait pu effectivement rêver que les présidents de France et d'Algérie, côte à côte, aient un geste symbolique propre à marquer la volonté des deux pays de s'inscrire dans une vision ambitieuse d'un avenir d'intérêts partagés, dans une relation apaisée où reconnaissance ne veut pas dire repentance. Peut-être dans les pas d'Albert Camus face à cette Méditerranée qui est notre bien commun, «pleine de tumultes autant qu'elle l'est de promesses», comme la décrivait récemment M. Arif, ministre délégué aux Anciens Combattants. Ce ne fut pas le cas, du moins lors de cette visite.

Pourtant, l'Algérie, unilatéralement, quelques semaines plus tard, a fait ce geste symbolique très fort, en autorisant le survol de son espace aérien à nos avions d'armes et en fermant sa frontière saharienne pour appuyer notre intervention au Mali. Nul doute que les dirigeants algériens en avaient mesuré les conséquences possibles, en particulier le risque de rallumer les braises de la guerre civile qui couvent encore ou de subir une attaque terroriste de grande ampleur. Ce fut effectivement le cas et ils ont assumé avec beaucoup de courage politique et de pragmatisme la prise d'otages d'In Amenas, en ne cédant pas aux pressions de la communauté internationale. Ils ont apporté la seule réponse crédible face à une attaque suicidaire. Car, ne nous méprenons pas, le commando jihadiste qui a lancé cette attaque savait parfaitement qu'il n'avait aucune chance d'en revenir, compte tenu de la doctrine algérienne face à ce type d'action.

Vision stratégique partagée

De facto, l'Algérie s'est militairement engagée à nos côtés alors qu'elle avait de bonnes raisons de laisser la France assumer seule les conséquences de la guerre contre le régime du colonel Kadhafi qu'elle avait estimées désastreuses pour toute la bande sahélienne. Cet engagement militaire au Mali, les événements récents et toujours actuels du printemps arabe (Tunisie, Libye, Egypte), sans parler du conflit israélo-palestinien, démontrent chaque jour que nos intérêts prioritaires en termes de sécurité restent la Méditerranée et les marches proches de l'Afrique, zones d'instabilité et de grands dangers.

Pour cet espace qui a besoin de sécurité et aussi de prospérité, l'Algérie et la France doivent travailler ensemble. Il est de leur intérêt de ne plus subordonner leurs relations à ce qui s'est passé il y a plus de cinquante ans. Au contraire, il est enfin temps d'établir des rapports qui s'inscrivent dans une vision stratégique partagée et dans un partenariat «gagnant-gagnant». Par leur histoire commune, leur géographie, la complémentarité de leurs économies, les deux pays ont une part déterminante à prendre dans ce futur proche, en bousculant l'ordre actuel, en faisant en sorte que la Méditerranée cesse d'être une frontière pour le moins hostile entre deux mondes.

Alors que l'Europe de la défense brille par son absence, mais ce n'est pas une surprise, l'Algérie est devenue pour notre engagement au Mali notre meilleur allié. N'attendons plus, par peur que la guerre des mémoires ne reprenne de plus belle, pour avancer ensemble. L'histoire vient de nous en donner l'opportunité en nous désignant un ennemi commun.

*Henri Poncet est général de Corps d'Armée. Il est né en Algérie.

http://www.marianne.net/L-Algerie-reste-notre-meilleur-allie_a226697.html
Link to comment
Share on other sites

Cela reste une utopie malheureusement car il va à l'encontre des intérêts de ma politique des dirigeants (et généraux) Algériens qui ont maintenu pendant 50 ans la cohésion nationale dans un nationalisme antifrançais et colonisateurs.

Il faudra encore une ou deux générations dans le meilleur des cas si d'ici là le djihadisme anti mécréants ne prend pas le relais.

(Je sais, ce n'est pas très optimiste tout cela mais imaginez si nos gouvernement successifs après la guerre 39-45 avaient entretenus la haine des Allemands.)

Link to comment
Share on other sites

Prendre des otages français ça ne sert plus a rien a part porter la poisse. La meilleur chose a faire pour les kidnappeurs c'est de les relacher.

 Ca reste quand même un intense catalyseur de psychose : prendre des otages pour un groupe islamiste comme AQ ce n'est pas qu'une question de financement même si il faut bien admettre que ça en fait parti : mais c'est aussi porter atteinte a la France, en lançant une psychose a l'international ou sont les expatriés et au final le tort est économique pour le pays : certains renoncerons a aller faire des affaires ect, d'autres affaires vont capoter au dernier moment ... Et c'est de l'activité économique perdu dans plein de secteurs liés entre eux (jusqu'a Air France et l'hotellerie ...)

Mais aussi, c'est tenter de renverser les opinions publiques quand au bien fondé d'une politique extérieure internationale si elle est en lien avec un conflit avec des activistes comme AQMI : Il y a toujours dans l'espoir des terroristes que les gouvernants en place, se fasse sanctionner si le public français concerné estime que c'est en lien direct avec des actes internationaux récents qu'ils réprouveraient (ce qui n'est pas le cas ici vu que l'intervention au Mali est toujours soutenue par 65% des français et 75 même en début de conflit !)

Y a pas que l'argent pour eux, et puis terroriste = terreur = mission réussie quand aux français expats présent dans un pays sensible d'afrique sub saharienne de l'Ouest

  Il est possible aussi que l'AQMI et les 2 groupes au Mali qui lui sont liés de près quand a ce qui s'est passé au nord Mali en 2012 ait fait des erreurs stratégiques lourdes quand a l'anticipation des actes de François Hollande ...

Comme l'eventuel pari que la France n'interviendrait pas s'ils fondaient sur Bamako (bien que ça c'est pas tellement AQMI responsable mais elle est en lien comme l'était AQ avec les talebs en Astan avec le Mujao et les ensardinnés ... Bien qu'il est possible que ce soit AQMI qui dirigeait toutes les opérations comme centralisateur stratégique : dans tout les cas AQMI avait intéret que Bamako tombe pour disposer pour longtemps d'un immense espace de "liberté salafiste" pour faire ce qu'ils veulent et aller + loin dans leur activisme sans n'être quasi plus géné par l'Algérie)

  Et l'éventuel pari qu'Hollande continuerait la politique de Sarkozy qui était de céder et payer pour les otages

Il est fort probable qu'AQMI ait faire l'erreur de jauger Hollande sur ces questions la, principalement par le prisme déformant des élections françaises d'avril & mai 2012 + campagne et longues critiques de la droite sarkozyste après victoire d'Hollande ... Et surtout le prisme déformant du sarkozysme massivement rapporté dans les médias avec les "lé tout mou" "pédalo" "rétropédalage & cie" qu'ils pouvaient lire a gogo dans la presse française édité a l'internationale en Afrique ...

Manque de bol pour eux, si c'est vraiment le cas (moi ça me parait possible et crédible) ça c'est retourné contre eux du fait d'un Hollande qui n'a pas la moindre concession de faiblesse ni de molesse, au point même que ça cogne fort aujourd'hui : manifestement trop fort même ...

Link to comment
Share on other sites

Prendre des otages français ça ne sert plus a rien a part porter la poisse. La meilleur chose a faire pour les kidnappeurs c'est de les relacher.

hmm, relâcher les otages, il y a peu de chance que cela soit le bon scénario, généralement cela se termine assez mal au vu des expériences précédentes avec des otages US,RU,etc..., ils peuvent être vendus à un groupe encore plus extrême qui veut se faire de la publicité,

ou faire pression pour d'autres raisons.  

Citation de: Perry le Aujourd'hui à 21:12:56

Officiel - le MD confirme la mort d'Abou Zeïd à 19 h 55

.

Yep, un gros méchant de moins, faudrait coincé les autres affreux.

Link to comment
Share on other sites

hmm, relâcher les otages, il y a peu de chance que cela soit le bon scénario, généralement cela se termine assez mal au vu des expériences précédentes avec des otages US,RU,etc..., ils peuvent être vendus à un groupe encore plus extrême qui veut se faire de la publicité,

ou faire pression pour d'autres raisons.  

.

Yep, un gros méchant de moins, faudrait coincé les autres affreux.

Un groupe encore plus extrême qu'AQMI ça va quant même être difficile à trouver.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...