Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Pour répondre à Kiwi :

"Ressource tu veut dire :

-Ressource financière et militaire .

Ou

-Leur ressource journalière ,eau ,nourriture. Si c’est ça ,a mon avis il faudrait se penché sur les relevé des divers point d’eau de la région ,mais on ne peu malheureusement pas connaitre l’emplacement de chaque puits !"

En fait je pensais aux ressources logistiques (matériel, nourriture, eau, etc.) comme aux ressources financière.

Les opérations militiaires peuvent gérer l'aspect ressource logistique. ce que l'on a fait jusqu'à présent.

Par contre, pour les ressources financières, c'est une autre paire de manche, car cela relève de la politique internationale et de la lutte contre toute forme de traffic important (otage, drogue, ...). Prouver qui alimente qui, etc.

Si on arrive à couper le cordon ombilical financier, et intercepter disons les 3/4 du flux des armes, ça serait une grande victoire.

PS : j'en oublie une, c'est la ressource humaine. : L'enrôlement (où l'idéologie radicale fait son chemin, surtout dans les milieux défavorisé)

Link to post
Share on other sites

Superbe carte, mais je ne m'y retrouve pas avec les noms. Quelqu'un a repéré la vallée de l'Amettetaï?

+1

À 10 heures de "Adrar Terarrar", il y a écrit en petit en bleu "A. Amattataï". Et il y a un "?" : "position présumée d'un point d'eau obtenue par renseignement vague".

Link to post
Share on other sites

+1

À 10 heures de "Adrar Terarrar", il y a écrit en petit en bleu "A. Amattataï". Et il y a un "?" : "position présumée d'un point d'eau obtenue par renseignement vague".

Merci. J'ai cherché en vain dans l'Adrar de Tegharghar plutot à l'ouest vers Tessalit - Achmelmel - Aguelhok (lieux des batailles décisives du MNLA et AD lors de la conquête touareg) alors que Ametetai c'est plus à l'est (plutot 2heures que 10 non?)

Sinon petite lecture intéressante sur l'histoire de l'Adrar des Ifoghas http://www.wikimazigh.com/wiki/Encyclopedie-Amazighe/Encyclo/Adrar-des-Iforas

Link to post
Share on other sites

Très intéressante ces histoires de "Oncle BOB".

Ca me rappelle un épisode de 24 heures Chrono Saison 2 je crois.  =)

ça me rappelle surtout un des rares bons films de Besson  :lol:

Sinon la Belgique se tâte pour envoyer des hommes supplémentaires au Mali. Détails dans l'article. Plus une question de procédure qu'autre chose à mon avis.

http://www.lalibre.be/actu/politique-belge/article/803016/mali-une-cinquantaine-de-militaires-belges-d-ici-juin.html

On notera les effectifs presque ridicules de l'armée malienne. Le total des effectifs est presque inférieur à celui engagé dans Serval. Ce n'est guère engageant pour la suite, formation + équipement ou pas.

Link to post
Share on other sites

Des nouvelles vues d'Allemagne, via le Canada...

http://www.montrealgazette.com/news/world/German+intelligence+officials+warn+returning+jihadis+after/8089379/story.html

En résumé :

  • des jeunes gens assez nombreux partaient pour se battre au Mali avant l'intervention française ;
  • et là, ils reviennent et ils sont pas contents (dégoutés).
  • les services allemands en surveillent au moins 60 qui pourraient tenter de purger leur frustration violemment (par exemple : du côté de Strasbourg... (my 2 cents)).

Ca présume plutôt bien de l'efficacité de l'intervention sur place.

Edit : 2 fôtes d'orthographe.

Link to post
Share on other sites

Et ça c'est vu du Pakistan : retour de réfugiés à Gao, et inquiétudes sur l'approvisionnement en nourriture qui vont avec.

http://www.thenews.com.pk/Todays-News-1-164980-Mali-faces-food-crisis-as-refugees-return

J'ignore s'ils ont un envoyé sur place, mais je ne trouve pas trace de propagande antifrançaise dans cet article daté de ce jour.

Vraiment encourageant encore une fois.

P.S. : je suis nouveau ici, moi. Si ces articles ne sont pas au bon endroit, pas intéressants, tout ça, prévenez-moi.

Link to post
Share on other sites

Des nouvelles vues d'Allemagne, via le Canada...

http://www.montrealgazette.com/news/world/German+intelligence+officials+warn+returning+jihadis+after/8089379/story.html

En résumé :

  • des jeunes gens assez nombreux partaient pour se battre au Mali avant l'intervention française ;
  • et là, ils reviennent et ils sont pas contents (dégoutés).
  • les services allemands en surveillent au moins 60 qui pourraient tenter de purger leur frustration violemment (par exemple : du côté de Strasbourg... (my 2 cents)).

:lol:

Ils sont pas content ?

Ils ont fuient du Mali face à l'armée française ; cela démontre leur grande fois au Djihad. 

Link to post
Share on other sites

Pas d'inquiétude ! Tu es dans le bon topic pour en parler ! =)

Des nouvelles vues d'Allemagne, via le Canada...

http://www.montrealgazette.com/news/world/German+intelligence+officials+warn+returning+jihadis+after/8089379/story.html

En résumé :

  • des jeunes gens assez nombreux partaient pour se battre au Mali avant l'intervention française ;
et là, ils reviennent et ils sont pas contents (dégoutés).

  • les services allemands en surveillent au moins 60 qui pourraient tenter de purger leur frustration violemment (par exemple : du côté de Strasbourg... (my 2 cents)).

Ca présume plutôt bien de l'efficacité de l'intervention sur place.

Je me demande pourquoi, ils sont "dégoutés".

Dégouter de quoi ? De ne pas être partie au combat et qu'il n'y ait plus de filière "sur" pour les y emmener ? =)

Dégouté par l'efficacité de notre armée et ne pas pouvoir répondre aux GBU ? =)

Dégouté de voir "leur frère d'arme" djihadistes qui ont fui la mali en 5 ème quand la france est entré en guerre ? ...

Link to post
Share on other sites

+1

À 10 heures de "Adrar Terarrar", il y a écrit en petit en bleu "A. Amattataï". Et il y a un "?" : "position présumée d'un point d'eau obtenue par renseignement vague".

En fait laz vallée se poursuit a l'est jusqu'au mont "In Tabdok" coté nord bordé par l'Adrar "In Zoula"

https://maps.google.fr/maps?ll=19.838091,1.30497&z=12

Les détail sur la carte n°41 http://www.archivedeladrardesifoghas.fr/cartes/cartmali.html

Link to post
Share on other sites

Pour commencer, un article un brin afro-pessimiste : le « mythe de la démocratie modèle malienne », sur le site thinkafricapress.com

Almost 70% of Malians cannot read or write at all. Most are not fluent in French, and those who are speak it as a second language. In 2012, only 12% of secondary school students passed their graduation exam, which is standardised throughout many francophone countries.

Presque 70% des Maliens ne savent pas du tout lire ni écrire. La plupart ne parlent pas le français couramment, et pour ceux qui le parlent c'est comme langue étrangère. En 2012, uniquement 12% des élèves du secondaire ont réussi leur examen final défini par un standard commun à plusieurs pays francophones.

http://thinkafricapress.com/mali/restoring-democracy-mali-never-had

Ensuite, si vous avez 58 minutes pour le visionner, le site Whypoverty.net propose le documentaire "Land Rush" d'Hugo Berkeley et Osvalde Lewat sur l'agriculture au Mali en 2008-2012, abordant les thèmes suivants : investissements dans la terre - souveraineté alimentaire - Office du Niger - Markala sugar project / Société sucrière de Markala (SoSuMar) - investissements sud-africains, chinois, saoudiens, coréens, libyens, sénégalais, ukrainiens - arbre à beurre (karité) - Assemblée nationale du Mali...

« 60% des terres arables disponibles aujourd'hui dans le monde sont en Afrique » (1).

« 75% de la population du Mali crée son propre emploi à travers l'agriculture première, et c'est le gouvernement qui vient détruire le travail de ces 75% au nom de l'investissement ».

« Cette terre ne doit pas être cédée de cette façon-là. C'est l'État malien qui crée tous les problèmes ».

« On ne nous laisse pas parler à la radio ».

« Emprisonnements pour opposition au projet sucrier ».

« Il est incontestable que l'écrasante majorité est en faveur de ce projet ».

« Un de nos gardes a été attaqué ».

« Elles viennent prendre nos noix de karité après avoir autorisé la destruction de leurs arbres ».

« Rester dans le cadre de la loi, et également dialoguer ».

« Mais nous, on a applaudi le coup d'État ».

« Cela a détruit notre confiance ».

« On ne peut pas avoir un pays stable si la majeure partie de la population est marginalisée ».

(1) voir http://philmatibeceo.wordpress.com/2011/11/07/africa-the-world%E2%80%99s-potential-food-producer/

La vidéo est en anglais mais beaucoup de Maliens interviewés s'expriment en français

http-~~-//www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=O_pKnP-2mOQ#!

Il y a aussi une version en espagnol :

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=fPVBI-BqWd8

Pour aller plus loin, le livre de Calestous Juma, "The New Harvest: Agricultural Innovation in Africa", Oxford University press, 2011, est téléchargeable gratuitement à l'adresse : http://belfercenter.ksg.harvard.edu/files/TheNewHarvest-rev.pdf (298 pages).

Link to post
Share on other sites

Pas d'inquiétude ! Tu es dans le bon topic pour en parler ! =)

Je me demande pourquoi, ils sont "dégoutés".

Dégouter de quoi ? De ne pas être partie au combat et qu'il n'y ait plus de filière "sur" pour les y emmener ? =)

Dégouté par l'efficacité de notre armée et ne pas pouvoir répondre aux GBU ? =)

Dégouté de voir "leur frère d'arme" djihadistes qui ont fui la mali en 5 ème quand la france est entré en guerre ? ...

tout simplement parce que une fois sur place s'étaient peut-être un peu trop rustique la vie sur le terrain et s'étaient plus la vision idéale qu'ils avaient d'un émirat ou califat islamique .

tant qu'il fallait faire le coup de feu face à l'armée Malienne ,sa le faisait bien vu qu'en face ben s'était la débandade tant dans la tactique que dans les capacités de combat (matériels et humains ).

le califat qui nargué les Français sa devait pas être tip top au points de vue vie de tout les jours ,et quand les Français sont arrivé sa n'a pas était la même limonade ,car en + de se faire cartonné par l'aviation et des forces Malienne pris en compte par nos FS ,on a reprit le nord assez rapidement sous les applaudissements des Maliens du nord ,de + on va les chercher dans leur planque dans le massif ,et se sont nos gars avec les Tchadiens qui font le boulot au sol .

en + je suis persuader que quand ils vont l'ambiance mafieuse de pas mal de barbus qui trafiquent (sa devait être leur première motivation avant la guerre sainte) ,du MNLA qui "trahi" ,sa ne sent plus tellement la guerre sainte contre les infidèles cette affaire Malienne ...

enfin je présume de cela en me basant sur se post ci dessous  =)

des jeunes gens assez nombreux partaient pour se battre au Mali avant l'intervention française ;

et là, ils reviennent et ils sont pas contents (dégoutés).

Link to post
Share on other sites

Pour commencer, un article un brin afro-pessimiste : le « mythe de la démocratie modèle malienne », sur le site thinkafricapress.com

Ensuite, si vous avez 58 minutes pour le visionner, le site Whypoverty.net propose le documentaire "Land Rush" d'Hugo Berkeley et Osvalde Lewat sur l'agriculture au Mali en 2008-2012, abordant les thèmes suivants : investissements dans la terre - souveraineté alimentaire - Office du Niger - Markala sugar project / Société sucrière de Markala (SoSuMar) - investissements sud-africains, chinois, saoudiens, coréens, libyens, sénégalais, ukrainiens - arbre à beurre (karité) - Assemblée nationale du Mali...

(1) voir http://philmatibeceo.wordpress.com/2011/11/07/africa-the-world%E2%80%99s-potential-food-producer/

La vidéo est en anglais mais beaucoup de Maliens interviewés s'expriment en français

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=O_pKnP-2mOQ#!

Il y a aussi une version en espagnol :

Pour aller plus loin, le livre de Calestous Juma, "The New Harvest: Agricultural Innovation in Africa", Oxford University press, 2011, est téléchargeable gratuitement à l'adresse : http://belfercenter.ksg.harvard.edu/files/TheNewHarvest-rev.pdf (298 pages).

Très intéressante (encore) ta vidéo sur le méga-projet sucrier au Mali.

On voit bien que malgré les efforts du chef de projet américain, aucun interlocuteur malien n'était capable de prendre la moindre décision. Les types se laissent aller et n'ont aucune notion de responsabilité en dépit des assurances qu'ils donnent et des sourires dont ils ne sont pas avares.

En voyant ça, on ne peut que s'interroger sur ce qu'il risque de se passer après une éventuelle stabilisation militaire (en bonne voie). Ca va être un bordel politique et administratif qui, s'il n'est pas adressé, risque de produire les mêmes effets: rebellions locales, indolence politique, nuages de sauterelles djihadistes...

Ce pays devrait être mis sous tutelle suffisamment longtemps pour qu'une nouvelle classe politique émerge. 

Link to post
Share on other sites

Vers 19 h 30, la situation s’aggrave, lorsque, par une manoeuvre habile, les Groupements armés djihadistes (Gad) parviennent à couper en deux la colonne tchadienne et à en isoler une partie au fond d’un corridor. Du haut des crêtes, la partie de ball-trap commence. Le bilan est lourd : 26 soldats tchadiens tués, plus de 60 blessés. C’est alors que les paras et la Légion entrent en action. Par une manoeuvre audacieuse, ils investissent à pied la vallée par le nord : 9 kilomètres de crapahute, avec 40 kilos sur le dos, pour parvenir en haut des crêtes. « Ils pensaient que l’Occidental allait se fatiguer, fatiguer, mais nous sommes arrivés à pied et ils ont craqué », explique le colonel Bertier, un des stratèges de l’opération.

« On est allé chercher l’ennemi à la fourchette à escargot. On a même manqué de grenades »

TRES BON ARTICLE DE PM !

Link to post
Share on other sites

Vers 19 h 30, la situation s’aggrave, lorsque, par une manoeuvre habile, les Groupements armés djihadistes (Gad) parviennent à couper en deux la colonne tchadienne et à en isoler une partie au fond d’un corridor. Du haut des crêtes, la partie de ball-trap commence. Le bilan est lourd : 26 soldats tchadiens tués, plus de 60 blessés. C’est alors que les paras et la Légion entrent en action. Par une manoeuvre audacieuse, ils investissent à pied la vallée par le nord : 9 kilomètres de crapahute, avec 40 kilos sur le dos, pour parvenir en haut des crêtes. « Ils pensaient que l’Occidental allait se fatiguer, fatiguer, mais nous sommes arrivés à pied et ils ont craqué », explique le colonel Bertier, un des stratèges de l’opération.

« On est allé chercher l’ennemi à la fourchette à escargot. On a même manqué de grenades »

TRES BON ARTICLE DE PM !

Où trouve-t-on l'article complet?

Link to post
Share on other sites

Mer** !

Je n'arrive pas à voir la vidéo ! >:(

Problème de plugin apparemment...

C'est bizarre, alors que j'arrive à voir juste avant la pub du gamin à long cheveux à cheval galopant sur le bord de la plage.

Je l'aime bien cette pub et la musique qui va avec . =)

Et la le nouveau pape se fait désirer....

Link to post
Share on other sites

urgent:les jihadistes sous le feu ds forces françaises,article et vidéo:

www.cridem.org/C_Info.php?article=640754

13-03-2013 18:28 - Exclusif : sous le feu des djihadistes du Nord-Mali avec les légionnaires français - [Vidéo]

Exclusif : sous le feu des djihadistes du Nord-Mali avec les légionnaires français - [Vidéo]

Dans le massif des Ifoghas, au Nord-Mali, un peloton du deuxième régiment étranger de parachutistes (REP) poursuit son offensive contre les djihadistes.

Mardi 12 mars, dès 9h30, les premiers tirs retentissent. La température atteint déjà 45°C et les sacs des militaires pèsent près de 50 kg. De violents combats s’ensuivent entre les légionnaires et les combattants islamistes retranchés dans les failles du relief.

En quelques secondes, les islamistes sont réduits au silence. Bilan : quatre morts côté djihadiste. Aucune victime n’est à déplorer parmi les soldats français.

"Un prisonnier, une source précieuse pour le renseignement"

Parmi les corps se trouve un survivant, un adolescent. Terrorisé, il avance vers les militaires et finit par trébucher sur le corps de l’un de ses compagnons d'armes. Il est blessé au bras gauche. Sur ordre du sergent, l’enfant-soldat enlève ses vêtements pour montrer qu’il n’est pas ceinturé d’explosifs. Puis, le militaire lui offre à boire, et finit par lui faire la morale.

Escorté, le prisonnier est transféré sur la base du commando avant d'être évacué vers l'état-major basé à Tessalit. "C'est une source précieuse pour le renseignement", avance un légionnaire. "D'ici à trois semaines, ce territoire sera complètement visité". Pour l'heure, aucune trace des otages français. La conquête des Ifoghas, considéré comme un bastion des groupes islamistes armés, dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ne fait que commencer.

"Nous poursuivons la libération de ce territoire quasiment mètre par mètre", a déclaré le ministre français de la Défense, Jean-Yves Le Drian, dans le quotidien Le Monde daté du mardi 12 mars. "Il y aura sûrement d'autres combats violents. D'ici à trois semaines, si tout se passe comme prévu, ce territoire sera complètement visité."

Le calendrier avancé par le ministre de la Défense dans le quotidien coïncide avec la date du début du retrait des troupes françaises déployées au Mali prévu pour avril, comme l'a annoncé François Hollande le 6 mars dernier.

www.france24.com/fr/20130313-mali-ifoghas-legionnaires-francais-affrontement-djihadistes

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,561
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,131
    Total Topics
    1,387,699
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...