Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Sauf que le mode de vie que l'ennemie veut imposer est incompatible avec le développement d'une civilisation industriel et technique. Il ne faut pas avoir honte de nos moyens ou dénigrer leur utilisation: ils sont aussi le résultat des efforts, du travail, des sacrifices de plusieurs générations. Notre modèle de société nous assure une supériorité technique qui se traduit par une domination militaire, d'autant plus flagrante quand l'ennemie ne peut plus refuser le combat.

Ce que l'ennemi prêche comme modèle social n'a rien à voir, il est l'ennemi donc on le combat.

On le combat avec nos moyens et de cela on a pas à avoir "honte" au nom de quoi d'ailleurs devrait-on avoir honte ...

Chacun se bat avec SES armes pour SES valeurs, chacun est dans SA logique avec SES objectifs et SES moyens;

Chacun impose à l'autre SES méthodes: IED contre high tech

Donc arrêtons de dire que les IED sont les armes des lâches* et concentrons nous sur les tactiques permettant d'en réduire la létalité.

*on croirait entendre ce qui se disait sur l'arme sous-marine à une certaine époque ...

Ce qu'il faut comprendre c'est que "à la guerre comme à la guerre" en 14/18 on faisait péter des mines contre les tranchées adverses c'était monnaie courante donc arrêtons aujourd'hui de crier au scandale parce qu'on a des morts du fait d'explosion de pièges.

C'est chiant.

Link to post
Share on other sites

Voilà l'anti-thèse de la soeur Mohammed Merah : SONIA la soeur du djihadiste franco-algérien arrèté récemment au MALI .

Elle n'y va pas à 4 chemins pour dénoncer l'acte de traitrise de son frère et lui refuse toute "excuse" pour expliquer son embrigadement.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/03/18/01016-20130318ARTFIG00394-la-soeur-d-un-djihadiste-arrete-j-espere-qu-il-paiera.php

Enfin un témoignage qui fait plaisir à lire. ^-^

Link to post
Share on other sites

Djamel, Franco-Algérien, terroriste d'Al Qaïda au Mali était un ancien Policier de la BAC de Grenoble !

On croit rêver...  :P

Les Français partis combattre au Mali ne sont pas toujours dans le camp que l'on croit: début mars, Djamel, 37 ans, a été fait prisonnier avec une demi-dizaine djihadistes dans le massif de l'Adrar des Ifoghas, au Nord du pays. "J'ai honte de ce qu'il a fait, j'ai honte de ce qu'il est devenu. Depuis que j'ai su qu'il était au Mali, ce n'est plus mon frère. Ce n'est plus un membre de la famille. Il a commis le pire du pire: combattre les troupes françaises alors que c'est la France qui l'a fait grandir, lui a permis d'étudier, de travailler, d'avoir une femme, des enfants...", s'indigne sa soeur dans le Parisien. 

Pourtant, rien ne prédestinait ce franco-algérien, qui a grandi à Grenoble, à un tel destin. Passionné d'athlétisme, l'homme aurait servi un temps dans la police nationale. Selon le quotidien, il a travaillé à la fin des années 1990 à la BAC de Grenoble. "C'est vrai que cela peut paraître hallucinant, lorsqu'on voit ce qu'il est devenu aujourd'hui. Il voulait devenir CRS. Il est resté environ un an au sein de la BAC", reconnaît sa soeur. Selon elle, il a quitté les forces de l'ordre après avoir dû arrêter son frère au cours d'une de ses patrouilles. 

Link to post
Share on other sites

On croit rêver...  :P

La police n'est pas forcément un endroit ou il fait bon vivre surtout si on est maghrébin ... quant aux recruteurs des mouvance djihadiste force est de constaté qu'ils ont un certain talent pour rabbattre les brebis égarées vers leur camp - d'un coté ce n'est pas très difficile de retourné la tête d'un mec un peu perdu, suffit de voir avec quel facilité ça recrute en prison -.

Link to post
Share on other sites

Plein de bonnes intentions certainement dans ce message, mais :

  • les drones qui surveillent de manière automatique : admettons qu'on dispose des moyens pour les acquérir et les faire voler. Ensuite, a-t-on les moyens de traiter l'image ou l'écho radar, la masse d'information qui va se déverser à travers la considérable bande passante mobilisée à cet effet sur nos nombreux satellites et dans nos exa-octets de stockage, sans parler des intelligences artificielles qui vont interpréter tout ça, identifier les chemins, distinguer l'ombre du rocher de la terre fraichement retournée, le poste de radio FM abandonné de la mine anti-personnelle, le bidon enterré depuis 50 ans de la mine fraichement posée, etc... Ah bon ! on a pas d'IA ? Il va falloir une armée d’interpréteurs d'image, en 24/24 7-7 sous préavis nul et avec sanctions s'ils rapportent des faux-positifs ?
  • les blindages c'est lourd, ça consomme de l'essence, des pneus ou des chenilles, et du budget à acquérir et à entretenir. Et ça ne protègera de toutes façon pas de tout.
  • les brouilleurs marchent quand il y a quelque chose à brouiller. Si on met au point qque chose qui soit capable de brouiller la radio (sans flinguer la cervelle des militaires embarqués à côté du brouilleur ; je suis curieux de savoir comment ce point est abordé : ça doit pas mal cracher sur pas mal de fréquences...) et qui soit aussi capable d'interdire les impulsions électriques sur les câbles enterrés (comment ?), on verra se développer les dispositifs de commande par fibre optique...
  • je vais être pessimiste : est-il irréaliste d'imaginer des mines "imprimées" par impression 3D, et donc difficilement détectables faute de parties métalliques ?

Les soldats prennent des risques, c'est aussi pour cela qu'on les estime.

Quels que soient les arbitrages, ça n'est probablement pas prêt de cesser.

+2

La puissance de nos armes aujourd'hui est probablement aussi importante qu'à l'époque du début de la colonisation lorsqu'on débarquait avec des fusils contre de zoulous armés de lances.

L'écart s'était nivelé avec à mon avis une quazi parité dans les années 60 lorsque le bloc de l'est armait tout un chacun d'armes modernes.

Les guerres coloniale depuis l'expédition de suez jusqu'au Vietnam en passant par l'Algérie c'était pas de la tarte et l'Algérie c'est 25000 pertes FR quand même!

Le petit soucis qu'on a maintenant c'est une espèce de bulle d'hyper-sensibilité aux pertes. Une bulle qui sort d'on ne sais pas trop où d'ailleurs, mais ça ressemble quand même à une bulle médiatique qui devrait passer si les temps qui viennent deviennent plus "durs" avec des opérations extérieur de police plus fréquentes.

Ce n'est pas faire offense à nos soldats qui sont des professionnels et le taux de perte est suffisamment bas pour que ça puisse être assimilé aux accidents du travail (si on s'en tiens uniquement aux aspect statistique bien entendu, pour le reste...)

Hors ce problème d'hyper-sensibilité, on pourrait se permettre d'envahir l'Afrique si ça nous chantait, si on ne le fait pas c'est parce que nous sommes pacifique, notre générosité est volontaire mais pas contrainte et forcée.

.... mais faut pas trop nous em..der quand même!

Link to post
Share on other sites

C'est tout à fait exact g4lly, ce n'est pas une sinécure, parfois un sacerdoce. C'est un métier dur.

Mais la BAC... C'est pas des "Pinots simple flics" non plus, les types sont sélectionnés. Pour entrer à la BAC, il faut être motivé.

En général on imagine le "djihrrrrrrrrradiste", banlieue, cité, trafic de chichon, mosquée de quartier, tribunal correctionnel, petite frappe, survêt' Lacoste, Nike Air puis re-mosquée de quartier et djellaba/babouches pour finir par l'ostracisation des frères Gillette et Wilkinson.

Je grossis le trait mais là, dans ce cas - individuel, ne généralisons pas - on a un gars à priori honnête et sans histoires qui intègre une unité "action" de la Police Nationale (pas franchement Adjoint de Sécurité). On intègre pas la BAC avec un CJ.

Et là, le gars finit Terro.

180°

Alors, oui, c'est pas banal...

Link to post
Share on other sites

  Le problème étant la capacité a retourner le cigoulot des prosélytes ...

Je connais des gens qui ont perdu des potes comme ça, et en fait la qualité première que recherche les salafistes pour faire du prosélytisme c'est des gens facilement influençable ... D'habitude dans les tiéquars c'est pas ce qui manque

 Mais souvent les meilleures "cibles" sont de jeunes français (aus parents français de souche) qui prennent pour admiration la culture "caillera/pseudo hip hop" (je dis pseudo parce que le vrai hip hop les kaïs ils leurs pissent a la raie ...) qu'ils ceuillent comme des fruits murs quand vers 20/25 ans ils payent (ces jeunes la) leur choix d'avoir trop été influencé par la culture quartier qui se paye par une inemployabilité (aucun patron n'en veut ...) et du coup ils deviennent alors des cibles faciles après constat d'exclusion sociale dans leur propre pays ...

 Mais bon déja d''entrée de jeu, c'était aussi leur facilité d'imprégnation

 J'en ai vu 3 comme devenu islamiste complêtement malade mais bon pour l'instant a priori :  pas non plus dans le djihadisme, juste devenu ultra religieux et ultra intolérants ... Des mecs que j'avais connu au collège mais chez qui a l'adolescence rien ne préfigurait qu'ils deviendraient cela

 Je suis même sur que maintenant ils sont surveillés par RG ect vu quand même l'agressivité de leur prosélytisme qu'ils font eux aujourd'hui après en avoir été victime

  Le vrai problème je pense, c'est qu'on devrait faire dans les collèges et lycée de la prévention par visite de psychologues ect qui fairait du repérage des jeunes trop facilement influençables aux idées maléables ou sans convictions a qui ont peut trop aisément imposer les siennes, une sorte de "dépistage" qui repéreraient quels jeunes il est impératif qu'ils ne soient jamais au contact de mouvance prosélyte car ils tomberont dans le panneau trop facilement

Link to post
Share on other sites

C'est tout à fait exact g4lly, ce n'est pas une sinécure, parfois un sacerdoce. C'est un métier dur.

Mais la BAC... C'est pas des "Pinots simple flics" non plus, les types sont sélectionnés. Pour entrer à la BAC, il faut être motivé.

En général on imagine le "djihrrrrrrrrradiste", banlieue, cité, trafic de chichon, mosquée de quartier, tribunal correctionnel, petite frappe, survêt' Lacoste, Nike Air puis mosquée de quartier et djellaba/babouches pour finir par l'ostracisation des frères Gillette et Wilkinson.

Je grossis le trait mais là, dans ce cas - individuel, ne généralisons pas - on a un gars à priori honnête et sans histoires qui intègre une unité "action" de la Police Nationale (pas franchement Adjoint de Sécurité). On intègre pas la BAC avec un CJ.

Et là, la gars finit Terro.

180°

Alors, oui, c'est pas banal...

Le mec ne finit pas terros, il poursuit sont combat pour la justice qu'il a entamé dans la police, ou il n'y a pas trouvé ce qu'il cherchait ...

Les gens qui parte au quatre coin du monde pour faire la guerre sainte, il ne partent pas pour faire du terrorisme, il sont vraiment a fond dans le délire religieux, il sont persuadé d'etre du bon coté et de chassé le diable "américains" et ses complices. Je suis persuadé que la gars vivait sont engagement dans la polcie comme il a vécu son engagement dans l'islamisme radical, c'est d'ailleurs tout le probleme, les mecs sont vraiment engagé dans leur cause c'est ce qui les rend si dangereux. Ce ne serait qu'une histoire crapuleuse le probleme serait réglé depuis longtemps.

La plupart des ses convertis on l'impression d'avoir été trahi, c'est cette trahison qui leur est insupportable ... qui balaye le peu de sens qu'il donnait a leur vie, et qui les rend tres vulnérable. Apres le premier recruteur qui passe n'a qu'a ceuillir le fruit, le laisser doucement murir, pour qu'il monte en pression, et attendre qu'il réclame de partir a l'aventure, on lui refusera deux ou trois fois, genre les place de martyr sont cher c'est pas donné a tout le monde, faut le mériter ... et puis quand le mec sera bien a fond, bien aveuglé par sa soif de réussir ... hop on l'nevoie au casse pipe ... en général arrivé la bas il découvre la merde que c'est mais c'est trop tard.

Link to post
Share on other sites

ça me fait penser au docu sur le Gang de Roubaix

Le profil des deux terro (Christophe Caze, Lionel Dumont) laissait franchement pas deviner leur destin (un mili et un medecin), tous les deux complètement "retournés" et intimement persuadés d'être du côté du "bien"

Link to post
Share on other sites

Le petit soucis qu'on a maintenant c'est une espèce de bulle d'hyper-sensibilité aux pertes. Une bulle qui sort d'on ne sais pas trop où d'ailleurs, mais ça ressemble quand même à une bulle médiatique qui devrait passer si les temps qui viennent deviennent plus "durs" avec des opérations extérieur de police plus fréquentes.

D'une certaine manière cette hyper-sensibilité est :

  • salutaire : on ne supporterait plus les offensives sur la Meuse ou ailleurs, qui étaient vraiment, vraiment criminelles. On ne supporterait plus une aventure bassement coloniale. Sauf peut être à Monaco ou sur les îles anglo-normandes, mais je m'égare...
  • surfaite : je ne connais personne autour de moi qui soit particulièrement traumatisé par le fait qu'un militaire meurt à la guerre : c'est dans l'ordre des choses. On peut rager que des gars se fassent descendre gratuitement à Sarajevo, au Liban ou en Kapissa par contre, mais ça n'est pas la même chose.  En ce qui concerne l'émotion, c'est facile de trouver quelqu'un d'ému pour un micro-trottoir, à n'importe quel propos, et la coterie médiatique parisienne en mal de sujet brodera 2 jours sur le sujet ensuite, mais confondre ça avec l'opinion serait une erreur.
  • en partie le fait... des militaires, ou des blogs destinés aux militaires :rolleyes: D'accord, on a "peu" de pertes, et si on en avait plus, ça ne se passerait pas comme ça. Mais rendez-vous compte que la "foule" est convoquée aux invalides et sur le pont Alexandre III pour chaque décès de soldat au Mali ou en Afghanistan, et les photos des gars s'étalent sur les premières pages des blogs, à la télé, etc..., et nombreux sont ceux, sincères ou pas, à se plaindre derechef de la faiblesse du lien armée-nation, du peu de place accordé au sujet. Et pour avoir été récemment bosser au sein de l'armée, j'ai aussi - un peu - entendu ce discours de la part de militaires et j'ai posé la question : votre "lien", là, vous le voudriez comment ? Je n'ai pas eu de réponses franches...

Bref. C'était le HS du début d'aprem.

Link to post
Share on other sites

Justement il y a un type de "soldat de l'ombre" mais au combien important auquel on n'en pas encore parlé en ce moment et on sait qu'ils sont présent :

Ce sont les officiers de la DGSE qui ont infiltré AQMI et qui se trouveraient dans le massif des ifoghas . =)

En effet, nos espions doivent vivre un moment particulièrement délicat dans cette guerre car je suis persuadé que tous n'ont pas réussi à s'exflitrer à temps de ce guepier.

En tous cas, ceux qui sont encore la-bas doivent être dans un état psychologique spéciale, c'est à dire donner l'impression à leur "frères d'armes" qu'ils ont la foi et qu'ils vont se battre jusqu'au bout et tenter de ne pas être la cible des GBU qui ne font aucune distinction.  :P

En effet, ceux qui n'ont pas pu partir sont sous le feu de l'armée française et qu'ils peuvent eux aussi de périr sous les balles/obus/GBU de nos hommes ou des tchadiens.

J'espère que un jour, l'un d'entre eux publiera ses mémoires...

Bon courage et bonne chance à eux aussi .

Link to post
Share on other sites

www.cridem.org/C_Info.php?article=640902

18-03-2013 10:08 - L'appui crucial des Tchadiens au nord du Mali

C'est une vaste plaine, sèche, plate, brûlante, aussi accueillante qu'un buisson d'épineux. Au loin se dressent les bosses noires de l'Adrar des Iforas. Le contingent tchadien campe là, ses voitures blindées et ses pick-up bourrés de munitions masqués sous les petits arbres maigres d'un wadi («oued»).

Assis sur un pliant, le général Mahamat Déby, le fils du président tchadien Idriss Déby, ne paraît en rien dérangé par la chaleur ni par les mini-tornades de poussière et de sable qui se soulèvent ici ou là.

«Ce n'est pas si différent du Tibesti, du nord du Tchad», souligne le jeune officier. C'est précisément cette habitude des terrains extrêmes qui a poussé l'armée française à chercher le soutien de l'allié tchadien.

Alors que la guerre secoue depuis trois semaines ces montagnes de l'extrême nord-est du Mali, refuge des terroristes d'Aqmi (al-Qaida au Maghreb islamique), les soldats de N'Djamena sont toujours les seuls à épauler les Français. Dans quelques jours, ou quelques heures, ils repartiront au combat dans cet invraisemblable amas de roches que sont les monts de l'Est malien.

«C'est dur, mais nous étions prêts», commente le général Déby. Dans les rangs, les traits tirés de ses hommes trahissent la fatigue. «C'est la guerre», dit Hassan avec fatalisme. Il était en première ligne quand, au matin du 22 février, ses camarades ont attaqué l'Ametettaï, une vallée encaissée et verdoyante devenue le sanctuaire d'Aqmi.

Se faire sauter avec des grenades

L'armée tchadienne avait été chargée de «fermer» l'étroit goulot à l'est, tandis que les soldats français de l'opération «Serval» progressaient depuis l'ouest. «On s'est approchés des montagnes et les djihadistes ont tiré quand on était très près», raconte Hassan en touchant du doigt les dix impacts de balle sur les flancs de son blindé. Le onzième, sur le toit, a arraché l'oreille du mitrailleur.

Cet assaut, le plus violent de l'opération dans le massif de Tigharghar, a causé la mort de vingt-six Tchadiens et sans doute trois fois plus de blessés. «Les islamistes tiraient très bien. On a eu du mal à avancer.» Fidèles à leur réputation, les soldats ont insisté, encore et encore. Et fini par passer.

Le nettoyage des grottes, tortueuses et pleines de recoins, a réservé d'autres mauvaises surprises. «Ils ne se sont pas rendus. Même quand ils étaient coincés», assure Mohand. Trois djihadistes, acculés, n'ont pas hésité à se faire sauter avec des grenades, emportant trois Tchadiens avec eux dans la mort. C'est dans ce quasi-corps à corps, à pied, que les soldats du général Déby ont laissé le plus de sang.

«Dans les cavernes, on ne voyait rien. On n'a pas de lampes. On tirait un peu partout en espérant les tuer, puis on rentrait», raconte encore Mohand. Deux fois, la stratégie n'a pas fonctionné. C'est la flamme des tirs ennemis qui a alerté Mohand. Il a vidé un autre chargeur de très près et s'en est sorti vivant sans trop savoir comment.

Décidés à ne pas mourir seuls, les islamistes ont usé de pièges parfois déroutants. Hamid avoue sa surprise: «J'ai vu un garçon d'al-Qaida par terre. Il avait l'air mort. Mais quand je suis allé à lui, il s'est levé et il a tiré.» L'expérience a laissé des traces chez ces hommes pourtant habitués au combat.

Une forte confusion vite dissipée

Depuis quelques jours, un petit détachement français, équipé de deux mortiers de 120 mm, appuie la force tchadienne. «Il s'agit seulement de leur apporter ce qu'ils n'ont pas, notamment un peu d'artillerie», explique le général Bernard Barrera, commandant des forces terrestres françaises au Mali. Au quotidien, la coordination n'est pas toujours simple. «Il faut travailler ensemble», sourit le colonel Benoît, qui dirige le détachement français.

La première mise en batterie des pièces a ainsi créé une forte confusion. «On avait placé les canons juste derrière les troupes pour tirer par-dessus en cas de demande. On a vu arriver les Tchadiens fous furieux, leurs kalachs à la main: ils pensaient qu'on ne les avait pas vus», rigole un artilleur. Le malentendu a été levé. Mais les Tchadiens ont tout de même choisi d'attaquer tout seuls.

Link to post
Share on other sites

Des fois y'en a que ferait bien de s'abstenir de poster  :P

Les anglais, les allemands, les américains aiment bien nos blindés roue-canon

S'ils ne les ont pas adopté (quoique les US l'ont fait d'une certaine façon avec les Strykers) c'est qu'ils ont d'autres doctrines

Par exemple chez les US les unités de reco (sur Bradley M3 quand même) ont juste une fonction d'eclairage seulement. Si y'a opposition elles ont pour directives de décrocher

Nous, nos X10RC sont là pour faire de la reco offensive et de l'appui de flanquement pour les unités lourdes

Les anglais faisaient pareil avec leurs scorpions et scimitars mais ils en ont plus soit ils sont en cours de remplacement dans le programme CVRT

En attendant quand il n'y a pas de scimitars disponibles ils doivent faire de la reco légère avec des vehicules qui morflent bien plus en cas de rencontre avec un IED (Jackal et Pinzgauer)

Peut être dans les années 80, j'ai rien contre la roue au contraire mais il faut avouer que les amx et les sagai sont vieux et pas du tout adapter à des engins explosif ( bien sur rien n'est indestructible) mais les blindages ont bien évolués , il est temps que le programme scorpion arrivent...

Link to post
Share on other sites

Peut être dans les années 80, j'ai rien contre la roue au contraire mais il faut avouer que les amx et les sagai sont vieux et pas du tout adapter à des engins explosif ( bien sur rien n'est indestructible) mais les blindages ont bien évolués , il est temps que le programme scorpion arrivent...

En pratique aucun vehicule léger n'est adapté a péter sur un gros engin explosif ... donc tu as le choix, soit tu petes pas sur des gros engin explosif soit tu n'utilise que du matos de plus de 30t ... matos qui coute trois fois plus cher a l'usage que du matos de 10t.

Link to post
Share on other sites

Merci les Belges!  =)

http://lemamouth.blogspot.fr/2013/03/serval-les-belges-courageux-louvrage.html

Serval : les Belges courageux à l'ouvrage

On les a un peu oubliés : les Belges ont été les premiers à mettre les mains dans le cambouis au Mali, avec les Français.

Air & Cosmos paru hier (1) rappelle les fondamentaux de cet engagement fait d'A109 Medevac et de deux C-130 qui avaient effectué 117 missions de transport soit mieux que les Allemands (95) et les Américains (70).

Les deux A109 devraient rester un an sur place, mais seront relocalisées de Gao sur Bamako. Pour l'instant, ce sont les seules voilures tournantes étrangères engagées au Mali.

Merci les Canadiens qui prolongent le prêt du CC17 Globemaster III, merci les UK/USA/Danois pour le soutien, en plus nos amis savent le communiquer

http-~~-//www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=ngRtnXnnLTg

http-~~-//www.youtube.com/watch?v=1_Lx-GzhWAg

Link to post
Share on other sites

Djamel, Franco-Algérien, terroriste d'Al Qaïda au Mali était un ancien Policier de la BAC de Grenoble !

On croit rêver...  :P

heu

faut pas croire tout ce qui est ecrit

en gros, je ne crois pas à ce raccourci.

Pour etre policier à la BAC, il faut déjà etre policier, à la base (lire, titularisé avec au moins 4 à 5 ans d'ancienneté) et avoir reussi les tests...

dans le rapide CV de l'individu, nulle part il est parlé qu'il est rentré dans la PN en telle année ; juste qu'il a servi à la BAC (et la BAC ne prend pas d'ADS).

donc, je ne crois pas à cette info qui n'est ni officielle ni ne vient de l'interessé. (il a peut etre raconté à sa famille qu'il bossait à la BAC plutot que dire qu'il n'etait qu'un emploi jeune, un CDD (moins glorieux)).

donc, patience : nous saurons, dans les heures à venir ce qui est vrai de ce qui est fantasme

edit à 18h10 : http://www.ledauphine.com/isere-sud/2013/03/18/le-djihadiste-rhonalpin-n-a-jamais-ete-policier

Link to post
Share on other sites

... On ne supporterait plus une aventure bassement coloniale. Sauf peut être à Monaco ou sur les îles anglo-normandes, ....

Ne pas oublier Andorre, svp, c'est important l'Andorre... ;-)

Link to post
Share on other sites

Sympa la première vidéo avec le camion citerne volant . =)

Ils sont toujours là les ricains.

J'ai bien aimé le petit sourire à la fin de la "pompiste" Yankee.  =)

Apparemmment elle est obligé de faire cela couché à plat ventre! :rolleyes:

Ils ont probablement du partir de Ramstein ou d'Aviano . N'empèche ca fait quand même une petite trotte pour eux pour atteindre le sahel.

Et dire que l'on avait eu des pilotes de Rafales qui sont partie de Saint Dizier pour lancer des attaques sur le mali.  :rolleyes:

Link to post
Share on other sites

Justement il y a un type de "soldat de l'ombre" mais au combien important auquel on n'en pas encore parlé en ce moment et on sait qu'ils sont présent :

Ce sont les officiers de la DGSE qui ont infiltré AQMI et qui se trouveraient dans le massif des ifoghas .

Comment peut-on savoir si la DGSE a réussi à infiltrer AQMI ?

Sinon, n'oublions pas non plus les blessés français : il n'y a certes "que" 5 soldats français tués jusqu'ici mais sûrement plusieurs dizaines de blessés dont certains doivent être salement amochés (amputations et compagnie). Ayons une pensée pour eux aussi.

Link to post
Share on other sites

Comment peut-on savoir si la DGSE a réussi à infiltrer AQMI ?

Sinon, n'oublions pas non plus les blessés français : il n'y a certes "que" 5 soldats français tués jusqu'ici mais sûrement plusieurs dizaines de blessés dont certains doivent être salement amochés (amputations et compagnie). Ayons une pensée pour eux aussi.

Offciellement, on a personne infiltré sur le terrain dans le camp d'en face et tu ne trouveras jamais aucun officier de l'E.M qui dira publiquement que l'on a placé des gars chez l'ennemie mais dans l'un des premiers reportages sur l'opération serval sur france 2 (repris dans envoyé spéciale je crois ), on y voit notre état major réuni autour d'une table en train de faire un point sur la situation et ils ont fait allusion à lune de leur "source" divulgant que un tel"Beep" était repéré à tel endroit et qu'il ne donnait plus de consigne à ses hommes... =)

Link to post
Share on other sites

Ne pas oublier Andorre, svp, c'est important l'Andorre... ;-)

A mais le président est déjà le co-prince d'Andore, donc le complice de la vente d'alcool détaxée avec un évèque espagnol. C'est fou mais c'est comme ça : une verrue fiscale !

Tiens d'ailleurs, compte tenu de la situation des finances publiques des pays frontaliers d'Andore, je me demande s'il n'y a pas un ou deux picaillons à aller chercher dans ces montagnes. C'est important l'Andore !

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,561
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,131
    Total Topics
    1,387,708
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...