Recommended Posts

Etre en position défensive même improvisée par surprise, face à des gens qui avancent sur vous à découvert (même s'ils tentent de vous déborder il faut bouger donc se découvrir), cela permet de maximiser les pertes d'en face et de minimiser les siennes, c'est un fait, surtout avec les armes actuelles tirant par rafales. Ceci dit, le fait qu'il n'y en ait pas eu chez nous de pertes est remarquable s'agissant d'un combat à courte distance, et peut s'expliquer par l'entraînement et l'expérience : nos soldats savent se poster pour minimiser la cible qu'ils offrent, savent tirer efficacement en visant réellement et sans tirailler en l'air comme on le voit trop souvent, ils savent donc maîtriser leur stress. Quant à nos chefs de petites unités ils savent manœuvrer en situation d'urgence, donc sont capables de faire abstraction du stress, de la peur pour garder les idées claires. C'est cela, entre autres, une troupe de fantassins aguerrie.  ;)

Je partage ton analyse et pour ma part, sans rien enlever au mérite de nos gars, j y rajoute une grosse différence de matériel en terme de puissance de feu et de protetion et une bonne dose de chance .

Courage les gars

Share this post


Link to post
Share on other sites

A bout portant, si le matériel peut donner un avantage pour l'emporter globalement, il n'empêche pas d'avoir des pertes. Ce qui est admirable, ce n'est pas de les avoir repoussé, mais de l'avoir fait sans avoir une seul victime dans les rangs Français et Maliens.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Etre en position défensive même improvisée par surprise, face à des gens qui avancent sur vous à découvert (même s'ils tentent de vous déborder il faut bouger donc se découvrir), cela permet de maximiser les pertes d'en face et de minimiser les siennes, c'est un fait, surtout avec les armes actuelles tirant par rafales. Ceci dit, le fait qu'il n'y en ait pas eu chez nous de pertes est remarquable s'agissant d'un combat à courte distance, et peut s'expliquer par l'entraînement et l'expérience : nos soldats savent se poster pour minimiser la cible qu'ils offrent, savent tirer efficacement en visant réellement et sans tirailler en l'air comme on le voit trop souvent, ils savent donc maîtriser leur stress. Quant à nos chefs de petites unités ils savent manœuvrer en situation d'urgence, donc sont capables de faire abstraction du stress, de la peur pour garder les idées claires. C'est cela, entre autres, une troupe de fantassins aguerrie.  ;)

Merci JOJO pour cette explication ! =)

En effet, on a beau adopté toute les tactiques et tout les mouvements que l'on veut pour contourner l'ennemie, il y a le facteur stress qui est déterminant et ceux d'en face n' arrivent pas à le gérér du fait de leur faible entrainement et de leur manque d'expérience au feu.

De plus, tirer en courant et surtout tirer avec précision en courant face à l'ennemie , c'est DIFFICILE !

Il n'y a que Bruce Willis, Chuck Norris, Chow Yun Fat qui y arrivent à buter leur ennemi à tout les coups....

De plus, les jeunes combattant d'en face ont plus l'habitude de Tirailler ( tirer avec la mitrailleuse au dessus de l'épaule ) plutôt que de tirer en tentant de viser.

Contrairement aux mecs du Mujao, les djihadistes de la vallée des ifoghas se sont battus avec presque une rigueur de soldat mais cela ne les a pas empèché non plus d'être envoyé dans l'autre monde...

Mais bon, on beau dire ce que l'on veut sur la qualité et la préparation de nos soldats, on a quand même eu de la chance que l'on ait pas plus de pertes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A bout portant, si le matériel peut donner un avantage pour l'emporter globalement, il n'empêche pas d'avoir des pertes. Ce qui est admirable, ce n'est pas de les avoir repoussé, mais de l'avoir fait sans avoir une seul victime dans les rangs Français et Maliens.

Je ne souhaite rentrer dans aucunes polémiques mais surpris a "courte distance" les gars ont pu s abriter dans les vbci contre les balles ou profiter de leur gilet pare balle ...

Quand au "roquettes qui frole les vbci " le facteur chance joue en notre faveur .

Alors moi je pense que méme a courte distance le matériels empéche ( dans une certaine mesure ) les pertes

Share this post


Link to post
Share on other sites

Soixante-trois soldats maliens

Fin février, le Tchad avait annoncé avoir perdu 26 soldats au combat au Mali, bilan qui n'a pas été actualisé depuis.

L'armée française a elle enregistré la mort de cinq soldats depuis le début de son intervention

deux soldats togolais et un burkinabè étaient morts accidentellement au Mali

= on doit être autour des 100 morts du côté des forces gouvernementales franco-africaines (on va les appeler comme ça)

Vs

environ 600 morts islamistes depuis le 11 janvier

On voit quand même que ce n'est pas une partie de plaisir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne souhaite rentrer dans aucunes polémiques mais surpris a "courte distance" les gars ont pu s abriter dans les vbci contre les balles ou profiter de leur gilet pare balle ...

Quand au "roquettes qui frole les vbci " le facteur chance joue en notre faveur .

Alors moi je pense que méme a courte distance le matériels empéche ( dans une certaine mesure ) les pertes

Non quand, étant débarqué à terre, une section est surprise à courte distance par une attaque en règle elle ne va pas se réfugier dans ses VBCI, car si elle le faisait elle cesserait de tirer, et de l'intérieur des VBCI tirer serait moins facile. Elle deviendrait une proie facile pour des coups de RPG7 qui flingueraient d'un coup des groupes entiers. C'est vraiment la chose à ne jamais faire!

Quand on est surpris à faible distance ainsi, on se poste derrière un obstacle ou s'il n'y en a pas on se jette à terre pour ouvrir le feu. Le point important est là, ouvrir le feu pour stopper net l'attaque adverse avant qu'elle n'aborde la position que l'on tient. C'est là que l'expérience joue avec des soldats qui savent encore se poster correctement sur le terrain et surtout tirer juste sous stress maxi. Cela paraît évident mais c'est difficile et ça s'apprend.

Un peu d'histoire tiens: Après la bataille de Gettysburg de la Guerre de Sécession américaine, et d’après le rapport officiel du chef du département militaire du mois de novembre 1864, on a trouvé sur le champ de bataille 24000 fusils chargés. Après examen de toutes ces armes, on constata que  6000 seulement avaient été chargées réglementairement d’une seule cartouche et pouvaient donc tirer correctement.  Dans 9000 des autres fusils, on trouva deux cartouches, ce qui rend le tir impossible. Dans les autres, on constata une charge triple, quadruple, etc… Il y en avait qui étaient chargés de six cartouches!

C'est ça la fébrilité (la peur pour parler clair) de l'homme au combat quand il est mal entraîné et ne la maîtrise plus. On ne sait même plus charger son arme, alors pour ce qui est de viser et de tirer juste...  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je parle d'attaque "intelligente", je veux dire que les djihadistes ne se sont pas contentés de foncer droit devant en mitraillant, ils ont essayé de manoeuvrer, ils ont ciblé le vehicule de commandement, ils ont combattu aussi bien que peuvent le faire des non professionnels dans cette circonstance.

Apres, strategiquement, surtout a posteriori, c'est vrai que l'idée de se battre ne parait plus vraiment la meilleure, mais avant, et vu le deroulement de la bataille, on peut comprendre qu'ils aient pu croire "avoir leur chance"...en tout cas face a un contingent composé uniquement de maliens, les choses auraient pu tourner autrement, ils ont sans doute sous estimé l'efficacité de nos fantassins. Fallait regarder les infos et apprendre de l'experience des collegues plus au nord...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un peu d'histoire tiens: Après la bataille de Gettysburg de la Guerre de Sécession américaine, et d’après le rapport officiel du chef du département militaire du mois de novembre 1864, on a trouvé sur le champ de bataille 24000 fusils chargés. Après examen de toutes ces armes, on constata que  6000 seulement avaient été chargées réglementairement d’une seule cartouche et pouvaient donc tirer correctement.  Dans 9000 des autres fusils, on trouva deux cartouches, ce qui rend le tir impossible. Dans les autres, on constata une charge triple, quadruple, etc… Il y en avait qui étaient chargés de six cartouches!

C'est ça la fébrilité (la peur pour parler clair) de l'homme au combat quand il est mal entraîné et ne la maîtrise plus. On ne sait même plus charger son arme, alors pour ce qui est de viser et de tirer juste...  :lol:

Le stress qui abolit le jugement, qui tétanise. De l'intérêt de répéter ss fin les gestes qui sauvent, de faire des procédures un réflexe.

Souvenirs de mon premier saut de parachutisme en ouverture commandée (je parle de saut ds le civil, avec formation "classique" qui commence par sauts en ouverture auto).

Consignes: je regarde le mono, je fais ok, je saute et je commence à compter, je prends la position, j'ouvre quand j'arrive à 10.

J'ai tout bien fait, sauf que je ne savais plus compter. Me suis arrêté à 3...

On m'avait aussi dit "qd tu vois l'horizon basculer et que tu te retrouves avec le sol devant toi, ça commence". C'est ce qui m'a évité de déployer le parachute après 3 secondes et de tomber dans le ridicule :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non quand, étant débarqué à terre, une section est surprise à courte distance par une attaque en règle elle ne va pas se réfugier dans ses VBCI, car si elle le faisait elle cesserait de tirer, et de l'intérieur des VBCI tirer serait moins facile. Elle deviendrait une proie facile pour des coups de RPG7 qui flingueraient d'un coup des groupes entiers. C'est vraiment la chose à ne jamais faire!

Quand on est surpris à faible distance ainsi, on se poste derrière un obstacle ou s'il n'y en a pas on se jette à terre pour ouvrir le feu. Le point important est là, ouvrir le feu pour stopper net l'attaque adverse avant qu'elle n'aborde la position que l'on tient. C'est là que l'expérience joue avec des soldats qui savent encore se poster correctement sur le terrain et surtout tirer juste sous stress maxi. Cela paraît évident mais c'est difficile et ça s'apprend.

C est vrai que je manque de précision dans mes posts , mais aussi dans toutes nos informations qui viennent du Mali .

Si les gars étaient débarqués ce serait bien entendu une erreur de rembarquer et si ce n était pas le cas il vont chercher a débarquer rapidement .Mais la encore cela dépendra du contexte, de la mission .

Ce qui est sur , prenons le cas ou ils seraient débarquer , c est que leur riposte , sera soutenu voir initié par l arme de bord du véhicule , et dans le cas du 25 mm du vbci il vaut mieux étre du bon coté pour étre le moins stressé possible !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si l'attaque des jihadistes  a foiré malgré leur détermination, c'est peut être du à l'usage de stups qui doit faire perdre une part de lucidité. Ça ne peut pas avoir que des effets positifs.

Je pense que si Sébastien Loeb se shootait pour surmonter le risque de rouler comme un damné sur des pistes accidentées, il serait sorti souvent de la route. Pour faire ce genre de choses, il faut bien avoir toutes ses cases pour utiliser son entraînement et son talent.

Félicitations à nos soldats, pour leur courage et leur professionnalisme.

La suite m'inquiète un peu, si l'ennemi se fond dans la population. J'espère que ce succès les découragera, surtout lorsqu 'il ramasseront les morceaux de leurs copains.. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le journal "Le parisien", il y avait les propos rapportés de légionnaires parlant de "combattants jusqu'au boutistes" ne recherchant pas autres choses que le corps à corps et in fine la mort en martyre avec ceintures d'explosifs. (Ce qui avait déjà été rapporté quelques pages auparavant). Le journaliste révélant un parallèle fait par un officier français, que contrairement au théâtre afghan, l'ennemi ne cherche pas le coup de main rapide suivi de sa dissimulation dans le décors, au Mali l'ennemi cherche à infliger les pertes maximums à tout prix. Pour ma part, je leur tire mon chapeau avec la plus grande admiration à nos gars là bas. A propos, de stups pris par les djihadistes, l'EM français n'a pu apporter aucune preuve formelle quant à leur usage par les combattants ennemis tués ces derniers jours.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans le journal "Le parisien", il y avait les propos rapportés de légionnaires parlant de "combattants jusqu'au boutistes" ne recherchant pas autres choses que le corps à corps et in fine la mort en martyre avec ceintures d'explosifs. (Ce qui avait déjà été rapporté quelques pages auparavant). Le journaliste révélant un parallèle fait par un officier français, que contrairement au théâtre afghan, l'ennemi ne cherche pas le coup de main rapide suivi de sa dissimulation dans le décors, au Mali l'ennemi cherche à infliger les pertes maximums à tout prix. Pour ma part, je leur tire mon chapeau avec la plus grande admiration à nos gars là bas. A propos, de stups pris par les djihadistes, l'EM français n'a pu apporter aucune preuve formelle quant à leur usage par les combattants ennemis tués ces derniers jours.

Justement, si on se réfère aux pertes de la coalition de 100 morts environ, on peut estimer qu'ils nous ont fait mal aussi et que cette stratégie jusqu'au boutistes "réussit" à causer des pertes au sein de la coalition mais le gros problème pour eux est que parmis ces 100 morts, il n'y a que 5 français !  >:(

Et pour eux, cela doit être insupportable d'avoir sacrifié 600 hommes pour ne tuer que 5 infidèles !

Car à leur yeux, l'ennemie absolue est la FRANCE et le fait de n'avoir pu tuer que 5 de nos soldats malgré toute leur energie, leur roublardise, leur préparation de leur forteresse, leurs pièges, leurs drogues, leur sens du sacrifice, leur organisation, leurs "courages" (ou plutôt leur fanatisme) doivent leur faire ressentir une frustration incommensurable.

Bref malgré tout ça en presque 3 mois de guerre, le nombre de "croisés" tués ne dépasse pas le nombre de doigt d'une seule main, et ça ca doit faire très très très très mal au morale ...

Car il n'y a rien de plus insupportable que de faire une guerre en ne prenant sans cesse des coups sans pouvoir les rendre.

Déjà que leur combattants ne se renouvellent pas, une bonne partie de leur caches d'arme sont systématiquement trouvé, la population des villes libérés qui acceuillent les français en liesse et la menace permanente des attaques du ciel , plus de logistique, etc....

Donc ceux qui restent et qui veulent continuer la lutte ne doivent plus être très nombreux devant une telle avalanche de mauvaises nouvelles...  

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pris par surprise par un groupe important, motivé, et d'apres ce qu'on lit qui a combattu de façon relativement intelligente, en tentant des contournements, en ciblant au depart le vehicule de commandement, les forces franco maliennes a deux doigt manifestement d'avoir ete submegés par la premiere vague...(les officiers obliges de faire usage de leurs armes de poing, ca signe quand même un combat sacrement rapproché non?)et ils s'en sortent sans aucune victime...

Même si dans ces circonstance un peu de bonne fortune est sans doute presente, ça revele tout de même un entrainement, une preparation, et aussi un sang froid qui forcent le respect. Je suis bluffé, presque plus que par les manoeuvres de l'amettetai.

(Bon, ce n'est que l'avis d'un pequin moyen de 79 (et qui donc n'a participé ni au service militaire ni meme aux journées d'appel))

Bin tu sais on ne t'apprenait pas spécialement à te battre (pour la plupart), donc sur ce point tu n'en saurais pas plus.

J'ai du tirer deux fois au fusil et une fois au Famas (il venait d'être juste distribué), c'est tout.

J’étais radio et là aussi j’aurai appris sur le tas en cas de combat.

Share this post


Link to post
Share on other sites
51 morts au minimum coté barbus, si l'on applique un ratio classique de 3 ou 4 blessés par mort, ça fait un total de 200-250 pertes coté mujao, c'est loin d'être insignifiant. On évoquait 2000 djihadistes répartis entre ansar dine, aqmi et mujao. Si on estime au pifomètre les forces du mujao à un tiers des 2000, cela évoque un tiers du mujao tué ou blessé sur cette seule action. Si on ajoute les victimes mujaoistes d'autres actions (bombardements et autres) et les probables déserteurs quand le vent a tourné, le mujao doit être quand même singulièrement réduit. Cela dit, 200 types décidés suffisent pour alimenter une guérilla, voire reprendre Gao après le départ français.

Je lis ci et là un chiffre de 600 morts coté barbus, quid de leurs blessés ? Peut on imaginer que les frappes aériennes et les ratissages dans le massif ifogha ont fait peu de blessés ? Sinon, les survivants doivent se trimballer les blessés, ce qui n'est pas simple dans leur situation...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Impressionnant.

Plusieurs fois il a été évoqué de combattants drogués. Rumeur urbaine ou fait vérifié?

Quand on découvre le lien ci-dessus, la question vient naturellement.

A Tombouctou et Gao des "salles de shoot" ont été découvertes. Il existe des vidéos avec des cartons entiers d'ampoules de kétamine. Le sol était jonché d'ampoules vides, de seringues vides, de garrots, etc...

Des hôpitaux de campagne installés dans des courettes avec des stocks de dérivés morphiniques pour le traitement de leurs blessés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le nombre du morts combien de maliens sont morts au combat et non pas par surprise (mine,...) ou attaque suicide?

Ensuite pour les morts des barbus, est ce que le nombre de 600 est celui qu'un comptage de corps ou une estimation, avec les blessés et en enlevant les barbus opportunistes qui reviennent à la vie civile, on est peut être a 50% (si plus) de pertes ou d'inaptes au combat.

Avec le perte des armes et autre réserves et bases, le coup est rude.

Sans oublier les prisonniers et les arrestations.

Puisque le travail semble se finir au nord une parti des troupes pourront

se redéployer sur Gao.

Par rapport à l'article du Figaro:

-Du moins dans cette région on ne peut pas faire confiance aux gens du cru.

-Dire que les barbus étaient drogués c'est faire un parallèle qui n'a pas lieu d'être.

-Ensuite cet article est conçu pour être sensationnelle.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un superbe article paru aujourd'hui dans le parisien sur les combats.

http://www.leparisien.fr/international/video-les-soldats-francais-au-mali-ces-jihadistes-sont-la-pour-mourir-28-03-2013-2678081.php

On y apprend des choses notemment sur la détermination et l'envie d'en découdre des gus d'en face.

En face, les ennemis acceptaient le contact et montaient au combat. » « En Afghanistan, c’était très différent, compare le capitaine Clément. Les talibans lâchaient souvent leurs armes pour se fondre dans la population et réapparaître sous l’apparence d’un berger du coin. Là, on s’est battus contre de véritables guerriers, capables d’élaborer une stratégie et de monter des embuscades. Ils ne se défilaient pas, bien au contraire. »

Share this post


Link to post
Share on other sites

A Tombouctou et Gao des "salles de shoot" ont été découvertes. Il existe des vidéos avec des cartons entiers d'ampoules de kétamine. Le sol était jonché d'ampoules vides, de seringues vides, de garrots, etc...

Des hôpitaux de campagne installés dans des courettes avec des stocks de dérivés morphiniques pour le traitement de leurs blessés.

Oui, c'est possible. Mais ce n'est pas certain.

J'ai lu le récit de certains affrontements avec des islamistes "chargés" comme des mules, je veux dire "sous drogue".

Difficile de se faire un avis sur ce point: rumeur ou pas?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le nombre du morts combien de maliens sont morts au combat et non pas par surprise (mine,...) ou attaque suicide?

Ensuite pour les morts des barbus, est ce que le nombre de 600 est celui qu'un comptage de corps ou une estimation, avec les blessés et en enlevant les barbus opportunistes qui reviennent à la vie civile, on est peut être a 50% (si plus) de pertes ou d'inaptes au combat.

Avec le perte des armes et autre réserves et bases, le coup est rude.

Sans oublier les prisonniers et les arrestations.

Puisque le travail semble se finir au nord une parti des troupes pourront

se redéployer sur Gao.

Par rapport à l'article du Figaro:

-Du moins dans cette région on ne peut pas faire confiance aux gens du cru.

-Dire que les barbus étaient drogués c'est faire un parallèle qui n'a pas lieu d'être.

-Ensuite cet article est conçu pour être sensationnelle.

Pour le chiffre de 600 morts, ce serait une estimation de l'armée malienne in fine :

http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-au-mali/20130327.OBS3447/mali-600-combattants-islamistes-tues-selon-l-armee.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense que suite au combat d'Imenas, on va avoir plusieurs cas de Stress Post-Traumatique, les soldats parlent de têtes qui explosent comme des melons, si ils ont pu le voir, ça veux tout dire sur la violence et la proximité des combats !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, c'est possible. Mais ce n'est pas certain.

J'ai lu le récit de certains affrontements avec des islamistes "chargés" comme des mules, je veux dire "sous drogue".

Difficile de se faire un avis sur ce point: rumeur ou pas?

La question c'est surtout quelle drogue serait utile a un combattant au combat ... et qu'est ce qu'on a retrouvé dans les hopitaux de campagne des djihadiste. Si on a trouvé des ampoule de morphine, je ne vois pas trop en quoi ca aiderait a combattre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour le chiffre de 600 morts, ce serait une estimation de l'armée malienne in fine :

http://tempsreel.nouvelobs.com/guerre-au-mali/20130327.OBS3447/mali-600-combattants-islamistes-tues-selon-l-armee.html

Oui mais l'armée malienne n'étant pas le plus souvent au combat... .

Pour moi ce qui m’intéresse ce sont les chiffres de l'armé française et même là..., suivant la stratégie?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais l'armée malienne n'étant pas le plus souvent au combat... .

Pour moi ce qui m’intéresse ce sont les chiffres de l'armé française et même là..., suivant la stratégie?

Empierrés sur place avec coordonnées GPS signalées aux autorités malienne, comme vu dans un reportage de F24

;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Euh....

Je ne pense pas que cette info mérite d'être mentionné . ;)

En effet, il s'agissait d'un simple soldat d'AQMI .

Ce n'est pas un grand chef de la mouvance.

En tout cas, ses parents savent maintenant qu'il ne reviendra jamais leur raconter ses "exploits" de guerrier au mali.

Quoique ....finalement, ca reste une info intéressante ! =)

En effet, il s'agit d'une opération de relation publique pour AQMI juste pour informer qu'ils ont un "service" pour prévenir les familles en cas de la mort de l'un leur combattants.

Mais bon, je doute qu'ils aient appelé les familles des 599 autres...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,463
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Caolila
    Newest Member
    Caolila
    Joined
  • Forum Statistics

    20,800
    Total Topics
    1,283,181
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries