Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

Crime de guerre pour une attaque sur des militaires ? Cette définition est en train de perdre tout son sens à force d'être utilisé à des fins politiques.

Oui effectivement ,on est pas dans le cadre d'exécution sommaire de prisonniers de guerre ou d'une maltraitance de prisonniers de guerre .

+1000 pour la définition qui perd tout son sens à force d'être utilisé à des fins politiques .

Link to comment
Share on other sites

Pour rappel, toute attaque contre des casques bleus constituent un crime de guerre passible de poursuites devant la Cour pénale internationale.

"Under the Statute of the International Criminal Court, intentionally directing attacks against personnel and objects involved in a peacekeeping mission in accordance with the Charter of the United Nations constitutes a war crime in both international and non-international armed conflicts, as long as they are entitled to the protection given to civilians and civilian objects under international humanitarian law."
 
Edited by Kovy
Link to comment
Share on other sites

Crime de guerre pour une attaque sur des militaires ? Cette définition est en train de perdre tout son sens à force d'être utilisé à des fins politiques.

Pourquoi pas s'il s'agit d'opérations portant à l'atteinte de casques bleus/forces d'interpositions sachant qu'il s'agit dans ce cas cas plus de "super policiers "que de militaires ayant un ennemi officiel à qui une guerre a été déclarée.

 

Voir ce qu'en dit Kovy au dessus

Edited by Akhilleus
Link to comment
Share on other sites

Pour rappel, toute attaque contre des casques bleus constituent un crime de guerre passible de poursuites devant la Cour pénale internationale.

"Under the Statute of the International Criminal Court, intentionally directing attacks against personnel and objects involved in a peacekeeping mission in accordance with the Charter of the United Nations constitutes a war crime in both international and non-international armed conflicts, as long as they are entitled to the protection given to civilians and civilian objects under international humanitarian law."
 

La citation ci-dessus n'est pas un texte de loi mais un texte de doctrine qui interprète la coutume et reflète l'opinion de ses auteurs. Donc déjà pour cet aspect, c'est moins gravé dans le marbre que s'il s'agissait d'un article d'une convention de Genève.

D'autre part, si on lit la suite, dans le livre de Jean-Marie Henckaerts et Louise Doswald-Beck page 153, on trouve la chose suivante :

https://www.icrc.org/fre/assets/files/other/icrc_001_pcustom.pdf (2006)

Champ d’application de cette règle

Cette règle ne s’applique qu’aux forces de maintien de la paix, constituées par les Nations Unies ou par une organisation régionale, pour autant qu’elles aient droit à la protection garantie aux civils ; elle ne couvre donc pas les membres des forces participant à des opérations d’imposition de la paix, qui sont considérés comme des combattants, tenus de respecter le droit international humanitaire (10).

Or la MINUSMA est une "force participant à des opérations d'imposition de la paix" : pourquoi ?

Qu'est-ce qu'une "force participant à des opérations d'imposition de la paix" ?

http://www.operationspaix.net/68-lexique-imposition-de-la-paix.html

Une opération d’imposition de la paix est une mission conduite sous l’égide d’une organisation internationale ou d’une coalition d’États volontaires dans laquelle les militaires peuvent avoir recours à la force pour imposer leur mandat. Lorsqu’elles sont menées par les Nations unies, c’est en vertu du Chapitre VII de la Charte de l’organisation que le Conseil de sécurité les met sur pied. Or, depuis les dernières années, l’ONU tend à se distancer de ce type de mission, en raison des échecs qu’elle a essuyés suite à ses interventions en Somalie (ONUSOM I & II), en Yougoslavie (FORPRONU) et au Rwanda (MINUAR).

Sous quel chapitre la MINUSMA est-elle constituée ?

http://www.un.org/fr/peacekeeping/missions/minusma/mandate.shtml

Mandat de la Mission

Agissant en vertu du Chapitre VII de la Charte des Nations Unies, le Conseil de sécurité, par sa résolution 2100 du 25 avril 2013, a décidé d'autoriser la MINUSMA à prendre toutes les mesures requises pour s'acquitter du mandat qui lui a été confié.

Quod erat demonstrandum...

 

Edited by Wallaby
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Point noté pour ce cas particulier.

Cependant ta remarque originale reste tendancieuse :

la banalisation de la notion de « crime de guerre » poursuit son petit bonhomme de chemin avec cette fois-ci son utilisation pour une attaque de militaires en armes.

Link to comment
Share on other sites

Le général François Labuze: «La menace terroriste est contenue au Mali»

Pour le chef de la force antiterroriste française, l'attaque contre l'hôtel Radisson est davantage un aveu de faiblesse qu'un signe de force.

http://www.letemps.ch/monde/2015/11/29/general-francois-labuze-menace-terroriste-contenue-mali

«C’est la réponse du faible au fort.» Pour le général François Labuze, chef de la force antiterroriste française «Barkhane» au Mali, l’attaque de l’hôtel Radisson à Bamako, le 20 novembre, ne signifie pas que les groupes terroristes présents au Mali seraient en position de force, en dépit des vingt victimes de l’attaque. «Je dirais le contraire, estime le général. Le Mali est sur le chemin de la paix, et ce drame est la tentative d’un ennemi qui a beaucoup souffert et qui est disloqué, de perturber cette paix.»

Au surlendemain de l’attaque du Radisson, une opération d’envergure menée par la force Barkhane dans les confins du septentrion malien prenait fin. Après un mois de ratissage, l’opération Vignemale s’est achevée par un bilan relativement faible, avec une vingtaine de caches d’armes découvertes et trois terroristes tués. Loin des résultats des premières heures de Serval, en janvier 2013, au lendemain de la libération du Nord du Mali, après dix mois d’occupation par les groupes djihadistes. «En cela, le bilan est satisfaisant, juge pourtant le général Labuze, parce qu’il y a beaucoup moins de combattants terroristes qu’avant.» 

Je veut bien croire que c'est vrai, mais ca fait tout drole de dire ca après un attentat en pleine capitale. Ca vaut aussi pour daech, qui a perdu Sinjar le jour de l'attaque à Paris. 

Il reste à espérer que leur perte de vitesse sur leurs fronts conventionnels va salement limiter leurs actions terroristes...:mechantc:

 

Edited by Urgan
citations
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

"Quizz Mali" !

Comment interprétez-vous ce titre d'une brêve de l'AFP, avant de lire la brève elle-même ?

Mali: envoi d'un deuxième militaire contre l'EI

Hum ??

Eh bien le titre est tant exact que trompeur (échec des communicants je crains...). Détails ci-dessous :

Le Luxembourg a décidé mercredi d'envoyer un deuxième militaire au Mali, en vertu de la "clause de solidarité" européenne invoquée par la France devant l'UE dans sa riposte contre l'entité Etat islamique (EI).

Le Grand-Duché va dépêcher ce militaire supplémentaire au sein de la mission de formation de l'UE au Mali, au début de l'année 2016. Il sera conseiller auprès des forces armées maliennes. Ce personnel additionnel "double la présence militaire luxembourgeoise sur place", est-il précisé dans un communiqué. Le petit pays offre également des capacités de transport stratégique dans le cadre du programme géré par l'Otan, ainsi que des contributions financières "en faveur de l'armée malienne et pour la lutte contre l'extrémisme". Le valeur totale de l'engagement luxembourgeois s'élève à 2 millions d'euros.


La question suivante étant : sur ces 2 millions, que reste-il une fois défalqué le salaire et les charges de ce second militaire ? J'exagère mais c'est un peu chiche, tout de même.

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

https://www.flightglobal.com/news/articles/swedish-army-evaluates-mali-uav-deployment-418264/ (28 octobre 2015)

- La Suède s'est engagée à participer à la mission de l'ONU au Mali jusqu'en 2017.
- Elle a déployé des drones Shadow 200, Puma AE et wasp
- La communication entre les données acquises par les drones et les hélicoptères Apaches des Néerlandais requiert un accord au niveau ministériel

- L'ONU est en train de sélectionner un contractant civil pour opérer un drone à plus longue portée.Qinetiq est sur les rangs avec Israel Aerospace et Thales.

On retrouve le problème du fait de confier des missions militaires à des civil :

Sur 5/12/2015 at 12:45 , Wallaby said:

http://www.latimes.com/nation/la-fg-drone-contractor-20151127-story.html (27 novembre 2015)

Des juristes mettent en garde contre l'illégalité potentielle du recrutement de pilotes civils pour piloter des drones dans des missions militaires.

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

Une opération contre al-Mourabitoune a eu lieu en fin de semaine dernière d'après le Monde :

Citation

Les forces militaires françaises de l’opération Barkhane ont annoncé avoir mené, dans la nuit du samedi 19 au dimanche 20 décembre, une opération contre le groupe djihadiste Al-Mourabitoune à Ménaka dans le nord du Mali.

Au terme de cette offensive, qui a duré quatre heures, « une dizaine de terroristes ont été neutralisés », précise le ministère, ajoutant que les combats ont été « violents ». Des armements et des explosifs ont été récupérés ainsi que deux picks-up et une dizaine de motos.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Sur 9/12/2015 at 17:58 , Boule75 said:

"Quizz Mali" !

Comment interprétez-vous ce titre d'une brêve de l'AFP, avant de lire la brève elle-même ?

Mali: envoi d'un deuxième militaire contre l'EI

Hum ??

Eh bien le titre est tant exact que trompeur (échec des communicants je crains...). Détails ci-dessous :

Contenu caché

 

En même temps ils n'avaient que 1 mec à Koulikouro à l'EUTM.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures , Boule75 said:

Une opération contre al-Mourabitoune a eu lieu en fin de semaine dernière d'après le Monde :

 

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/12/23/mali-une-dizaine-de-djihadistes-tues-au-sud-de-gao-15356.html?utm_source=twitterfeed&utm_medium=twitter

petit complément d'infos :

 

Citation

 

Mali: une dizaine de djihadistes tués au sud de Gao

Une dizaine de membres du groupe jihadiste Al-Mourabitoune ont été "neutralisés" lors de violents combats avec les soldats français de l'opération antiterroriste Barkhane le week-end dernier dans le nord du Mali, a annoncé mardi soir le ministère français de la Défense (et non pas l'EMA Com).

Le texte du communiqué:
"Dans la nuit du 19 au 20 décembre, les forces françaises ont conduit une opération dans la région de Ménaka, au Mali, contre un élément du groupe terroriste Al Mourabitoun, responsable de nombreux attentats à l'encontre des populations malienne et nigérienne, des forces armées locales et des forces internationales.Au terme de combats violents qui ont duré près de quatre heures, deux pick-ups et une dizaine de motos ont été saisis. Une dizaine de terroristes ont été neutralisés. Une quantité importante d'armements et d'explosifs a été récupérée".

Cette opération aurait été conduite par des forces spéciales et des éléments du GTD Richelieu. Aucun blessé français n'a été signalé.

 

 

Link to comment
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2015/12/27/mali-15369.html (27 décembre 2015)

Lesdits "terroristes" que les autorités françaises disent avoir tués seraient en fait des miliciens pro-gouvernementaux de la "plateforme". On trouve notamment dans cette "plateforme" les "Ganda Koy" : un nom qui évoque un recrutement ethnique songhaï, et qui avait assez mauvaise réputation il y a quelques années.

"Barkhane a aussi saisi de l'armement qui nous appartient, on veut le récupérer. On veut aussi que Barkhane reconnaisse avoir fait une erreur" a dit le porte-parole des Ganda Koy.

Selon l'état-major des armées, les Français ont riposté à des hommes "qui ont ouvert le feu les premiers".

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

 

Il y a 15 heures , Philippe Top-Force said:
Il y a 15 heures , Philippe Top-Force said:

 

CXT3IrtWcAAwKel.jpg

 

S'il y avait un bouton "j'aime pas" je cliquerais dessus.

Contrairement à la "source : ministère de la Défense, médias" qui parle d'"islamistes" et de "non-islamistes", le gazouillis de Philippe Top Force utilise une terminologie bushiste contestable avec le concept de "guerre contre le terrorisme" qui signale le glissement vers le totalitarisme orwellien avec sa logique de guerre permanente :

http://www.francetvinfo.fr/monde/mali/peut-on-qualifier-les-islamistes-du-mali-de-terroristes_210555.html (27 janvier 2013)

André Bourgeot: "Un terroriste pratique la prise d'otage, pour financer le terrorisme sous d'autres formes et pratique des attentats. Aqmi et le Mujao répondent à ces trois critères. Ce n'est pas le cas d'Ansar Dine." Le chercheur préfère cependant la terminologie "groupe jihadiste armé" pour désigner ces trois mouvements. Quant au quatrième, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), qui a participé aux combats contre l'armée malienne avant d'être supplanté par les jihadistes, "ce ne sont pas des terroristes, ni des salafistes, ce sont simplement des rebelles politiques", rappelle Pierre Boilley. 

Enfin, si Aqmi et le Mujao comptent de nombreux étrangers dans leurs rangs et organes de direction, Ansar Dine et le MNLA, composés principalement de Touareg maliens, "sont ancrés sur le territoire", rappelle le directeur du Cemaf. "Nous avons à faire à des soldats qui certes, propagent une vision du monde que nous rejetons, mais à des soldats quand même", observe Jean-Dominique Merchet, qui souligne que ces groupes "se battent à découvert".

Sur 10/3/2013 at 18:41 , Wallaby said:

En France Ansar Dine n'est pas perçu comme un groupe terroriste. Jean-Dominique Merchet a écrit :

http://www.marianne.net/La-guerre-contre-le-terrorisme--version-Francois-Hollande_a225780.html (14 janvier 2013)

Ils se battent à découvert, à la loyale, avec leurs colonnes de 4X4 très bien armés et, semble-t-il, bien commandés. Nous avons à faire à des soldats – qui, certes, propagent une vision du monde que nous rejetons, mais à des soldats quand même.

Ansar Dine, pour autant que je sache, ne prend pas d'otages. Au contraire, il semblerait que ce soit Ansar Dine qui ait permis à Béatrice Stockly d'échapper au MUJAO :

http://www.primature.gov.ml/index.php?option=com_content&view=article&id=8413:tombouctou-beatrice-stockly-liberee&catid=88:nord-du-mali&Itemid=100322 (25 avril 2012)

La libération a donné lieu à une cérémonie qui s’est déroulée en présence de deux diplomates suisses - une femme et un homme- du chef d’Etat-major particulier de la présidence du Burkina Faso, le général Diendéré Gilbert et d’un chef mandaté du groupe islamiste Ançardine, Samba Ould Boumama. Béatrice Stockly a été libérée sans paiement d’une quelconque rançon, ni autre forme de contrepartie, ont assuré les représentants des trois délégations.

 

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Wallaby said:

 

S'il y avait un bouton "j'aime pas" je cliquerais dessus.

Contrairement à la "source : ministère de la Défense, médias" qui parle d'"islamistes" et de "non-islamistes", le gazouillis de Philippe Top Force utilise une terminologie bushiste contestable avec le concept de "guerre contre le terrorisme" qui signale le glissement vers le totalitarisme orwellien avec sa logique de guerre permanente :

http://www.francetvinfo.fr/monde/mali/peut-on-qualifier-les-islamistes-du-mali-de-terroristes_210555.html (27 janvier 2013)

André Bourgeot: "Un terroriste pratique la prise d'otage, pour financer le terrorisme sous d'autres formes et pratique des attentats. Aqmi et le Mujao répondent à ces trois critères. Ce n'est pas le cas d'Ansar Dine." Le chercheur préfère cependant la terminologie "groupe jihadiste armé" pour désigner ces trois mouvements. Quant au quatrième, le Mouvement national de libération de l'Azawad (MNLA), qui a participé aux combats contre l'armée malienne avant d'être supplanté par les jihadistes, "ce ne sont pas des terroristes, ni des salafistes, ce sont simplement des rebelles politiques", rappelle Pierre Boilley. 

Enfin, si Aqmi et le Mujao comptent de nombreux étrangers dans leurs rangs et organes de direction, Ansar Dine et le MNLA, composés principalement de Touareg maliens, "sont ancrés sur le territoire", rappelle le directeur du Cemaf. "Nous avons à faire à des soldats qui certes, propagent une vision du monde que nous rejetons, mais à des soldats quand même", observe Jean-Dominique Merchet, qui souligne que ces groupes "se battent à découvert".

Sauf que la ou je ne suis pas d'accord s'est que tu trouves que Philippe a une vision "bushienne" alors qu'il ne fait que passer des infos , employant des termes utilisé par les militaires sur le terrain ... moi quand je vais sur la page facebook des opérations extérieures , on emploi le terme de  GAT pour désigner l'ennemi en face .

Souvent on précise aussi le fait qu'il y a aussi des réseaux mafieux et les islamistes .

D'ailleurs le terme terroriste est souvent remplacé par combattant islamiste ou mafieux islamiste par nos militaires ...

Donc une abréviation GAT n'enlève rien sur le fond ni la forme ,et personne ne sous estime les capacités combattante de l'ennemi en employant des termes .

Sur le fond ,Groupe Armé Terroriste s'est plutôt un terme qui met en avant que l'on retrouve aussi bien des groupes armés lié des terroristes .

L'idéologie étant le lien commun entre l'emploi du terrorisme et du combat à visage ouvert .

Rappelons la dernière prise d'otages au Mali et les actes kamikazes ,ceux-ci est bien une forme de terrorisme ouvert se faisant à visage caché .

Je tiens a rappelé qu'on n'est pas au Mali pour combattre des mouvements de rébellion luttant contre le gvt malien mais les islamistes ... si ces mouvements rebelles s'en prennent aux forces française , tant pis pour eux ...

 

 

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Gibbs le Cajun said:

Sauf que la ou je ne suis pas d'accord s'est que tu trouves que Philippe a une vision "bushienne" alors qu'il ne fait que passer des infos , employant des termes utilisé par les militaires sur le terrain ... moi quand je vais sur la page facebook des opérations extérieures , on emploi le terme de  GAT pour désigner l'ennemi en face .

Souvent on précise aussi le fait qu'il y a aussi des réseaux mafieux et les islamistes .

D'ailleurs le terme terroriste est souvent remplacé par combattant islamiste ou mafieux islamiste par nos militaires ...

Donc une abréviation GAT n'enlève rien sur le fond ni la forme ,et personne ne sous estime les capacités combattante de l'ennemi en employant des termes .

Sur le fond ,Groupe Armé Terroriste s'est plutôt un terme qui met en avant que l'on retrouve aussi bien des groupes armés lié des terroristes .

L'idéologie étant le lien commun entre l'emploi du terrorisme et du combat à visage ouvert .

Rappelons la dernière prise d'otages au Mali et les actes kamikazes ,ceux-ci est bien une forme de terrorisme ouvert se faisant à visage caché .

Je tiens a rappelé qu'on n'est pas au Mali pour combattre des mouvements de rébellion luttant contre le gvt malien mais les islamistes ... si ces mouvements rebelles s'en prennent aux forces française , tant pis pour eux ...

Historiquement, en 2013, la France est intervenue au Mali pour combattre Ansardine, un groupe qui se bas "à la loyale" (citation de Dominique Merchet dans mon précédent post). Aujourd'hui il y a une floraison de groupes armés au Mali parmi lesquels il faut faire le tri. Ceux qui visent délibérément des civils, visent délibérément des civils, mais ceux qui ne visent pas délibérément des civils, ne visent pas délibérément des civils, jusqu'à preuve du contraire.

Plus on sera à l'instigation de gens comme Philippe Top Force, dans une logique du "tirons sur tout ce qui bouge, et réfléchissons après", plus ce sera le bourbier. Mais c'est peut-être le but ?

C'est comme pour les Américains qui en 2003 sont intervenus en Irak contre Saddam Hussein et se retrouvent aujourd'hui aux prises avec Daèche.

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 36 minutes, Wallaby said:

Historiquement, en 2013, la France est intervenue au Mali pour combattre Ansardine, un groupe qui se bas "à la loyale" (citation de Dominique Merchet dans mon précédent post). Aujourd'hui il y a une floraison de groupes armés au Mali parmi lesquels il faut faire le tri. Ceux qui visent délibérément des civils, visent délibérément des civils, mais ceux qui ne visent pas délibérément des civils, ne visent pas délibérément des civils, jusqu'à preuve du contraire.

Plus on sera à l'instigation de gens comme Philippe Top Force, dans une logique du "tirons sur tout ce qui bouge, et réfléchissons après", plus ce sera le bourbier. Mais c'est peut-être le but ?

C'est comme pour les Américains qui en 2003 sont intervenus en Irak contre Saddam Hussein et se retrouvent aujourd'hui aux prises avec Daèche.

 

 

Sur le terrain le tri est fait ... mon fils a était au Mali est bien qu'il n'était pas évident d'identifier qui était qui on a pas eu pour autant de drame ... du fait d'une simple volonté de taper pour taper ...au contraire on observe bien le contraire ...analyse avant action .

Maintenant si un groupe qui ne se signale pas et ouvre le feu sur la force française qui bien évidemment ne peut-être confondu avec l'armée malienne s'est sur qu'on ne va pas resté l'arme au pied ... 

Le terme GAT est bien employé par les soldats ... sans pour autant qu'ils allument tout ce qui bougent dans le désert ...

Maintenant , la seule chose applicable dans le désert s'est d'identifié qui est qui , l'intercepter ou le détruire ...

Sa ne change rien sur le fond ni la forme l'emploi d'un terme ... 

Qui s'en prend au civil ou pas n'entre pas dans les considérations de terrain , on agit de manière judicieuse en contrôlant qui ,quoi et on détruit si il y a agression de la force française ou confirmation que la cible est bien l'ennemi ,terroristes ou combattants  ... si l'interception ce fait sans coups de feu s'est aussi dans la manière de faire de l'armée française ...

 

Pour preuve l'arrestation de ces pick ups qui n'ont pas fini en mode gruyère fumant ...

 

Donc avant de comparer des situations différente et tout ramené aux guerres américaine en ce qui concerne le Sahel ,je ne suis pas d'accord .

Maintenant en ce qui concerne la Libye ok pas de pb pour justement critiqué les opérations militaires qui ont amené à la situation actuelle en Libye .

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Attaque d'un convoi de vivres au Nord protégé par l'armée malienne; plus d'assaillants que de militaires tués, d'après le compte rendu :

Citation

Une attaque contre un convoi de vivres dans le nord du Mali a fait aujourd'hui six morts, quatre assaillants et deux soldats, a annoncé le ministère de la Défense. Le convoi transportait de la nourriture pour des personnes déplacées en raison de l'insécurité qui règne dans le pays. Trois autres assaillants ont été blessés et capturés, ajoute-t-on, et trois soldats ont également été blessés dans l'attaque.

 

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

http://www.zeit.de/news/2016-01/28/bundestag-mehr-deutsche-soldaten-nach-mali-und-in-den-irak-28053605 (28 janvier 2016)

Le Bundestag a approuvé par 87% des voix (CDU-CSU-SPD plus les Verts, mais sans les Die Linke), l'envoi de jusqu'à 650 militaires allemands au Nord-Mali dans le cadre de la Minusma. 400 iront à Gao prochainement. Le titre de la page précise bien que c'est "dangereux". La ministre Von der Leyen a dit que c'était "pas calme". 73 casques bleus et contractuels civils de l'ONU y sont morts. Sont évoqués des drones et des blindés de reconnaissance, et la surveillance de la mise en œuvre de l'accord de paix entre gouvernement et rebelles. Il y aura des tireurs d'élite.

Edited by Wallaby
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

http://www.welt.de/politik/deutschland/article151611542/Bundeswehr-beginnt-ihre-Mission-Afghanistan-2-0.html (28 janvier 2016)

C'est "hautement dangereux". C'est comparable à l'Afghanistan, selon le général Pfeffer qui classe le danger sur une échelle entre "considérable" et "haut". D'où le surnom d'« Afghanistan 2.0 » donné officieusement à la mission.

La Minusma est formée de 11.000 militaires de 49 nationalités. C'est la mission de l'ONU la plus dangereuse au monde.

Un rapport de Ban Ki Moon évoque les attentats à l'explosif contre les convois entre Gao Tessalit Kidal et Tombouctou comme une réalité quotidienne. Des échanges de tirs ont lieu régulièrement. Les bases de l'ONU sont les cibles de roquettes.

Par conséquent, le mandat confié par le Bundestag est "robuste" : droit de tirer pour se protéger, pour protéger d'autres casques bleus, ou pour une aide d'urgence en cas de danger.

Le camp Castor à l'aéroport de Gao sera "particulièrement protégé". Une force d'intervention d'urgence de grenadiers de chars assurera la sauvegarde en dehors du camp. Les Néerlandais disposent aussi sur place d'hélicoptères Apache et de forces spéciales.

Le coeur de l'opération est constitué par le bataillon de reconnaissance N° 6 "Holstein" stationné à Eutin [Schleswig-Holstein]. Il s'agit de blindés de renseignement, de drones légers, de petites troupes de patrouille et de forces de renseignement de terrain.

Il ne s'agit donc pas de surveillance à distance. Les soldats quitteront régulièrement le camp, parfois plusieurs jours d'affilée. Ils utiliseront des drones qui ont un rayon d'action d'à peine 80 km, des radars mobiles et des appareils d'écoute. Ils entreront aussi en contact direct avec la population.

Les préparatifs seront achevés en juin, et la mission sera pleinement opérationnelle à l'automne.

D'ici là, le ministère de la défense veut se procurer des drones Heron I qui ont une portée de 100 km pendant 24 heures, au lieu des 80 km pendant 6 heures des Luna. La Bundeswehr ne possédant en tout et pour tout que trois Heron-I lesquels sont utilisés en Afghanistan, il faudra en commander de supplémentaires pour le Mali chez le fabricant israélien.

Il n'est pas certain que l'Allemagne aurait accepté cette mission si les Pays-Bas, qui s'estiment en surcharge, ne lui avaient pas fait la demande.

Si on ajoute les 350 militaires allemands (maximum) employés par la mission de formation EUTM Mali, on aboutit à un total pour les deux mandats de 1000 soldats allemands (maximum) au Mali.

Edited by Wallaby
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,963
    Total Members
    1,749
    Most Online
    krach
    Newest Member
    krach
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...