Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

il y a 32 minutes, nemo a dit :

et le flou régnant dans les liens de la France avec touaregs

En creux, refuser l'accord passé par la France avec les Touareg, c'est réclamer une guerre contre les Touareg. C'est réclamer du sang et des massacres. On reconnaît là les grands principes pacifistes des belles âmes "progressistes".

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, nemo a dit :

Un point de vue que j'ai trouvé intéressant sur la situation au Mali. Bon le titre est un peu "putaclick' comme souvent avec le Média malheureusement.

Comme toujours un peu de vrai et beaucoup de choses orientées et d'anti patriotisme.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, Wallaby a dit :

En creux, refuser l'accord passé par la France avec les Touareg, c'est réclamer une guerre contre les Touareg. C'est réclamer du sang et des massacres. On reconnaît là les grands principes pacifistes des belles âmes "progressistes".

lol bonjour les interprétations à charge. 

 

il y a 25 minutes, gargouille a dit :

Comme toujours un peu de vrai et beaucoup de choses orientées et d'anti patriotisme.

Ha l'antipatriotisme, bien sur dès qu'on sort du point de vue autorisés par le ministère de la défense on est suspect. Bref désolé d'avoir essayer d'élargir un peu les points de vues proposer sur ce fil.

Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, nemo a dit :

lol bonjour les interprétations à charge. 

Je transcris ce que j'avais lu à l'époque dans les commentaires de Malijet. Les Maliens de Bamako voulaient en découdre avec les Touareg. Notamment se venger du massacre d'Aguel'hoc.

L'armée française s'interpose entre les parties qui veulent en découdre, mais les bonnes âmes de la gauche de la gauche nous disent que c'est pas bien. C'est vrai que "pacifier" une province c'est très "impérial" comme comportement. L'alternative à la "pax gallica", c'est le chaos du Mali de 2012.

C'est vrai que c'est impérial. Mais les empires ont un avantage du point de vue de la sécurité et de la stabilité. Faut savoir ce qu'on veut.

Edited by Wallaby
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Wallaby a dit :

Je transcris ce que j'avais lu à l'époque dans les commentaires de Malijet. Les Maliens de Bamako voulaient en découdre avec les Touareg. Notamment se venger du massacre de Tessalit.

L'armée française s'interpose entre les parties qui veulent en découdre, mais les bonnes âmes de la gauche de la gauche nous disent que c'est pas bien. C'est vrai que "pacifier" une province c'est très "impérial" comme comportement. L'alternative à la "pax gallica", c'est le chaos du Mali de 2012.

C'est vrai que c'est impérial. Mais les empires ont un avantage du point de vue de la sécurité et de la stabilité. Faut savoir ce qu'on veut.

Les bonnes âmes en question disent surtout que le comportement impérial à déclencher tout ça : Libye 2011 remember? Après que l'empire se pense indispensable ça n'a rien d'une nouveauté, dans les faits c'est très discutable pour dire le moins.

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, gargouille a dit :

Comme toujours un peu de vrai et beaucoup de choses orientées et d'anti patriotisme.

bah .....partons du Mali et laissons le  général "changement climatique" faire son oeuvre. Il n'y aura dans quelques années plus personne dans beaucoup de ces pays...

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, nemo a dit :

Les bonnes âmes en question disent surtout que le comportement impérial à déclencher tout ça : Libye 2011 remember? Après que l'empire se pense indispensable ça n'a rien d'une nouveauté, dans les faits c'est très discutable pour dire le moins.

Sur la Libye 2011 je suis complètement d'accord avec toi.

La France empêche les parties prenantes de se taper sur la figure. C'est à dire que la France fait "le gendarme de l'Afrique".

Moi j'aboutis à la même conclusion qu'eux, mais pour d'autres raisons. Il faut arrêter de dire que la France gagne quoi que ce soit dans ce bourbier. Il faut simplement dire qu'on s'en va. Ca va être le chaos, mais ce n'est plus notre problème. Ils sont décolonisés, donc si ils veulent se taper sur la gueule, le plus grand bien leur fasse. Qu'ils aillent chercher des mercenaires ukrainiens pour piloter leurs hélicoptères comme ils en avaient l'habitude et si Bamako se fait envahir par un État islamique touareg sous influence turco-qatariote, eh bien le plus grand bien leur fasse.

Et la gauche de la gauche pourra nous expliquer à quel point la burka et les mutilations sont un progrès pour l'humanité anticapitaliste.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Wallaby a dit :

Sur la Libye 2011 je suis complètement d'accord avec toi.

La France empêche les parties prenantes de se taper sur la figure. C'est à dire que la France fait "le gendarme de l'Afrique".

Moi j'aboutis à la même conclusion qu'eux, mais pour d'autres raisons. Il faut arrêter de dire que la France gagne quoi que ce soit dans ce bourbier. Il faut simplement dire qu'on s'en va. Ca va être le chaos, mais ce n'est plus notre problème. Ils sont décolonisés, donc si ils veulent se taper sur la gueule, le plus grand bien leur fasse. Qu'ils aillent chercher des mercenaires ukrainiens pour piloter leurs hélicoptères comme ils en avaient l'habitude et si Bamako se fait envahir par un État islamique touareg sous influence turco-qatariote, eh bien le plus grand bien leur fasse.

Et la gauche de la gauche pourra nous expliquer à quel point la burka et les mutilations sont un progrès pour l'humanité anticapitaliste.

Ouais bien sur l'empire comme seul rempart à la barbarie, on a vu le résultat en Irak d'ailleurs. Mais c'est oublié que les "intérêts français" qui sont en jeu c'est surtout les Intérêts de certains raison pour lesquels on est pas prêt de voir les miliaires français quitter le pays.

Edited by nemo
Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, nemo a dit :

Ouais bien sur l'empire comme seul rempart à la barbarie, on a vu le résultat en Irak d'ailleurs. Mais c'est oublié que les "intérêts français" qui sont en jeu c'est surtout les Intérêts de certains raison pour lesquels on est pas prêt de voir les miliaires français quitter le pays.

Et pendant ce temps, écrasé sous le talon de la botte droite de l'Empire, et loin des yeux du Media, la junte annonce des décisions fortes et courageuses en ligne avec les souhaits secrets de l'Etat Profond (EP) qui gouverne secrètement l'Empire (l'autre Empire, le petit, pas le pire). Le tout, et c'est bien la preuve de Sa Force, sans la moindre troupe sur place !

Sans rire, cher @nemo : quel torchon ! Qu'est-ce qui n'aurait pas été signalé et débattu ici ?? Et quelle tristesse aussi : l'idée qu'un gars noir tout passif regarde sur un petit écran un gars blanc soit-disant à Bamako lui ressortir une compilation d'images de France24 mâtinée de propos tendancieux appuyés par exactement aucun fait ("les militaires commandent !") sur fond d'erreurs factuelles lourdes ("pas d'état malien à Kidal") et d'ommissions volontaires me laisse à pense qu'en fait de médias tous pourris on a bien un Media tout moisi.

 

Mais place aux nouvelles de façade :

Citation

La junte au pouvoir Mali souhaite qu'un organe de transition dirigé par un militaire soit mis en place pour une période de trois ans, et accepte que le président déchu Ibrahim Boubacar Keïta retourne à son domicile, ont indiqué dimanche soir des sources de la Cédéao et de la junte.

«La junte a affirmé qu'elle souhaite faire une transition de trois ans pour revoir les fondements de l'Etat malien. Cette transition sera dirigée par un organe présidé par un militaire, qui sera en même temps chef de l'Etat», a indiqué à l'AFP une source au sein de la délégation ouest-africaine à Bamako. «Le gouvernement sera aussi majoritairement composé de militaires», selon la proposition de la junte, a expliqué cette source s'exprimant sous couvert d'anonymat.

Selon la même source, la junte a donné son accord pour «libérer le président Keïta», qu'elle détient depuis le coup d'Etat de mardi, «qui pourra repartir à son domicile» de Bamako. «Et s'il souhaite voyager pour des soins, il n'y a pas de problème», a également indiqué la source de la Cédéao.

 

Je sens l'équipe de vainqueurs. :combatc: Pauvres maliens.

Edited by Boule75
  • Thanks 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

https://www.lexpress.fr/actualites/1/monde/kidal-ville-du-nord-inquiete-les-voisins-du-mali_2098227.html#:~:text=Bamako - La situation de Kidal,la terreur dans la région.&text=Kidal fait partie de ces,'autorité de l'Etat.

C'est  vrai que les bolchevik de l'express disent la même chose, j'imagine que c'est donc factuellement faux. Tu t'arranges toujours pour écarter les faits qui te dérangent boule.

Link to comment
Share on other sites

il y a 11 minutes, nemo a dit :

Hélas, il s'agit d'un article de 2019.

Depuis, il y a eu un début d'application des accords d'Alger à Kidal, avec quelques troupes des FAMA sur place, un gouverneur, un début d'administration, et beaucoup, beaucoup d'emmerdes, atermoiements, de palabres.
C'est hyper-laborieux, extrèmement fragile, voir illusoire.

Mais "le Média" sous-entend que cette situation arrange Paris : c'est débile.

 

il y a 11 minutes, nemo a dit :

Tu t'arranges toujours pour écarter les faits qui te dérangent boule.

Très joli procès d'intention.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, Boule75 a dit :

Hélas, il s'agit d'un article de 2019.

Depuis, il y a eu un début d'application des accords d'Alger à Kidal, avec quelques troupes des FAMA sur place, un gouverneur, un début d'administration, et beaucoup, beaucoup d'emmerdes, atermoiements, de palabres.
C'est hyper-laborieux, extrèmement fragile, voir illusoire.

Mais "le Média" sous-entend que cette situation arrange Paris : c'est débile.

 

Très joli procès d'intention.

Juste avant on était dans le rejet d'un revers de main, maintenant on entre dans les faits et ça deviens compliqué, faut croire que les faits en question mérite d'être examiné. Après le pourquoi de l’ambiguïté des actions de Paris vis à vis des touaregs est une autre question.

Et procès d'intention, non je parle de ta tendance à défendre à tout prix la parole officielle. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, nemo a dit :

lol bonjour les interprétations à charge. 

 

Ha l'antipatriotisme, bien sur dès qu'on sort du point de vue autorisés par le ministère de la défense on est suspect. Bref désolé d'avoir essayer d'élargir un peu les points de vues proposer sur ce fil.

Bien sur, la France a un poste à l'ONU de membre permanent grâce à l'Afrique, empire français, colonialisme,.... .

Si l'armée malienne n'a pas pu de bon droit remettre l'état de droit malien à Kidal c'est parce que les français ont un accord avec des touaregs et donc jihadistes, comme si la population de cette ville voulaient voir l'armé Malienne (du sud si aimé)  les aider.

C'est la faute à Sarkozy qui voulait la mort du Kadhafi à cause des financements libyens de sa campagne (pas encore prouvé), et les PS et LREM sont de la même clique, .... .

C'est un mouvement très démocratique du peuple sans aucunes (ou peu) pressions extérieures et religieuses, ... .

C'est la faute au Français.

Vues françaises sur les richesses du pays.

.... .

Que tous ne soient pas faux, certes, ..... .

 

De toute façons Le Media c'est un média de propagande LFI-extrême gauche, donc .... .

C'est comme Spoutnik.

 

 

Edited by gargouille
Link to comment
Share on other sites

20 hours ago, nemo said:

Un point de vue que j'ai trouvé intéressant sur la situation au Mali. Bon le titre est un peu "putaclick' comme souvent avec le Média malheureusement.

C'est plus que putaclick.

Voici leur propre description sur leur chaine Youtube

"Vous êtes sur Le Média, le média indépendant des puissances industrielles et financières. Fondé grâce au financement et à l’investissement bénévole de milliers de citoyens, appelés les Socios, il est en accès libre et s’adresse au monde francophone. Engagé en faveur des causes sociales et écologiques, féministes et antiracistes, ouvertement progressiste et humaniste, le Média vous propose un regard différent par rapport à celui véhiculé par les médias dominants. Au Média, nous disons qui nous sommes et d’où nous parlons. Nous voulons être, avec vous, le premier média audiovisuel d'information sur internet."

Donc pas du journalisme, mais un outil de propagande pour leur ideologie politique.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, nemo a dit :

Juste avant on était dans le rejet d'un revers de main, maintenant on entre dans les faits et ça deviens compliqué, faut croire que les faits en question mérite d'être examiné. Après le pourquoi de l’ambiguïté des actions de Paris vis à vis des touaregs est une autre question.

Ce qui est un fait c'est qu'il y a quelques jours "le Media" pond un sujet de 17 minutes sur le Mali en affirmant - entre autres - que l'armée française (ou la France, vérifiera qui veut) "interdit à l'armée malienne de se rendre à Kidal". Et c'est faux.

Et le reste est pareil, tout rempli d'assertions, d'insinuations douteuses et d'ommissions dommageables pour un exposé équilibré des faits parce qu'il s'agit de faire passer les messages, toujours les mêmes, à destination des "masses" françaises : besoin de se révolter, le grand soir est pour demain matin, tout ça et accessoirement, si vous êtes non-blanc, en filigranne : on est avec vous !
Autre exemple : on a le droit à la rengaine du Franc CFA (la paresse des "journalistes", quand même...). Là encore, il n'est pas fait mention du plein aval de Paris pour en changer la nature, le nom, et pour débarrasser la Banque de France et la Diplomatie française de ce boulet. Évidemment, derrière, il va falloir que les pays concernés s'entendent sur les modalités de gestion de ces réserves, ne partent pas avec la caisse ou ne fassent pas une Mugabe en matière d'inflation. Trop compliqué pour le Media, ça, oulla : on va rester sur les mêmes fadaises qui sonnent bien du "pillage des ex-colonies".

Ils parlent d'un certain point de vue ? Pas de problème, la liberté d'expression est là pour ça, et d'ailleurs on a le droit de lui démonter la tête ici, on est là pour examiner et débattre.

Il y a 2 heures, nemo a dit :

Et procès d'intention, non je parle de ta tendance à défendre à tout prix la parole officielle. 

J'ai déjà signalé à plusieurs reprises que l'approche purement militaire du présent conflit était vouée à l'échec, qu'il allait falloir trouver d'autres leviers, et que les remarques allemandes et européennes dans ce sens, nullement démenties par Paris d'ailleurs, étaient absolument pertinentes.

Ce qui manque   - du moins pour ce que j'en sais - c'est un plan qui découle de cette analyse et sa concrétisation concrète. Et c'est un drame.

Je pense que l'immense partie des militaires seront d'accord (ne serait-ce que parce que Klaussewitz, etc...). Alors que là on a "le Media" qui nous serine que la politique française sur place est décidée à Ballard ou même au QG de Barkhane. Ah, quand on pouvait invoquer les généraux d'Alger comme épouvantails, c'était le bon temps !

  • Like 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Lordtemplar a dit :

C'est plus que putaclick.

Voici leur propre description sur leur chaine Youtube

"Vous êtes sur Le Média, le média indépendant des puissances industrielles et financières. Fondé grâce au financement et à l’investissement bénévole de milliers de citoyens, appelés les Socios, il est en accès libre et s’adresse au monde francophone. Engagé en faveur des causes sociales et écologiques, féministes et antiracistes, ouvertement progressiste et humaniste, le Média vous propose un regard différent par rapport à celui véhiculé par les médias dominants. Au Média, nous disons qui nous sommes et d’où nous parlons. Nous voulons être, avec vous, le premier média audiovisuel d'information sur internet."

Donc pas du journalisme, mais un outil de propagande pour leur ideologie politique.

Pardon mais c'est pas parce qu'on a une orientation idéologique qu'on fait pas du journalisme parce qu'à se tarif là y a pas de journalisme du tout. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Boule75 a dit :

Ce qui est un fait c'est qu'il y a quelques jours "le Media" pond un sujet de 17 minutes sur le Mali en affirmant - entre autres - que l'armée française (ou la France, vérifiera qui veut) "interdit à l'armée malienne de se rendre à Kidal". Et c'est faux.

 

Le franc CFA était pas le sujet. Tu mets de coté les mots "à cette époque" (à 11' 30'' dans la vidéo) il parle pas de la situation actuelle. C'est justement ce genre de détail qui permet de comprendre le changement de comportement des maliens vis à vis de la France. Mais c'est plus facile de mettre ça sur un "atavisme" anti-colonial qu'on va bien se garder de justifier tellement il est évident, n'est ce pas.

Link to comment
Share on other sites

Il y a une de la mauvaise foi chez de nombreux africains et il y a une volonté de se convaincre que tous leurs maux et problèmes soient l'oeuvre de l'étranger, la France en tête, car nous avons gardé des liens avec ces pays, que nous intervenons.

Cette communauté africaine là, avec cette idéologie est hyper active, c'est elle qu'on entend. On peut avoir une foule de 50 000 personnes, totalement silencieuse, arborant tous des drapeaux rouges, mettez au milieu de cette foule, un individu qui gueule avec un drapeau vert, tout le monde le verra, tout le monde s'en souviendra. Gardons à l'esprit cette perspective dans l'observation, ne nous laissons pas emporter par une minorité d'actifs avec des drapeaux verts en oubliant la foule aux drapeaux rouges. Tous les africains ne sont pas anti-français, mais tous sont influençables. Le problème c'est que nous ne jouons pas sur l'aspect communicatif, nous ne cherchons pas à influencer les masses, le peuple finit par n'avoir qu'une seule version et c'est celle de nos ennemis (oui je considère ces gens comme des ennemis, qu'il faut combattre dans leur milieu).

***

Concernant la petite équipe de militaires qui affichent de plus en plus leur volonté à "diriger", méfions nous. Un militaire est un militaire et non un politicien qui est plutôt un gestionnaire avec des qualités de communicant. Là ils veulent un président qui soit un militaire, veulent un gouvernement essentiellement composé de militaires. Les affaires de l'état changeront, les relations changeront.

Nous ne connaissons pas l'idéologie qui se cache derrière cette équipe, pour l'heure ils cacheront leurs intentions afin d'acquérir une légitimité et une reconnaissance internationale de cette légitimité. Barkhane est lié à un accord intergouvernemental, on peut réellement se retrouver comme des cons à devoir partir et on peut s'imaginer une assistance militaire réclamée à Moscou, cette idée flotte dans certains esprits sur place, je ne l'invente pas.

Autre complication de cette junte, c'est de vouloir agir militairement sans aucunes concertations avec l'ONU, avec le G5 Sahel, avec Barkhane. Il y a dans l'armée malienne, du simple soldat jusqu'à l'officier supérieur, une volonté d'en découdre plus largement avec les groupes touaregs. Même dans la population malienne du Sud, pour eux le problème sécuritaire du pays, ce n'est pas AQMI, l'EIGS et compagnies, c'est le Nord, c'est le MNLA plus tous les autres groupes armés. Rappelons nous que ça fait depuis l'indépendance qu'ils se regardent comme des chiens de faïences, qu'ils se combattent. Ils ne supportent pas nos liens avec eux et notre volonté de parvenir à un compromis politique (accord d'Alger).

Cette stupidité de l'action militaire dans le Nord n'est pas impossible, malgré notre présence, malgré l'ONU. Il y a déjà eût un précédent, en mai 2014, ou la venue de responsables politiques maliens à Kidal à amener des tensions et des morts. Les militaires maliens, qui venaient de recevoir les premiers soldats formés par nos soins (et de l'UE) avec quelques armements (qui à l'époque était constitués de dons ou de (re)prise de guerre), ont voulus libérer Kidal derrière. Sans rien dire, ils ont foncés indépendamment, aux portes de Kidal ils se sont pris une branlée qui aboutira aux accords d'Alger. C'est nous avec l'ONU qui avons dit stop aux touaregs (renforcés au passage par des prises de guerre) qui ambitionnaient de prendre Gao et Tombouctou, sans nous ils auraient pris ces villes, l'armée malienne était absente et totalement démoralisée. A Bamako la foule soutenait la reconquête politique de Kidal et l'action militaire de l'armée qui s'en est suivi, on scandait des propos anti-français. A l'époque la rue poussait le pouvoir à agir au Nord, elle ne supportait pas que la France "l'empêche" d'y aller. Cette idée continue encore aujourd'hui, ne comprenant pas les raisons du pourquoi, ils ne reconnaitront pas que sans nous, aujourd'hui, le Nord "touareg" serait la frontière du fleuve Niger et non le désert avec Kidal en tête d'affiche. Il y a de la malhonnêteté couplé à une ignorance et une obstination qui peut agacer avec ce groupe d'individus qui tant qu'ils ne seront pas le nez dans la merde par leur faute, continueront.

L'armée malienne de l'époque était bien plus minable qu'actuellement. Je ne dis pas pour autant qu'elle est formidable, elle reste faible et fragile à différents niveaux. Mais ils ont un volume plus important, ils ont des moyens nouveaux, y compris des blindés (et même quelques aéronefs). Si à nos yeux ça semble toujours un très bas niveau, pour des chefs militaires maliens, ça suffit à donner confiance. Aujourd'hui l'armée malienne est à Kidal, elle y a des centaines d'hommes. Il est très facile de faire basculer la situation afin que la junte lance l'armée afin de vouloir régler leurs comptes à tous les touaregs en armes. Attention, les touaregs sont de meilleurs combattants que les jeunes pioupious qui sortent de quelques semaines à marcher au pas. De même qu'ils seront parfaitement capable de mener une guerre de résistance qui pourrait devenir dramatique pour l'armée, au point de voir renaître les vieux démons des répressions" dans les populations....

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, nemo a dit :

Ouais bien sur l'empire comme seul rempart à la barbarie, on a vu le résultat en Irak d'ailleurs. Mais c'est oublié que les "intérêts français" qui sont en jeu c'est surtout les Intérêts de certains raison pour lesquels on est pas prêt de voir les miliaires français quitter le pays.

Je serai curieux de connaître ces intérêts de certains qui justifient le maintien de Barkhane. La France pille l'Afrique camarade, c'est pourtant simple!

il y a 29 minutes, Jésus a dit :

Un militaire est un militaire et non un politicien qui est plutôt un gestionnaire avec des qualités de communicant.

Au Mali cela peut être mis en doute, parce que la gestion du pays, comment dire...

il y a 30 minutes, Jésus a dit :

Autre complication de cette junte, c'est de vouloir agir militairement sans aucunes concertations avec l'ONU, avec le G5 Sahel, avec Barkhane. Il y a dans l'armée malienne, du simple soldat jusqu'à l'officier supérieur, une volonté d'en découdre plus largement avec les groupes touaregs. Même dans la population malienne du Sud, pour eux le problème sécuritaire du pays, ce n'est pas AQMI, l'EIGS et compagnies, c'est le Nord, c'est le MNLA plus tous les autres groupes armés.

J'ai un gros doute sur la volonté des militaires maliens d'agir contre les touaregs. A terme oui, sans aucun doute du fait de l'antagonisme évident. A court terme je pense qu'ils savent bien n'avoir aucune chance (évidemment à cause de la France, rien à voir avec l'incurie de l'état). Par ailleurs je n'ai vu aucune annonce remettant en cause la concertation avec les forces internationales et Barkhane.

Il y a 7 heures, nemo a dit :

Ha l'antipatriotisme, bien sur dès qu'on sort du point de vue autorisés par le ministère de la défense on est suspect. Bref désolé d'avoir essayer d'élargir un peu les points de vues proposer sur ce fil.

Il est vrai que sans LFI nul n'ose aller à l'encontre de la censure du MINARM...

https://lavoiedelepee.blogspot.com/2020/08/quand-tes-dans-le-desert.html

  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, gustave a dit :

 La France pille l'Afrique camarade, c'est pourtant simple!

Non, c'est pas simple !

Pour "piller" un espace, il faut des infrastructures logistiques.

Il faut des routes, des voies ferrées, des ports, des navires.

Pour que les mécanismes de "pillage" fonctionnent, il faut des centrales électriques avec des réseaux de distribution.

Les mécanismes de "pillages" ont besoin d'eau, de carburants, d'infrastructures d'alimentation, de soins médicaux, de formation....

Pour faire fonctionner le "pillage", il faut des ingénieurs, des architectes, des médecins, des instituteurs, des professeurs.....des banquiers...de la stabilité.

Toutes ces conditions du "pillage" ne sont pas de génération spontanée.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La notion même de "pillage" est a interrogé. Les pays d'Afrique sont maintenant inscrit dans un système d'échange inégalitaire dont les deux bouts ne sont plus simplement la France à un bout et des populations africaines à l'autre. C'est devenu des réseaux complexe dont les gagnants sont les tenants du système qui ne sont plus aussi immédiatement identifiable à une puissance comme il y a quelque décennie.

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Soit dit en passant les mines d'uranium du Niger vont bientôt être à l'arrêt, au grand dam des populations locales  (et "grâce" à l'activisme antinucléaire de la gauche de la gauche (et de la droite de la gauche aussi, pour être honnête) ) :

https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/niger/niger-les-mines-d-uranium-ne-sont-plus-rentables-victimes-de-leffondrement-des-cours-mondiaux_3675011.html (25 octobre 2019)

La production d’uranium, qui représentait encore 60% des recettes d’exportation du Niger en 2010, est dans une mauvaise passe. Les mines s’épuisent et sont trop chères à exploiter, depuis que les cours se sont effondrés à la suite de la catastrophe nucléaire de Fukushima. 

Les deux mines d’uranium nigériennes du français Orano (ex-Areva) sont mal en point. L'une, la Cominak, arrêtera sa production en mars 2021, a annoncé le 23 octobre dans un communiqué le groupe nucléaire français. L'autre, la Somaïr, également en fin de vie, a fortement réduit la voilure et le nombre de ses salariés en raison des cours bas de l’uranium.

Des centaines d'emplois sont menacés dans un pays parmi les plus pauvres du monde. "L'épuisement des réserves ne permet plus la poursuite des opérations. Avec des coûts d'exploitation très élevés et une forte baisse des prix de l'uranium, la Cominak est déficitaire depuis 2017, malgré la mise en œuvre de plans d'économies", souligne le communiqué.

Selon le ministre nigérien des Mines, Hassane Barazé, "la Cominak avait clôturé l'exercice 2018 avec une perte nette d'au moins 17 milliards de FCFA (25,9 millions d'euros)".  Le prix spot de l'uranium "varie actuellement autour de 36 000 FCFA (54 euros), alors que les coûts de production de la Cominak tournent autour de 50 000 FCFA (76 euros)", a précisé le ministre.

Le gisement d'uranium d'Imouraren découvert en 1966 au sud d’Arlit et relancée par Areva en 2009 n’est lui toujours pas exploité. Ce gisement à ciel ouvert de 20 km², mais de très faible teneur (0,08%), pourrait produire près de 5 000 tonnes d'uranium métal par an pendant 35 ans. A condition que les cours mondiaux se reprennent, ce qui dépend de l’avenir de l'industrie nucléaire dans le monde.

https://afrique.latribune.fr/finances/commodities/2019-10-29/orano-niger-choc-et-desolation-apres-l-annonce-de-la-fermeture-de-la-societe-cominak-par-le-groupe-francais-831809.html (29 octobre 2019)

La mine d'uranium emploie directement plus de 800 personnes et crée plusieurs emplois à travers ses sous-traitants, faisant plus de 2000 emplois menacés au Niger. « Depuis la prise de cette décision, c'est le choc et la désolation qui se lisent sur les visages. C'est une décision malheureuse et toute la région d'Arlit va en pâtir », regrette Maiga.

 

 

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, capmat a dit :

Non, c'est pas simple !

Pour "piller" un espace, il faut des infrastructures logistiques.

Il faut des routes, des voies ferrées, des ports, des navires.

Pour que les mécanismes de "pillage" fonctionnent, il faut des centrales électriques avec des réseaux de distribution.

Les mécanismes de "pillages" ont besoin d'eau, de carburants, d'infrastructures d'alimentation, de soins médicaux, de formation....

Pour faire fonctionner le "pillage", il faut des ingénieurs, des architectes, des médecins, des instituteurs, des professeurs.....des banquiers...de la stabilité.

Toutes ces conditions du "pillage" ne sont pas de génération spontanée.

 

Je pensais l'ironie assez claire....

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,944
    Total Members
    1,749
    Most Online
    FlorianBlanchard54
    Newest Member
    FlorianBlanchard54
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...