Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

https://www.telegraph.co.uk/news/2020/07/29/british-troops-heading-uns-dangerous-battlefield-europe-needs/ (29 juillet 2020)

250 soldats basés sur le Light Dragoons Regiment seront déployés au Sahel en tant que groupe de reconnaissance à longue portée du Royaume-Uni (Mali) en décembre.

https://www.gov.uk/government/news/uk-troops-reach-training-milestone-ahead-of-un-peacekeeping-deployment-to-mali (29 juillet 2020)

Pendant 14 jours, les soldats des Light Dragoons et du 2 Royal Anglian se sont réunis pour la première fois sur la plaine de Salisbury pour commencer leur entraînement spécifique à la mission. C'est le début de plusieurs mois de préparation au cours desquels ils vont affiner leurs compétences en matière de reconnaissance, de collecte de renseignements, de patrouilles et d'évacuation médicale.

L'unité fera office de groupe de reconnaissance à long terme pour l'opération de maintien de la paix des Nations unies MINUSMA. Une partie de son rôle hors combat consistera à effectuer des patrouilles dans des véhicules Jackal pour fournir une connaissance de la situation et des renseignements qui aideront la mission de l'ONU à protéger les civils et à progresser vers une paix durable au Mali.

 

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Wallaby a dit :

Light Dragoons

Quand même : quel nom, ces british ont la classe !

spacer.png

https://www.army.mod.uk/who-we-are/corps-regiments-and-units/royal-armoured-corps/light-dragoons/

 

edit : c’est un peu HS, mais Jackal et Coyote ressemblent beaucoup au couple VPS/VLRA des FS françaises. J’y connais peu de choses, mais la reco en France c’est plutôt (actuellement) VBL+AMX 10, non ?

Ça va vous paraître futile, mais...

Révélation

VBL et AMX ont un toit, eux ils font comment les Light Dragoons sous le crachin anglais ?!

 

Edited by Hirondelle
Link to comment
Share on other sites

Sinon ...

https://www.20minutes.fr/monde/2846511-20200825-mali-suspendu-francophonie-apres-coup-etat

Un lien avec çà :

il y a une heure, Kerloas a dit :

?

Il y a quelques temps il y eu une campagne de dénigrement de la présence française au Mali, orchestrée ou soutenue par je ne sais qui ...

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, jojo (lo savoyârd) a dit :

Sinon ...

https://www.20minutes.fr/monde/2846511-20200825-mali-suspendu-francophonie-apres-coup-etat

Un lien avec çà :

?

Il y a quelques temps il y eu une campagne de dénigrement de la présence française au Mali, orchestrée ou soutenue par je ne sais qui ...

Et ça explique aussi pourquoi la Media n'en parle pas.

Link to comment
Share on other sites

Le point de vue Suisse est toujours intéressant à connaître :

https://www.jeuneafrique.com/165834/politique/que-font-les-suisses-au-mali-dans-les-coulisses-d-une-m-diation-tr-s-discr-te/ (3 février 2014)

Troisième producteur d’or du continent derrière l’Afrique du Sud et le Ghana, avec une production de 50 tonnes en 2012, le Mali est en effet un partenaire de choix pour les autorités et les sociétés suisses. Dernier exemple en date, l’entreprise Swiss Bullion Company a récemment investi 45 millions d’euros dans la construction de la raffinerie Kankou Moussa, la plus importante du pays. D’après l’envoyé spécial hélvétique, "ces intérêts économiques sont totalement indépendants de notre action politique au Mali".

https://www.letemps.ch/monde/assimi-goita-tentation-putschistes-maliens-garder-pouvoir (25 août 2020)

«Tout est calme dans la capitale Bamako. Il n’y a ni patrouilles, ni soldats dans les rues. Habituellement, les coups d’Etat suscitaient l’inquiétude. Cette fois, c’est le soulagement qui domine», témoigne Oumar Baldet, le directeur de l’œuvre d’entraide suisse Helvetas au Mali.

La junte avait d’abord promis de nouvelles élections rapides. Puis elle a évoqué une période de transition de trois ans, pour finalement démentir et affirmer que la passation des pouvoirs ne pouvait être décidée que par les Maliens.

[Le sociologue malien Mohamed Amara] plaide pour ne pas se précipiter vers de nouvelles élections. «Il faut d’abord faire des réformes constitutionnelles et nettoyer les listes électorales pour éviter toute future contestation», prône-t-il. «Les coups d’Etat sont condamnables, abonde dans le même sens Gilles Yabi, fondateur du think tank Wathi, basé à Dakar. Mais il faut être réaliste: le pouvoir malien était en pleine déliquescence. Concentrons-nous sur les conditions de la transition, qui devrait être dirigée par un civil. Les militaires se concentreraient sur les problèmes sécuritaires.» En attendant, le pouvoir à Bamako reste, en tout cas en apparence, aux mains du mystérieux colonel Assimi Goita.

https://www.letemps.ch/monde/crise-democratie-afrique-louest (25 août 2020)

Les promesses n’engageant que ceux qui y croient, les pays voisins du Mali font bien de se montrer sceptiques. En première ligne, c’est à eux qu’il incombe de résoudre la crise. Ils sont bien mieux placés que la France – l’ancienne puissance coloniale appuyant courageusement l’armée malienne face aux djihadistes, mais accusée de tous les maux – ou qu’une hypothétique communauté internationale.

A juste titre, les pays d’Afrique de l’Ouest demandent des garanties et un calendrier pour un retour à l’ordre constitutionnel. Ils seraient plus crédibles s’ils étaient aussi exigeants envers leurs propres régimes. Or, la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cedeao), l’organisme régional, a jusqu’ici été incapable de déminer la crise malienne, plus soucieuse de sauver le président IBK, pourtant largement défaillant.

C'est vraiment du charabia. La France courageuse et compétente, ne doit surtout pas s'en mêler, et on fait bien de l'accuser de tous les maux. Par contre la Cedeao incompétente et défaillante doit être l'objet de toutes les espérances et de toutes les louanges.

 

Link to comment
Share on other sites

https://www.france24.com/fr/20200820-coup-d-état-au-mali-un-président-de-transition-sera-mis-en-place-affirme-la-junte

Quand Assimi Goïta a affirmé mercredi sa volonté d'assurer "la continuité des services de l'État", la coalition d'opposition du M5-RFP s'est dit prête à élaborer avec la junte une transition politique. Mais Ismaël Waguë assure auprès de France 24 "n'avoir aucun contact" avec le M5. "On n'est manipulés par aucun parti politique", a-t-il ajouté.

De son côté, le colonel Sadio Camara exerce une emprise sur ses troupes qui apprécient sa "rigueur" et son "sérieux". Il a servi dans le grand nord malien et a encadré la Garde nationale. En détachement dans une école militaire à Moscou, il était en vacances à Bamako lors du déclenchement du coup d'État.

Link to comment
Share on other sites

https://maliactu.net/mali-mali-la-note-dans-laquelle-paris-a-lache-ibrahim-boubacar-keita/ (27 août 2020)

Dans une note à laquelle Jeune Afrique a eu accès et qui a été transmise le 19 août aux ambassadeurs français en poste dans l’espace Cedeao, le ministère de Jean-Yves Le Drian déclarait qu’il lui semblait « inéluctable qu’une transition soit mise en place ».

Surtout, la diplomatie française précise à ses homologues de la Cedeao sa position quant à la situation du président renversé, Ibrahim Boubacar Keïta. « Il nous semblerait irréaliste désormais, au regard de l’état d’esprit de la population et des forces politiques et sociales maliennes, d’insister sur le retour en fonction du président IBK ».

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Elle est très fréquentable, finalement, cette junte :

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-junte-au-mali-doit-rester-engagee-contre-les-djihadistes-selon-le-chef-d-etat-major-francais-20200827

Le général Lecointre a laissé entendre que le quotidien des opérations n'était pas modifié. « Les chefs de corps sont toujours là, les commandants de zone sont toujours là, ce ne sont pas des gens qui ont participé au coup d'Etat, et donc nous continuons à coopérer avec eux », a-t-il précisé. « Nous avons pris contact avec la junte pour leur indiquer qu'il nous paraissait essentiel de ne pas relâcher la pression sur les groupes terroristes. On va voir comment ça va se passer dans les jours qui viennent ».

https://maliactu.net/mali-la-cedeao-prete-a-accorder-un-an-de-transition-a-la-junte/ (27 août 2020)

Ce jeudi, la Cédéao précise sa position par un communiqué de la présidence nigériane : elle est prête à consentir à une transition qui durerait jusqu’à un an.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Wallaby a dit :

Elle est très fréquentable, finalement, cette junte :

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-junte-au-mali-doit-rester-engagee-contre-les-djihadistes-selon-le-chef-d-etat-major-francais-20200827

Le général Lecointre a laissé entendre que le quotidien des opérations n'était pas modifié. « Les chefs de corps sont toujours là, les commandants de zone sont toujours là, ce ne sont pas des gens qui ont participé au coup d'Etat, et donc nous continuons à coopérer avec eux », a-t-il précisé. « Nous avons pris contact avec la junte pour leur indiquer qu'il nous paraissait essentiel de ne pas relâcher la pression sur les groupes terroristes. On va voir comment ça va se passer dans les jours qui viennent ».

https://maliactu.net/mali-la-cedeao-prete-a-accorder-un-an-de-transition-a-la-junte/ (27 août 2020)

Ce jeudi, la Cédéao précise sa position par un communiqué de la présidence nigériane : elle est prête à consentir à une transition qui durerait jusqu’à un an.

On va finir par y arriver, à payer directement les soldats maliens effectivement présents... :concentrec:

Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, Patrick a dit :

Avec quels moyens?

L'argent qu'on piquera au service public suceur de sang voyons ! Oui je sors.

Il y a 5 heures, Wallaby a dit :

Elle est très fréquentable, finalement, cette junte :

https://www.lefigaro.fr/flash-actu/la-junte-au-mali-doit-rester-engagee-contre-les-djihadistes-selon-le-chef-d-etat-major-francais-20200827

Le général Lecointre a laissé entendre que le quotidien des opérations n'était pas modifié. « Les chefs de corps sont toujours là, les commandants de zone sont toujours là, ce ne sont pas des gens qui ont participé au coup d'Etat, et donc nous continuons à coopérer avec eux », a-t-il précisé. « Nous avons pris contact avec la junte pour leur indiquer qu'il nous paraissait essentiel de ne pas relâcher la pression sur les groupes terroristes. On va voir comment ça va se passer dans les jours qui viennent ».

https://maliactu.net/mali-la-cedeao-prete-a-accorder-un-an-de-transition-a-la-junte/ (27 août 2020)

Ce jeudi, la Cédéao précise sa position par un communiqué de la présidence nigériane : elle est prête à consentir à une transition qui durerait jusqu’à un an.

J'ai surtout l'impression que la junte ne contrôle pas grand chose en fait.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, Patrick a dit :

Avec quels moyens?

Un bataillon de 800 pax coûterait environ 1,5 millions/an  (en payant le double du salaire moyen au Mali) on double pour les frais de mise en oeuvre = 3 millions x 3 = 9 millions pour 2040 pax , rajoute un million = 10 A comparer au coût de 650 millions / an de Barkane... 

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Fusilier a dit :

Un bataillon de 800 pax coûterait environ 1,5 millions/an  (en payant le double du salaire moyen au Mali) on double pour les frais de mise en oeuvre = 3 millions x 3 = 9 millions pour 2040 pax , rajoute un million = 10 A comparer au coût de 650 millions / an de Barkane... 

Politiquement, c'est très compliqué à faire passer auprès de l'opinion publique africaine. Et ce serait un magnifique argument pour tous les opposants.

Sans compter que militairement, le degré d'efficacité de cette force ne serait pas garanti.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ciders a dit :

Politiquement, c'est très compliqué à faire passer auprès de l'opinion publique africaine. Et ce serait un magnifique argument pour tous les opposants.

Sans compter que militairement, le degré d'efficacité de cette force ne serait pas garanti.

Bien d'accord.  Mais, on ne peut pas dire que c'est un pb de coût. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, Fusilier a dit :

Bien d'accord.  Mais, on ne peut pas dire que c'est un pb de coût. 

En soi avec une paie régulière, un début d'équipement convenable et à manger tous les jours le niveau pourrait aussi évoluer...

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 13 minutes, Jésus a dit :

ULRI dans l'armée malienne (Unité Légère de Reconnaissance et d'Intervention). Elles sont constituées autour d'un modèle "compagnie" (environ 120 hommes, je ne sais plus quel est l'effectif précis chez les maliens).

 

il y a 13 minutes, Jésus a dit :

fort en étoile, là aussi construit pour les maliens, son prix 500 000€. Ce n'est pas grand chose pour une protection défensive plus que correcte par rapport aux menaces sur place. Moi je suis même pour en construire une centaine s'il le faut, sur 2 ou 3 ans

Merci pour l'info sur ces nouvelles ULRI  je suppose à l'image de ce qu'on put mettre en place les mauritaniens et les tchadiens. Idem pour les FORTs à généraliser... Quand aux qq. villes devenues "places fortes" avec communications surveillées: toujours d'accord quant à moi... Grosso modo: MERCI pour tes apports

Link to comment
Share on other sites

il y a 32 minutes, Jésus a dit :

Nous faisons toujours une "fixation" sur les coûts de nos opex, y voyant toujours des "économies" à faire,

Ce n'était pas tellement mon propos, c'était juste un élément de comparaison vs le coût de cette (très) hypothétique unité locale. Ceci dit,  je ne suis pas certain que les coûts "officiels" OPEX rendent compte de la totalité des coûts : usure du matos, du personnel etc... voir de l'impréparation à des conflits haute intensité (syndrome 1870) 

Link to comment
Share on other sites

Et réduire l'investissement financier OPEX permettrait d'investir dans d'autres équipements si cela est estimé prioritaire. Je ne sais pas si un dispositif particulier est prévu pour encadrer ce genre de possibilités, à moins que cela signifie que le budget de la défense soit ainsi ajustable d'une année sur l'autre.

Edited by gustave
Link to comment
Share on other sites

10 hours ago, Jésus said:

Il y a quelques jours on parlait du fort en étoile, là aussi construit pour les maliens, son prix 500 000€. Ce n'est pas grand chose pour une protection défensive plus que correcte par rapport aux menaces sur place. Moi je suis même pour en construire une centaine s'il le faut, sur 2 ou 3 ans, on donnerait à l'armée malienne des positions défensives, sécurisantes pour qu'elle puisse mener ses opérations sans subir des assauts à 100 morts.

Pourtant ce genre de "fortification" est vraiment très basique ...

... je veux bien que la menace locale soit "légère" ... mais un système de défense qui ne repose que sur un mur ... normalement ça n'a plus court depuis très longtemps.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, g4lly a dit :

Pourtant ce genre de "fortification" est vraiment très basique ...

... je veux bien que la menace locale soit "légère" ... mais un système de défense qui ne repose que sur un mur ... normalement ça n'a plus court depuis très longtemps.

Y a pas que ça. On a juste adapté à un besoin actuel, aux moyens locaux.
La mise en place de ce(s) fort(s) a eu pour préalable un surge de casi un an, avec donc en parallèle les ULRI (unité manœuvrant hors de forts). Sur ce plan par contre la suspension de l'EUTM fout la merde...va falloir les alimenter ces unités !

Jésus cite un document que j'ai lu (je suis surpris de le voir cité ici d'ailleurs... :dry: ), et qui précisément ne rentre pas dans le détail du reste.

Link to comment
Share on other sites

Appréciation de RFI par rapport aux tourments politiques à Bamako : Paris en avait marre d'IBK et de sa clique.

Citation

Il y a une semaine, la Cédéao, la communauté des États ouest-africains, exigeait encore le retour d'Ibrahim Boubacar Keïta à la tête du Mali. Cette condition n'est plus d'actualité et les négociations avec la junte au pouvoir portent désormais sur l'organisation de la transition politique dans le pays. De son côté, la France, partenaire privilégié du Mali notamment sur le plan militaire, a lâché IBK, son allié depuis sept ans, beaucoup plus vite.

Pas beaucoup de détails d'éventuelles discussion entre Paris et la junte, quand même ; je veux bien accepter l'analyse, mais ça manque de concret.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,956
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Amoroso
    Newest Member
    Amoroso
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...