Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Opérations au Mali


Recommended Posts

Il y a 4 heures, gustave a dit :

C'est tout de même incontestablement une défaite française... Pas à exagérer mais pas à nier non plus.

Je dirais que la bataille du Mali est en cours et mal engagée. Mais nous sommes toujours présents et un revirement de situation n'est pas à exclure.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

si le gouvernement malien veut qu'on parte, et bien qu'on parte. on verra si les mercenaires russes font mieux que nous et on verra aussi combien de temps durera le gouvernement malien face aux djihadistes

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, RugbyGoth a dit :

Et, en attendant, continuer le combat dans les zones que la junte ne contrôle pas vraiment, en tout cas pas sans notre aide, pour empêcher les GAT d'avoir un havre de paix duquel ils pourraient attaquer nos intérêts.

Pourquoi s'emmerder? Si ça arrive, je suis partisan d'imputer à la junte l'existence de ces GAT et de leurs havres de paix vu qu'elle nous interdit de facto de lutter contre eux.

Par conséquent, si ils frappent la France, on frappe la junte. Vu qu'elle hébergerait des terroristes sur son territoire.

On passerait ainsi d'une forme de guerre lente et incertaine contre un ennemi diffus et mal identifié, à une guerre-éclair contre un ennemi aisément identifiable et aisément attaquable.
Exactement ce dont on a besoin pour obtenir des effets décisifs au niveau diplomatique.

Si la junte se déclare inapte à faire régner l'ordre sur son territoire, alors elle doit soit partir, soit demander l'aide de pays étrangers pour intervenir. Mais une fois de plus, ces pays deviendraient de facto les protecteurs de la France, et en cas, de notre point de vue, d'actions molles et non-décisives de leur part, ils seraient à leur tour accusés de soutenir de facto le terrorisme contre la France en en faisant pas assez.

C'est très confortable... Enfin seulement si on fait fi de la sécurité des citoyens français. Et bien sûr la junte compte sur l'inverse.

 

Une fois encore, la seule solution, qui aurait déjà dû être mise en place dès le putsch, c'est de forcer, sous la férule de l'union africaine et de l'ONU, notamment, à la tenue d'élections pour dégager ces clowns.

Le cas échéant, si les maliens ne tiennent pas le Mali, il ne faudra pas qu'ils s'étonnent qu'il finisse partitionné et que la France continue le combat contre le nouvel émirat, style daesh (parce que le plan d'AQMI/EIGS c'était ça à l'origine) occupant une ex-partie du territoire malien, tout comme il y eut et il y a toujours, de fait, une ex-partie de territoire syrien.

Dans tous les cas les russes ne viendront pas (et s'ils viennent on leur souhaite bien du plaisir, même en bénéficiant du territoire algérien pour prépositionner des troupes) et la junte malienne le vivra très mal.

 

Mais bon. Le simple fait que la France refuse ne serait-ce que de menacer d'expulser les maliens présents illégalement sur le territoire national après que la junte ait expulsé notre ambassadeur, en dit long sur notre exécutif qui semble complètement dépassé par les événements.

Edited by Patrick
  • Haha 2
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

@Patrick,je crois que exécutif est en "PLS" et n'arrive pas à réaliser ce qui se passe... Et a commis de nombreuses fautes:

- la guerre pour le contrôle de l'information.

- Gagner la population autochtone et se l'attachée.

- Accepter que dans de nombreuses contrées d'Afrique et d'Asie, la démocratie est un luxe de pays développés et qu'un ventre plein et un travail est beaucoup plus important... Je veux dire par là que la société civile a faillie et n'etait-il pas plus logique de sonder la junte ( et dans le cas échéant la formater et se l'attacher que de crier au loup? )

- Fallait-il rester au avoir recours au "hit and run" occasionel, lorsque la situation l'exige?  ( Dans ce cas accepter qu'une grande partie du Mali sera hors de contrôle )...

- Méconnaissance dramatique de l'esprit non pas Africain ( cela n'a pas de sens ) mais de la bande sahélienne fracture entre arabe , peules ( peuple esclavagiste pour l'un, pastorale pour l'autre et qui n'ont que peu de considération pour la population noire et sédentaire ).

- Délaissement de la France - Afrique commençant sous l'ère Sarkozy, se poursuivant de façon effréné depuis une décennie, laissant la place à la Chine, au Quatar à la Turquie...

- Un point très important à mes yeux, on ne peut aider militairement et financièrement un pays corrompu, cela est voué à l'échec à plus où moin long terme ( Voir le Vietnam du Sud )...

- Maintenant les sans papiers et les transferts d'argent, je vois pas pourquoi le gouvernement ne prend pas de mesure.

 

Edited by weasel
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Parce que la punition collective (outre son caractère moral douteux) à tendance à souder ceux qui en sont victimes avec ceux qui n'en souffriront pas mais sont pourtant la véritable source de nos problèmes?

  • Thanks 3
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Patrick a dit :

Pourquoi s'emmerder? Si ça arrive, je suis partisan d'imputer à la junte l'existence de ces GAT et de leurs havres de paix vu qu'elle nous interdit de facto de lutter contre eux.

Par conséquent, si ils frappent la France, on frappe la junte. Vu qu'elle hébergerait des terroristes sur son territoire.

On passerait ainsi d'une forme de guerre lente et incertaine contre un ennemi diffus et mal identifié, à une guerre-éclair contre un ennemi aisément identifiable et aisément attaquable.
Exactement ce dont on a besoin pour obtenir des effets décisifs au niveau diplomatique.

Si la junte se déclare inapte à faire régner l'ordre sur son territoire, alors elle doit soit partir, soit demander l'aide de pays étrangers pour intervenir. Mais une fois de plus, ces pays deviendraient de facto les protecteurs de la France, et en cas, de notre point de vue, d'actions molles et non-décisives de leur part, ils seraient à leur tour accusés de soutenir de facto le terrorisme contre la France en en faisant pas assez.

C'est très confortable... Enfin seulement si on fait fi de la sécurité des citoyens français. Et bien sûr la junte compte sur l'inverse.

 

Une fois encore, la seule solution, qui aurait déjà dû être mise en place dès le putsch, c'est de forcer, sous la férule de l'union africaine et de l'ONU, notamment, à la tenue d'élections pour dégager ces clowns.

Le cas échéant, si les maliens ne tiennent pas le Mali, il ne faudra pas qu'ils s'étonnent qu'il finisse partitionné et que la France continue le combat contre le nouvel émirat, style daesh (parce que le plan d'AQMI/EIGS c'était ça à l'origine) occupant une ex-partie du territoire malien, tout comme il y eut et il y a toujours, de fait, une ex-partie de territoire syrien.

Dans tous les cas les russes ne viendront pas (et s'ils viennent on leur souhaite bien du plaisir, même en bénéficiant du territoire algérien pour prépositionner des troupes) et la junte malienne le vivra très mal.

 

Mais bon. Le simple fait que la France refuse ne serait-ce que de menacer d'expulser les maliens présents illégalement sur le territoire national après que la junte ait expulsé notre ambassadeur, en dit long sur notre exécutif qui semble complètement dépassé par les événements.

Donc il s'agit de se venger des offenses de la junte malienne sous couvert de lutte contre le djihadisme, maintenant ?

Ok, là on entre carrément dans le côté obscur. Palpatine serait fier !

 

  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, weasel a dit :

@Patrick,je crois que exécutif est en "PLS" et n'arrive pas à réaliser ce qui se passe... Et a commis de nombreuses fautes:

- la guerre pour le contrôle de l'information.

On a été dépassés par les fake news russes.

il y a une heure, weasel a dit :

- Gagner la population autochtone et se l'attachée.

On a mal communiqué et pas assez médiatisé tout ce qu'on faisait.

il y a une heure, weasel a dit :

- Accepter que dans de nombreuses contrées d'Afrique et d'Asie, la démocratie est un luxe de pays développés et qu'un ventre plein et un travail est beaucoup plus important... Je veux dire par là que la société civile a faillie et n'etait-il pas plus logique de sonder la junte ( et dans le cas échéant la formater et se l'attacher que de crier au loup? )

Faire du nation building sauf qu'apparemment on en est pas capables ou on ne l'a pas voulu. Même chose qu'en Afghanistan.

il y a une heure, weasel a dit :

- Fallait-il rester au avoir recours au "hit and run" occasionel, lorsque la situation l'exige?  ( Dans ce cas accepter qu'une grande partie du Mali sera hors de contrôle )...

C'est exactement ce sur quoi comptent les djihadistes, mais plus grave, les maliens proches de la junte accuseraient la France de ne pas en finir avec le terrorisme pour justifier sa présence sur place! C'est exactement ce qu'il se passe aujourd'hui d'ailleurs.

il y a une heure, weasel a dit :

- Méconnaissance dramatique de l'esprit non pas Africain ( cela n'a pas de sens ) mais de la bande sahélienne fracture entre arabe , peules ( peuple esclavagiste pour l'un, pastorale pour l'autre et qui n'ont que peu de considération pour la population noire et sédentaire ).

Exactement. Et on ne pouvait pas non plus vendre une partition du Mali. Surtout qu'en plus ce sont les objectifs de l'EIGS!

il y a une heure, weasel a dit :

- Délaissement de la France - Afrique commençant sous l'ère Sarkozy, se poursuivant de façon effréné depuis une décennie, laissant la place à la Chine, au Quatar à la Turquie...

Aidés en plus par l'islamisme politique utilisé pour faire de l'entrisme.
Et ce alors que les islamistes sponsorisés par le qatar et la turquie sont justement ceux qui ont massacré les populations maliennes et détruit les mausolées des saints musulmans de Tombouctou... Soit l'un des héritages culturels les plus précieux du Mali.
...Il faut que les islamistes détruisent la tombe des Askia à Gao comme ils ont fait sauter moult sites archéologiques en Syrie et en Irak pour que les maliens comprennent?
...Ah non pardon, ils accuseront évidemment la France d'être responsable parce qu'elle sera partie après qu'ils lui aient demandé de partir.
LOL.

il y a une heure, weasel a dit :

- Un point très important à mes yeux, on ne peut aider militairement et financièrement un pays corrompu, cela est voué à l'échec à plus où moin long terme ( Voir le Vietnam du Sud )...

Et l'Afghanistan il y a très peu. Qui n'a pas servi de leçon malgré l'arrivée de la junte.

il y a une heure, weasel a dit :

- Maintenant les sans papiers et les transferts d'argent, je vois pas pourquoi le gouvernement ne prend pas de mesure.

Pour ne pas prêter le flanc aux accusations immédiates de racisme qui se feraient alors jour.

 

 

il y a 47 minutes, nemo a dit :

Parce que la punition collective (outre son caractère moral douteux) à tendance à souder ceux qui en sont victimes avec ceux qui n'en souffriront pas mais sont pourtant la véritable source de nos problèmes?

...Mais étrangement ça ne marche plus quand la junte malienne punit collectivement la France alors que ce sont les propres errements de cette junte qui sont la source et la cause de la situation dramatique dans laquelle le Mali va se voir plongé, avec en vrac des difficultés faites à l'intervention des forces de la coalition, et un rôle de marionettes de la Russie qui ne cherche qu'à sécuriser quelques sites miniers et se satisfera très bien d'un découpage du pays comme elle se satisfait des talibans en Afghanistan, des islamistes turcs, et autres margoulins?

 

Et s'il y a des attentats en France commandités depuis les régions du mali tenues par des djihadistes, on dira quoi?
"La faute à pas de chance"?
"On peut rien faire y'a trop d'innocents dans la zone"?
"Le Mali nous a pas donné le droit d'intervenir"?

La vie de civils français vaut plus que les rodomontades d'un quarteron de sous-officiers tenus en laisse par poutine. Navré.
Donc soit ils coopèrent, soit ils dégagent, soit ils organisent des élections et ils assument leur posture et leurs actes.
Que ce soit par notre fait, ou celui des djihadistes, ils vont de toutes façons finir par abandonner des pans entiers de territoire à leurs ennemis, ou par perdre totalement pied.
Puisqu'une fois encore, je me répète, mais ce ne sont pas les russes ou les turcs ou Dieu sait qui, qui vont calmer le jeu et ramener la paix civile.

 

il y a 27 minutes, Shorr kan a dit :

Donc il s'agit de se venger des offenses de la junte malienne sous couvert de lutte contre le djihadisme, maintenant ?

Ok, là on entre carrément dans le côté obscur. Palpatine serait fier !

Tu auras évidemment remarqué que la première partie du post est en bonne partie volontairement insensée.
Parce qu'il est certain que ça ne marchera pas.

Cependant, je t'invite à relire la seconde. N'a-t-on pas un peu fait pareil avec Gbagbo?
Chirac était-il un seigneur Sith?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Patrick a dit :

...Mais étrangement ça ne marche plus quand la junte malienne punit collectivement la France alors que ce sont les propres errements de cette junte qui sont la source et la cause de la situation dramatique dans laquelle le Mali va se voir plongé, avec en vrac des difficultés faites à l'intervention des forces de la coalition, et un rôle de marionettes de la Russie qui ne cherche qu'à sécuriser quelques sites miniers et se satisfera très bien d'un découpage du pays comme elle se satisfait des talibans en Afghanistan, des islamistes turcs, et autres margoulins?

 

De quelle "punition collective" tu parles? Quelle action du gouvernement malien à eu un impact quelconque sur la vie du français moyen? Parce que c'est concrètement la vie des maliens que tu vas toucher alors que rien de ce dont tu parles n'a eu un tel effet sur les français.

Après si le gouvernement malien a pour projet d'abriter des gens qui voudraient frappés directement les français que ce soit ici ou là bas (ce qui s'il cherche la coopération des russes me parait carrément improbable) interdire les transferts d'argent entre le Mali et la France est pas la réponse adéquate : à une menace militaire on réponds par du militaire, à une rétorsion diplomatique (et à ma connaissance demander le départ d'un ambassadeur est acte diplomatique) on réponds par du diplomatique. Et si c'est ce qui se produit pour des raisons d'incompétence crasse c'est pas en montant la population malienne dans son ensemble contre la France que tu vas résoudre le problème. 

Edited by nemo
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Je suis par principe opposé à l'ingérence sans provocatios préalables dant les affaires souveraines d'un pays, même inamical ; mais je reste étonné qu'en guise de rétorsion, pour ceux dont c'est le trip, personne n'ai proposé de juste soutenir l'opposition à la junte, pour les faire chier...

Pas assez couillu peut être ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, nemo a dit :

De quelle "punition collective" tu parles? Quelle action du gouvernement malien à eu un impact quelconque sur la vie du français moyen? Parce que c'est concrètement la vie des maliens que tu vas toucher alors que rien de ce dont tu parles n'a eu un tel effet sur les français.

Ah parce que les morts français ça n'a pas eu d'impact sur leur vie?
Les ressortissants français présents au Mali qui sont invités à quitter le pays non plus?
Le pognon qu'on a dépensé en pure perte depuis des années ça n'a coûté à personne? Les morts? Les blessés? Ils n'avaient pas de famille?
Sinon quel sera le sort des bi-nationaux? Sachant qu'il n'y a plus d'ambassade française?
Autant de questions sérieuses qu'il ne faut pas évacuer. Et qui trouvent leur source dans l'existence de la junte qui refuse d'organiser des élections.

Sinon, si tu veux aller par là on peut aussi dire que la guerre n'ayant pas tué ou blessé beaucoup de maliens, elle n'a pas non plus eu d'impact sur leur pays! Mais ça serait un peu trop surréaliste comme opinion sans doute.

Le fait est que si la France n'avait pas arrêté les djihadistes en 2012 le Mali serait un ouest-Lybien-bis aujourd'hui, ou pire, un al-sham syro-irakien bis.

Et les actions de la junte menacent clairement de provoquer un retour de cette situation.

De plus je parle du passé, du présent, mais surtout du futur, qui reste le plus intéressant.

D'ailleurs, question sérieuse et non-narquoise, qu'est-ce qu'il va se passer selon toi à partir de maintenant? Surtout au niveau des discussions avec les différents partis impliqués dans le conflit?

il y a 6 minutes, nemo a dit :

Après si le gouvernement malien a pour projet d'abriter des gens qui voudraient frappés directement les français que ce soit ici ou là bas (ce qui s'il cherche la coopération des russes me parait carrément improbable)

Va savoir, Moscou pourrait se retrancher derrière un démenti plausible: "c'est pas nous c'est Wagner!" Après-tout quand Wagner a été frappé en Syrie par les américains, poutine n'a pas pipé un seul mot. Ce sont des mercenaires sacrifiables au service d'un oligarque qui lui-même est un fusible du Kremlin...

il y a 6 minutes, nemo a dit :

interdire les transferts d'argent entre le Mali et la France est pas la réponse adéquate : à une menace militaire on réponds par du militaire,

Donc il faudrait dans le cas par exemple d'une attaque de Wagner sur un convoi français, tirer sur Moscou? Vu qu'ils sont russes chez Wagner?
???

il y a 6 minutes, nemo a dit :

à une rétorsion diplomatique (et à ma connaissance demander le départ d'un ambassadeur est acte diplomatique) on réponds par du diplomatique.

La junte se moquera éperduement de perdre une ambassade. Au contraire ça la renforcera dans sa morgue et son arrogance. Et ça nous privera d'un moyen de revenir auprès des maliens qui peuvent nous être acquis plus tard.

il y a 6 minutes, nemo a dit :

Et si c'est ce qui se produit pour des raisons d'incompétence crasse c'est pas en montant la population malienne dans son ensemble contre la France que tu vas résoudre le problème. 

Le truc c'est qu'en attendant la population malienne s'est apparemment fait retourner le cerveau par la propagande russe, et que tant qu'elle ne boira pas la coupe jusqu'à la lie, comprenant au passage qu'elle a été bernée, elle ne changera pas d'avis.

Je refuse absolument que mon pays continue à payer et à voir des soldats français mourir pour:

  • des gens qui les méprisent et leur manquent de respect
  • des gens qui prétendent évincer la France de leur pays mais ont besoin d'elle pour éviter qu'il n'implose
  • des gens qui omettent volontairement le travail de titan effectué par toutes les ONG sur le terrain qui viennent en aide aux populations
  • des gens qui se cachent derrière leur propre vacuité pour accuser la France de tous les maux
  • des gens qui sans l'intervention de la France auraient fini décapités par des djihadistes et tout ce que leur pays compte de monuments détruits
  • des gens qui seraient très certainement venus se réfugier en France comme nombre de leurs compatriotes qui apparemment crachent eux aussi sur la France
  • des gens qui font finalement exprès d'être cons et à qui on ne fait que servir de punchingball émotionnel.

Quand ils n'auront plus aucune raison de se plaindre de la France, qu'il n'y aura plus la France au Mali, et qu'ils auront encore des problèmes, ils feront quoi à ton avis?

Et bien ils continueront voyons! Même si la France déménageait sur PLUTON ils continueraient.

il y a 11 minutes, Shorr kan a dit :

Je suis par principe opposé à l'ingérence sans provocatios préalables dant les affaires souveraines d'un pays, même inamical ; mais je reste étonné qu'en guise de rétorsion, pour ceux dont c'est le trip, personne n'ai proposé de juste soutenir l'opposition à la junte, pour les faire chier...

Pas assez couillu peut être ?

Voilà!

Reste une autre option: on a décidé d'en avoir rien à faire du Mali. Et par la même de tout le Sahel. Ça veut dire qu'on abandonne toute cette zone d'influence. C'est énorme. Et c'est grave.

 

Et ça vu la misère et les souffrances que ça risque de causer, et bien, pour le coup, ça serait VRAIMENT le "côté obscur"/"Palpatine"/toute autre allégorie du mal absolu qu'on voudra trouver.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

ok gros délire de ta part. Y a un truc qui s'appelle le sens de la proportion. Je réponds pas point par point mais juste pour l'exemple certes on va pas nuke Moscou parce que des mercenaires ont tirés sur des soldats français, mais je suppose qu'on aurait les moyens de leur faire regretter leur geste aussi bien sur le terrain que sur l'aspect financier. Mais bon quand on est dans la carricature permanente de la parole de l'autre toute discussion est inutile.

  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, nemo said:

à une rétorsion diplomatique (et à ma connaissance demander le départ d'un ambassadeur est acte diplomatique) on réponds par du diplomatique.

Il n'y a plus de représentation diplomatique Malienne en France depuis plusieurs année il me semble ... du moins plus d'ambassadeur.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, Patrick a dit :

Pourquoi s'emmerder? Si ça arrive, je suis partisan d'imputer à la junte l'existence de ces GAT et de leurs havres de paix vu qu'elle nous interdit de facto de lutter contre eux.

Par conséquent, si ils frappent la France, on frappe la junte. Vu qu'elle hébergerait des terroristes sur son territoire.

On passerait ainsi d'une forme de guerre lente et incertaine contre un ennemi diffus et mal identifié, à une guerre-éclair contre un ennemi aisément identifiable et aisément attaquable.
Exactement ce dont on a besoin pour obtenir des effets décisifs au niveau diplomatique.

Si la junte se déclare inapte à faire régner l'ordre sur son territoire, alors elle doit soit partir, soit demander l'aide de pays étrangers pour intervenir. Mais une fois de plus, ces pays deviendraient de facto les protecteurs de la France, et en cas, de notre point de vue, d'actions molles et non-décisives de leur part, ils seraient à leur tour accusés de soutenir de facto le terrorisme contre la France en en faisant pas assez.

C'est très confortable... Enfin seulement si on fait fi de la sécurité des citoyens français. Et bien sûr la junte compte sur l'inverse.

 

Une fois encore, la seule solution, qui aurait déjà dû être mise en place dès le putsch, c'est de forcer, sous la férule de l'union africaine et de l'ONU, notamment, à la tenue d'élections pour dégager ces clowns.

Le cas échéant, si les maliens ne tiennent pas le Mali, il ne faudra pas qu'ils s'étonnent qu'il finisse partitionné et que la France continue le combat contre le nouvel émirat, style daesh (parce que le plan d'AQMI/EIGS c'était ça à l'origine) occupant une ex-partie du territoire malien, tout comme il y eut et il y a toujours, de fait, une ex-partie de territoire syrien.

Dans tous les cas les russes ne viendront pas (et s'ils viennent on leur souhaite bien du plaisir, même en bénéficiant du territoire algérien pour prépositionner des troupes) et la junte malienne le vivra très mal.

 

Mais bon. Le simple fait que la France refuse ne serait-ce que de menacer d'expulser les maliens présents illégalement sur le territoire national après que la junte ait expulsé notre ambassadeur, en dit long sur notre exécutif qui semble complètement dépassé par les événements.

Parce que tu crois que c est facile d expulser les clandestins, toi ?

Mdr 

On en expulse moins de 20 pour cent.... Parce que c est facile...

 

 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Shorr kan a dit :

Je suis par principe opposé à l'ingérence sans provocations préalables dans les affaires souveraines d'un pays, même inamical ; mais je reste étonné qu'en guise de rétorsion, pour ceux dont c'est le trip, personne n'ai proposé de juste soutenir l'opposition à la junte, pour les faire chier... Pas assez couillu peut être ?

Est-on si sûr que cela de l'efficacité de cette opposition si celle-ci arrivait au pouvoir ? Le tableau du feu gouvernement déboulonné par l'actuelle junte était-il si radieux ? J'ai l'impression qu'il existe des problèmes bien profonds dans la vie politique malienne et que les figures capables de façonner des solutions solides pour le pays ne sont pas légion.

Par ailleurs, n'assistera-t-on pas avec cette junte à une magnifique démonstration de gouvernance, par l'absurde, à destination de ceux qui expliquent que l'origine du mal réside dans la présence française ? Cela ne m'étonnerait qu'à moitié.

Edited by Skw
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Skw a dit :

Est-on si sûr que cela de l'efficacité de cette opposition si celle-ci arrivait au pouvoir ? Le tableau du feu gouvernement déboulonné par l'actuelle junte était-il si radieux ? J'ai l'impression qu'il existe des problèmes bien profonds dans la vie politique malienne et que les figures capables de façonner des solutions solides pour le pays ne sont pas légion.

Par ailleurs, n'assistera-t-on pas avec cette junte à une magnifique démonstration de gouvernance, par l'absurde, à destination de ceux qui expliquent que l'origine du mal réside dans la présence française ? Cela ne m'étonnerait qu'à moitié.

Mais n'est ce pas l'opposition qui est aujourd'hui au pouvoir ?

Cette même opposition qui n'arrivait pas à obtenir le pouvoir démocratiquement, qui passait son temps à exister dans des manifestations et sur les réseaux sociaux. Cette opposition ne pouvait avoir que le pouvoir par un coup d'état militaire et si les putschistes sont peu enclins à réaliser des élections, ce n'est pas par hasard.

L'opposition existe bien, sauf qu'elle est bien silencieuse devant ceux qui aujourd'hui veulent se montrer, veulent dominer toute la "pensée", en se faisant passer pour tous les Maliens, se faisant passer pour les patriotes contre lesquels il ne faut pas contester la moindre décision sous peine d'être rapidement mis sur le pilori des traîtres. Au vue de la situation, celui qui irait dans Bamako avec un drapeau français et voulant qu'on reste, comment pensez vous qu'il sera traité ?

Il y a une peur naturelle qui pousse au silence,qui pousse à être dans le mouvement, rien de choquant.

Faut pas croire, Bamako est presque un pays à part si on compare nos zones d'activités et nos missions opérationnelles. Ce n'est pas là où nous sommes que nous voyons les maliens hostiles à notre présence, c'est à Bamako où ils vivent dans leur monde imaginaire et nombriliste et ou la manipulation médiatique fait son effet.

C'est tout le problème dans ce pays, Bamako est trop importante, toute la richesse s'y concentré, tous les intérêts s'y concentrent et c'est l'opinion publique des bamakois qui va souffler ce qui est bien pour Kidal, pour Gao etc.

Ce décalage/détachement conduit à ignorer diverses réalités du pays, conduit les chefs à agir comme des étrangers en terre de conquête. Il y a toujours cette volonté de s'imposer, ce sentiment de puissance car on s'auto persuade idéologiquement à Bamako , on se convainc d'être les plus forts, on rêve du Mali plutôt que chercher à le voir tel qu'il est. Bamako vit dans sa bulle, c'est aussi l'endroit où les militaires se concentrent et comme souvent à défaut d'avoir l'ennemi en face, on a le pouvoir qui est si facile à prendre.

Je vous assure que l'opposition est là, que la défection dans l'armée peut être très rapide vis à vis des putschistes dès lors qu'on instaure un climat qui pue la défaite pour eux.

Que cette opposition soit plus efficace ou non, n'est pas la question, l'important pour nous c'est qu'elle ne soit pas contre nous. Avant de défendre les intérêts des maliens, on défend notre intérêt, c'est logique. Entre un mauvais pouvoir anti-français et un mauvais pouvoir pro-français, il n'y a pas à réfléchir.

il y a une heure, fraisedesbois a dit :

Des survivants affirment que des mercenaires russes ont massacré 70 civils dans une mine d'or.

Des témoins ont déclaré au Daily Beast que des hommes armés du groupe Wagner - qui est dirigé par le "chef de Poutine" - ont attaqué des civils non armés, dont des femmes et des enfants.

Philip Obaji Jr. Mis à jour le 31 janvier 2022

ABUJA, Nigeria - Prince Ngoma était sur le point de quitter un site minier dans le village d'Aïgbado, dans l'est de la République centrafricaine (RCA), lorsque des mercenaires russes lourdement armés, à bord d'un pick-up, sont arrivés, ont ouvert le feu et ont brûlé les maisons de la région.

"Ils n'ont pas dit un mot à qui que ce soit, seuls leurs fusils ont parlé", a déclaré Ngoma, qui était là uniquement pour rencontrer un ami. "J'ai vu des gens crier et tomber par terre. Ce n'est que par chance que j'ai survécu".

Selon M. Ngoma, pendant une vingtaine de minutes, vers midi le 16 janvier, les Russes ont ouvert le feu à plusieurs reprises avant que des combattants du groupe rebelle de l'Union pour la paix (UPC) [ex séléka], que les mercenaires ont constamment pris pour cible, n'arrivent et ne commencent à riposter, blessant environ quatre combattants et obligeant les Russes à battre en retraite.

"Nous avons compté huit corps après le départ des Russes", a-t-il déclaré au Daily Beast. "Il s'agissait de civils tués sur place pendant les tirs".

Mais les Russes n'étaient pas satisfaits. Alors que des centaines de villageois effrayés couraient vers la communauté voisine de Yanga (située à 40 miles d'Aïgbado), les mercenaires russes, accompagnés cette fois des forces gouvernementales de la RCA communément appelées FACA, les ont poursuivis et ont massacré autant de personnes qu'ils le pouvaient.

"Les tueries ont duré deux jours". Abdoulaye Ishmael, un agriculteur de Yanga, a déclaré à The Daily Beast. "Depuis que l'incident s'est produit, nous avons compté jusqu'à 70 cadavres".

L'ONU, par la voix de son porte-parole Stéphane Dujarric, a déclaré avoir reçu des rapports sur l'incident impliquant des troupes de la RCA et "d'autres personnels de sécurité" et est "en train de confirmer le nombre de victimes et de déplacements." L'équipe des droits de l'homme dans le pays, connue sous le nom de MINUSCA, a été envoyée dans la région - et elle pourrait être choquée par ce qu'elle trouve.

Les habitants disent que des cadavres jonchent la forêt entre Aïgbado et Yanga, tandis que les pêcheurs de la rivière Kotto qui traverse Yanga ont récupéré 14 cadavres, dont des femmes et des enfants, selon les rapports locaux.

"Chaque jour, nous continuons à voir de nouveaux cadavres", a déclaré Ishmael. "Le nombre de personnes tuées par les Russes pourrait être bien plus important que ce que nous avons vu ou entendu jusqu'à présent".

Les rapports sur l'agression russe en RCA sont devenus monnaie courante. Depuis l'assassinat en 2018 de trois journalistes russes qui enquêtaient sur les activités locales de Wagner Group, un groupe de mercenaires lié à Yevgeny Prigozhin, un proche du président russe Vladimir Poutine, l'hostilité envers les habitants de la nation centrafricaine appauvrie est en hausse.

En décembre 2020, des mercenaires Wagner ont tiré sur un camion qui ne s'était pas arrêté à un poste de contrôle dans la ville de Bambari, blessant le conducteur et tuant trois passagers, selon un rapport de CNN. Deux mois plus tard, les Russes ont ouvert le feu sur une mosquée à Bambari, tuant environ 21 personnes, dont des enfants et des personnes âgées, avant de brûler des maisons à proximité. En mars dernier, il a également été rapporté que les Russes ont tiré et tué un chef local, qu'ils avaient accusé d'avoir un faible pour les rebelles près de la ville de Bambari. Un mois plus tard, les mercenaires de Wagner ont enlevé quatre dirigeants communautaires de Bria et, comme l'avait déjà rapporté The Daily Beast, les ont emmenés par avion dans un lieu tenu secret avant de prendre d'assaut Koui pour s'emparer du sultan de la ville du nord-ouest, ainsi que de son garde du corps et de son assistant. Ils ont annoncé bien plus tard que les trois hommes avaient été tués dans l'explosion d'une mine terrestre non loin de la maison du sultan.

La dernière série d'atrocités, qui a commencé à la mi-janvier, pourrait être encore en cours. Des sources ont déclaré au Daily Beast que les Russes ont bloqué l'accès à Aïgbado et Yanga et limité les mouvements à l'intérieur et à l'extérieur des communautés. Les médias locaux rapportent que les mercenaires ont établi un avant-poste à Aïgbado et que toute personne qui tente de quitter le village se fait tirer dessus. Les habitants disent que tout le monde vit dans la peur.

"Tout le monde à Aïgbado a peur de marcher dans les rues car tout peut vous arriver si vous tombez nez à nez avec les Russes et les FACA", a déclaré Ngoma. "Un certain nombre de villageois ont disparu depuis le 16 janvier, et nous soupçonnons qu'ils ont été tués ou enlevés par les mercenaires russes et les FACA."

Depuis décembre 2017, lorsque la Russie a obtenu une exemption à l'embargo sur les armes de l'ONU, permettant à Moscou de livrer des armes et des formations aux forces de la RCA, les mercenaires de Wagner sont apparus partout dans la nation africaine rétive, gardant souvent les mines d'or et de diamants lucratives. Wagner recrute bon nombre de ses mercenaires au sein de l'agence de renseignement militaire russe connue sous le nom de GRU. Prigozhin, souvent appelé "le chef de Poutine" en raison des énormes contrats accordés à sa société de restauration, est le cerveau de Wagner et de l'implication de la Russie en RCA et en Afrique ; on ignore dans quelle mesure il consulte ses camarades du Kremlin.

L'armée privée de Prigozhin a également été liée aux récents coups d'État au Mali et au Burkina Faso, deux pays qui possèdent également d'importantes mines d'or.

Considérée comme l'une des nations les plus pauvres du monde, la RCA a sombré dans la guerre civile en 2013. Une coalition rebelle principalement musulmane appelée Séléka a pris le contrôle de la capitale Bangui, renversé le gouvernement et commencé à piller les villages. Ils ont également pris pour cible les chrétiens et les partisans de l'ancien président. En réponse, des justiciers chrétiens ont lancé un programme sanglant de nettoyage ethnique contre la minorité musulmane, amenant l'ONU à imposer un embargo sur les armes et à créer une mission de maintien de la paix.

Les rebelles musulmans et les militants chrétiens contrôlent toujours une grande partie du pays et continuent de s'affronter pour prendre le contrôle du territoire et des ressources minérales. Un Faustin-Archange Touadéra impuissant, qui a prêté serment en tant que président en 2016, s'est tourné vers la Russie pour obtenir une aide en matière de sécurité quelques mois après avoir pris ses fonctions et Moscou a accepté, mais avec un accord pour permettre à la Russie d'explorer les ressources naturelles de la RCA, et les mercenaires de Wagner le font avec brutalité.

"Ce qui s'est passé ici à Aïgbado confirme ce que les gens ont dit, à savoir que se rendre dans une mine d'or dans ce pays est comme une condamnation à mort", a déclaré Ngoma. "Vous ne pouvez tout simplement pas survivre dans un environnement où les Russes sont si intéressés".

https://www.thedailybeast.com/wagner-group-accused-of-killing-70-at-mine-in-aigbado-central-african-republic?ref=scroll

Comment? Pardon? Je me suis trompé de topic? Ah, pardon.

C'est "l'efficacité" russe que les africains attendent!

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Jésus a dit :

Mais n'est ce pas l'opposition qui est aujourd'hui au pouvoir ?

Cette même opposition qui n'arrivait pas à obtenir le pouvoir démocratiquement, qui passait son temps à exister dans des manifestations et sur les réseaux sociaux. Cette opposition ne pouvait avoir que le pouvoir par un coup d'état militaire et si les putschistes sont peu enclins à réaliser des élections, ce n'est pas par hasard.

L'opposition existe bien, sauf qu'elle est bien silencieuse devant ceux qui aujourd'hui veulent se montrer, veulent dominer toute la "pensée", en se faisant passer pour tous les Maliens, se faisant passer pour les patriotes contre lesquels il ne faut pas contester la moindre décision sous peine d'être rapidement mis sur le pilori des traîtres. Au vue de la situation, celui qui irait dans Bamako avec un drapeau français et voulant qu'on reste, comment pensez vous qu'il sera traité ?

Il y a une peur naturelle qui pousse au silence,qui pousse à être dans le mouvement, rien de choquant.

Faut pas croire, Bamako est presque un pays à part si on compare nos zones d'activités et nos missions opérationnelles. Ce n'est pas là où nous sommes que nous voyons les maliens hostiles à notre présence, c'est à Bamako où ils vivent dans leur monde imaginaire et nombriliste et ou la manipulation médiatique fait son effet.

C'est tout le problème dans ce pays, Bamako est trop importante, toute la richesse s'y concentré, tous les intérêts s'y concentrent et c'est l'opinion publique des bamakois qui va souffler ce qui est bien pour Kidal, pour Gao etc.

Ce décalage/détachement conduit à ignorer diverses réalités du pays, conduit les chefs à agir comme des étrangers en terre de conquête. Il y a toujours cette volonté de s'imposer, ce sentiment de puissance car on s'auto persuade idéologiquement à Bamako , on se convainc d'être les plus forts, on rêve du Mali plutôt que chercher à le voir tel qu'il est. Bamako vit dans sa bulle, c'est aussi l'endroit où les militaires se concentrent et comme souvent à défaut d'avoir l'ennemi en face, on a le pouvoir qui est si facile à prendre.

Je vous assure que l'opposition est là, que la défection dans l'armée peut être très rapide vis à vis des putschistes dès lors qu'on instaure un climat qui pue la défaite pour eux.

Que cette opposition soit plus efficace ou non, n'est pas la question, l'important pour nous c'est qu'elle ne soit pas contre nous. Avant de défendre les intérêts des maliens, on défend notre intérêt, c'est logique. Entre un mauvais pouvoir anti-français et un mauvais pouvoir pro-français, il n'y a pas à réfléchir.

C'est "l'efficacité" russe que les africains attendent!

Oui, il y a une caractéristique géographique remarquable des pays d'Afrique, c'est l'excentration des capitales vis a vis des territoires.

Le Nigéria y a remédié en transférant sa Capitale de Lagos à Abuja.

Le cas de la Centrafrique est intéressant a observer : Bangui, la capitale, est sur la frontière Sud-Ouest du territoire avec une architecture des voies logistiques du pays en arrête de poisson, il suffit de couper la colonne vertébrale pour fractionner le pays.

Bamako est aussi en extrémité Sud-Ouest du territoire......de même que Niamey, la capitale du Niger.

Le Mali, le Niger, le Burkina Faso, le Tchad, la Centrafrique....n'ont pas de côte maritime et sont enclavés. Quelque soit le type de gouvernement au pouvoir, il y a une réalité incontournable : la dépendance logistique avec le monde extérieur.

Donc ceux qui ont le contrôle de ces territoires sont ceux qui en contrôlent les moyens logistiques.

Pour le couloir Est-Ouest du Sahel, on peut imaginer une solution par l'Ouest en Mauritanie...voies de communication et ports très sous développés

par le Sud, vers la côte du golfe de Guinée....qui en détient les moyens logistiques ?

par le Nord, vers la côte Méditerranéenne.....(Algérie, Libye....Egypte)

Bon, on peut aussi penser aux aéroports...............qui construit et opère les avions ?

Edited by capmat
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Jésus a dit :

Mais n'est ce pas l'opposition qui est aujourd'hui au pouvoir ?

A partir du moment où elle est au pouvoir, celle-ci cesse d'être dans l'opposition. Non ?

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,809
    Total Members
    1,550
    Most Online
    O.livier
    Newest Member
    O.livier
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...