Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

3 hours ago, Patrick said:

Et allez c'est parti pour une crise en Algérie... On avait bien besoin de ça.

Je ne comprend pas votre avis en quoi sa vous concerne la crise ne concerne que nous les algeriens

Edited by actyon
  • Haha 1
  • Confused 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 14 minutes, actyon a dit :

Je ne comprend pas votre avis en quoi sa vous concerne la crise ne concerne que nous les algeriens

Je ne suis pas pour l’ingérence, loin de là... Mais une déstabilisation de l'Algérie vu l'état de la région ne concernerait pas qu'elle.

En précisant que pour ma part, je n'ai jamais fait partie de ceux qui pensaient que des régimes figés dans les pays arabes valaient mieux que les révolutions et tous leurs périls potentiels.

Mais en toute objectivité, oui, cela risque d'avoir des conséquences pour la France.

Link to comment
Share on other sites

il y a 24 minutes, actyon a dit :

Je ne comprend pas votre avis en quoi sa vous concerne la crise ne concerne que nous les algeriens

Patrick pourra préciser ce qu'il voulait dire par là, mais il n'y a aucun mal à remarquer qu'une crise dans un pays voisin n'est jamais bonne pour soi. Certes du point de vue français l'Algérie est un peu moins voisine que l'Italie - 800 km de mer c'est plus qu'une chaîne de montagnes - mais il est clair qu'une crise en Algérie serait mauvaise pour la France aussi.

Cela dit, y a t il crise vraiment en Algérie, ou simplement un processus de réformes ? Je n'en sais rien. Je soupçonne que rien n'est encore écrit.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

4 minutes ago, Niafron said:

Je ne suis pas pour l’ingérence, loin de là... Mais une déstabilisation de l'Algérie vu l'état de la région ne concernerait pas qu'elle.

En précisant que pour ma part, je n'ai jamais fait partie de ceux qui pensaient que des régimes figés dans les pays arabes valaient mieux que les révolutions et tous leurs périls potentiels.

Mais en toute objectivité, oui, cela risque d'avoir des conséquences pour la France.

Je comprend tres bien votre point de vue l'ALGERIE ne sera pas destabilisée inchallah nous avons un peuple qui peut prendre en charge le défi et mener a bien se pays,nous avons étais endurci durant les années noires

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, actyon a dit :

Je comprend tres bien votre point de vue l'ALGERIE ne sera pas destabilisée inchallah nous avons un peuple qui peut prendre en charge le défi et mener a bien se pays,nous avons étais endurci durant les années noires

Il y a pas mal d'éléments qui laissent penser que les choses se passeront plutôt bien. Néanmoins, dans des phases aussi importantes, il est toujours difficile de prévoir le futur, les potentiels clivages qui naîtront dans les années/décennies à venir et qui ne feront peut-être pas écho avec ce que le pays a pu connaître par le passé, les figures et forces bonnes ou mauvaises qui pourraient émerger des futurs jeux de gouvernance, etc. Je ne veux absolument pas doucher quelconque enthousiasme, car si l'on se met à penser à ces choses là en tant qu'acteur de ces évènements en de telles périodes, il est difficile d'avancer. Mais, pour l'observateur/analyste avec un regard extérieur, ces éventualités ne peuvent être complètement laissées de côté... surtout quand le pouvoir en place ne semble pas tout à fait près, pour l'instant en tout cas, à jouer le jeu de la transition.

Edit : on peut d'ailleurs très bien avoir une transition apaisée puis une situation chaotique dans les 10 ans qui suivent, comme avoir une transition tumultueuse et une situation qui s'améliore largement dans la décennie qui suit. A titre personnel, et connaissant plutôt pas mal la société brésilienne, j'imaginais difficilement le scénario qui est en train de s'opérer dans le pays. Pas mal de mes amis brésiliens également ne l'avaient pas vu venir.

Edited by Skw
  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, actyon a dit :

Je ne comprend pas votre avis en quoi sa vous concerne la crise ne concerne que nous les algeriens

Vu le nombre d'algériens ou de personnes d'origine algérienne à des degrés divers vivant en France, ayant la double nationalité ou pas, je serais moins catégorique.

D'autre part avec les manifestations récentes, tout à fait légitimes et plutôt bon enfant certes, la preuve est faite qu'il y a un ras-le-bol de Boutef'.
Alors soit les algériens, fatalistes, laissent passer (mais j'en doute) soit le débat va s'échauffer quelque peu. Je penche pour la seconde solution, et je crains que ce soit celle-ci qui dégénère en crise. Crise politique, crise migratoire, crise économique? Grave? Modérée? Je ne sais pas. Dans tous les cas la France serait impactée au premier chef.

Les algériens vont-ils donner une leçon de démocratie au reste du monde et sortir de cette affaire par le haut? Peut-être.
J'espère le meilleur, mais je m'attends au pire.

Il y a 4 heures, actyon a dit :

Je comprend tres bien votre point de vue l'ALGERIE ne sera pas destabilisée inchallah nous avons un peuple qui peut prendre en charge le défi et mener a bien se pays,nous avons étais endurci durant les années noires

C'est à espérer oui.

Et autant vous le dire, je vois effectivement assez mal une ingérence étrangère, même diplomatique, pouvoir être mise en avant par des opposants à Bouteflika pour asseoir leur légitimité. On ne verra pas un Al Sissi soutenu par son armée et contre une partie de son peuple être porté à bout de bras par les occidentaux ici. Encore moins une coalition militaire anti-Assad ou dieu sait quoi d'autre. L'idée est ridicule.

Donc oui c'est une affaire algéro-algérienne. Sans vraiment de contexte religieux/ethnique (quoique?) pouvant venir mettre de l'eau dans le gaz....
Et c'est bien pour ça que je me méfie. C'est une situation un peu trop lisse, et l'histoire récente nous a appris que les situations en apparence anodines dégénèrent généralement plus vite que les situations complexes.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, Patrick said:

Vu le nombre d'algériens ou de personnes d'origine algérienne à des degrés divers vivant en France, ayant la double nationalité ou pas, je serais moins catégorique.

D'autre part avec les manifestations récentes, tout à fait légitimes et plutôt bon enfant certes, la preuve est faite qu'il y a un ras-le-bol de Boutef'.
Alors soit les algériens, fatalistes, laissent passer (mais j'en doute) soit le débat va s'échauffer quelque peu. Je penche pour la seconde solution, et je crains que ce soit celle-ci qui dégénère en crise. Crise politique, crise migratoire, crise économique? Grave? Modérée? Je ne sais pas. Dans tous les cas la France serait impactée au premier chef.

Les algériens vont-ils donner une leçon de démocratie au reste du monde et sortir de cette affaire par le haut? Peut-être.
J'espère le meilleur, mais je m'attends au pire.

Je comprend votre point de vue maintenant d'ailleurs tu la bien dits "Les algériens vont-ils donner une leçon de démocratie au reste du monde et sortir de cette affaire par le haut" c'est une affirmation sa viendra cette leçon INCHALLAH , il faut espéré le meilleur et n'attend pas le pire nous sommes un peuple murs .

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Basculement majeur dans l'évolution de la situation mais amène de nombreuses interrogations:

Destituer pour nommer un autre pantin?

Destituer pour provoquer des élections anticipées en gardant le cadre actuel?

Destitution + lancement des réformes demandées par le peuple?

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Fenrir a dit :

Basculement majeur dans l'évolution de la situation mais amène de nombreuses interrogations:

Destituer pour nommer un autre pantin?

Destituer pour provoquer des élections anticipées en gardant le cadre actuel?

Destitution + lancement des réformes demandées par le peuple?

 

Plus de détails sur la suite de la procédure.

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2019/03/26/algerie-le-chef-d-etat-major-de-l-armee-demande-de-declarer-abdelaziz-bouteflika-inapte_5441529_3212.html

Bon au moins, le lâchage est acté, c'est déjà ça.

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le recours à l'article 102 n'ouvre pas automatiquement la voie au scénario de l'intérim suivi par des élections anticipées. Une fois la vacance constatée, la Constitution peut être gelée pour laisser place à une période transitoire sous la présidence d'une personnalité de consensus (d'aucuns évoquent le nom de l'ancien président Zeroual, très populaire et respecté), avec la mise en place d'une Assemblée constituante qui fixera les grandes lignes de la nouvelle Constitution, qui sera soumise à un référendum suivi par des élections présidentielles ou législatives (tout dépend du système qui aura été choisi). 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 15 heures, Claudio Lopez a dit :

Et cela avancera à quoi ? :biggrin:

Booutef est inapte depuis plus de 5 ans...

Inapte mais conscient et puissant, surtout à travers son clan qui est en train d'etre renversé progressivement depuis un mois.'

Edited by Saber
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, Kiriyama a dit :

C'est possible qu'un militaire (le CEMA par exemple) remplace Bouteflika ? 

Un officier général en activité ? ça m’étonnerais.

C'est fini l'époque du militaire à caquette et lunettes noirs qui exerce lui même le pouvoir. Il y a trop d’inconvénients. Il focaliserait tout les mécontentements de la population et toutes les attaques de la communauté internationale. Non, il choisirons plus probablement un ancien militaire ou un civil proche d'eux.

D'une manière général, je vois la chose évoluer et ressembler à la Turquie avant la prise de pouvoir de l'AKP ; c'est à dire une démocratie chapeautée par des militaires en retrait mais arbitres du jeu politique.

Edited by Shorr kan
  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

https://nationalinterest.org/blog/skeptics/algerias-arab-spring-49242 (26 mars 2019)

En appelant Bouteflika à démissionner, Gaed Salah agit pour retarder la convention constitutionnelle et préserver le pouvoir des militaires. Sa demande d'invoquer l'article 52 de la Constitution actuelle retarderait les réformes qui affaibliraient probablement l'influence des militaires au niveau institutionnel.

Tout au long du printemps arabe, les protestations se sont apaisées après la destitution des chefs d'Etat. C'est une possibilité pour l'Algérie aussi.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, Shorr kan a dit :

Un officier général en activité ? ça m’étonnerais.

C'est fini l'époque du militaire à caquette et lunettes noirs qui exerce lui même le pouvoir. Il y a trop d’inconvénients. Il focaliserait tout les mécontentements de la population et toutes les attaques de la communauté internationale. Non, il choisirons plus probablement un ancien militaire ou un civil proche d'eux.

D'une manière général, je vois la chose évoluer et ressembler à la Turquie avant la prise de pouvoir de l'AKP ; c'est à dire une démocratie chapeautée par des militaires en retrait mais arbitres du jeu politique.

Possible, mais est-ce que l'armée acceptera parallèlement de lâcher son emprise (et son parasitisme) sur l'économie du pays ? Ce serait un sacré enjeux pour le nouveau président, une voie vers une amélioration de la situation économique et sociale, mais il faudrait une volonté réformatrice forte, une lutte contre la corruption interne à l'armée. Pas sûr que ce soit mûr...

Link to comment
Share on other sites

Le 27/03/2019 à 08:36, Kiriyama a dit :

C'est possible qu'un militaire (le CEMA par exemple) remplace Bouteflika ? 

Non, c'est impossible, l'armée s'est tenue à l'écart depuis les évènements de la décennie noire, il faut reconnaître aussi que Bouteflika durant son vivant a réussi à affaiblir le pouvoir décisionnel de l'armée dans la vie politique, autrement les militaires l'auraient destitué il y a fort longtemps.

Ceci dit, durant les 10 dernières années y a eu une très forte main mise sur les médias par le clan présidentiel, la corruption et le chantage font monnaie courante. Avec le début des manifestations, y a eu un relâchement spectaculaire des médias, tout le monde a tourné le dos au clan présidentiel alors qu'il y a à peine quelques semaines ces mêmes personnes applaudissaient la continuité et le 5ème mandat.

Ceci dit le problème majeur des algériens restent d'ordre économique et social, la monnaie locale est fortement dévaluée et le pouvoir d'achat est faible, le pouvoir est lâché par les fonctionnaires qui ont été fortement impactés et il subi un rejet total, des tentatives de récupération du mouvement sont en cours y compris la manoeuvre de l'application de l'article 102 qui intervient alors que le 4ème mandat est arrivé à sa fin.

  • Like 3
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,956
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Amoroso
    Newest Member
    Amoroso
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...