Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

 

il y a 35 minutes, Kiriyama a dit :

Peu importe de la quantième génération il s'agit et qu'elle n'ait plus de lien concret avec le pays d'origine, à partir du moment où ces descendants d'immigrants ne se reconnaissent pas/plus dans leur pays de naissance et en rejettent les valeurs et modes de vie.

Jamais, et je pense que le débat sera de plus en plus difficile à mesure que les difficultés s'accumuleront et que les discours théoriques se fracasseront sur le mur du réel. J'ai bien peur même que ça ne fait même que commencer.

....

"Jamais" rien que ça ?! Ben alors si c'est au-delà de toute rédemption, c'est cool alors....tout roule !

Et soyons sérieux deux minutes, c'est pas le mode de vie qui pose problème, mais bien leur origine. Faut arrêter de tourner autour du pot.

Ton discours manque de recul sur ces questions avec une vision du monde façonné par la peur et les fantasmes. 

 

il y a 35 minutes, Kiriyama a dit :

....

A noter que les responsables de cette situation ne sont pas les Algériens (ni les autres pays d'immigrations), mais bien les autorités des pays européens qui ont pris leurs rêves pour des réalités. 

Les autorités européennes ont surtout le dos large.

Edited by Shorr kan
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Shorr kan a dit :

Ton discours manque de recul sur ces questions avec une vision du monde façonné par la peur et les fantasmes. 

 

Les autorités européennes ont surtout le dos large.

Tout comme la notion de fantasmes sur ces sujets.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Shorr kan a dit :

Et soyons sérieux deux minutes, c'est pas le mode de vie qui pose problème, mais bien leur origine. Faut arrêter de tourner autour du pot.

Non, la plupart des gens se moquent pas mal du passeport, de la couleur de peau et même de la religion du voisin. Ce qui pose problème c'est les "écarts" qu'il peut exister entre les modes de vie des nouveaux-venus et leurs descendants et ceux de la population présente sur place depuis longtemps.

J'ai eu des collègues nés au Maroc, en Algérie, au Congo, au Burundi et la question de les accepter ou pas ne s'est jamais posée et c'était un plaisir de travailler avec eux et personne ne voyait en eux autre chose que des collègues efficaces sur qui on pouvait compter et même des amis. Les gens qui rejettent les autres uniquement pour leur nationalité ou couleur de peau sont rarissimes.

Il y a 4 heures, Shorr kan a dit :

Les autorités européennes ont surtout le dos large.

Il est vrai que les gouvernements nationaux ont eu le tort de se laisser faire. Je ne les oublie pas. 

Il y a 1 heure, Shorr kan a dit :

Ça n'a surtout rien à voir.

Si, les avis divergents sont souvent considérés comme des "fantasmes", tant bien même qu'ils sont basés sur des faits visibles. 

P.-S. Je pense qu'on a bien dévié du sujet de départ.

J'en resterai-là. 

:mellow:

Edited by Kiriyama
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, Kiriyama a dit :

Non, la plupart des gens se moquent pas mal du passeport, de la couleur de peau et même de la religion du voisin. Ce qui pose problème c'est les "écarts" qu'il peut exister entre les modes de vie des nouveaux-venus et leurs descendants et ceux de la population présente sur place depuis longtemps.

J'ai eu des collègues nés au Maroc, en Algérie, au Congo, au Burundi et la question de les accepter ou pas ne s'est jamais posée et c'était un plaisir de travailler avec eux et personne ne voyait en eux autre chose que des collègues efficaces sur qui on pouvait compter et même des amis. Les gens qui rejettent les autres uniquement pour leur nationalité ou couleur de peau sont rarissimes.

...

Raison de plus pour ne pas faire de généralité sur un groupe de personne au risque d'accabler de fautes imaginaires des gens comme tes collègues qui sont pourtant la norme, pas l'exception.

 

il y a 25 minutes, Kiriyama a dit :

...

Il est vrai que les gouvernements nationaux ont eu le tort de se laisser faire. Je ne les oublie pas. 

...

Sur les questions migratoires les gouvernement nationaux étaient souverains et le sont toujours largement.

 

il y a 25 minutes, Kiriyama a dit :

...

Si, les avis divergents sont souvent considérés comme des "fantasmes", tant bien même qu'ils sont basés sur des faits visibles. 

Et les faits visibles sont souvent des collections d'anecdotes bien spectaculaires qui indigne et mettent en colère. On ne se rappel que des trains en retards jamais de ceux qui sont à l'heure. Et c'est pas les opinion dissidentes qui sont un problème mais leurs outrances et leur vision biaisé des faits quand ils s'en soucie.

Edited by Shorr kan
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Kiriyama a dit :

mais bien les autorités des pays européens qui ont pris leurs rêves pour des réalités. 

De tout façon désormais dès qu'un problème arrive ou perdure "c'est la faute à l'Europe", l'Europe à le dos large et constitue un bouc-émissaire bien utile quand on arrive à bout d'argument ...

Finalement la plus grande faiblesse de "l'Europe" c'est la formidable propension des ses populations à s'auto-flageller

  • Like 4
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Kiriyama a dit :

Non, la plupart des gens se moquent pas mal du passeport, de la couleur de peau et même de la religion du voisin. Ce qui pose problème c'est les "écarts" qu'il peut exister entre les modes de vie des nouveaux-venus et leurs descendants et ceux de la population présente sur place depuis longtemps.

La xénophobie culturelle plutôt qu'ethnique est un particularisme d'une poignée de pays, parmi lesquels la France et, il semblerait, la Suisse. Dans pas mal d'autres, la notion de citoyenneté, d'identité et de 'peuple' tient davantage de l'héritage et du phénotype, donc attention à ne pas généraliser : dans beaucoup de pays, les personnes s'attarderont davantage sur la couleur de peau et la religion, se moquant du mode de vie.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

article du Point en date du 31/03 sur la situation économique de l'Algérie

"En partant du principe que l'Algérie n'est endettée qu'auprès de l'Algérie, « d'autres mécanismes ont été prévus » par l'équipe aux commandes en cas de période plus longue d'arrêt de la machine économique. Et « avant de couper dans les dépenses inutiles, en attendant un rebond certain des prix du pétrole avant le début du deuxième semestre, l'État s'est assuré que les produits et les services de base pourraient être fournis de manière souveraine et indépendante pendant au moins une année ». « L'Algérie est capable de résister à l'impact de cette crise sanitaire et pétrolière », promet-on.

Dans les documents officiels auxquels Le Point Afrique a eu accès, la capacité installée de production électrique est supérieure de 30 % de la demande, plus de 92 % de la population est raccordée à l'électricité, à l'eau et au gaz ainsi qu'à la téléphonie mobile, les barrages sont pleins et les stations de dessalement fonctionnelles à plus de 80 %, les stocks et la production de produits raffinés sont disponibles pour les cinq prochaines années suite à l'achat et à la réfection des raffineries existantes, et, d'un point de vue alimentaire, « la production agricole, qui représente plus de 40 % du PIB, satisfait 70 % des besoins alimentaires de la population ».

entre le chaos des uns et le tout va bien des autres , il y a de la marge.

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...
Le 28/05/2020 à 10:12, collectionneur a dit :

Alger n'a pas apprécié la diffusion en France de documentaires sur les mouvements de protestation et rappelle son ambassadeur :

https://www.20minutes.fr/monde/2787767-20200528-algerie-alger-rappelle-ambassadeur-paris-apres-diffusion-documentaires-tele-hirak

Opinion. Après la diffusion d’“Algérie, mon amour” : “Tant d’hystérie ne peut qu’interpeller”, (Le Quotidien d'Oran, Akram Belkaïd)

"La diffusion d’un documentaire sur le Hirak en France fait scandale en Algérie. Décrié tant par le régime, au point qu’il a rappelé son ambassadeur, que par les manifestants, il est le symptôme d’une relation déraisonnable à l’ancienne puissance coloniale et d’une hystérie collective, estime cet éditorialiste."

https://www.courrierinternational.com/article/opinion-apres-la-diffusion-dalgerie-mon-amour-tant-dhysterie-ne-peut-quinterpeller

Exhaustivité, narcissisme et complotisme Le Quotidien d'Oran, Akram Belkaïd

http://www.lequotidien-oran.com/index.php?news=5290169

Edited by Benoitleg
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 9 heures, Benoitleg a dit :

La conclusion est stylée :

"Le plus fatigant dans tout cela est cette obsession permanente du complot. Pour le régime, le Hirak est une machination de la main de l’étranger. Pour certains de ceux qui n’ont pas apprécié le documentaire de Kessous, ce film est un complot destiné à discréditer et à abattre (excusez du peu) le Hirak.

Comment expliquer à ces gens que, non, l’Algérie n’est pas au centre du monde. Qu’il existe des centaines de millions d’êtres humains qui ont une vague d’idée de ce qui se passe chez nous (la réciproque étant vraie aussi). Bref. Un documentaire n’est qu’un documentaire. Il y en aura d’autres. Il faudra qu’il y en ait d’autres. Mais, en attendant, tant d’hystérie ne peut qu’interpeller.

Akram Belkaïd"

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

ce qui froissent un peu, c'est peut être, c'est  le traitement un peu particulier de l'Algérie dans les media Français, contrairement aux deux pays voisins, faute de mise à jour d'un logiciel qui date de 1962, (revanche sur l'histoire ) en plus d'une politique étrangère pas très conciliante ou modérée vis à vis de certains conflits.

Link to comment
Share on other sites

il y a 21 minutes, ACALIR a dit :

ce qui froissent un peu, c'est peut être, c'est  le traitement un peu particulier de l'Algérie dans les media Français, contrairement aux deux pays voisins, faute de mise à jour d'un logiciel qui date de 1962, (revanche sur l'histoire ) en plus d'une politique étrangère pas très conciliante ou modérée vis à vis de certains conflits.

Ouai...

Et surtout peut être parce que la France a connue une vague d'attentats, venu d'Algérie...

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, BPCs a dit :

La conclusion est stylée :

"Le plus fatigant dans tout cela est cette obsession permanente du complot. Pour le régime, le Hirak est une machination de la main de l’étranger. Pour certains de ceux qui n’ont pas apprécié le documentaire de Kessous, ce film est un complot destiné à discréditer et à abattre (excusez du peu) le Hirak.

Comment expliquer à ces gens que, non, l’Algérie n’est pas au centre du monde. Qu’il existe des centaines de millions d’êtres humains qui ont une vague d’idée de ce qui se passe chez nous (la réciproque étant vraie aussi). Bref. Un documentaire n’est qu’un documentaire. Il y en aura d’autres. Il faudra qu’il y en ait d’autres. Mais, en attendant, tant d’hystérie ne peut qu’interpeller.

Akram Belkaïd"

Akram Belkaid est à coté de la plaque.

Ce pseudo "documentaire" (qui n'a rien d'un documentaire sur le hirak) a eu pour seul effet de discréditer et salir le Hirak à l'interieur meme de l'Algérie et légitimer la propagande anti-Hirak et liberticide du gouvernement actuel.

C'est une réalité.

Il est d'ailleurs étonnant que les journalistes algériens et autresqui couvrent le Hirak sont épiers, surveiller, parfois arretés pour 3 fois rien mais que cette équipe de France TV ait eu toute la liberté de realiser son pseudo reportage sans etre inquiété pour le moins du monde. Au final on a des débuts de réponses au vu du resultat.

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Saber a dit :

Akram Belkaid est à coté de la plaque.

Ce pseudo "documentaire" (qui n'a rien d'un documentaire sur le hirak) a eu pour seul effet de discréditer et salir le Hirak à l'interieur meme de l'Algérie et légitimer la propagande anti-Hirak et liberticide du gouvernement actuel.

C'est une réalité.

Il est d'ailleurs étonnant que les journalistes algériens et autresqui couvrent le Hirak sont épiers, surveiller, parfois arretés pour 3 fois rien mais que cette équipe de France TV ait eu toute la liberté de realiser son pseudo reportage sans etre inquiété pour le moins du monde. Au final on a des débuts de réponses au vu du resultat.

Et donc le "gouvernement liberticide d'Algérie" rappelle son ambassadeur pour protester contre la diffusion du reportage qui légitime sa propagande ? Habile.

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 28/05/2020 à 10:12, collectionneur a dit :

Alger n'a pas apprécié la diffusion en France de documentaires sur les mouvements de protestation et rappelle son ambassadeur :

https://www.20minutes.fr/monde/2787767-20200528-algerie-alger-rappelle-ambassadeur-paris-apres-diffusion-documentaires-tele-hirak

Pas étonnant, connaissant la situation et les protagonistes , ça ne pouvait pas se passer sans réaction.

je n'ai regardé que celui sur Public Sénat, mais déjà le contenu du documentaire était largement obsolète il s'arrêtait avant même la tenue de la présidentielle .

Au mieux, la version idéalisée du mouvement Hirak présentée y était largement naïve ou romantique.

La "vision du système" développée était trop largement simpliste pour espérer l’appréhender  : clan Boutef + état major de l'Armée . D'après ce que j'ai pu en comprendre au fil des discussions et lectures, c'est qu'il est bien plus complexe, peut être même multiple,  et bien plus enraciné et profond que ces petits cercles.

Autant le départ de Bouteflika et de son cercle familial était une revendication commune à l'immense majorité des algériens, autant la poursuite de l'Hirak suscite maintenant de très larges doutes , de la lassitude ou même de l'agacement dans la partie "attentiste de la population" . Ces gens ne sont absolument pas représentés dans le reportage, on n'y voit que des militants convaincus et engagés dans une lutte totale contre le système.

Une grande frange de la population n'a pas envie de retourner la table, de se lancer dans une grande aventure. 

L'hirak, au delà de l'absence de leader (qui peut s'expliquer par la peur légitime d'être ciblé par le système), est un mouvement qui n'est pas du tout homogène  (des islamistes "modérés" au féministes ) en terme d'aspiration, de projet, de vision économique  (libéraux/étatiste/"régionaliste" ) : on renverse la table, on fait des constituantes, et ensuite ?

le débat qui a suivi le reportage étaient déjà plus intéressant , cela dit même dans un procès le gouvernement algérien aurait eu droit à un avocat :happy:

Edited by Deconfine82
Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Rufus Shinra a dit :

Et donc le "gouvernement liberticide d'Algérie" rappelle son ambassadeur pour protester contre la diffusion du reportage qui légitime sa propagande ? Habile.

Bien sur, c'est de la manipulation de bas étage. Après avoir autorisé l'objet du tollé il en récupère l'indignation provoquée. Rien de bien compliqué.

 

Edited by Saber
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Saber a dit :

Bien sur, c'est de la manipulation de bas étage. Après avoir autorisé le tollé il récupère l'indignation provoquée.

 

Ils doivent jouer au billard à trois bandes, mais en toute discrétion : c'est appelé le billard français, après tout.

  • Haha 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, ACALIR a dit :

ce qui froissent un peu, c'est peut être, c'est  le traitement un peu particulier de l'Algérie dans les media Français, contrairement aux deux pays voisins, faute de mise à jour d'un logiciel qui date de 1962, (revanche sur l'histoire ) en plus d'une politique étrangère pas très conciliante ou modérée vis à vis de certains conflits.

"L'Indépendance" est loin. 

L'Algérie et la France se connaissent très bien. Les gouvernements des deux états communiquent en permanence et chacun sait où il en est.

Les gesticulations "en surface" sont le jeux naturel "politique" a usage des populations et peut être, a un degré moindre, à usage des pays voisins qui sont aussi familiers

des jeux politiques et dans l'interprétation des gesticulations.

 

Récemment, la compagnie "TOTAL" a renoncé à l'achat d'une concession pétrolière au Ghana. L'achat de cette concession est une partie des possessions de la compagnie Américaine "ANADARKO".

ANADARKO a été racheté par une autre compagnie Américaine du nom de "OCCIDENTAL". Dans l'achat d'ANADARKO, il était convenu que OCCIDENTAL garderait la partie américaine et que la partie Africaine reviendrait à TOTAL.

La prise de possession de la concession Ghanéenne est conditionnée à l'acceptation par l'Algérie que les possessions d'ANADARKO sur le territoire Algérien seraient bien transférées à TOTAL.

Conclusion : l'Algérie semble avoir mis son véto à la transaction concernant son territoire.

Je suppose que les chaines de télévisions françaises ne se sont pas soudainement rappelées de l'Algérie tout a fait par hasard. Nous verrons si les gesticulations spectaculaires du genre rappel d'ambassadeur s'arrêteront a ce niveau

ou si un bras de fer plus virile se manifeste de part et d'autre. 

Edited by capmat
Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,956
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Amoroso
    Newest Member
    Amoroso
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...