Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Recommended Posts

Assaut contre les terroristes: 200 travailleurs algériens se sont échappés et 25 étrangers ont été libérés

Info Algérie1 : Deux cent (200) travailleurs algériens qui se trouvaient dans la base de vie à In Aménas ont pu s’extirper et échapper à leurs ravisseurs il y a 30 minutes. Profitant d’un bombardement d’hélicoptères de l’armée nationale, ces travailleurs ont pu rejoindre la sortie et ont été aussitôt transportés dans des bus et des voitures vers des lieux surs.

Ceux-ci ont déclaré avoir vu des terroristes tués et d’autres blessés. Ils précisent aussi avoir vu des otages étrangers blessés.

Par contre dans le complexe, une attaque de commandos a pu faire libérer 25 otages occidentaux. Plusieurs terroristes ont été abattus.

Pour rappel, ce matin 26 travailleurs algériens et 3 britanniques et une infirmière française ont pu s’échapper des griffes de leurs ravisseurs

Link to comment
Share on other sites

J'espère que l'algérie ne laissera pas ce crime impuni et qu'elle fera payer au centuple la mort de ces innocents et surtout cette attaque en plein coeur du poumon économique algérien.

Qu'est ce que j'aimerai bien voir vos HIND venir nous aider à nettoyer le nord mali.

+ 1

Link to comment
Share on other sites

les FS Algériennes font le maximum et visiblement il y a eu une double intervention (aérienne et terrestre)

J'attends serein le bilan.

personne ne parle de bombe piégée , du coup çà redonne espoir.

apparemment ils ont pas eu le temps de souffler les rebelles.

Link to comment
Share on other sites

opération en cours donc pas de conclusions foireuses.

courages à ceux qui sont en plein dedans.

la peur doit changer de camps, plus de diplomatie: on s'en fou, faut bombarder, attaquer,occuper hors des frontières le terrains de nos ennemis, trop c'est trop.

Link to comment
Share on other sites

apparemment, cette attaque d'intérêt Algérien pourrait être lié à une rupture antérieur à l'ops Française. on voit sur le document suivant, et grâce aux dates qu'il venait d'y avoir un sérieux divorce et se divorce sera surement porteur de nouveaux problèmes pour l'Algérie. La solution ? peut être franchement s'engager en protègent mieux les sites stratégiques , et en donnant la chasse à tout ces groupes touaregs.

http://www.elwatan.com/international/le-groupe-ancar-eddine-grille-a-alger-17-01-2013-199840_112.php

Link to comment
Share on other sites

salut est ce que vous pensez que la prise d otage va changer la donne?

Oui, il faut les traquer partout et les exterminer ainsi que leurs complices !

carte blanche à tous les services secrets pour des opérations de liquidation à grande échelle.

Link to comment
Share on other sites

la peur doit changer de camps, plus de diplomatie: on s'en fou, faut bombarder, attaquer,occuper hors des frontières le terrains de nos ennemis, trop c'est trop.

Ca tombe bien, y en a plein qui mériteraient de prendre vos bombes sur la figure dans le nord du mali ! Ces terroristes cherchent à intimider l'Algérie, la meilleur réponse à faire et de leur rentrer dans le lard >:(

Link to comment
Share on other sites

Source local qui reprends une source mauritanienne :

Selon le site d'information mauritanien Agence Nouakchott Information (ANI), qui s'entretenait avec un des islamistes qui retiennent actuellement des otages sur le site gazier d'In Amenas (Algérie), une trentaine d'otages auraient été tués au cours d'un bombardement du site par l'aviation algérienne.

Le terroriste a affirmé que la katiba (unité combattante) des Moulathamines essayait de transporter les otages à bord de véhicules, mais que l'armée algérienne a tout de suite réagi en bombardant les véhicules, tuant les otages et les ravisseurs.

Le chef de groupe Abou El-Baraa figurerait parmi les morts, d'après l'agence mauritanienne ANI.

La même information a été reprise par la chaîne Al-Jazeera, qui annonce sur Twitter la mort de 35 otages et de 15 ravisseurs

Link to comment
Share on other sites

Source local qui reprends une source mauritanienne :

Selon le site d'information mauritanien Agence Nouakchott Information (ANI), qui s'entretenait avec un des islamistes qui retiennent actuellement des otages sur le site gazier d'In Amenas (Algérie), une trentaine d'otages auraient été tués au cours d'un bombardement du site par l'aviation algérienne.

Le terroriste a affirmé que la katiba (unité combattante) des Moulathamines essayait de transporter les otages à bord de véhicules, mais que l'armée algérienne a tout de suite réagi en bombardant les véhicules, tuant les otages et les ravisseurs.

Le chef de groupe Abou El-Baraa figurerait parmi les morts, d'après l'agence mauritanienne ANI.

La même information a été reprise par la chaîne Al-Jazeera, qui annonce sur Twitter la mort de 35 otages et de 15 ravisseurs

Oui donc la même source que précédemment qui n'est pas confirmée pour le moment.
Link to comment
Share on other sites

Pour le moment on a pas grand chose :

source officielle algérienne

30 otages algériens libérés par l'armée

4 otages étrangers libérés par l'armée

5 otages probablement mort dans le convoi des kidnappeurs qui a essayé de fuir le site a plusieurs reprise.

7 otages seraient encore détenus. 1 français ferait partie des otages libérés. source officielle algérienne.

Link to comment
Share on other sites

Cette pseudo agence mauritanienne n'est qu'un relai médiatique sur lequel s'appuient volontiers ces criminels pour distiller leur propagande nauséabonde. Il est nettement préférable d'attendre le bilan officiel qui sera donné par les autorités à l'issue de l'opération.

Link to comment
Share on other sites

l’Algérie dément officiellement tout bombardement des hélicoptères algeriens sur le site , AQMI tente de metre la pression sur l'algerie en lancent se genre d'info alarmante pour tenter de faire réagir les pays concerné .

The Algerian Foreign Minister has told CNN that reports of a helicopter attack on the compound are "complete fantasy".

http://www.itv.com/news/story/2013-01-16/oil-plant-workers-kidnapped/

Link to comment
Share on other sites

Cette pseudo agence mauritanienne n'est qu'un relai médiatique sur lequel s'appuient volontiers ces criminels pour distiller leur propagande nauséabonde. Il est nettement préférable d'attendre le bilan officiel qui sera donné par les autorités à l'issue de l'opération.

Bonsoir

A l'heure qu'il est, il est trop tot pour connaitre exactement le nombre de victimes.

Je viens d’écouter Mathieu GUIDERE sur France Info ; il a l'air de bien maitriser son sujet.

Pour lui, l'assaut était devenu obligatoire car

il s'agissait de la prise de contrôle du plus important champ gazier d’Algérie et qui était à l’arrêt depuis la veille.

L'intrusion d'individus avec des explosifs sur le site (même mis en ceinture sur les otages) pouvait laisser penser que le site pouvait etre détruit, enflammé. Un risque inacceptable pour l’Algérie.

Le pouvoir militaire, (et régional) a pris comme un affront la prise d'otages..

les revendications (retrait de la France du Mali et libération de 150 affidés à Al Qaeda détenus en Algérie) était impossible

l’Algérie ne négocie pas avec les terros..

Tout ceci rendait l'assaut "obligatoire".

enfin, accessoirement, c'est aussi l'occasion de se débarrasser du borgne et de faire passer un message aux terros : "vos vies ne valent rien ; quoi qu'il en soit, nous ne négocions pas."

Link to comment
Share on other sites

C’est absurde de croire que des hélicoptères algériens bombarderaient les lieux  

Birgit Meriam ManzkeVia Zouhair Ait Mouhoub - ZDF Korrespondent.

L'armée algérienne a utilisé des Mi24 (hélicoptère) pour des "tirs de saturation" , dans le jargon de l'armée cela veut dire que les hélicoptères ont tiré à blanc pour camoufler l'opération au sol. En d'autres termes il n'y a pas eu un bombardement.

Link to comment
Share on other sites

15h00 : Notre correspondante en Algérie, Leila Beratto fait le point sur la situation en direct sur l’antenne de RFI : « La seule chose dont nous sommes sûrs, c’est que les Algériens ont rompu les négociations avec les ravisseurs. En début d’après-midi, l’armée algérienne a bombardé une colonne de véhicules des ravisseurs qui tentaient de s’échapper de In Amenas, c’était la quatrième tentative de fuite des preneurs d’otages. Ils tentaient d’emmener avec eux cinq otages mais ont été repoussés. L’Algérie était d’accord pour négocier avec les ravisseurs à condition que ceux-ci ne touchent pas aux otages, qu'ils les laissent dans la base. Ils pouvaient à cette condition quitter le pays. Mais comme ils ne l’ont pas respectée, les négociations ont été rompues ».

RFI : 600 otages libérés. (Les chiffres sont ce qu'ils sont, on parlait de 400 personnels sur site). 

Link to comment
Share on other sites

<petit rappel  =( : tout le monde est tenu à un minimum de décence sur le forum et y compris surtout sur ce thread. Ca a largement débordé malgré les appels au calme d'un admin et d'un éminent membre. Comme sur l'autre thread (le Mali) considerez que cet avertissement est le dernier avant mesures de retorsion>

Et on va peut etre attendre les bilans officiels avant de parler de fiasco (qui est un mot très connoté malheureusement utilisé à tord et à travers surtout ces derniers jours

Link to comment
Share on other sites

Surtout un complexe pétrolier ...

A mon avis on peut s'attendre a tout....... malheureusement

mais c'est clair que s'ils ont utilisé des hind 24 pour faire de la libération d'otage........no comment.. :O

il faut déja attendre que toutes ces informations soient recoupées entre elles car là il y a un jolie mic mac !

Link to comment
Share on other sites

Surtout un complexe pétrolier ...

L'usine gazière de Tiguentourine, où se déroule une prise d'otages de masse dans le sud-est désertique de l'Algérie, est un site très isolé à 40 km de la ville d'In Amenas, exploité depuis 2006 par le géant pétrolier britannique BP, le norvégien Statoil et la Sonatrach algérienne.

Le complexe industriel emploie au total environ 700 personnes, dont une majorité d'Algériens. La plupart sont des sous-traitants, selon des sources industrielles, même si le nombre exact de personnes présentes sur le site au moment de l'assaut reste incertain.

Environ une vingtaine d'expatriés de BP travaillent sur le site, Statoil ayant quant à lui 17 salariés au moment de l'assaut mercredi, dont 12 sont "affectés" par la prise d'otages.

L'usine de traitement du gaz elle-même a été construite par une coentreprise entre le japonais JGC et Kellogg, Brown and Root, une ex-filiale de l'américain Halliburton, ce qui pourrait expliquer la présence de Japonais et d'Américains parmi les otages.

Centre de quatre gisements de gaz voisins (Tiguentourine, Hassi Farida, Hassi Ouan Abecheu et Ouan Taredert), elle est reliée par trois gazoducs de 110 km de long au réseau de transport gazier algérien.

Comme dans de nombreux gisements pétroliers ou miniers situées dans des régions reculées, l'usine a une "base-vie" pour héberger et nourrir des employés du site, située à 3,7 kilomètres. Celle-ci est gérée par la société française CIS Catering, basée à Marseille.

Link to comment
Share on other sites

Entre l'usine et la base-vie, se trouve également un camp militaire, visible sur les images satellites, dans une zone classée "zone d'exclusion", c'est-à-dire en théorie non accessible sans laissez-passer des autorités algériennes.

Très proche de la frontière libyenne, la zone est particulièrement isolée, en plein désert du Sahara. Son ravitaillement se fait depuis la ville de Hassi Messaoud, à plus de 850 kilomètres de là, selon CIS, avec des provisions pour "15 jours/1 mois", selon l'entreprise.

L'usine traite du gaz dit "humide" (+wet gas+), c'est à dire contenant des condensats liquides semblables au pétrole brut.

L'ensemble du projet mené par BP, Sonatrach et Statoil représente un investissement de près de 2 milliards de dollars, avec une production théorique de 9 milliards de m3 de gaz par an, soit environ 12% de la production algérienne, et 50.000 barils de condensats par jour.

Le site ne doit pas être confondu avec une raffinerie Sonatrach dans les faubourgs d'In Amenas (15.000 habitants).

Link to comment
Share on other sites

  • pascal locked this topic
  • pascal unlocked this topic
Guest
This topic is now closed to further replies.
 Share

  • Member Statistics

    5,806
    Total Members
    1,550
    Most Online
    De Mersuay
    Newest Member
    De Mersuay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...