xav

[LPM] Loi Programmation Militaire

Recommended Posts

Ce mercredi,Bosser et Lanata seront aussi entendus par la commission défense de l'AN. J'me demande s'ils auront des mots aussi "crus" que ceux du Général de Villiers.

Edited by DKTD

Share this post


Link to post
Share on other sites

N'empêche, le champ lexical utilisa par Macron los de son intervention me paraît très "mili" et "par devant". Pas sur du tout qu'il souhaite autre chose qu'une soufflante "à la militaire" et on passe à autre chose.

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, prof.566 a dit :

N'empêche, le champ lexical utilisa par Macron los de son intervention me paraît très "mili" et "par devant". Pas sur du tout qu'il souhaite autre chose qu'une soufflante "à la militaire" et on passe à autre chose.

Lors de l'interview au JDD ce dimanche il aurait dit, "quand un chef d'état major n'est pas d'accord avec le président, on change le chef d'état major"... :rolleyes: Mais, je suis d'accord avec toi sur le côté "mili" de la soufflante. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A priori, il y avait aussi une petite pique contre les indus...... 

http://www.opex360.com/2017/07/16/letonnante-charge-du-president-macron-contre-les-industriels-de-larmement/ 

Je ne peux lui donner tort, exemple des frégates FTI, on n'en  a pas besoin de suite, mais il faut faire tourner les BE de NAVAL GROUP, alors on doit en commander.....

Je comprends du fait de la grosse reduction de cible des FREMM, mais si on avait conserver les 17 frégates, une fois le gros du design validé, ils n'auraient pas eu beaucoup de boulot pour leur BE quand même.

Edited by Born to sail

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, Born to sail a dit :

mais il faut faire tourner les BE de NAVAL GROUP, alors on doit en commander.....

J'ai commencé à regarder en détail le budget. Il y a par exemple quelques dizaines (voir plus) de millions "soutien aux exportations" . Je ne doute pas du besoin de soutenir les exports. Mais, est-ce bien aux Armées de l'abonder sur son budget? Surtout si de l'autre côté on abonde les opérations des armées avec des crédits d'autres ministères... Y a pas à dire, on aime les usines à gaz. :rolleyes: 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, prof.566 a dit :

N'empêche, le champ lexical utilisa par Macron los de son intervention me paraît très "mili" et "par devant". Pas sur du tout qu'il souhaite autre chose qu'une soufflante "à la militaire" et on passe à autre chose.

http://www.bfmtv.com/politique/emmanuel-macron-montre-la-porte-au-general-pierre-de-villiers-1217592.html

Fermez le ban et le reste. On a vu mieux comme entrée en matière et ça n'augure rien de bon pour la suite. Même si oui, le politique a toujours le dernier mot... MAIS il y a une façon de faire. Surtout quand le CEMA n'a fait que répondre aux questions des parlementaires, de manière certes un peu virile m'enfin bon.

il y a 48 minutes, Born to sail a dit :

A priori, il y avait aussi une petite pique contre les indus...... 

http://www.opex360.com/2017/07/16/letonnante-charge-du-president-macron-contre-les-industriels-de-larmement/ 

Je ne peux lui donner tort, exemple des frégates FTI, on n'en  a pas besoin de suite, mais il faut faire tourner les BE de NAVAL GROUP, alors on doit en commander.....

Je comprends du fait de la grosse reduction de cible des FREMM, mais si on avait conserver les 17 frégates, une fois le gros du design validé, ils n'auraient pas eu beaucoup de boulot pour leur BE quand même.

Il compte faire quoi juste ? Demander des ristournes ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Moi je comprends que l'armée ne doit pas avoir besoin d'acheter le dernier véhicule de tel ou tel indus tricolore pour que ça aide à le vendre, le "combat proven" ou "french army proven" ne doit pas être un argument obligatoire, les performances et / ou la qualité / prix du matos doivent être les meilleurs arguments de vente, un exemple le VBHP Arravis.....n'aurait-on pas pu acheter quelque chose sur étagère en Europe ? Le Dingo par exemple.... 

Et est-ce bien nécessaire de chercher a produire que du très technologique, je reviens sur le Defender, ne pourrait pas t'on produire un 4x4 aussi simple et robuste mais avec un moteur d'aujourd'hui, une protection balistique en kit et une meilleure tenue à la route ? pour moi RTD pourrai proposer un véhicule qui en plus s'exporterai. 

ils ont réussi un succès commercial avec le Sherpa Light (développé sur fond propre, si je ne trompe) et l'armée de terre n'était pas la première cliente !!!!

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 19 heures, Ciders a dit :

Il était trop tard à ce moment-là. Le message passé la veille a été trop rude pour qu'une autre option que la démission soit possible. Le CEMA a simplement attendu que le 14 juillet se passe, pour éviter de parasiter l'évènement. Bref. Totalement d'accord sur le capital sympathie, la séquence sous-marins/Percy/Sahel avait été plutôt pas mal pourtant.

Mindef absente des débats. On a plus entendu (un comble) le président de la commission Défense à l'Assemblée. Pas entendu Le Drian non plus.

tout à fait

 

sinon, selon vous, quelle aurait du etre la reaction du PR ?

dire "Ah oui, Monsieur le Chef d'Etat Major, vous avez raison, on ne va pas toucher au budget des armées ??" faire volte face, la girouette et passer quel message aux electeurs qui ont voté pour lui ?

le CEM n'est pas élu. Il exécute les ordres ; s'il n'est pas content, il se casse. et il n'avait pas à monter au creneau ; c'etait à la ministre de le faire.

 

en intervenant publiquement (puisque son avis a été rendu public), le CEM a pris une position intenable ; il peut avoir raison, mais il n'avait pas à commenter comme ça ; SOUBELET l'a payé aussi, son honneteté (apres son intervention devant une commission )..

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 55 minutes, Born to sail a dit :

Et est-ce bien nécessaire de chercher a produire que du très technologique, je reviens sur le Defender, ne pourrait pas t'on produire un 4x4 aussi simple et robuste mais avec un moteur d'aujourd'hui, une protection balistique en kit et une meilleure tenue à la route ? pour moi RTD pourrai proposer un véhicule qui en plus s'exporterai. 

ils ont réussi un succès commercial avec le Sherpa Light (développé sur fond propre, si je ne trompe) et l'armée de terre n'était pas la première cliente !!!!

Très compliqué d'aller sur quelque chose de plus léger que le Sherpa en étant entièrement innovant pour des raisons de coûts et de normes :

- déjà le retrait du catalogue de tous les 4*4 "durs" à la fois par inadéquation aux normes et par manque de demandes civiles

- ensuite quel marché pour un tel engin ? l'ALTV arrive à avoir son petit marché mais c'est parce qu'il est issu d'une base civile largement maîtrisée et donc moins coûteuse

- les candidats 4*4 militarisés abondent, qu'il s’agisse de l'Amarok M, des innombrables Toy et consorts (qui disposent d'un soutien logistique conséquent à l'étranger)

- pas de débouchés sur le marché civil (pour les raisons précédentes)

- enfin quelle place pour l'Everest militarisé dans ce nouveau programme ?

 

Par contre dans d'autres domaines du technologiquement simple peut passer ya qu'a voir le succès du VLRA et de ses dérivés ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 17 heures, Fusilier a dit :

Ceci dit on trouve rarement des spécialistes de la mécanique budgétaire et/ou des amateurs de géopolitique chez "Dédé"

Et pourquoi on ne parlerait pas de LPM et de trajectoire financière dans les bistrots ?? :smile:

https://www.franceinter.fr/emissions/la-marche-de-l-histoire/la-marche-de-l-histoire-12-avril-2017

Edited by ARMEN56

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 9 minutes, ARMEN56 a dit :

Et pourquoi on ne parlerait pas de LPM et de trajectoire financière dans les bistrots 

Tu peux essayer au PMU du coin. Mais, pas pendant les courses :laugh:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, christophe 38 a dit :

tout à fait

sinon, selon vous, quelle aurait du etre la reaction du PR ?

dire "Ah oui, Monsieur le Chef d'Etat Major, vous avez raison, on ne va pas toucher au budget des armées ??" faire volte face, la girouette et passer quel message aux electeurs qui ont voté pour lui ?

le CEM n'est pas élu. Il exécute les ordres ; s'il n'est pas content, il se casse. et il n'avait pas à monter au creneau ; c'etait à la ministre de le faire.

en intervenant publiquement (puisque son avis a été rendu public), le CEM a pris une position intenable ; il peut avoir raison, mais il n'avait pas à commenter comme ça ; SOUBELET l'a payé aussi, son honneteté (apres son intervention devant une commission )..

Il passe devant une commission parlementaire. Il n'avait pas trente-six options non plus : mentir devant la représentation parlementaire eut été du meilleur effet, mais ça n'aurait pas mené à grand chose. Il pouvait aussi faire dans la langue de bois, classique mais toujours efficace. Le CEMA a eu le tort de donner, pour une fois, son point de vue.

Pour le reste, c'est du management de base. Toute la séquence présidentielle a été ratée de bout en bout : casser publiquement son CEMA à la garden-party du 13 et en public, c'est une exécution, pas une remontrance. Ça pouvait et ça devait se gérer autrement : "j'ai bien entendu les arguments qui m'étaient donnés et croyez-bien que je regrette profondément la situation mais nous devons faire face à une situation inconfortable qui mérite des décisions tranchées. Cependant, ce ne sont là que des choix douloureux temporaires sur lesquels nous reviendrons dès que possible, bla-bla-bla". Là, le PR a d'emblée mis son CEMA devant le peloton d'exécution, la tape dans le dos du lendemain ne changeant strictement rien à ça. Et il remet du sel sur la plaie avec son interview du JDD.

Quant à la ministre... monter au créneau ? Elle ne sait même pas ce qu'elle fait là et tu voudrais qu'elle monte au créneau ? C'est une simple exécutrice de la volonté du PR, il n'y a absolument rien à en attendre. Mais alors rien du tout. Ça ne m'étonnerait pas d'ailleurs que les CEM passent directement par Macron à l'avenir. Autant gagner du temps.

Pour le reste, les électeurs avaient entendu parler des 2 % et de la hausse du budget. Ça n'aurait pas été choquant de tenir ces engagements-là.

 

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'un autre côté (et en même temps), si il voulait juste se débarrasser d'un trublion, y aurait il eu avoinée publique? Et visait il uniquement le CEMA?

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, prof.566 a dit :

D'un autre côté (et en même temps), si il voulait juste se débarrasser d'un trublion, y aurait il eu avoinée publique? Et visait il uniquement le CEMA?

Il est possible qu'il ratisse plus large que ça. On le voit pour les industriels dans le JDD et il est plausible que le rappel à l'ordre vise aussi d'autres officiers supérieurs, ou tous en général. Mais le mal est fait : il passe désormais pour avoir une mentalité de petit chef inconséquent alors que jusque-là, il réalisait un sans-faute chez les militaires. A sa décharge, il n'est pas aidé par la Mindef - fantomatique - ou par son porte-parole ou l'autre ministre des Armées dont j'ai oublié le nom (on connaît son rôle finalement ?).  Il va falloir beaucoup de temps pour faire oublier cette séquence, surtout si ça devait continuer au niveau du budget dans les années à venir.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, Fusilier a dit :

Lors de l'interview au JDD ce dimanche il aurait dit, "quand un chef d'état major n'est pas d'accord avec le président, on change le chef d'état major"... :rolleyes: Mais, je suis d'accord avec toi sur le côté "mili" de la soufflante. 

Je met le texte original pour que chacun puisse juger.

http://www.lejdd.fr/politique/macron-sur-le-budget-des-armees-je-dis-ce-que-je-fais-et-je-fais-ce-que-je-dis-3390164

y a des passages étonnants dedans ...
La raison (prétexte?) qu'il avance, serait l'instrumentalisation des CEM par les industriels de l'armement (Complexe militaro industriel? :dry:) pour faire monter les enchères du matos.
Je ne sais pas où il est allé cherché ça.

Citation

"Je suis votre chef." À la veille de passer ensemble les troupes en revue sur les Champs-Élysées, ces quatre mots prononcés en présence du général Pierre de Villiers ont été choisis pour remettre dans le rang le chef d'état-major des armées. En début de semaine, ce dernier avait protesté d'avance contre une amputation annoncée de 850 millions d'euros sur la réserve gelée du ministère des Armées. "La République ne marche pas comme cela, confie brutalement Emmanuel Macron au JDD. Si quelque chose oppose le chef d'état-major des armées au président de la République, le chef d'état-major des armées change."

Le chef de l'État est encore habité par une colère froide. Au fond de lui, il sait que le général Pierre de Villiers n'a fait que son travail en défendant son budget devant la commission de la défense de l'Assemblée nationale. L'écart de langage de l'officier, souhaitant de ne pas être "baisé" par Bercy, l'a probablement ulcéré. Mais ce qu'il n'a pas supporté, c'est de voir le débat déraper, se transformer en foire d'empoigne où l'on fait monter le prix du tapis. Si le général de Gaulle était encore de ce monde, on aurait peut-être entendu dans sa bouche le mot "chienlit".

"L'intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels"

Pour Emmanuel Macron, qui a pu entendre à Gao les combattants évoquer leur manque de matériel ou de logistique, le budget doit être augmenté si l'on veut tenir la promesse de défaire les djihadistes. Il le sera. Mais l'idée selon laquelle la meilleure armée serait forcément la plus riche n'est pas la sienne. Surtout si les lobbies de l'industrie de défense s'en mêlent. Résultat? "Je dis ce que je fais et je fais ce que je dis, ce n'est pas plus compliqué que cela", lâche-t-il sur un ton quasi sarkozyen. "Moi, j'ai des soldats sur des théâtres d'opérations, des gens qui attendent beaucoup, je les respecte, je leur dois la protection : l'intérêt des armées doit primer sur les intérêts industriels."

Sur son compte Facebook, le général de Villiers a disserté vendredi soir sur le thème de la confiance envers le chef : "Personne ne mérite d'être aveuglément suivi. […] La confiance doit être nourrie jour après jour, pour faire naître l'obéissance active, là où l'adhésion l'emporte sur la contrainte." Les deux hommes se retrouveront mercredi lors du conseil restreint de défense hebdomadaire avant de se revoir, cette fois en tête à tête, vendredi, comme l'indique sobrement l'agenda du chef de l'État. Emmanuel Macron rappelle au JDD qu'il a reconduit le général de ­Villiers dans ses fonctions le 1er juillet. "Il a donc toute ma confiance", à condition de "savoir quelle est la chaîne hiérarchique et comment elle fonctionne, dans la République comme dans l'armée".

 

Edited by rogue0

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 26 minutes, rogue0 a dit :

Je met le texte original pour que chacun puisse juger.

http://www.lejdd.fr/politique/macron-sur-le-budget-des-armees-je-dis-ce-que-je-fais-et-je-fais-ce-que-je-dis-3390164

y a des passages étonnants dedans ...
La raison (prétexte?) qu'il avance, serait l'instrumentalisation des CEM par les industriels de l'armement (Complexe militaro industriel? :dry:) pour faire monter les enchères du matos.
Je ne sais pas où il est allé cherché ça.

 

A ton avis tous les petits copains du CEM qui ne finiront jamais 3,4 ou 5 étoiles, ils font quoi quand ils quittent l'armée (en restant en 2ème section)?

Et bien ils vont bosser pour Thales, Nexter, Dassault ou Naval Group, etc.... Et ils y font quoi ? 

Du Lobbying !!!! 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Born to sail a dit :

A ton avis tous les petits copains du CEM qui ne finiront jamais 3,4 ou 5 étoiles, ils font quoi quand ils quittent l'armée (en restant en 2ème section)?

Et bien ils vont bosser pour Thales, Nexter, Dassault ou Naval Group, etc.... Et ils y font quoi ? 

Du Lobbying !!!! 

Le jour où on saura quelles commandes prévues en fin d'année ont été décalées, on aura peut-être le fin mot de ce malheureuse histoire. 

Comme le disait Fusilier, 850M€ de commandes décalées sur 17Mds€ cela ne justifie pas à posteriori une telle envolée du CEMA (d'autant plus que, avec la règle précédente de répartition des surcoût OPEX, Le Mindef aurait de toute façon dû cotiser d'environ 150M€). Après l'annonce du PR de la "refonte" de Sentinelle (sans doute la réduction de l'effectif déployée attendue de longue date,  au moment de la levée de l'état d'urgence ?) et l'annonce du montant du budget 2018 (coupant court à tout risque de sacrifice ou décalage de la promesse d'augmentation du budget alors que la préparation budgétaire 2018 sera sanglante), il n'y a plus vraiment de problème de fond. Surtout quand on compare au début du quinquennat Hollande et ses "plans Z". En étant très optimiste, peut-être que les esprits vont se calmer ?...

Reste le coté personnel et humain, bien sur. Quel dommage si, au final, c'est de ça qu'il s'agit.

Au fait, dans la catégorie f*** de g*** de la part du complexe militaro-industriel, vous avez vu que Serge Dassault avait eu le culot de solliciter publiquement l'investiture LREM pour les sénatoriales ?? Avec toutes ses casseroles ?!?

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 23 minutes, Rivelo a dit :

 

Au fait, dans la catégorie f*** de g*** de la part du complexe militaro-industriel, vous avez vu que Serge Dassault avait eu le culot de solliciter publiquement l'investiture LREM pour les sénatoriales ?? Avec toutes ses casseroles ?!?

Comme quoi l'intelligence d'un père ne se transmet pas forcément au fils !...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Rivelo a dit :

Comme le disait Fusilier, 850M€ de commandes décalées sur 17Mds€ cela ne justifie pas à posteriori une telle envolée du CEMA (d'autant plus que, avec la règle précédente de répartition des surcoût OPEX, Le Mindef aurait de toute façon dû cotiser d'environ 150M€).

C'est ce que je pense, il y a anguille sous roche... Le général est pour les 2% en 2022, ça me parait un sujet d'affrontement beaucoup plus sérieux.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, christophe 38 a dit :

c'etait à la ministre de le faire.

C'est tout le problème, il n'y a pas de ministre pour contrer macron ...

Il y a 4 heures, Rivelo a dit :

Au fait, dans la catégorie f*** de g*** de la part du complexe militaro-industriel, vous avez vu que Serge Dassault avait eu le culot de solliciter publiquement l'investiture LREM pour les sénatoriales ?? Avec toutes ses casseroles ?!?

Non mais quel copieur sérieux, oser faire comme les copains de la politique ! Les militaires ont leurs médailles, les politiques ont leurs casseroles. :rolleyes:

Sinon venant du personnage aucune surprise.

Edited by Arland
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@christophe 38

 

 

Pour la ministre des Armées ... 

http://www.opex360.com/2017/07/14/quand-la-ministre-des-armees-demandait-le-soutien-du-senat-pour-sopposer-aux-coupes-budgetaires/

 

Cette lettre sur la confiance est pour moi explicite ...

http://www.opex360.com/2017/07/16/general-de-villiers-la-confiance-est-une-vertu-vivante-qui-besoin-de-gages/

 

La on ne peut pas penser que s'était juste un coup de Diva énervée de la part du Général étant donné que des députés vont dans le même sens que le Général ...

http://www.opex360.com/2017/07/15/des-deputes-de-la-majorite-se-mettent-en-marche-contre-les-coupes-budgetaires-imposees-aux-armees/

Enfin bref ... 2 ministres des Armées en aussi peu de temps ... 

Moi je pense qu'il y a anguille sous roche ...

Sa ne laisse pas de grande marge quand on a joué sur la confiance ...

Oui on ferme sa gueule et on démissionne m'enfin il est peut-être la le problème , les écrits restent et les paroles s'envolent .

 

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

2 ministres des Armées en aussi peu de temps

A mon avis rien à voir le budget. 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Macron veut un système européen, dans cette optique, pointer le complexe militaro-industriel ne serait pas une belle excuse?

Nos armée coutent cher, c'est la cause des militaires qui sont téléguidés par les industries.....Mais de ce que j'ai vu, Uzbin, c'est un manque de budget et de décision politique....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,445
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RAFMAN
    Newest Member
    RAFMAN
    Joined
  • Forum Statistics

    20,781
    Total Topics
    1,273,660
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries