Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[LPM] Loi Programmation Militaire


xav
 Share

Recommended Posts

La France peut faire des opérations de type Serval. Ensuite dans un conflit plus symétrique, je dirais qu'elle ne peut le faire qu'au sein d'une alliance. Car elle n'a plus les moyens de ses ambitions, malgré quelques armes d'exellent niveau.

Ce que je veux dire; tant que son hypotétique adversaire lui est inférieure, elle peut s'en sortir sinon...  Hé bien, si elle devait se confronter contre une armée du même calibre qu'elle. Je pense qu'il y aurait pas mal de désillusion. Du style: il nous manque vraiment ce type de matériel ou encore on a pas assez de ça.

Bien sure je caricature le trait, mais faut quand même se l'avouer, maintenant je ne vois pas, comment elle pourrait défendre ses intéret outre-mer, si une nation désirerai y jeter son dévolue. D'ailleurs, il n'y a qu'à voir le nombre de navire étranger qui vienne pêcher dans nos ZEEs.

Oui, le livre blanc ne dit pas le contraire, en cas de conflit symétrique nous serions dans une alliance. Mais non pas pour des raisons de moyens mais parce que une menace de tel type pour la France signifierait une menace pour nos alliés. Après le livre blanc et donc le format de force essaye de correspondre à des scénarios probables et à nos moyens notamment économiques. Reste à trouver le pays aussi fort que le notre qui menacerait une puissance nucléaire membre permanent du conseil de sécurité de l'ONU, de l'OTAN et de l'UE. La liste doit être très réduite.
Link to comment
Share on other sites

Oui, le livre blanc ne dit pas le contraire, en cas de conflit symétrique nous serions dans une alliance. Mais non pas pour des raisons de moyens mais parce que une menace de tel type pour la France signifierait une menace pour nos alliés. Après le livre blanc et donc le format de force essaye de correspondre à des scénarios probables et à nos moyens notamment économiques. Reste à trouver le pays aussi fort que le notre qui menacerait une puissance nucléaire membre permanent du conseil de sécurité de l'ONU, de l'OTAN et de l'UE. La liste doit être très réduite.

Il est un peu facile de toujours s'abriter derrière notre "dissuasion nucléaire" ; c'est vraiment une arme de dernier recours qui ne saurait en rien compenser le manque de bateaux (OPV) pour empêcher les incursions de pilleurs de ressources dans nos ZEE, le manque d'hélicos pour l'aéromobilité ou la lutte anti-guérilla sur large zone, le fait de n'avoir qu'un seul PA dispo à mi-temps, le manque de missiles (seulement 150 MDCN commandés) pour assurer une part française significative lors d'une frappe intensive menée en coalition, le non lancement du programme Scorpion alors que la plupart des blindés de l'ADT sont à bout de souffle, etc... 

 

De grâce, arrêter cette naïveté de croire que l'arme nucléaire nous met à l'abris de la plupart des menaces ou dangers potentiels : elle nous met à l'abri d'une invasion massive de tout ou partie de notre territoire national, rien de moins d'accord, mais rien de plus non plus ! ll a bien d'autres manières de menacer un pays que d'envahir franchement son territoire, et pour mériter notre siège permanent au conseil de sécurité de l'ONU il faudrait pouvoir exercer une "dissuasion classique"

Link to comment
Share on other sites

Il est un peu facile de toujours s'abriter derrière notre "dissuasion nucléaire" ; c'est vraiment une arme de dernier recours qui ne saurait en rien compenser le manque de bateaux (OPV) pour empêcher les incursions de pilleurs de ressources dans nos ZEE, le manque d'hélicos pour l'aéromobilité ou la lutte anti-guérilla sur large zone, le fait de n'avoir qu'un seul PA dispo à mi-temps, le manque de missiles (seulement 150 MDCN commandés) pour assurer une part française significative lors d'une frappe intensive menée en coalition, le non lancement du programme Scorpion alors que la plupart des blindés de l'ADT sont à bout de souffle, etc... 

 

De grâce, arrêter cette naïveté de croire que l'arme nucléaire nous met à l'abris de la plupart des menaces ou dangers potentiels : elle nous met à l'abri d'une invasion massive de tout ou partie de notre territoire national, rien de moins d'accord, mais rien de plus non plus ! ll a bien d'autres manières de menacer un pays que d'envahir franchement son territoire, et pour mériter notre siège permanent au conseil de sécurité de l'ONU il faudrait pouvoir exercer une "dissuasion classique"

Non mais ce n'est pas nous qui sommes naïfs , le sujet du fil c'est le livre blanc. Le livre blanc définit les menaces, en découle un modèle de force, en fonction bien entendu de critères économiques. Donc que la France ne puisse combattre un ennemi symétrique qu'en coalition c'est le scénario prévu dans le fameux livre. Donc il ne faut pas s'en étonner. Après que le modèle de force ne corresponde pas aux opinions personnelles de certains c'est un autre problème. Perso je paie déjà assez d'impôts et j'ai pas trop envie de financer 4 PA et 6 corps d'armée à moins de manger des patates toute l'année. Le livre blanc considère d'ailleurs la perte d'indépendance économique (surendettement) comme une menace. Que dirait on si nous étions le Luxembourg, la défense n'est pas la priorité des gouvernants donc surement pas celui des électeurs. Après je trouve que l'on se débrouille pas trop mal, même si les conditions sont difficiles.

Link to comment
Share on other sites

Non mais ce n'est pas nous qui sommes naïfs , le sujet du fil c'est le livre blanc. Le livre blanc définit les menaces, en découle un modèle de force, en fonction bien entendu de critères économiques. Donc que la France ne puisse combattre un ennemi symétrique qu'en coalition c'est le scénario prévu dans le fameux livre. Donc il ne faut pas s'en étonner. Après que le modèle de force ne corresponde pas aux opinions personnelles de certains c'est un autre problème. Perso je paie déjà assez d'impôts et j'ai pas trop envie de financer 4 PA et 6 corps d'armée à moins de manger des patates toute l'année. Le livre blanc considère d'ailleurs la perte d'indépendance économique (surendettement) comme une menace. Que dirait on si nous étions le Luxembourg, la défense n'est pas la priorité des gouvernants donc surement pas celui des électeurs. Après je trouve que l'on se débrouille pas trop mal, même si les conditions sont difficiles.

Qui a demandé ici un "Livre Blanc" et une L.P.M avec un format de 4 PA et 6 corps d'armée ?? ???

Il est facile de travestir les propos de quelqu'un pour lui attribuer une position qu'il n'a jamais eu, il suffisait pourtant de bien lire mon post, et les exemples que j'y donnais, pour voir les lacunes que je critique ...

 

Que l'on n'envisage pas de mener une action de guerre intensive seuls, Ok, c'est une chose contre laquelle je n'ai rien à redire.

 

Ce n'est pas avec mon opinion personnelle que notre modèle d'armée et la L.P.M 2014-2019 ne correspond pas ; plus grave que ça il y a incohérence avec la nécessité de pouvoir préserver au mieux nos intérêts et la vie de nos personnels militaires :

 

Que l'on ne se donne pas les moyens de bien surveiller et policer nos 11 millions de km² de ZEE (programme BATSIMAR réduit dans sa cible et reporté aux calandes grecques, nombre d'ATL II réduits et seulement 15 modernisés ...), que l'on réduise encore le nombre d'hélicos Tigre alors que c'est l'arme des guerres "asymétriques" par excellence, que l'on ne donne pas une défense rapprochée crédible à certaine de nos unités précieuses (BPC qui n'ont toujours que 2 affûts SIMBAD + mitrailleuses manuelles de 12.7mm), ou encore que l'on ne lance toujours pas le programme des VBMR, ce sont là des renoncements scandaleux tandis qu'on continue à multiplier les OPEX en vertu du rôle international que notre pays s'attribue toujours dans ce dernier "Livre Blanc".

 

En outre, tu fais un lien automatique entre hausse du budget Défense et hausse des impôts, voilà un raccourci aussi facile que démagogique : les ressources de l'Etat sont mal réparties et notre lourde fiscalité (critiquée par les instances de l'UE) s'avère tueuse dans l'oeuf de croissance et contre productive en matière de recettes.

Bref, une autre politique économique permettrait d'avoir plus sans que tu sois obligé de "manger des patates toute l'année" ; au contraire elle préserverait mieux notre industrie en général et ferait donc rentrer plus de recettes dans les caisses ...

 

Quand au PA, je fais partie de ceux qui pensent qu'il en fallait deux, ou zéro. Mais là, d'accord, c'est plus une posture personnelle qu'un schéma "objectif" de cohérence entre les ambitions officielles affirmées par le dernier "Livre Blanc" et les moyens dédiés pour les atteindre. 

 

P.S :  avec un déficit qui n'en finit pas de dépasser les 3% (malgré les promesses répétées faites à l'UE), la menace de "perte d'indépendance économique" évoquée par le Livre Blanc 2013 se précise. Pourtant ce ne sera pas faute d'avoir sans cesse réduit la part de la Défense dans notre PIB ; on nous aurait donc menti ?? ^-^

Edited by Bruno
Link to comment
Share on other sites

 

La France peut faire des opérations de type Serval. Ensuite dans un conflit plus symétrique, je dirais qu'elle ne peut le faire qu'au sein d'une alliance. Car elle n'a plus les moyens de ses ambitions, malgré quelques armes d'exellent niveau.

Ce que je veux dire; tant que son hypotétique adversaire lui est inférieure, elle peut s'en sortir sinon...  Hé bien, si elle devait se confronter contre une armée du même calibre qu'elle. Je pense qu'il y aurait pas mal de désillusion. Du style: il nous manque vraiment ce type de matériel ou encore on a pas assez de ça.

Bien sure je caricature le trait, mais faut quand même se l'avouer, maintenant je ne vois pas, comment elle pourrait défendre ses intéret outre-mer, si une nation désirerai y jeter son dévolue. D'ailleurs, il n'y a qu'à voir le nombre de navire étranger qui vienne pêcher dans nos ZEEs.

 

Quand j'ai écrit cela, c'était pour répondre à S37 Berkut.

 

Maintenant concernant le livre blanc, entre les menaces qui y sont décrites et les moyens qui vont être allouer pour les contrer. Je pense qu'il va encore y avoir de sévère désillusions dans les années à venir. Et là c'est un avis personel non objectif.

Link to comment
Share on other sites

Donc il nous est à priori possible de développer notre défense à budget égal, et sans renoncer à financer d'autres ministères j'èspère. C'est déjà une bonne nouvelle, quel parti propose cette nouvelle politique économique?

Il y en a au moins 2 à ma connaissance, ce qui ne veut pas dire que je partage forcément toutes leurs idées. Réponse plus détaillée en MP car je ne voudrais pas être accusé de donner une tournure trop "politique" à ce fil  ^-^ 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

L'armée de terre va devoir dissoudre encore deux régiments, un d'infanterie et un autre d'artillerie, pour atteindre le format prévu par la Loi de programmation militaire 2014-19. Ces mesures, qui devraient être annoncées cet été pour une application à partir de 2015, s'ajoutent aux annonces faites à l'automne sur la dissolution du 110ème régiment d'infanterie (Donaueschingen) et du 4ème régiment de Dragons (Carpiagne).  Le choix des deux régiments n'est pas encore fait, et il relevera in fine d'une décision politique, sur la base de propositions de l'armée de terre.

L'armée de terre espère en rester là, mais redoute toujours d'être contrainte de devoir en supprimer un troisième, en fonction des arbitrages définitifs entre les trois armées...

 

Suite : http://www.lopinion.fr/blog/secret-defense/exclusif-l-armee-terre-devra-encore-dissoudre-deux-regiments-8783

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Le Drian etait bien présent à la réunion samedi matin avec plusieurs ministres , pour trouver les "50 milliards"

Pour sa part, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, estime être d'ores et déjà fixé sur son sort budgétaire. Ses crédits ont donné lieu à une loi de programmation militaire "issue d'un arbitrage du Président après trois conseils de défense", insiste son entourage. Qui rappelle que 23.500 postes doivent être supprimés.

Link to comment
Share on other sites

çà veut dire

"j'ai déjà donné"

 

Mais il faut savoir une chose sur la RGPP et la NAP; les mesures catégorielles destinées à (en partie) combler les pertes de pouvoir d'achat liées à la stagnation du point d'indice des rémunérations depuis 5 ans ont contribué à redistribuer environ 50/60% des gains obtenus notamment par les baisses d'effectifs et ce dans tous les secteurs y compris la Défense.

 

Parmi ces mesures catégorielles (y compris dans la défense) on trouve une accélération de l'avancement.

 

C'est aujourd'hui ce qui est remis en cause par Peillon et c'est particulièrement sensible dans l'Armée où les promotions (notamment les promos retraites) ont fait exploser la masse salariale ...

 

En clair trop de 5 pleins et d'officiers généraux au regard des postes à pourvoir (qui diminuent et pas que dans les Armées; partout on sucre des service donc des postes de commandement) ... tout le monde le sait et pas que dans les Armées

 

Y a plus qu'à ...

Link to comment
Share on other sites

et oui ,on a aussi l'ennemi de l'intérieur avec la caste de généraux ...

Au MinDef comme ailleurs ce n'est qu'aux modestes (sans grade, et petits grades) que l'on demande d'assumer les efforts ; efforts qui leur sont demandés par ceux là même qui seraient censés donner l'exemple d'abord !... 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

 

  • Meeting the white paper’s goals rests on potentially overly optimistic assumptions about program savings, export offsets, and future European defense cooperation.

 

Ils soulignent aussi que la politique de non remplacement et de prolongation du matériel ancien va faire augmenter les coûts de maintenance (déjà +8% en 2013). Effectivement, ce genre de chiffrage budgétaire reprend généralement les coûts des années précédentes et ils doivent faire même de jolies règles de trois avec la diminution du nombre d'équipement ...

 

Ils mettent aussi en valeur le fait qu'une grande partie des économies s'est faite en diminuant entrainement en dessous des niveaux prévus et en le concentrant sur les unités déployés.

 

J'ajoute que la loi de finance rectificative de 2013 met en valeur des dépassements budgétaires importants au niveau de la masse salariale des armées qui n'ont pas réussi à tenir des objectifs très ambitieux.

 

Tout cela pousse à dire que les prochains budgets de la Défense risquent d'être difficile, les coupes n'étant pas terminées.

Link to comment
Share on other sites

  • Meeting the white paper’s goals rests on potentially overly optimistic assumptions about program savings, export offsets, and future European defense cooperation.

 

Ils soulignent aussi que la politique de non remplacement et de prolongation du matériel ancien va faire augmenter les coûts de maintenance (déjà +8% en 2013). Effectivement, ce genre de chiffrage budgétaire reprend généralement les coûts des années précédentes et ils doivent faire même de jolies règles de trois avec la diminution du nombre d'équipement ...

 

Ils mettent aussi en valeur le fait qu'une grande partie des économies s'est faite en diminuant entrainement en dessous des niveaux prévus et en le concentrant sur les unités déployés.

 

J'ajoute que la loi de finance rectificative de 2013 met en valeur des dépassements budgétaires importants au niveau de la masse salariale des armées qui n'ont pas réussi à tenir des objectifs très ambitieux.

 

Tout cela pousse à dire que les prochains budgets de la Défense risquent d'être difficile, les coupes n'étant pas terminées.

 

Il faudrait peut-être que nos chers "politiques" aient enfin le courage de réduire le nombre excessif des officiers supérieurs dans nos armées, y-en a marre de sacrifier l'équipement et de mettre du coup en danger nos soldats envoyés en OPEX pour satisfaire l'égo et acheter la soumission politique totale d'une minorité !    

Edited by Bruno
Link to comment
Share on other sites

Il faudrait peut-être que nos chers "politiques" aient enfin le courage de réduire le nombre excessif des officiers supérieurs dans nos armées, y-en a marre de sacrifier l'équipement et de mettre du coup en danger nos soldats envoyés en OPEX pour satisfaire l'égo et acheter la soumission politique totale d'une minorité !    

 

Cela ne reflète pas la réalité.

La réalité est que les diminutions d'effectifs se font sans licenciement dans la fonction publique mais en attendant les départs normaux et en diminuant les embauches de remplacement.

Hors dans l'armée, il y a de très grandes différence de durée des carrières militaires entre le bas de l'échelle et le haut de l'échelle.

Il faut donc beaucoup de temps pour rééquilibrer les effectifs sur l'échelle des grades sans pour autant cesser complètement les recrutements d'officiers et leur avancement.

Comme la grande décrue des effectifs a commencé à la fin de la guerre froide c'est à dire il y a 25 ans, ce qui est aussi long qu'une carrière complète d'officiers, on comprend bien que l'équilibrage est loin d'être ré-éffectué et prendra encore beaucoup de temps.

Link to comment
Share on other sites

Dans la Tribune :

"Economies budgétaires: le ministre de la Défense passe son tour

07h07 17/02/2014 | Michel Cabirol

Jean-Yves Le Drian a expliqué lors du deuxième conseil stratégique de la dépense publique, que le temps des économies au ministère de la Défense était révolu. En douze ans, l'Hôtel de Brienne va faire partir près de 80.000 militaires.

C'est non... Lors du deuxième conseil stratégique de la dépense publique, auquel ont participé Jean-Marc Ayrault et plusieurs ministres sous la présidence de François Hollande, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, invité à s'exprimer sur de nouvelles économies de l'Hôtel de Brienne, a expliqué que son ministère ne participerait pas aux futures économies, selon nos informations. A la grande fureur des autres ministres présents et qui ont pour objectif de réaliser "au minimum" 50 milliards d'économies d'ici à la fin du quinquennat en 2017. Aux autres de faire aussi bien que le ministère de la Défense."

Link to comment
Share on other sites

On pari que la défense DEVRA encore participer à réduire la voilure. Vous verrez que le fameux plan Z serra finalement atteint.

Je n'osais pas faire ce commentaire en apposant l'article de la Tribune !

Je crains qu'au fur et à mesure des tours de table et de la difficulté à trouver à économiser 50 milliards , la Défense ne puisse plus passer son tour...

Surtout que Bercy a aussi l'arme des crédits bloqués et vérouillés par précaution ...

Link to comment
Share on other sites

On pari que la défense DEVRA encore participer à réduire la voilure. Vous verrez que le fameux plan Z serra finalement atteint.

Je parie pour la même chose. Si Le Drian arrivait à préserver son budget ce serait un miracle.

Edited by Jojo67
Link to comment
Share on other sites

Je n'osais pas faire ce commentaire en apposant l'article de la Tribune !

Je crains qu'au fur et à mesure des tours de table et de la difficulté à trouver à économiser 50 milliards , la Défense ne puisse plus passer son tour...

Surtout que Bercy a aussi l'arme des crédits bloqués et vérouillés par précaution ...

Pourtant c'est bien surtout aux autres Ministères, plutôt épargnés par la fameuse "rigueur" jusqu'ici de faire des efforts de réorganisation/rationnalisation.

Il appartiendra à J.Y Le Drian, maintenant qu'il a fait cette déclaration selon laquelle le MinDef n'aura pas encore à trinquer, de montrer qu'il  est un homme d'honneur et de conviction et pas un énième politicard carriériste qui avale toutes les couleuvres pour garder sa place : si le PDLR fait encore preuve de faiblesse et trahit sa parole et bien qu'il démissionne et fasse connaître publiquement aux français qu'on est en train de saborder leur Défense pour des intérêts à court terme.

 

Entendons nous bien : il s'agira juste pour lui d'un moyen de pression sur le chef suprême des armées, on sait tous que la plupart des français sont inconscients des enjeux géo-stratégiques, par contre notre PDLR qui est à moins de 20% dans les sondages n'a surement pas besoin qu'un ministre relativement connu et populaire (surtout en Bretagne) claque la porte et fasse connaître son désaccord avec sa politique !   

Link to comment
Share on other sites

Je ne pense pas que cela se joue avec une telle emphase de comportement.

Surtout qu'il y a des relations anciennes d'amitié en FH et JYLD.

Ensuite, comme disait un de mes maîtres, les faits réels sont têtus !

Donc à moins que se mette en place une politique internationale de lutte contre l'optimisation fiscale ... les 50M€ seront durs à trouver !

Après partir en claquant la porte est aussi un moyen de laisser un moins bon et moins motivé à la place ...

Link to comment
Share on other sites

Cela ne reflète pas la réalité.

La réalité est que les diminutions d'effectifs se font sans licenciement dans la fonction publique mais en attendant les départs normaux et en diminuant les embauches de remplacement.

Hors dans l'armée, il y a de très grandes différence de durée des carrières militaires entre le bas de l'échelle et le haut de l'échelle.

Il faut donc beaucoup de temps pour rééquilibrer les effectifs sur l'échelle des grades sans pour autant cesser complètement les recrutements d'officiers et leur avancement.

Comme la grande décrue des effectifs a commencé à la fin de la guerre froide c'est à dire il y a 25 ans, ce qui est aussi long qu'une carrière complète d'officiers, on comprend bien que l'équilibrage est loin d'être ré-éffectué et prendra encore beaucoup de temps.

effectivement ,il y a de très grande différence de durée de carrières militaires entre le bas de l'échelle et le haut de l'échelle .

 

sauf que je remarque quand même que les cursus des officiers reste quand même moins touché ,les seuls qui partent avant sont ceux qui sont dégoûté par le système ...

 

chez les militaires du rang ,sous/off il y a des niveaux à passé sans certitude d'allé plus loin ...

 

d'un autres côté  il y a plus d'opportunité de monté dans la hiérarchie ,passé de MDR à sous/off voir officier .

 

normalement s'est sur sa qu'on devrait compté en terme d'évolution de la pyramide ,avec un quota plus bas d'off à Saint-cyr .

 

soit on part du principe qu'une bonne partie des officiers à saint-cyr ne fera qu'une carrière courte ,sans pistes aux étoiles à la fin .

 

les options carrière courte  devraient aussi faire parti des aléas de carrière chez les officiers de saint-cyr à moins qu'on réduisent les postes .

 

moi je perçois sa comme sa ...

 

je pense même qu'on pourrait revoir l'organisation grade/fonction entre MDR et sous/Off et Off  .

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...