Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armée de Terre polonaise


Recommended Posts

Le 14/10/2018 à 22:40, fanaPHIB a dit :

Bonjour,

Merci Lunch Time pour avoir présenté la section d'infanterie sur Rosomak dans le fil de discussion "penser l'organisation de la section d'infanterie".

A quand une présentation des bataillons d'infanterie, reconnaissance, génie et des JW AGAT et NIL?

Merci d'avance

Je rappelle les différences:

Le système français est : Régiment > Compagnie > Section > Groupe > Équipe.

Le système polonais est: Bataillon>Compagnie>Peloton> Équipe> Section.

 

Bataillon d'infanterie motorisé:

• Commandement et état-major: groupe de commandant, TZKOP (équipe de contrôle aérien), TOC (tactical operations center), état-major

• Équipe de commandement: peloton de commandement (2 x Rosomak), peloton de protection et de régulation du trafic, peloton de reconnaissance (4 x Rosomak), équipe de snipers, équipe de sécurité.

• 4 x Compagnie motorisé: 2 x équipage du véhicule de commandement (Rosomak), 3 x peloton motorisé (4 x Rosomak), équipe de sécurité, groupe d'évacuation (WZT-2).

•Compagnie d’appui: équipe de commandement, 2 x peloton de mortiers (3 x M98 ou M120), peloton antichars (6 x Spike-LR), équipe de sécurité

• Compagnie  logistique: équipage de véhicule de commandement, peloton d’approvisionnement, peloton de réparation, équipe de sécurité

• Équipe de sécurité médicale: 4 x groupe d'évacuation médicale (Rosomak MED)

 

Les mortiers transportés par des camions dans la compagnie d’appui sont remplacés par 8 mortiers  automoteur 120mm RAK avec 4 véhicules de commandement d'artillerie (Rosomak AWD ). Il manque encore 4 véhicules de reconnaissance.  Dans chaque peloton de combat, deux véhicules auront une tourelle intégrée aux missiles Spike. Char de dépannage WZT-2 sera remplacé par un véhicule d'évacuation CKPEiRT sur le châssis Scania ou Tatra 8x8.

 

Régiment de reconnaissance:

• 3 x Compagnie reconnaissance long-distance (paras)

• 3 x Compagnie reconnaissance

• Compagnie  logistique

• Compagnie  de commandement

Le nom  “Régiment” est réservé aux petites unités de l'armée dotées d'une grande autonomie comme reconnaissance ou  genie.

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Bataillon aéroporté

• Commandement et état-major: TOC (tactical operations center), état-major

• Compagnie de commandement: peloton de commandement, peloton de reconnaissance (avec radar MSTAR), peloton de sapeurs, peloton anti-aérien, peloton de sécurité, équipe de sécurité

• 3 x Compagnie d’assaut: commandement, 3 x peloton d’assaut (2 x mortier Antos), peloton antichar (6 x Spike-LR), section de tireurs d’élite, équipe de transport

• Compagnie de mortiers: commandement, 3 x peloton de mortiers (9x M98), équipe de sécurité

• Compagnie  logistique: commandement, peloton d’approvisionnement, peloton de réparation, équipe de sécurité

• Groupement de sécurité médicale: 4 x groupe d'évacuation médicale

 

  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Le 14/10/2018 à 22:40, fanaPHIB a dit :

 

 A quand une présentation des JW AGAT et NIL?

 

Officiellement, l’effectif exact et l’organisation de forces spéciales n'est pas connu, mais on peut trouver des informations dans la presse.

Après la réforme de 2007, toutes les forces spéciales ont un commandement conjoint DWS. L'unité Nil est responsable de la logistique et de “Intelligence Support Activity”. Malheureusement, je ne connais pas sa structure.

Commandement des forces spéciales (DWS): Grom, JWK (Unite Militaire de Commandos), Agat, Formoza, Nil, 7 Escadron d'opérations spéciales (hélicoptères Mi-17)

AGAT est la plus jeune unité spéciale. Il doit sécuriser la zone d'opération avec des armes lourdes. Tel est l'équivalent des Rangers américains. JW AGAT devait compter, selon des informations non officielles, environ un demi-millier de soldats, dont trois groupement d'assaut. Il est probablement organisé de la même manière que JWK.

 

JWK (Unite Militaire de Commandos):

• Commandement et état-major

• 3x groupement d'assaut (A, B, C). Chacun se compose de 5 pelotons avec 3 sections de 6 commandos.  Chaque section peut être renforcée avec une paire de tireurs d’élite.

• Support logistique et technique, sécurité médicale, etc.

 

NIL

groupement d'assaut A de JWK en Afghanistan.

JWK assault

GROM se prépare pour EURO 2012

AGAT avec les véhicules M-ATV et les armes collectives

 

  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
Il y a 18 heures, kalligator a dit :

Ont-ils renforcé la nuque de tourelle qui semble être le point faible mortel de ce tank ?

Je pense que le front était une priorité. Cependant, la tourelle sera bien protégée.  Le niveau plus élevé que Leopard 2A5.  La solution a été préparée par une entreprise allemande IBD Deisenroth Engineering.  Malheureusement, le châssis reste sans armure supplémentaire. Avec un poids plus lourd, il serait nécessaire de remplacer la suspension et il n'y a pas d'argent pour cela.

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
  • 2 weeks later...
Le 04/01/2019 à 15:07, kalligator a dit :

Grillages anti rpg, blindage réactif, blindage plus épais comme sur le MBT révolution ?   Il faut absolument faire quelque chose sinon leur destin sera comme celui des turc  un missile/roquette et paf plus de char

- Dans un conflit régulier, la tourelle est attaquée le plus souvent.  Près de 250 léopards polonais pendant la guerre feront partie de la 1ère Panzerdivision de Bundeswehr, ils sont donc prévus pour combattre dans une grande formation blindée.

-La plupart des 2A4 sont des dons allemands, produits en 1985. Un canon, tous les systèmes d'observation et de communication, etc. doit être remplacé. Il fout inclure des éléments polonais: caméras thermiques, mitrailleuses, système de communication interne. L'échange de canons capables de tirer des munitions modernes était particulièrement nécessaire. Les chars polonais T-72 et PT-91 ont une cassette pour munitions de 680mm (dans le char russet-90A c’est 740 mm). Dans un tel obus, le pénétrateur est trop court pour percer le blindage du char moderne. L'intégration de tout cela dans une tourelle est beaucoup plus compliquée et plus coûteuse que l'armure supplémentaire de châssis.  En cas de crise, l'industrie polonaise est en mesure de préparer une protection supplémentaire du châssis, même sans l'aide des Allemands.

- Une limite de poids de chars de 60 tonnes est également requise pour la mobilité sur le champ de bataille. La plupart des infrastructures routières (notamment des ponts) dans l'est de la Pologne ne conviennent pas aux véhicules plus lourds.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Les améliorations dont tu parles sont très bien mais la vulnérabilité des chargeurs de nuque en particulier  celui du Léopard devrait être le problème no 1 à traiter. Je suis d'ailleurs très étonné que cette vulnérabilité révélée en Syrie  n'aie pas plus agité les tankistes...Comme quoi il faut trops souvent attendre un gros boum voire une petite défaite pour réagir.

Link to post
Share on other sites
Le 19/01/2019 à 13:13, kalligator a dit :

Les améliorations dont tu parles sont très bien mais la vulnérabilité des chargeurs de nuque en particulier  celui du Léopard devrait être le problème no 1 à traiter. Je suis d'ailleurs très étonné que cette vulnérabilité révélée en Syrie  n'aie pas plus agité les tankistes...Comme quoi il faut trops souvent attendre un gros boum voire une petite défaite pour réagir.

Il semble que les Turcs ont commis de nombreuses erreurs en Syrie. Le char ne peut pas se battre sans l'appui de l'infanterie, en particulier dans les zones urbaines.

Les nouveaux missiles antichar c’est une grave menace. La solution ne sera pas un blindage supplémentaire, mais plutôt des systèmes  de brouillage.

Les cinq premiers leopards 2PL seront utilisés pour les tests. Quelles seront les conclusions et la configuration finale, nous verrons.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Le 31/01/2019 à 12:23, Bechar06 a dit :

 

il serait peut-être bienvenu que LunchTime nous fasse un tableau des coopérations et achats ou ventes d'armements de la POLOGNE avec d'autres pays européens pour en avoir une idée globale ( ici ou ailleurs :  Général / Economie et Défense)

 

264 avec 3675 missiles Spike antichars israélienne. (sous licence)

120- AHS Krab Obusier britannique et le châssis coréen. (sous licence)

150-Humvee donné et acheté en particulier pour OPEX. Maintenant pour les para et la reco.

720-AMV Patria (Rosomak) la moitié avec tourelle Hitfist italien. (sous licence)

250-Leopard 2 et tous les véhicules accompagnants. Les unités polonaises sont organisées comme des unités allemandes.

 

48-F-16 américain

5-C-130 américain (donné pour OPEX)

16-C-295 espagnol

16- M-346 italien

  • Like 2
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
  • 4 weeks later...
  • 10 months later...
  • 1 month later...
  • 6 months later...
  • 4 weeks later...
il y a 48 minutes, Kiriyama a dit :

Vraiment impressionnante l'industrie polonaise de défense, même pour faire des véhicules lourds ! 

Apparemment beaucoup + de gadoue et de flotte par là-bas que du côté de nos théâtres français d'opération ( dur en métropole, sable  en OPEX  ) 

Mis c'est vrai que la Pologne se manifeste pas mal sur le plan "armements terrestres" : 

Peut-être que @LunchTime pourrait nous faire une synthèse de ce qui se réalise ou se planifie en Pologne comme armements terrestres ? 

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Et les PT-91, que deviennent-ils ? 

Un petit article sur lui, en service en Malaisie.

En résumé

  • Commandés en 2003, mais entrée en service en 2010 après des soucis de production.
  • Certaines voix avaient suggéré d'acheter des chars russes, et non des chars fabriqués dans un pays qui en a repris la fabrication à son compte. Mais à l'époque on expliquait déjà que les Russes avaient du mal à fournir des pièces détachées aux clients. L'Indonésie, l'Inde et le Vietnam sont des exemples cités.
  • Lors de son achat, le PT-91M surclassait tous les chars du sud-est asiatique (M60 thaïlandais, T-62 vietnamiens...). 
  • Néanmoins, les Malaisiens ont semble-t-il eu des soucis pour obtenir des pièces de rechange, car certains composants du chars sont fabriqués par des entreprises occidentales et fournis à Bumar Łabędy
  • La durée de vie du PT-91M sera annoncée longue, car de nombreux fabricants dans le monde fabriquent des pièces pour les chars "soviétiques".
  • Le PT-91M était le meilleur rapport qualité/prix possible.
  • L'un des avantages du PT-91M était sa faible masse au sol pour un char lourd, idéale pour le terrain malaisien. Il est aussi capable de traverser facilement les nombreux cours d'eau qui parsèment la Malaisie. Le PT-91M est aussi un char facilement projetable, ce qui a été déterminant dans son achat.
  • L'achat de ces chars s'explique par les tensions avec les pays voisins, que la Malaisie a souvent affrontés.
  • A noter que des rumeurs faisaient état de l'intérêt des Malaisiens pour le PT-16. 
  • Les Malaisiens chercheraient à se doter d'un deuxième bataillon blindé et à moderniser les PT-91M en service. Un système de guerre "réseaucentré" est recherché.
  • Les problèmes budgétaires freinent ces projets.
  • L'ancien chef de l'armée, le général Raja Affandi, avait expliqué que la Malaisie aurait acheté des PT-91M supplémentaires si les Polonais avaient ajouté des améliorations.
  • Parmi les nouveaux chars qui intéresseraient la Malaisie, il y a le T-90MS russe, le T-84M Oplot ukrainien et l'Altay turc. 
  • L'achat de nouveau PT-91M peut être compromis par le fait que les rivaux de la Malaisie dispose désormais de chars plus performants que le polonais. 
Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...
Le 25/11/2020 à 18:12, Kiriyama a dit :

Et les PT-91, que deviennent-ils ? 

Un petit article sur lui, en service en Malaisie.

Le concept initial du char de combat principal polonais de nouvelle génération, après les véhicules T-72M1, a été développé au OBRUM en 1988.

Le PT-91 "Twardy" devait être la première étape de la modernisation du T-72 (le suivant PT-94 et aussi le PT-97) menant au développement du char de 3e generation appelé Goryl (Gorille) Plus tard, le nom du programme a été changé en "Anders".

Ainsi, le PT-91 polonais est l'ancien T-72 avec l'armure réactive ERAWA et le nouveau système de contrôle de tir DRAWA (créé en 1988, mais était équipé de caméras thermiques israéliennes El-Op).

L'armée polonaise a reçu 232 PT-91 (livrés en 1994-2002, dont environ 90 machines entièrement nouvelles). Plus de 60% des chars ont été rénovées et reçu des caméras thermiques polonaises KLW-1 de PCO. Malheureusement, aucune MLU n'a été mise en œuvre, malgré les propositions de l'industrie.

Le PT-91"Pendekar", en revanche, était le T-72 le plus moderne en 2003, car il avait de nombreux systèmes occidentaux intégrés, avec des paramètres inaccessibles pour l'industrie soviétique.

Par exemple le système de stabilisation 2E28 du T-72M1 a été installé dans le PT-91 polonais. À la distance de 1600 m en mouvement et vers la cible en mouvement, la stabilisation du 2E28 assure une chance de toucher environ 30%, dans le malais PT-91 EPS Albatros et SAVAN15 il fournit déjà plus de 80% des chances. Et l'ancien WNA H22 de Leopard 2A4 - plus de 86% dans les mêmes conditions.

dae3f32a89d49bfdmed.jpg

Une vision d'un Gorille

 

Edited by LunchTime
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Le 13/12/2020 à 13:49, Kiriyama a dit :

Un grand merci !

Mais pourquoi la Pologne n'a pas été jusqu'au Gorille

C'était pour plusieurs raisons. La Pologne sortait d'une crise grave et les dépenses militaires ne semblaient pas être une priorité. En aidant les Américains en Irak, elle a perdu des marchés au Moyen-Orient. Tout l'effort de l'administration consistait à sauver l'industrie civile et à trouver ses partenaires dans les pays occidentaux.

En 2002 les Leopard 2A4 donnés par les Allemands ont permis de disposer du minimum de chars en standard OTAN requis par l'alliance.

L’engagement sérieuse en Irak depuis 2003 a transformé le caractère de l'armée en plus expéditionnaire et la cavalerie blindée n'avait aucune chance de nouveaux véhicules.

Pendant ce temps, l'industrie polonaise a perdu la capacité de produire de nombreux composants, par exemple des moteurs, et il est impossible de revenir aux anciennes conceptions.

 

“Goryl” devait être développé en parallèle avec le nouveau véhicule de combat d'infanterie “BWP 2000” et l'artillerie anti-aérienne “Loara” et plusieurs autres véhicules, et avoir des parties de composants communs avec eux (tels que des systèmes d'alerte au rayonnement laser et des lance-grenades fumigènes, des sous-systèmes de modules de contrôle de tir, des systèmes de stabilisation et systèmes de navigation, de protection contre les incendies et les explosions). Le gorille devait s'appuyer sur l'expérience et les technologies (telles que le blindage multicouche, la conception de la coque et le système de propulsion) développées et testées aux niveaux ultérieurs de modernisation des chars T-72.

À propos des chars en Pologne du T-72 au projet WWO Gepard:

http://www.nowastrategia.org.pl/woz-wsparcia-bezposredniego-gepard/

  • Like 1
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,559
    Total Members
    1,550
    Most Online
    b52.
    Newest Member
    b52.
    Joined
  • Forum Statistics

    21,129
    Total Topics
    1,386,329
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...