Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armée de Terre polonaise


Serge
 Share

Recommended Posts

Thales numérise l’entrainement tactique au combat de l’Armée de Terre polonaise

Citation

Thales a signé le 11 juin 2021 un contrat pour fournir aux forces terrestres polonaises 5 systèmes d’entraînement tactique, « Combat Staff Trainer », répartis dans tout le pays. C’est la première fois que les forces polonaises acquièrent une solution d’entraînement tactique digital. Ce système de simulation basé sur ordinateur permet la réalisation d’exercices d’entrainement collectif dans un environnement virtuel et totalement cybersécurisé, représentatif des théâtres d’opération rencontrés par les forces polonaises.

Aujourd’hui et quel que soit le théâtre d’opération, chaque échelon de la chaîne de commandement doit être en mesure d’analyser des données complexes provenant de différentes sources et prendre des décisions critiques et rapides lors des conflits à haute intensité. La solution « Combat Staff Trainer » a été développée pour ajuster la préparation tactique des missions dans un environnement très représentatif pour le soldat.

Le contrôle du scénario d’entraînement et des entités virtuelles participant à la mission est supporté par un logiciel d’Intelligence Artificielle (CGF – Computed Generated Forces). La solution inclut également une suite logicielle pour la préparation, le suivi et le débriefing des exercices d’entraînement. Ce CGF modélise finement le comportement des vecteurs terrestres, en tenant compte de éléments de terrain et de la situation tactique perçue. Des bases de données 2D et 3D du théâtre d’opération permettront la construction de scénarios en zones ouvertes et urbaines s’appuyant sur une variété de zones géographiques (montagneuse, désertique, côtière, etc.) et offriront une immersion totale aux entrainés.

Le Combat Staff Trainer est un système éprouvé, déjà en service au sein de l’armée de Terre française. Afin de répondre au mieux aux besoins des forces terrestres polonaises, il sera modernisé et ses fonctionnalités étendues : toute la chaine de commandement, du soldat au chef de bataillon, peut désormais participer aux entrainements. L’expérience des entrainés est rendue encore plus immersive grâce à la modélisation 3D des systèmes d’armes polonais. Livré à 5 régiments des forces terrestres polonaises, chaque système pourra entrainer jusqu’à 38 élèves simultanément.

Développé en France, l’ensemble des 5 systèmes sera progressivement livré d’ici 2 ans. Il sera déployé et soutenu par Thales Pologne au plus près des utilisateurs.

https://theatrum-belli.com/thales-numerise-lentrainement-tactique-au-combat-de-larmee-de-terre-polonaise/

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Le 12/07/2021 à 09:58, Bon Plan a dit :

On ne peut pas dire, une fois de plus, que la carte européenne ait été jouée. En l'occurrence, on aurait pu imaginer, du moins pour les non connaisseurs du dossier que je suis, que le pays aurait pu reprendre un lot de Leopard 2. Mais on connaît le refrain : les USA sont un allié bien plus sûr face aux menaces russes.

  • Like 1
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Skw a dit :

On ne peut pas dire, une fois de plus, que la carte européenne ait été jouée. En l'occurrence, on aurait pu imaginer, du moins pour les non connaisseurs du dossier que je suis, que le pays aurait pu reprendre un lot de Leopard 2. Mais on connaît le refrain : les USA sont un allié bien plus sûr face aux menaces russes.

Ca met aussi en perspective la place qu'il faudra ou pas faire aux polonais dans le futur MBT....

Ces polonais a qui on a donné des dizaines et des dizaines milliards pour faciliter leur intégration européenne le rendent bien bien mal....  Ce sont des parasites de l'UE.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Maintenant, c'est officiel :

Citation

 Nous avons de très bonnes nouvelles. Notre armée dans peu de temps, les premières livraisons l'année prochaine, s'enrichira d'un grand nombre des plus modernes au monde en ce moment - car il s'agit de la dernière version qui n'entre au service que de l'armée américaine - les chars Abrams "- a déclaré le vice-Premier ministre de la Sécurité Jarosław Kaczynski. Le ministère de la Défense nationale a annoncé l'achat par la Pologne de 250 chars M1A2 ABRAMS SEPv3 à la pointe de la technologie.

https://wpolityce.pl/polityka/558592-polska-armia-wzbogaci-sie-o-nowoczesne-czolgi-abrams

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, mudrets a dit :

Ils ont prévu les milliers de camions citernes pour les approvisionner? Parce que pour arriver jusque devant Moscou, c'est pas gagné ! :rolleyes:

3.750.000 l, sans sur place et sans pertes, on sait depuis la Wehrmacht qu'on rentre comme dans du beurre.

A peine 170 chargements complets de Scania CaRaPACE. Du gâteau !

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 13/07/2021 à 14:29, Bon Plan a dit :

Ca met aussi en perspective la place qu'il faudra ou pas faire aux polonais dans le futur MBT....

Ces polonais a qui on a donné des dizaines et des dizaines milliards pour faciliter leur intégration européenne le rendent bien bien mal....  Ce sont des parasites de l'UE.

Ils ont joué leur rôle lors de leur intégration dans l'UE :

  • Fournir de la main-d’œuvre bon marché et plutôt qualifiée ;
  • Enfoncer un pieu dans le flanc ouest de la Russie.

Le problème est que les choses n'ont pas été pensées plus loin.

  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Zalmox a dit :

plus de 70 tonnes la bête.  Quand même.

Je note que dans le cas de l'Allemagne avec le P8 ou ici la Pologne, la décision pour acheter du matos américain va TRES vite....   alors que les achats européens trainent, trainent....

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Au fait, qu'est-ce qui est prévu pour les chars lourds polonais ?

Est-ce que la Pologne va conserver trois types de chars (PT-91, Leo 2 et Abrams), ou bien les Twardy vont être retirés du service ?

Sinon, encore un reportage sur le célèbre Wojtek. A la fin, il y a des photos de lui "à la retraite" dans un zoo.

Je n'en avais encore jamais vu.

 

Link to comment
Share on other sites

Le 28/08/2021 à 16:16, Kiriyama a dit :

Au fait, qu'est-ce qui est prévu pour les chars lourds polonais ?

Je pense que personne ne le sait. :)

-----------

https://naforum.zapodaj.net/3afc058f89b4.jpg.html

“Huta Stalowa Wola (HSW) présentera une nouvelle version du mortier automoteur à chenilles M120G Rak 120-mm sur un châssis léger à chenilles (LPG) modifié.

Dans la nouvelle version du châssis LPG, la suspension a été remplacée par  hydropneumatiques, des rouleaux de support ont été utilisés et le nombre de roues a été réduit de 14 à 12. La structure du plancher a également été modifiée - HSW a abandonné l'utilisation de la partie inférieure du châssis. corps du châssis de l'obusier automoteur de 122 mm 2S1 Gwozdika (Goździk; dans le code OTAN M1974) et a fabriqué une nouvelle structure à partir de zéro, ce qui permet d'augmenter le niveau de protection contre les mines.

Le changement le plus visible est la référence à l'apparence du corps de mortier avec la conception du prototype du nouveau véhicule de combat d'infanterie (NBPWP) Borsuk.”

https://milmag.pl/mspo-2021-nowy-gasienicowy-m120g-rak/

 

Edited by LunchTime
  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

On 7/15/2021 at 2:26 PM, Bon Plan said:

F35 + Patriot en Suisse,

P8 en Allemagne

Abrams en Pologne.

 

USA : 4 - Europe 0    sur terrain européen en plus.  Tout va très bien.

Un peu en retard mais tu es très négatif sur le sujet. La Pologne achète des Abrams mais de l'autre côté, c'est Rafale en Croatie et Grèce, Leopard 2 et Lynx en Hongrie, MMP en Suède, Patria 6x6 en Lettonie et Estonie, et en Grèce, les 3 favoris déclarés sont néerlandais, italiens et français.

Edited by mehari
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 05/09/2021 à 10:54, Kiriyama a dit :

Mais les décideurs militaires et politiques ont quand même réfléchi à long terme avant d'acheter les chars Abrams ?

Il est vraiment difficile de dire quelle a été la réflexion à long terme des personnes au pouvoir.

Selon les rumeurs, les négociations duraient déjà depuis deux ans. Mais officiellement, le programme de sélection d'un nouveau char n'a pas commencé. Donc un autre achat sans aucune procédure (comme le F-35).

Les officiers proches du gouvernement sont enthousiastes, ceux qui ont quitté l'armée après un conflit avec le ministre de la Défense ne sont pas.

Il faut dire que la plupart des chars polonais ont été construits dans les années ‘80 (également ex-allemands), donc ni le service, ni le processus de rénovation est facile et pas cher.

Le général B. Samol, évoquant le projet d'acquisition de chars Abrams pour l'armée polonaise:

https://www.defence24.pl/gen-samol-liczba-czolgow-powinna-byc-znaczaco-zwiekszona-wywiad

Citation

“Je crois que l'acquisition de chars très modernes est sans aucun doute nécessaire par nos forces armées. Cela augmentera considérablement leurs capacités opérationnelles en cas de nécessité de mener une opération de défense stratégique sur le territoire polonais. En achetant la dernière version d'Abrams, vous pourrez augmenter rapidement les capacités opérationnelles de nos Panzer Forces, ce qui devient une nécessité face aux menaces croissantes venant de l'Est.”

“Il faut se rappeler que la perception de la sécurité en Europe a changé depuis l'annexion de la Crimée en 2014. Avant l'annexion, de nombreux pays ont retiré des chars de leurs forces armées et ils étaient disponibles dans le commerce. Après l'annexion, les chars usagés ont disparu. Le nouveau Leopard 2, le char principal de nos alliés de l'OTAN en Europe, prend au moins 5 ans, comme le montre l'exemple de la Hongrie.”

“De plus, nous devons nous rappeler que les forces blindées disposent d'un nombre important de chars T-72 et de plus de 230 chars PT-91 - Twardy. Ces deux types de chars sont des chars d'ancienne génération et sont nettement inférieurs en termes de tactique et de technologie aux chars russes actuellement modernisés. En conséquence, le ministère de la Défense nationale est ou sera contraint de trouver un moyen de remplacer ces chars dans les cinq à dix prochaines années.”

 

“Les chars développés en Occident, dans les pays de l'OTAN, tels que le Leopard 2, ont une philosophie de construction complètement différente, ce qui entraîne une manière différente d'utiliser le char au combat que les conceptions soviétiques ou actuellement russes. Dans le cadre de la philosophie allemande d'utilisation du char et de sa méthode de construction et de construction qui lui est associée, qui a été créée pendant la guerre froide et comme expression de la stratégie de l'OTAN à l'époque, la nécessité de mener des opérations défensives avec l'utilisation de chars contre les troupes du Pacte de Varsovie a été assumée. Dans le même temps, les concepteurs allemands ont également prévu la nécessité d'utiliser des chars dans des opérations offensives dans le cadre de contre-attaques.

Cette philosophie d'utilisation des chars est toujours en cours de développement du côté allemand. La partie américaine avance dans la même direction. Les deux pays ont une longue histoire de collaboration sur le développement de chars dans les années 1970, lorsque le Leopard 2 et l'Abrams ont été développés. En témoigne le développement actuel du char Abrams et sa modernisation continue avec l'utilisation de nouvelles technologies.

En Russie, en revanche, les chars sont principalement conçus pour des opérations offensives, menées avec l'utilisation d'un grand nombre de chars dans des directions opérationnelles sélectionnées dans le cadre d'opérations militaires offensives planifiées. Récemment, on apprend la création de groupements tactiques de bataillons construits sur la base de bataillons de chars, avec un fort soutien de l'artillerie, des sous-unités de sapeurs et de la couverture antiaérienne. Cependant, il faut être conscient que les bataillons opéreront dans des zones tactiques et opérationnelles de manière indépendante, mais de manière coordonnée.

Par conséquent, il faut supposer que la concentration de groupes de bataillons indépendants aura lieu sur des directions choisies qui donneront du succès à l'attaquant. De cette façon, en créant un avantage quantitatif décisif sur le côté défenseur, l'attaquant peut assurer son succès dans le combat.

 

La tâche principale du char en défense est de combattre depuis des positions de tir et de le conduire en mouvement, c'est-à-dire d'effectuer des contre-attaques afin de combattre les armes blindées d'un ennemi potentiel, en coopération avec d'autres systèmes de combat. Les chars des opérations de défense doivent être lourdement blindés. Dans le même temps, ils doivent être adaptés à un changement rapide de position de tir après être entré en contact avec l'ennemi et effectuer un tir précis tout en se déplaçant à la fois en avançant et en se retirant vers des positions défensives de secours, sans qu'il soit nécessaire de tourner le char à 180 degrés. par rapport à l'ennemi.

Les chars T-72M1 et PT-91 Twardy, utilisés par l'armée polonaise, sont capables de reculer à une vitesse de 3-4 km/h et seulement sur 200-300 mètres lorsqu'ils quittent la position de tir. Ensuite, ils doivent faire demi-tour et exposer les points faibles de l'armure au feu ennemi. Si, par contre, ils restent à la position de la tranchée, après être entrés en contact avec l'ennemi, ils seront exposés à la destruction par le nombre prédominant de chars ennemis, leur artillerie, et même de flanc en attaquant des chars ennemis, ce qui peut conduire à leur exclusion du combat.

En revanche, les chars occidentaux, comme le Leopard 2 et l'Abrams, peuvent quitter les positions de tir sans avoir à tourner à 180 degrés, et remonter jusqu'à 30 km/h grâce aux trains arrière. Ils peuvent tirer efficacement en mouvement sur des chars et des véhicules de combat d'infanterie qui avancent en participant à des duels de tir avec eux. La manœuvre de ces chars liée au départ de la position de tir ne prend que quelques secondes de la commande au changement de position, sans qu'il soit nécessaire de faire tourner le char. De plus, il convient de noter à ce stade que le système de conduite de tir des chars Leopard et Abrams est le meilleur au monde, donnant à ces chars un avantage sur les chars russes dans les duels de tir potentiels entre eux.

Il convient d'examiner si le nombre actuel de chars assure une défense efficace du territoire de la Pologne avec un avantage significatif de l'agresseur potentiel. Plutôt pas, lors des travaux de la dernière Revue de Défense Stratégique, qui a été réalisée au tournant de l'année 2016/2017, les simulations ont montré que le nombre de chars devrait être significativement augmenté. Cela a été confirmé lors de l'exercice expérimental WINTER-17 et du WINTER-20 suivant. Par conséquent, la récente décision de nos autorités étatiques concernant l'achat de nouveaux chars modernes est parfaitement justifiée...”

 

Link to comment
Share on other sites

Voici quelques critiques:

https://zbiam.pl/czolgi-abrams-dla-wojska-polskiego-‒-komentarz/

Citation

“Un blindage puissant combiné à de grandes dimensions entraîne un poids considérable du véhicule. Le M1A2 SEP v.3 pèse 67 tonnes, juste derrière les versions les plus récentes du Merkava israélien ou du futur Challenger 3. Cependant, le fait que les chars de l'armée américaine ne se déplacent dans cette configuration qu'en temps de paix - pendant la guerre, ces chars recevront armure supplémentaire d'actif, augmentant le poids à plus de 70 tonnes. Cela signifie que les Abrams ne pourront utiliser qu'un petit nombre de ponts en Pologne - les Leopard 2A5 et 2PL, déjà de 60 tonnes, ont un problème pour traverser de grandes rivières (ils ont un accès illimité à seulement 550 ÷ 600 ponts dans tout le pays) . Ce problème est également remarqué à l'étranger - début 2019, l'un des experts du Modern War Institute de West Point a déclaré, sur la base de sa propre expérience en étant stationné en Pologne, que de tels chars lourds ne pourraient même pas opérer dans certaines régions de notre pays, notamment... sur le théâtre de base de la guerre anticipée, dans le nord-est de la Pologne. Le commandement de l'armée américaine s'est également concentré sur cette question - le successeur d'Abrams, le soi-disant OMFV, devrait être environ 20 % plus léger (voir WiT 12/2020). Le poids élevé affecte également l'usure rapide des composants du train de roulement, y compris les chenilles, et la durabilité moyenne - le plus récent T-158LL ne dure que 3 380 km contre 10 000 km et plus en compétition (par exemple DST).

Le deuxième inconvénient majeur est le moteur - la turbine AGT-1500 est extrêmement énergivore. Au milieu des années 1990, lors des essais liés à l'appel d'offres suédois, le M1A2 était capable de consommer en moyenne 148 litres de carburant JP-8 tous les 10 km - en comparaison, le Leopard 2I (le vainqueur de l'appel d'offres) n'en consommait que 72 litres.

L'achat d'Abrams est un autre gros achat effectué aux États-Unis au cours des dernières années, à côté du système de missiles Patriot, des avions F-35A et des achats légèrement moins chers des systèmes de missiles de campagne HIMARS et Javelin. Aucun de ces achats, d'une valeur totale de plusieurs dizaines de milliards de PLN (y compris l'achat d'Abrams, la valeur des commandes aux États-Unis atteindra près de 60 milliards de PLN à partir de 2018 !), n'a pris en compte les intérêts des Polonais. économique, et les fonds dépensés lors de la mise en œuvre des contrats n'ont pas eu d'impact positif sur le développement de l'industrie de défense polonaise . A l'inverse, effectuer des achats aux Etats-Unis sans profiter d'aucune des options de partenariat industriel disponibles (offset, licence, etc.) aggrave la situation de l'industrie polonaise, qui doit attendre de plus en plus longtemps les commandes importantes. Leur manque n'est pas non plus compensé par la mise en œuvre de grands projets de recherche et développement qui laisseraient espérer de sérieux contrats à l'avenir.

Une question peut être posée : le nœud gordien blindé aurait-il pu être mieux résolu ? Je pense que oui. Achetez plus d'Abrams tout de suite et remplacez tous les T-72 par eux. Il était possible d'acheter un nouveau Leopard 2A7V, dont la production est en cours de reprise - leur mise en œuvre serait plus simple et moins chère, car nous exploitons déjà d'autres variantes du Leopard 2. Bien qu'ils puissent s'avérer plus chers et que nous devions les attendre plus longtemps. Il était possible de moderniser les chars actuellement en ligne et d'attendre un véhicule de nouvelle génération, bien sûr après avoir coopéré avec l'un des principaux constructeurs dans le cadre d'un programme international. Il était possible, même en achetant Abrams, de garantir les intérêts de l'économie polonaise. Il était possible d'attendre une version plus récente et plus avancée de l'Abrams, et en attendant d'utiliser les fonds pour d'autres achats dans l'industrie polonaise - cela aiderait certainement l'économie en crise.

 

Link to comment
Share on other sites

https://soldat-und-technik.de/2021/09/taktik-ausbildung/28528/polen-entscheidet-sich-fuer-das-gefechtssimulationssystem-von-saab/

La Pologne opte pour le système de simulation de combat de Saab

Le ministère polonais de la Défense a passé un contrat avec Saab pour la fourniture de systèmes d'entraînement en conditions réelles pour les forces armées polonaises, a annoncé Saab. Pour l'équivalent de 98 millions d'euros, une solution d'entraînement pour un bataillon mécanisé renforcé et quatre centres d'entraînement au niveau de la compagnie doivent être livrés et mis en place à partir de 2021. La durée du contrat jusqu'en 2026 comprend trois années de soutien opérationnel.

Selon le fabricant, la solution comprend des capacités telles que les derniers systèmes de contrôle d'exercice (EXCON) et de communication de Saab, ainsi que des simulateurs haute-fidélité de dernière génération pour les soldats, les armes et les véhicules. La composante de soutien comprend une logistique intégrée déployable et un soutien opérationnel pour les forces armées polonaises, a-t-il précisé.

La solution d'entraînement offrira aux forces armées polonaises les capacités d'entraînement nécessaires, a déclaré Saab. Ces équipements permettent une formation aussi proche que possible de la réalité, tant au niveau national qu'au niveau des besoins de la coopération internationale.

"Les systèmes achetés permettront l'intégration avec d'autres systèmes de simulation utilisés par les forces armées polonaises et les armées alliées, et contribueront notamment à une coopération efficace en matière de formation avec l'armée américaine", a déclaré le colonel Artur Kuptel, chef de l'inspection polonaise des armes.

En juin 2021, Saab avait été chargé de fournir un centre d'entraînement au combat aux Pays-Bas, en utilisant essentiellement la même technologie que la Pologne, selon S&T. Depuis 2020, Saab est l'opérateur du centre d'entraînement au combat allemand, en coopération avec le FFG Flensburger Fahrzeuggesellschaft, qui est également équipé de la technologie Saab.

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Le 08/09/2021 à 10:54, Kiriyama a dit :

A mon avis, les T-72 et Twardy seront vite envoyés à la retraite.

Resteraient les Leopard 2 modernisés et les Abrams.

Difficile à prévoir.

Exprimer le désir d'acheter des chars américains était un acte politique du gouvernement, il n'est donc pas certain qu'ils apparaissent dans l'armée polonaise.

Il y a actuellement 9 bataillons T72 (dont Twardy) et 4 Léopards. Il y a actuellement 9 bataillons T72 (dont Twardy) et 4 Léopards. En raison de problèmes de modernisation et de service, un seul bataillon Leopards opérationnel. Ainsi 200 Abrams reprendraient le rôle actuel des Léopards (véhicules modernes au standard OTAN).

Le T72 modernisé peut encore fonctionner comme un « véhicule de soutien », mais en raison de l'âge de l'ensemble de la flotte, le nombre de bataillons devrait être limité à 4.

En fin l'armée de terre polonaise est trop grand pour le budget actuel. Avec du personele et matière disponible, tous les bataillons (blindés, mécanisés, motorisés) ne devraient pas être plus de 24. Donc pas 4 divisions faibles, mais deux fortes complétées par de l'infanterie légère en Défense Territoriale.

-------------------

On peut voir ici les différences à l'intérieur du T 72 de la dernière grande série de production des années ‘80 et avec les modifications proposes par BUMAR.

 

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Il y a 22 heures, Kiriyama a dit :

Plusieurs armes polonaises étaient présentes au DSEi de Londres, dont un nouveau battle rifle en calibre 7.62 OTAN. Il y avait également un fusil en 5.56 OTAN appelé MWS-25.

C'est un combat de deux constructions 7,62 pour remplacer le SVD dans l'armée polonaise.

Lorsque la production en série a commencé, le Grot a eu quelques problèmes de qualité,…

https://wiadomosci.onet.pl/tylko-w-onecie/szokujacy-raport-o-karabinku-grot-ujawnia-pelen-zakres-jego-wad/0yent0v

… donc ZM Tarnow veut profiter de la situation.

De nombreuses informations et photos sur les deux fusils on peut trouver dans le magazine Frag Out.

https://fragout.uberflip.com/i/1333129-frag-out-magazine-32/83?

https://fragout.uberflip.com/i/1115818-frag-out-magazine-24/67?

 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,634
    Total Members
    1,550
    Most Online
    thethao24h
    Newest Member
    thethao24h
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.4m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...