Perry

Chine-Japon : dégradation spéctaculaire des relations.

Recommended Posts

Ca s'est quand même amélioré ces dernières années Berkut. L'aide chinoise, les échanges technologiques avec les Birmans ou encore les Iraniens ont permis d'apporter un peu de sang frais, tant au niveau desmatériels que des tactiques. Et a priori, les marins meurent moins de faim que dans les années 1990, quand on ne savait plus trop quoi faire d'eux.

Les Nord-Coréens semblent avoir assez largement bazardé leur flotte de surface (encore que, il y a ce mythe de la Krivak nord-coréenne, qui repose sur quelques faits réels et pas mal de mystères) pour se concentrer sur deux points :

- les subs : ça va du Roméo rouillé mais encore opérationnel à la flottille de mini sous-marins. Comme tu l'as dit, ils peuvent faire mal sur des actions ponctuelles et surtout, immobiliser un tas de navires ASM du camp d'en face (le coup classique du fleet in being)

- les petites unités

La flotte nord-coréenne en ce domaine est un véritable fatras d'unités de tous types, allant de l'hovercraft armé à l'ancienne vedette lance-torpilles armée d'un LRM BM-21 et de mitrailleuses lourdes. Le genre de poussière navale tout juste bonne sur le papier à mener des missions de harcèlement, mais dans les eaux très découpées de la péninsule coréenne, ce genre d'actions peut causer du dégât.

Si on part du principe que les bases nord-coréennes ne seront pas toutes rasées dans la minute qui suit l'entrée en guerre de la Corée du Nord par une frappe de missiles de croisière, bien sur.

...

Pour le reste, je ne pense pas que les Nord-Coréens s'impliqueront militairement dans ce conflit. Tout simplement parce que ça ne leur apporterait que des bricoles. Et parce que les Sud-Coréens ne bougeront pas non plus. Trop de coups à prendre, et pas beaucoup de bénéfices à en tirer.

En plus, combattre pour qui ? Les Chinois ? Une menace bien tangible, et une tutelle politique désagréable. Le Japon ? Ceux qui ont occupé la Corée pendant des lustres ? Ce serait difficilement compréhensible.

Par contre, les Nord-Coréens (et aussi les Sud-Coréens) pourraient s'entremettre pour calmer tout le monde.

Share this post


Link to post
Share on other sites

De toute façon il faut envisager les choses comme un conflit limité (au pire sur le modèle de la bataille des Spratleys entre le Vietnam et la Chine). Plus loin c'est le nucléaire.

Le but défensif des japonais est de prévenir un débarquement de civil et/ou de troupes légère dans l'archipel afin d'empêcher une occupation. A leur place je serai inflexible et je chercherais des solutions stratégiques permettant de remédier à leur actuelle vulnérabilité.

Le but offensif des chinois étant d'atteindre une occupation "de facto" du sol des îles. A leur place je temporiserais pour l'instant, le temps joue pour les chinois qui pourrait faire basculer à terme le rapport de force et l'opinion en leur faveur.

Dans cette config j'aurais tendance à croire que l'ordre de bataille mirifique des Chinois ne leur donnera pas nécessairement l'avantage. Je compterais plus sur mes tas de petits bateaux de pêches et à l'irrésolution des japonais à cartonner du civil à la sulfateuse devant les caméras.

Et dans le pire des cas deux éléments de la flotte se foutant sur la gueule et s'arrêtant au premier navire coulé/hors de combat.

Vu la position géographie faudrait aussi voir la position de Taïwan, c'est un gros morceau de l'équation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.courrierinternational.com/breve/2012/09/19/pekin-demande-a-washington-de-ne-pas-se-meler-du-conflit

Pékin défend une solution pacifique”, titre le quotidien proche des autorités. De passage en Chine le 18 septembre, après une halte au Japon, le secrétaire d’Etat américain à la Défense s’est vu signifier par son homologue chinois Liang Guanglie que la Chine entendait régler seule son différend territorial avec le Japon. Washington a été invité à “ne pas prendre parti”, souligne le journal. La visite du responsable américain coïncide avec un regain sensible des tensions entre Pékin et Tokyo à propos d’un chapelet d’îles en mer de Chine.

http://french.ruvr.ru/2012_09_19/88665672/

Des dizaines de participants à la manifestation anti-japonaise de Pékin ont entouré le véhicule de l’ambassadeur américain Gary Locke. La voiture a été sérieusement endommagée, le diplomate n’a pas été blessé.

La représentation diplomatique a déjà annoncé cet incident au ministère des Affaire étrangère chinois et a demandé aux autorités d’assurer la sécurité du personnel diplomatique et de ses biens.

Les manifestations contre le Japon se sont multipliées ces derniers jours en Chine à la suite du rachat par Tokyo d'îles revendiquées par les deux pays. Ce mardi, jour de l'anniversaire de l'invasion de la Mandchourie par le Japon en 1931, les tensions s'intensifient. Sur terre comme sur mer. T

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demandais si cette annonce du rachat des îles à quelques jour du terrible anniversaire de 1931 (pour les chinois) était soit

-une énorme bourde des autorités japonaises

-une preuve de dédain manifeste

-une provocation pure et simple

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le temps ne joue pas pour l'occident en la matière bien au contraire. Plus le temps passe, plus la Chine renforce son potentiel.... et l'occident (notamment l'Europe) voit le sien diminuer. La Chine n'est pas prête et ses nationalistes courrent un peu trop devant...mais dans 5-10 ans, si elle n'est pas arrêtée, elle va faire très mal. A terme un boc des puissances d'Asie Centrale serait une catastrophe.

Sans être belliciste....

Si le Japon cède, c'est qu'il sent ne pas pouvoir compter sur les USA.... et ce serait une catastrophe ; un Munich... pour préserver la paix ; on a vu la suite. La Chine met la pression mais c'est de l'esbrouffe. 

Quand aux USA il va falloir choisir entre le business, les profits immédiats et la première place dans le Monde. Dans 15 ans il devront protèger les iles Hawaii faute d'avoir défendu les Sengoku.

Je me demande si les japonais ne pourait pas faire sauter ces cailloux que sont ces Ilots et les faire disparaitre de la surface avant de se tirer ?

   

Share this post


Link to post
Share on other sites

Iran, Chavez, syrie (au moins symboliquement =)), ploutocraties africaines....ils seraient pas tout seuls.

Eux aussi symboliquement alors parce que sinon, ca pourrait servir d'excuses sur un autre dossier.

  Sans être belliciste....

....

Je me demande si les japonais ne pourait pas faire sauter ces cailloux que sont ces Ilots et les faire disparaitre de la surface avant de se tirer ?   

Sans etre belliciste alors  :happy:

Non serieux, ca represente une zone de peche + potentiel d'hydro carbure, ca risque pas d'arreter quelconques velleites.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je me demandais si cette annonce du rachat des îles à quelques jour du terrible anniversaire de 1931 (pour les chinois) était soit

-une énorme bourde des autorités japonaises

-une preuve de dédain manifeste

-une provocation pure et simple

Le député-maire de Tokyo (si je me rappelle bien), Shintarō Ishihara - qui est un ultra-nationaliste belliciste - voulait racheter ces îles aux familles privées Japonaises qui en étaient propriétaires pour le compte de la prefecture de Tokyo. Pour éviter les risques de manipulation politique, l'état Japonais a exercé son droit de préemption et a acheté les îles à la place de Ishihara par le bais du premier ministre Yoshihiko Noda.

C'est assez compliqué. D'autant que Taïwan réclame aussi la souveraineté sur ces îles.  

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.challenges.fr/monde/20120919.REU6265/la-chine-veut-calmer-les-manifestations-contre-le-japon.html

PEKIN (Reuters) - La Chine a pris des mesures mercredi pour calmer les manifestations anti-japonaises, après quatre jours de troubles liés au différend entre Tokyo et Pékin sur la propriété d'un petit archipel qui menacent d'avoir des répercussions économiques.

Le futur numéro un chinois, Xi Jinping, a toutefois dénoncé la décision du Japon de racheter les îles objet du différend en la qualifiant de grotesque et demandé à Tokyo de se contrôler.

La journée de mardi, qui marquait le 31e anniversaire de l'occupation de la Chine par le Japon, a été le point d'orgue des manifestations avec des centaines de manifestants jetant des bouteilles d'eau sur la façade de l'ambassade du Japon à Pékin.

"Il semble que les manifestations devant notre ambassade se soient calmées", dit l'ambassade du Japon en Chine dans une déclaration adressée aux ressortissants japonais via internet.

L'ambassade cite un message du Bureau public de la sécurité à Pékin selon lequel "les autorités demandent qu'il n'y ait pas de manifestation dans le quartier de l'ambassade".

Devant l'ambassade, la police a écarté au petit matin un mécontent solitaire qui criait "Vainquons le petit Japon".

Les entreprises japonaises ont fermé un grand nombre d'usines et de magasins en Chine ces derniers jours, certaines renvoyant même au Japon leurs salariés expatriés de crainte que les manifestations ne dégénèrent.

Pour prévenir de nouveaux mouvements de colère devant la mission diplomatique nippone, la police chinoise anti-émeute a été déployée tout autour. La station de métro desservant l'ambassade a été fermée.

Mardi, une cinquantaine de manifestants ont encerclé et endommagé un véhicule transportant l'ambassadeur des Etats-Unis en Chine, Gary Locke. Le diplomate n'a pas été blessé.

PROFONDES BLESSURES

Des violences sporadiques se sont par ailleurs produites.

La chaîne de télévision japonaise NHK a rapporté le cas d'un Japonais frappé par une trentaine de Chinois qui ont brûlé ses vêtements avec des cigarettes dimanche à Guiyang, dans la province de Guizhou dans le sud du pays.

Un couple japonais a également été attaqué à Hong Kong mardi, a informé le gouvernement hongkongais, appelant la population à respecter la loi.

Le vice-président chinois, Xi Jinping, a déclaré que le Japon devrait de son côté arrêter de saper l'autorité chinoise, rapporte l'agence de presse officielle Chine nouvelle.

"Le Japon devrait contrôler son comportement et cesser chaque parole ou acte qui sape l'intégrité territoriale et la souveraineté chinoises", a déclaré le futur numéro un chinois alors qu'il recevait le secrétaire américain à la Défense.

Leon Panetta a signalé que Washington craignait que le différend sur les îlots n'engendre d'autres violences et "des conflits plus importants".

"Je comprends les profondes blessures dont a souffert la Chine lors de la Seconde Guerre mondiale (...) Mais nous ne pouvons pas vivre dans le passé", a déclaré Leon Panetta devant des élèves officiers chinois.

Le gouverneur nationaliste de Tokyo, Shintaro Ishihara, qui avait demandé aux autorités métropolitaines d'acheter les îlots, poussant l'Etat à les acheter lui-même, n'a quant à lui pas changé de position.

"Si le Japon cède à la Chine sur cette question (...) l'hégémonie chinoise sur les eaux asiatiques s'établira aisément", a-t-il dit à l'Assemblée métropolitaine de Tokyo.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plus étonnant étant le silence de tombe de l'ONU dans cette histoire, alors qu'elle a quand même compétence en matière d'eaux territoriales !

Allez le "machin" on se secoue !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu es ridicule ou tu le fais exprès?

La Chine est membre du CS...

L'ONU n'est pas une entité propre ayant son armée ou son indépendance, elle est une synthèse des politiques nationales et un lieu de discussion.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu es ridicule ou tu le fais exprès?

La Chine est membre du CS...

L'ONU n'est pas une entité propre ayant son armée ou son indépendance, elle est une synthèse des politiques nationales et un lieu de discussion.

Et ? L'ONU a bien une administration votée et nommée ... Et qui a autorité concernant les attributions de ZEE revendiquée, rien n'empêche déja le service qui s'en occupe (service qui a été très actif d'ailleurs ces dernières années car il a du étudier nombre de demande et de dossiers déposés depuis 2009 je crois)

Rien ne l'empêche déja de s'exprimer et d'avoir eu autorité sur les demandes et études de droit de ZEE ... De la, expliques moi ce qui pourrait être ridicule ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le plus étonnant étant le silence de tombe de l'ONU dans cette histoire, alors qu'elle a quand même compétence en matière d'eaux territoriales !

Allez le "machin" on se secoue ! :oops: :oops:

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est une histoire a la con pour jeter un nuage de fumée sur le bordel qu'il y a en Chine ... rien de plus. Ces iles sont administrées depuis bien longtemps par le Japon, il n'y a pas lieu que les choses changent, même pour de soit disant intérêts économique sur les pêches!

Tout n'est pas rose en Chine, on assiste a une délicat passation de pouvoir qui se passe mal, et la crise économique ne permet pas/plus de passer du baume sur les plaies chinoises.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème c'est qu'a trop jouer sur la corde nationaliste on sait qu'en général ça finit mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://french.ruvr.ru/2012_09_19/88690110/

Selon Pékin, les agissements des autorités du Japon nuiront aux rapports commerciaux entre les deux pays. Les experts évaluent les conséquences d’une guerre commerciale : il est possible qu’elles soient plus sérieuses que celles d’une confrontation armée.

Certains médias chinois proposent d’interdire l’importation de produits nippons ainsi que de suspendre les exportations de Chine de métaux rares. Les deux pays assumeront le préjudice en cas de confrontation économique non dissimulée. Au micro l’expert de l’Institut d’Extrême-Orient de l’Académie des sciences de Russie Yakov Berguer :

Une guerre commerciale est sans aucun doute plus dangereuse pour le Japon qui dépend dans une mesure plus grande de la Chine. Les indices des exportations le confirment. L’économie nippone n’a pas attesté ces dernières décennies de croissance et est sérieusement endommagée par les tsunamis. Or, la Chine essuiera elle aussi des pertes. Le Japon plaçait de gros investissements dans l’économie chinoise. Les usines fournissant les produits, en particulier pour la Chine, y sont construites où travaillent les Chinois, essentiellement des ouvriers peu qualifiés. En cas de fermeture des usines, ils seront contraints de revenir dans les villages où ils n’auront pas de travail.

Les usines de plusieurs compagnies nippones, notamment de Panasonic, de Canon ont été fermées provisoirement en Chine pendant les désordres. Cependant, une guerre commerciale d’envergure est peu probable, estime l’orientaliste Alexandre Salitski. Un tel scénario déstabiliserait inévitablement les économies des pays évolués.

Ce sont les compagnies et les marchés qui jouent le rôle décisif au 21ème siècle. Le grand capital parviendra à arrêter opportunément les manifestations. L’époque du boycottage des produits britanniques ou autres est révolue. Une guerre commerciale peut être régulée, notamment dans les médias. Une confrontation sérieuse est peu probable, la production étant interdépendante.

La Chine a accumulé une solide expérience de règlement des litiges territoriaux avec ses voisins, notamment avec la Russie. Cependant, il s’agit d’un conflit très sérieux avec Tokyo et il est possible que les parties ne prêtent pas attention aux raisons économiques. Les souvenirs de l’occupation nippone en 1930-1940 sont gardés en Chine au niveau de l’Etat : à l’école, dans les médias. Le film récemment tourné le plus onéreux dans l’histoire de la Chine avec la vedette hollywoodienne Christian Bale est consacré au « massacre de Nankin » perpétré par les militaires japonais en 1937. T

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le problème c'est qu'a trop jouer sur la corde nationaliste on sait qu'en général ça finit mal.

Hélas oui, ça c'est une certitude ... Mais mal dans quel sens ? Pour les Chinois ? Pour les sino-japonais et de manière générale les asiatiques de la région ?

Ou pour le monde entier au vu du conflit monstrueux qui pourrait ici prendre naissance ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Terres rares ? Ah oui, ils peuvent bloquer les exportations de terres rares. En retour, les Japonais peuvent :

- fermer leurs usines en Chine et délocaliser au Vietnam ou en Inde (conséquence = dizaines de millions de chômeurs en Chine)

- attaquer la Chine devant l'OMC, pour tout et rien (conséquence : image dégradée de la Chine au niveau commercial, aide aux cabinets d'avocats japonais en détresse parce qu'il va y avoir du boulot ^^)

- accroître la coopération militaire avec les pays voisins et/ou augmenter les liens avec les industries de défense occidentales et asiatiques (conséquence : possibilité éventuelle d'exporter du matériel nippon, création éventuelle d'un axe nippo-asiatique TSC [tout sauf la Chine])

- soutenir Taïwan (conséquence : ouille ! ouille ! ouille !)

- et plein d'autres encore

En gros, dans cette affaire, tout le monde se tient pas les c**illes. Parce qu'en face, la Chine dispose aussi de moyens de pression sévères. Et c'est là le problème.

PERSONNE dans cette affaire n'a intérêt à ce que ça m**de. Mais si ça arrive, ça les arrangerait aussi. :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

fermer leurs usines en Chine et délocaliser au Vietnam ou en Inde (conséquence = dizaines de millions de chômeurs en Chine)

Ca leur coûterait très cher économiquement et politiquement pendant un bon moment, et ça prend du temps, des investissements.... Beaucoup plus que le simple blocage des terres rares pour la Chine (qui le fait déjà en partie et a l'habitude de faire du chantage avec ça). Du coup, côté japonais, c'est une décision majeure, chère et lourde de conséquence, et qui plus est pas forcément évidente à mettre en action (ça dépend moins du gouvernement que de chaque entreprise japonaise implantée en Chine).

attaquer la Chine devant l'OMC, pour tout et rien (conséquence : image dégradée de la Chine au niveau commercial, aide aux cabinets d'avocats japonais en détresse parce qu'il va y avoir du boulot ^^)

Les seules procédures judiciaires ne feront pas grand-chose, et ça reviendra au niveau politique, et là encore, c'est complexe et ça coûte beaucoup en capital politique, induisant d'autres nations (USA en tête) et intérêts en tous genres, ce qui rend l'aboutissement de telles choses absolument imprévisible, et les délais inévaluables (et les Etats n'aiment pas l'incertitude).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca leur coûterait très cher économiquement et politiquement pendant un bon moment, et ça prend du temps, des investissements.... Beaucoup plus que le simple blocage des terres rares pour la Chine (qui le fait déjà en partie et a l'habitude de faire du chantage avec ça). Du coup, côté japonais, c'est une décision majeure, chère et lourde de conséquence, et qui plus est pas forcément évidente à mettre en action (ça dépend moins du gouvernement que de chaque entreprise japonaise implantée en Chine).

Oui. Mais les derniers évènements pourraient avoir semé le doute dans l'esprit des dirigeants de grandes entreprises nippones. Quand on lapide la voiture de l'ambassadeur américain devant son ambassade, qu'on brûle des concessions Toyota et qu'on en appelle au viol de citoyennes japonaises (cf. un article dans Courrier International, visible sur leur site Internet)... il y a de quoi être refroidi.

Ajoutez à cela la hausse du coût de la main d'oeuvre, les problèmes de qualité et de transferts non voulus de technologie, plus les clins d'oeil de plus en plus appuyés d'autres pays de la région (on parle pas mal de l'Indonésie en ce moment, mais aussi du Vietnam, du Sri Lanka ou de l'Inde) aux entreprises étrangères, et ça pourrait accélérer un mouvement de délocalisations hors de Chine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Terres rares ? Ah oui, ils peuvent bloquer les exportations de terres rares. En retour, les Japonais peuvent :

- fermer leurs usines en Chine et délocaliser au Vietnam ou en Inde (conséquence = dizaines de millions de chômeurs en Chine)

- attaquer la Chine devant l'OMC, pour tout et rien (conséquence : image dégradée de la Chine au niveau commercial, aide aux cabinets d'avocats japonais en détresse parce qu'il va y avoir du boulot ^^)

- accroître la coopération militaire avec les pays voisins et/ou augmenter les liens avec les industries de défense occidentales et asiatiques (conséquence : possibilité éventuelle d'exporter du matériel nippon, création éventuelle d'un axe nippo-asiatique TSC [tout sauf la Chine])

- soutenir Taïwan (conséquence : ouille ! ouille ! ouille !)

- et plein d'autres encore

En gros, dans cette affaire, tout le monde se tient pas les c**illes. Parce qu'en face, la Chine dispose aussi de moyens de pression sévères. Et c'est là le problème.

PERSONNE dans cette affaire n'a intérêt à ce que ça m**de. Mais si ça arrive, ça les arrangerait aussi. :|

Oui, mais il n'empêche a cause d'un défaut récurrent de circuits alternatifs d'exploitation et production de terres rares, l'industrie et l'économie japonaise est menacée par ces énormes manques a gagner : et n'arrange rien sur la crise d'économie réelle mondiale

Il faudrait déja d'urgence ouvrir des circuits alternatifs pour soutenir le Japon a ce niveau, nous avons besoin de lui : comme lui a besoin de nous ! Et ce n'est d'ailleurs pas pour rien que le Japon en 2011 avait fait une demande aux pays européens en passant par la voie française (on a jamais su ce que cela avait donné d'ailleurs, ou si le processus est en cours ou pas ect ...) d'une alliance économique avec l'europe d'accord douanier qui aurait été profitable a tout le monde tout en rapprochant ces 2 poles économiques mondiaux, mais aussi potentiellement d'aspect géostratégique

Le Japon avait déja fait proposition avant le tsunami de mars 2011, puis en avril-mai du fait des conséquences terribles sur l'économie japonaise avait demandé un coup d'accélérateur sur sa proposition aux européens

Problème, on en a plus entendu parler depuis !

Je me rappel aussi d'un épisode de Xénius sur arte, qui parlait des terres rares et du développement technologique japonais pour les recycler, les japonnais ne rigolent plus avec ça, chaque disque dur d'un pc démonté aujourd'hui vaut de l'or et est récupéré justement pour ces pièces contenant des terres rares, mais ils n'ont que de process expérimentaux pour récupérer les terres rares a échelle industrielle : problème en fin de chaine, elles sont bien + chères que celles du marché ...

Et renvoyait au principal problème, pour que le process de recyclage des terres rares soit viable, il doit passer par une délocalisation "chinoise" ce qui est d'ailleurs étonnant : pourquoi forcément la chine et pas un autre pays + coopératif pour ce secteur essentiel a l'économie nippone ?

Puis le doc parlait des réserves existantes en France, notamment en polynésie française, au large de Tahiti et + globalement : la plaine abyssale en face des iles sous le vent, qui serait l'un des sites océaniques connus les + riches en nodules eux mêmes riches en terres rares dont ceux dont on le + besoin les japonnais : disprosium & néodyme pour les technologies magnétiques en plein "boom" actuellement (développement en masse pour l'éolien et les voitures électriques/hybrides ect et demande massive aussi dans les labos de science notamment les sciences de physique fondamentale, et de recherche sur la fusion nucléaire ou les besoins explosent)

Peut être qu'il serait temps que la France se secoue le derrière a mieux explorer ses possibilités a exploiter le gisement polynésien ? (en veillant aux intérêts des polynésiens en retombées éco et royalties envers leur conseil territorial) je sais que l'Ifremer est dans le coup depuis un moment pour étudier les faisabilités mais peut être que la il est temps de mettre l'accélérateur en route, le doc parlait aussi de sites océaniques déja économiquement attribués a des cies mais pas encore exploités loin au large d'une ile française mais en zone internationale vers Clipperton, dont la France a obtenu une consession, même si pour l'instant pas d'exploitations l'ONU l'autorise

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hélas oui, ça c'est une certitude ... Mais mal dans quel sens ? Pour les Chinois ? Pour les sino-japonais et de manière générale les asiatiques de la région ?

Ou pour le monde entier au vu du conflit monstrueux qui pourrait ici prendre naissance ?

Pour tout le monde au moins tous ceux de la région. Y'a qu'a voir ou nous a mené ce genre d'absurdités nationalistes en Europe.

Peut être  un petit avantage pour l'Europe c'est qu'on sera les plus éloignés d'un conflit potentiel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les Chinois ne sont pas si sots que ça. D'autant que si Obama veut montrer qu'il a des c**illes, il peut rendre la pareille aux Chinois en paradant devant Ormuz et/ou Malacca. Et là, si on gratte dans le mauvais sens du poil, on peut aller jusqu'à la guerre ouverte.

Mais le PCC ne tient vraisemblablement pas à ça. Il a son XVIIIè Congrès à gérer, et ça c'est beaucoup plus important pour le Parti que le reste (du moins pour le moment). D'autant que la Chine a déjà quelques soucis internes à régler en plus.

Et pourtant ,reste que les chinois ont envoyé 11 patrouilleurs au large du japon,c'est tout de même destiné à envoyer un message.

D'ailleurs tu parlais d'Obama,mais ce dernier ne se gêne pas pour envoyer des messages en sens inverse à la Chine concernant Taiwan et le Japon.

Le PCC reste un parti jouant sur la confusion mais aime montrer ses muscles le moment adéquat même s'il ne s'agit que d'une parade.

Ceci dit la Chine est patiente et sait qu'attendre 10 ou 15 ans de plus lui assurera un poids bien plus considerable.

Share this post


Link to post
Share on other sites

11 patrouilleurs garde-pêche. Pas armés pour l'essentiel.

Ils auraient envoyé une paire de Sovremenny ou deux Type 052, là ça aurait été plus incisif.

Share this post


Link to post
Share on other sites

11 patrouilleurs garde-pêche. Pas armés pour l'essentiel.

Ils auraient envoyé une paire de Sovremenny ou deux Type 052, là ça aurait été plus incisif.

Même s'ils avaient envoyé 10 sous-marins sur place,cela n'aurait été qu'une parade,tout comme lorsque les américain envoient leur PA dans la zone;c'est du pipi-de-chat.Il n'y aura pas de conflit et ce n'est pas le but.

La Chine si elle doit s'en prendre au Japon ou à un pays voisin ne le fera que dans 10 ou 15 ans,c'est à dire lorsqu'elle sera devenue une hyperpuissance régionale et qu'elle soit devenue irrésistible.Aujourd'hui,elle craint une intervention américaine qu'elle ne craindra plus dans 15 ans.

La Chine à du temps car celui-ci joue en sa faveur;elle ne remettra pas son statut grandissant de jour en jour pour un conflit innoportun.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,497
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kodiak
    Newest Member
    kodiak
    Joined
  • Forum Statistics

    20,871
    Total Topics
    1,309,278
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries