alexandreVBCI

Armée de l'air du Canada

Recommended Posts

Que ce soit pour le Canada ou pour les autres pays..... il va se falloir se faire a l idee que le f35 apporte peut etre des solutions electroniques, des avancées techno et un armement que les autres avions n offrent pas maintenant et ds le futur.... Donc pourquoi pas le f35 plutot qu'un avion performant, mais depassé comme le f18.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Parce qu'un silent, avec son caisson central renfermant ses armes gagnerait deja en furtivite pour beucoup moins cher.

Parce que le JSF canadien aura des performances électroniques probablement un peu dégradées par rapport au JSF US. surtout si tout l'écosystème électronique ne suit pas derrière. Le rafale offre Spectra, pourtant ce n'est pas un "next-gen."

Parce que face à sa relative furtivite, ses performances IR et aérodynamiques seront probablement très moyennes. Si il a le malheur de laisser des ennemis s'approcher à courte portée, il aura des soucis. Faiseur de veuves bis.

Modifié par Rémy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Hmmm je sais que le debat fait rage sur le fil f35, et que nombreux d'entre vous pensent que le f35 est mal né, mal pensé, un cheval de troie, un avion (mettre les defauts au choix ici) mais tout de meme, il semble etre pensé pour le 21e siecle et mine de rien, il se developpe, evolue, murit et je pense que dans les 20-30 années a venir, il presente un choix deliberé des AAs et offres une evolution que les autres appareils n aurant ss doutes pas (du moins en natif, et meme en mlu). Bref, a mon sens, c'est pas forcement le choix pour le moment en 2013, mais dans 20-30, sans doute un t.bon appareil au potentiel a venir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Dans 20-30 ans un bon choix ? Il te faut argumenter sévère grave mon gars car pour l'instant je vois :

 

- Une furtivité limitée et transitoire

 

- des capacités (autonomie emport manoeuvrabilité) plutôt limitées

 

- un bon système d'arme mais qui manque de mise au point et d'une fiabilité aléatoire

 

Je ne vais pas reprendre tous les arguments détracteurs cités en abondance mais je serais très intéressé par tes arguments pour...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En fait, le F-35 risque d'être le He-177 du XXIè siècle : un avion potable, mais qui aura eu un développement très long en raison des solutions techniques choisies, développement qui aura duré des plombes, coûté une fortune et qui finalement limitera drastiquement le nombre d'avions produits.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Il ne faut pas oublier que d'un point de vue américain, la sécurité internationale du Canada est une question de sécurité intérieure américaine. Cela a des conséquences en termes de réalité de l'appui que l'administration fournira à un Canada faisant face à des problèmes relatifs à sa sécurité territoriale.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ce documentaire n'est pour moi pas une découverte, son visionnage, d'autres renseignements glanés sur le NET et une synthèse personnelle. M'avaient permis de me faire une idée de l'avion, idée que j'ai postée sur le fils concernant le dit avion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 dans 20-30, sans doute un t.bon appareil au potentiel a venir

en tous cas c'est mal parti ! depuis que l'on entend parlé de cette avions qui doit cassé la barraque on ne c'est toujours pas se qu'il a dans le ventre .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pareil pour le F-22 qui n'a jamais été utilisé dans aucun conflit depuis 10 ans par les USA. Ils n'ont pas réussis à trouver une seule guerre où il serait utile...  =)

 

La question à 100 balles est : compte tenu du coût du F-35 (achat + MCO), l'armée canadienne accepterait-elle de le déployer à l'étranger aussi facilement qu'elle le fait pour ses F-18 ? 

 

Je pose la question car en ce moment il y a un exercice avec des aviateurs canadiens en Corse et je doute fortement que le Canada accepte de faire des exercices du même niveau/même intensité ou déployer des F-35 dans une coalition de la même manière.

 

Des petits bijoux fragiles et chers comme ça, ça reste dans les hangars d'aviation à se faire bichonner et ça sort le moins souvent possible....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui le rêve Amèricain c'est encrore vrai, il y a un bon article aujourd'hui sur Aviation Week a propos du rêve Européens et de l'avenir de l'aviation de défense en Europe, en 2 mots si pas de changement elle sera R.I.P va falloir apprendre a aimer le F-35 ce sera la seule option =D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Et LH Aviation alors ?  =D

 

Bon c'est vrai, ce n'est pas un jet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 va falloir apprendre a aimer le F-35 ce sera la seule option =D

moi je suis plutôt optimiste  le rafale avec sont potentiel devolution il restera en service  très longtemps pour la foufoune c'est un peut plus compliqué par contre pour le f35 vue la tournure que prend le programme l'avenir et plutôt incertain .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

55 photographies "Très Haute Résolution" concernant la participation canadienne à l'exercice "Serpentex"

sur la base aérienne française de Solenzara.

 

http://www.combatcamera.forces.gc.ca/netpub/server.np?find&catalog=photos&site=combatcamera&field=Keywords&op=contains&value=SERPENTEX13&sorton=IPTC%20-%20Date%20Created&ascending=0&&template=results_eng.np

:cool:

SharkOwl

Modifié par SharkOwl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Un CT-156 Harvard II de la 15ième Escadre de Moose Jaw NFTC ( Nato Flying Training Canada ) s'est écrasé vendredi
24 Janvier.

Les deux pilotes se sont éjectés en toute sécurité et ne sont pas blessés.

La nouvelle complète ici sur le site internet de défense canadien "45eNord.Ca" :

http://www.45enord.ca/2014/01/deux-pilotes-15e-escadre-moose-jaw-sejectent-avant-ecrasement-avion-entrainement-ct-156-harvard/

:cool:
SharkOwl

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Lors de mon déplacement en juin dernier au spectacle aérien de la base de Bagotville, Québec, j'ai été assez étonné de croiser quatre pilotes de CF-18
de l'Escadron 425 "Allouette" portant :

les ailes de la Royal Air Force britannique pour trois d'entre eux ;
et
le macaron de l'Armée de l'Air Française pour un autre pilote.

La raison de ces quatre pilotes "Otan" en "échange d'escadron longue durée" ( de 3 à 5 ans ) à Bagotville est expliquée dans cet article trouvé sur le site internet "45eNord.Ca" :

Le Canada est en pénurie de pilotes d'expérience ( 1,000 hrs de vol et plus ) pour tous ces types d'aéronefs et la pénurie est particulièrement grave au niveau de ses

pilotes de chasse qui volent sur CF-18.

Certaines dérogations aux normes médicales minimales sont même approuvées pour certains aviateurs expérimentés, pour les maintenir en Escadrons de CF-18

( 409 Sqdn et 410 Sqdn à Cold Lake et 425 Sqdn à Bagotville ).

Article complet ici :
http://www.45enord.ca/2014/01/manque-pilotes-experience-arc-aviation-royale-canadienne-compromis-normes-medicales/
O0
SharkOwl
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Canada To Require More Offsets

 

http://www.defensenews.com/article/20140208/DEFREG02/302080022/Canada-Require-More-Offsets

 

traduction auto

 

VICTORIA, COLOMBIE-BRITANNIQUE -

 

Le Canada devient sérieux au sujet de compensations. entrepreneurs de la défense qui veulent un peu de la CAN $ 240 000 000 000 (225 milliards) prévu pour être dépensé sur les Forces canadiennes au cours des deux prochaines décennies doivent élaborer des offres qui bénéficient branche de production nationale - par exemple, par la création d'emplois hautement qualifiés, a déclaré le ministre des Travaux publics Diane Finley .

 

«La nouvelle stratégie de défense de l'approvisionnement est conçu pour aider à rendre les entreprises canadiennes plus concurrentielles, ici et à l'étranger, dans ce qui est vraiment un mondial, a réussi - et je dirais même très contrôlée - marché", a déclaré Finley. «Presque tous les autres pays occidentaux a déjà une telle stratégie en place."

 

Finley a appelé le DPS "un changement fondamental dans la façon dont nous faisons la défense et les principaux marchés de la Garde côtière."

 

Finley et ministre de la Défense, Rob Nicholson, ont exposé les nouvelles règles 5 février à Ottawa.

 

Le gouvernement du Parti conservateur au pouvoir espère que la nouvelle stratégie amadouer entreprises de défense nationaux qui se plaignent qu'ils ont reçu peu de travail de qualité à des contrats militaires canadiens annoncées dans les dernières années. Des milliards de dollars, les achats comprennent chars, des hélicoptères et des avions de transport.

 

Comme d'autres pays, le Canada a cherché des décalages dans le passé, a déclaré l'analyste de la défense Martin Shadwick. Mais le gouvernement n'a pas poussé aussi fort que cela pourrait récemment parce qu'il a exigé une grande quantité de matériel pour répondre à des besoins urgents en Afghanistan et ailleurs, a déclaré Shadwick, un analyste de la défense à l'Université York à Toronto.

 

«Je m'attends à ce que les entreprises vont devoir répondre en mettant en évidence ce qu'ils peuvent faire pour l'économie canadienne et décrivant les avantages et les emplois industriels importants,» dit-il.

 

Un certain nombre d'entreprises semble être de se positionner à l'avance de l'annonce de Finley.

 

Lockheed Martin Canada a récemment souligné ses 40 ans dans le pays, mettant l'accent sur les emplois qu'il a créés. Lockheed est également à lancer une campagne de publicité mettant en évidence les emplois qui seraient créés si le Canada devait acheter son avion de chasse F-35.

 

Président Lockheed Martin Canada Charles Bouchard a déclaré que les initiatives prises par l'entreprise ne sont pas liés à l'annonce de Finley. Mais lui et d'autres responsables de Lockheed Martin n'a noter la société a un dossier de fournir au Canada des retombées industrielles sur longue piste.

 

Boeing, qui est en lice pour vendre le Canada le Super Hornet, promet maintenant des compensations pour l'industrie canadienne une valeur de 100 pour cent de la valeur du contrat d'achat.

 

Dassault Aviation, tangage son propre avion de combat Rafale, insiste également sur les retombées industrielles. Yves Robins, vice-président de Dassault Aviation, a déclaré la société de fournir un transfert complet de technologies d'avions au gouvernement canadien, sans aucune restriction. Cela voudrait dire les entreprises canadiennes pourraient être en ligne pour la mise à niveau de l'appareil ainsi que de fournir la maintenance à long terme et la modernisation à mi-vie.

 

C'est le genre de proposition qui gagner des points avec le gouvernement canadien dans le cadre du nouveau régime. Finley a déclaré la stratégie d'approvisionnement allait changer la façon dont les retombées industrielles sont pesés par rapport à la sélection d'un soumissionnaire gagnant. Jusqu'à présent, une entreprise a été marqué sur une réussite ou un échec base et a été donné sans contrepartie supplémentaire si elles étaient en mesure de fournir un grand nombre d'emplois de haute technologie.

 

Ce processus sera modifié et le niveau des prestations industrielles contribuera à la note d'une proposition de candidature, Finley a noté.

 

En outre, le gouvernement tiendra sociétés rendre publiquement compte des compensations qu'ils promettent. Finley dit plusieurs entreprises ont encore à remplir $ 5,000,000,000 CAN en compensation, connus au Canada des retombées industrielles régionales.

 

Les initiatives du gouvernement suivent de près le rapport de son conseiller en approvisionnement publié l'an dernier, en recommandant que les entreprises de défense étrangers doivent fournir les entreprises nationales de qualité décalage dans des domaines clés tels que la cyber-sécurité, les systèmes de formation et de protection de soldat.

 

Ce rapport de 88 pages, «Le Canada d'abord: S'appuyant sur les acquisitions de défense grâce à des capacités industrielles clés," recommandé en développement, au moins au début, les capacités industrielles clés dans six domaines: l'Arctique et de la sécurité maritime, la protection de soldat, de commandement et de soutien, la cyber-sécurité, les systèmes de formation et le soutien en service.

 

Les entreprises étrangères qui voulaient soumissionner sur des contrats de défense du Canada seraient tenus de prévoir des compensations dans ces domaines et seraient mieux pris en compte pour leurs offres s'ils fournissaient des entreprises canadiennes avec le travail sur les programmes internationaux.

 

Finley, cependant, a averti que la nouvelle stratégie ne signifie pas «acheter au Canada, en toutes circonstances, même si elle n'a pas de sens."

 

En outre, dit-elle, le ministère du Commerce international soutiendra la présence d'entreprises et d'organisations canadiennes à des salons internationaux de défense et de délégations. Les autres pays qui font déjà ce sont potentiellement en train de prendre des affaires loin du Canada, dit-elle.

 

Le gouvernement envisage également de fournir plus d'informations à propos de l'industrie achats militaires, y compris informer les entreprises dès le début des projets et la publication d'un guide annuel d'acquisition de définir ses programmes prioritaires.

 

Un Secrétariat de la Défense sur les marchés à établir au sein de Travaux publics de fournir l'expertise nécessaire pour superviser les achats de matériel militaire. Le secrétariat utiliser les principes de l'engagement précoce et fréquente, des conseils indépendants et les processus de passation des marchés de la défense afin de rationaliser

la prise de décisions efficaces, selon Finley.

 

Une tierce partie indépendante Défense Institut Analytics pour fournir des analyses d'experts pour soutenir les objectifs de la stratégie sera mise en place.

 

Tim Page, président de l'Association canadienne de défense et de sécurité, a qualifié cette décision de "jalon essentiel et positif» qui permettront d'améliorer à la fois la sécurité et les intérêts économiques.

 

Il a dit qu'il ne croit pas l'accent sur la garantie de retombées industrielles canadiennes compromettra capacités de l'équipement pour les Forces canadiennes ou augmenter les coûts du projet.

 

"Grand cadres de la prévisibilité et l'amélioration de processus et de gouvernance de réduire les risques, de mieux gérer les coûts du projet et aboutir à une plus grande probabilité de résultats de passation des marchés de succès," a noté la page.

 

L'association représente plus de 1000 entreprises de défense et de sécurité au Canada. ■

 

Modifié par zx

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je faisais quelque recherches et j'ai vu que tous les hélicoptères utilisé par l'armée de terre Canadienne sont dans son armée de l'Air.

Mais ce qui m'intrigue c'est que pas moyen de trouver la moindre petite info sur des hélicoptères d'attaque (J'avais pensé qu'ils avaient surement des Apache mais il semblerait que non), comment c'est possible ?

J'ai mal cherché ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils ont peut être pas besoin d'hélicoptères d'attaque car c'est pas pensable que des chars russes arrivent jusqu'à chez eux.

Par contre au niveau aérien ils ont quelque chose car ils seront la première ligne de défense des USA face à des bombardiers venant du nord.

C'est comme ça que je vois les choses.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ils ont peut être pas besoin d'hélicoptères d'attaque car c'est pas pensable que des chars russes arrivent jusqu'à chez eux. Par contre au niveau aérien ils ont quelque chose car ils seront la première ligne de défense des USA face à des bombardiers venant du nord. C'est comme ça que je vois les choses.

Faudrait que les soviet soit vraiment con pour débarquer au canada des T72 puis se tape 2000km dans la merde avant d'arriver aux USA apres avoir contourner l'Alaska :lol:

Ajoute a ça la météo particulièrement pourri qui doit sérieusement limiter l’intérêt de l'hélico d'attaque l'hiver... et on comprend pourquoi les Canadiens s'emmerdent pas avec ça, d'autant que le grand frère d’à coté en a pléthores.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Statistiques des membres

    5144
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    Rien
    Membre le plus récent
    Rien
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20161
    Total des sujets
    1102956
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets