Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Armée de l'air du Canada


alexandreVBCI
 Share

Recommended Posts

il y a 26 minutes, Picdelamirand-oil a dit :

Airbus est qualifié comme soumissionnaire pour le projet Avion stratégique de transport et de ravitaillement en vol (ASTRV) auprès du gouvernement canadien. Il est le seul à l'être, Boeing n'ayant pas été qualifié

Etape suivante : l' USAF

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, Bechar06 a dit :

Etape suivante : l' USAF


Plutôt un procès par Boeing, puis des pressions américaines parce que le MRTT n’est pas compatible Norad (et tant pis s’il n’y a aucun lien, seul le prétexte compte), et enfin pleins de preuves que seul un Boeing peut ravitailler un F-35 bien comme il faut.
 

Puis on se revoit dans 7 ans pour discuter de tous les soucis opérationnels des ravitailleurs Boeing canadiens.

 

Rien que du très classique. :dry:

Edited by TarpTent
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, weasel a dit :

NB: l'Australie a bien des F-35, F-18 et des F-35 qui sont ou vont être ravitaillés par des MRTT.

Oui, mais l’Australie n’est pas Norad... Je précise ça car je lisais que les Polaris MRTT ont été qualifiés en 2020 !

https://www.norad.mil/Francais/Article/2287416/cc-150-polaris-tanker-fleet-reaches-norad-milestone/

Edit

Pardon, c’est le Canada bilingue, j’avais la version française sous la main :blush:

https://rcaf-arc.forces.gc.ca/fr/article-modele-standard.page?doc=la-flotte-d-avions-ravitailleurs-cc-150-polaris-atteint-un-jalon-pour-le-norad/kctml0p5

Edited by Hirondelle
Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Saladin a dit :

Airbus décroche un contrat pour six A330 ravitailleurs au Canada - ladepeche.fr

 

Ben non : Airbus est «le seul qualifié », mais il reste encore de l’eau à couler sous les ponts puisque la cde doit être affermie en 2024. Pour une mise en service en 2028.

Les procédure d’achat des militaires sont toujours limpides :biggrin:

 

Link to comment
Share on other sites

  • 5 months later...
  • 1 month later...
  • 2 weeks later...
il y a 26 minutes, Stark_Contrast a dit :

 

@herciv 

Dans le fil de discussion sur le F-35, j'ai établi un lien avec les différents types de pratiques commerciales américaines. Voici un exemple concret de l'utilisation de la DSCA pour des avions. Il est plus approprié ici que dans ce fil de discussion.

:

http://www.journal.forces.gc.ca/vol15/no4/page30-eng.asp

merci. je vais regarder.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 23/10/2021 à 04:42, herciv a dit :

Comment les voitures électriques canadiennes pourraient avoir une effet sur le F-35 au Canada. Une guerre commerciale avec les US pourrait bien commencer.

https://www.cbc.ca/news/world/autos-letter-canada-1.6221757

Voilà suite à cette guéguerre, la décision sur le nouveau chasseur pour le Canada est reportée sine die :

https://ottawacitizen.com/news/national/defence-watch/federal-government-wont-commit-to-fighter-jet-timetable-as-industry-worries-about-delays

 Le gouvernement fédéral ne s'engage pas à respecter le calendrier des avions de chasse alors que l'industrie s'inquiète des retards.

Services publics et Approvisionnement Canada dit que "le Canada continue de travailler en vue d'une attribution de contrat en 2022."
Auteur de l'article :
David Pugliese - Ottawa Citizen
Date de publication :
15 nov. 2021

Une annonce sur les nouveaux avions de chasse attendue ce mois-ci semble être dans les limbes, car les fonctionnaires fédéraux maintiennent qu'ils continuent de travailler sur le programme de 19 milliards de dollars, mais ne s'engagent plus à respecter le calendrier établi précédemment.

Le gouvernement fédéral a informé par écrit les trois entreprises aérospatiales soumissionnaires du programme d'avions de chasse qu'une décision serait prise ce mois-ci concernant la sélection des entreprises qui seraient autorisées à passer à la phase finale de la compétition. Cette décision ouvrirait la voie à l'annonce du soumissionnaire gagnant en mars ou avril 2022.

Mais maintenant, Services publics et Approvisionnement Canada est resté silencieux quant au respect de ce calendrier. Dans sa réponse à ce journal, le ministère s'est contenté de dire que "le Canada continue de travailler à l'attribution d'un contrat en 2022".

Ni PSPC ni son sous-ministre, Bill Matthews, n'ont voulu faire d'autres commentaires. Les questions adressées au ministère pour savoir si le calendrier initial serait respecté et si une sélection en aval serait effectuée ce mois-ci sont restées sans réponse.


Les nouveaux avions de chasse sont destinés à remplacer les CF-18 actuels de l'Aviation royale du Canada.

Les sources de l'industrie disent qu'elles s'inquiètent des retards dus à la pandémie de COVID-19, car le personnel fédéral a eu un accès limité à leurs installations et aux systèmes informatiques sécurisés pour examiner les offres. En outre, le gouvernement libéral est toujours en train de mettre en place son personnel ministériel à la suite de la nomination des nouveaux ministres. Toute décision d'éliminer l'une des entreprises en lice devrait être approuvée par le Cabinet.

La société suédoise Saab et les sociétés américaines Lockheed Martin et Boeing sont en lice.

Alors que le projet d'achat des 88 avions devrait coûter entre 15 et 19 milliards de dollars, les opposants à l'achat ont fait remarquer que le coût total du cycle de vie des avions est estimé à 77 milliards de dollars.


Le gouvernement conservateur avait choisi le chasseur furtif F-35 comme nouveau jet de l'armée de l'air, mais a fait marche arrière après des inquiétudes concernant la technologie et les coûts croissants.

Pendant la campagne électorale de 2015, le chef libéral Justin Trudeau a juré que son gouvernement n'achèterait pas le F-35.

Mais le gouvernement libéral est revenu sur cette promesse de geler le F-35 et l'avion est maintenant considéré comme un candidat de premier plan dans la compétition, car il a de nombreux partisans dans l'ARC. Les trois avions envisagés sont le F-35 de Lockheed Martin, le Super Hornet de Boeing et le Gripen de Saab.

Dans une mise à jour du ministère de la Défense nationale sur le projet, il est indiqué que des contrats ont déjà été attribués pour la construction d'une nouvelle infrastructure destinée à soutenir l'avion. Le ministère prévoit que la livraison des premiers avions aura lieu en 2025.


Saab et Boeing ont tous deux mis en avant les aspects de création d'emplois de leurs offres.

Saab a promis que les avions à réaction seraient construits au Canada. En outre, elle établirait à Vancouver une société spécialisée dans le développement de radars spatiaux et d'autres équipements de haute technologie.

Boeing a cité une étude réalisée par des économistes de la société Doyletech Corp d'Ottawa, selon laquelle la sélection du Super Hornet pourrait se traduire par 250 000 emplois pour l'économie canadienne pendant la durée du programme.

Lockheed Martin a souligné les contrats que les entreprises canadiennes ont déjà obtenus pour le F-35. En outre, d'autres nations avec lesquelles le Canada est allié acquièrent le F-35.

Mais le F-35 a fait l'objet de préoccupations constantes. En février, le chef d'état-major de l'armée de l'air américaine, le général Charles Brown Jr., a déclaré qu'il souhaitait développer un nouvel avion de cinquième génération, plus abordable, qui présenterait certaines des caractéristiques du F-35, mais dont l'exploitation serait moins coûteuse. Les commentaires de Brown ont suscité une grande couverture médiatique, le F-35 étant qualifié d'"échec". On estime que le F-35 coûte environ 33 000 dollars américains par heure pour maintenir l'avion en vol, mais Lockheed Martin espère réduire ce coût.

En mars, Adam Smith, président de la commission des services armés de la Chambre des représentants des États-Unis, a demandé l'arrêt complet du programme F-35. L'avion "ne fonctionne pas particulièrement bien" et est trop coûteux à entretenir. "Je veux arrêter de jeter de l'argent dans ce trou à rats particulier", a déclaré M. Smith.

M. Smith a toutefois admis que les États-Unis ne fermeraient pas le programme F-35, car ils y ont trop investi.


Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

  • Haha 2
Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Il y a 9 heures, Pakal a dit :

Ca semble être la fin pour le SH18.... 

En tous cas il n'y a plus de marché support. La Finlande était le dernier grand marché auquel il pouvait prétendre. Mais même l'USN n'en veut pas. Pour la Finlande se retrouver seule sur le F-18 ASH semble impossible.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Chimera a dit :

Boeing told its bid to sell fighter jets to Canada did not meet Ottawa's requirements

https://www.timescolonist.com/national-news/boeing-told-its-bid-to-sell-fighter-jets-to-canada-did-not-meet-ottawas-requirements-4798748

Mais pas que!

Citation

he other two companies competing for the $19-billion contract — U.S. defence giant Lockheed Martin and Swedish firm Saab were being told they did meet the government’s requirements.

Assez surprenant quand le Gripen est choisi. :laugh:
...Sauf si on considère qu'il faut faire de la place au F-35.
Mais bon, comme dit l'adage, "à vaincre sans gloire on triomphe sans péril", n'est-ce pas?

Il y a 8 heures, herciv a dit :

En tous cas il n'y a plus de marché support. La Finlande était le dernier grand marché auquel il pouvait prétendre. Mais même l'USN n'en veut pas. Pour la Finlande se retrouver seule sur le F-18 ASH semble impossible.

Et l'allemagne alors?

Avant-hier encore:
https://eurasiantimes.com/germany-approves-nuclear-capable-f-a-18-super-hornets-ew-aircraft-ea-18g-growlers-to-modernize-fleet-media/
(reprise d'un article de Jane's)

Germany is likely to send the US government a letter of request (LOR), requesting to procure the Boeing F/A 18 Super Hornet and EA-18G Growler aircraft, Janes reported quoting local German media

Michael Hostetter, vice-president of Boeing Defense, Space, and Security Germany, told Janes that a letter of intent to proceed with the planned sale is expected to be released in January, immediately after the German government is seated in early December. 

In 2020, Germany’s Defense Minister Annegret Kramp-Karrenbauer stated that Berlin plans to buy 30 American-made F/A-18E/F Super Hornets and 15 EA-18G Growler electronic warfare aircraft. 

 

The Luftwaffe or the German Air Force wants to replace 90 Panavia Tornado Interdiction and Strike (IDS)/Electronic Combat Reconnaissance (ECR) aircraft with new platforms by 2025. Kramp-Karrenbauer informed the US government in 2020 that Berlin had granted the Luftwaffe permission to purchase a total of 45 Super Hornets and Growler aircraft.

She has also said that Germany will purchase roughly 90 Eurofighters too. Half of the Typhoons would be used to replace Tornados, whereas the other half would be used to replace Germany’s older Eurofighters.

The 30 F/A-18E/F multirole and 15 EA-18G jets will allow the Luftwaffe to meet its airborne nuclear strike and EA (electronic attack) requirements within the requisite timeframe. 

[...]

Germany has been exploring potential replacement options for the Tornado in the past few years. The first batch of Tornado aircraft was delivered to erstwhile West Germany in 1979. German officials aim to start buying replacement planes starting 2025 to ensure that when the last Tornados leave service in 2030, there will be no loss in capabilities. 

Panavia Tornado IDS and ECR, German Air Force

The inclusion of Growlers would provide a more viable replacement for the Tornado fleet’s Electronic Combat/Reconnaissance variants, or ECRs. The Tornado ECRs feature equipment to identify and pinpoint enemy radars and other transmitters, and are notably built to conduct suppression of enemy air defenses (SEAD) missions.

SEAD is among Growler’s mission objectives. And, these planes have significantly better electronic warfare capabilities than the older Tornado ECRs. A better aerial electronic warfare capability was also viewed as a prerequisite for supporting the nuclear mission, rather than just replacing the Tornado ECRs.

Growlers will play a major role to safeguard non-stealthy Super Hornets on nuclear and conventional strikes missions against a powerful enemy, which has a capable integrated air defense network. 

Moreover, Growlers would also serve as a significant force multiplier for the German Air Force as a whole. It has the advantage of already being in production and in operation with the US Navy and the Royal Australian Air Force.  

Super Hornets To Carry Nukes?

The F/A-18E/F Super Hornet is the primary strike and air superiority aircraft of the United States Navy. It is a modernized variant of the F-18C/D, with a 20 percent larger airframe and 15,000 pounds maximum weight than the initial Hornet.

The Super Hornet possesses 11 weapon stations, with two additional wing store stations, to support a wide range of weaponry, including air-to-air missiles such as the AIM-9 Sidewinder, AIM-7 Sparrow, and AIM-120 AMRAAM.

The aircraft can also employ the JDAM Joint Direct Attack Munition (JDAM), joint stand-off weapon (JSOW), and joint air-to-surface stand-off missile, all of which are GPS/inertially directed. 

The APG-73 radar, provided by Raytheon, is installed aboard the Super Hornet. In comparison to the AN/APG-65 radar, which was fitted on earlier Hornets, the APG-73 radar has an updated processor with greater speed and memory capacity.

Once procured, Germany is likely to arm its Super Hornets with the B61 nuclear bomb, also an American-made weapon.

Since nuclear delivery was one of the Panavia Tornado’s core missions (as part of the NATO Nuclear Sharing Program), quick replacement of this capability is critical to the German nuclear deterrent’s credibility. And Berlin believes Super Hornets can perfectly do this job.

 

Bon c'est l'eurasian times qui est une feuille de chou suspecte, certes, mais si ils reprennent Jane's, ça crédibilise un peu le truc.

Il n'en reste pas moins que les histoires de B61 sont intimement liées au F-35 sachant qu'il a été dit et annoncé officiellement que seul le F-35 pourrait porter la seule et unique version qui restera déployée de la B61 à savoir la B61-12, etcn je vais pas refaire le speech, et que faire une entorse à cet état de fait pour les beaux yeux de l'allemagne me surprendrait vraiment beaucoup, notamment parce que cela ouvrirait la possibilité que d'autres pays prennent autre chose que du F-35 pour porter cette B61, même si dans les faits ça ne concernerait aujourd'hui que l'allemagne et la turquie... or les ventes d'armes à la turquie... et les B61 en turquie... Le Congrès US ne semble plus très chaud pour ça. Et c'est bipartisan.

Alors la question que je me pose c'est "qu'est-ce que les USA ont obtenu en échange de ce passe-droit exceptionnel accordé à l'allemagne sur l'intégration (qu'il va falloir payer!) de la B61 au F-18 SH?"

Et comme je ne vois pas ce qu'aurait pu offrir l'allemagne en contrepartie, surtout après nordstream 2 qui finalement se fera, je reste donc persuadé que tout cela n'est qu'un énorme bluff et que le F-35 est en embuscade. Avec la possibilité de ne pas faire aboutir le contrat de F-18E/F au minimum, sans certitude pour les Growlers, et une arrivée en fanfare de F-35, pour finir sur le même couple Eurofighter + F-35 qu'en:
- grande Bretagne
- Italie
- demain Espagne si l'achat pressenti de F-35B se confirme

...ce qui démontrera au passage que l'Eurofighter était depuis le départ un avion mono-rôle qui avait forcément besoin d'être épaulé, mais ça c'est juste notre madeleine de Proust auto-régénérante qui revient périodiquement même une fois dévorée jusqu'à la dernière miette. Une innovation technologique majeure que l'on doit à nos voisins, et qui nous régale sans discontinuer depuis plus de 15 ans.

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Patrick a dit :

Mais bon, comme dit l'adage, "à vaincre sans gloire on triomphe sans péril", n'est-ce pas?

Les guillemets indiquent visiblement une citation, donc dans le bon ordre c'est "à vaincre sans péril on triomphe sans gloire". N'est-ce pas ? :biggrin:

  • Haha 1
  • Sad 1
Link to comment
Share on other sites

Citation

Once procured, Germany is likely to arm its Super Hornets with the B61 nuclear bomb, also an American-made weapon.

Since nuclear delivery was one of the Panavia Tornado’s core missions (as part of the NATO Nuclear Sharing Program), quick replacement of this capability is critical to the German nuclear deterrent’s credibility. And Berlin believes Super Hornets can perfectly do this job.

Au passage, une remarque secondaire sur le sujet; je suis toujours surpris par cette capacité des journalistes ou commentateurs spécialisés à relever le caractère critique et crédible du vecteur choisi (SH ou autre) et non la crédibilité de l'arme en elle même.

Est ce qu'on pense sérieusement que les B61 sont une arme de dissuasion crédible en 2021 ?

Edited by Chimera
  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Chimera a dit :

Est ce qu'on pense sérieusement que les B61 sont une arme de dissuasion crédible en 2021 ?

C'est une arme diplomatique, c'est du nucléaire US en territoire ami, attaquer ce territoire c'est attaquer le sanctuaire US. La B61 est un marqueur avant tout ... Je pense !

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, Chimera a dit :

Est ce qu'on pense sérieusement que les B61 sont une arme de dissuasion crédible en 2021 ?

En tout cas elle ne peut pas l'être pour l'Allemagne puisque ces B61 sont sous contrôle strict des USA. Au mieux ça constitue une forme de dissuasion au bénéfice de l'OTAN.

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, DEFA550 a dit :

En tout cas elle ne peut pas l'être pour l'Allemagne puisque ces B61 sont sous contrôle strict des USA. Au mieux ça constitue une forme de dissuasion au bénéfice de l'OTAN.

Je pose la question différemment et n’hésitez pas à apporter vos lumières: entre un M51 tiré depuis la mer baltique ou ailleurs avec pour cible Moscou et un pilote de Tornado/SH18 avec B61 à destination de Moscou, lequel à le plus de chances d'atteindre sa cible ?

Link to comment
Share on other sites

il y a 19 minutes, Chimera a dit :

Au passage, une remarque secondaire sur le sujet; je suis toujours surpris par cette capacité des journalistes ou commentateurs spécialisés à relever le caractère critique et crédible du vecteur choisi (SH ou autre) et non la crédibilité de l'arme en elle même.

Est ce qu'on pense sérieusement que les B61 sont une arme de dissuasion crédible en 2021 ?

Non ça reste un hochet diplomatique.
Sa présence sous F-35 garantit en revanche et en théorie qu'elle restera utilisable contre des sites relativement bien défendus, ou du moins qui le seront par des réseaux de radars classiques et peu adaptés aux menaces VLO, et sans moyens de détection IR. Sachant qu'une B61 allume deux propulseurs latéraux la mettant en rotation après son largage, et qu'ils ont l'air bien brillants en plus de tourner... Et ne parlons pas de la flamme du réacteur du F-35 qui sera alors occupé à se carapater le plus vite possible, et par conséquent visible comme le nez au milieu de la figure. Ce qui laissera quelques dizaines de secondes à des opérateurs compétents pour réagir, du moins dans un réseau assez dense.

En clair, au lieu de moderniser l'arme prépositionnée chez ses alliés, les USA modernisent le porteur pour limiter les facteurs d'obsolescence de cette arme.

Donc quand on voit que dans le cas présent du Canada, tout est finalement fait pour évincer le successeur du F-18 Hornet et placer le F-35, alors même que le Canada n'a pas de B61, et bien ça laisse songeur quant à la carrière de porteur nucléaire du F-18SH en allemagne...

 

il y a 33 minutes, Chimera a dit :

Je pose la question différemment et n’hésitez pas à apporter vos lumières: entre un M51 tiré depuis la mer baltique ou ailleurs avec pour cible Moscou et un pilote de Tornado/SH18 avec B61 à destination de Moscou, lequel à le plus de chances d'atteindre sa cible ?

Un M51 tiré de la baltique à destination de Moscou ça va être compliqué. C'est un peu court. Depuis plus loin en revanche c'est une autre histoire. Les têtes sont accompagnées de leurres, et il faut toutes les détruire par interception directe alors qu'elles sont manoeuvrantes et très rapides. Le réseau de défense moscovite en est en théorie capable.

Mais notre M51 aura malgré tout beaucoup plus de chances d'atteindre sa cible que le couple B61 Tornado avec ou sans F-18. Parce que le réseau de défense sol-air de Moscou est le plus dense du monde, et qu'une B61 même larguée de haute altitude ça vole 20km avant d'arriver à son altitude de détonation.

Ni un Tornado ni un F-18 ni même un F-35 ne passeront donc au travers des mailles de ce filet. Surtout qu'en plus la bombe elle-même n'a pas l'air particulièrement discrète en EM. Et qu'un F-35 qui ouvre ses soutes même pendant un court laps de temps n'est plus furtif non plus quand il est vu d'en bas.

Mais rien de tout ça ne concerne le Canada. Qui ne va dans tous les cas pas assurer de missions de pénétration de ce genre. Ce qui rend le choix du F-35 assez spécieux.

 

il y a une heure, DEFA550 a dit :

Les guillemets indiquent visiblement une citation, donc dans le bon ordre c'est "à vaincre sans péril on triomphe sans gloire". N'est-ce pas ? :biggrin:

...Oui c'était ça la blague. :sad: Parce que tout est justement fait pour que le F-35 l'emporte au Canada, ce qui inclut la disqualification des concurrents les plus pertinents... Au départ le Rafale, désormais le F-18.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, Chimera a dit :

Je pose la question différemment et n’hésitez pas à apporter vos lumières: entre un M51 tiré depuis la mer baltique ou ailleurs avec pour cible Moscou et un pilote de Tornado/SH18 avec B61 à destination de Moscou, lequel à le plus de chances d'atteindre sa cible ?

Mauvaise question. Le M51 est un missile stratégique, la B61 est une bombe tactique.

Link to comment
Share on other sites

Bonjour du Québec.

Il semble en effet que c’est bien le F-35A de Lockheed Martin qui serait sélectionné pour la future flotte de 88 avions de combat de la RCAF / ARC canadienne.

Le Boeing F-18 E/F Super Hornet Block III aurait été éliminé du concours.

Une confirmation officielle du gouvernement canadien est toutefois attendue à ce sujet.

À suivre.

Référence sur le blogue Avia News de Suisse :

http://psk.blog.24heures.ch/archive/2021/11/26/canada-une-short-liste-avec-le-f-35-et-le-gripen -872108.html

Par rapport au cahier de charge, il est plus que probable que les CF-35A Canadiens seront équipés de la perche de ravitaillement latérale rétractable de la version F-35B (US Marine Corps / Royal Navy / Marina Italienne) et du parachute de queue stabilisateur en conditions de neige et/ou de glace que l’on aperçoit ici sur cette photo entre les dérives de ce F-35A Norvégien.

Ce pod parachute est manufacturé chez Fokker aux Pays-Bas et équipera aussi à terme les F-35A de la KLU Néerlandaise.

Crédit Photo : Scramble Magazine

Hiboux47

spacer.png

 

  

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...