Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

SNA Suffren, SNLE et SSGN capacité française


Recommended Posts

Il y a 1 heure, wagdoox a dit :

il y a pas si longtemps j'était en contact avec l'académie de marine et ils n'arrêtaient de pas de se plaindre d'avoir aucun retour des politiques. 
Sur la question pacifique, c'était sauf qui peut.
Je veux bien croire que ca a changé mais les promesses électorales... 

Les réponses se trouvent dans l'analyse attentive de ce que font des acteurs (économiques) civils. Leurs actions sont à l'évidence coordonnées vers une construction d'ensemble.

Des exemples : Thales a pris en contrat 100% du contrôle aérien Australien et environ + de 85% du contrôle aérien d'Amérique latine.

CMA-CGM a acheté et intégré les compagnies porte container "Australian National Lines", "Compagnie Française de Navigation" (qui est de Nouvelle Zélande) "Américan Président Lines" qui est de Singapour et CMA-CGM 

est le N°1 en volume sur le Pacifique.

Ponan s'est lancé dans les croisières inter îles dans la Pacifique Sud en y mettant de gros moyens tant matériels que commerciaux, notamment sur les clients des USA...ce qui va favoriser l'évolution des infrastructures des iles tant "portuaires"

que "aéroportuaires".

Nous sommes en train d'interconnecter les îles progressivement par réseaux de câbles fibre optique sous marins, nous avons commencé par le Nord avec Hawaï puis a partir de l'Ouest vers l'Est et ça ira jusqu'au Chili via l'île de Pâques.

ça coute très cher mais les possibilités offertes par ces réseau sont colossales.

A y regarder d'assez près, nous prenons en concession les aéroports qui balisent nos "voies romaines" vers le Pacifique Sud.

Enfin les îles françaises du Pacifique sont nombreuses et dispersées sur un espace plus grand que l'Europe continentale, l'intervention sur chaque île est de la microchirurgie économique et politique. 

Le but d'ensemble est de préparer cet ZEE aux investissements de mise en valeur et c'est a ce moment qu'il sera nécessaire de dimensionner la protection aux ressources avérées.

Concernant le soutien de l'Etat mentionné par @wagdoox dans le post suivant, c'est un serpent qui se mord la queue parce qu'il faut réussir a passer de la période "perfusion économique" avec son cortège de "surenchères"

a une période "rentabilité économique" avec ses exigences rationnelles....autant dire "révolution culturelle".

 

Edited by capmat
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 22 heures, capmat a dit :

ce que font des acteurs (économiques) civils

Je suis bien d'accord mais j'ai vu à l'époque des projections éco, si l'état soutenait et on en est très loin. (Toujours 4x en 15 ans)
Le soutient c'était pas du social ... C'était un accompagnement des entreprises en infra, R&D, capital mais aussi défense car tout le monde savait que le plan en voie de réalisation attirerait les appétits OPA, pillage ...

Edited by wagdoox
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Fusilier a dit :

Dans le temps on avait des BSL

 

Oui on voit ici Rhône à Kéroman et soum à couple ( je verse une larme  , put'1 c'est trop dur ............ :rolleyes: )

201225065837764523.jpg

Vu passer le Rubis accompagné du Rhin en 1985 à Papeete ( mission spéciale) , tout deux y avaient fait escale , à la base marine.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites
Le 24/12/2020 à 19:20, capmat a dit :

Nous ne pourrons pas éternellement garder un pieds dans les deux camps si nous n'entretenons pas une expérience opérationnelle reconnue sur les SSK pour former les équipages

Un équipage de SNA est aussi performant que celui d'un SSK. La seule différence : la gestion de l'énergie.  Un SNA peut simuler un SSK, pas l'inverse.

Le 25/12/2020 à 01:23, clem200 a dit :

L'idée de beaucoup sur ce forum c'est d'utiliser quelques SSK dans des tâches ingrates, style protection des SNLE

Ce qui permet de décharger les SNA pour les missions intéressantes loin des côtes 

Oui, c'est juste.

Mais est ce que des navires de surface (je pense a des Gowind spécialement gréées en anti sous marin) ne peuvent pas faire ce travail.

Perso depuis quelques années je vois arriver des drones sous marin qui seraient probablement parfait dans ce role de protection des abords de ports, en rodant a qcq noeuds et transmettant des alertes via bouées folttantes, voir capables d'user du sonar actif pour repousser un intru.  emport de 2 torpille MU90 en ultime recours ?

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, B52 a dit :

Un équipage de SNA est aussi performant que celui d'un SSK. La seule différence : la gestion de l'énergie.  Un SNA peut simuler un SSK, pas l'inverse.

Oui, mais tu ne formeras pas des équipages 'extérieurs" sur nos SNA. Et d'ailleurs nos SNA ont autre chose a faire.

  • Like 1
Link to post
Share on other sites

Bonjour et bonne année à tous !

A propos des Suffren, qu'est ce qui justifie le faible nombre de tubes lance torpilles (4) quand un Scorpene trois fois plus léger en a 6 ? 

Y a il un système de rechargement si rapide que cela justifie cette petite économie?

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, B52 a dit :

A propos des Suffren, qu'est ce qui justifie le faible nombre de tubes lance torpilles (4) quand un Scorpene trois fois plus léger en a 6 ? 

Nb de tubes probablement  lié au compromis de gestion des volumes de la partie avant  en rapport

- du diamètre de la coque épaisse

- des emménagements des locaux techniques avant

- de la taille de l’antenne cylindrique sonar donc des caractéristiques de détection, antenne à loger préférablement en partie basse pour des questions de moindre  bruits propres et ambiants

tout en  restant dans le profil albacore le plus propre possible, dans une zone de changement de régimes d’écoulement ( laminaire turbulent)

https://www.udt-global.com/__media/libraries/platform-design/51---Honore-&-Lozach-Slides.pdf

https://www.udt-global.com/__media/libraries/platform-design/51---Edouard-Honore-Paper.pdf

"bloavez mad" :smile:

Edited by ARMEN56
  • Like 1
  • Thanks 2
Link to post
Share on other sites

je pense que quand tu lance une torpille ou deux d'un coup ensuite tu a intérêt a te planquer, ensuite  a savoir si c'est une demande de la marine ? 

Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, tom a dit :

je pense que quand tu lance une torpille ou deux d'un coup ensuite tu a intérêt a te planquer, ensuite  a savoir si c'est une demande de la marine ? 

Oui, vu qu'ils sont fait sur mesure pour la marine qui les paie 

Link to post
Share on other sites
Il y a 18 heures, tom a dit :

je pense que quand tu lance une torpille ou deux d'un coup ensuite tu a intérêt a te planquer, ensuite  a savoir si c'est une demande de la marine ? 

Là tu pourrais aller jusqu'à 4.  Et après t'es bon pour au moins 20 minutes (et le reste) pour recharger.  Je ne sais même pas si on peut recharger les 4 d'un coup.

Link to post
Share on other sites
Le 04/01/2021 à 14:16, B52 a dit :

Là tu pourrais aller jusqu'à 4.  Et après t'es bon pour au moins 20 minutes (et le reste) pour recharger.  Je ne sais même pas si on peut recharger les 4 d'un coup.

Je suis etonné de cette valeur...tu tire ça d'ou?

(le temps de rechargement de veux dire, pas le nombre de tubes)

Je n'y connais rien de plus que ce que j'ai pu lire dans des artcles tout public mais ca me parait tres tres long 20 minutes pour recharger un tube...meme pour les recharger tous successivement d'ailleurs...je me representai personnellement un temps de chargement d'une torpille de l'ordre de la minute, maximum, surtout si le tube est vide (j'imagine que changer la charge dans le tube prend plus de temps evidemment)

Une valeur officielle, ou un ordre d'idée de la part d'un sachant peut etre?

 

Par contre il est clair que la manoeuvre est surement bruyante, mais bon si on a des torpilles qui explosent a droite a gauche...

Link to post
Share on other sites
il y a 56 minutes, Ben a dit :

Je suis etonné de cette valeur...tu tire ça d'ou?

(le temps de rechargement de veux dire, pas le nombre de tubes)

Je n'y connais rien de plus que ce que j'ai pu lire dans des artcles tout public mais ca me parait tres tres long 20 minutes pour recharger un tube...meme pour les recharger tous successivement d'ailleurs...je me representai personnellement un temps de chargement d'une torpille de l'ordre de la minute, maximum, surtout si le tube est vide (j'imagine que changer la charge dans le tube prend plus de temps evidemment)

Une valeur officielle, ou un ordre d'idée de la part d'un sachant peut etre?

 

Par contre il est clair que la manoeuvre est surement bruyante, mais bon si on a des torpilles qui explosent a droite a gauche...

Je ne suis pas du tout un sachant sur le sujet.  J'ai lu ça une fois.

Après tir, si la torpille est filoguidée, tu ne peux remettre une torpille dedans avant la fin du guidage il me semble. Ensuite il faut fermer la porte extérieure (lentement because bruit), puis purger le tube de son eau de mer, puis ouvrir la porte intérieure. On peut imaginer qu'en temps masqué la bonne arme ait été mise en face du tube... sinon tu perds encore du temps, faire glisser l'arme dans le tube, raccorder le fil de guidage (je dis ca de manière triviale), fermer la porte, remplir le tube, ouvrir la porte extérieure....   l'air de rien ca doit prendre du temps quand on parle d'une anguille de 1.5 tonnes dont 300kg d'explosif.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Je ne connaissais pas cette annecdote mit aujourd'hui sur la page Facebook de ''800 tonnes' :

En 1994 eut lieu un exercice de sauvetage par grand fond entre le DSRV Américain et le sous-marin "Bévéziers" de classe Agosta. 
Le SNLE "Le Tonnant" servi de taxi pour transporter le DSRV jusqu'a la zone d'essai.  L'exercice sera renouvelé en 1999. 

A noter que depuis, la Marine Nationale utilise le  Nato Submarine Rescue System, issu d'une coopération Anglo/Franco/Norvégienne.

A t'on des photos ou informations sur ces exercices Pilou ?

https://800tonnes.com/fr/france/43-14-affiche-poster-exercice-pilou-.html#/2-taille-a2_420_cm_594_cm

spacer.png

Edited by collectionneur
  • Like 1
  • Thanks 1
Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, collectionneur a dit :

J

A t'on des photos ou informations sur ces exercices Pilou ?

Tout les 3 ans il y a un exercice Pilou. Pilou etant un exercice sur Navire à propulsion nucleaire 

Mais il y a plein de variante par exemple une fuite reacteur nucleaire sur un Navire dans la base Naval de Toulon  

http://www.var.gouv.fr/exercice-ppi-toulon-2019-a8248.html

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

@Scarabé Pas le même exercice à priori. L'auteur m'a écrit qu'il y a avait une vidée dans ''C'est pas sorcier''.  Date plus précise ici :

http://www.netmarine.net/bat/smarins/tonnant/

Au total, le bâtiment aura navigué plus de 100 mois en 18 ans et demi de service, sur 54 patrouilles opérationnelles. Il aura aussi participé en juillet 1994 et mai 1999 à des exercices Pilou, qui consistent à simuler le sauvetage d'un équipage de sous-marin en détresse, par l'intermédiaire d'un petit sous-marin d'assistance, le DSRV, appartenant à la marine américaine.

https://www.senat.fr/questions/base/2000/qSEQ000927412.html

Enfin, pour organiser et réussir un sauvetage collectif, la marine nationale peut demander l'intervention en quarante-huit heures d'un sous-marin de sauvetage américain (DSRV), en vertu d'un accord valable jusqu'en 2005. A cette date, un système différent conçu et développé par plusieurs pays européens prendra le relais.

 

Link to post
Share on other sites

http://lignesdedefense.blogs.ouest-france.fr/archive/2021/01/12/prix-21785.html     350 000 heures de travail sur le SNA La Perle

On en sait un peu plus sur le timing des travaux engagés sur le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) La Perle, ravagé par un incendie, à Toulon, alors qu’il subissait une longue intervention de maintenance programmée.

Comme l'écrit ce matin, mon confrère de la rédaction de Cherbourg, Olivier Clerc, de retour le 18 décembre à Cherbourg, le SNA va subir un chantier représentant 350 000 heures de travail, ingénierie comprise.

Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, Bechar06 a dit :

350 000 heures de travail, ingénierie comprise.

Je comprends un rajout d’une bonne couche pour la part Ingénierie aux de 250000 h ( 300 hommes / 6mois ) évoqués par MINDEF courant novembre , on passerait donc  à  350000 heures ce qui comme je l’ai dit correspond à un volume d’IPER d’un AGOSTA qui pouvait dépasser les 400000 heures

http://www.air-defense.net/forum/topic/1531-sna-suffren-snle-et-ssgn-capacité-française/page/99/

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ARMEN56 a dit :

Je comprends un rajout d’une bonne couche pour la part Ingénierie aux de 250000 h ( 300 hommes / 6mois ) évoqués par MINDEF courant novembre , on passerait donc  à  350000 heures ce qui comme je l’ai dit correspond à un volume d’IPER d’un AGOSTA qui pouvait dépasser les 400000 heures

http://www.air-defense.net/forum/topic/1531-sna-suffren-snle-et-ssgn-capacité-française/page/99/

250 000 à Cherbourg et le 400 000 ensuite à Toulon parce que le travail d'avant doit être repris.  

Link to post
Share on other sites
il y a 57 minutes, Scarabé a dit :

travail d'avant doit être repris.  

Parce qu'on bosse mal au nord ? :laugh:

Plus sérieusement

Dans le qui fait quoi , j''ignore l'articulation industrielle entre NG/CH et NG/TL , ceci  faire remonter le soum au nord pour y faire le boulot que partiellement m'étonne

est ce à comprendre qu'une partie du matos déposé avant l'incendie serait resté à TL ,  noooooooon ?!

ou alors essais quai et mer Toulon

La PERLE  va redescendre comment ?

Dis nous tout :smile:

Edited by ARMEN56
Link to post
Share on other sites

https://actu.fr/normandie/cherbourg-en-cotentin_50129/naval-group-300-personnes-mobilisees-a-cherbourg-pour-reparer-le-sna-perle_38645481.html  Perle à Cherbourg

300 personnes mobilisées à Cherbourg pour réparer le SNA Perle. Le directeur des opérations de réparation du SNA Perle pour Naval Group, Franck Ferrer, explique comment le sous-marin va retrouver toutes ses qualités opérationnelles;

Edited by Bechar06
Link to post
Share on other sites
il y a une heure, ARMEN56 a dit :

Parce qu'on bosse mal au nord ? :laugh:

 

Je parlais des travaux réalisez à Toulon avant l incendie ou le Perle était en AT depuis 4 mois. Tout ce qui a cramé plus le rechargement du reacteur.  

 

 

 

Edited by Scarabé
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,560
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Jojo91
    Newest Member
    Jojo91
    Joined
  • Forum Statistics

    21,130
    Total Topics
    1,387,089
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...