Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

SNA Suffren, SNLE et SSGN capacité française


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 53 minutes, Coriace a dit :

C'est dommage qu'on ne puisse pas en préserver un pour en faire un musée. Même si les spécificités des sous marin en feraient probablement un musée assez médiocre 

Le Redoutable est à Cherbourg à la Cité de la Mer, c'est le premier navire de la classe.

L'Espadon est à Saint-Nazaire.

L'Argonaute est à la Cité de la Villette à Paris.

Ce serait bien de conserver un sous-marin de chaque classe mais il faut avouer que l'on est déjà plutôt bien servi en sous-marin musée en France.

Par contre, en navire gris, on est assez pauvre, il n'y a que le Maillé-Brézé à Nantes depuis la fin du Colbert à Bordeaux. Il faut dire que ce sont des navires souvent plus gros et il ne doit pas être possible d'en ramener un dans une grande ville non portuaire où il y aurait plus de visite.

Edited by Deres
  • Like 1
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Deres a dit :

Le Redoutable est à Cherbourg à la Cité de la Mer, c'est le premier navire de la classe.

L'Espadon est à Saint-Nazaire.

L'Argonaute est à la Cité de la Villette à Paris.

Ce serait bien de conserver un sous-marin de chaque classe mais il faut avouer que l'on est déjà plutôt bien servi en sous-marin musée en France.

Par contre, en navire gris, on est assez pauvre, il n'y a que le Maillé-Brézé à Nantes depuis la fin du Colbert à Bordeaux. Il faut dire que ce sont des navires souvent plus gros et il ne doit pas être possible d'en ramener un dans une grande ville non portuaire où il y aurait plus de visite.

Il y a aussi la Flore à Lorient de classe Daphné.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Patrick a dit :

:blink:
:huh:
:mellow:

10033-170314154532190-001640970324393539

870x489_la_cite_de_la_mer_darse_sous-mar

 

Et bien figurez vous que je ne savais pas :O. J'avais peur qu'il en soit de même que pour tous ces appareils flottant, volant ou roulant dont on a pas su garder un exemplaire en état de marche ! 

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 12 minutes, Coriace a dit :

Et bien figurez vous que je ne savais pas :O. J'avais peur qu'il en soit de même que pour tous ces appareils flottant, volant ou roulant dont on a pas su garder un exemplaire en état de marche ! 

Alors par contre il est pas en état de marche, la partie nucléaire a était vidé

Link to comment
Share on other sites

il y a 39 minutes, Coriace a dit :

Et bien figurez vous que je ne savais pas :O. J'avais peur qu'il en soit de même que pour tous ces appareils flottant, volant ou roulant dont on a pas su garder un exemplaire en état de marche !

C'est le seul ex-sous-marin nucléaire visitable au monde. :smile:

Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, Patrick a dit :

C'est le seul ex-sous-marin nucléaire visitable au monde. :smile:

Il y a le Nautilus à Groton. Par contre il a toujours son réacteur, et donc toute la partie arrière est inaccessible.

Edit: Je crois aussi que le premier nucléaire chinois, un type Han, est visitable.

Edited by KnewEdge
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, KnewEdge a dit :

Il y a le Nautilus à Groton. Par contre il a toujours son réacteur, et donc toute la partie arrière est inaccessible.

Edit: Je crois aussi que le premier nucléaire chinois, un type Han, est visitable.

J'ignorais, merci.

C'est pas un peu dangereux d'avoir encore une partie nucléaire dans un engin à quai visitable? Même si j'imagine que le combustible n'est plus là depuis un bail. La tuyauterie etc doit encore être très radioactive.

Link to comment
Share on other sites

il y a 3 minutes, Patrick a dit :

C'est pas un peu dangereux d'avoir encore une partie nucléaire dans un engin à quai visitable? Même si j'imagine que le combustible n'est plus là depuis un bail. La tuyauterie etc doit encore être très radioactive.

Quel est le risque ?

S'il n'y a plus de combustible, il n'y aura pas d'activation supplémentaire.

Les parties qui sont déjà activées ne devraient pas l'être significativement plus que du temps du service actif de l'engin. Le niveau de danger n'est donc pas supérieur et les protections de l'époque devraient donc être suffisantes - d'autant plus qu'elles étaient conçues pour protéger une présence permanente d'un équipage, alors que les visiteurs ne seront que de passage pour une courte durée.

En condamnant les portions activées (certains diraient "contaminées", mais c'est impropre), ou en les interdisant au public, on éloigne encore le risque.

La tuyauterie nucléaire ne court pas dans tout le bâtiment, mais seulement dans la section limitée de la production d'énergie.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, Patrick a dit :

J'ignorais, merci.

C'est pas un peu dangereux d'avoir encore une partie nucléaire dans un engin à quai visitable? Même si j'imagine que le combustible n'est plus là depuis un bail. La tuyauterie etc doit encore être très radioactive.

Pour le redoutable, il s'agit d'une version modifiée, raccourcie de plusieurs mètres qui servaient à la partie nucléaire, puis rallongée avec une partie de la coque du SNA n°7 ou 8 pour former un ensemble représentatif. Il ne doit plus rester grand chose de dangereux

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, FATac a dit :

Quel est le risque ?

S'il n'y a plus de combustible, il n'y aura pas d'activation supplémentaire.

Les parties qui sont déjà activées ne devraient pas l'être significativement plus que du temps du service actif de l'engin. Le niveau de danger n'est donc pas supérieur et les protections de l'époque devraient donc être suffisantes - d'autant plus qu'elles étaient conçues pour protéger une présence permanente d'un équipage, alors que les visiteurs ne seront que de passage pour une courte durée.

En condamnant les portions activées (certains diraient "contaminées", mais c'est impropre), ou en les interdisant au public, on éloigne encore le risque.

La tuyauterie nucléaire ne court pas dans tout le bâtiment, mais seulement dans la section limitée de la production d'énergie.

Un matériau radioactif est apte à contaminer les matériaux environnants.
L'intégrité d'une barrière biologique doit toujours être vérifiée.

Link to comment
Share on other sites

il y a 5 minutes, Patrick a dit :

Un matériau radioactif est apte à contaminer les matériaux environnants.

Activer, pas contaminer ...

Certains des éléments du compartiment réacteur ont, effectivement, pu être activés lors du service.

Le retrait du service a, cependant, eu lieu avant que cette activation ne présente un danger d'irradiation secondaire des personnels (l'équipage).

Après retrait du combustible, la source principale de neutrons susceptibles d'activer les matériaux environnants a disparu. Reste alors la radio-activité résiduelle de l'activation antérieure de ces matériaux. Elle ne présente pas un danger supérieur à celui qu'elle présentait au moment du retrait de service et son activité (marginale) va aller décroissant avec le temps (sur 5 ans, 10 ans, 36000 ans ou 5 millions d'années, je n'en sais rien).

Donc si les niveaux étaient bien acceptables pour un personnel présent en permanence pendant 30 ou 60 jours pendant le service, ils n'ont aucune raison d'être supérieurs après retrait du combustible, et encore moins de présenter un risque pour des personnes qui n'y passeront qu'une heure - la dose éventuellement délivrée pendant cette période étant alors largement en dessous des seuils (logiquement au minimum 720 ou 1440 fois plus faible que pour l'équipage qui lui avait la source principale du combustible, en plus).

il y a 5 minutes, Patrick a dit :

L'intégrité d'une barrière biologique doit toujours être vérifiée.

Ce que des dosimètres ou des films de mesure peuvent faire efficacement, de manière passive, en étant positionnés dans les zones de passage du public.

On peut les contrôler tous les jours, mesurer la fréquence à laquelle les films exposés doivent être changés, et on sait si l'activité augmente (improbable) ou diminue. Et on peut fixer des seuils de présence, notamment pour les guides, par exemple, auxquels on pourrait se trouver amené à dire que la dose accumulée en 1 mois (ou 2) de visites continues est trop importante et qu'ils doivent être tenus à l'écart pour un délai de modération, exactement comme pour la rotation des équipages du temps du service du bâtiment.

  • Like 1
  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

@FATac Tu sais bien que je suis pro-nucléaire, mais là, un tel bâtiment, pas particulièrement protégé, et surtout aussi vieux, visitable dans ces conditions, je trouve ça absolument anti-sécuritaire.

Ce n'est pas un cimetière de soums soviétiques certes, mais quand même.

Link to comment
Share on other sites

C'est étonnant. Moi qui suis assez anti-nucléaire*, je n'en suis pas choqué.

En France, j'en suis sûr, les niveaux résiduels après retrait de la tranche réacteur ont été vérifiés.
Aux États-Unis, j'ai une confiance relative, je présume (un peu hâtivement, c'est vrai) qu'un contrôle reste présent.
Pour la Chine, je n'ai aucune certitude, si ce n'est que, une fois le combustible retiré, la sécurité devient passive.

* (je ne suis pas contre le principe du nucléaire, mais je suis plutôt opposé aux derniers développements dans la filière, essentiellement pour des motifs de manque de contrôle et de négligence par accoutumance au risque, en plus d'une possible perte de compétence liée à la massification des projets qui tend à les rendre plus rares)

Link to comment
Share on other sites

Vous prenez vraiment les américains pour des fous ? ^^ Ils ne font pas visiter un monument national gratuitement à 250 000 visiteurs par an depuis 35 ans si il est radioactif. 

Le réacteur a bien sûr été enlevé entre 1984 et 1986. Mais ils n'ont pas découpé toute une section comme chez nous, donc la zone est interdite au publique.

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, clem200 a dit :

Vous prenez vraiment les américains pour des fous ? ^^ Ils ne font pas visiter un monument national gratuitement à 250 000 visiteurs par an depuis 35 ans si il est radioactif. 

Le réacteur a bien sûr été enlevé entre 1984 et 1986. Mais ils n'ont pas découpé toute une section comme chez nous, donc la zone est interdite au publique.

 

Ah je ne savais pas qu'il avait enlevé le gros du réacteur; je crois me souvenir avoir lu sur le reddit "Run Silent Run Deep", où des anciens sous-mariniers de l'US Navy interviennent souvent, que l'arrière était fermé pour le secret, mais aussi parce qu'il y avait toujours des points chauds; surtout que la technique des années 50 n'était pas 100% parfaite. On a l'image de l'US Navy propre à 100% avec maitrise impeccable mais ça n'existe évidemment pas même s'ils sont au top. Pareil sur un autre site dont je ne me souviens plus le nom (le genre truc internet des années 2000 avec juste de l'hypertexte), un ancien des rechargements de réacteurs dans les années 50-60 disait qu'il y avait des incidents avec rejets, et que le fond de la rivière Thames devait avoir du sédiment radioactif.

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Le 23/06/2021 à 20:08, KnewEdge a dit :

Ah je ne savais pas qu'il avait enlevé le gros du réacteur; je crois me souvenir avoir lu sur le reddit "Run Silent Run Deep", où des anciens sous-mariniers de l'US Navy interviennent souvent, que l'arrière était fermé pour le secret, mais aussi parce qu'il y avait toujours des points chauds; surtout que la technique des années 50 n'était pas 100% parfaite. On a l'image de l'US Navy propre à 100% avec maitrise impeccable mais ça n'existe évidemment pas même s'ils sont au top. Pareil sur un autre site dont je ne me souviens plus le nom (le genre truc internet des années 2000 avec juste de l'hypertexte), un ancien des rechargements de réacteurs dans les années 50-60 disait qu'il y avait des incidents avec rejets, et que le fond de la rivière Thames devait avoir du sédiment radioactif.

En France, seule la technique utilisée sur le Redoutable permet l'ouverture au public ( toutes les parties ayant présenté un contact avec la chaufferie ont été démontées ). La législation européenne a été renforcée dans les années 90 pour l'accès du public rendant l'accès quasi impossible à des zones potentiellement encore très faiblement actives. D'autre part, le risque incendie/asphyxie bien que minimisé est toujours présent. Le désamiantage explique que la machine ne soit plus complète. Il me semble que les circuits d'asséchement de la zone arrière ont également été démontés, et les installations sensibles bien sur. Bien que pas nucléaire, l'EE Maillé-Brézé qui conserve ses armes et systèmes a vu sa propulsion rendue impossible a remettre en route ( par découpe des arbres d'hélice de mémoire ). Il a donc appareillé avec remorqueur pour participer à un film récent. Quant aux Américains, ils n'ont pas hésité a utiliser des aérosol radioactifs dans une de leurs grandes villes pour réaliser une étude sans informer la population et à ce titre il m'est impossible de vraiment faire confiance à leur expertise pour la visite d'un vieux bâtiment historique qui a connu des fortunes diverses et dont l'histoire me passionnait dans ma jeunesse.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, vno a dit :

En France, seule la technique utilisée sur le Redoutable permet l'ouverture au public ( toutes les parties ayant présenté un contact avec la chaufferie ont été démontées ). La législation européenne a été renforcée dans les années 90 pour l'accès du public rendant l'accès quasi impossible à des zones potentiellement encore très faiblement actives. D'autre part, le risque incendie/asphyxie bien que minimisé est toujours présent. Le désamiantage explique que la machine ne soit plus complète. Il me semble que les circuits d'asséchement de la zone arrière ont également été démontés, et les installations sensibles bien sur. Bien que pas nucléaire, l'EE Maillé-Brézé qui conserve ses armes et systèmes a vu sa propulsion rendue impossible a remettre en route ( par découpe des arbres d'hélice de mémoire ). Il a donc appareillé avec remorqueur pour participer à un film récent. Quant aux Américains, ils n'ont pas hésité a utiliser des aérosol radioactifs dans une de leurs grandes villes pour réaliser une étude sans informer la population et à ce titre il m'est impossible de vraiment faire confiance à leur expertise pour la visite d'un vieux bâtiment historique qui a connu des fortunes diverses et dont l'histoire me passionnait dans ma jeunesse.

Pouvez-vous préciser sur "fortunes diverses"? Il y a eu des trucs similaires aux 1ère générations soviétiques ou bien voulez-vous juste dire que l'engin est vieux et que l'épisode des aérosols vous met un certain doute? ^^

Link to comment
Share on other sites

Dans le documentaire, certains passages donnent l'impression que les SNLE M4 avaient un système de ravalement d'une ALR. C'était effectivement le cas ? De ce que j'ai compris, les Rubis n'ont pas de moyen pour rétracter une ALR, et c'est à l'étude pour les Suffren (mais en tout cas, on ne l'a pas vu pour la tête de série). On en sait quelque chose pour les SNLE 2G ?

Edited by ywaDceBw4zY3tq
Link to comment
Share on other sites

il y a 33 minutes, ywaDceBw4zY3tq a dit :

Dans le documentaire, certains passages donnent l'impression que les SNLE M4 avaient un système de ravalement d'une ALR. C'était effectivement le cas ? De ce que j'ai compris, les Rubis n'ont pas de moyen pour rétracter une ALR, et c'est à l'étude pour les Suffren (mais en tout cas, on ne l'a pas vu pour la tête de série). On en sait quelque chose pour les SNLE 2G ?

Oui antenne ALR des SNA est récupérée par un navire d'assistance 

pour le TAHS ( towed array handling system ) on en avait parlé sur lien ci dessus

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,764
    Total Members
    1,550
    Most Online
    yggtor
    Newest Member
    yggtor
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...