Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

SNA Suffren, SNLE et SSGN capacité française


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Vos controverses sont perturbantes pour ceux qui ne savent pas compter : mettez-vous d’accord :happy:

Révélation

Je crois que vous l’êtes : Panaratahiti a signalé l’erreur debunkée d’un énorme smiley :bloblaugh:

Bon, après, une banette supplémentaire grâce à 1 mètre gagné, soit il faut embarquer des lilliputiens, soit on met une grrrrrande banette très large et on féminise à mort (et peut-être, là, je m’engage).

Link to comment
Share on other sites

40 minutes ago, penaratahiti said:

Rhhooo t'es trop 1er degré hein :biggrin:

Ahh désolé… j’ai craqué car je suis un peu fatigué que les gens ici reprennent les idées du Fauteuil de Colbert comme s’il s’agissait d’une source sérieuse…:rolleyes:

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Le 06/10/2021 à 22:23, AkarSarren a dit :

Sûrement rien à voir mais

 

Cette visite tombe bien tout de même. On sait que les Coréens pensent depuis quelque temps à s'équiper de SNA. Avec la voie ouverte par AUKUS, nous avons une voie toute tracée et surtout l'avantage et la particularité unique au niveau Français de pouvoir proposer une solution technologique respectant une partie des traités. Et cela grace à l'utilisation de réacteurs nucléaires fonctionnant à l'uranium faiblement enrichi (7,5%) correspondant aux normes civil. Et les Coréens le savent bien. 

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Suis septique... Papy Biden va leur dire : " si vous prenez des french SNA alors on part "

un peu le même discours qu'ils avaient lancé lors de la compétition RAFALE F15E

A mon sens c'est des pays ( Australie, Japon, Corée du Sud) defacto verrouillé par l'oncle Sam.

Enfin c'est juste mon avis

  • Like 1
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Corée du sud oui jusqu'à maintenant, mais je les sens beaucoup moins pro américain qu'avant dans cette confrontation avec l'empire du milieu, et l'alliance japon Corée du sud ne va pas de soi

Edited by Pakal
orthographe
Link to comment
Share on other sites

Il reste une possibilité, celle du développement local à partir de leur filière civile. Les Coréens ont les moyens techniques et financiers pour se lancer ce me semble. Mais il n'est pas dit que stratégiquement, ce soit leur priorité. Ils ont mieux à faire en développant des missiles de croisière à plus longue portée que ceux existants aujourd'hui. Missiles que les États-Unis font tout pour les empêcher de les concevoir, pour ne pas titiller trop les Chinois, les Nord-Coréens et éventuellement les Japonais.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Ciders a dit :

Il reste une possibilité, celle du développement local à partir de leur filière civile. Les Coréens ont les moyens techniques et financiers pour se lancer ce me semble. Mais il n'est pas dit que stratégiquement, ce soit leur priorité. Ils ont mieux à faire en développant des missiles de croisière à plus longue portée que ceux existants aujourd'hui. Missiles que les États-Unis font tout pour les empêcher de les concevoir, pour ne pas titiller trop les Chinois, les Nord-Coréens et éventuellement les Japonais.

Il me semble que cette restriction a été levée, du moins c'est ce que laisserait entendre cet article de "The war zone"

https://www.thedrive.com/the-war-zone/42387/south-korea-unveils-four-new-missiles-via-tests-after-north-korean-launches

Work on these South Korean ballistic missiles has no doubt been spurred by the lifting in May of bilateral guidelines that restricted the country’s development of weapons in this class. As a result, South Korea is no longer bound to successive range limits imposed under the agreement with the United States, which most recently limited a missile's range to 500 miles.

Traduction : les travaux sur ces missiles balistiques sud-coréens ont sans doute été stimulés par la levée, en mai, des directives bilatérales qui restreignaient le développement par le pays d'armes de cette classe. En conséquence, la Corée du Sud n'est plus liée aux limites successives de portée imposées par l'accord avec les États-Unis, qui limitait dernièrement la portée d'un missile à 500 miles.

Edited by Paschi
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, castle68 a dit :

Suis septique... Papy Biden va leur dire : " si vous prenez des french SNA alors on part "

un peu le même discours qu'ils avaient lancé lors de la compétition RAFALE F15E

A mon sens c'est des pays ( Australie, Japon, Corée du Sud) defacto verrouillé par l'oncle Sam.

Enfin c'est juste mon avis

C'est pas faux. Les pressions US sont importantes sur les Coréens. Les 10000 Gi's présents font que la main mise US pèse de tout son poids sur les contrats d'armements malgré quelques ventes réussient. Mais les derniers événements en Australie pourrait peut-être ouvrir une brèche même si elle est minime. Et on doit tout tenter pour y arriver. Les US ont quelque peu changé les règles du jeu. Ça coûte rien d'y croire.

Link to comment
Share on other sites

Les Sud-Coréens ont deux atouts que n'ont pas les Australiens :

  • ils ont les moyens d'avancer technologiquement et financièrement parlant
  • la menace chinoise est plus faible, au moins à court et moyen terme

Mais je ne crois pas à un achat de SNA. Parce que personne n'a intérêt dans les parages à ce que le secteur ne s'enflamme et l'irruption du nucléaire, au-delà des grincements de dents au Japon, ferait très mauvais genre à Pékin... et à Pyongyang. Un conflit intercoréen ou sino-sud-coréen, ce serait risquer le blocage de la mer de Bohai (surtout si les missiles commencent à voler dans tous les sens), ça embêterait les Russes et les Japonais et même les Occidentaux.

Séoul n'a pas de grief particulier à l'égard de Pékin et n'a aucune envie de voir un rapprochement sino-nord-coréen. En face, Pékin redoute naturellement une amélioration de l'armement sud-coréen mais sait dans le même temps que la cible de ce renforcement n'est pas la Chine mais la Corée du Nord. Ajoutez à cela les débats récurrents autour de "à qui profiterait le plus une unification de la péninsule ?" et nous avons ici à mon avis tous les ingrédients d'une forme de statu quo. "Vous avez le droit d'acheter de quoi vous défendre contre Pyongyang, on ne dira rien tant que vous ne franchissez pas la limite".

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Ciders a dit :

Les Sud-Coréens ont deux atouts que n'ont pas les Australiens :

  • ils ont les moyens d'avancer technologiquement et financièrement parlant
  • la menace chinoise est plus faible, au moins à court et moyen terme

Mais je ne crois pas à un achat de SNA. Parce que personne n'a intérêt dans les parages à ce que le secteur ne s'enflamme et l'irruption du nucléaire, au-delà des grincements de dents au Japon, ferait très mauvais genre à Pékin... et à Pyongyang. Un conflit intercoréen ou sino-sud-coréen, ce serait risquer le blocage de la mer de Bohai (surtout si les missiles commencent à voler dans tous les sens), ça embêterait les Russes et les Japonais et même les Occidentaux.

Séoul n'a pas de grief particulier à l'égard de Pékin et n'a aucune envie de voir un rapprochement sino-nord-coréen. En face, Pékin redoute naturellement une amélioration de l'armement sud-coréen mais sait dans le même temps que la cible de ce renforcement n'est pas la Chine mais la Corée du Nord. Ajoutez à cela les débats récurrents autour de "à qui profiterait le plus une unification de la péninsule ?" et nous avons ici à mon avis tous les ingrédients d'une forme de statu quo. "Vous avez le droit d'acheter de quoi vous défendre contre Pyongyang, on ne dira rien tant que vous ne franchissez pas la limite".

Il est vrai que la situation Coréenne est particulière. Mais il faut quand même remarquer le développement et le déploiement de missiles balistiques conventionnel par les sud Coréens. C'est loin d'être anodin et sa montre une montée en gamme militaire et une rupture dans les moyens développés.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 30 minutes, Ronfly a dit :

Il est vrai que la situation Coréenne est particulière. Mais il faut quand même remarquer le développement et le déploiement de missiles balistiques conventionnel par les sud Coréens. C'est loin d'être anodin et sa montre une montée en gamme militaire et une rupture dans les moyens développés.

Ils ont des sous, des ingénieurs et des raisons de le faire.

Ne pas oublier qu'en face on est pas loin d'avoir des SLBM et qu'on a une bonne gamme de missiles balistiques de portée régionale et potentiellement intercontinentale. Ils ont du potentiel en Corée... dans les deux Corées.

Link to comment
Share on other sites

il y a 34 minutes, Ciders a dit :

Ils ont des sous, des ingénieurs et des raisons de le faire.

Ne pas oublier qu'en face on est pas loin d'avoir des SLBM et qu'on a une bonne gamme de missiles balistiques de portée régionale et potentiellement intercontinentale. Ils ont du potentiel en Corée... dans les deux Corées.

Les sud-coréens ont un projet en développement depuis plusieurs années et des velléités depuis 2003 ("initiative 362")  :

http://www.opex360.com/2019/10/10/la-coree-du-sud-pourrait-se-procurer-deux-sous-marins-nucleaires-dattaque/

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Ciders a dit :

Il reste une possibilité, celle du développement local à partir de leur filière civile. Les Coréens ont les moyens techniques et financiers pour se lancer ce me semble. Mais il n'est pas dit que stratégiquement, ce soit leur priorité. Ils ont mieux à faire en développant des missiles de croisière à plus longue portée que ceux existants aujourd'hui. Missiles que les États-Unis font tout pour les empêcher de les concevoir, pour ne pas titiller trop les Chinois, les Nord-Coréens et éventuellement les Japonais.

Même principe qu'au Brésil où nous fournissons déjà une assistance.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Patrick a dit :

Même principe qu'au Brésil où nous fournissons déjà une assistance.

Je pense que le Brésil ne pourrait pas y aller seul, du moins pas dans un délai raisonnable.

Reste le dernier souci pour les Sud-Coréens, le gros contingent américain sur place. C'est le levier de négociation parfait pour Biden.

Link to comment
Share on other sites

Le 10/10/2021 à 10:56, Ronfly a dit :

Cette visite tombe bien tout de même. On sait que les Coréens pensent depuis quelque temps à s'équiper de SNA. Avec la voie ouverte par AUKUS, nous avons une voie toute tracée et surtout l'avantage et la particularité unique au niveau Français de pouvoir proposer une solution technologique respectant une partie des traités. Et cela grâce à l'utilisation de réacteurs nucléaires fonctionnant à l'uranium faiblement enrichi (7,5%) correspondant aux normes civil. Et les Coréens le savent bien. 

Ce qui serait vraiment, mais alors vraiment sympa, ce serait que les Indiens / Coréens / Japonais mettent en service des SNA avec soutien de la France - notamment pour la propulsion - AVANT les Australiens :happy: :tongue:

Ca n'a rien d'impossible, voire c'est très vraisemblable s'agissant des Indiens. Quant aux Coréens et Japonais, tout dépendra de leurs décisions, mais chacun de ces pays a des capacités techniques en propre assez largement au-dessus de celles de l'Australie.

 

Il y a 13 heures, Ciders a dit :

Mais je ne crois pas à un achat de SNA. Parce que personne n'a intérêt dans les parages à ce que le secteur ne s'enflamme et l'irruption du nucléaire, au-delà des grincements de dents au Japon, ferait très mauvais genre à Pékin... et à Pyongyang.

Je ne connais pas la politique sud-coréenne - j'ai cependant remarqué comme tout le monde qu'ils ont testé des balistiques lancés de sous-marins, et ce n'est sans doute pas juste pour la beauté du geste. Reste clairement la question de la relation avec Washington - qui conserve un droit de veto, ça parait clair.

Mais un "droit de veto" même non officiel de Pékin ou de Pyongyang, je n'y crois pas. Ce n'est pas une superpuissance qui multiplie son stock d'armes nucléaires, ni un pays pauvre qui teste balistiques intercontinentaux et armes nucléaires qui vont être en position de "faire honte" ni de faire pression sur Séoul.

Washington le peut, oui.

 

Il y a 13 heures, Ciders a dit :

Séoul n'a pas de grief particulier à l'égard de Pékin et n'a aucune envie de voir un rapprochement sino-nord-coréen.

Un rapprochement sino-nord-coréen :huh: ? Mais Pyongyang est déjà très dépendant de Pékin économiquement parlant, son commerce extérieur passe par le "grand frère" voisin. Et la Chine n'est sans doute pas trop mécontente de constater que la Corée du Nord est une grosse épine dans le pied des Etats-Unis.

  • Like 2
Link to comment
Share on other sites

Il est vrai que les coréens et les japonais ont des centrales nucléaires et une industrie nucléaire donc le pas à sauter vers des SNA ne serait pas si grand pour eux que pour les australiens. D'autant plus que la filière nucléaire coréenne descend de la française tout comme celle de leurs TGV. Et ils ont déjà la techno des sous-marins eux-mêmes.

Par contre, vu sa localisation dans une mer intérieure, je ne sais pas si la Corée du Sud a vraiment besoin de SNA à la place SSK. 

Les japonais par contre, sont connus pour construire les SSK les plus gros te els plus endurants. Donc, leur besoin correspond donc de base à celui d'u SNA

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Alexis a dit :

Mais un "droit de veto" même non officiel de Pékin ou de Pyongyang, je n'y crois pas. Ce n'est pas une superpuissance qui multiplie son stock d'armes nucléaires, ni un pays pauvre qui teste balistiques intercontinentaux et armes nucléaires qui vont être en position de "faire honte" ni de faire pression sur Séoul.

Quand tu as plusieurs milliers de tubes d'artillerie à un jet de pisse avec le vent dans le dos de la capitale du voisin... le droit de veto existe. Disons un droit de regard. Pour la Chine, l'idée est ailleurs.

Il y a 3 heures, Alexis a dit :

Un rapprochement sino-nord-coréen :huh: ? Mais Pyongyang est déjà très dépendant de Pékin économiquement parlant, son commerce extérieur passe par le "grand frère" voisin. Et la Chine n'est sans doute pas trop mécontente de constater que la Corée du Nord est une grosse épine dans le pied des Etats-Unis.

Certes. Mais politiquement parlant, les Kim jouent solo. Imagine seulement un instant que le camarade Xi Jinping, prenant acte de l'état de faiblesse dans lequel se trouve la Corée du Nord actuellement, se décide à renouer avec la vieille politique des États tributaires et que le camarade Kim Jong Un ne se résolve à l'accepter.

Fantasme géopolitique ? Il suffit d'une mort prématurée ou d'un putsch réussi pour tout flanquer en l'air à Pyongyang. On n'est déjà pas passé loin du chaos dans les années 1990 (plusieurs mutineries d'ampleur) et plus encore avec l'AVC de Kim Jong Il en 2008.

Il y a 2 heures, Patrick a dit :

Ce qui ne nous rappellerait absolument rien... :sleep:

Disons que pour comparer, c'est l'équivalent du contingent américain en France avant 1966 avec l'équivalent de dix armées soviétiques aux frontières du nord-est. Donc oui, ça compte.

il y a une heure, Deres a dit :

Il est vrai que les coréens et les japonais ont des centrales nucléaires et une industrie nucléaire donc le pas à sauter vers des SNA ne serait pas si grand pour eux que pour les australiens. D'autant plus que la filière nucléaire coréenne descend de la française tout comme celle de leurs TGV. Et ils ont déjà la techno des sous-marins eux-mêmes.

Par contre, vu sa localisation dans une mer intérieure, je ne sais pas si la Corée du Sud a vraiment besoin de SNA à la place SSK. 

Les japonais par contre, sont connus pour construire les SSK les plus gros te els plus endurants. Donc, leur besoin correspond donc de base à celui d'u SNA

 

Le SNA est sûrement overkill par rapport à leurs besoins, oui. Mais acheter japonais ? Plutôt mourir en écoutant du Billy Crawford pour les Sud-Coréens. D'autant qu'ils ont développé une sous-marinade de moins en moins dépendante de l'extérieur.

  • Like 1
Link to comment
Share on other sites

sujet évoqué par ailleurs sur le fil marine australie

"Le nouveau sous-marin furtif de la France : Plus silencieux qu'un banc de crevettes ?

Bien qu'il soit pratiquement impossible de voir un sous-marin immergé depuis la surface, il existe encore de nombreux moyens de repérer et de surveiller les navires, et le "bruit" en est un.

Un sous-marin en mouvement produit un bruit qui permet, dans de nombreux cas, de repérer facilement sa position, sa vitesse et, dans de nombreux cas, d'identifier le type de navire. Le bruit d'un sous-marin, qui se distingue des bruits naturels de l'océan, peut provenir des vibrations de la coque, des équipements de la centrale électrique, des hélices et des bruits d'écoulement.

Le nouveau plan de sous-marin furtif de la France

Des efforts ont été faits pour réduire le bruit émis par les sous-marins. La France a annoncé qu'elle avait lancé un nouveau programme pour les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins de troisième génération de sa marine.

La France a annoncé qu'elle avait lancé un nouveau programme pour les sous-marins nucléaires lanceurs d'engins (SNLE) de troisième génération de sa marine. Quatre bateaux au total seront produits dans le cadre du programme SNLE (sous-marin nucléaire lanceur d'engin), et le premier devrait être livré à partir de 2035, les trois suivants devant arriver selon un calendrier de un tous les cinq ans. Les sous-marins, qui n'ont pas encore reçu de nom, seront construits par Naval Group et devraient également rester en service jusque dans les années 2090.

Les autorités contractantes seraient l'agence d'approvisionnement de la DGA et le Commissariat aux énergies alternatives et à l'énergie atomique.

Selon les rapports, les sous-marins seront légèrement plus longs et plus lourds que l'actuelle classe Le Triomphant, entrée en service en 1995. Notamment, la nouvelle classe de bateaux sera également beaucoup plus silencieuse.

"Ils ne feront pas plus de bruit qu'un banc de crevettes", a déclaré la ministre des Armées Florence Parly, citée par DefenseNews.

Le SNLE, expliqué

Un responsable du programme SNLE-3G (troisième génération) de la Marine nationale a également déclaré à Naval News : "Le sous-marin sera si silencieux que son bruit rayonné pourra être inférieur au bruit ambiant de l'océan."

On pense que la nouvelle classe de sous-marins français utilisera une partie de la technologie développée pour le sous-marin d'attaque de classe Suffren, ce qui pourrait inclure les gouvernails en forme de X et le propulseur à jet de pompe.

En outre, pour être discrets, les sous-marins SNLE seront équipés de ce que H I Sutton de Naval News a rapporté être l'ALICIA (Analyse, Localisation, Identification, Classification Intégrées et Alertes) de Thales, une suite de capteurs holistiques, qui pourrait combiner une large gamme de capteurs et un système de traitement des données SYBOBS 3.0. Ce système pourrait être capable de détecter les fréquences ultra-basses (ULF), ce qui permettrait aux sous-marins de suivre et d'identifier les adversaires les plus discrets.

L'intelligence artificielle (IA) pourrait également être utilisée pour aider l'équipage à identifier les contacts, réduisant ainsi la pression sur l'équipage. Il n'est toutefois pas certain que ce système puisse distinguer un banc de crevettes d'un autre bateau SNLE-3G.

Jusqu'à présent, beaucoup d'efforts ont déjà été déployés pour le développement de cette nouvelle classe de sous-marins. Selon le ministre des Armées Parly, qui a annoncé le lancement du programme au centre des technologies hydrodynamiques de la DGA à Val-de-Reuil, les travaux sur le SNLE sont en cours depuis plus de dix ans.

"Quinze millions d'heures ont déjà été consacrées aux études de développement, et vingt millions supplémentaires seront nécessaires pour chaque sous-marin.

La fabrication d'un sous-marin véritablement aussi silencieux que l'océan ne se fait pas du jour au lendemain.

Peter Suciu est un écrivain basé dans le Michigan qui a contribué à plus de quatre douzaines de magazines, journaux et sites web. Il écrit régulièrement sur les armes légères militaires et est l'auteur de plusieurs ouvrages sur les coiffures militaires, dont A Gallery of Military Headdress, disponible sur Amazon.com.

https://www.19fortyfive.com/2021/03/frances-new-stealth-submarine-quieter-than-a-school-of-shrimp/

Sais pas si c’est un bon raisonnement mais en positionnant la signature d’un  soum russe « very quiet (*)»  ( trait mixte vert) sur l’abaque de Wenz , on s’aperçoit qu’on est en limite de bruit ambiant ( prevailing noise) . Certainement des améliorations en discrétion depuis 1994 , nos soums nuk évolueraient donc  carrément dans le bruit de fond

swklj5.png

 

https://dosits.org/science/sounds-in-the-sea/what-are-common-underwater-sounds/

(*) source article de Miasnikov paru dans Science & Global Security de 1994

https://scienceandglobalsecurity.org/archive/1994/02/can_russian_strategic_submarin.html

« La détection sous-marine consiste à extraire du bruit de fond créé par les vagues, la faune marine (en particulier les crevettes !) et le trafic maritime des bruits cohérents inférieurs au niveau du bruit de fond. Les bruits cohérents sont en effet créés par l'homme. C'est un peu comme d'essayer dans une Techno Parade d'écouter le Miserere d'Allegri, qu'écouterait un participant sur son iPod. Pour ce faire, il faut de l'électronique, du traitement du signal, des mathématiques, des algorithmes, des banques de données et des logiciels extrêmement puissants »

https://www.institut-jacquescartier.fr/tags/sous-marin/

 

Edited by ARMEN56
  • Thanks 4
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,662
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Lapin
    Newest Member
    Lapin
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...