Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

SNA Suffren, SNLE et SSGN capacité française


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

Il y a 10 heures, mudrets a dit :

Sauf que pour la torpille il faut arriver à s'approcher

A cause de la portée modeste, ou de la distance de détection modeste? Les torpilles portent aujourd'hui à plus de 50km ... ni plus ni moins qu'un SM39 block 2 mod 2.

Si on considère du Harpoon c'est un peu différent les UGM-84D porte à 130km à priori  donc on double ou triple l'allonge.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 10 heures, Ardachès a dit :

… On a pas déjà virtuellement « coulé » un ou deux P.A. U.S. avec quelques Arleigh ? :wink:

Si, et surtout un soum chinois c'est déjà retrouvé au milieu d'un groupe aéronaval américain

https://www.lefigaro.fr/international/2006/11/16/01003-20061116ARTFIG90172-la_marine_chinoise_nargue_l_us_navy.php

Globalement la guerre sous marine serait un vrai poker aveugle vu la complexité du milieu

Link to comment
Share on other sites

il y a 1 minute, clem200 a dit :

Si, et surtout un soum chinois c'est déjà retrouvé au milieu d'un groupe aéronaval américain.

C'est la notion de couler au sens propre du terme qui étonnait @ARMEN56

Pour couler un porte avion avec des torpilles de 533 ... il faut plusieurs coups au but ... et peut être bien 5 ou 6.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 28 minutes, g4lly a dit :

C'est la notion de couler au sens propre du terme qui étonnait @ARMEN56

Pour couler un porte avion avec des torpilles de 533 ... il faut plusieurs coups au but ... et peut être bien 5 ou 6.

C'est pour cette raison que beaucoup de soums ont 6 tubes au lieu des 4 comme sur les français ? 5 torpilles et 1 Missile. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Titus K a dit :

C'est pour cette raison que beaucoup de soums ont 6 tubes au lieu des 4 comme sur les français ? 5 torpilles et 1 Missile. 

Pour mettre HS un navire il ne faut pas forcément le couler. CF le cas russe à Sébastopol. Par exemple dès qu'il perd sa manœuvrabilité il ne sert plus à grand chose pour un certain temps.

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, herciv a dit :

Pour mettre HS un navire il ne faut pas forcément le couler. CF le cas russe à Sébastopol. Par exemple dès qu'il perd sa manœuvrabilité il ne sert plus à grand chose pour un certain temps.

Les torpilles sont capables de cibler des parties spécifiques du navire ? Compartiment Propulsion, ligne d'arbre, ailerons de stab ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 12 heures, ARMEN56 a dit :

Oui , la charge explosive d’une  torpille lourde peut générer un fouettement de poutre sur un navire de surface jusqu’à brisure et perte navire . Elle peut aussi causer des dégâts rédhibitoire sur coque ep d’un soum  

ne sais pas dire qu'elle qté de TNT faudrait pour faire fouetter un gros PA US pour le couler , faudrait que çà pète assez près qd mme

Les essais de chocs PA sont effectués avec des charges considérables 18000KG TNT à plus de 400/500 m estimés ici soit une facteur de choc <= 0.3  , pas de quoi abimer , mais suffisant pour mesurer estimer impacts sur les installations ( objectif de l'essai de choc )

J'ai une question: à quoi est due l'intense lumière bleu vif observée au moment de l'explosion sous-marine avant que cette couleur ne s'estompe? Ce sont les molécules d'eau qui sont excitées et diffractent mieux la lumière pendant un moment ou un autre phénomène?

On dirait du Photoshop et pourtant non. De loin c'est encore plus impressionnant surtout que cette ondée vient frôler le navire.

Pauvres poissons. :unsure:

hcul.jpg

b7v1.png

Edited by Patrick
Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, ARMEN56 a dit :

Oui , la charge explosive d’une  torpille lourde peut générer un fouettement de poutre sur un navire de surface jusqu’à brisure et perte navire . Elle peut aussi causer des dégâts rédhibitoire sur coque ep d’un soum  (…)

Un « fouettement de poutre »… génial :mechantc:

Link to comment
Share on other sites

Il y a 13 heures, g4lly a dit :

C'est la notion de couler au sens propre du terme qui étonnait @ARMEN56

Pour couler un porte avion avec des torpilles de 533 ... il faut plusieurs coups au but ... et peut être bien 5 ou 6.

L’énergie d’une explosion mine/tête mili sous marine est répartie à presque 50/50  entre la pulsation de bulle et l’onde de choc primaire

-    La fréquence de pulsation de bulle est de qqes hertz , elle peut rentrer en résonnance avec la fréquence propre de la poutre

En donnant ceci

bg6fwi.png

 

Pour un PA (*), peux t on penser que les 18 tonnes TNT placés à moins de 20 m sous la coque pourrait faire plier celle-ci ? Je crois  que l’USN a déjà réalisé des modélisations pour voir si....  Mais au réel cette menace de 18 t est elle crédible ?

-    L’onde choc primaire ; c’est cette onde qui génère des déformations plastique localisées de la coque avec brèches . Une torpille lourde de 500 KG TNT pourrait donc noyer une tranche , pour faire couler le navire faudrait noyer plus de 3 tranches sans possibilité d’assécher celles-ci donc plus de 3 torpilles …

Il y a 12 heures, herciv a dit :

Pour mettre HS un navire il ne faut pas forcément le couler. CF le cas russe à Sébastopol. Par exemple dès qu'il perd sa manœuvrabilité il ne sert plus à grand chose pour un certain temps.

Si l’allusion est le cata russe 1239 class, rien de probant. Alors Pour l’exemple je préfère la cas du Bismarck amputé de sa mobilité par une torpille ayant frappé aux niveau des safrans . Impossibilité de maintenir un cap , le cuirassé forcé de tourner en rond , on connaît la suite abattoir  , pourtant d’un navire triple hélices avec deux barres .

Outre les aspects hardkill softkill , en terme de vulnérabilité et archi ; avec , un équipage hyper entraîné on fait tout pour que la barcasse n’aille pas rejoindre le fond . Pour un navire de surface , on compartimente , pour un soum, du "coup au but" presque que niveau létal impose la réactivité pour alléger – largage plomb et chasse rapide HP

Il y a 11 heures, Patrick a dit :

J'ai une question: à quoi est due l'intense lumière bleu vif observée au moment de l'explosion sous-marine avant que cette couleur ne s'estompe? Ce sont les molécules d'eau qui sont excitées et diffractent mieux la lumière pendant un moment ou un autre phénomène?

sais pas , réaction du plancton ?

 

(*) Si pour les navires de surface nous avions du retex choc effectué sur les FLF .  Pour les SOUM voici une dizaine d’années , des essais de coque devaient être réalisés sur des AGOSTA désarmés , ceci afin de compléter les données théoriques

https://www.meretmarine.com/fr/defense/nouveaux-essais-de-coque-avec-le-sous-marin-agosta

tlnjlu.png

 

 

  • Thanks 3
Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Patrick a dit :

'ai une question: à quoi est due l'intense lumière bleu vif observée au moment de l'explosion sous-marine avant que cette couleur ne s'estompe? Ce sont les molécules d'eau qui sont excitées et diffractent mieux la lumière pendant un moment ou un autre phénomène?

On dirait du Photoshop et pourtant non. De loin c'est encore plus impressionnant surtout que cette ondée vient frôler le navire.

Pauvres poissons. 

Une explosion c'est la rupture de liaisons moléculaires de proche en proche. Cette rupture produit de l'énergie notamment sous forme lumineuse. Un partie des photons va être émise vers le haut et traverser une couche d'eau qui naturellement ne laisse passer que le bleu. La forme annulaire est dû à la durée de l'explosion (et donc d'émission de lumière) sur suffisamment longtemps pour laisser le temps à l'onde choc de remonter et créer un remoud plus perméable à la lumière blanche. 

Bref l'explosion n'est pas très profonde.

Edited by herciv
  • Thanks 2
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

à mon sens, une grande partie est "simplement" de la reflexion de la lumière du soleil sur le blanc des bulles / mousses etc. à qqs mètres de la surface.

Comme une eau de lagon avec fond clair qui renvoi les rayons et qui font un allez retour dans une faible couche d'eau => Bleu turquoise.

Et en comparaison du bleu profond de l'océan c'est plus lumineux.

spacer.png

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Eau tarie a dit :

à mon sens, une grande partie est "simplement" de la reflexion de la lumière du soleil sur le blanc des bulles / mousses etc. à qqs mètres de la surface.

Comme une eau de lagon avec fond clair qui renvoi les rayons et qui font un allez retour dans une faible couche d'eau => Bleu turquoise.

Et en comparaison du bleu profond de l'océan c'est plus lumineux.

Je pense qu'on aurait un phénomène beaucoup plus long alors. Là le phénomène est aussi long que le bruit de l'explosion voir plus court.

On le visualise dans cette video à plusieurs endroits.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, herciv a dit :

Je pense qu'on aurait un phénomène beaucoup plus long alors. Là le phénomène est aussi long que le bruit de l'explosion voir plus court.

Edit : Mon idée est ridicule, je m'en suis rendu compte en appuyant sur envoyer. Je laisse mes divagations en signe de contrition.

Une proposition... (liée uniquement à la couleur...) effet Tcherenkov ? Ça implique que l'explosion produit des particules chargé qui vont plus vite que la lumière dans l'eau... Je ne sais pas si c'est possible avec une explosion "classique". Qu'en pense les personnes plus calée en physique que moi ? C'est ridicule dans cette situation ?

https://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Tcherenkov

Edited by Albatas
Contrition
  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Le 16/10/2023 à 00:14, Titus K a dit :

Cavitation du a l'onde de choc --> Bulles de vide --> Eau plus translucide 

Simple hypothese, pas mon domaine mais je me lance :laugh:

Il y a 11 heures, Eau tarie a dit :

à mon sens, une grande partie est "simplement" de la reflexion de la lumière du soleil sur le blanc des bulles / mousses etc. à qqs mètres de la surface.

Comme une eau de lagon avec fond clair qui renvoi les rayons et qui font un allez retour dans une faible couche d'eau => Bleu turquoise.

Et en comparaison du bleu profond de l'océan c'est plus lumineux.

spacer.png

Ce sont de bonnes hypothèses dans les deux cas.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 22 heures, ARMEN56 a dit :

Pour les SOUM voici une dizaine d’années , des essais de coque devaient être réalisés sur des AGOSTA désarmés , ceci afin de compléter les données théoriques

En réalité les essais de choc ont été réalisé en janvier 2016   ; on augmente les charges en passant de petit périmètre à grand périmètre de zone d’interdiction ?

https://www.varmatin.com/vie-locale/des-essais-de-resistance-aux-chocs-vont-etre-menes-sur-lancien-sous-marin-agosta-16929

Pour mémoire la coque d’un Agosta est en 60HLES et celle d’un Suffren en 80 HLES

Réaliser ce type d’essai pouvait signifier que l’on ne l’avait jamais fait auparavant , que l’on ne maitrisait pas tout dans les calculs , que l’on avait sans doute fait péter des charges à proximité du soum à des facteur de charge conséquents surtout pour vérifier le comportement  de la coque sans créer de voie d’eau et ainsi récolter des enseignements « en or » pour consolider la conception de nos soums NG

Les Bevézier et La Praya  ont  été déconstruit à BREST  ; sur l'arrière au premier plan le carlinguage de butée et derrière le MEP ( moteur électrique de propulsion)

8yhhlb.jpg

 

https://www.letelegramme.fr/finistere/brest-29200/sous-marin-agosta-une-deconstruction-dans-les-temps-au-port-de-commerce-de-brest-3888547.php

https://www.meretmarine.com/fr/defense/brest-deux-anciens-sous-marins-francais-mis-au-sec-pour-etre-deconstruits

  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, ARMEN56 a dit :

En réalité les essais de choc ont été réalisé en janvier 2016   ; on augmente les charges en passant de petit périmètre à grand périmètre de zone d’interdiction ?

https://www.varmatin.com/vie-locale/des-essais-de-resistance-aux-chocs-vont-etre-menes-sur-lancien-sous-marin-agosta-16929

Pour mémoire la coque d’un Agosta est en 60HLES et celle d’un Suffren en 80 HLES

Réaliser ce type d’essai pouvait signifier que l’on ne l’avait jamais fait auparavant , que l’on ne maitrisait pas tout dans les calculs , que l’on avait sans doute fait péter des charges à proximité du soum à des facteur de charge conséquents surtout pour vérifier le comportement  de la coque sans créer de voie d’eau et ainsi récolter des enseignements « en or » pour consolider la conception de nos soums NG

Les Bevézier et La Praya  ont  été déconstruit à BREST  ; sur l'arrière au premier plan le carlinguage de butée et derrière le MEP ( moteur électrique de propulsion)

8yhhlb.jpg

 

https://www.letelegramme.fr/finistere/brest-29200/sous-marin-agosta-une-deconstruction-dans-les-temps-au-port-de-commerce-de-brest-3888547.php

https://www.meretmarine.com/fr/defense/brest-deux-anciens-sous-marins-francais-mis-au-sec-pour-etre-deconstruits

Peut être.

Ou  aussi qu'on a des capteurs beaucoup plus précis, et capable de transmettre des infos "à distance", c'était peut être moins simple 30 ans avant.

Donc ça vaut le coup de faire une campagne de rebouclage pour affiner les calculs et les modèles.

Link to comment
Share on other sites

Le 15/10/2023 à 23:44, Patrick a dit :

Pauvres poissons.

Tu as mille fois raison de penser cela.

« Ce FEIS évalue les conséquences environnementales des essais de choc du sous-marin SEAWOLF dans un endroit au large. Le sous-marin serait soumis à une série de cinq détonations à charge explosive de 4 536 kg et 10 000 lb d'intensité croissante entre le 1er avril et le 30 septembre 2000. Le FEIS évalue une alternative sans action et analyse en détail deux zones alternatives au large de Mayport, en Floride, et de Norfolk, en Virginie. Les solutions de rechange sont comparées en ce qui concerne l'objectif et les besoins du projet, les critères opérationnels et les impacts environnementaux. La plupart des impacts environnementaux des tests de choc seraient similaires à Mayport ou à Norfolk. Il s'agit notamment d'impacts mineurs ou temporaires sur les environnements physiques et biologiques et les utilisations humaines existantes de la région. En utilisant les données d'enquête de 1995 des deux zones comme base la plus appropriée pour la comparaison, le risque de mortalité et de blessure des mammifères marins est environ 5 à 7 fois plus faible à Mayport qu'à Norfolk, tandis que le risque pour les tortues de mer est à peu près le même dans les deux zones. Ainsi, l'alternative préférée est de tester le SEAWOLF au large de Mayport, en Floride, avec une atténuation pour minimiser les risques pour les mammifères marins et les tortues. Si la zone de Mayport est sélectionnée, les tests de choc seraient effectués entre le 1er mai et le 30 septembre afin de minimiser le risque pour les tortues de mer, qui pourraient y être plus abondantes en avril »

https://apps.dtic.mil/sti/citations/ADA346334

Rapport shock test sur les « Seawolf »

https://apps.dtic.mil/sti/tr/pdf/ADA311510.pdf

Pour les nôtres réalisés sur Agosta en  janvier à ST Mandrier , outre le préventif/ interdiction surface , certainement que ce mois d’hiver a été programmé en relation faible activité faune.  

Il y a 1 heure, Eau tarie a dit :

Peut être.

Sans jurer , à ma connaissance on ne l'avait jamais avant ...sur des 800/1200 tonnes ?

  • Thanks 1
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, ARMEN56 a dit :

Tu as mille fois raison de penser cela.

« Ce FEIS évalue les conséquences environnementales des essais de choc du sous-marin SEAWOLF dans un endroit au large. Le sous-marin serait soumis à une série de cinq détonations à charge explosive de 4 536 kg et 10 000 lb d'intensité croissante entre le 1er avril et le 30 septembre 2000. Le FEIS évalue une alternative sans action et analyse en détail deux zones alternatives au large de Mayport, en Floride, et de Norfolk, en Virginie. Les solutions de rechange sont comparées en ce qui concerne l'objectif et les besoins du projet, les critères opérationnels et les impacts environnementaux. La plupart des impacts environnementaux des tests de choc seraient similaires à Mayport ou à Norfolk. Il s'agit notamment d'impacts mineurs ou temporaires sur les environnements physiques et biologiques et les utilisations humaines existantes de la région. En utilisant les données d'enquête de 1995 des deux zones comme base la plus appropriée pour la comparaison, le risque de mortalité et de blessure des mammifères marins est environ 5 à 7 fois plus faible à Mayport qu'à Norfolk, tandis que le risque pour les tortues de mer est à peu près le même dans les deux zones. Ainsi, l'alternative préférée est de tester le SEAWOLF au large de Mayport, en Floride, avec une atténuation pour minimiser les risques pour les mammifères marins et les tortues. Si la zone de Mayport est sélectionnée, les tests de choc seraient effectués entre le 1er mai et le 30 septembre afin de minimiser le risque pour les tortues de mer, qui pourraient y être plus abondantes en avril »

 

C'est Cousteau qui avait fait du comptage de poisson en zone corallienne en faisant péter des charges je crois...

Autres temps autres mœurs...

 

  • Haha 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, Eau tarie a dit :

C'est Cousteau qui avait fait du comptage de poisson en zone corallienne en faisant péter des charges je crois...

Autres temps autres mœurs...

 

Tout a fait, revoir des reportages Cousteau ça choque énormément, tu as l'impression de voir un connard irrespectueux qui détruit tout 

 

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,950
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Trajan
    Newest Member
    Trajan
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...