Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Pilotes français dans des avions irakiens (1980-1988) ?


Kiriyama
 Share

Recommended Posts

oui mais en 90 Saddam avait sorti l'Argument massue:

"je vous ai protégé contre la menace des Iraniens, je me suis endetté auprès de vous ... vous me devez ... " etc etc

çà plus un enfumage en beauté des USA qui connaissaient les ambitions de Saddam et ont laissé faire ...

Bref un formidable coup de billard à trois bandes avec l'émirat du Koweït comme appât

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 1 year later...

oui mais en 90 Saddam avait sorti l'Argument massue:

"je vous ai protégé contre la menace des Iraniens, je me suis endetté auprès de vous ... vous me devez ... " etc etc

çà plus un enfumage en beauté des USA qui connaissaient les ambitions de Saddam et ont laissé faire ...

Bref un formidable coup de billard à trois bandes avec l'émirat du Koweït comme appât

 

il a été demontré par les russes que les USA savaient pertinement pour les intentions de saddam... Apres, pourquoi les USA ont laissé faire... Aucune idée!!??

Link to comment
Share on other sites

Début du Hors Sujet

 

Une tentative de réponse avec un bref rappel des événements de la politique pétrolière Américaine.

 

 

Pendant et après 1945, les américains se jettent à corps perdue dans des contrats pétroliers pour leurs compagnies pétrolières assortis de contrats de défenses mutuelles avec les pays producteurs et exportateurs de cette énergie, en particulier l’Arabie Saoudite et l’Irak.

 

L’Iran – qui à été utilisé comme passage pour alimenter en armes l’Union Soviétique par les  américains durant la seconde guerre mondiale sans parler du pétrole Iranien - avec Mossadegh devenu  premier ministre du pays refuse et nationalise les industries pétrolières Iranienne.

 

Les Britanniques avec British Petroleum, en « charge » de l’Iran passe la main aux américains qui – c’est le début – fomente par le biais de la CIA, un coup d’Etat et installe le Shah.

.Même punition ultérieurement avec l’Irak et Saddam Hussein qui sera l’homme de main des américainspour un temps.

 

L’opposition Iranienne – folle de rage contre le Shah et les américains – se radicalise et se rassemble dans l’extrémisme religieux avec la révolution Islamique.

Le soir du 11 février 1979, l'Ayatollah Khomeini est au pouvoir et Mehdi Bazargan est son premier ministre. Cette date marque alors la fin de l’Empire d’Iran, et la chute du gouvernement de Shapour Bakhtiar, contraint à la fuite.

 

La haine est telle que le régime décide de s’en prendre à l’ambassade américaine à Téhéran pour que ceux-ci rende gorge des montants perçus par la vente de LEUR pétrole à eux, Iranien.

 

Mollesse américaine dans la réponse et négociations pour les otages américains lors de l’élection de la présidentielle Américaine (1981) ou le Président Carter se fait couper l’herbe sous le pied par le nouveau Président Ronald W.Reagan qui fait promesse à l’Iran de renouveler des contrats d’armements contre les otages.

 

Tentative d’aide de la part des Iraniens pour assister les Américains dans les deux conflits Irakien sur les objectifs à traiter !!

Refus net des Présidents Bush (père, puis fils) !

 

Réédition lors de l‘Afghanistan. Pas de commentaire du Président George W Bush qui considère l’Iran comme l’axe du mal.

La CIA accepte sous le manteau et quantités d’objectifs sont fournis par les Iraniens.

 

Le Président Obama est élu. (2009).

Diplomatiquement, il tend la main aux Iraniens. Surprise de ces derniers qui vivait dans l’anti-américanisme.

 

Il s’avère la nécessité que l’Iran soit un partenaire privilégié pour l’Amérique (et l’Europe) =

 

A – Situation géopolitique et géostratégique fondamental dans le cadre du Moyen Orient.

B - Frontière commune avec l’Afghanistan

C - Lutte Iranienne anti drogue Afghane (beaucoup de casse de l’Armée Iranienne)

D – Aptitude des Iraniens à mené «une « sécurisation » (sans préciser de quoi il s’agit exactement) de la frontière contre les Talibans.

E – Modification de l’attitude Syrienne et du Hezbollah sous l’influence Iranienne, etc.etc.

 

 

Sources =

 

1° - CIA

Guerres secrètes

Par William Karel

ArteVideo

 

2° - L’Iran et l’Occident

30 ans de malentendu, de trahison et d’orgueil

Par Norma Percy et Brian Lapping

BBC et FR3

 

3° - Diverses sources des médias américains

 

 

Or un système se met en branle, à savoir =

 

LE SYSTEME  PETROLE  ET DOLLARS  OU L’AMERIQUE  EN  GUERRE

 

Le système Pétro -dollar ou PETRODOLLARWARFARE n’a d’autre but que la protection et le maintien du plus grand système des temps modernes.

 

Depuis les années 1970, les Etats-Unis d’Amérique imprimaient et dépensaient beaucoup plus de billets que l’OR qu’ils pouvaient produire ou acquérir afin de gager cette monnaie.

 

Quelques années plus tard, la France avait exigé  le remboursement en OR de son stock accumulé de dollars.

Les USA ont catégoriquement refusé vu qu’ils n’avaient plus assez d’or pour couvrir la masse des billets verts imprimés et dépensés à travers le monde.

 

C’est pour cette raison que les USA ont conclus un accord avec les Emirats.

L’OPEP (Organisation des pays producteurs de pétrole) s’engageait à écouler EXCLUSIVEMENT sa production en dollars US.

A partir de ce moment, toutes nations effectuant des achats de pétrole devaient avoir des dollars US pour honorer les livraisons.

Ces pays devaient donc obligatoirement payer contre des services ou des biens leurs dollars que les USA n’avaient qu’à imprimer en papier.

Les américains maintenaient ainsi artificiellement la valeur commerciale de leurs dollars et se fournissaient ainsi quasi gratuitement en pétrole par le jeu de la planche à billets.

 

Pourtant ce système s’est retrouvé exposé quand Saddam Hussein à commencé à vendre directement le pétrole de l’Irak en EURO annulant l’accord USA/OPEP.

Inadmissible pour les Américains pour qui Saddam devait être empêché de nuire. Il fallait trouver une solution. Mais laquelle ?

 

Les Etats-Unis on trouvé un prétexte pour justifier la guerre d’Irak (1990 -1991) avec la guerre du Koweït qui arrivait à point nommé,  puis celle 2001 après les attentats du 11 septembre, permettant d’éradiquer ce problème et de trouver ainsi une seconde source d’approvisionnements en Pétrole du fait que l’Arabie Saoudite était plus que suspecte dans les attentats du 11 septembre et que les Américains craignaient un blocage des approvisionnements de la part de cette même Arabie Saoudite.

 

Ce fut le  retour de la vente de leur pétrole en dollars : la crise monétaire était provisionnement réglée.

 

Hugo Chavez, président du Venezuela., jamais en reste, commença lui aussi à vendre son pétrole contre d’autres monnaies ce qui expliquerait les tentatives d’attentats contre sa personne et de renversement de son régime.

 

Le chef d’état Iranien Mahmoud Ahmedinedjad. (2005 à 2013), spectateur de cette situation, décida de faire plus fort encore en vendant son pétrole contre TOUTES  DEVISES  EXCEPTE  LE  DOLLAR AMERICAIN !!

 

Nous connaissons la suite ou les suites.

Vous pouvez donner votre avis et critiquer bien sur.

 

Janmary

 

Fin du Hors Sujet

  • Upvote 4
Link to comment
Share on other sites

Bonsoir,

 

La conspiration mondiale ourdie et menée de main de maître par les Etats Unis, c'est prêter peut être beaucoup plus d'efficacité et de machiavélisme à certains dirigeants qu'ils n'en ont eu ...

 

sur quelques points de Janmary :

 

 

 

Pendant et après 1945, les américains se jettent à corps perdue dans des contrats pétroliers pour leurs compagnies pétrolières assortis de contrats de défenses mutuelles avec les pays producteurs et exportateurs de cette énergie, en particulier l’Arabie Saoudite et l’Irak.

Le pacte de Bagdad de 1955 a pour objectif d'assurer un arc anti communiste, avec comme principal partenaire politique et militaire le Royaume Uni. De plus avec le renversement de la monarchie irakienne, l'Irak se tourne vers le pan arabisme egyptien et syrien, et glisse vers des liens étroits avec l'URSS.

La nationalisation de la compagnie pétroliere oeuvrant en Irak au début des années 70 a peu touché les intérêts américains largement minoritaires dans cette compagnie.

La France par contre a toujours cherché à maintenir de bonnes relations avec l'Irak, pays pétrolier important, rival de l'Iran, puissance pro américaine de la région. L'Irak était un élément majeur de cet équilibre entre l'Est et l'Ouest au Moyen Orient pour une France qui cherchait à se montrer indépendante, différente, et ouverte aux 2 camps. Il y eu par exemple la velléité de faire financer le projet mirage 4000 par l'Irak, à qui la France à vendu pendant longtemps de tout, armes et équipement, même du nucléaire.

Le soucis des armes est qu'en temps de paix elle font joli dans les défilés et sur les bases, mais qu'en temps de guerre les acheteurs aimeraient qu'elles servent, et de préférence bien. Or on ne pas dire que l'armée irakienne d'avant 1980 avait une très bonne maîtrise de ses outils les plus perfectionnés, très loin de là, contrairement à leurs homologues iraniens. Surtout quand l'Irak se retrouve menacé sur son propre sol par le voisin qu'il pensait faire imploser en quelques semaines ou quelques mois.

Pour la France, il y avait danger à voir s'effondrer un client riche en pétrole mais aussi en dettes envers la France, et à voir les armes françaises handicapées par une image de faible efficacité en Irak.;

Pour faire face à ce problème d'efficacité des aviateurs irakiens, il y eu à la fois formation mais aussi "conseil". J'ai connu au moins une personne qui a fait du convoyage d'avion de combat vers l'Irak et qui n'est pas revenue directement comme le dit la version officielle, qui a fait non seulement du conseil et formation, mais aussi des missions réelles, mais avec interdiction de survol du territoire iranien de mémoire.

 

Voir en Saddam Hussein un homme des Américains me paraît bien radical et incohérent. Que l'Irak en guerre contre l'Iran arrange la volonté américaine de limiter l'influence de l'Iran, certes, mais faire de Saddam une marionnette des Etats Unis c'est autre chose. Si Hussein avait été l'homme des Américains, il n'aurait pas hébergé pendant des années Khomeini en exil en Irak.

Il ne faut pas oublier que l'administration US républicaine a pendant plusieurs années "grenouiller" avec les dirigeants iraniens islamistes, pour retarder la libérations des otages américains et pour des livraisons d'armes secrètes dont les bénéfices servirent à financer la création et l'entretien de contra au Nicaragua.

 

La révolution iranienne doit certainement plus aux errements du Shah, sur le trône de 1941 à 1979, qui a voulu à la fois occidentaliser son pays pour le moderniser, notamment la société, et se lancer dans un grandiloquent retour aux sources perses pré islamiques. Il aurait même pu écouter les conseils tardifs des Américains pour tenter d'éviter l'explosion sociale et politique de l'Iran.

 

La dégradation des relations entre l'Iran de Khomeini et les Etats Unis en 1979, de mes souvenirs de l'époque, ne portait pas principalement sur le pétrole mais déjà sur la personne du Shah, que les Etats Unis ne voulaient pas remettre à l'Iran, et du fait que pour Khomeini les Etats Unis représentaient la source du "mal" que le Shah avait voulu installé en Iran en écartant les repères traditionnels islamiques pour de nouvelles références culturelles occidentales ou antiquisantes (le délire de Persépolis). En 1979 la production pétrolière en Iran était contrôlée par la compagnie nationale qui s'occupait d'exploitation et octroyait des concessions d'exploitation à des compagnies étrangères sou forme de consortium contre partage des bénéfices. Le plus gros reproche dont je me rappelle à l'époque était que la gestion de l'or noir à l'export était totalement gérée par les compagnies étrangères. De toute manière, pétrole comme le reste, les mollah avaient donné le "là" d'un pouvoir qui voulait purifier le pays de la souillure de l'occidentalisation.

 

Pour ce qui est des interventions américaines en Afghanistan et Irak, et tout ce ballet de "je t'aime moi non plus" entre Etats Unis et Iran, c'est le fait qu'avoir un ennemi commun ne rend pas obligatoirement amis, surtout quand on est le meilleur ennemi de l'autre, et que l'Iran a repris aux yeux de certains politiques américains le rôle d'ennemi épouvantail que l'on brandit pour faire peur, rôle tenu avant par l'URSS. Pour ce qui est de la vision des dirigeants américains de 2003 d'un conflit et de sa résolution avec l'Irak, relisez "Sur ordre" de Tom Clancy écrit en 1996. C'est la vision des conservateurs de l'époque sur comment mener une politique internationale. Ca peut faire sourire dans un livre, moins quand des personnes le pensent vraiment et agissent dans ce sens.

 

La lecture de l'Orient par le biais de modèles de pensée simplistes ont en effet coûté cher à plusieurs puissances occidentales qui n'ont pas compris que la révolution iranienne était l'émergence d'une nouvelle lecture idéologique du monde différente du clientélisme paternaliste appliqué jusque là dans cette région (tous ces émirs crétins pleins au as à qui on peut tout faire avaler). C'était déjà une erreur de condescendance de prendre les nationalistes arabes pour de simples suppôts du communisme et non comme un mouvement propre et profond.

 

La lecture que vous donnez de l'abandon de l'étalon or me semble étrange dans la chronologie et les causes avancées.

Le seul épisode qui me vienne à l'esprit d'une demande massive de reprise de dollars contre de l'or par la France est du fait du président de Gaulle en 1965. Il expliquait assez bien à l'époque, discours repris dans ses mémoires ou un recueil, les déséquilibres de la situation, par contre sa solution de revenir à des balances de paiement, entre états, en or, comme si le monde était redevenu celui des années 20, me semble passéiste et déconnecté des évolutions économiques de l'époque.

 

Pour ce qui est du pétrole payé en dollar, jusqu'aux années 50 la production américaine représentait plus de la moitié de la production mondiale, une grande partie des raffineries, la monnaie de référence depuis 1944 est le dollar, dans les années 60 les importations de pétrole en France sont en dollar. Dire que les Etats Unis ont du pétrole gratuit grâce à la planche à billet reviendrait à ce que ce soit la réserve fédérale américaine qui achète le pétrole, ce qui n'est pas le cas. Cette idée d'une manoeuvre après l'abandon de la convertibilité or pour faire payer le petrole en dollar m'étonne et semble peu étayée.

De même que l'accusation d'une attaque de l'Irak en 1991 pour des ventes de pétrole en euro qui n'existe pas.

 

Les Etats Unis ont certainement bien des défauts et des torts, cependant il ne faut pas voir des illuminati partout manipulant tout 10 ans à l'avance.

Edited by jeansaisrien
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

+ 10 pour jean ;)

Je rappelles que l'Irak n'avait plus de relations diplomatique avec les USA depuis la guerre des Six Jours. Selon les mémoires d'Alexandre de Marenches, c'est la France qui a poussé Washington a ce rabiboché avec Bagdad après le déclenchement de la guerre Iran Irak.

L'Irak depuis les années 70 jusqu'au début des années 80 est classé dans le camp "rouge" dans les scénarios de guerre mondiale US.

Edited by collectionneur
Link to comment
Share on other sites

Bonjour

 

@ Jeansaisrien

 La conspiration mondiale ourdie et menée de main de maître par les Etats Unis, c'est prêter peut être beaucoup plus d'efficacité et de machiavélisme à certains dirigeants qu'ils n'en ont eu ...

 

@ funcky billy II

Deux petites questions:

 Tu ne souscris donc pas à la thèse qui présenterait les dirigeants US (de 2003) comme un groupe d'idéalistes Neocon qui voulaient établir la démocratie au Moyen-Orient, se remplir les poches du fait de leur accointance avec  le complexe militaro-industriel ou pétrolier et éventuellement établir un état vassal fournisseur de pétrole dans cette charmante contrée ?

 Pour le coup de Saddam qui veut vendre son pétrole en Euros à la place du dollar. En 2003 Ok mais en 90?

 

> Je ne prête rien à personne jeansaisrien et je m’en garderais bien en particulier avec nos amis américains.

> Je ne souscris à aucunes thèses  en particulier funcky billy II.

 

Je m’explique.

 

J’ai travaillé comme ingénieur (et cadre dit supérieur) 12 années dans le groupe de la défense américain Litton (voir mon CV dans la présentation).

 

http://www.air-defense.net/forum/topic/18527-salut-%C3%A0-toutes-et-tous/

 

Je suis allé tous les ans, une fois ou plusieurs fois dans l’année, plus ou moins longtemps, aux Etats-Unis (essentiellement Chicago et Tempe dans l’Arizona), ainsi que dans les pays Européens (Allemagne le plus souvent) pour des meetings (rencontres commerciales) et des  trainings (formations) régulier.

 

J’ai noté des cahiers entiers (j’ai toujours pratiqué ainsi lors de mes déplacements) de conversations avec mes directeurs ou cadres américains de mes usines ou centre de développement technique et scientifique sur des sujets très variés avec quand même le Vietnam qui prédomine.

 

Ce post est le fruit de mes notes personnelles que j’appelle « Diverses sources des médias américains » et le résultat des deux sources indiquées qui représente bien la pensée de nos amis d’Outre-Atlantique et dont les sources elles mêmes proviennent des Etats-Unis, des enquêtes relative à la CIA de la presse américaine spécialisée militaire et d'ex agent de la CIA . J’ai donc transcris de façon sommaire ces informations.

 

Rappel

1° - CIA

Guerres secrètes

Par William Karel

ArteVideo

 

2° - L’Iran et l’Occident

30 ans de malentendu, de trahison et d’orgueil

Par Norma Percy et Brian Lapping

BBC et FR3

 

3° - Diverses sources des médias américains

 

Il faut savoir qu’il y a deux choses sur lesquelles on ne plaisante pas aux USA, Etat Fédéral. C’est le context de l’industrie pétrolière - politique  d’une part ou la majorité des responsables du département d’Etat américain envisage une « retraite » et une nouvelle vie professionnelle dans les pays du golf pétrolier et d’autre part le contexte militaro - industriel - politique. Les Etats des USA se battent littéralement – avec les élections des sénateurs au Congrès à la clef – pour avoir ou développer ou conserver les entités industrielles de la défense (usines, constructions, centre s de recherches et de développements).

 

Ne voyez donc pas dans cet écrit, des thèses émises par mes soins ou le soutien de thèses existantes. J’ai écris sur mon forum, de nombreux posts et sujets issues de ces notes. Mon but est de vous les faire partager sans arrière pensée ainsi que mon expérience. J’ai eu la chance ( ?) de parcourir à titre professionnel, de nombreux pays et d’essayer de comprendre le pourquoi des choses. Je vous livre le fruit – sinon de mes cogitations – du moins ce que j’ai transcris de nombreux contacts (du Pacifique pour les expérimentations nucléaires) à mes déplacements nombreux aux USA et en Europe dans le cadre de mon travail.

 

Cordialement à vous.

Janmary

Edited by Janmary
  • Upvote 3
Link to comment
Share on other sites

> Je ne souscris à aucunes thèses  en particulier funcky billy II.

Perso, je ne me permettrais pas de remettre en cause ton background qui est tout-à-fait impressionnant et respectable. Et le fait de défendre une thèse n'a rien de péjoratif en soi.

 

Je me demandais juste si ton argumentation se fondait principalement sur les facteurs que tu décris où si tu l'articulait avec d'autres données (les facteurs que j'ai décrits).

 

Et je trouve que Jeansairien soulève malgré tout des points intéressants dans la limite de ma compréhension de la chose:

-le dollar est de facto la monnaie de référence de l'après-guerre

- (c'est ma deuxième question de tout-à-l'heure) L'€ n'existe pas en 90.

 

Bref je ne remets rien  ni personne en cause (je n'ai aucune légitimité pour le faire), je me pose juste des questions et cherche à en savoir plus ^-^

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

La France par contre a toujours cherché à maintenir de bonnes relations avec l'Irak, pays pétrolier important, rival de l'Iran, puissance pro américaine de la région. L'Irak était un élément majeur de cet équilibre entre l'Est et l'Ouest au Moyen Orient pour une France qui cherchait à se montrer indépendante, différente, et ouverte aux 2 camps. Il y eu par exemple la velléité de faire financer le projet mirage 4000 par l'Irak, à qui la France à vendu pendant longtemps de tout, armes et équipement, même du nucléaire.

 

J'ai l'impression que les relations France-Irak ont été établies progressivement. Dans les années 60 la France a refusé de vendre des Mirage à l'Irak, qui a en conséquence acheté des MiG-21 supplémentaires à l'URSS.

Link to comment
Share on other sites

bonjour,

 

les points que j'ai soulevés m'ont interpelé parce qu'ils me semblaient procéder d'erreurs d'enchainement chronologique ou de raccourcis bien trop grands masquant les évolutions.

 

Le complexe militaro industriel est bien réel aux Etats Unis, suffisamment pour qu'un président en fin de mandat le dénonce publiquement lors d'une allocution télévisée. Qu'il profite des occasions pour se goberger d'argent public, cela semble probable, de là à ce qu'il organise, en lien avec le lobby pétrolier, une manipulation totale du monde depuis 70 ans je me permets d'avoir des doutes.

Les idées émises au sujet des changements monétaires ne me semblent pas correspondre au déroulement des faits. La politique américaine au moyen orient ne m'apparaît pas comme une succession d'accords féodaux avec tous les pays, mais bien plus complexe, autant dans ses réussites que ses échecs. 

 

Après, durant ces années là et depuis, j'en ai entendu des vertes et des pas mûres, avec souvent la volonté de trouver un dessein caché derrière toute chose, dans la veine on nous cache tout on nous dit rien. Bizarrement, toutes ces spéculations ne trouvent jamais les vrais secrets, comme par exemple le trafic d'armes entre les Etats Unis, Israël et l'Iran.

 

Pour ce qui est des pilotes français en Irak, ce "prêt" de techniciens et spécialistes français dans le Golfe n'est pas éteint, il serait cocasse de connaître et de faire le pointage de la nationalité des pilotes qui font voler les avions militaires des différents émirats du Golfe, il n'a pas que des Pakistanais.

Link to comment
Share on other sites

@ funcky billy II

Perso, je ne me permettrais pas de remettre en cause ton background qui est tout-à-fait impressionnant et respectable. Et le fait de défendre une thèse n'a rien de péjoratif en soi.

 

Je me demandais juste si ton argumentation se fondait principalement sur les facteurs que tu décris où si tu l'articulait avec d'autres données (les facteurs que j'ai décrits).

 

Et je trouve que Jeansairien soulève malgré tout des points intéressants dans la limite de ma compréhension de la chose:

-le dollar est de facto la monnaie de référence de l'après-guerre

- (c'est ma deuxième question de tout-à-l'heure) L'€ n'existe pas en 90.

 

Bref je ne remets rien  ni personne en cause (je n'ai aucune légitimité pour le faire), je me pose juste des questions et cherche à en savoir plus ^-^

 

Pas de soucis, uncky billy II. Je répondais de façon brève du fait de soucis oculaire en ces temps troubles ^-^

Amicalement à vous.

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Pour en revenir au sujet, il est exact qu’entre 1983 et 1985, cinq avions furent loués (notez l’euphémisme) par la France à l’Irak, lors du conflit avec l’Iran qui fut une guerre dévastatrice au demeurant (comme furent prêtés les VAUTOUR Français à Israël en 1956 lors de l’affaire du Canal de Suez). (Voir post suivant.)

Mes excuses Arnaud D ! Pourquoi ais-je écris Vautour ? Je pensais à un autre thême en écrivant !

 

L’Irak qui avait acquit de missiles EXOCET mais ne disposait pas des avions MIRAGE F1 capable encore de les tirer, se ravisa et se retourna sur les SUPER-ETANDARD.

 

A priori, il semblerait que deux de ces appareils ont été perdus lors des opérations aériennes.

 

Avant et pendant  cette époque, j’habitais dans une résidence à Brétigny ou les propriétaires étaient pilotes, mécaniciens, etc. au Centre d’Essais en Vol (de Brétigny)

Le sujet de moquerie numéro 1 était la maitrise par les pilotes Irakiens des sièges éjectables de leurs appareils lors de leurs formations. Il y eu de fortes tensions diplomatiques sur ce sujet.

 

Par la suite, c’est alors que je travaillais dans le groupe Litton Précision Product Inc. prés de Versailles, lors de l’opération « Tempête du désert » relatif au conflit Irak-Koweït, que nous fumes engagés en première ligne technologiques dans ce conflit sur le plan de la « Vision nocturne » (de notre usine AIRTRON).

 

La France engagea la division « Daguet » avec un support logistique américain.

Double grosse surprise,

 

> D’une part, les tableaux de bord de nos hélicoptères engagés dans l’opération n’étaient pas prévus pour être piloté avec des jumelles de vision nocturne. Il fallut y remédier en urgence et les services techniques de l’aviation venaient nous voir pour la transformation des planches de bord. Nous avons livrés en urgence les kits de transformation pour les transplanter sur les hélicoptères déjà « opérationnels ».

 

> D’autre part, nos  avions JAGUAR  n’étaient pas pourvus de GPS pour assurer la navigation hors contrôle RADAR et la visualisation de nuit des pilotes était inopérante. Ce fut un tollé et ce sont les épouses et les membres des bases aériennes qui firent l’achat de GPS pour être montés sur les avions. L’agitation fut si forte que la revue Science-et-Vie, fort bien informée à l’occasion, publia un article bien documenté dans son numéro 882 de mars 1991 « Pourquoi les Jaguars Français ne voient pas la nuit ».

Le remous remonta jusqu’au ministre des armées de l’époque qui diligenta une enquête....qui aboutie avec fortes sanctions.

 

Bien des informations nous furent connus à l’époque sur l’historique avec l’Irak, dont qu’au départ de la location des SUPER-ETANDARDS  par l’Irak, ce furent des pilotes de l’aéronavale qui les pilotèrent. Mais pas plus d’informations et je pense, du reste,  qu’il ne serait pas sain de tenter de retrouver les pilotes pour de nombreuses raisons par ailleurs.

C’est tout de ce que je puis témoigner.

 

Quelques  informations relatives au Super-Etendard =

http://fr.wikipedia.org/wiki/Dassault_Super-%C3%89tendard

 

.

Edited by Janmary
  • Upvote 2
Link to comment
Share on other sites

Pour en revenir au sujet, il est exact qu’entre 1983 et 1985, cinq avions furent loués (notez l’euphémisme) par la France à l’Irak, lors du conflit avec l’Iran qui fut une guerre dévastatrice au demeurant (comme furent prêtés les VAUTOUR Français à Israël en 1956 lors de l’affaire du Canal de Suez)..

 

Bonjour,

 

Pour Suez, il s'agit de Mystere IVA et F-84F, pas de Vautour ...

Sinon, pour en revenir au sujet, il y a effectivement des rumeurs, mais rien ne filtre, encore trop sensible si c'est avéré ...

 

il y a eu d'ex-pilotes de l'AdA qui ont volé dans des forces aériennes étrangères avec "accord" des autorités françaises (cf. les pilotes de Skyraider au sein de l'Escadrille Nationale Tchadienne, les pilotes de la Garde Présidentielle Gabonaise), mais également directement des pilotes de l'AdA notamment sur Mirage 5M zaïrois lors le conflit de Shaba II (ou opération "Léopard" ou "Bonite") au côté de pilotes zaïrois.

 

Donc, on peut l'imaginer en Irak ...

 

Arnaud

Link to comment
Share on other sites

Si les SuE loués étaient pilotés par des Français, sachant que les appareils ont probablement été perdus en opérations (à ce que j'ai lu ci-dessus), il y a peut-être des pilotes français qui ne sont pas rentrés?

Link to comment
Share on other sites

Si les SuE loués étaient pilotés par des Français, sachant que les appareils ont probablement été perdus en opérations (à ce que j'ai lu ci-dessus), il y a peut-être des pilotes français qui ne sont pas rentrés?

 

Je ne pense pas que si pilotes français il y avait, ils aient été exposés en première ligne. Les risques qu'un soit obligé de s'éjecter et soit capturé étaient très élevés ... je dirais plutôt coordination d'attaques de loin ...

Link to comment
Share on other sites

Les revendications compilées par ACIG ne commencent qu'en avril 84 (ca laisse du temps pour former des pilotes) et ne sont jamais sûres.

 

2 avril 84 : un Super-Etendard est avoiné par des F-4E au Sparrow et disparait de leurs écrans radar. Dans le HS Avions il est cependant dit qu'il a évité les missiles et est rentré sans dommages.

 

26 juillet 84 : un SuE revendiqué par un Tomcat au Phoenix, considéré comme confirmé par les Iraniens. Pas détaillé dans Avions, mais l'Osprey sur les Tomcat iraniens dit "Iraqi pilot managed to nurse his crippled jet home and crash-land".
 
7 août 84 : une revendication encore par un Tomcat, considéré comme "probable" par les Iraniens mais plus probablement endommagé.

 

+1 autres sans trop de détails le 14 janvier 85.

Link to comment
Share on other sites

Ah c'est la première fois que je vois de telles précisions. Est-ce que tu as des détails sur les circonstances de la perte du n°67 ? Une date précise, arme utilisée notamment ?

(oui je m'auto-cite)

 

Selon l'ouvrage The Iran-Iraq War: New International Perspectives, il aurait été abattu en juillet 84. Si c'est le même incident que reporté par les gars d'ACIG, il se serait traîné à la base. Possible qu'une carcasse HS n'ait pas valu le coup d'être ramenée et qu'elle ait été abandonnée en Irak.

 

Dans ce cas il n'y aurait pas de pilote perdu, qu'il soit français ou irakien (irakien selon l'Osprey).

Edited by Rob1
Link to comment
Share on other sites

Les revendications compilées par ACIG ne commencent qu'en avril 84 (ca laisse du temps pour former des pilotes) et ne sont jamais sûres.

 

2 avril 84 : un Super-Etendard est avoiné par des F-4E au Sparrow et disparait de leurs écrans radar. Dans le HS Avions il est cependant dit qu'il a évité les missiles et est rentré sans dommages.

 

26 juillet 84 : un SuE revendiqué par un Tomcat au Phoenix, considéré comme confirmé par les Iraniens. Pas détaillé dans Avions, mais l'Osprey sur les Tomcat iraniens dit "Iraqi pilot managed to nurse his crippled jet home and crash-land".

 

7 août 84 : une revendication encore par un Tomcat, considéré comme "probable" par les Iraniens mais plus probablement endommagé.

 

+1 autres sans trop de détails le 14 janvier 85.

  bonjour a tous .

 

ça me titille  ,donc je demande , mais shooter un SuE au phoenix ?  c est pas un peu gros ? ( le missile ...) est ce epossible ?

Edited by Tetsuo
Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,824
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Altocumulus
    Newest Member
    Altocumulus
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.6m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...