Sign in to follow this  
jeanmi

[Afghanistan] Archive

Recommended Posts

N'importe quoi.

Mélanger du vrai et du faux, ça s'appelle de la mystification, Mr Fusillier !  =(

Et puis le "c'était mieux avant quand on avait que des pétoires de 14", ça commence à bien faire. (D'ailleurs quand les boches sont arrivés avec des STG, on l'avait fin avec notre "tactique d'infanterie")

Oui, il faut mieux former nos gars à l'art de la guerre, mais aussi les cadres qui sortent de St Cyr et sont direct parachutés à la tête d'unités.

Faux.

On a des vidéos et 10 morts sur les bras qui nous montrent que l'équipement (entre autres) est insuffisant.

T'as la tête dur, à force de faire des combats de pelle ...

La technologie est au service de tout cela, elle ne remplace pas la tactique et le savoir militaire mais elle donne la supériorité absolue pour qui maîtrise l'ensemble.

 

Eh ben prends une tisane avec un doigt de Calvas et vas te reposer, on prend le relai ...

Tactac, la technologie, elle est toujours bonne à prendre Mais ce n'est qu'un outil. Les talibs eux n'ont pas une I.L. par gars, n'ont pas de moyens aérien, pas de satelites etc... Bref ils en sont au même point par rapport à l'époque que nos ancien et courageux résistant de la 2ème GR.

Bref les Américains avec toute la technologie dont ils équipent leur armée n'ont pas réussi à passifier l'Afghanistan. Face à ce type de guerre il faut des tactiques, une doctrine.

T'auras beau coller plus de satelites, de drones et de robots pour la recco, tu l'auras dans le cul bien profond, autant vitrifier l'afghanistan, là tu pourras tuer tous les talibs sans perdre un seul de tes soldats. Concernant l'equipement et l'armement lègers je suis entièrement d'accord, il y a beaucoup de chose à revoir. Quant au Felin, n'en parlons pas, trop lourd à porté et au dépend d'autre matériel et appro plus important que de la technologie qui fera chier le pax qui doit crapahuter dans la rocail sous la chaleur.

Il faudrait augmenter les effectifs entrainer comme il faut et pas des gars qui se sont engagés dans l'armée par qu'ils ont vue de la lumière en passant ( je ne parle pas de tout les engagers heureusement beaucoup entre sous les drapeaux par vocation ). Je sais de quoi je parle je suis entré dans l'armée en 85 et je suis toujours dans la réserve opérationnelle, je l'ai vu évoluer, la mentalité et les classes aussi.

Moi je suis de l'ancienne école comme fusilier, je ne sais pas si tu as un passé militaire mais si on ecoutait beaucoup de ceux qui parlent, que l'armée devrait être équipé de ceci ou cela, certe c'est le rêve de nombre d'entre nous, moi compris mais ça a un prix et surtout quant on parle de moyens de haute technologie.

Mais je maitiens face à des hommes rustiques, de plus des fanatiques religieux et demerdards il faut des hommes rustiques et démerdards. Des gars qui ne tombent pas à la déprime si ils ont plus de nouvelles de bobonne pendant deux semaines. Pas des accros de consol vidéo qui se font une image de la guerre un joystic dans les paluches et la cannettes de soda à porté de main le cul confortablement caler dans le sofa. Par devoir de discrétion je ne donnerais pas d'exemple mais j'en ai à la pelle!

Je le dit et je le repète la technologie est un outil et un plus, pas une finalité pour le combattant sur le terrain. Si il n'y a plus de batterie, tu pourras t'accrocher pour alimenter ton Mpoint ou tes moyens radio ou la caméra thermique ( et ouai la vieille gègène fera sont retour avec le morse tu sais le truc qui fais Bip BIIIP BIP....)

Alors pour la supériorité absolue ont l'a vue, les Talibs reprennent du poil de la bète depuis un bout de temps. Le nombre de soldat tués a depassé celui d'Irak. La techno n'est rien sans les moyens humains et si l'humain merde ta techno te sera aussi utile qu'un super drone pour te torcher par ce que t'aura pas pensé à prendre un rouleau de PQ avant de partir sur le terrain. :O

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense qu'il faut arrêter de vouloir mettre du COS partout: ils sont pas nombreux et c'est pas avec eux seulement que l'on gagnera la guerre.

Ils sont la pour des actions ponctuelles et non du conflit longue durée.

Pour le reste, je partage la vision de Kobalt, il faut des gars rustique s'adaptant à l'ennemi, la technologie servant de "plus" et non la solution à tous les problèmes.

Le bémol: les hommes, on en a pas des millions ainsi que les munitions qui vont bien...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tactac, la technologie, elle est toujours bonne à prendre Mais ce n'est qu'un outil.

Je suis d'accord là-dessus. (et je l'ai dit d'ailleurs  ;) )

Mais j'ai pas l'impression que nous ou les ricains emploient la technologie liée au fantassin.

Les américains (comme nous) n'ont pas de FCS, faut pas se leurrer là dessus.

Autre chose, les talibans emploient la technologie qui leur est donnée d'avoir : portables, gps ...

Les drones servent, les missiles guidés servent ... mais ils ne te font pas gagner une guerre.

Ce qui m'énerve c'est de réfuter de base la technologie.

Ayant des gars affutés, connaissant bien les techniques de guerre et veillons à leur fournir du bon matos. On aura largement la supériorité et on évitera Kapissa ou le genre de chose que l'on a vu dans le reportage d'hier ... c'est mon point de vue. (D'autres préfèrent y aller "à la pelle et au Husky", c'est leur choix, il faudra abattre plus de sapins ...)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cette argument on l'entend souvent, mais les anglais semblent trouver les SAS et SBS très utiles en Afghanistan. On peut se demander quelles sont les différences entre leurs Forces Spéciales et les nôtres qui permettent aux Anglais de les trouver très utiles et aux Français inutiles sur le théâtre afghan.

Les forces spécial sont pour les opé speciales, ils ne pourrons pas passifier le pays à eux seul.

Fenrir l'a parfaitement dit la france à perdue cette culture de la guerre. Je ne dit pas de foncer partout où ça pète mais la mentalité c'est ramollie, on est le pays des droit de l'homme, cette image nous colle au basque maintenant on ne peut plus jouer les gros bras en tapant sur tout ce qui bouge. Même si c'est justifier face à des salopards comme en Cote D'Ivoire où on s'est gentilment contenter de degomer les avions fautifs du bombardement de nos gars, dont certain qui ont été tués étaient de mon régiment. L'expérience se transmet si il n'y a plus de vrais combattant en masse pour perpetuer le savoir faire, il n'y a plus de savoir faire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le contexte à changé, la population en France est majoritairement urbaine, ça devient dur de recruter des gens qui ont l'habitude de vivre à la dur, qui savent tirer parsqu'ils chassent, qui ont l'habitude des efforts physiques, de la marche.

On n'est pas tous des ramollis, mais ça joue quand même.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le contexte à changé, la population en France est majoritairement urbaine, ça devient dur de recruter des gens qui ont l'habitude de vivre à la dur, qui savent tirer parsqu'ils chassent, qui ont l'habitude des efforts physiques, de la marche.

On n'est pas tous des ramollis, mais ça joue quand même.

C'est aussi plus dur d'endoctriner une population urbaine.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce qui m'énerve c'est de réfuter de base la technologie.

Ayant des gars affutés, connaissant bien les techniques de guerre et veillons à leur fournir du bon matos. On aura largement la supériorité et on évitera Kapissa ou le genre de chose que l'on a vu dans le reportage d'hier ... c'est mon point de vue. (D'autres préfèrent y aller "à la pelle et au Husky", c'est leur choix, il faudra abattre plus de sapins ...)

On prend un exemple simple, les brouilleurs pour contrer les attaque d'IED. De l'explo, un deto électrique, du fil et une batterie ou un exploseur ( une dynamo ) et tu as une IED a mise a feu electrique.

La technologie, elle a ses limites. Des drone c'est bien mais si le gars est parfaitement camouflé et endurant t'auras beau passer 50 fois dessus tu sauras pas plus avancer, ou alors faudrait coller un reseau de télésurveillance avec detecteur de mouvement couplé à une caméra tout les 10 mètre à certain endroit pour surveiller et prevenir la mise en place d'une embuscades. Soyons réaliste.

Un moyen peut être, agir la nuit, le gros avantage par rapport aux insurgés, les moyens de vision nocturne et des drones qui survolent en permanence le périmètre et les axes de progression, avec les caméras thermiques ils auront du mal à se planquer correctement quoi que! Mais le combat de nuit est plus difficile et les IL ne restituent pas encore parfaitement les détail du terrain et vue les caillase et les mouvements de terrain où il faut evoluer cela ne facilitera pas les déplacements tactiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un moyen peut être, agir la nuit, le gros avantage par rapport aux insurgés, les moyens de vision nocturne et des drones qui survolent en permanence le périmètre et les axes de progression, avec les caméras thermiques ils auront du mal à se planquer correctement quoi que! Mais le combat de nuit est plus difficile et les IL ne restituent pas encore parfaitement les détail du terrain et vue les caillase et les mouvements de terrain où il faut evoluer cela ne facilitera pas les déplacements tactiques.

Eh ben, avec FELIN, tu passes de l'IL à IR/TV. Et en IR avec la météo Afghane, il y aura de très belles images, je pense car il y fait très chaud ou très froid.

Et quand t'as un gus à 300-400m qui te tire dessus, en IR, c'est une cible qui ressort, alors qu'on a vu avant-hier, que nos gars savent pas d'où ça vient ni par la provenant des tirs ni en faisant un visuel ...

Mais tout cela n'exclus pas la tactique militaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

<tout d'abord, juste comme ça en passant, merci d'eviter les attaques personnelles sous le coup d'un coup de sang, n'est ce pas TacTac>

Ensuite l'endoctrinement c'est pas une différence de rurale / urbain, c'est une différence de ...... corticage (comprendre education)

et là urbain ou rural c'est du pareil au même y'a juste les outils efficaces pour les uns (TV/internet/journaux) qui ne sont pas les même que pour les autres (rumeurs/crieur publique/"petits morçeaux de preuve palpables")

Pour les FS, celui qui a dis que les brits en etait très content avait raison

il a juste oublié de dire que les FS elles l'etaient moins a etre cantnné dans un role ou elles perdent leur fondamentaux de FS (action stratégique dans la profondeur) pour faire de l'infanterie légère haut de gamme

au point de devoir refaire la formation une fois sorti d'Astan

Enfin en ce qui conerne la technologie, je rejoins Fenrir et Kobalt

c'est un moyen pas une fin (par contre ça nous est vendu comme une fin depuis Golf War I et après ça nous fait mal de nous faire degommer par un Irakien/Afghan/Ivoirien avec une kalash rouillée ... et comme on (les EM et l'opinion publique croient au tout techno) on cherche des solutions technos mais on revois pas les fondamentaux

Honnetement TacTac avec des drones en plus à gérer, un reseau infocentré, des modules de localisation des hommes de section, tous des comm individuelles etc etc ... les pioupious du reportage deja qu'ils géraient pas trop le feu adverse, tu crois pas qu'ils nous auraient fais en plus une gestion du flux d'info supplémentaire à gérer

C'est aller directement à l'erreur 404

La techno OK si la plaque de base (l'entrainement, le drill, l'aguerriseement,) existent et sont carrés

avant pour compenser un defaut de la formation de base, c'est definitivement pas une bonne idée ....

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est aussi plus dur d'endoctriner une population urbaine.

Endoctriner est un très grand mot. On dirait plus ramener à la réalité. Mais faut pas non plus exagérer sur les urbains ramollis du bulbe: c'est vrai en partie, surtout physiquement (et ça, y'a qu'une manière de le guérir, demandez à Kobalt et Fusilier), mais pas tant que ça. En un an de vrai entraînement sur un mollasson, on peut obtenir un bon produit. J'ai l'impression qu'il y en a beaucoup qui ont oublié ce que c'est d'avoir 18-20 ans et d'être plein de foutre, d'hormones et en quête d'un certain idéal de pureté (tout en étant, de manière générale, très frustré et toujours en manque de quelque chose  :lol:).

Quel que soit le degré de civilisation, en prenant la population des jeunes de cet âge, vous en trouverez toujours une bonne part pour qui un appel à base de "vous voulez en baver, aller au-delà de vous-mêmes, trouver une vérité profonde, voir la mort ou y succomber" sera toujours irrésistible. C'est pas du romantisme, c'est la nature humaine. Le tout est qu'il faut entretenir cet esprit là, pas le laisser tomber avec des demi-rythmes, des exercices de tir réduit et des OPEX sans but, sans stratégie et mal pensées.

mais les anglais semblent trouver les SAS et SBS très utiles en Afghanistan. On peut se demander quelles sont les différences entre leurs Forces Spéciales et les nôtres qui permettent aux Anglais de les trouver très utiles et aux Français inutiles sur le théâtre afghan.

C'est pas qu'elles sont inutiles, mais elles sont peu nombreuses et leur but est avant tout stratégique. Le commandement en Afghanistan devrait en avoir un petit effectif en réserve permanente pour des actions coup de poing ou des objectifs vraiment majeurs. Pour le reste, si il faut déployer le plus gros de l'effectif, ça sert même pas d'avoir une armée: putain! L'action offensive là-bas, c'est du commando de chasse. On le répète depuis longtemps. Bien sûr que les FS sont capables de faire ça! Mais c'est du boulot d'infanterie légère; si celle-ci n 'est plus capable de le faire, pas la peine d'espérer grand-chose de son infanterie. Les Anglos font ce qu'ils veulent, mais y'a là-bas aussi pas mal d'officiers qui gueulent contre ce gaspillage. Les Amerloques peuvent se permettre de faire joujou avec les bérêts verts, y'en a l'effectif d'une petite division. Les FS en France et en Angleterre, c'est moins de 2000 hommes. Ca force à réfléchir.

Nos amis Rosbifs ont 256 opérateurs SAS d'active en tout et pour tout, et un peu moins de SBS. Le SRS récemment créé en vampirisant d'autres unités représente la moitié de ça. Et eux doivent faire ce que fait le 1er RPIMA (environs 350-400 opérateurs dispos), le 13 (300 à 350), les Cdos marines (environs 500 gusses) et le CPA 10 (autour de 250), mais aussi ce que fait le Service Action de la DGSE (autour de 400-500 opérateurs) et même une part des actions du GIGN. Ils doivent faire tout ça avec les SAS, SRS et SBS, ainsi qu'avec le nouveau groupe de soutien issu du Parachute Regiment. En tout, ils sont bien moins nombreux avec plus d'attributions. Et il faudrait les faire tourner en Afghanistan pour faire du boulot d'infanterie légère que les Alpins et Paras savent faire? Quelle conception de l'emploi et de l'économie des forces!

Ceci dit Kobalt: la 3ème Cie du 1er RPIMA a plus sa place en Afghanistan, question de spécialité  ;). Ceci dit, comptez-moi dans le clan des rustiques  :lol: (sans aller jusqu'à la pelle de Fusilier; je préfère les gros couteaux, ça fait plus classe  ;)). Rien que la phrase "la technologie n'exclut pas la tactique" me donne des boutons; c'est la tactique qui est en amont et développe les axes dans lesquels la technologie s'installe et qu'elle accélère, pas l'inverse. Il n'y a que très loin en amont que la doctrine doit pouvoir évoluer en considérant, dans le long terme, les évolutions confirmées de la technologie pour éviter d'être esclave de la dernière mode ou du lobbying des équipementiers. Ca me rappelle l'analogie des premiers portables avec appreil photo: on leur avait enlevé le vibreur alors incompatible avec la fonction photo: une option inutile mais attractive prenait le pas sur une fonction vraiment pertinente  :lol:.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais faut pas non plus exagérer sur les urbains ramollis du bulbe: c'est vrai en partie, surtout physiquement (et ça, y'a qu'une manière de le guérir, demandez à Kobalt et Fusilier), mais pas tant que ça. En un an de vrai entraînement sur un mollasson, on peut obtenir un bon produit. J'ai l'impression qu'il y en a beaucoup qui ont oublié ce que c'est d'avoir 18-20 ans et d'être plein de foutre, d'hormones et en quête d'un certain idéal de pureté (tout en étant, de manière générale, très frustré et toujours en manque de quelque chose  :lol:).

Quel poète .  :lol:

Ca me rappelle l'analogie des premiers portables avec appreil photo: on leur avait enlevé le vibreur alors incompatible avec la fonction photo: une option inutile mais attractive prenait le pas sur une fonction vraiment pertinente  :lol:.

Question de point de vue, c'est HS A-Stan (bien que  :P), certains dans une population recherche un appareil photo/téléphone, d'autres un téléphone qui a un mode silencieux et d'autres n'ont plus que cela pour vibrer un peu ... (blague, je précise).

A l'armée, c'est pareil, certains veulent voir un lapin à 400 m, d'autres veulent voir un véhicule à 900 m et le gars du 8ème RPIMA, il veut voir si c'est bien depuis les volets bleus que l'on lui tire dessus ...  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est pas qu'elles sont inutiles, mais elles sont peu nombreuses et leur but est avant tout stratégique. Le commandement en Afghanistan devrait en avoir un petit effectif en réserve permanente pour des actions coup de poing ou des objectifs vraiment majeurs. Pour le reste, si il faut déployer le plus gros de l'effectif, ça sert même pas d'avoir une armée: putain! L'action offensive là-bas, c'est du commando de chasse. On le répète depuis longtemps. Bien sûr que les FS sont capables de faire ça! Mais c'est du boulot d'infanterie légère; si celle-ci n 'est plus capable de le faire, pas la peine d'espérer grand-chose de son infanterie. Les Anglos font ce qu'ils veulent, mais y'a là-bas aussi pas mal d'officiers qui gueulent contre ce gaspillage. Les Amerloques peuvent se permettre de faire joujou avec les bérêts verts, y'en a l'effectif d'une petite division. Les FS en France et en Angleterre, c'est moins de 2000 hommes. Ca force à réfléchir.

Nos amis Rosbifs ont 256 opérateurs SAS d'active en tout et pour tout, et un peu moins de SBS. Le SRS récemment créé en vampirisant d'autres unités représente la moitié de ça. Et eux doivent faire ce que fait le 1er RPIMA (environs 350-400 opérateurs dispos), le 13 (300 à 350), les Cdos marines (environs 500 gusses) et le CPA 10 (autour de 250), mais aussi ce que fait le Service Action de la DGSE (autour de 400-500 opérateurs) et même une part des actions du GIGN. Ils doivent faire tout ça avec les SAS, SRS et SBS, ainsi qu'avec le nouveau groupe de soutien issu du Parachute Regiment. En tout, ils sont bien moins nombreux avec plus d'attributions. Et il faudrait les faire tourner en Afghanistan pour faire du boulot d'infanterie légère que les Alpins et Paras savent faire? Quelle conception de l'emploi et de l'économie des forces!

Je comprends bien cet argument, et je suis d'accord, on a pas a envoyé des FS faire du boulot d'infanterie légère, mais en lisant les articles sur les FS anglais en Afghanistan, j'ai justement pas l'impression que c'est le rôle qui leurs est dévolu et qu'ils apportent réellement un plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ils apportent bien sûr un plus: ils sont meilleurs, plus souples, plus aptes aux opérations complexes. Mais ce plus est très marginal, et surtout pas dans leurs attributions. C'est marginal parce qu'il s'agit d'actions de faible importance stratégique, ou même tactique. Une bonne partie de l'emploi d'équipes FS a d'ailleurs été due à la rareté des Forward Air Controler au début. Aujourd'hui, on en forme à toute berzingue pour que chaque groupe d'infanterie dispose d'un FAC pour commander l'appui aérien (l'amerloque dans la section de Surobi). Y'a même une formation de base de quelques jours pour les officiers, par défaut, histoire d'avoir un savoir-faire minimum. Mais pour faire du ratissage dans les montagnes, c'est du gâchis d'une main d'oeuvre surqualifiée. Certes, une Ferrari te fera faire plus vite un Paris Bordeaux, mais la route n'en sera pas moins bien faite avec une bonne Volvo.

Et en attendant, ces forces sont sur-sollicitées partout ailleurs: on en a un besoin vital dans plein d'endroits, et les Rosbifs plus encore vu qu'ils en ont moins que nous et qu'en plus d'être des FS militaires, les SAS, SRS et SBS sont aussi le bras armé du MI-6 ET du MI-5 (qui n'ont pas de "Service Action" organique comme nous), mais sont en plus en charge de missions antiterroristes et dans certaines prises d'otages sur le territoire britannique (ambassades et territoires outre-mer compris) et dans le cadre d'accords de défense avec certains pays (comme pour nous, mais on a plus de marge). Résultat, pour avoir un petit plus dans des missions d'infanterie (à une échelle tactique aussi basse, une mission, même mieux remplie et plus vite, reste de faible impact au global; et la performance ne peut pas être infiniment meilleure pour la plupart des jobs), on mobilise cette ressource très comptée, très rare (la sélection cherche des oiseaux rares) et TRES chère (le 22 SAS comme le 1er RPIMA, c'est plus de 1000 hommes pour respectivement 256-300 opérateurs SAS et autour de 400 paracolos spéciaux, le tout avec un matériel monstrueux, sans compter les temps de formation et recrutement longs).

Et au global, l'Afghanistan fait toujours plus de 500 000 km carrés de montagne (c'est-à-dire bien plus en termes de distances et de surfaces à couvrir, donc de temps). l'apport de FS utilisées comme infanterie est minime. Ca ne remplacera pas des gros bataillons avec du monde dedans, et ça apportera peu en plus. Les SAS ont d'ailleurs protestécontre cet usage (c'est une de leurs prérogatives, et ils l'ont dajà fait à certaines occasions, comme aux Malouines où on les avait utilisé de même comme de l'infanterie légère). C'est une règle de base des armées pro: les pros n'aiment pas être gaspillés.

Les Anglos ont cette tendance à la forcespécialisation qui est dangereuse pour les forces régulières. Mais plus globalement, le mythe des FS est en train de polluer les esprits des décideurs civils et militaires qui les emploient à tort et à travers (caricature dans la mentalité rumsfeldienne): faut voir l'EUFOR au Tchad où l'EM n'emploie rien d'autre que les FS (c'est des irlandoches principalement) parce qu'ils sont plus souples et polyvalents. On a une telle obsession de la qualité, du chirurgical, du sans risque.... qu'on en perd le bon sens.

On a 20 Rgts d'infanterie en France, plus quelques autres effectifs. Rien qu'en rassemblant des unités en Rgts à plusieurs bataillons, en séparant mieux l'opérationnel de l'administratif, en dégraissant des EM, en limitant les petits abus qui mobilisent des mdr à jouer les serres-joints des officiers et des grosses structures, on aurait plus que de quoi monter une bonne brigade d'infanterie de plus (et à lui offrir de bons cadres en rationalisant l'entraînement trop éclaté, en rappelant des déploiments inutiles et en récupérant le 110ème RI de la BFA  >:(, voire le 3ème Hussard puiqu'on va le démonter), voire peut-être deux (et comme elles seraient raclées sur des effectifs divers, on les appellerait "Brigades de Marche" au début  :lol:).

Ca, ça vaudrait toutes les FS pour combler des espaces en Afghanistan: de l'infanterie, sans gros véhicules, juste des porteurs d'appui (pas plus que du VAB-like avec des 12,7, des LG 40mm, voire des 20mmm au plus gros), du bon petit matos et de l'entraînement. Plein de paires d'yeux et de bottes pour quadriller le terrain, et plein de flingues pour fixer et taper sur les cols. Pas besoin de plus. Pas besoin de les féliniser. Une brigade d'infanterie complète en appui du bat700 (bon, d'accord faudrait plus d'hélicos avec, mais le problème est déjà là), sans tanks ou artillerie, lourde, sans VBCI ou super-gadgets de la mort qui voient même au travers du plomb à 50km (mieux que Superman). Le différentiel d'efficacité se ferait vite sentir. Et c'est pas le coût d'entretien de ce genre d'effectifs à l'année (je parle du personnel, de son petit matos et de sa formation) qui changera les grandes lignes du budget du Mindef: ce sont des personnels qui existent déjà, sont là, répartis dans des couches de sureffectifs divers et variés un peu partout. Ce serait marginalement plus cher (foramtions en plus, petits matos en plus, entraînement, munitions.... Tous les coûts structurels sont déjà dans le mammouth trop laineux qu'est le Mindef).

Tout le monde compare avec l'Algérie: c'est très mignon, mais en Algérie, on avait l'active ET le contingent, soient plus de 400 000 hommes en permanence, sans compter les supplétifs (jusqu'à 100 000 hommes si je ne m'abuse), mais aussi la Police et la Gendarmerie (là je sais même pas combien de monde), la Sécurité Civile, une population en bonne partie favorable avec 10-15% indéfectiblement fanatique pour nous, des infrastructures économiques, politiques et sociales bien implantées (et implaiquant en partie la population), des budgets combien de fois supérieurs.... Et on était déjà "couleur locale". Ca permettait de quadriller sacrément le terrain, infiniment plus que ce qu'on peut faire en Afghanistan, tout en menant l'action civilo-militaire et le développement sans même entacher l'action militaire offensive.

A votre avis, si on faisait le même chose dans les mêmes proportions en Afghanistan, ça nécessiterait combien d'hommes (même avec un format réduit par ce qu'autorise la technologie)?

La technologie ne donne qu'un peu plus de champ et un peu plus de tempo (c'est juste ça la stratégie et ses unités de mesure: du temps, de l'espace et des hommes): on accroit plus le champ de vision de chaque homme et de chaque groupe, on coordonne mieux, mais ça reste juste perdu dans l'immensité de l'espace à contrôler et des champs de vision disponibles. Il faudrait combien de satellites hyper-sophistiqués braqués en permanence sur le pays, combien de réseaux de capteurs ultra-sensibles répartis à chaque crête de montagne, combien de bases de feu avec au moins un hélico à demeure, combien d'équipes quadrillant un espace donné 24 heures sur 24.... pour exercer un vrai contrôle sur le territoire, ou ne serait-ce que sur un gros tiers de ce territoire? L'investissement et la mobilisation de moyens rendraient l'effort inenvisageable. Et c'est pas telle ou telle nano-technologie ou telle caméra plus sensible qui changera les grandes données du problème. Surtout qu'en gardant les bases et en étant obligés d'ajouter savoir-faire sur savoir-faire, on donne une intensité capitalistique démentielle à une armée: le coût finira par être disproportionné par rapport au résultat, sans compter, plus bêtement, que chaque nouvelle super technologie a son coût de développement, son coût d'acquisition, son coût de formation et d'emploi, et son coût de déploiement (et d'usure accélérée); ça la limite généralement à un petit nombre d'unités, donc à une surface et à une temporalité limitée dans le cadre de la guerre. La caricature de cette mentalité, c'est la concentration de l'effort sur les FS, et l'obsession qu'on a à leur égard.

Et on ne parle pas encore de l'ennemi: il s'adapte lui aussi, il contourne, il surprend, puisqu'il ne peut avoir l'avantage sur le terrain qu'on choisit. Il opère ailleurs, donc. La surprise technologique ne marche que les premiers coups; après, leur avantage comparatif chute dramatiquement. Et si, pour déloger le taleb, il faut inventer un ensemble de nouvelles technologies tous les 5 mois pour continuer à le surprendre, on est là dans un effort démesuré pour un résultat limité. C'est juste pas rentable et pas tenable stratégiquement. Alors on en revient à l'économie des moyens au niveau stratégique: le système d'armes appelé homo-sapiens 1.0, avec son fusil d'assaut, quelques outils et gadgets solides (un bon petit drone portable de section, voire de GC, durable si possible) et sa pelle  ;). Plus rentable dans la durée, moins cher, sans coût de développement. Mais là il faut du nombre: "la quantité est une qualité en soi" (ça fait classe de terminer par une citation, même si on l'emploie souvent). Et la qualité avec l'humain, c'est la formation.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si nous restons en A-stan plusieurs années (ce qui semble bien parti) on peut estimer qu'au grè des rotations toutes les formations d'infanterie vont connaître ce théatre... Verdun un siècle plus tard.

N'oublions pas que les aviateurs sont très friands de ce théatre afghan justement pour valider des tactiques, de nouveaux équipements, travailler avec les collègues.

L'analogie est hardie mais il va falloir qu'un jour ou l'autre on se persuade du fait que le meilleur moyen d'apprendre c'est de se coltiner à la réalité.

Il serait plus que souhaitable que toute l'infanterie française aille là-bas.

Les adversaires nous rappellent aux heures sombres des années 80 quand on nous faisait les comptes rendus de la guerre contre les soviétiques.

J'ai le sentiment que cette guerre n'est pas celle des drônes mais celle des chefs de groupe et de section.

Ce gars qui sort dans le reportage son portable pour faire des photos une fois l'équipe  regroupée çà me sors les yeux de la tête. Si un gars fait çà avec moi sur un travail je le pourris...

La première chose qui m'a été dite quand je suis sorti la première fois avec les anciens c'est que ce que j'allais connaître maintenant en direct allait me faire enfin comprendre ce qu'on m'avait appris.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce gars qui sort dans le reportage son portable pour faire des photos une fois l'équipe  regroupée çà me sors les yeux de la tête. Si un gars fait çà avec moi sur un travail je le pourris...

C'est le lieutenant ...

C'est le meme qui marche au lieu de courir dans le découvert

Et qui décharge sont arme après ?!!!!!!

Celui qui sait pas si un appui a été demandé...


http://www.battlefieldtourist.com/content/2008/09/04/us-confirms-land-assault-on-pakistan/

US Confirms Ground Forces Used in Pakistan

Sep 4 at 1:01am by David Tate

The Associated Press is reporting that US officials acknowledge that US ground forces carried out a helo-borne attack on Pakistani soil.  In recent months, suspected US missle attacks have rocked the frontier but Wednesday’s attack marks a true escalation in the on terror.

Previous US incursions into Pakistan have been in “hot puruit” of Taliban fighters whereas this assault appears to have been a direct assault on a known target more than a mile beyond the border.

Sources in Pakistan put the death toll between 15-20, including civilians.  One report says a twin-rotor “Chinook” helicopter was the assault craft that landed soldiers who attacked several compounds, shooting the males as they went.

AP sources speculate that such a raid would have to require a target of very high value.

On September 2, Pakistani officials say they just missed Al-Qaeda’s second in command, Ayman al-Zawahiri. The Pakistanis believed al-Zawahiri and his wife were in the Mohmand Agency of Pakistan’s tribal areas and had been travelling somewhat frequently to Afghanistan’s Kunar and Paktika Provinces.

The Pakistanis also acknowledge the presence of at least 50 top Al Qaeda leaders hiding out in Pakistan.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Juste une précision technique. Un groupe VAB débarqué c'est combien de gus?  Je n'arrive pas à comprendre s'ils sont 8+2 (tireur + chauffeur) ou 10+2...

NB @ Tatctac je t'envoie un MP pour t'expliquer un peu mieux qui je suis...

Share this post


Link to post
Share on other sites

10 +2 en version TT armée française.

Ce qui fait quand même une belle capacité.

En revanche je pense que "là-haut" compte tenu des condtions il ne dot pas y avoir dix fantassins dans la benne, surtout avec l'équipement individuel.

Share this post


Link to post
Share on other sites

10 +2 en version TT armée française.

Ce qui fait quand même une belle capacité.

En revanche je pense que "là-haut" compte tenu des condtions il ne dot pas y avoir dix fantassins dans la benne, surtout avec l'équipement individuel.

Ben en pratique ça veut dire les groupes réduits à 8? Ou plus de VAB...?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Au sujet du reportage, n'etant pas militaire, je me garderais bien de tout commentaire concernant les hommes, la facon de réagir des paras etc ...

Cependant, je me pose des questions:

Le groupe qui est pris sous les tirs (durant 1 heure!! dixit le journaliste) est sensé (toujours selon les commentaires du journalistes) couvrir l'arriere de la section.

Ben justement, le reste de la section, elle est passée où ? 1 heure sans appui ou presque (hormis le tir d'un ERYX depuis les hauteurs). A priori le commandement etait au courant de l'accrochage puisque le sergent chef a reçu l'ordre de quitter la zone.

Et puis, c'est une impression, mais encore une fois je suis un neophyte: une fois le groupe entré dans le village, on a l'impression que plus rien ne peut leur arriver; et leur comportement change du tout au tout.

Enfin je sais pas, le rendu du reportage est bizarre.

Je me pose des questions aussi sur le montage du reportage....

Share this post


Link to post
Share on other sites

Et est-ce que le fait d'etre avec un journaliste peut modifier le comportement des hommes ?

Je pense notamment au moment où une balle tombe un mètre devant un gars qui regarde alors la caméra pour dire "hey c'est tombé juste là !!!"...

Ensuite oui, il faut aussi faire attention au montage. Si je me rappel bien, les gars disent "on sait pas d'où ça tire" et un tout petit peu après on voit le tir de grenade et d'Eryx (ce qui sous entend que c'est tiré au petit bonheur la chance).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ensuite oui, il faut aussi faire attention au montage. Si je me rappel bien, les gars disent "on sait pas d'où ça tire" et un tout petit peu après on voit le tir de grenade et d'Eryx (ce qui sous entend que c'est tiré au petit bonheur la chance).

La grenade elle tombe dans le champ sans toucher la lisiere ... pour le missile je sais pas trop a priori les tir se calme un peu apres donc ca a du taper plus ou moins au bon endroit surtout que les poste de tir Eryx on des optique puissante ca doit aider a trouver les cible quand meme, surtout qd il est équipé de l'imageur thermique.

Sinon les groupes font effectivement 8 personnels plus l'équipage de 2, c'est comme ca dans toutes les videos d'afghanistan meme si normalement c'est 10+2. A 3 VAB par section ... ca fait des section de 30 ... en Astan ... en tout cas les deux section Carmin2 et rouge4 etait a 30 personnels dixit le général Puga.

Share this post


Link to post
Share on other sites

La grenade elle tombe dans le champ sans toucher la lisiere ... pour le missile je sais pas trop a priori les tir se calme un peu apres donc ca a du taper plus ou moins au bon endroit surtout que les poste de tir Eryx on des optique puissante ca doit aider a trouver les cible quand meme, surtout qd il est équipé de l'imageur thermique.

Sinon les groupes font effectivement 8 personnels plus l'équipage de 2, c'est comme ca dans toutes les videos d'afghanistan meme si normalement c'est 10+2. A 3 VAB par section ... ca fait des section de 30 ... en Astan ... en tout cas les deux section Carmin2 et rouge4 etait a 30 personnels dixit le général Puga.

Ben quand t'est loin des VAB, un groupe isolé doit être un peu limite pour manoeuvrer...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben quand t'est loin des VAB, un groupe isolé doit être un peu limite pour manoeuvrer...

A part augmenter le nombre de groupe ... et mettre 4 vab par section je vois pas trop comment faire c'est petit un VAB et si tu veux garder une marge d'emport pour embarquer du personnel d'un VAB HS on peut pas les charger plus... déjà la c'est limite.

C'est la hantise la bas ... un VAB se fait peter sur une mine ... si tu veux dégager la zone faut pouvoir embarquer tout le monde dans le reste des véhicule ... 10 personne dans 6 VAB rempli deja de 10 ca va mais rempli de 12 ca va pas le faire surtout si y a des blessé allongés.

Pour les VBL c'est le même probleme si tu embarque le chef de section le conducteur et l'interprète ... le truc est plein et c'est au CdS de manoeuvrer l'arme de bord ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,510
    Total Members
    1,550
    Most Online
    zorkhoff
    Newest Member
    zorkhoff
    Joined
  • Forum Statistics

    20,894
    Total Topics
    1,317,095
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries