Sign in to follow this  
jeanmi

[Afghanistan] Archive

Recommended Posts

Guest barbaros pacha

sauf que là (heureusement) y'avait pas les equipages dans les vehicules

bon c'est que de la tôle c'est pas trop grave (vu la quantité ce devait etre un don à l'ANA en gros rien qui puisse jouer sur le caractère opérationnel des forces de l'OTAN)

c'est un joli coup médiatique, ca fait chier mais du point de vue opérationnel c'est peanuts (autre chose si ca avait été 1 mois de carbu ou de mun !!!)

Des activistes pakistanais ont incendié dimanche près d'une centaine de camions qui transportaient des véhicules militaires à destination des forces occidentales en Afghanistan, annonce la police.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec la malchance qu'on a, c'est les RG-31 cadeau de l'armée américaine aux forces françaises.

   :O

Des RG31 déguisé en Hummer :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boh ,ça prouve qu'ils sont organisés, on pourrait pas déployer des troupes de pays refusant de combattre (Allemagne (?)) pour la protection des dits dépôts?Enfin je veux dire,on pourrait élargir le Mandat OTAN si l'on puis dire?

Sinon bah ,c'est pas bien méchant ,ça légitimera les actions américaines,le grand perdant c'est le Pakistan je pense qui y perd beaucoup de crédibilité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Avec la malchance qu'on a, c'est les RG-31 cadeau de l'armée américaine aux forces françaises.

   :O

j'appellerais plutôt ça une chance, vus qu'un  vab revalorisé à l'air d'être plus costaud

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un général américain salue le travail des soldats français

Le commandant américain Mark Milley a salué l'efficacité des soldats français au Nord de Kaboul où "les activités de l'ennemi ont été significativement interrompues".

Un général américain en charge du commandement régional Est de l'Afghanistan a salué, dimanche 7 décembre, le "boulot extraordinaire" accompli par les soldats français déployés au nord de Kaboul, dans la province de Kapisa, qui ont "significativement interrompu" les capacités des insurgés.

"Leur succès le plus visible tient au fait que les activités de l'ennemi dans la vallée de Tagab ont été significativement interrompues", a poursuivi le général, au cours d'un entretien téléphonique avec l'AFP.

"La situation s'est améliorée"

"Le contingent français et les hommes du 8e RPIMa ont accompli un boulot extraordinaire dans la vallée de Tagab, où la situation s'est considérablement améliorée depuis cinq mois, tant sur le plan de la sécurité que de la gouvernance et du développement", a affirmé le général Mark Milley, commandant adjoint en charge des opérations du commandement dans la région.

La province de Kapisa est un point de contrôle stratégique au nord de Kaboul où différents insurgés y sont implantés, parmi lesquels les talibans et le groupe de l'ancien chef de guerre Gulbuddin Hekmatyar.

"On y trouve aussi un nombre limité de combattants étrangers et d'Al-Qaïda", a souligné le général Mark Milley.

2.800 soldats français déployés

Quelque 700 militaires issus principalement du 8e Régiment parachutiste d'infanterie de Marine (RPIMa) sont installés depuis le mois de juillet dans la province de Kapisa, où ils ont relevé des soldats américains sur les bases avancées de Nijrab et de Tagab.

Les "paras", qui étaient sous commandement américain, ont terminé leur mission et une cérémonie de transfert de commandement entre le 8e RPIMa et les hommes du 27e bataillon de chasseurs alpins qui les remplacent pour six mois doit avoir lieu ce dimanche.

Plus de 2.800 soldats français sont déployés dans tout le pays, principalement autour de la capitale et dans la province de Kapisa. Depuis près de deux ans, les violences ont redoublé d'intensité dans ce pays malgré la présence de près de 70.000 soldats étrangers. (avec AFP)

Source : http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/20081207.OBS4338/un_general_americain_salue_le_travail_des_soldats_franc.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'appellerais plutôt ça une chance, vus qu'un  vab revalorisé à l'air d'être plus costaud

Le probleme c'est qu'il y a pas de VAB céramique pour tout le monde et qu'avec l'abandon de la sécurité Kaboul aux Afghans nous allons etre redeployer dans des endroit plus chaud ... et pour ca il va falloir de quoi ballader nos troupe en sureté.

Pour le RG31 il est vrai qu'il apporte pas grand chose par rapport aux VAB sauf peut etre sur les mines ... pour le reste a priori c'est en dessous ... sauf au niveau de la visibilité et de la masse.


Aux portes de kaboul

[dailymotion=425,350]x7cw5v[/dailymotion]

Share this post


Link to post
Share on other sites

Taliban storm two Peshawar trucking terminals, 160 NATO vehicles torched

Hulks of burned out NATO vehicles litter a shipping terminal in Peshawar after the Taliban launched a military assault on the compound. AP photo.

The Taliban launched military assaults on two shipping terminals in the Pakistani city of Peshawar, destroying more than 160 NATO military vehicles and supplies destined for Afghanistan. Security in the northwestern city is deteriorating as the Taliban seeks to control the region and shut down NATO's logistical chain to Afghansitan.

The first attack took place at the Portward Logistic Terminal. An estimated 200 to 300 Taliban fighters fired rockets at the front gate, destroying the entrance and leveling the wall. The nine security guards on duty fled in the face of the massed Taliban attack.

Taliban fighters then fired rocket propelled grenades into the compound and proceeded to set fire to the NATO vehicles parked inside. "There were dozens of them. They started firing, they used rockets, causing a lot of damage," the manager of the shipping terminal told the Associated Press.

The Taliban force rampaged in the compound for more than forty minutes before Peshawar police responded. The Taliban force disengaged after clashing with the police, leaving the terminal in ruins. "They were shouting Allahu Akbar (God is Great) and Down With America," a security guard told Reuters.

The attack was devastating. One security guard was killed and at least 106 NATO vehicles, including more than 70 Humvees, were destroyed. "In this incident 96 flat trucks and six containers were destroyed, including a 40-foot container," the terminal manager said. "Also armored jeeps, trucks and fire brigade vehicles."

A second attack took place at the Al Faisal Terminal. A large Taliban force stormed the terminal after overwhelming the security guards. Three Pakistanis, including the terminal watchman, were killed in the attack. Sixty-two Humvees and other vehicles were reported destroyed in the attack.

It is unclear if the same Taliban force conducted both attacks, or if two separate Taliban units operated simultaneously.

The Pakistani government shut down the vital Khyber Pass crossing two times this year. The first time, the government closed the crossing to protest US airstrikes against Taliban and al Qaeda operatives sheltering in the tribal areas. The second time was in response to the poor security situation.

The government said NATO convoys would be accompanied and protected by Pakistani military units. But no Pakistani unit was anywhere near the NATO vehicles at the time of the attack on the terminals.

NATO: Attacks are "militarily insignificant"

The US military in Afghanistan downplayed the attacks on the terminals, describing the effects on the NATO operation in Afghanistan as "militarily insignificant."

"It's militarily insignificant," Lieutenant Colonel Rumi Nielsen-Green told AP. "You can't imagine the volume of supplies that come through there and elsewhere and other ways.”So far there hasn't been a significant loss or impact to our mission."

Last week, a NATO official made similar comments concerning last week's attacks on convoys moving through northwestern Pakistan. "The attacks that have taken place on NATO supplies, while of concern, have not been of strategic significance," said NATO spokesman James Appathurai. "They have not affected the operation in any substantial way."

Today's attack in Peshawar destroyed enough vehicles to equip several companies of infantry or support units.

Taliban seeks to shut down NATO's supply line, conquer Peshawar

The Taliban have launched a coordinated campaign to sever the NATO logistical chain stretching from the port city of Karachi to Peshawar, through the Khyber Pass to Kabul. More than 70 percent of NATO supplies move through Peshawar.

The Taliban attacked NATO convoys as well as the Peshawar terminal several times in the past week. Twelve NATO vehicles were damaged in an assault on one of Peshawar’s terminals, while two drivers were killed and two supply vehicles were damaged in a roadside bomb attack at a bridge. Earlier this month, Taliban fighters loyal to Baitullah Mehsud hijacked 13 vehicles in a NATO convoy in Khyber. Two US Humvees were paraded through the tribal agency.

The Pakistani military launched an operation with the intent of clearing the Taliban from the Peshawar district more than three weeks ago. In a press conference, a Pakistan Frontier Corps general touted the success of the operation, noting 25 Taliban fighters were killed and 40 captured. The operation, designed to relieve pressure on the provincial capital, was the second military offensive in Peshawar since the summer.

The offensive clearly has not succeeded in driving the Taliban from Peshawar, as the multiple attacks on NATO convoys and the string of bombings inside the city demonstrate.

The Taliban have only crept close to Peshawar. The Northwest Frontier Province government called for military action in the Jamrud region, just west of Peshawar, as the Taliban is in control of the area. "The government has to take action or we shall see Iraq-like situation in the area in the coming few months," an official told Daily Times.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour la logistique, ravitaillé une force dans un pays enclavé entouré d'états hostile ou ''non sécurisé'' doit causer des migraines aux Etats Majors concerné.... :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Soulagement de l'armée de l'air canadienne et problèmes d'électricité à Kaboul.

AIR FORCE’S AFGHAN COMMITMENT SETS THE STAGE FOR FUTURE LEADERS

By Dave Pugliese 12-08-2008 COMMENTS(0) David Pugliese’s Defence Watch

There’s a lot of excitement (and relief) in the Air Force these days with the news that the service will be playing a more significant role in Afghanistan.

The reason for the excitement is obvious; the setting up of a new air wing in Kandahar under an air force colonel to handle the new aviation assets in theatre.

The relief? That the Air Force is finally providing a significant contribution to Canada’s Afghanistan war.

“The C-130s and the Airbus as well as the C-17s are all involved with transport but this is different,” an Air Force officer explained to me. “This will be seen as more significant, more hands on and more in the thick of things.”

The Air Force contribution headed by Col. Christopher Coates  will be made up of 450 personnel, six CH-47D Chinook helicopters, eight CH-146 Griffon helicopters and UAVs (the Air Force has also been previously involved in UAV ops). There will also be six civilian Mi-8 helicopters.

Brig.-Gen. Denis Thompson, commander of Task Force Kandahar, called it correctly when he said "For the air force, this is extremely significant."

I had a group of retired officers from the three services walk me through the ramifications. The end result of the Air Force commitment is more than just providing the needed contribution of getting troops off the roads where improvised explosive devices can take their toll.

“In the future there will be two kinds of officers in the Canadian Forces - those who have served in Afghanistan and those who haven’t,” explained one Air Force officer (a rotary guy). “This will give the Air Force a larger pool of officers who have that experience.”

And why is that so important? The response from the officers I consulted is this: that pool of personnel, but particularly the young officers, will be better positioned to be promoted up the ladder, ensuring the Air Force is well represented in the future makeup of the Canadian Forces leadership.

   

A COLD AND DARK WINTER IN KABUL AFGHANISTAN

By Dave Pugliese 12-07-2008 COMMENTS(0) David Pugliese’s Defence Watch

It’s going to be a cold and dark winter in the Afghan capital. The Afghan news service Quqnoos is reporting on the dismal situation in Kabul:

“Municipal electricity authorities say that the hydroelectric reservoirs which power Kabul are nearly empty. They also claim that budget cuts have stopped them buying the 1 million litres of diesel needed to keep the capital lit up during the religious holiday.

The city spokesman also said that Kabul would be plunged into total darkness in 40 days, unless more diesel is bought by the central government.

Kabulis currently receive, on average, only three hours of power in any 72 hour period.

The constant hum of generators outside offices and homes attests to the lack of regular electricity. Houses mysteriously lit up 24 hours a day shows that, for the right price, constant power can be bought from corrupt local officials at the expense of poorer neighbourhoods.

“I no longer hope for electricity and think things will get worse,” one Kabuli told Quqnoos.

Ismail Khan, the Minister of Water and Energy (or “Minister of Darkness” as one witty Kabuli dubbed him to Quqnoos), has promised to provide 24 hour power in the capital by the end of January.

Kabul requires 300 megawatts of power. It currently receives a mere 120 megawatts.”

http://communities.canada.com/ottawacitizen/blogs/defencewatch/default.aspx

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

Ils recommencent...c'est la deuxième attaque...

Nouvelle opération talibane au Pakistan

Image IPB

Au lendemain d'une attaque similaire, une centaine de véhicules de l'Otan ont été incendiés, dont 50 camions servant à approvisionner les troupes étrangères en Afghanistan.

Même cible, même mode opératoire : pour la deuxième journée consécutive, des talibans ont incendié lundi une centaine de véhicules de l'Otan - jeeps, camions- poids lourds - dans le nord-ouest du Pakistan. Une cinquantaine de camions visés servaient à approvisionner les troupes étrangères en Afghanistan. Selon un garde, quelque 200 hommes armés ont participé à cette attaque à l'aube en arrosant les véhicules d'essence avant d'y mettre le feu.

Dimanche déjà, 250 talibans avaient pris d'assaut deux dépôts de l'Otan près de Peshawar, tuant un gardien et incendiant plus de 200 camions et d'autres véhicules destinés à approvisionner en matériels et en provisions les 53.000 soldats de l'Alliance atlantique en Afghanistan, essentiellement ravitaillés depuis le Pakistan. Une attaque audacieuse et spectaculaire que la police a jugée très bien préparée.

Ces deux opérations successives font suite aux attaques proférées fin novembre par un chef taliban. «Nous allons intensifier les attaques contre l'Otan et les forces américaines basées en Afghanistan et contre leurs approvisionnements depuis le Pakistan», avait déclaré Hakimullah à des journalistes qui s'étaient rendus dans la zone tribale d'Orakzai, l'un des fiefs des talibans dans le nord-ouest du Pakistan, à la frontière afghane.

Une présence talibane en hausse

Il y a moins d'une semaine, des talibans avaient déjà mis le feu à Peshawar à une dizaine de poids-lourds bourrés d'équipements pour l'Otan et avaient tué deux personnes. A la mi-novembre, après une attaque des talibans, le Pakistan avait interrompu pendant une semaine la traversée de la passe de Khyber, proche de Peshawar, par les convois transportant du matériel, notamment du carburant, destiné aux soldats de l'Isaf, la coalition militaire de l'Otan en Afghanistan. Cette passe montagneuse, qui constitue une ligne d'approvisionnement stratégique pour les forces de l'Otan est également devenue un repaire pour des groupes de talibans et combattants d'al-Qaida qui ont fui l'Afghanistan après le renversement du régime taliban par les Américains en novembre 2001. Le commandant en chef de l'armée pakistanaise, le général Ashfaq Kayani, reçu par ses homologues de l'Otan à Bruxelles, s'était engagé le 19 novembre à protéger l'approvisionnement des troupes internationales en Afghanistan.

Ces attaques interviennent alors qu'un rapport controversé publié lundi affirme que les talibans sont en permanence présents sur 72% du territoire afghan contre 54% l'an dernier et menacent trois des quatre principales voies d'accès à Kaboul. Par «présence permanente», le Conseil international sur la sécurité et le développement (Icos), plus connu sous le nom de Conseil de Senlis, entend la capacité pour les talibans de mener au moins une attaque ou plus par semaine en moyenne sur l'ensemble d'une année.

«Ce chiffre ne nous paraît absolument pas crédible. Les talibans ne sont présents que dans le sud et dans l'est, ce qui représente déjà moins de 50% du pays», a rétorqué le porte-parole de l'Otan, James Appathurai.

>>> http://www.lefigaro.fr/international/2008/12/08/01003-20081208ARTFIG00520-nouvelle-operation-talibane-au-pakistan-.php

Share this post


Link to post
Share on other sites

http://www.lemonde.fr/asie-pacifique/article/2008/12/09/des-renforts-de-l-otan-pour-proteger-kaboul-des-talibans_1128732_3216.html

Des renforts de l'OTAN pour protéger Kaboul des talibans

Les forces de la coalition internationale en Afghanistan ne cachent désormais plus leur inquiétude face à l'insécurité croissante qui règne dans le pays et notamment à Kaboul, la capitale du pays.

L'armée américaine a confirmé, lundi 8 décembre, que la nouvelle brigade américaine de 4 000 hommes qui doit s'ajouter aux 70 000 soldats de l'OTAN déjà sur place sera déployée aux portes de Kaboul. Même si un bataillon sera envoyé dans la province très instable de Kunar, à la frontière afghano-pakistanaise, cette annonce officialise la détérioration de la situation, y compris dans la ville la plus sécurisée du pays.

Ces derniers mois, Kaboul s'est transformée en véritable bunker, les ambassades et la plupart des bâtiments officiels, ceints de hauts murs de béton, sont devenus quasi inaccessibles.

Les assassinats et enlèvements ciblant des humanitaires et des journalistes se sont multipliés autour et dans la capitale. Des attaques spectaculaires ont visé, en 2008, les grands hôtels de Kaboul, l'ambassade d'Inde, deux ministères afghans et le président Hamid Karzaï. Les insurgés, notamment ceux dirigés par le chef rallié aux talibans Sirajuddin Haqqani, s'y meuvent à leur guise.

La nomination, mi-octobre, d'un nouveau ministre de l'intérieur, Mohammad Hamif Atmar, salué par la communauté internationale pour ses compétences, n'a pas fait oublier que la responsabilité de la sécurité de Kaboul avait été confiée, cet été, aux Afghans par la France, en charge de la région centre. Une passation de pouvoir présentée comme symbolique de la stratégie de l'OTAN en Afghanistan.

L'arrivée des renforts aux portes de Kaboul sonne comme un aveu d'impuissance. L'armée américaine tente désormais de sécuriser les abords de la capitale, au sud, à l'ouest et à l'est. Trois accès sur quatre autour de Kaboul ne sont plus sûrs tant pour les étrangers que pour les Afghans. Seule la vallée du Panshir, au nord, reste accessible. Parmi les secteurs à risque figure le district de Saroubi, à une heure de route de Kaboul où les dix soldats français ont été tués le 18 août.

L'INSURRECTION "STIMULÉE"

"Les insurgés ne prendront jamais Kaboul tant que l'OTAN est là mais la pression ne cesse de croître", concède une source américaine à Kaboul. L'état-major américain, en Afghanistan, a indiqué, lundi, que "ni le harcèlement ni les attaques des convois d'approvisionnement ne mettaient en danger la coalition".

Une organisation non gouvernementale, le Conseil international sur la sécurité et le développement, a estimé, lundi, que les talibans et leurs alliés étaient présents dans "deux tiers du territoire en 2008, contre la moitié en 2007". Le mollah Omar, chef des talibans, a assuré, dimanche, que les renforts "stimuleraient l'insurrection" et il prédit que les pertes de la coalition, "qui se comptent par dizaines, se multiplieront pour se compter par centaines".


http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gbaI4SpqIeNHpDvR60aVrd1r36hw

Afghanistan: présence permanente des talibans dans 72% du pays selon une étude

KABOUL (AFP) — Les talibans ont une présence permanente dans 72% de l'Afghanistan en 2008, contre 54% l'année dernière, et ils menacent trois des quatre principales voies d'accès à Kaboul, selon une étude d'un centre de réflexion européen rendue publique lundi.

"Après sept années d'occasions manquées, les talibans se sont implantés dans une portion grandissante du territoire afghan. D'après notre étude menée en 2008, les talibans ont désormais une présence permanence dans 72% du pays", a indiqué le Conseil international sur la sécurité et le développement (ICOS, ex-Conseil de Senlis).

"Ce chiffre est en hausse par rapport aux 54% recensés en novembre 2007 dans notre précédente étude. De plus, les talibans constituent de facto le pouvoir en place dans un bon nombre de villes et de villages dans le sud", poursuit l'ICOS. La notion de "présence permanente" renvoie à au moins une attaque recensée par semaine, selon l'ICOS.

"Confiants dans leur expansion en dehors du sud rural, les talibans sont aux portes de la capitale et s'infiltrent dans la ville à leur guise. Sur les quatre accès menant à Kaboul, trois sont compromis par l'activité des talibans", selon cette étude.

Vers l'ouest, "la route n'est plus sûre tant pour les Afghans que pour les étrangers, dès l'entrée dans la province de Wardak, à 30 minutes des limites de Kaboul. La route du sud à travers la province de Logar n'est pas sûre non plus. Vers l'est, en direction de Jalalabad, le district de Saroubi à une heure de route n'est pas non plus sûr", détaille le rapport.

"En bloquant les voies d'accès, les talibans asphyxient la capitale et établissent des bases à proximité, à partir desquelles ils peuvent lancer des attaques dans Kaboul (...) Cette dynamique a créé un environnement favorable au développement des activités criminelles et les liens entre talibans et organisations criminelles sont tels qu'il est de plus en plus difficile de distinguer les uns des autres", souligne le Conseil.

Encore plus grave, les talibans sont en train de gagner la confiance de la population, selon le rapport.

"En s'appuyant sur les motifs locaux de mécontentement contre l'Otan et le gouvernement de Kaboul, de l'éradiction des champs d'opium aux pertes civiles dans les bombardements, du chômage très élevé au sous-développement chronique en dépit des milliards de dollars d'aide, l'insurrection a réussi à élargir sa base de soutien traditionnel et a gagné une légitimité politique parmi de nombreux Afghans", juge le Conseil.

Sept ans après la chute des talibans, l'Afghanistan ne dispose toujours pas des services de base (électricité, eau courante, autosuffisance alimentaire), ce qui provoque la colère des Afghans.

Les talibans ont lancé une insurrection meurtrière depuis qu'ils ont été chassés du pouvoir à la fin 2001 par une coalition internationale emmenée par les Etats-Unis.

Les violences ont redoublé d'intensité depuis deux ans malgré la présence de près de 70.000 soldats de deux forces multinationales, l'une de l'Otan, l'autre sous commandement américain (Operation Enduring Freedom).

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest barbaros pacha

Décryptage du rapport qui enflamme Kaboul



Les talibans contrôlent-ils les trois quarts de l'Afghanistan ? C'est ce qu'affirme le Conseil international pour la sécurité et le développement, un centre de réflexion européen. Une conclusion vivement contestée par les forces de la coalition internationale et le gouvernement afghan. Ils ne peuvent toutefois nier l'avancée des talibans vers Kaboul.

Image IPB

"Nous allons intensifier les attaques contre l'Otan et les forces américaines basées en Afghanistan et contre leurs approvisionnements depuis le Pakistan", a déclaré un chef taliban ( 2e en partant de la gauche ), Hakeemullah, le 26 novembre 2008.
( Photo : AFP )


Rarement un rapport aura suscité autant de polémiques à Kaboul. Lundi 8 décembre, le Conseil international pour la sécurité et le développement (ICOS, ex-Conseil de Senlis) publie un document intitulé Lutte pour Kaboul : l'avancée talibane. Principale conclusion de ce rapport de 40 pages : les talibans ont une présence permanente sur 72% du territoire afghan cette année, contre 54% en 2007. Autrement dit, ils gagnent du terrain et la stratégie menée par la coalition internationale et le gouvernement afghan vire à l'échec.

« Les talibans sont seulement présents dans le sud et l'est, ce qui ne représente déjà que moins de 50% du pays », a aussitôt répliqué le porte-parole de l'OTAN, James Appathurai. Le ministère afghan des Affaires étrangères a quant à lui déclaré que l'insurrection talibane se limitait « à quelques districts le long de la frontière avec le Pakistan ». Interrogé ce matin par RFI, un diplomate européen affirme sous couvert d'anonymat que le document de l'ICOS contient beaucoup de postulats non vérifiés et qu'il est donc « très contestable ».

De fait, la méthodologie utilisée par les analystes de l'ICOS est pour le moins bancale. Selon eux, une « présence permanente » correspond à au moins une attaque par semaine des insurgés. Qui sont les insurgés ? « Les talibans, les forces anti-gouvernementales et les bandes criminelles », répond le porte-parole de l'ICOS.

C'est dans cet amalgame que réside la faiblesse du rapport. A Kaboul, par exemple, la grande majorité des enlèvements sont le fait de bandes criminelles. Même si des liens peuvent apparaître avec les talibans, notamment quand un otage leur est revendu, ces bandes agissent pour l'argent, comme n'importe quel groupe criminel, et non pour les motifs idéologiques des talibans afghans.

Attaques quasi-quotidiennes

En outre, la présence de talibans dans une zone ne signifie pas qu'ils la contrôlent. La guerre qu'ils mènent contre l'armée afghane et les forces étrangères ne comporte pas de ligne de front fixe. Ils posent des mines, lancent des attaques et mènent des embuscades mais se replient lorsque les militaires réinvestissent la zone.

Reste que la violence de la polémique s'explique aussi par l'autre conclusion du rapport de l'ICOS : les talibans s'approchent de la capitale. Ce constat embarrasse la coalition internationale. « D'accord, certains sont peut-être proches de Kaboul. Mais ils ne sont ni nombreux ni efficaces. La situation est difficile aujourd'hui mais elle s'améliorera dans les prochains mois », a concédé le général français Michel Stollsteiner, commandant de la région de Kaboul et de ses provinces, lors d'une conférence de presse dans la capitale afghane le 31 novembre dernier.

Au sud, les talibans multiplient les incursions à la frontière de la province du Logar, à vingt kilomètres seulement de Kaboul. A l'ouest, dans le Wardak, les attaques sont quasi-quotidiennes. Au nord-est, en Kapisa, les militaires français essuient en moyenne un incident par jour. A l'est, les attaques se multiplient sur la route de Jalalabad contre les convois de ravitaillement en provenance du Pakistan.

Image IPB


L'armée américaine vient de réagir. La majorité d'une brigade de 3500 à 4000 hommes devrait arriver en janvier prochain de Fort-Drum (Etats-Unis) et se déployer dans les provinces du Logar et du Wardak, frontalières de Kaboul. Cette décision n'a pas suscité de polémique.

>>> http://www.rfi.fr/actufr/articles/108/article_75896.asp

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le canada veut muscler ses vehicule en Afghanistan

http://www.defenseindustrydaily.com/Canada-Looks-to-Upgrade-Its-Armor-in-Afghanistan-05190/

Les LAV-3 n'ont pas une mobilité satisfaisante pour les missions des canadiens surtout en tout terrain. Pour cela l'armée canadienne souhaite envoyer sur place des chenillé plus musclé pour accompagner l'envoi de MBT.

On peut deja y voir des M113 chenillé souple. Mais les canadiens pourrait rapidement y déployer des CV90 en 30 ou 40mm, selon le meme modele de location que les tank, si ce blindé est choisi. Le prochain déploiement des CV90 suédois pourrait etre l'occasion d'une location d'une partie du parc aux canadiens. D'autant que les CV90 Norvégien déployé la bas, leur ont permis de sortir de situation tres délicates, permettant de retourner rapidement le rapport de force contre des taliban plus nombreux et lourdement armés.

Le PUMA IFV est aussi cité mais les solution de leasing sont pour le moment pas vraiment disponible.

Malgré les bon retour des BV206S UK et les BV10S deployé la bas, ils n'ont pas la préférence des canadien, qui s'orienterai vers du plus lourd, capable d'encaisser plusieurs tirs de RPG.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Plusieurs tirs de RPG je demande à voir parce qu'à part un MBT y a pas grand chose qui peut manger autant. Faut pas oublier qu'il n'y a pas que les roquettes fabriquées dans des grottes, ou plutôt qu'il y en a de moins en moins et qu'on voit de plus en plus des roquettes PG7V Et VM

Share this post


Link to post
Share on other sites

CV90! bonne idée, c'est de l'excellent matériel!

En effet avec 6 armées clientes qui ne sont pas des touristes, l'engin doit être bon .... Cependant Marc Chassillan le trouve quelconque et prétend qu'il n'est pas aussi bien protégé qu'on veut bien le croire

Clairon

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet avec 6 armées clientes qui ne sont pas des touristes, l'engin doit être bon .... Cependant Marc Chassillan le trouve quelconque et prétend qu'il n'est pas aussi bien protégé qu'on veut bien le croire

Clairon

Le CV90 a l'avantage d'être le seul CFV "récent" chenillé, même si sa conception est très guerre froide, y a pas beaucoup d'alternative occidentales dispo pour le moment, a part le Puma allemand.

Pour la protection les version C apporte un gros plus.

Pour Berkut la plupart de RPG tiré la bas sont des charge simple ... faite maison, contre lesqules les blindage céramique sont efficaces.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut être quelconque mais en tout cas il n'a pas les défauts de la plupart. Il est relativement blindé pour encaisser tout ce qui est en dessous du RPG au moins de face enfin, jusqu'au 30mm du moins le 40 CTA j'ai de gros doutes il a une bonne mobilité et est disponible en plusieurs versions ce qui démontre une très bonne versatilité. Je le trouve très bien ce VCI mais de là à dire que c'est un bouffeur de RPG il y a quelques pas que je ne ferai pas. Même le Puma teuton avec son surblindage ne la ramènera pas trop en Astan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Peut être quelconque mais en tout cas il n'a pas les défauts de la plupart. Il est relativement blindé pour encaisser tout ce qui est en dessous du RPG au moins de face enfin, jusqu'au 30mm du moins le 40 CTA j'ai de gros doutes il a une bonne mobilité et est disponible en plusieurs versions ce qui démontre une très bonne versatilité. Je le trouve très bien ce VCI mais de là à dire que c'est un bouffeur de RPG il y a quelques pas que je ne ferai pas. Même le Puma teuton avec son surblindage ne la ramènera pas trop en Astan

Houla nan le CV90 de base n'encaisse que le 14.5AP ... ce sont les addon permette de monter jusqu'au 30 fleche parfois 360° pour les meilleur full céramique machin.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je ne parle pas du CV de base :lol: même le Puma sans son surblindage n'encaisse pas le 30

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui, je ne parle pas du CV de base :lol: même le Puma sans son surblindage n'encaisse pas le 30

Le Puma encaisse le le 30 AP en frontal d'origine ... les addon c'est pour le blindage 360° équivalent. En meme temps il pese 7 ou 8t de plus ... a vide.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet avec 6 armées clientes qui ne sont pas des touristes, l'engin doit être bon .... Cependant Marc Chassillan le trouve quelconque et prétend qu'il n'est pas aussi bien protégé qu'on veut bien le croire

Clairon

Certes, mais cela ne change rien pour nous, d'abord on a peiné d'envoyer un demi escadron de AMX10RC en Kapissa. Tant mieux pour les Canadiens s'ils ont des Leopard sur place. Nous ne sommes pas dans le sud desertique, leur zone c'est moins escamoté, grand montagneux. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu pourras remarquer que le frontal n'est plus vraiment la cible des attaques. Faire un engin qui a tout son blindage sur l'avant et rien sur les côtés/dessus/derrière c'est un peu inutile car correspondant à un schéma guerre froide et pour compenser ça le puma devient un pachyderme de quarante tonnes passées soit TROP lourd, autant passer sur un Namer sur base Leclerc ou LéoII et puis en Astan impossible de le déployer ailleurs que dans les plaines.

Au final le blindage de face ne signifie pas grand chose.

Un gros avantage du CV90 par contre c'est son profil assez trapu type BMP, il est plus discret que la plupart des duplex sur roue/chenille.

Par contre quel que soit le blindé, plus de dix tonnes et on oublie le crapahutage en montagne ou sur les pistes. Les canadiens peuvent se le permettre oui, les veinards  =)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Par contre quel que soit le blindé, plus de dix tonnes et on oublie le crapahutage en montagne ou sur les pistes. Les canadiens peuvent se le permettre oui, les veinards  =)

La sécurité de Kaboul doit revenir incessament sous peu au force Afghane ... a cette occasion on va devoir redéployer les troupe qu'on a en RC-C ... ailleurs ou ca chauffe, probablement dans sud de la Kaboul, il se pourrait bien que ce soit au printemps. D'ou l'annonce des VBCI.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Guest
This topic is now closed to further replies.
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,500
    Total Members
    1,550
    Most Online
    am60
    Newest Member
    am60
    Joined
  • Forum Statistics

    20,876
    Total Topics
    1,311,276
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries