Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Retour d’expérience Serval/Mali


Recommended Posts

Attention la France ce n'est pas les USA.

Je dis celà parce que si certes on peut penser que notre capacité de transport aérien stratégique n'est pas suffisante, ce qui est vrai.Le fait de devoir compter sur nos alliés pour se projeter est il vraiment complètement négatif?

La capacité à convaincre ces alliés de nous preter ces moyens, est aussi lié à notre capacité à leur faire diplomatiquement accepter de le faire. Et peut etre aussi la confiance ou les chances de succès qu'ils nous accordent.D'autant qu'ils doivent aussi gérer leurs opinion publique et les risques sécuritaires.

Un pays qui politiquement apporte son soutien c'est déjà pas si mal. Je crois me rappeler dailleurs que nous avons nous meme refusé de nous engager avec nos alliés sur d'autres théatres.

Enfin pour ce thème le prépositionnement permet de relativiser, en tout cas pour cette intervention,ce déficit. Si nous nous étions déployés avec nos moyens propres aériens mais aussi, et beaucoup plus, maritime puis par la terre depuis la RCI,le Sénégal.Aurions nous perdu tant de temps? Quand on voit le temps du voyage pour le BPC ce n'est pas si énorme.

Autre point l'histoire des équipements individuelles.Je pense que des soldats avec du matériel individuel hors d'age c'est grave.

1.Quand on communique à outrance sur la félinisation ou l'équipement en afga, et que l'on progète des soldats avec du matos début des années 90, le contribuable peut se demander si on se fout pas de lui.

2.La piétaille ,que moi j'appelle respectueusement l'infanterie, est l'arme la plus nécessaire et la plus utilisée de notre arsenal. Et mise à part la cavalerie dans certains cas les autres l'appuient ou la soutiennent.Compte tenu de son rapport cout éfficacité engagement, elle mérite bien de l'investissement.

3.Tout ce déballage technique nous fais peut etre oublier que l'aviation, les FS,les hélicos n'ont jamais gagnés une guerre sans piétaille.Contrairement à ce que dont certains revent.

4.L'image du soldat c'est l'image du pays.Et que certains vantent l'allure d'une armée africaine, donne une idée claire de l'allure que nous nous présentons. Sans parler de l'aspect dissuasif et donc moral sur l'ennemi comme sur le soldat lui meme.Celà me rappelle une phrase d'un livre dont je n'ai plus souvenir "chez Bigeart on meurt aussi, mais on meurt beau et rasé de pret".

C'est plus des remarques à vos posts, qu'un RETEX.

 

................................3..336666632

255

25555

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 92
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Il y en a quand même une... Le Kosovo.

La campagne aérienne a permis d'atteindre les buts pour lesquelles la coalition de l'époque s'était engagée militairement, à savoir la libération du Kosovo de l'emprise Serbe. Les forces envoyées au sol par la suite l'ont été pour sécuriser le territoire car il n'y avait aucune structure sur place, et surtout pour prévenir d'un reflux Serbe.

Link to comment
Share on other sites

Attention la France ce n'est pas les USA.

Je dis celà parce que si certes on peut penser que notre capacité de transport aérien stratégique n'est pas suffisante, ce qui est vrai.Le fait de devoir compter sur nos alliés pour se projeter est il vraiment complètement négatif?

La capacité à convaincre ces alliés de nous preter ces moyens, est aussi lié à notre capacité à leur faire diplomatiquement accepter de le faire. Et peut etre aussi la confiance ou les chances de succès qu'ils nous accordent.D'autant qu'ils doivent aussi gérer leurs opinion publique et les risques sécuritaires.

Un pays qui politiquement apporte son soutien c'est déjà pas si mal. Je crois me rappeler dailleurs que nous avons nous meme refusé de nous engager avec nos alliés sur d'autres théatres.

Enfin pour ce thème le prépositionnement permet de relativiser, en tout cas pour cette intervention,ce déficit. Si nous nous étions déployés avec nos moyens propres aériens mais aussi, et beaucoup plus, maritime puis par la terre depuis la RCI,le Sénégal.Aurions nous perdu tant de temps? Quand on voit le temps du voyage pour le BPC ce n'est pas si énorme.

Autre point l'histoire des équipements individuelles.Je pense que des soldats avec du matériel individuel hors d'age c'est grave.

1.Quand on communique à outrance sur la félinisation ou l'équipement en afga, et que l'on progète des soldats avec du matos début des années 90, le contribuable peut se demander si on se fout pas de lui.

2.La piétaille ,que moi j'appelle respectueusement l'infanterie, est l'arme la plus nécessaire et la plus utilisée de notre arsenal. Et mise à part la cavalerie dans certains cas les autres l'appuient ou la soutiennent.Compte tenu de son rapport cout éfficacité engagement, elle mérite bien de l'investissement.

3.Tout ce déballage technique nous fais peut etre oublier que l'aviation, les FS,les hélicos n'ont jamais gagnés une guerre sans piétaille.Contrairement à ce que dont certains revent.

4.L'image du soldat c'est l'image du pays.Et que certains vantent l'allure d'une armée africaine, donne une idée claire de l'allure que nous nous présentons. Sans parler de l'aspect dissuasif et donc moral sur l'ennemi comme sur le soldat lui meme.Celà me rappelle une phrase d'un livre dont je n'ai plus souvenir "chez Bigeart on meurt aussi, mais on meurt beau et rasé de pret".

C'est plus des remarques à vos posts, qu'un RETEX.

+1000

pour l'expression de piétailles ,sa vient de moi mais en aucun cas s'est d'ordres péjoratifs mais plus pour marqué les esprits ,car je suis un fervent défenseur de la piétaille  ;) =)

pour l'aide des alliés ,certes on a pas suivi sur certaines guerres ,mais lors de la 1°guerre du golfe on a mit les moyens ,mais pour la deuxième guerre du golfe au vu de se qui a suivi on s'était pas trompé .on peut-être allié et en désaccord ,mais j'ai quand même l'impression que les US nous préfèrent en auxiliaire plutôt qu'en meneur comme sa était le cas en Libye et maintenant au Mali .

enfin je vois un peu sa comme sa ,et désolé pour le HS .

 

Link to comment
Share on other sites

Une des démonstrations de Serval, ce n'est pas aussi l'utilité des bases et des équipements prépositionnés ?

C'est notre base au Tchad (et la piste de Bamako prévu pour l'armée malienne formé en partie par des français) qui a servi à déployer nos avions et les premières troupes qui sont intervenu sont celles formés avec nous troupes et nos équipements présent dans les pays voisins.

Vu que pour (l'armée de terre) les hommes sont bien plus facile à déployer que leur véhicules, on pourrait avoir des bases prépositionné avec "beaucoup" d'équipements et peu d'hommes. En cas de besoin les soldats servant à utiliser nos véhicules seront déposés ou parachuté par avions. Pour les troupes si on avait déjà déployé une partie de nos vieux véhicules ou ceux placés en réserves (surtout que le désert doit mieux conserver qu'en France)

Pour l'aviation, ce serrait presque le contraire. Il suffirait qu'on ait des accords avec les pays concernés pour qu'ils (avec ou sans notre aide) entretiennent les pistes (et prévoient des réserves de carburants et les sécurisent) pour qu'on puisse s'y déployer très rapidement en cas de besoin. Cet OPEX au Tchad nous montre à la fois l'avantage de notre base aérienne pré déployé (presque indispensable pour notre aviation) et ses limitations vu qu'elle est trop loin du théâtre d'opération donc qu'on a besoin de trop de ravitailleurs.

Link to comment
Share on other sites

Ben,

l'A400M a trois ans de retard et si au final ce n'est pas un échec total vu qu'il est seul sur son créneau et que les perspective d'exportation devrait compenser on paye une majoration à l'achat comme pour le NH-90 ou le Tigre et au final tout ces million d'€ ne sont plus disponible pour équiper la piétaille.

Effectivement les programmes nationaux ne sont pas à l'abri des retards sauf que les surcoût reste maîtrisé et que nous ne sommes pas victime de chantage par un partenaire comme l'Allemagne ne cesse de le faire sur trois programmes majeurs, et les matériels sont plus rapidement opérationnels sur le terrain(Rafale, VBCI)pour que la piétaille s'engagent dans de bonnes conditions.

Un partenaire sans menace ou sans volonté d'intervenir et dont la balance commerciale ne dépend pas de la vente de matériel militaire se comportera comme l'Allemagne en enfant gâté et mettra en péril notre liberté d'action.

Link to comment
Share on other sites

Il y en a quand même une... Le Kosovo.

La campagne aérienne a permis d'atteindre les buts pour lesquelles la coalition de l'époque s'était engagée militairement, à savoir la libération du Kosovo de l'emprise Serbe. Les forces envoyées au sol par la suite l'ont été pour sécuriser le territoire car il n'y avait aucune structure sur place, et surtout pour prévenir d'un reflux Serbe.

Je dirais au contraire que c'est le contre argument parfait.C'est bien la preuve que dans le monde moderne après ces frappes à distance permettant d'obtenir des résultats immédiats le travail de stabilisation donc de consolidation des bénéfices initiaux ne peut etre obtenu que par un long travail au sol.Dans ce cas là encore aujourd'hui imparfait.D'ou la difficulté de la définition meme de victoire.

On voit bien que ce problème a été anticipé dans Serval.Les unités africaines ne sont pas là objectivement pour leur qualité combattante.Mais bien plus pour apporter un crédit politique et culturel aussi à cette délicate phase future.

D'ailleurs voilà un retex de Serval l'emploi massif et planifié de troupes locales et culturellement proche des les phases initiales.Nous verrons si c'est un succès.En tout cas j'ai vu des pancartes vive la CEDEAO aux infos.Pas si commun...

Link to comment
Share on other sites

mais j'ai quand même l'impression que les US nous préfèrent en auxiliaire plutôt qu'en meneur comme sa était le cas en Libye et maintenant au Mali .

Peut etre un autre RETEX à creuser: La France devient elle le gendarme de l'afrique du 21°siècle?Et si oui au bénéfice de quelqun d'autre ou du sien propre? En gros Serval est il le corollaire de la stratégie US de recentrage vers l'asie ? Ou l'opération fait elle partie d'une stratégie nationale  qui concurrencerait d'autre puissance sur le continent?

Le retour d'expérience du niveau stratégique en somme.

Link to comment
Share on other sites

Pour le RETEX, on peut s'amuser a calculer le "Tooth to Tail Ratio"... c'est-a-dire le % de soldats effectivement en 1ere ligne. Selon mon decompte perso (donc legerement approximatif!):

1550 fantassins

+ 400 cavaliers

+ 200 sapeurs

+ 150 artilleurs

+ 250 commandos (GCM & CPA inclus)

+100 helicos de combat (5e RHC, Tigre & Gazelle)

= 2,500 combattants* (les "dents")

+ 250 commandement

+ 750 soutien

=  1,000 "non-combattants"**  (la "queue")

Soit 70% de combattants sur un total de 3,500 militaires. Ce chiffre est TRES superieur aux comparatifs US... 50% de combattants a peine pour une brigade Stryker. (http://www.cgsc.edu/carl/download/csipubs/mcgrath_op23.pdf)

Peut-on en conclure que c'est un point positif pour nous?  ;)

Notes: J'ai repris la  definition US du "Tooth to tail", et j'ai exclu l'Armee de l'Air, la Marine et le RHFS.

Combattants:

* 10 compagnies de combat: 21e RIMA (x2), 2e REP, 3e RPIMA, 1er RCP, 2e RIMA, 3e RIMA, 92e RI (x2), 126e RI

* 3 escadrons + 2 pelotons de cavalrie: 1er RIMA (x2), RICM, 1er REC, 1er RHP

* 2 compagnies + 1 section de genie: 6e RG, 31e RG, 17e RGP)

* 3 batteries d'artillerie: 11e RAMa, 3e RAMa, 68e RA

Non-combattants:

** Commandement: PC operatif Dakar, PC tactique Bamako, 28e RTrans

** Soutien: 511e RT, 7e RMAT, CCL du 2e RIMA, helicos de manoeuvre du 5e RHC, BPIA, antenne chirurgicale (y compris elements Belges)

Link to comment
Share on other sites

mais j'ai quand même l'impression que les US nous préfèrent en auxiliaire plutôt qu'en meneur comme sa était le cas en Libye et maintenant au Mali .

Peut etre un autre RETEX à creuser: La France devient elle le gendarme de l'afrique du 21°siècle?Et si oui au bénéfice de quelqun d'autre ou du sien propre? En gros Serval est il le corollaire de la stratégie US de recentrage vers l'asie ? Ou l'opération fait elle partie d'une stratégie nationale  qui concurrencerait d'autre puissance sur le continent?

Le retour d'expérience du niveau stratégique en somme.

interessant se que tu dis .
Link to comment
Share on other sites

mais j'ai quand même l'impression que les US nous préfèrent en auxiliaire plutôt qu'en meneur comme sa était le cas en Libye et maintenant au Mali .

Peut etre un autre RETEX à creuser: La France devient elle le gendarme de l'afrique du 21°siècle?Et si oui au bénéfice de quelqun d'autre ou du sien propre? En gros Serval est il le corollaire de la stratégie US de recentrage vers l'asie ? Ou l'opération fait elle partie d'une stratégie nationale  qui concurrencerait d'autre puissance sur le continent?

Le retour d'expérience du niveau stratégique en somme.

Oui ça ressemble fortement à une conséquence du désengagement US de l'Europe au profit de l'Asie + d'une politique récente de l'administration Obama de ne pas lancer des OPEX à tout va (voir la Libye et la Syrie).

Je ne crois pas qu'il s'agisse d'une stratégie Française délibérée. L'intervention au Mali est quand même largement contrainte, et ce n'est pas parce que l'on y met les moyens qu'il faut y voir l'application d'une stratégie délibérée de volonté de leadership. Maintenant, que nous endossions ce rôle la (de grès ou de force) me semble tout à fait pertinent: la zone Europe-Afrique-Middle East ne doit pas devenir un gros souk parce que les US l'aurait déserté. Il est important qu'une puissance militaire puisse prendre le relais, et ait un effet conventionnel dissuasif.

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous, je vais reposter mon post que j'avais soumis dans la section frappes aériennes !

Je vais surement mettre les pieds dans le plat d'un sujet largement traité et revu sur AD, mais est-ce qu'à l'occasion de ce topic frappes aériennes sur le Mali, quelqu'un pourrait-il m'expliquer quelles sont nos perspectives d'acquisition/développement en matières de drones tactiques et stratégiques ?

- Drone tactique: je ne me souviens plus du nom, mais un drone développé par Thales UK pour l'armée Britannique est en cours de test au Royaume Uni, avec le soutien d'artilleurs Français (déjà la, je ne vois plus la logique sachant que l'on n'est pas partie au contrat....). On a aussi le Sperwer + les drones tactiques des FS. A ma connaissance, pas les besoins les plus critiques dans cette catégorie

- Drone MALE: Je suis complètement perdu, entre le Talarion, le Watchkeeper, les tentatives de Francisation du Héron TP. Quels sont à l'avenir les solutions les plus probables ? Les plus désirables ?

- Le Neuron constitue-t-il un projet de drone HALE ?

Merci pour vos éclairages !

Link to comment
Share on other sites

+1000

pour l'expression de piétailles ,sa vient de moi mais en aucun cas s'est d'ordres péjoratifs mais plus pour marqué les esprits ,car je suis un fervent défenseur de la piétaille  ;) =)

pour l'aide des alliés ,certes on a pas suivi sur certaines guerres ,mais lors de la 1°guerre du golfe on a mit les moyens ,mais pour la deuxième guerre du golfe au vu de se qui a suivi on s'était pas trompé .on peut-être allié et en désaccord ,mais j'ai quand même l'impression que les US nous préfèrent en auxiliaire plutôt qu'en meneur comme sa était le cas en Libye et maintenant au Mali .

Votre impression est certainement fausse, mais je comprend qu'elle vient de cette envie de vouloir toujours etre en rivalite avec les USA, seul pays qui fait de l'ombre a la "grandeur" de la france. Apres 10 ans d'une guerre en iraq qui les a ruines, et d'une guerre en afghanistan dont ils ont récemment accéléré la sortie, apres l'election d'un president democrate qui dans ses declarations et dans ses actes montre qu'il n'a pas du tout envie d'engager son pays dans un autre conflit, vous pensez vraiment que les USA auraient préférer intervenir au mali avec les francais comme auxiliaires? Ne peut on penser qu'ils sont plutot contents d'avoir en leurs allies francais des gens qui sont capables d'agir dans la guerre contre le terrorisme pour atteindre les mêmes objectifs qu'eux?

Croyez moi, les americains sont des gens très pragmatiques. Que les français réussissent a éliminer cet abcès djihadiste au mali, ils considerent cela comme une bonne chose, encore mieux s'ils ne sont pas obliges de le faire eux mêmes.

D'apres les articles que je lis de ce cote de l'atlantique, ces operations en lybie, et surtout au mali commencent a changer la perception que les gens ont des français ici au canada (surtout anglophone), souvent vus comme un peuple d'humanistes-pacifistes donneurs de leçons. En s'engageant comme il l'a fait au mali avec des troupes au sol face a des djihadistes qu'on comparait alors aux talibans, hollande a réellement fait montre de courage, et beaucoup d'éditorialistes le soulignent volontiers.

je m'excuse d'avoir prolonge le HS en répondant a un post HS.

Link to comment
Share on other sites

D'apres les articles que je lis de ce cote de l'atlantique, ces operations en lybie, et surtout au mali commencent a changer la perception que les gens ont des français ici au canada (surtout anglophone), souvent vus comme un peuple d'humanistes-pacifistes donneurs de leçons. En s'engageant comme il l'a fait au mali avec des troupes au sol face a des djihadistes qu'on comparait alors aux talibans, hollande a réellement fait montre de courage, et beaucoup d'éditorialistes le soulignent volontiers.

je m'excuse d'avoir prolonge le HS en répondant a un post HS.

Pour humanistes, ça se discute

Pour donneurs de leçons ... bon ça colle bien (mrd)

Par contre pour pacifiste ?

==> Indochine, Algérie, Suez, Opex officielles/officieuses en Afrique (si quelqu'un veut les compter ...), Iraq 91, Bosnie, Kosovo, A-stan ... au total plus de 100 000 pertes militaires et + 1 000 000 de victimes des autres cotés...

En 50 ans ça fait déjà pas mal pour un pays 5 fois moins peuplé que les US, non? Je en pense pas que les US aient perdu plus de 500 000 GI depuis 1945, ils en ont même perdu moins que ça pendant la 2eme GM (par contre en nombre de victimes adverses ... le millions est loin derrière).

En fait je pense que la france est loin d'être un pays pacifique, c'est certainement même le contraire: historiquement nous sommes responsables d'au moins la moitié des conflits en europe depuis la création du royaume de france.

Link to comment
Share on other sites

Votre impression est certainement fausse, mais je comprend qu'elle vient de cette envie de vouloir toujours etre en rivalité avec les USA, seul pays qui fait de l'ombre a la "grandeur" de la france.

Je ne pense pas être anti-américain pour un sou... mais je partage plutôt l'opinion de Gibbs. Les US ont depuis la Seconde guerre mondiale pris l'habitude d'être les meneurs, ce qui n'est pas illogique étant donnée la supériorité américaine dans bien des domaines. Quand on a pris habitude depuis plusieurs décennies à cette stature géopolitique, il n'est pas forcément aisé de "déléguer". Et c'est encore moins simple de "céder" de l'initiative et de la décision à l' "allié" sur lequel on a le moins prise. Chez les Américains, on doit donc se méfier des "coups tordus" que les Français sont capables de réaliser : sur le plan géopolitique, intérêts français et américains entrent bien souvent en contradiction et ce sont même plus largement les représentations du monde et de l'action qui différent dans les deux pays.

Ensuite, contrairement à ce que tu soutiens Bruno, on n'a pas ressenti un enthousiasme débordant côté américain (je ne parle pas de l'opinion publique, mais des décideurs politiques et militaires) après que la France est intervenue au Mali... Pas mal de signes laissent même penser le contraire. Alors oui, si jamais l'intervention française au Mali permet d'affaiblir la menace terroriste/extrêmiste, les Américains apprécieront, tout en se méfiant des orientations françaises qui n'iraient pas dans leurs intérêts. Ce rapport entre d'un côté collaboration (puisque intérêts communs ou partagés) et de l'autre une compétition (puisque intérêts divergents), dans le monde des affaires, ça s'appelle de la "coopetition". Et bien, en géopolitique, cela fonctionne également de la sorte.

D'ailleurs, lorsque l'on voit les gesticulations stratégiques qui se sont opérées en coulisse durant la seconde guerre mondiale (Roosevelt, Churchill, Staline) on percevait bien cela... Tout en acceptant le jeu coopératif, chacun essayait de tirer la couverture à soi, en espérant que les décisions stratégiques puissent aller dans son propre intérêt. Bref, rien d'anti-US, cette attitude est propre plus largement aux organisations humaines.

Link to comment
Share on other sites

oui mais la non participation (et l'opposition) francaise a Irak II a bien marqué les esprits outre atlantique

Oui ce connard de de Villepin nous aura coûté cher. Je ne dis pas qu'il fallait y aller, mais lors du vote à l'ONU il suffisait de s'abstenir et ne pas de menacer du veto.
Link to comment
Share on other sites

Oui ce connard de de Villepin nous aura coûté cher. Je ne dis pas qu'il fallait y aller, mais lors du vote à l'ONU il suffisait de s'abstenir et ne pas de menacer du veto.

Pas sur que ca ait ete une si mauvaise chose de marquer sa difference et son independance. En ayant raison en plus, la suite nous l'a prouvé...

Un amis n'est pas un chienchien suiveur, mais quelqu'un qui n'hesite pas vous prevenir quand vous allez faire une connerie.

C'est plus la facon dont ca a ete traite mediatiquement aux USA qui a entrainé cet etat de penser anti-francais.

Link to comment
Share on other sites

Pas sur que ca ait ete une si mauvaise chose de marquer sa difference et son independance. En ayant raison en plus, la suite nous l'a prouvé...

Un amis n'est pas un chienchien suiveur, mais quelqu'un qui n'hesite pas vous prevenir quand vous allez faire une connerie.

C'est plus la facon dont ca a ete traite mediatiquement aux USA qui a entrainé cet etat de penser anti-francais.

+1. Villepin a été visionnaire sur ce coup la, il a mis en garde les USA contre une erreur stratégique manifeste. On connait la suite, avec l'Iran qui se re-nucléarise... (on peut avec des "Si" mettre Paris en bouteille, mais il est quand même raisonnable de dire qu'avec l'Irak de Saddam à coté, ils y auraient réfléchi à deux fois avant de relancer leur programme nuke. L'intervention US a été une aubaine).

Link to comment
Share on other sites

Je ne pense pas être anti-américain pour un sou... mais je partage plutôt l'opinion de Gibbs. Les US ont depuis la Seconde guerre mondiale pris l'habitude d'être les meneurs, ce qui n'est pas illogique étant donnée la supériorité américaine dans bien des domaines. Quand on a pris habitude depuis plusieurs décennies à cette stature géopolitique, il n'est pas forcément aisé de "déléguer". Et c'est encore moins simple de "céder" de l'initiative et de la décision à l' "allié" sur lequel on a le moins prise. Chez les Américains, on doit donc se méfier des "coups tordus" que les Français sont capables de réaliser : sur le plan géopolitique, intérêts français et américains entrent bien souvent en contradiction et ce sont même plus largement les représentations du monde et de l'action qui différent dans les deux pays.

Ensuite, contrairement à ce que tu soutiens Bruno, on n'a pas ressenti un enthousiasme débordant côté américain (je ne parle pas de l'opinion publique, mais des décideurs politiques et militaires) après que la France est intervenue au Mali... Pas mal de signes laissent même penser le contraire. Alors oui, si jamais l'intervention française au Mali permet d'affaiblir la menace terroriste/extrêmiste, les Américains apprécieront, tout en se méfiant des orientations françaises qui n'iraient pas dans leurs intérêts. Ce rapport entre d'un côté collaboration (puisque intérêts communs ou partagés) et de l'autre une compétition (puisque intérêts divergents), dans le monde des affaires, ça s'appelle de la "coopetition". Et bien, en géopolitique, cela fonctionne également de la sorte.

[...]

+1. On retrouve d'ailleurs assez souvent cette idée de coopetition dans les programmes industriels d'armement.... Le pragmatisme Américain voudrait que l'on prenne une plus grande place en terme de leadership, et de sale boulot, et ils s'en féliciteraient lorsqu'on s'exécute. Dont acte. Et puis il faudrait faire l'Europe de la défense aussi. Tout çà avec des bases US sur notre sol, et du matériel Américain. Et pour être bien sur d'assécher les budgets d'armement conventionnels (plus petits, donc plus susceptibles d'être traités par des industriels Européen) on remet de temps en temps sur le tapis la grande idée d'un bouclier anti-missile Otanien.

Bref, il y a une réelle volonté US de se désengager, je ne le nierai pas. Mais joindre les faits à la parole relève encore de l'exercice de contradiction.

Link to comment
Share on other sites

Pas sur que ca ait ete une si mauvaise chose de marquer sa difference et son independance. En ayant raison en plus, la suite nous l'a prouvé...

Un amis n'est pas un chienchien suiveur, mais quelqu'un qui n'hesite pas vous prevenir quand vous allez faire une connerie.

C'est plus la facon dont ca a ete traite mediatiquement aux USA qui a entrainé cet etat de penser anti-francais.

On l'a payé très très cher, en image, les "surrenders monkeys", mais aussi en contrats perdus et de façon plus souterraine (car n'en doutez pas on nous l'a fait payer longtemps du côté de Washington et de Londres), alors qu'exprimer nos doutes sur la présence des ADM et s'abstenir lors du vote onusien comme pas mal de pays européens l'ont fait, ne nous aurait pas coûté grand chose. Mais Chirac et le flamboyant de Villepin ont voulu faire du spectacle sur le dos de nos intérêts nationaux. Après la dissolution ratée de 1997 dont il fut l'instigateur ça fait beaucoup.
Link to comment
Share on other sites

En neuf ? plusieurs millions, il faudrait reconstruire l'usine. D'occasion, gratuit ou presque, il y en a des dizaines qui ne servent à rien et n'attendent qu'un utilisateur.

Des ATL2 ?
Link to comment
Share on other sites

On l'a payé très très cher, en image, les "surrenders monkeys", mais aussi en contrats perdus et de façon plus souterraine (car n'en doutez pas on nous l'a fait payer longtemps du côté de Washington et de Londres), alors qu'exprimer nos doutes sur la présence des ADM et s'abstenir lors du vote onusien comme pas mal de pays européens l'ont fait, ne nous aurait pas coûté grand chose. Mais Chirac et le flamboyant de Villepin ont voulu faire du spectacle sur le dos de nos intérêts nationaux. Après la dissolution ratée de 1997 dont il fut l'instigateur ça fait beaucoup.

Le jour ou la voix de la France cessera d'être discordante, et son faible bruit se fondre dans celui des US, c'est notre crédibilité, c'est la raison même de notre indépendance qui sera remise en cause. On a peut être perdu en marchés sur lesquels les US ont des moyens de pressions. Mais en montrant au monde entier que la France peut se payer le luxe d'afficher aussi ouvertement un désaccord avec un de ses alliés, ça donne un sacré argument de vente en terme d'indépendance géo-politique. Quand on vend des Rafales, des BPC, des sous marins ou des missiles mica, c'est pas négligeable ;) Nos plus gros clients (Qatar, Arabie Saoudite dans une moindre mesure, et surtout Brésil et Inde) sont des pays qui veulent s'affranchir d'une tutelle géopolitique. Les "petits" Français peuvent les y aider. Petits mais pas dépendants !

Link to comment
Share on other sites

Bonsoir à tous, je vais reposter mon post que j'avais soumis dans la section frappes aériennes !

Je vais surement mettre les pieds dans le plat d'un sujet largement traité et revu sur AD, mais est-ce qu'à l'occasion de ce topic frappes aériennes sur le Mali, quelqu'un pourrait-il m'expliquer quelles sont nos perspectives d'acquisition/développement en matières de drones tactiques et stratégiques ?

- Drone tactique: je ne me souviens plus du nom, mais un drone développé par Thales UK pour l'armée Britannique est en cours de test au Royaume Uni, avec le soutien d'artilleurs Français (déjà la, je ne vois plus la logique sachant que l'on n'est pas partie au contrat....). On a aussi le Sperwer + les drones tactiques des FS. A ma connaissance, pas les besoins les plus critiques dans cette catégorie

- Drone MALE: Je suis complètement perdu, entre le Talarion, le Watchkeeper, les tentatives de Francisation du Héron TP. Quels sont à l'avenir les solutions les plus probables ? Les plus désirables ?

- Le Neuron constitue-t-il un projet de drone HALE ?

Merci pour vos éclairages !

-C est le watchkeeper qui est testé par des éléments du 61 Ra

-Pour le MALE le watchkeeper ne rentre pas dans la catégorie , on s oriente vers un MQ-9 Reaper avec un peu de souveraineté sur le soft (open source)

-Le neuron est bien un Hale mais il est surtout développé et démontrer la validité des technologies de commandement et de contrôle d'un véhicule sans pilote d'une taille équivalente à celle d'un avion de combat . C'est le début et il y a peu de risque que ce soit un modèle opérationnel par contre des petits frères armés devraient voir le jour si la France,la Suède, Italie, Espagne, Suisse et Grèce arrivent à s'entendre.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,796
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ixnay
    Newest Member
    ixnay
    Joined
  • Forum Statistics

    21.3k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...