Sign in to follow this  
Raoul

Comme en 40 ?

Recommended Posts

D'ailleur ta solution de tunnel souterrain ou des silos avec plein de leurre permetterait à toutes les ICBM de survivre l'attaque initiale et de riposter graduellement sans mettre en danger les TN restante.

Une autre solution serait d'avoir 6 SNLE complètement armée soit 96 M51 avec 10 TN chacun soit 960 TN.

Dans "ma solution" les icbm sur TEL seraient quand même regroupés dans 2 (ou plutôt 3) galleries pour contenir les coûts. Donc, la riposte graduée se limitant au tir de 2 ou 3 M51 dévoilerait quand même  le reste.

Mais ça reste largement mieux que l'unique snle à la mer  ;)

Sinon, sans aller jusqu'à revenir à un format de 6 snle (dans l'idéal préférable), le simple fait de repasser à une posture mermanente de 2 snle à l'eau nous redonnerait pas mal de marge de manoeuvre.

Share this post


Link to post
Share on other sites

D'ailleur ta solution de tunnel souterrain ou des silos avec plein de leurre permetterait à toutes les ICBM de survivre l'attaque initiale et de riposter graduellement sans mettre en danger les TN restante.

En fait même après l'attaque US, on conserve encore une quarantaine d'ASMP/A. Je pense qu'un simple bombardement conventionnel ne pourrait pas suffire à les détruire et même si c'est le cas, il serra assez facile de les réparer. En plus on parle des bases des FAS, donc des rares bases aériennes qui disposent d'une DCA.

Bon en supposant que malgré tout on se fasse détruire la quasi totalité de nos avions, qu'on n'ait plus un seul mirage 2000 ou rafale (BCM) d'opérationnels et qu'on n'ait pu sauver qu'un seul ASMP, on aura encore la possibilité de riposter sans utiliser nos SNLE. Déjà il est probable que nos avions (2000D ou rafale) en OPEX n'aient pas été détruit et puissent revenir en France pour se poser sur une piste civile (ou une portion autoroute ?) pour charger le missile et faire le plein. Même en supposant qu'on n'ait plus aucun chasseurs, il doit être possible d'en ressortir de châteaudun ou d'un musée. On devrait pouvoir assez facilement monter une (ou plusieurs) mission(s) secrète(s) de bombardement nucléaire. Si on ne peut pas tirer sur le territoire américain, un tir nucléaire sur une base américaine en Europe me paraîtrait être un juste retour des choses. Et s'il y a des dégâts collatéraux, nos non-alliés de l'UE n'avaient qu'à pas soutenir une attaque contre la France.

Les Américains risquent de le regretter si un mois après leur attaque et un apparent manque de réaction de notre part, ils subissent un bombardement effectué par des mirage sortis des musées ou par des Dassault falcon qui ressemblent vraiment beaucoup à des avions civils.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne suis pas certain que la (maigre) DCA de nos bases fas suffisent à les protéger du tir de quelques centaines d'arme de précision...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce scénar est improbable, nous sommes tous d'accord. Mais, je pense qu'il a le mérite de mettre en lumière les failles de notre dissuasion depuis que nous sommes passé à 1 seul snle constament à l'eau.

Quelques remarques et questions.

1-Dans ton scenario les failles de la dissuasion contre cet ennemi hypothétique apparaissent parce qu'il n'y a qu'un seul SNLE à l'eau, MAIS AUSSI parce que l'ennemi est capable de détruire tous les autres vecteurs (soums à quai, aviation), que l'ennemi est capable de détecter le départ missile d'une riposte nucléaire sous-marine interdisant de fait une riposte graduée. J'ajouterais que cet ennemi a une profondeur stratégique telle que l'attaque nucléaire d'un seul sous-marin aussi dévastatrice soit-elle ne peut annihiler le pays (pertes > 70%). La dissuasion francaise est suffisante contre l'immense majorité des puissances moyennes mais on ne joue pas dans la meme catégorie que les américains. Il y a asymétrie de la dissuasion nucléaire avec les américains - plusieurs solutions : bouclier anti-missiles pour protéger les points névralgiques, ajout d'autres vecteurs(soums, tels, etc) ou insertion permanente de "valises" nucléaires sur le sol US.

2-Ce qui m'amène la réflexion suivante, on n'a connu le jeu nucléaire que sous une seule forme SYMETRIQUE, deux blocs (occidental et russe) avec une dissuasion équilibrée car "M.A.D". Dès qu'on rentre dans des scenarii où l'un des protagonistes nucléarisés est beaucoup plus puissant que l'autre et qu'un échange nucléaire entre les protagonistes peut se produire sans enclencher une cascade de réactions impliquant la majorité des arsenaux nucléaires du monde, ile plus fort sera fortement tenté de frapper le premier et détruire les moyens du plus faible. C'est bien pour ca que la question de frappes nucléaires sur la Corée ou l'Iran ont été envisagées.

Dans ton scenario de conquete de la Guyane par les USA les américains annihilent totalement l'armée francaise pour éliminer la riposte nucléaire, la dissuasion nucléaire francaise est la raison pour laquelle elle subit une guerre totale anti-forces avec probablement un usage de nuke tactique. Si la France n'était pas nucléarisée ils se seraient contentés de conquérir la Guyane, guerre conventionelle et basta!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelques remarques et questions.

1-Dans ton scenario les failles de la dissuasion contre cet ennemi hypothétique apparaissent parce qu'il n'y a qu'un seul SNLE à l'eau, MAIS AUSSI parce que l'ennemi est capable de détruire tous les autres vecteurs (soums à quai, aviation), que l'ennemi est capable de détecter le départ missile d'une riposte nucléaire sous-marine interdisant de fait une riposte graduée. J'ajouterais que cet ennemi a une profondeur stratégique telle que l'attaque nucléaire d'un seul sous-marin aussi dévastatrice soit-elle ne peut annihiler le pays (pertes > 70%). La dissuasion francaise est suffisante contre l'immense majorité des puissances moyennes mais on ne joue pas dans la meme catégorie que les américains. Il y a asymétrie de la dissuasion nucléaire avec les américains - plusieurs solutions : bouclier anti-missiles pour protéger les points névralgiques, ajout d'autres vecteurs(soums, tels, etc) ou insertion permanente de "valises" nucléaires sur le sol US.

Je ne pense qu'on puisse parle "d'assymétrie" si nous sommes toujours capable de lancer la cargaison complète d'un snle (l'avangatge du nuke étant justement de gommer les différences).

Le risuqe vient du fait qu'il n'y a qu'un seul snle dispo en permanence... sans être associé à d'autres moyens pouvant faire une riposte graduée. Vue l'état de notre défense aérienne (cf le fil sur le samp/t par exemple), il n'est pas nécessaire d'avoir autant de moyens que les usa pour détruire par surprise nos principales bases.

Share this post


Link to post
Share on other sites

2-Ce qui m'amène la réflexion suivante, on n'a connu le jeu nucléaire que sous une seule forme SYMETRIQUE, deux blocs (occidental et russe) avec une dissuasion équilibrée car "M.A.D". Dès qu'on rentre dans des scenarii où l'un des protagonistes nucléarisés est beaucoup plus puissant que l'autre et qu'un échange nucléaire entre les protagonistes peut se produire sans enclencher une cascade de réactions impliquant la majorité des arsenaux nucléaires du monde, ile plus fort sera fortement tenté de frapper le premier et détruire les moyens du plus faible. C'est bien pour ca que la question de frappes nucléaires sur la Corée ou l'Iran ont été envisagées.

Dans ton scenario de conquete de la Guyane par les USA les américains annihilent totalement l'armée francaise pour éliminer la riposte nucléaire, la dissuasion nucléaire francaise est la raison pour laquelle elle subit une guerre totale anti-forces avec probablement un usage de nuke tactique. Si la France n'était pas nucléarisée ils se seraient contentés de conquérir la Guyane, guerre conventionelle et basta!

Paradoxalement, oui, on peut dire qu'avoir une force nuke présentant certaines failles est plus dangereuse que ne pas en avoir du tout.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait pour éviter de se trouver dans cette situation, il faudrait 6 SNLE complètement armée soit 96 M51 à 10 TN chacun donc 960 TN + adapté la TNA aux FTL et XO7 (ou ASMP-A tirable depuis un tube lance-torpille) pour permettre au SNLE/SNA de faire du nuke tactique en tout autonomie voir de permettre aux SNA de faire des frappes stratégique. On aurait alors 2/3 SNLE en permanance dans l'eau.

Cependant je pense qu'en cas de crise on peut avoir très rapidement 3 SNLE à la mer prêt à tirer à tout moment.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans l'idéal, oui.

Mais, sans aller jusque là, rien que le fait de repasser à une posture à 2 snle constamment en patrouille, ça changerait beaucoup de chose.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mais, sans aller jusque là, rien que le fait de repasser à une posture à 2 snle constamment en patrouille, ça changerait beaucoup de chose.

Pour cela il faut 6 SNLE minimum. 6 SNLE au lieu de 4, 96 M51 au lieu de 48 et 960 TNO au lieu de 288 coûterait à peine plus cher si on prend le budget global de la défense.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,379
    Total Members
    1,178
    Most Online
    Charly.
    Newest Member
    Charly.
    Joined
  • Forum Statistics

    20,634
    Total Topics
    1,232,247
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries