Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Le SLAM


stormshadow
 Share

Recommended Posts

Voilà une arme bien terrifiante, le SLAM projet de missile nucléaire dans les années 60 est un missile doté d'un statoréacteur nucléaire non isolé (projet Pluto) qui crashe des radiations et de la radioactivité. Le SLAM peut atteindre Mach 3 en TBA et Mach 4 en THA et a une autonomie de 182000km :O. Le SLAM est doté de plusieurs TN selon les combinaisons suivantes:

- 1 TN de 26MT

- 5 TN de 1.3MT

- 9 TN de 1.1 MT

- 14 TN de 750kt

- 16 TN de 200kt

- 36 TN de 50kt

- 42 TN de 5kt

A votre avis quel est la configuration la plus destructive ?

http://en.wikipedia.org/wiki/Supersonic_Low_Altitude_Missile

http://www.up-ship.com/drawndoc/drawndocair.htm Acheter le V2N1 pour 8$ pour plus d'info sur le SLAM/Pluto

Link to comment
Share on other sites

Le SLAM peut atteindre Mach 3 en TBA et Mach 4 en THA et a une autonomie de 182000km :O.

Ah la belle époque du nucléaire utilisable pour tout...

Quoique pour un missile chargé d'amener la fin du monde, ce n'est pas bien grave s'il pollue un peu. Pour la motorisation de nos ASMP, ça ne me choquerait pas.

Link to comment
Share on other sites

J’en avais déjà discuté pour répondre à une question sur la possibilité technique des statoréacteurs nucléaires :

Les Américains avaient étudié un missile : le SLAM (Supersonic Low Altitude Missile). Une arme a rendre jaloux tout les méchants des films avec James Bond :

- portée quasiment illimitée (4 fois le tour du monde à mach 3)

- trajectoire choisie avec soin pour optimiser les effets secondaires (troupes au sol tuées par l'onde de choc du vol à 30 métres, sillage radioactif)

- largue 16 bombes H

- termine sa mission par une attaque kamikaze contre un objectif 

http://www.secretprojects.co.uk/forum/index.php?action=dlattach;topic=1319.0;attach=46329;image

Les responsables du Pentagone étaient particulièrement intéressé par l’aspect « Guerre Totale » du SLAM. Toutes les caractéristiques de cet engin étaient étudiées pour faire un maximum de dégâts. L’air rejeté par le moteur finit par être salement contaminé par des débris radioactifs du moteur.

A l’époque, le projet de faire un bombardier stratégique nucléaire venait d’échouer. Les concepteurs n’avaient réussi à protéger l’équipage des radiations. Avec la technologie disponible, il fallait choisir entre un avion qui tue ses pilotes où un avion incapable de décoller car trop lourd.

On comprend facilement que cette limitation ne gênait pas les concepteurs du SLAM. Pas de pilote. Et on n’était pas gênés par le fait qu’il y aurait eu une carcasse atrocement radioactive en URSS. C’était même considéré un avantage.

Son énorme portée lui aurait permis de faire plusieurs fois le tour de la terre. Militairement, cela ne sert à rien. Mais en fait ce rayon d’action lui aurait servi à faire un parcours extrêmement compliqué. Eviter les bases de missiles AA. Multiplier les passages sur des troupes de l’URSS avec son sillage radioactif

Parmi les problèmes de ce concept : Comment tu fais les essais de vols de ce SLAM ?

Un tel concept si novateur aurait demandé pleins d’essais avant d’être opérationnel. Faire les essais aux USA est impossible. Faire les essais au dessus de l’océan n’est pas discret. Et les inévitables fuites radioactives auraient provoqués pleins de protestations.

Et ce concept n’est utilisable que pour une guerre nucléaire totale. Impossible de l’utiliser comme ultime avertissement sur des troupes soviétique en Allemagne. Il aurait fait plus de victimes civiles Allemandes que soviétiques. Impossible de l’utiliser pour un bombardement classique sans bombe H. Il est nucléaire à lui tout seul.

Link to comment
Share on other sites

trois tours du monde à M3 !!!! Quid de la tenue des matériaux à la chaleur ?

Qui dit que ça tient à la chaleur ? L'AIM-54, par exemple, n'avait plus tout à fait le même diamètre à l'arrivée. L'échauffement cinétique emportait une bonne partie du revêtement en liège (oui, du simple liège) qui servait de protection thermique.
Link to comment
Share on other sites

Qui dit que ça tient à la chaleur ? L'AIM-54, par exemple, n'avait plus tout à fait le même diamètre à l'arrivée. L'échauffement cinétique emportait une bonne partie du revêtement en liège (oui, du simple liège) qui servait de protection thermique.

Intéressant, je ne connaissais pas ce détail  ;)

Le missile air-sol à tête nucléaire, l' AGM-69 SRAM avait le corps recouvert de 2 cm de caoutchouc pour amoindrir la signature radar et dissiper la chaleur.

Link to comment
Share on other sites

Les développeurs étaient au courant des problèmes d’échauffement que ce projet allait devoir affronter. De plus les contraintes sur le fuselage étaient énormes lors des passages à basse altitude à mach 3.

La structure était dans un alliage de Nickel léger et résistant : l’Inconel. Ce matériau a été utilisé pour faire des pièces du X-15, d’Apollo,

Ce matériau est résistant aux fortes températures mais il conduit mal la chaleur. Cela aurait vite posé problèmes dans l’utilisation envisagée.

Afin de pouvoir évacuer la chaleur générée, la structure en inconel du SLAM aurait été plaquée en or sur les deux tiers avant.

Link to comment
Share on other sites

Si les ICBM/SLBM deviennent innefficase (défense laser par exemple) alors le SLAM ou équivalent est la solution pour la dissuasion nucléaire.

Lesdéfenses abm feront un bon lorsqu'elle pourront faire de l'interception en boost-phase (contournant ainsi les problèmes de têtes multiples et de leurres).

Mais en l'état actuel, ce type d'interception est tellement difficile et aléatoire, que même les usa ont lâché l'affaire. Cette donne pourrait radicalement changer en cas de mise en place d'intercepteur dans l'espace (interdit par les traités).

Je ne sais pas si genre genre dintercepteur pourrait aussi engager des slam like.

Link to comment
Share on other sites

Qui dit que ça tient à la chaleur ? L'AIM-54, par exemple, n'avait plus tout à fait le même diamètre à l'arrivée. L'échauffement cinétique emportait une bonne partie du revêtement en liège (oui, du simple liège) qui servait de protection thermique.

il me semble que bcp de capsules dont (les apollo) utilisaient aussi du liège pour leur bouclier thermique !
Link to comment
Share on other sites

Le problème des essais reste entier.

Nous savons que les missiles nucléaires décolleront quand on leur donnera l’ordre et feront ce que nous leur demanderons. Cette confiance est le résultat de nombreux essais lors des développements des missiles. Ces essais sont indispensables malgré le fait que la technologie des missiles est connue depuis des décennies. Mais un missile est quelque chose de complexe et même des changements mineurs peuvent avoir des impacts imprévus. La production des moteurs des missiles AMRAAM a été gênée par un  changement des règles antipollution.

Comment tester en vol une arme qui contamine mortellement la zone où on la fait voler?

Link to comment
Share on other sites

Au dessus de l'océan ou dans le désert du Sahara.

Ce que tu fais là se retrouvera globalement ailleurs aussi (voir les contaminations annoncées en Australie/Nouvelle Zélande/Nouvelle Calédonie suite aux essais nucléaires français du Pacifique, voir aussi la contamination évoquée en Amérique du Nord par l'accident de Fukushima, etc.)

Link to comment
Share on other sites

Se systeme de missile porte Bombe ne peu pas etre amélioré et surtout miniaturisé ! Pour bombardé une colone de blindé ou un aéroport !

ça existe déjà dans l'arsenal français (c'est le missile APACHE qui contient 10 bombes anti-pistes).

Mais c'est un peu en infraction avec les traités contre les armes à sous-munitions.

Link to comment
Share on other sites

ça existe déjà dans l'arsenal français (c'est le missile APACHE qui contient 10 bombes anti-pistes).

Mais c'est un peu en infraction avec les traités contre les armes à sous-munitions.

Non, l'APACHE n'est pas du tout en infraction avec les conventions sur les armes à sous-munitions.

En effet, il entre dans la catégorie des armes répondant à des normes très strictes « afin d'éviter les effets indiscriminés sur une zone et les risques posés les sous-munitions non explosées » qui restent autorisées (comme les obus BONUS).

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,772
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Severus Snape
    Newest Member
    Severus Snape
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...