Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

Actualité ,principales commandes et MCO du navaliste Naval Group Ex DCNS/Thales/Piriou/CMN/


Philippe Top-Force
 Share

Recommended Posts

il y a 24 minutes, g4lly a dit :

D'autan qu'il est fort possible qu'au niveau réglementaire l'engin reste considéré comme un "bateau" et donc s’exonère des couteuses réglementation aériennes.

Il me semble que les Wing in Ground type B et C sont aussi astreints aux obligations se I'ICAO

Citation

IMO and the International Civil Aviation Organization (ICAO) have agreed that any WIG craft capable of sustained flight outside the influence of ground effect should also be subject to the rules and regulations of ICAO. Other craft, including those with limited "fly-over" capability, should be covered only by the maritime regulatory regime.

Pour précision sur les différents type d'engin à effet de surface :

Citation

WIG craft are categorized according to the following types:

type A: a craft which is certified for operation only in ground effect. Within prescribed operational limitations, the structure and/or the equipment of such a craft should exclude any technical possibility to exceed the flight altitude over the maximum vertical extent of ground effect;

type B: a craft which is certified for main operation in ground effect and to temporarily increase its altitude outside ground effect to a limited height, but not exceeding 150 m above the surface, in case of emergency and for overcoming obstacles; and

type C: a craft which is certified for the same operation as type B; and also for limited operation at altitude exceeding 150 m above the surface, in case of emergency and for overcoming obstacles.

https://www.imo.org/en/OurWork/Safety/Pages/WIG.aspx

Le type B ne serait-il pas le plus raisonnable si l'on veut éviter de trop se rapprocher d'exigence de type "avion" ?

Link to comment
Share on other sites

Le 19/05/2022 à 22:50, clem200 a dit :

C'est pourtant assez concret et pas magique. 

L'acier coûte 3 fois moins chère que l'aluminium et 5 fois moins chère que le titane.

Si on se compare a un avion de ligne ce n'est pas compliqué d'être moins chère 

Ce qui signifie donc que tu auras un appareil à capacité d'emport restreint (car plus lourd) qui consomme énormément (au niveau de la mort) qui ne peut pas emporter de pax civils (car pas de respect des normes du transport aérien). 

Pas certains qu'en dehors d'applications très spécifiques tu puisses trouver un marché. C'est un peu comme vouloir construire des C17 pour la France. C'est des programmes qui sont tolérable EN Chine et aux USA

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Coriace a dit :

Ce qui signifie donc que tu auras un appareil à capacité d'emport restreint (car plus lourd) qui consomme énormément (au niveau de la mort) qui ne peut pas emporter de pax civils (car pas de respect des normes du transport aérien). 

Mais ce n'est pas un avion

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Coriace a dit :

Ce qui signifie donc que tu auras un appareil à capacité d'emport restreint (car plus lourd) qui consomme énormément (au niveau de la mort) qui ne peut pas emporter de pax civils (car pas de respect des normes du transport aérien). 

Ben si, aux normes cf supra.

L'intérêt du vol avec l'effet de sol est justement de consommer moins.

Link to comment
Share on other sites

Posted (edited)

ljpx1w.jpg

Source linkedin NG

Eric PAPIN (*)  Directeur Technique et Innovation de Naval Group, était l’invité de l’Institut Montaigne et du Cercle de l’Union interalliée pour une table-ronde sur la haute intensité. L’occasion de détailler les solutions de Naval Group pour répondre à ce défi, aujourd’hui et demain.

La haute intensité dans le domaine naval : quelles implications ?
-élargissement du champ de la conflictualité, qui nécessite plus d’interopérabilité, tant entre milieux (terre, mer, air, espace) qu’aux niveaux informationnels, électromagnétiques, cyber…
-exploitation maximum des capacités des navires et des équipages
-nécessité de durer au combat même en mode dégradé

Systèmes de combat performants, forte autonomie, grande disponibilité, furtivité à toute épreuve : autant de capacités qui permettent aux navires d’aujourd’hui de répondre aux défis de la haute intensité.

Zoom sur quelques exemples… 
1  Les frégates multi-missions (FREMM).  Les FREMM bénéficient de capacités navales supérieures dans tous les domaines de lutte, tout particulièrement dans le domaine de la lutte anti-sous-marine et des frappes dans la profondeur.
2  Les sous-marins nucléaires d’attaque (SNA).  L’arrivée des Barracuda contribuera à renforcer les capacités de la Marine Nationale : tous domaines de lutte, soutien à la dissuasion, frappes dans la profondeur, surveillance de zone étendue, coopération au sein de coalitions…
3 Les frégates de défense et d’intervention (FDI). Polyvalentes, endurantes et capables d’opérer, seules ou au sein d’une force navale, dans tous les domaines de lutte : antinavire, antiaérien, anti-sous-marin et projection de forces spéciales.
4 Le système de combat des navires de surface SETIS.  Conçu pour les opérations navales de haute intensité, son évolution SETIS3.0 permettra de disposer d’une architecture ouverte et d’ajouter des capacités.

Et demain ? Naval Group prépare le combat naval du futur en identifiant les thématiques prioritaires pour innover.

supériorité de l’information
dronisation
furtivité renforcée
défense contre tout type de menaces
maîtrise des fonds marins etc.

(*) Eric Papin avant d’être le DTI de Naval Group a été le responsable en ingénierie conception de nos sous marins  dont le projet Barracuda.

Edited by ARMEN56
  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

Le 25/05/2022 à 11:58, Coriace a dit :

qui consomme énormément (au niveau de la mort)

Ah ben ça ne m'étonne pas alors que ce furent les Soviétiques les pionniers dans le domaine des Ekranoplanes.

Link to comment
Share on other sites

Le 19/05/2022 à 22:52, g4lly a dit :

D'autan qu'il est fort possible qu'au niveau réglementaire l'engin reste considéré comme un "bateau" et donc s’exonère des couteuses réglementation aériennes.

Rien qu'en réfléchissant une minute aux cas de panne, on comprend bien qu'un tel engin sera très probablement obligé de suivre des réglementations de type aérienne un minimum. En effet, je ne pense pas qu'il soit possible d'amerrir immédiatement et sans aucune contrainte de vitesse. Et il faudra gérer les problématique de panne de propulsion. De la même façon, la dynamique d'un accident sera probablement plus celle d'un avion où il faut pouvoir évacuer très rapidement que celle d'un bateau qui met du temps à couler et doit donc avoir des canots de sauvetage. 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Un petit point dans les livraisons 

D'abord les POM 

Le POM 1 doit étré livré à la Marine à la fin du mois de juin il faut environ 8 mois à Socaneram pour les  terminer à Boulogne. La Marine fait ensuite 6 mois d'essais à Brest avant leur transit vers leur port base soit une arrivée à Noumea en Mars 2023 pour son ASA.  

Le POM 2  lui sera transféré de saint Malo à Boulogne  pour prendre la place du 1 Pour une livraison en février 2023 et un ASA en fin d'année 2023 à Papeete.

Dans le même temps le Le POM 3 commencera son assemblage en juin à saint Malo pour etre remorqué en Février 2023 vers Boulogne pour une livraison fin octobre 2023 et une ASA en Avril 2024 à la Réunion  

le POM 4 commencera son assemblage à Saint Malo en février 2023  puis transfert vers Boulogne en octobre 2023 pour une livraison en juin 2024 Puis après ses essais à brest départ pour Nouméa en janvie r2024

Le POM 5  lui sera transféré de Saint Malo à Boulogne  pour prendre la place du 4 Pour une livraison en octobre 2024 et un ASA en Avril 2025 Papeete .

Dans le même temps le Le POM 6 commencera son assemblage en juin 2024 à saint Malo pour être remorqué en Février 2025 vers Boulogne pour une livraison fin octobre 2025 et une ASA en 2026 à la Réunion. 

 

La FREMM Lorraine est attendu à Toulon en Septembre

La FLF L'Aconit doit renter au bassin en octobre pour sa modernisation mi vie 

Le BPC Tonnerre va sortir de 10 mois ATM 

Le premier BRF va faire ses premiers essais en mer en fin d'année pour une ASA a l'été 2023 ( sauf surprise)   

La FDI 1 doit être mise à l'eau en Novembre pour fin de construction à quai puis livraison à la Marine pour essais en Septembre 2023. ASA prévue début 2025. 

 

 

 

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 10 minutes, Scarabé a dit :

Le POM 1 doit étré livré à la Marine à la fin du mois de juin il faut environ 8 mois à Socaneram pour les  terminer à Boulogne. La Marine fait ensuite 6 mois d'essais à Brest avant leur transit vers leur port base soit une arrivée à Noumea en Mars 2023 pour son ASA.  

transit par : Antilles, Panama, Papeete, Noumea (comme l'Entrecasteaux) ?  

Link to comment
Share on other sites

Il y a 14 heures, Fusilier a dit :

transit par : Antilles, Panama, Papeete, Noumea (comme l'Entrecasteaux) ?  

Tu as oublié aller pisser un coup en passant à Clipperton. (marquer son territoire...)

Edited by capmat
  • Haha 3
Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, capmat a dit :

Tu as oublié aller pisser un coup en passant à Clipperton. (marquer son territoire...)

Pas oublié. Mais, je ne me souviens plus où l'Entrecasteaux a fait escale avant d'aller à Clipperton. Costa Rica? 

Link to comment
Share on other sites

il y a 23 minutes, pascal a dit :

Escaler au Mexique avant d'aller montrer le pavillon à Clipperton je trouve cela très joueur tendance couillu

Fait avec la Jeanne en 76: escale à Manzanillo, visite à Clipperton, escale à Acapulco 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

il y a 4 minutes, pascal a dit :

Escaler au Mexique avant d'aller montrer le pavillon à Clipperton je trouve cela très joueur tendance couillu

Panama Clipperton Marquises en ligne direct pas assez d'autonomie pour rester 5 jours sur zone. l'escale au Mexique permet de faire le plein en carburant en plus à l'époque on avait presenter le B2M à la Marine Mexicain.  

La Marine à un dépot de carburant sur l'heliport des iles Marquises et la station total de Nuku Hiva à une barge 72 M3 de carburant qui peu avitailler un navire en escale. 

Le ravitailment de l'ile ce fait une fois par mois avec Aranui 7   

 

8-Hiva-Oa_104-e1608830968464.jpg

  • Thanks 2
Link to comment
Share on other sites

il y a 38 minutes, pascal a dit :

Escaler au Mexique avant d'aller montrer le pavillon à Clipperton je trouve cela très joueur tendance couillu

Nous avons beaucoup d'usines au Mexique, donc nous fournissons beaucoup d'emplois.....

Et un certain ministère des finances, de la république française, entretient à Mexico un dispositif de surveillance de toute la vie économique de l'ensemble des Caraïbes et aussi et surtout de tout ce qui passe par le canal de Panama.

Le dispositif de caméras de surveillance de la ville de Mexico est signé Thales, de même que l'ensemble du contrôle Aérien....à l'image de 90% du contrôle aérien de l'Amérique latine........il y a longtemps que nous sommes imaginatifs en plus d'êtres couillus.

Edited by capmat
  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, capmat said:

Et un certain ministère des finances, de la république française, entretient à Mexico un dispositif de surveillance de toute la vie économique de l'ensemble des Caraïbes et aussi et surtout de tout ce qui passe par le canal de Panama.

Le dispositif de caméras de surveillance de la ville de Mexico est signé Thales, de même que l'ensemble du contrôle Aérien....à l'image de 90% du contrôle aérien de l'Amérique latine........il y a longtemps que nous sommes imaginatifs en plus d'êtres couillus.

A quoi fais tu référence pour la partie en gras?

Quant a l’idée que nous avons accès aux données de surveillance et de contrôle aérien par le biais de Thales, permets moi d’en douter.

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, HK a dit :

A quoi fais tu référence pour la partie en gras?

Quant a l’idée que nous avons accès aux données de surveillance et de contrôle aérien par le biais de Thales, permets moi d’en douter.

Les centres de contrôles aériens sont essentiellement signés Thales (dont les Radars) au Mexique. De même pour le Panama, la Colombie, l'Equateur, le Brésil, la Bolivie, le Chili, l'Argentine et l'Uruguay......sans oublier la Guyane française (+GM406)

Pour les Caraïbes il y a la République dominicaine, La Jamaïque (Avec en plus des radars de surveillance côtière), et l'île franco-néerlandaise de Saint Martin. (très probablement aussi l'île de Curaçao....Thales ayant absorbé Signaal filiale de Philips)

Quand à l'accès aux données du contrôle aérien civil elles sont mondialement accessibles pour le suivi des plans de vol puisqu'un avion peut décoller de n'importe quel endroit dans le monde vers presque partout et les pays susceptibles d'êtres survolés sont naturellement "dans la boucle".

Observe une frégate de défense aérienne : c'est en réalité aussi un centre de contrôle aérien connecté à l'ensemble de ces données mondiales, sinon elle ne pourrait pas discriminer un traffic hostile de l'ensemble du traffic aérien mondiale avec l'anticipation nécessaire.

Pour les organismes dépendants du ministère des finances, il suffis de rester en éveil sur leurs sites internet.....je n'ai pas dû m'y connecter depuis 2018......mais c'est très instructif et plutôt rassurant sur les présences françaises.

Edited by capmat
Link to comment
Share on other sites

il y a 25 minutes, ARMEN56 a dit :

de la dynastie WONG :rolleyes:, j'ai connu le 1 et le 2

Le Terevau piti tu le connais pas lui 

Ce nouveau ferry dessert la zone de Tahiti, Moorea ainsi que les Raromatai. Sa capacité de transport est de 675 passagers, 65 véhicules, 10 poids lourds et 375 tonnes frêt.

191162631_3922771951172888_5357297907801

 

 

 

 

  • Upvote 1
Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Scarabé a dit :

Panama Clipperton Marquises en ligne direct pas assez d'autonomie pour rester 5 jours sur zone. l'escale au Mexique permet de faire le plein en carburant en plus à l'époque on avait presenter le B2M à la Marine Mexicain.  

tu peux préciser stp car le B2M a une autonomie en  vivres de 30 jours pour 40 personnes et une DF de 5000 mn à 12 nds

De plus il peut stocker 180 m3 de gazole pour ravitailler il me semble

il y a 8 minutes, Scarabé a dit :

Le Terevau piti tu le connais pas lui 

non ,  de mon temps on prenait le Raromatai ou le Tamarii Moorea

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, ARMEN56 a dit :

tu peux préciser stp car le B2M a une autonomie en  vivres de 30 jours pour 40 personnes et une DF de 5000 mn à 12 nds

De plus il peut stocker 180 m3 de gazole pour ravitailler il me semble

non ,  de mon temps on prenait le Raromatai ou le Tamarii Moorea

Pas eu d'escale de ravitaillement à Panama en 2016 Juste la traversée du canal depuis la video du bord  

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,763
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Poivre62
    Newest Member
    Poivre62
    Joined
  • Forum Statistics

    21.4k
    Total Topics
    1.5m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...