Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

L'Italie , l'autre pays industriel hélicoptèriste


Recommended Posts

Pour l'instant, on est juste au stade des présentations maquettes grandeur nature au Bourget et c'est une version civile, le premier vol étant prévu en fin d'année 2009.

Ouaip m'enfin elle est vachement jolie cette maquette :) :lol:

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Le groupe italien d'aéronautique et de défense Finmeccanica achète via sa filiale AgustaWestland, 87,61% du capital du constructeur polonais d'hélicoptères PZL-Swidnik à l'Agence polonaise au développement de l'Industrie (ARP) pour 329 millions de zlotys soit 80 millions d'euros.

AgustaWestland, qui en détenait déjà 6,2%, montera ainsi à 93,81%. Elle doit maintenant y investir 2,5 milliards de zlotys (610 millions d'euros) pour développer ce qui est maintenant , avec ses 4000 salariés, "le troisième site européen d'AgustaWestland, après l'Italie et la Grande-Bretagne" selon le directeur général du groupe, Giuseppe Orsi

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

From TTU du 2 septembre:

AFGHANISTAN : LES ITALIENS SOUS LE FEU

Deux des six A-129 Mangusta de l’AVE (Aviazione Esercito), l’ALAT

italienne, actuellement déployés en Afghanistan ont été touchés le 28 août

dernier par des tirs d’armes automatiques durant une opération au-dessus du

village de Pusth Rod, à 20 km environ au nord de Farah, dans l’ouest du pays.

Légèrement endommagés, les deux hélicoptères ont pu rejoindre cependant

leur base à Farah. En l’espace de cinq mois, d’avril à août, c’est la quinzième

fois que les Mangusta italiens sont directement pris à partie par des tirs

d’armes automatiques dans l’ouest de l’Afghanistan, contre cinq fois au cours

de la même période en 2008.

Il est également vrai que les A-129 de l’AVE ont

sensiblement augmenté leurs sorties depuis le début de l’année, effectuant de

nombreuses missions offensives et d’appui au sol contre les rebelles talibans.

Un officier du contingent italien actuellement sur place à Farah, où sera

regroupée prochainement la totalité de l’Aviation Battalion, a déclaré à TTU que

les Mangusta auraient tiré cet été pas moins de 75 missiles BGM-71 Tow en

l’espace d’un mois, alors que la moyenne quotidienne, pour la même période,

de coups tirés par le canon tritube de 20 mm s’élèverait à près de 4 000.

4000 coups de 20 mm par jour ?  :rolleyes:

Link to comment
Share on other sites

From TTU du 2 septembre:

AFGHANISTAN : LES ITALIENS SOUS LE FEU

Deux des six A-129 Mangusta de l’AVE (Aviazione Esercito), l’ALAT

italienne, actuellement déployés en Afghanistan ont été touchés le 28 août

dernier par des tirs d’armes automatiques durant une opération au-dessus du

village de Pusth Rod, à 20 km environ au nord de Farah, dans l’ouest du pays.

Légèrement endommagés, les deux hélicoptères ont pu rejoindre cependant

leur base à Farah. En l’espace de cinq mois, d’avril à août, c’est la quinzième

fois que les Mangusta italiens sont directement pris à partie par des tirs

d’armes automatiques dans l’ouest de l’Afghanistan, contre cinq fois au cours

de la même période en 2008.

Il est également vrai que les A-129 de l’AVE ont

sensiblement augmenté leurs sorties depuis le début de l’année, effectuant de

nombreuses missions offensives et d’appui au sol contre les rebelles talibans.

Un officier du contingent italien actuellement sur place à Farah, où sera

regroupée prochainement la totalité de l’Aviation Battalion, a déclaré à TTU que

les Mangusta auraient tiré cet été pas moins de 75 missiles BGM-71 Tow en

l’espace d’un mois, alors que la moyenne quotidienne, pour la même période,

de coups tirés par le canon tritube de 20 mm s’élèverait à près de 4 000.

4000 coups de 20 mm par jour ?  :rolleyes:

gibbs

effectivement ,4000 coups de 20 mm,sa me paraît énorme  :O

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Le marché européen de la défense

La directive relative à la coordination des procédures de passation de certains marchés publics dans les domaines de la défense et de la sécurité vise à lutter contre l’usage abusif fait par les États membres de l’article 296 du Traité qui les autorise à déroger aux règles européennes lorsque la protection de leurs intérêts essentiels l’exige.

Article 296 du Traité (marché et sécurité nationale)

1) Les dispositions du présent traité ne font pas obstacle aux règles ci-après:

a) aucun État membre n’est tenu de fournir des renseignements dont il estimerait la divulgation contraire aux intérêts essentiels de sa sécurité;

b) tout État membre peut prendre les mesures qu’il estime nécessaires à la protection des intérêts essentiels de sa sécurité et qui se rapportent à la production ou au commerce d’armes, de munitions et de matériel de guerre; ces mesures ne doivent pas altérer les conditions de la concurrence dans le marché commun en ce qui concerne les produits non destinés à des fins spécifiquement militaires.

2) Le Conseil, statuant à l’unanimité sur proposition de la Commission, peut apporter des modifications à la liste, qu’il a fixée le 15 avril 1958, des produits auxquels les dispositions du paragraphe 1, point b) s’appliquent.

L’article 296 place la défense hors du champ du droit communautaire. Plusieurs affaires dont la Cour de justice des communautés européennes (CJCE) et la Commission européenne ont été ou sont saisies, montrent que les États membres utilisaient abusivement cette disposition notamment pour soutenir leur industrie duale produisant des équipements à usage à la fois civil et militaire, comme le montre l’affaire AgustaWestland.

Le 8 avril 2008, la CJCE, saisie par la Commission, a condamné l’Italie pour avoir fait un usage dévoyé de l’article 296. Depuis les années 1990, l’Italie fait de la production d’hélicoptères une industrie stratégique nationale dont l’acteur principal doit être la société AgustaWestland. Pour ce faire, depuis 1997, le gouvernement italien a passé des marchés sans mise en concurrence avec le constructeur pour l’achat d’hélicoptères dans le but de couvrir les besoins de différents corps civils et militaires : pompiers, carabiniers, gardes forestiers, garde-côtes, douanes, police et protection civile. Aucune mise en concurrence au niveau communautaire n’a été faite, malgré le montant élevé des marchés estimés à 2,5 milliards d’euros. Pour se justifier, l’Italie invoque l’article 296, expliquant que certains destinataires relèvent de la défense. Or, dans sa décision, la Cour de Justice des communautés européennes constate que « les hélicoptères en cause ont une vocation civile certaine et une finalité militaire éventuelle » (33) ; elle refuse donc l’application de l’article 296 et condamne l’Italie pour manquement à ses obligations découlant des directives relatives aux marchés publics.

En mai 2009, soit un an après le jugement, la commission européenne a, par un avis motivé, demandé officiellement à l’Italie de se conformer à la décision précitée car les pratiques illégales s’élevant à plusieurs dizaines de millions d’euros continuaient. La distorsion de concurrence engendrée par les pratiques du gouvernement italien porte en effet un grave préjudice aux autres constructeurs européens dont Eurocopter. Cette société est notamment mis en danger sur les segments majeurs des hélicoptères de 4 et 8 tonnes.

La jurisprudence européenne autour de l’article 296 incite les autorités françaises à la plus grande prudence pour fusionner les besoins de la défense avec ceux des ministères civils. Les hélicoptères sont l’archétype de ces hésitations, tout comme les drones même si les montants en jeu sont moins importants dans ce dernier cas. Certains hélicoptères présentent des capacités nécessaires à toutes ou parties des forces armées et des services de l’État. Pourtant, aucun marché interministériel n’est établi pour regrouper les commandes et pour mieux négocier avec les industriels. D’aucuns y verraient la manifestation éclatante de la rivalité des services. Donne caution à cette analyse l’incapacité de l’armée de terre à intégrer les impératifs de la sécurité civile dans sa commande de NH90 ce qui aboutira à attribuer aux sauveteurs français un hélicoptère non conforme aux normes européennes de protection civile.

L’absence de commandes interministérielles trouve son origine dans la disparité des régimes juridiques auxquels sont soumises ces entités militaires et civiles, notamment du fait de l’article 296. On ne peut pas attaquer l’Italie sur ses pratiques protectionnistes et vouloir, dans le même temps, les reproduire en France sous couvert de bonne gestion des deniers publics.

La mise en œuvre de la nouvelle directive sur les marchés publics de défense, non encore publiée en octobre 2009, mettra un terme aux agissements protectionnistes italiens et facilitera les rapprochements interministériels français, en limitant le champ de l’article 296. L’industrie française, les finances publiques et sans doute les armées ont beaucoup à gagner dans cette évolution.

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Cher European , je reviens sur cette image du "1ere helicopter trimoteurs construit in Italie, le Agusta A-101 du 1964".... J'avais complètement oublié ce prototype là => Merci pour cette évocation d'un concurrent ( malheureux ) de notre Super-Frelon

En tout cas, on voit que la "compétition" entre Sud-Aviation / Aérospatiale / Eurocopter et Agusta + Westland ne date pas d'hier

Et finalement : bravo l'Europe ! on dispose de 2 hélicoptéristes performants !

Image IPB

"Il est le grand-pere du modern trimoteurs europeènne nè par le mariage entre l'italienne Agusta et la britannique Westland, le EH-101 Merlin" ... Oui l'opiniatreté a payé !

Bravo Agusta + Westland + Les américains, car les américains ont beaucoup aidé sur le plan "systèmes" pour faire du EH101 un hélico opérationnel

Link to comment
Share on other sites

From TTU du 2 septembre:

AFGHANISTAN : LES ITALIENS SOUS LE FEU

Deux des six A-129 Mangusta de l’AVE (Aviazione Esercito), l’ALAT

italienne, actuellement déployés en Afghanistan ont été touchés le 28 août

dernier par des tirs d’armes automatiques durant une opération au-dessus du

village de Pusth Rod, à 20 km environ au nord de Farah, dans l’ouest du pays.

Légèrement endommagés, les deux hélicoptères ont pu rejoindre cependant

leur base à Farah. En l’espace de cinq mois, d’avril à août, c’est la quinzième

fois que les Mangusta italiens sont directement pris à partie par des tirs

d’armes automatiques dans l’ouest de l’Afghanistan, contre cinq fois au cours

de la même période en 2008.

Il est également vrai que les A-129 de l’AVE ont

sensiblement augmenté leurs sorties depuis le début de l’année, effectuant de

nombreuses missions offensives et d’appui au sol contre les rebelles talibans.

Un officier du contingent italien actuellement sur place à Farah, où sera

regroupée prochainement la totalité de l’Aviation Battalion, a déclaré à TTU que

les Mangusta auraient tiré cet été pas moins de 75 missiles BGM-71 Tow en

l’espace d’un mois, alors que la moyenne quotidienne, pour la même période,

de coups tirés par le canon tritube de 20 mm s’élèverait à près de 4 000.

4000 coups de 20 mm par jour ?  :rolleyes:

Pour tous les appareils et avec de sacrées pointes parce qu'avec une quantité embarquée de 700 pruneaux, il aura fallu faire six pleins... Par contre pour vider tout ça, c'est pas bien compliqué vu que la pétoire tri-tube lâche environ 700/750 bastos à la minute.

Link to comment
Share on other sites

  • 4 months later...
  • 4 weeks later...

Quand les différentes administrations ont commandé des EC-135 (ou même les EC-145 avant), y a-t-il eu un appel d'offre ?

Si la réponse est non (ce qui est il me semble le cas...), je vois pas de quel droit tu peux critiquer les italiens...

Link to comment
Share on other sites

Quand les différentes administrations ont commandé des EC-135 (ou même les EC-145 avant), y a-t-il eu un appel d'offre ?

Si la réponse est non (ce qui est il me semble le cas...), je vois pas de quel droit tu peux critiquer les italiens...

Je pense que philippe fait allusion au post en tête de page.

Quant à savoir si la france respecte cette directive européenne, je serai tenté intuitivement de dire oui.

Le fait est que j'ai toujours du mal à m'y faire à ces hélicos italiens qui se vendent malgré tout.

Link to comment
Share on other sites

Quand les différentes administrations ont commandé des EC-135 (ou même les EC-145 avant), y a-t-il eu un appel d'offre ?

Si la réponse est non (ce qui est il me semble le cas...), je vois pas de quel droit tu peux critiquer les italiens...

La commission Européenne a déjà épinglé à plusieurs reprises l'Italie/Rome/ pour ça.

Je critique qui je veux et j'en ai le droit quand c'est logique. ;)

De plus, nos SAMU en France, nos écolages de pilotage ou les sociétés de services hélicoptères ne sont pas tou(e)s, équipé(e)s de Eurocopter.

Même pour la Gendarmerie Nationale, à une époque le pseudonyme Clairon avait parlé de la possibilité que celle-ci soit équipée de Agusta 109. ;)

Tu y étais présent sur ce fil de discussion.

A contrario, il est clair que quand la France investit plus que l'Allemagne dans les programmes suivants Tigre ou NH90, il est normal que notre ALAT en soit équipé, enfin Paris est un très gros vendeur de voilures tournantes civiles et militaires. ;)

Néanmoins, je n'ai rien contre que Agusta Westland puisse nous vendre des AW101 ou des ICH47F pour nos forces armées si le besoin s'en fait venir. =)

Link to comment
Share on other sites

Tu compares avec des organismes non gouvernementaux (écolage, sociétés d'hélicos, etc.) ou faisant appel à des sociétés privées (SAMU). En Italie aussi il y a des machines non Agusta dans le domaine privé et en contrat d'affrètement...

Par exemple pour l'équivalent du SAMU:

http://www.airliners.net/photo/Inaer/Eurocopter-Kawasaki-EC-145-(BK-117C-2)/1697341/M/

http://www.airliners.net/photo/Inaer/Eurocopter-Kawasaki-BK-117C-1/1498165/M/

http://www.airliners.net/photo/Helitalia/Eurocopter-Kawasaki-BK-117C-1/1581825/M/

http://www.airliners.net/photo/Aiut-Alpin-Dolomites/Eurocopter-EC-135T-2/1418750/M/

Pour ne citer que quelques exemples.

La police municipale de Rome a aussi un contrat avec une société qui utilise un EC-135: http://www.airliners.net/photo/EliFriulia/Eurocopter-EC-135T-2/1538581/M/

Et bien sûr, il y a toutes les autres sociétés privées, qui possèdent elles aussi une tripotée d'EC-135, EC-155, AS-350, AS-365, BK-117, etc.

De plus, cites moi une seule organisation gouvernementale française (armée, sécu civile, douanes, etc.) qui possède (pas affrète, car là c'est différent on l'a bien vu juste au dessus) un hélicoptère d'un autre constructeur, s'il existe un modèle similaire chez Eurocopter ?

Moi j'en vois aucune...

En Italie, c'est (très) rare, je suis tout à fait d'accord, mais ça existe quand même: La Vigile del Fuco dispose de plusieurs AS-350 et AS-365 (2 de chaque je crois):

http://www.airliners.net/photo/Italy---Vigili/Eurocopter-AS-350B-3-Ecureuil/1599999/M/

http://www.airliners.net/photo/Italy---Vigili/Eurocopter-AS-350B-3-Ecureuil/1600125/M/

http://www.airliners.net/photo/Italy---Vigili/Aerospatiale-AS-365N-2-Dauphin/1605232/M/

http://www.airliners.net/photo/Italy---Vigili/Eurocopter-AS-365N-3-Dauphin/1550179/M/

Alors, je veux bien que la commission européenne est rappelé à l'ordre l'Italie, mais ne vient pas dire que vous êtes mieux que les Italiens, car ce n'est pas le cas...

Après, j'en ai rien à foutre que la France, l'Italie, la Suisse (et on est même probablement pire que bien d'autres pays européens) ou je ne sais trop qui soient protectionnistes. Ce qui me gène c'est qu'on accuse les autres de l'être alors que soit même on l'est aussi...

Fin de la discussion.

Link to comment
Share on other sites

En aucun cas, j'ai dit que la France c'était mieux, je te dis simplement que Rome s'est faîte épinglée à plusieurs reprises pour absence d'appel d'offre, d'ouverture de marché, et de clause de concurrence par la commission UE.

Maintenant, on va pas refaire l'histoire de l'hélicoptère, mais tu ne vas pas nier que la France est pionnière dans ce domaine, et que nos forces gendarmiques et de sécurité civile étant équipées d'Alouette III, d'écureuil made in France, ou que nos forces armées étant équipées de Gazelle/Puma/Cougar made in France, et que l'on les a souvent proposé et donc vendu à l'export, ou accordé licence de production, que l'on a dégagé des crédits énormes et conséquents pour les R&D/R&T dans des programmes d'avenir et de remplacement de nos H, ainsi que de futurs investissements (Plan de relance, emprunt d'état). Ainsi, il était donc impossible de commander autre, que Caracal/Tigre/futur H4 tonnes.

Quand on a 14 EC 725 spéciaux et spécifiques (voir programmes HUS/RESCO) et que l'on en commande 5 autres grâce aux aides financières du plan de relance économique sectoriel, il est aussi impossible de voir ailleurs.

Tu voulais que pour nos douanes, sécurité civile, police et gendarmerie, Paris ne commande pas des EC135/EC145? Qu'auraient dis les allemands et les espagnols, qui sont nos partenaires industriels dans Eurocopter ?

Link to comment
Share on other sites

C'est juste que tu critiques le fait que l'Italie achète Agusta Westland sans appel d'offre, par exemple là:

Les Italiens ne font jamais d'appel d'offre  >:(

Alors que pour toi la France (et l'Allemagne et l'Espagne) doit acheter des Eurocopter (ce qui se défend tout à fait).

Donc, pourquoi ne pas accepter que l'Italie fasse de même avec Agusta Westland ?

Link to comment
Share on other sites

A vrai dire, Agusta Westland appartient entièrement (depuis 2003 je crois) à Finmeccanica, un conglomérat italien*, donc les anglais n'ont plus grand chose à dire... :lol:

D'ailleurs, il ne me semble pas qu'on en ait parlé, mais PZL-Świdnik (constructeur polonais d'hélicoptères) appartient désormais à Agusta Westland.

*l'état italien a d'ailleurs 30% des parts...

Link to comment
Share on other sites

je voudrais pas jeter de l'huile sur le feu huhu mais ^^ :

"Le groupe italien d'aéronautique et de défense est visé par une enquête du parquet de Rome. Il est soupçonné d'avoir alimenté des caisses noires à l'étranger à des fins de corruption, selon la presse italienne. Finmeccanica dément ces accusations."

http://www.lefigaro.fr/societes/2010/05/28/04015-20100528ARTFIG00454-finmeccanica-soupconne-de-corruption.php

quand on voit une autre affaire actuelle d'un sénateur qui ferait parti de la mafia

http://www.lexpress.fr/actualite/monde/europe/di-girolamo-l-elu-de-la-mafia-calabraise_854756.html

Bon je sais, pas tappé , je sais c'est pas bien de faire des amalgames et vous pouvez me parler de M. Pas... et autres en France

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

J'ai été étonné de cette nouvelle: http://www.aeroweb-fr.net/medias/agustawestland-aw169-1

AW ne crée, semble t il, pas un hélico révolutionnaire, mais cherche à maintenir sa compétitivité en élargissant sa gamme

Si j'en avais le temps je me ferais bien un tableau comparatif des productions cumulées depuis 40 ou 50 ans des 2 groupes européens:

- A + W d'un côté

- AS + Dornier devenus EC de l'autre

Ceci par catégories d'hélicos

Ainsi qu'un autre tableau des performances comparées de chacune des 2 gammes actuelles  de produits ... ( et des trous / manques de l'une et de l'autre )

J'ai comme l'impression que AW grignote EC, tout doucement !  En tout cas un certain dynamisme de la part de AW !!  Avis ? 

Link to comment
Share on other sites

AW est dynamique c'est certain et qu'il grignote un peu les parts de marché d'EC n'est pas très surprenant vu qu'EC part quand même de très haut et que pas mal de ses investissements ces dernières années se sont concentré sur le militaire. Du coup des appareils comme le Dauphin, bien que se vendant encore correctement, sont un peu vieillot face aux nouveaux produits AW. EC ne va pas faire la même erreur que Bell cela dit et la riposte a commencé avec l'EC175 et le X4, soutenu d'ailleurs par les pouvoirs publics francais dans le cadre du grand emprunt.

A+

Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...
  • 2 months later...

http://www.flightglobal.com/articles/2010/11/12/349604/italian-army-reveals-aw129-upgrade-plan.html

The army has an aviation battalion with 10 AW129Cs in Afghanistan, with the aircraft providing protection for Italian and coalition ground forces. They also support Italy's deployed transport helicopters, which include five Boeing CH-47Cs and six Agusta/Bell AB205s.

Meanwhile, the army will receive eight more NH Industries NH90 tactical transport helicopters between the end of this year and the middle of 2011 in the enhanced IOC+ standard. Featuring updated mission software and Oto Melara 7.62mm Gatling guns and capable of higher-altitude operations and rear ramp use, the aircraft follow will 12 already received in the IOC and IOC+ versions.

Next year, the army will also receive its first AAI RQ-7B Shadow unmanned air systems, under a $64 million deal signed earlier this year. A total of 16 Shadow air vehicles will be delivered by 2014.

Link to comment
Share on other sites

  • 2 months later...

Rome soutient son industriel hélicoptèriste http://www.ttu.fr/francais/Articles/Industrie%20%26%20materiels/programmesitalie.html

Elle revalorise son Mangusta et le réarme.

Le troisième programme porte sur l’acquisition et l’intégration d’armements et de systèmes pour les AW-129 de l’Esercito, en l’occurrence 32 systèmes OTS (Observation and Targeting System), plus 16 autres en option, et de 32 systèmes antichars Spike, plus 16 autres en option. Ce programme coûtera 200 millions d’euros, prélevés sur les budgets ordinaires alloués pour les années 2010-2014.

Elle ambitionne à renouveler son secteur SAR/MEDEVAC.

L’Aeronautica Militare Italiana (AMI) n’a pas été oubliée, puisque le cinquième programme prévoit l’acquisition de dix hélicoptères moyens destinés à assurer les missions SAR/Medevac, en remplacement des HH-3F actuellement en service. Le choix de la plateforme n’a pas encore été communiqué, mais, d’après certaines indiscrétions, il s’agira probablement du AW-139. Le coût de ce programme, incluant la formation de 18 équipages (soit 36 pilotes), est évalué à 200 millions d’euros, qui seront étalés sur les exercices 2010-2018. Cinq de ces hélicoptères devraient être livrés en 2011, les cinq autres en 2012

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Agusta Westland propose pour le marché Turque le nouvel AW149 dénommé TUHP149 pour Ankara.

Image IPB

Image IPB

Image IPB

■Rocket launcher 7/12/19 tubes 70/81 mm

■Window mounted machine gun 7.62 mm

■Machine gun-pod 12.7/20 mm

■Machine gun-pod 12.7 mm with 3 tubes 70 mm rockets

■Provision for air-to-ground and air-to-air missiles

http://www.agustawestland.com/product/aw149

Désolé mais ce ne sera pas pour cette fois-ci, déception sur le marché turc http://www.defense-aerospace.com/article-view/release/124861/turkey-picks-black-hawk-in-%243.5bn-deal%2C-spurns-aw149-co_development-offer.html

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

 Share

  • Member Statistics

    5,964
    Total Members
    1,749
    Most Online
    Mathieu
    Newest Member
    Mathieu
    Joined
  • Forum Statistics

    21.5k
    Total Topics
    1.7m
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...