Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

ouvrir un lycée militaire dans le 93


Recommended Posts

C'est une question ? C'est un projet ?

Cela porte sur l'intérêt ? sur la légitimité ? sur l'opportunité ?

C'est pour compléter les 6 qui existent déjà et assurer un maillage du territoire ?

C'est pour donner de la viande tendre aux cai-ra du 9-3 ou au contraire pour montrer la lumière à certains d'entre eux ? (dans ce dernier cas, ne serait il pas préférable de les extraire du milieu défavorable à une illumination ?)

Je dois avouer que formulé ainsi, le sujet est flou. Le titre ne suffit pas ... désolé.

Link to post
Share on other sites

Aucun intérêt ...

Pourquoi ? Ben si l'objectif est de permettre d'apporter des débouchés scolaires "valables" (qui les mènent vers quelque chose avec taf quasi assuré derrière soit engagement militaire dans ce cas) a des jeunes d'un département qu'on peut classer "noir" en termes d'échecs scolaires et ambiance scolaire globale ...

Il faut bien aussi comprendre que l'installation d'un tel lycée dans le département n'apportera rien si les jeunes en potentiel échec scolaire qui y seraient admis pour leur éviter a tout prix un "mur de scolarité" (devenu inacceptables ou qu'ils aillent et tentent) sans forcément parler d'acceuil de délinquants (bien que ça serait judicieux d'en acceuillir quand même a un taux "ou on peu s'occuper de leur cas et leur arrondir les angles ...")

Le problème est qu'il ne sert absolument a rien globalement d'installer ce genre d'établissement scolaire directement dans ces zones "noires" de l'enseignement secondaire français ... Pourquoi ? Le problème de base est l'environnement de ces jeunes : Tant que rien ne les sort réellement des quartiers pour de longues durées :  Pourquoi diable espérer d'eux qu'ils se mettent dans le crane qu'être acceuillis dans un tel lycée qui y serait localisé que c'est une dernière chance qu'on leur offre pour avoir un petit avenir ...

  Ce dont ces jeunes ont massivement besoin : Que quelque chose les sortent de ces quartiers leur forçant a lacher leur potes et potentielles mauvaises fréquentations négatives qu'ils trouvent en bas de chez eux ... Et si le lycée en question se trouve en plein dans la zone noire scolaire en question = Jeunes acceuillis qui continuent a baigner dans leur environnement de quartier en parallèle de leur vie scolaire :

  Au final ça change que peu de chose, que ce soit un lycée militaire ou pas

  Ce qui serait + efficace :  Ce serait d'ouvrir ce genre de lycée dans des régions (de préférence maritimes, ça donne un choc de changement + important pour eux) faiblement urbanisée , genre choix de commune ou ils s'installeraient de type village maritime ... Avec bien entendu internat obligatoire avec peu d'occasion de retour famille dans le "93" ... Vacances obligatoirement sur place (stage militaire ...) pour éviter a tout prix qu'ils repassent des vacances a rien glander au "tiéquar" ... Qui est un tropisme a délinquance comme on se doute

  Bref grosso modo faire en sorte que l'admission dans un tel lycée revient a dire pour chaque jeunes admis :

Va falloir faire le deuil des potes a conneries et a glandouille le soir sur les bancs du quartier a fumer des spliff et boire des 8,6 et s'inventer des embrouilles a 2 balles avec le tiéquar voisin ... Et la on aura un lycée militaire a potentiel efficace pour eux pour s'en sortir et avoir un avenir enfin assuré car il aura réussi le pari de les éloigner définitivement du tropisme des quartiers ou ils résident, au niveau familial faire en sorte par exemple d'aider les familles a venir les voir, plutot que de leur donner trop de WE dans l'année pour rentrer en famille (mettre a dispo de maisons d'acceuils pour ça)

  Tout en essayant d'assurer un mélange de régions d'origine aussi : qu'ils ne soient pas qu'entre jeunes du "93" entre eux dans cette vie scolaire et d'internat ... Mais mêlés avec des jeunes de toutes origines au sein de la France (tout les tropismes français quoi) car sinon risque de reconstituer entre eux une sorte de "colonie 93" en cambrousse : A éviter du mieux qu'on peu

En fait faire en sorte que ces lycées ne soient pas uniquement des lycée réservés a des jeunes de banlieues en difficulté scolaire ou a sortir du chemin d'une pré-délinquance ... Simplement ouvert a tous, avec un taux d'acceuil garanti pour le tropisme banlieue difficile qui leur faciliterait l'admission, car bon même en ouvrant plusieurs lycée de ce type en France : Les places restent toujours globalement limitées et s'enchainent un phénomène de sélection :

Qui fait qu'après on se contentent de prendre que les profils qui plaisent a la direction ect ... Bref les travers habituels qui créent l'errance scolaire après l'échec de la troisième et du brevet des collèges : chose que j'ai moi même connu sans pourtant être spécialement un délinquant ... Moi a l'époque je m'étais fait simplement "baisé" par le principe des listes d'attentes basées sur le fait que les établissement scolaire demandés se contentent beaucoup trop de prendre les meilleurs profils vu qu'ils sont demandé alors qu'ils sont publics et souvent les seuls alternatives d'enseignement pro après échec du collège : c'est a prendre en compte ... Alors que je demandais simplement a avoir une place dans un bon BEP et faire le cursus bacpro qui suit

  Un lycée militaire pourrait si on y prend pas garde a cause de la demande reproduire ces schémas iniques qui au final les éloigneraient de ceux pour qui ils étaient sensé cibler a l'origine

Link to post
Share on other sites

merci alpacks pour ces arguments que j'entends

d'autres avis ?

N'est ce pas à contre courant à un moment où il est prévu de mettre fin aux internats d'excellence , justement prévus pour des enfants brillants mais à l'entourage difficile ??? ?

De même, est ce à l'Armée de prendre en charge les carences du système scolaire français ?

Enfin, va t il rester suffisamment d'enfants de militaires pour rentrer à un équivalent des "enfants de troupe" ou pour se préparer à St Cyr quand on voit la pléthore de gradés sans commandement.

Un lycée technique préparant aux métiers de la défense et avec des stages prévus dans les entreprises du "complexe militaro industriel"  serait plus sioux...

Ce qui me frappe quand je vois des jeunes de "banlieue" , c'est justement la pauvreté des orientations professionnelles envisagées :

Inéluctablement, Comptabilité ou bien vendeur...

Alors que des professionnels formés manquent...

Maintenant, on pourrait effectivement croiser les hypothèses et faire un "lycée militaro-industriel" :lol:

ou plus "politiquement correct" : "un lycée de préparation aux métiers de l'industrie de Défense"

En se disant qu'une formation d'allure militaire pourrait s'intriquer avec le cursus en ouvrant un stage dans des unités d'active, qui permettrait ensuite aux jeunes formés d'avoir après un poste d'entretien détachés dans les unités par les constructeurs ...

(après tous les Polytechniciens faisaient bien un service national de 1 an entre les classes prépas et les 2 ans d'école).

(Cette hypothèse présupposerait qu'il reste encore une industrie de défense après le livre blanc ... ;) )

Link to post
Share on other sites

Enfin, va t il rester suffisamment d'enfants de militaires pour rentrer à un équivalent des "enfants de troupe" ou pour se préparer à St Cyr quand on voit la pléthore de gradés sans commandement.

Je pense que le type d'établissement scolaire dont on parle la ... Sont en + de ce qui existe déja ... Qui eux évidemment répondraient + aux fils d'engagés et d'officiers en réserve ect ... Et ceux qui veulent un lycée prépa st cyr ...

La ce qu'on parle c'est clairement un extention de l'offre et un peu différente (qui s'adresse a des ados en difficultés et en pré délinquance qu'on estime encore "sauvable" : faut il pouvoir proposer l'établissement adapté ...

Et l'établissement adapté c'est ce que j'ai décrit ...

Link to post
Share on other sites

quand je dis lycée militaire, c'est un établissement à encadrement mili type La flèche ou St cyr l'école ou Autun mais dont l'accès ne serait pas réservé aux enfants de fonctionnaires ou militaires; il y a des tas de gosses potentiellement très brillants dans ce coin là et des familles avides de voir leur gamins faire (ou être tentés de faire par mauvaise influence) autre chose que des conneries. Le système mili leur créerait un cocon matériel, morale et spirituel étanche aux affres de leur environnement; ça pourrait avoir une symbolique politique forte.

accès sur dossier et entretien pour élèves méritants dont les talents ou la motivation seraient sinon gâchés par un cursus éducation nationale. En clair sauvez ce qui peut l'être avant que la médiocrité généralisée ne les emporte (je sais que ce ne sont pas des termes politiquement corrects mais au moins tout le monde comprend, désolé)

Link to post
Share on other sites

quand je dis lycée militaire, c'est un établissement à encadrement mili type La flèche ou St cyr l'école ou Autun mais dont l'accès ne serait pas réservé aux enfants de fonctionnaires ou militaires; il y a des tas de gosses potentiellement très brillants dans ce coin là et des familles avides de voir leur gamins faire (ou être tentés de faire par mauvaise influence) autre chose que des conneries. Le système mili leur créerait un cocon matériel, morale et spirituel étanche aux affres de leur environnement; ça pourrait avoir une symbolique politique forte.

accès sur dossier et entretien pour élèves méritants dont les talents ou la motivation seraient sinon gâchés par un cursus éducation nationale. En clair sauvez ce qui peut l'être avant que la médiocrité généralisée ne les emporte (je sais que ce ne sont pas des termes politiquement corrects mais au moins tout le monde comprend, désolé)

Malheureusement ça,  ce n'est pas dans l'air du temps :

Entre ceci :

http://www.huffingtonpost.fr/2013/04/12/vers-la-fin-des-internats-excellence-nicolas-sarkozy-trop-couteux_n_3066366.html?utm_hp_ref=france

et cela :

les réductions budgétaires de l'armée.

Link to post
Share on other sites

 Je doute que l'urgence soit la sincèrement ...

A la limite, aux écoles élitistes de formation d'officiers St Cyr like de s'adapter pour prendre + de jeunes du "93" s'ils ont le niveau ou est le problème ? Mais par rapport a l'offre de postes d'officiers attention de ne pas avoir des écoles surchargées pour rien non plus :

 Il faut que si on prend des jeunes issus de ces tropisme de banlieue mais qui ont le niveau, aient de bonnes garanties que l'obtention du diplome ouvre réellement la porte de postes a prendre ... (Sinon sert pas a grand chose) vu que l'offre de postes d'officiers dans ce pays n'est clairement pas extensible ça veut dire déja avant tout : Réguler les admissions ...

 Tout cela ne nécessite certainement pas d'ouvrir de nouveau(x) lycée(s) a élites militaires futures, mais que ce qui existe déja s'adapte et fasse + d'efforts vers les minorités si tant est qu'ils ont des gosses qui ont le niveau ...

 D'autant + que si on ouvre un lycée militaire d'officiers dans le 93, il y a un risque que les futurs "promotions" subissent en interne et dans certains milieux qui leur seront potentiellement "hostiles" (car entrant en concurrence directe au final) comme les anciens profils traditionnels que prenaient ces écoles historiques :  D'aller vers des colibets du type, "promotion djihad cyr" ou "al cyr 93" des trucs comme ça ... Enfin jme comprends ... (il y a des familles qui seront potentiellement tentée d'aller dans cette direction)

 Et bon franchement : L'urgence éducative en France n'est clairement pas la ...

Le 93 n'a pas besoin d'ouverture d'un lycée d'élite qui lui serait réservé ou que sais je ... Seulement qu'on leur assurent quelques places dans les grandes écoles pour ceux qui ont le niveau et basta ...

 L'urgence c'est de pouvoir offrir un avenir a des jeunes qui n'en ont pas ... Soit ceux en échecs scolaires et dans une situation pré-délinquante qui peut être encore rattrapée et inversée :  Mais seulement si on ouvre des lycée militaires mais non élites ... Des lycée a métiers militaires simples

Qui les formeront a des postes non officiers dans les 3 armées ... La marine a déja un lycée de ce type d'ailleurs, mais qui est assez tropique au nord ouest français ... (bref les bretons & normands) concernant les 2 autres armées je ne sais pas, mais il me semble que les formations non officiers n'existent pas sous la forme scolaire : Mais simplement sous la forme de formations après engagement ... Mais qui ne laissent que peu de chance a des jeunes aux profils difficiles d'essayer (Ils sont éventuellement engagé dans les armées mais pas pour des postes "précis" a formation préalable)

 Je pensais par exemple des lycées militaires de la dernière chance qui les prépareraient a des métiers non officiers connus des 3 armées sous la forme scolaire en internat spécifiquement conçus pour sortir définitivement des jeunes du tropisme des banlieues :

 Ca ça serait utile, vraiment utile ... Ou ils y feraient en 2 ans d'apprentissage une formation a un métier militaire avant engagement, et engagement qui leur seraient garanti en sorti (a leur demande ... On peut pas les en obliger non plus s'ils changent d'avis au bout)

 Je vois pas ce qu'un St Cyr like de + apporterait ... Surtout dans une époque de logique de réduction des postes d'officiers il me semble

Link to post
Share on other sites

 Je doute que l'urgence soit la sincèrement ...

A la limite, aux écoles élitistes de formation d'officiers St Cyr like de s'adapter pour prendre + de jeunes du "93" s'ils ont le niveau ou est le problème ? Mais par rapport a l'offre de postes d'officiers attention de ne pas avoir des écoles surchargées pour rien non plus :

 Il faut que si on prend des jeunes issus de ces tropisme de banlieue mais qui ont le niveau, aient de bonnes garanties que l'obtention du diplome ouvre réellement la porte de postes a prendre ... (Sinon sert pas a grand chose) vu que l'offre de postes d'officiers dans ce pays n'est clairement pas extensible ça veut dire déja avant tout : Réguler les admissions ...

 Tout cela ne nécessite certainement pas d'ouvrir de nouveau(x) lycée(s) a élites militaires futures, mais que ce qui existe déja s'adapte et fasse + d'efforts vers les minorités si tant est qu'ils ont des gosses qui ont le niveau ...

 D'autant + que si on ouvre un lycée militaire d'officiers dans le 93, il y a un risque que les futurs "promotions" subissent en interne et dans certains milieux qui leur seront potentiellement "hostiles" (car entrant en concurrence directe au final) comme les anciens profils traditionnels que prenaient ces écoles historiques :  D'aller vers des colibets du type, "promotion djihad cyr" ou "al cyr 93" des trucs comme ça ... Enfin jme comprends ... (il y a des familles qui seront potentiellement tentée d'aller dans cette direction)

 Et bon franchement : L'urgence éducative en France n'est clairement pas la ...

Le 93 n'a pas besoin d'ouverture d'un lycée d'élite qui lui serait réservé ou que sais je ... Seulement qu'on leur assurent quelques places dans les grandes écoles pour ceux qui ont le niveau et basta ...

 L'urgence c'est de pouvoir offrir un avenir a des jeunes qui n'en ont pas ... Soit ceux en échecs scolaires et dans une situation pré-délinquante qui peut être encore rattrapée et inversée :  Mais seulement si on ouvre des lycée militaires mais non élites ... Des lycée a métiers militaires simples

Qui les formeront a des postes non officiers dans les 3 armées ... La marine a déja un lycée de ce type d'ailleurs, mais qui est assez tropique au nord ouest français ... (bref les bretons & normands) concernant les 2 autres armées je ne sais pas, mais il me semble que les formations non officiers n'existent pas sous la forme scolaire : Mais simplement sous la forme de formations après engagement ... Mais qui ne laissent que peu de chance a des jeunes aux profils difficiles d'essayer (Ils sont éventuellement engagé dans les armées mais pas pour des postes "précis" a formation préalable)

 Je pensais par exemple des lycées militaires de la dernière chance qui les prépareraient a des métiers non officiers connus des 3 armées sous la forme scolaire en internat spécifiquement conçus pour sortir définitivement des jeunes du tropisme des banlieues :

 Ca ça serait utile, vraiment utile ... Ou ils y feraient en 2 ans d'apprentissage une formation a un métier militaire avant engagement, et engagement qui leur seraient garanti en sorti (a leur demande ... On peut pas les en obliger non plus s'ils changent d'avis au bout)

 Je vois pas ce qu'un St Cyr like de + apporterait ... Surtout dans une époque de logique de réduction des postes d'officiers il me semble

L'armée de Terre possède une formation dans le genre pour les civils en situation d'échec du côté du sud ouest, Castel quelque chose (pas naudary) j'ai une connaissance en état d'échec avancé qui l'a fait.

Link to post
Share on other sites

L'armée de Terre possède une formation dans le genre pour les civils en situation d'échec du côté du sud ouest, Castel quelque chose (pas naudary) j'ai une connaissance en état d'échec avancé qui l'a fait.

Ok, mais est ce que c'est un établissement ou l'on y vient de toute la France avec un fort mélange des provenances ?

Ou un lycée avec un fort tropisme régional qui sert de lieu de la dernière chance "tiroir magique" pour les académies scolaires de la région qui se retrouvent chaque années avec des inorientables sur les bras fin aout/début septembre a caser d'urgence et qu'aucun lycée professionnel n'a de place pour les prendre par ce que le problème est potentiellement la :

  Si il existe déja des lycées dans ces domaines, j'ai bien peur qu'ils n'ont que des tropismes d'admissions que de la "région"

Un peu comme le lycée de la Marine (a St Malo je crois il est ?) qui a un fort tropisme breton/normand qui est souvent un lycée qui acceuille avant tout beaucoup de fils de patron pêcheurs (ou ouvriers pécheurs des mêmes patrons) dont on sait qu'ils ne pourront pas reprendre le bateau de papa (car l'activité en chute libre) et qui sont pris sous "recommandation" des maires de la région ...

  Ou encore qui servent de places d'orientation "tiroir de la dernière chance" pour les conseil généraux et académies scolaires des 2 régions ... (Car chaque années ou qu'on aille en France : académies et conseils généraux qui gèrent les lycées pro ect se retrouvent avec plein d'inorientables sur les bras en aout/septembre a qui on trouve rien pour la rentrée ...)

  Résultat des courses :  ces lycées s'ils existent déja, sont alors souvent des lycées a vocation régionale qui ne sont pas vraiment la pour répondre au problème des échecs scolaires parisiens (et encore + du 93) et les places sont limités ...

  Sur ce qui existe déja, je crains que cela ne réponde pas vraiment au besoin "national" ... Mais que régional ... Et il faudrait vraiment une offre national en ouvrant d'autres lycées qui seraient a vocation d'éviter justement de répondre aux tropismes régionaux pour arranger un maire ou les académies locales, mais qui ont pour mission d'éloigner définitivement des jeunes potentiellement récupérables des banlieues (et d'urgence ...) avec un avenir militaire non off

Link to post
Share on other sites

encore une précision: ce lycée n'aurait pas pour vocation d'ouvrir exclusivement aux carrières militaires (d'ailleurs les lycées actuels ne l'ont pas, si l'élève souhaite poursuivre dans le mili, libre à lui, sinon il s'oriente après la terminale vers la fac ou autre chose) mais servirait de tremplin, par la qualité de l'enseignement, vers l'enseignement supérieur. Ce serait un lycée de la seconde aux classes prépa ne débouchant pas forcément sur une carrère mili.

du côté mili, je ne retiens que la qualité de l'encadrement, la discipline, la moralité, les règles élémentaires de la vie en communauté, et l'enseignement des vertus cardinales prônées, et c'est bon de le préciser, par toutes les civilisations et leurs religions associées  =).

Link to post
Share on other sites

encore une précision: ce lycée n'aurait pas pour vocation d'ouvrir exclusivement aux carrières militaires (d'ailleurs les lycées actuels ne l'ont pas, si l'élève souhaite poursuivre dans le mili, libre à lui, sinon il s'oriente après la terminale vers la fac ou autre chose) mais servirait de tremplin, par la qualité de l'enseignement, vers l'enseignement supérieur. Ce serait un lycée de la seconde aux classes prépa ne débouchant pas forcément sur une carrère mili.

du côté mili, je ne retiens que la qualité de l'encadrement, la discipline, la moralité, les règles élémentaires de la vie en communauté, et l'enseignement des vertus cardinales prônées, et c'est bon de le préciser, par toutes les civilisations et leurs religions associées  =).

Le problème de ce lycée, c'est comment le localiser dans la carte scolaire ??? ?

Et comment le justifier à un moment où notre éducation nationale rabiote tout ce qui est perçu comme une filière d'excellence, de facto à l'opposé de la "nécessaire" mixité sociale ...

Si les spécificités de ce lycée ne sont pas dictées par une conséquence dans la formation "technique" qu'il prodigue, il y aura un niet formel de l'éducation nationale ...

Car sinon, pourquoi fermer les filières des internats d'excellence qui s'adressaient justement à la même clientèle... ???

Le seul profil qui justifierait , aux yeux de l'Education Nationale, cette création est AMHA une logique de filière spécialisée comme peut l'être par exemple le lycée technique Fresnel dans le 15ème qui a une grosse expertise en optique

http://lyc-fresnel.scola.ac-paris.fr/

ou l'école de physique-chimie qui a une grosse expertise dans les techniques de laboratoire.

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_nationale_de_chimie_physique_et_biologie_de_Paris

d'où l'angle de tir proposé :

un lycée militaire de préparation aux métiers de l'industrie d'armement... ;)

Link to post
Share on other sites

un lycée militaire de préparation aux métiers de l'industrie d'armement...

Pour ça c'est vite vu je pense ... Les métiers qui recrutent dans l'industrie militaires :

  Sont tous autour de l'ingénieurie/développement et contrôle qualité/métrologie ... Et j'imagine surtout : "catiateur" (CAO)

Mais encore : Chimistes, experts en matériaux ... Aéronautique d'une manière globale

  Le truc c'est que tout cela est déja il me semble assez fortement couvert par tout un spectre d'écoles françaises privés et publiques :  Après il est vrai, sans tropisme militaire ... Mais bon a la limite il suffirait de demander a ces écoles la qui forment déja tout ces ingénieurs et techniciens de haut niveau dans ces métiers et spécialités de faire du tropisme militaire (c'est a dire une spécialisation qui correspond a ce qu'on va + ou - leur demander de travailler pour l'avenir militaire français ... Et qui leur enseignerait des choses a savoir sur ce qu'on a déja développé et savoir qu'on a déja sur ces matériaux, produits ect ...)

  Est ce que cela nécessite vraiment une école militaire ? Ou plutot une spécialisation militaire dans les écoles d'ingé déja existante en partenariat avec les entreprises du domaine de la défense pour les stages nécessaires qui vont de soit ... ?

  Je pense que la 2 ème réponse me parle + que la première sur le besoin réel ... (car du tropisme "social" militaire c'est pas tellement ce dont ils ont besoin, mais du tropisme technique & technologique ... Ce qui n'est pas la même chose)

  Par contre, on notera une chose, dans les métiers de l'industrie de la défense : ce qui concerne la production, la plupart des diplomes de productique, MSMA et le spectre d'opérateur sur machine (tour, fraiseuse commande num ect) suffit amplement via ce qui existe dans les lycée pro et bon de toute façon au niveau production on sait que ce ne sont pas des métiers qui embauchent vraiment (lachent du lest plutot ...)

Link to post
Share on other sites

en outre-mer on a  sa :

http://www.outre-mer.gouv.fr/?-le-service-militaire-adapte-.html

http://fr.wikipedia.org/wiki/Service_militaire_adapt%C3%A9

si on veut du plus pointu au niveau lycée dans le futur ,faut peut-être commencé par le niveau le plus bas en ayant aussi se mode de service militaire adapté .

parce que faut bien donné une envie ,et si déjà on part du principe qu'on va chercher que les "perles rares" ,on en positionne d'autres (les plus nombreux ) dans la case circulé y a rien à voir ,donc d'office on crée des "différences" sans palier d'ascension .

en gros j'ai tel niveau je peux prétendre à sa .

le PB ,s'est qu'à un moment faut arrêté de faire croire que tout le monde est une "tronche" et pourra atteindre le haut ,résultat on a mis de côté les métiers manuels comme si s'était pas assez "classe" comme but dans la vie ...

perso j'ai pas le niveau pour des choses plus "classe" ben j'ai fait des jobs à mon niveau en terme de capacité intellectuel .

mon post va semblé apocalyptique mais bon  :P

Link to post
Share on other sites

encore une précision: ce lycée n'aurait pas pour vocation d'ouvrir exclusivement aux carrières militaires (d'ailleurs les lycées actuels ne l'ont pas, si l'élève souhaite poursuivre dans le mili, libre à lui, sinon il s'oriente après la terminale vers la fac ou autre chose) mais servirait de tremplin, par la qualité de l'enseignement, vers l'enseignement supérieur. Ce serait un lycée de la seconde aux classes prépa ne débouchant pas forcément sur une carrère mili.

du côté mili, je ne retiens que la qualité de l'encadrement, la discipline, la moralité, les règles élémentaires de la vie en communauté, et l'enseignement des vertus cardinales prônées, et c'est bon de le préciser, par toutes les civilisations et leurs religions associées  =).

Ce projet sonne telle une étrangeté vis à vis de l'air du temps. Étrangeté pour les pédagogiques aux manettes de l'EdNat, les fils à Meirieu, et pas pour les parents qui ont bien compris ce qui se passe.

Alpack a déjà développé l'ensemble des idées majeurs sur ce sujet.

Je rajouterai les points suivants:

- pourquoi militaire? En effet, la tendance n'est pas à l'autorité pour polariser les élèves. Elle est à l'incitation (bisou, inaction et déversement d'excuses face à la violence.). Je ne sais qui lance un tel projet mais il est à contre temps de la doctrine pédagogiste. En revanche, faites le test. Elle sera soutenu par les familles à plus de 60%.

- pourquoi la sélection? La tendance est au retour de la carte scolaire (pour nous par pour les gros journalistes et hommes politiques je vous rassure.). Or comme les familles savent ce qui se passe, l'assouplissement de la carte voit les bons élèves se concentrer dans des établissements avec comme corolaire la fin des bons élèves dans les quartiers malfamés. Avant, on plaçait les enfants en scientifique pour échapper aux cancres, aujourd'hui on déménage.

- pourquoi seulement un lycée? Que l'établissement ne prédestine en rien "aux armes" est une très bonne chose. Le problème est qu'il devrait commencer plus tôt; au minimum dès la collège voir avant. Récupérer des élèves en seconde est déjà trop tard.

- n'y a-t-il pas d'autres moyens pour préserver les élèves du 93? J'ai une idée simple. On vire les asociaux à 16ans. Là, ça va calmer le jeu très vite. Très très vite et pour pas un sous. On réinstalle des classes de niveau pour adapter la pédagogie au niveau du groupe. Les élèves dont les niveaux différent trop n'apprennent rien les uns des autres, ils coulent.

Il faut donc des stratégies bien plus globales, elles n'en seront que plus efficaces. L'ecueuil sera toujours les dogmes de Meirieu et il faudra lutter.

Sinon, quand on veut faire changer les choses il y a plusieurs approches: ou on lutte comme ici, ou on laisse s'effondrer le système qu'il devienne irréformable. Ce projet est une goute d'eau, utile pour ceux qui en bénéficiraient, mais une goute d'eau. Et à quel coût?

Link to post
Share on other sites

du côté mili, je ne retiens que la qualité de l'encadrement, la discipline, la moralité, les règles élémentaires de la vie en communauté, et l'enseignement des vertus cardinales prônées, et c'est bon de le préciser, par toutes les civilisations et leurs religions associées  .

Dans ce cas, ne se trompe t on pas de débat :

Il y a eu il y a un mois environ sur TF1 un reportage sur les méthodes d'enseignement alternatifs :

Le reportage consacré au Cours Hattemer à Paris y montrait un enseignement strict, à l'ancienne. Les élèves de primaire étaient vouvoyés, interrogés les uns après les autres au tableau noir et rabroués vertement quand ils se trompaient par la vieille institutrice en chignon et finalement classés en fin de contrôle devant toute la classe (et les parents).

Outre le très bon niveau des élèves , je précise qu'il ne s'agit en rien d'une institution militaire mais laïque (et bien evidemment  privee hors contrat... :lol:) :

Dans l'enseignement d'avant, il n'y avait nul besoin de recourir à une militarisation pour obtenir de la discipline et du goût de l'effort ... ;)

Link to post
Share on other sites

Dans ce cas, ne se trompe t on pas de débat :

Il y a eu il y a un mois environ sur TF1 un reportage sur les méthodes d'enseignement alternatifs :

Le reportage consacré au Cours Hattemer à Paris y montrait un enseignement strict, à l'ancienne. Les élèves de primaire étaient vouvoyés, interrogés les uns après les autres au tableau noir et rabroués vertement quand ils se trompaient par la vieille institutrice en chignon et finalement classés en fin de contrôle devant toute la classe (et les parents).

Outre le très bon niveau des élèves , je précise qu'il ne s'agit en rien d'une institution militaire mais laïque (et bien evidemment  privee hors contrat... :lol:) :

Dans l'enseignement d'avant, il n'y avait nul besoin de recourir à une militarisation pour obtenir de la discipline et du goût de l'effort ... ;)

  Oué mais la, ça ça répond surtout a un marché qui correspond a un certains nombres de familles françaises assez aisées qui étaient dans cette nostalgie de l'enseignement scolaire du primaire au collège qui était ainsi dans les années 50 ...

  En fait je pense que ce qui est visé c'est avant tout le portefeuille des parents avec cela

  Tu crois une seule seconde que la mémé en chignon qui veut la jouer triquarde 50's peut avoir cet ascendant la sur les gosses des écoles du 93 ?  :lol:

Ils vont la dévorer toute crue et elle finira enfermée dans un placard ...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,550
    Total Members
    1,550
    Most Online
    vicky
    Newest Member
    vicky
    Joined
  • Forum Statistics

    21,089
    Total Topics
    1,376,412
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries
×
×
  • Create New...