alexandreVBCI

Avions propulsés par un moteur électrique/énergie solaire

Recommended Posts

Conclusion : la thermodynamique et l’électrochimie sont des biatches... 

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 10 minutes, Bechar06 a dit :

Zarbi le hors-centrage des réservoirs !   ATR-42 et DASH-8 avec Hydrogène ! 

De mémoire la masse volumique de l'hydrogène est 10x inférieur au kérosène  Pas bien lourd donc. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok, pas vu les proportions  HYDROGENE  :  https://energies.airliquide.com/fr/mediatheque-planete-hydrogene/comment-stocker-lhydrogene

Sous pression

"La méthode la plus simple permettant de diminuer le volume d’un gaz, à température constante, est d’augmenter sa pression.

Ainsi, à 700 bar, l’hydrogène possède une masse volumique de 42 kg/m3 contre 0.090 kg/m3 à pression et température normales. À cette pression, on peut stocker 5 kg d’hydrogène dans un réservoir de 125 litres.

Aujourd’hui la majeure partie des constructeurs automobiles a retenu la solution du stockage sous forme gazeuse à haute pression. Cette technologie permet de stocker la quantité d’hydrogène nécessaire à une voiture alimentée par une pile à combustible pour parcourir de 500 à 600 km entre chaque plein."

Sous forme liquide

Une technique de pointe pour stocker un maximum d’hydrogène dans un volume restreint consiste à transformer de l’hydrogène gazeux en hydrogène liquide en le refroidissant à très basse température.

L’hydrogène se liquéfie lorsqu’on le refroidit à une température inférieure de -252,87°C.

Ainsi, à -252.87°C et à 1,013 bar, l’hydrogène liquide possède une masse volumique de près de 71 kg/m3. À cette pression, on peut stocker 5 kg d’hydrogène dans un réservoir de 75 litres.

Afin de pouvoir conserver l’hydrogène liquide à cette température, les réservoirs doivent être parfaitement isolés.

Le stockage de l’hydrogène sous forme liquide est pour l’instant réservé à certaines applications particulières de très hautes technologies comme la propulsion spatiale. Par exemple, les réservoirs de la fusée Ariane, conçus et fabriqués par Air Liquide, contiennent les 28 tonnes d’hydrogène liquide qui vont alimenter son moteur central. Ces réservoirs sont une véritable prouesse technologique : ils ne pèsent que 5,5 tonnes à vide et leur paroi ne dépasse pas 1,3 mm d’épaisseur.

Sous forme solide 

Le stockage de l’hydrogène sous une forme solide, c’est-à-dire conservé au sein d’un autre matériau, est aussi une piste de recherche prometteuse.

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
11 hours ago, clem200 said:

De mémoire la masse volumique de l'hydrogène est 10x inférieur au kérosène  Pas bien lourd donc. 

Dans quelle condition?! Liquide ... le problème est alors le contenant en général. Certes il ne se consomme pas pendant le voyage.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Encore un candidat au renouveau  ( fortement optimiste ? )  : https://www.air-cosmos.com/article/un-avion-rgional-lectrique-sudois-lt-2026-23651

Heart Aerospace, un avionneur suédois, a dévoilé le 23 septembre le système de propulsion électrique qui motorisera l’avion de ligne régional quadrimoteur ES-19, qui devrait être exploité à l’été 2026.... Le programme ES-19 est déjà bien avancé, puisque les essais au sol ont déjà débuté avec un prototype du système de propulsion grandeur nature. Une maquette à l’échelle 20% de l’avion devrait commencer les essais en vol avant la fin de 2020. Un prototype à l'échelle 1 débutera les essais en vol à la mi-2024.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 29 minutes, Bechar06 a dit :

Encore un candidat au renouveau  ( fortement optimiste ? )  : https://www.air-cosmos.com/article/un-avion-rgional-lectrique-sudois-lt-2026-23651

Heart Aerospace, un avionneur suédois, a dévoilé le 23 septembre le système de propulsion électrique qui motorisera l’avion de ligne régional quadrimoteur ES-19, qui devrait être exploité à l’été 2026.... Le programme ES-19 est déjà bien avancé, puisque les essais au sol ont déjà débuté avec un prototype du système de propulsion grandeur nature. Une maquette à l’échelle 20% de l’avion devrait commencer les essais en vol avant la fin de 2020. Un prototype à l'échelle 1 débutera les essais en vol à la mi-2024.

Vu les performances et caractéristiques c'est pas non plus particulièrement fou. Bon ça reste une startup on connait leur calendrier optimistes. Mais je serais pas surpris de voir voler ce genre d'avion d'ici la fin de la décennie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

@alexandreVBCI  va peut-être devoir changer son titre de FIL puisque l'Hydrogène monte en ligne ! 

https://www.journal-aviation.com/actualites/45189-airbus-devoile-ses-concepts-d-avion-a-hydrogene-zeroe    les 3 concepts ZEROe proposés par AIRBUS

Monocouloir à turboRéacteurs  successeur potentiel de l' A320, à 3500 km de 120 à 200 pasaggers

Version régionale à TurboPropulseurs , genre ATR  prononcé, à 100 places  sur  1800 km

Aéronef à fuselage intégré ( aile volante )  équivalent au premier

 

  • Sad 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Bechar06 a dit :

@alexandreVBCI  va peut-être devoir changer son titre de FIL puisque l'Hydrogène monte en ligne ! 

https://www.journal-aviation.com/actualites/45189-airbus-devoile-ses-concepts-d-avion-a-hydrogene-zeroe    les 3 concepts ZEROe proposés par AIRBUS

Monocouloir à turboRéacteurs  successeur potentiel de l' A320, à 3500 km de 120 à 200 pasaggers

Version régionale à TurboPropulseurs , genre ATR  prononcé, à 100 places  sur  1800 km

Aéronef à fuselage intégré ( aile volante )  équivalent au premier

 

C'est ce qui semble le plus logique pour les jets. Même si il reste tout le problème de autour de la production de l'hydrogène à résoudre.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Posted (edited)

Air & Cosmos papier du 25/09/2020 complète les infos de ces 3 projets de AIRBUS

2 sont dans le plan gouvernemental

Monocouloir à turboRéacteurs  successeur potentiel de l' A320, à 3500 km de 120 à 200 passagers

Version régionale à TurboPropulseurs , genre ATR  prononcé, à 100 places  sur  1800 km

Le 3-ème : Aéronef à fuselage intégré ( aile volante )  équivalent au premier

Modèle volant Maveric  ( cf. fil Airbus, page 13, 11 février 2020 )

Défi général du mode de stockage e de distribution des réservoirs aux moteurs :  l'hydrogène liquide stocké à  -253°C  vers Moteurs de  + 800°C à +1500 °C 

Echangeurs .. Toute fuite de l'hydrogène  liquide chauffe  ( cheminées ) ...  

Objectif 2025 d'abord pour mûrir les 2 premiers concepts, mais c'est bien d'un avion à hydrogène qu'il s'agira in-fine  pour 2035

2021 modèle de propulsion au sol

2023 lancement d'un démonstrateur en vol

2024 vol du démonstrateur 

2028/29 : lancement du programme choisi

L'hydrogène ( volume * 4 vis à vis du Kérosène )  en réservoir remplace des passagers => Limites de longueur des fuselages 

D'où la préférence probable future pour l'aile volante ( concept  3 ) ( grâce au Volume offert !  Stockage Hydrogène + facile  ), mais...

Passagers sans hublots ! 

Pb d'évacuation rapide des passagers  

Airbus + Safran tous 2 concernés et au défi :! mais pas qu'eux  => Toute l'aéronautique et ses métiers 

Edited by Bechar06

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,531
    Total Members
    1,550
    Most Online
    kmltt
    Newest Member
    kmltt
    Joined
  • Forum Statistics

    20,959
    Total Topics
    1,339,020
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries