alexandreVBCI

Espace, actualités et divers

Recommended Posts

Selon la NASA, le dysfonctionnement du télescope spatial Hubble ne durera pas longtemps

https://www.space.com/42063-hubble-telescope-malfunction-nasa-response.html

Peut être ca voudrait le coup de changer ses gyroscopes une dernière fois en envoyant une crew dragon ou cst 100 l'année prochaine. En attendant james webb qui prend du retard.

edit: on oubli ils avaient besoin du bras  pour le ramener dans la zone cargo de la navette et le démonter, ils ne pourront pas le faire avec les capsules.

Modifié par zx
  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Citation

Le projet stupéfiant de la Chine pour éclairer la Terre

La Chine veut lancer dans l'espace d'ici 2020 une "Lune artificielle", qui réfléchirait sur Terre la lumière du soleil durant la nuit et permettrait de réaliser des économies d'éclairage, a annoncé vendredi un média d'Etat.

Ce satellite équipé d'une pellicule réfléchissante serait chargé d'illuminer la grande ville de Chengdu (sud-ouest) et devrait être huit fois plus lumineux que l'astre lunaire, rapporte le journal China Daily. (...)

Suite: http://www.lalibre.be/actu/planete/le-projet-stupefiant-de-la-chine-pour-eclairer-la-terre-5bc9bc08cd70e3d2f6346a6f

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

L'article de lalibre vite une altitude de 500 km. Du coup comment est géré le défilement par rapport à la surface terrestre? L'objectif final est une constellation?

  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 3 heures, bibouz a dit :

L'article de lalibre vite une altitude de 500 km. Du coup comment est géré le défilement par rapport à la surface terrestre? L'objectif final est une constellation?

Bizarre, les articles que j'ai lu ce matin parlait d'une orbite géostationnaire.

Voici le descriptif du projet russe. Les articles de cette aprés midi parle de 3 satellites lancés en 2022 après le prototype de 2020.

1539929411786_image.jpg

Modifié par collectionneur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
1 hour ago, collectionneur said:

Voici le descriptif du projet russe. Les articles de cette aprés midi parle de 3 satellites lancés en 2022 après le prototype de 2020.

Plus de détail sur le projet russe. Il était déployé sur la même orbite que Mir car c'était une expérience mené avec le cargo progress accroché a Mir ... et donc il était plus facile de déployer le mirroir sur la meme orbite. L'expérience devait durer 24h mais le déploiement du miroir a foiré.

Sinon il n'y a aucune raison de s'emmerder a coller le machin sur une orbite géo... au contraire plus le mirroir est proche de la terre moins il y a a focalisé et plus on vise précisément. Trop près la grand voile va etre ralenti par ce qu'il reste de l’atmosphère et ca va être coûteux en propulsion ... donc on peu imaginer qu'une orbite entre 300 et 500km ferait l'affaire.

4 hours ago, bibouz said:

L'article de lalibre vite une altitude de 500 km. Du coup comment est géré le défilement par rapport à la surface terrestre? L'objectif final est une constellation?

Le mirroir est orientable ... c'est relativement facile a gérer la rotation d'un satellite, a base de roue d'inertie,  control moment gyroscope et autre magnetorquer, les deux fonctionnant à l'électricité.

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

[L'industrie c'est fou] La NASA veut construire sur la Lune avec de la poussière... de Lune

Objectif Lune pour la NASA ! Mais afin de voyager un peu plus léger, ses laboratoires mettent au point des techniques d'utilisation de la poussière à des fins de construction.

https://www.usinenouvelle.com/editorial/l-industrie-c-est-fou-la-nasa-veut-construire-sur-la-lune-avec-de-la-poussiere-de-lune.N746574

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 20 minutes, zx a dit :

[L'industrie c'est fou] La NASA veut construire sur la Lune avec de la poussière... de Lune

Objectif Lune pour la NASA ! Mais afin de voyager un peu plus léger, ses laboratoires mettent au point des techniques d'utilisation de la poussière à des fins de construction.

https://www.usinenouvelle.com/editorial/l-industrie-c-est-fou-la-nasa-veut-construire-sur-la-lune-avec-de-la-poussiere-de-lune.N746574

 

 

J’aime bien le commentaire sous l’article : « L'ESA à déjà presenté ce type de projet ily à 3 ans, et certainement plus avancé que celui de la NASA. Mais certainement que leur budget de communication n'est pas a la même hauteur que celui de la NASA ! Bonne journée ».

Quelqu’un a plus de détails ?

Modifié par TarpTent

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Oui, je l'avais lu aussi,  mais c'est peut être pas une bonne idée d'utiliser la poussière de lune comme matériaux de construction à cause de sa toxicité pour l'être humain.. si on construit un iglo lunaire il faut que ca soit le cadre d'un revêtement extérieure comme une grotte artificielle et avoir la contrainte d'installer un revêtement intérieure isolant type bigelow. Comme Mars, l'un des nombreux ennemies de l'homme est la poussière

Moon Dust Is Super Toxic to Human Cells

https://www.livescience.com/62590-moon-dust-bad-lungs-brain.html

Citation

 

La poussière lunaire est super toxique pour les cellules humaines
Selon une nouvelle étude, la poussière de lune s'accroche aux vêtements et pose de graves risques pour la santé des astronautes.

Dans l'espace, on dit que personne ne peut vous entendre éternuer. Mais l'astronaute Apollo 17 Harrison Schmitt en faisait beaucoup à l'intérieur du module de commande du Challenger lorsqu'il a visité la Lune en 1972.

Un jour, après une marche lunaire, Schmitt a accidentellement respiré un peu de l'abondante poussière de lune que lui et son commandant avaient repérée dans les quartiers d'habitation du Challenger. Pendant une journée entière, Schmitt a souffert de ce qu'il a décrit comme "le rhume des foins lunaire". Ses yeux pleuraient, sa gorge palpitait, et il a fait une crise d'éternuement.

Non, Schmitt n'était pas allergique à la lune. Les scientifiques de la NASA comprennent maintenant que les morceaux de poussière lunaire - en particulier les particules les plus petites et les plus pointues - posent des risques évidents pour la santé des astronautes. Une étude récente publiée dans le numéro d'avril de la revue GeoHealth a examiné à quel point la poussière peut être dangereuse au niveau cellulaire - et les résultats sont aussi inquiétants que le côté obscur de la lune. Dans plusieurs tests de laboratoire, une seule boule de réplique de poussière de lune s'est avérée suffisamment toxique pour tuer jusqu'à 90 % des poumons et des cellules du cerveau qui y sont exposés. [5 mythes fous sur la lune]

Un dilemme poussiéreux
La poussière sur la lune se comporte un peu différemment de la poussière sur Terre. Pour commencer, c'est tranchant. Parce qu'il n'y a pas de vent sur la lune, la poussière ne s'érode jamais. Au lieu de cela, les grains de poussière de lune - qui sont en grande partie le produit des impacts de micrométéorites - demeurent tranchants et abrasifs et peuvent facilement trancher dans les cellules pulmonaires d'un astronaute s'ils sont inhalés trop profondément.

De plus, la poussière de lune peut flotter. Sans atmosphère pour protéger la lune des bombardements constants des vents solaires et des particules chargées qu'ils transportent, le sol lunaire peut se charger électrostatiquement comme des vêtements qui s'accrochent à la statique.

"Cette charge peut être si forte que les particules du sol lévitent au-dessus de la surface lunaire ", ont écrit les auteurs dans la nouvelle étude.

De là, il est assez facile pour la poussière de s'accrocher dans les recoins et les recoins de la combinaison spatiale d'un astronaute et de le suivre à l'intérieur de ses quartiers d'habitation. Ces particules détachées peuvent obstruer l'équipement sensible, bloquer les fermetures éclair, ruiner les vêtements et - comme Schmitt l'a découvert - faire des ravages sur le corps humain si elles sont ingérées accidentellement par les astronautes.

Faire de la poussière de lune
Dans leur nouvelle étude, une équipe de chercheurs de l'Université Stony Brook de New York a voulu découvrir à quel point un poumon de poussière lunaire pouvait être dangereux. Comme le sol lunaire est difficile à trouver sur Terre, l'équipe a utilisé cinq simulants d'origine terrestre pour représenter la poussière trouvée sur diverses parties du terrain lunaire. Les simulants comprenaient de la cendre volcanique de l'Arizona, de la poussière extraite d'une coulée de lave du Colorado et une poudre vitreuse, fabriquée en laboratoire, conçue par le U.S. Geological Survey pour être utilisée dans des études du sol lunaire comme celles-ci.

L'équipe a mesuré les effets de la poussière de lune sur les organes humains en mélangeant leurs échantillons de sol directement avec des cellules pulmonaires humaines et des cellules cérébrales de souris cultivées dans leur laboratoire. Les scientifiques ont broyé chaque échantillon de sol à trois différents degrés de granularité, dont le plus fin n'avait que quelques micromètres de largeur (plus petit que la largeur d'un cheveu humain) et pouvait facilement être aspiré dans les poumons humains.

Lorsque l'équipe a fait l'inventaire de leurs cellules 24 heures plus tard, ils ont constaté que chaque type de sol avait causé un certain degré de mort cérébrale et pulmonaire. Les échantillons de grains fins se sont révélés les plus mortels, tuant jusqu'à 90 % des cellules qui y avaient été exposées. Les cellules qui n'ont pas été décimées présentaient des signes de dommages à l'ADN qui pourraient mener au cancer ou à des maladies neurodégénératives si elles n'étaient pas réparées, ont écrit les chercheurs.

"De toute évidence, il sera important pour les futurs explorateurs d'éviter d'inhaler la poussière lunaire ", ont écrit les auteurs.

Mais alors que les humains explorent la lune dans les décennies à venir, des expositions fortuites sont probables, ont écrit les chercheurs.

Heureusement, la NASA prend ce problème au sérieux depuis longtemps et développe actuellement plusieurs méthodes d'atténuation de la poussière. Une stratégie prometteuse : Couvrez les surfaces sensibles avec un pare-poussière électrodynamique - essentiellement des panneaux chargés électriquement qui envoient des courants à travers des fils minces pour éliminer la poussière. Les premiers essais en laboratoire ont montré que les boucliers fonctionnent bien, et certains panneaux d'échantillons sont actuellement à l'essai sur la Station spatiale internationale. Reste à voir si les panneaux pourraient être intégrés aux combinaisons spatiales des astronautes.

 

 

 

 

 

Modifié par zx
  • Merci (+1) 1
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, zx a dit :

Qu'ils proposent un protocole d’étude de Oumuamua pour savoir si c'est autre chose qu'un astéroïde sinon qu'ils se taisent ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 10 heures, zx a dit :

 

Les astronomes, quelques fois, ils sont comme les théologiens : tout évènement pour lequel on a pas encore d’explication est dû à Dieu pour les seconds, et aux extraterrestres pour les 1ers. :sleep:
Bon bref, les extraterrestres auraient piqué l’idée à Arthur C. Clarke et auraient envoyé cette sonde il y a des dizaines de milliers d’années pour nous observer, sauf qu’entre temps elle est tombée en panne. C’est ballot quand même :rolleyes:

 

https://edition.cnn.com/2018/11/06/health/oumuamua-alien-probe-harvard-intl/index.html

 

Comment ça, ça n’a pas de sens ?

Modifié par TarpTent
  • Haha (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 9 heures, TarpTent a dit :

 

Les astronomes, quelques fois, ils sont comme les théologiens : tout évènement pour lequel on a pas encore d’explication est dû à Dieu pour les seconds, et aux extraterrestres pour les 1ers. :sleep:
Bon bref, les extraterrestres auraient piqué l’idée à Arthur C. Clarke et auraient envoyé cette sonde il y a des dizaines de milliers d’années pour nous observer, sauf qu’entre temps elle est tombée en panne. C’est ballot quand même :rolleyes:

 

https://edition.cnn.com/2018/11/06/health/oumuamua-alien-probe-harvard-intl/index.html

 

Comment ça, ça n’a pas de sens ?

 

Je vais pour une fois le dire franchement, mais il y a vraiment des scientifiques qui mériteraient de se voir couper les vivres, ça leur apprendrait à publier des c****ries juste pour apposer leur nom à un document, dont ils savent pertinement qu’il est foireux par ailleurs. :angry:

 

Voilà ce qu’ont déclaré ces 2 ... peu importe, j’ai juste envie de les insulter, mais voilà ce qu’ils ont déclaré :

« Je ne dirais pas que je "crois" qu’il ait été envoyé par des extraterrestres », répond Shmuel Bialy, postdoctorant en astrophysique à Harvard. « Car je suis un scientifique, pas un croyant. Je me fonde sur des preuves afin de trouver des explications physiques possibles à des phénomènes observés ».

L’autre auteur, Avi Loeb, chef du département d’astronomie d’Harvard, a expliqué à NBC que l’humanité pourrait ne jamais savoir, car Oumuamua s’éloigne de la Terre et ne reviendra pas. « Il est impossible de deviner le but d’Oumuamua sans plus de données ».

En bref, on raconte n’importe quoi délibérément, puis en plus vous ne pouvez pas prouver que c’est faux.*

 

Katie Mack a probablement l’explication la plus valable quant à cette publication :
« Katie Mack, astrophysicienne à l’Université North Carolina State, n’est pas non plus d’accord. « Il faut bien comprendre que pour les scientifiques, l’idée la plus folle est toujours publiable, du moment qu’il existe une chance infime qu’elle ne soit pas fausse », a-t-elle écrit sur Twitter. « Même les auteurs n’y croient probablement pas eux-mêmes ». »
 

http://m.20minutes.fr/sciences/2367035-20181107-mysterieux-asteroide-astronomes-evoque-sonde-extra-terrestre-vivement-critiques

 

J’appelle ça des profiteurs du système et je les considère comme des nuisibles de la communauté scientifique. :angry: (C’est dit, même si tout le monde s’en fiche, à commencer par les principaux intéressés)

 

 

* Et  oui, je vous prends effectivement  pour des c*** et avec le sourire, puisqu’on parle beaucoup de moi en ce moment, là. Regardez, je ne souris bien évidemment qu’intérieurement parce qu’il faut que je paraisse sérieux, scientifique publié oblige. A moi la renommée. Et puis ça me permet aussi de faire mon quota contractuel de publication, alors joie bonheur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

  • Statistiques des membres

    5 282
    Total des membres
    1 132
    Maximum en ligne
    Ryskette
    Membre le plus récent
    Ryskette
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20 424
    Total des sujets
    1 172 192
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets