Sign in to follow this  
artyparis

Eté 1940 - l'Allemagne n'a pas attaqué à l'Ouest et attend l'été 1941

Recommended Posts

Merci pour la correction, Wink faut dire que je disais cela par mémoire et j'ai aussi tendance à généraliser les choses.

Je rappelle un truc aussi c'est que le Somua 35 n'était à peine 300-400 utilisable en mai 40, dont beaucoup d'entre eux n'avaient pas de radio. Pour B1-bis, je crois me souvenir dans une ancienne discussion dans ce forum, qu'il avait des problèmes de moteur/faible autonomie.

400 exemplaires produits effectivement. Seuls les chars de commandement disposaient de radios, le financement n'étant pas suffisant pour équiper les autres chars. Les S-35 étaient aussi défaillants sur plusieurs points : équipage trop réduit (comme souvent sur les chars français de l'époque, le chef de char était également chargé de servir le canon), suspensions fragiles, profil élevé (2,62 m de haut, ce qui en faisait une cible voyante). Mais son canon était mortifère et il encaissait bien les coups.

Pour le B1-bis, oui aussi. Encore que la grande majorité des chars de l'époque dépassaient rarement les 250 km d'autonomie. Mais en combat, le B1-bis consommait énormément... ce qui explique pourquoi la plupart de ces chars ont été capturés intacts, en panne d'essence, sur le champ de bataille. Par contre, engagé défensivement... il était terrifiant. Les Allemands qui combattirent à Stonne en avaient encore des frissons des années plus tard.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le S-35 n'avait pas un faible débattement de son canon de 47mm?

Il n'etait pas adapté pour un combat mouvant car c’était un char de soutien d'infanterie

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je ne sais pas pour son débattement. Il ne me semble pas que l'on donne les chiffres idoines sur cet excellent site consacré à la question.

Notez en revanche l'un des défauts du char, le fait que les douilles d'obus étaient éjectées vers le poste de radio... ce qui évidemment réduisait l'espérance de vie des dits postes. :|

Share this post


Link to post
Share on other sites

- Panzer III, version F : 1 x 50 mm

Les PzIII armés du 50mm KwK 38 L/42 n'arrivent que fin 40 (sur Wiki ils disent octobre, à vérifier), pour la bataille de France, tous les PzIII avaient du 37 mm. ;)

Par contre, c'est un facteur à prendre en compte pour l'Uchronie en 41 !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du coup, il nous faut réfléchir aux mouvements qu'exécuteront les allemands et les alliés. Peut-on penser que les allemands auraient fait leur attaque aux Ardennes ? Ou auraient envisagé de s'attaquer directement à la ligne Maginot comme ils l'ont fait avec le fort d'Eben-Emael ?

Qu'elle était le niveau de résistance de  la Ligne Maginot contre une telle attaque ? Avait-elle assez d'arme anti-aérien pour pallier à se genre d'éventualité ? Ou est que l'armée de l'air aurait assuré la sécurité aérienne ?

Ce que tu demandes c'est un changement global de doctrine

Je me souviens d'avoir lu quelque part que la doctrine sur l'emplois de l'artillerie au sein de l'armée français en 39, ressemblait à peu de chose près à celle qu'utilisaient les alliés en 42-43.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Nos officiers vainqueurs de 18 sont intouchables.

Une nouveauté doit être validée par eux. Qui oserait contredire des demi-dieux?

De Gaulle était proche de Pétain et écrivait pour lui.

Y avait il des "modernes" qui réfléchissaient au sein d'écuries d officiers susceptibles de faire évoluer les principes de l armée française?

Share this post


Link to post
Share on other sites

@ artyparis,

C'est assez caricatural de dire cela ... surtout qu'on a plus ou moins parler de la chose dans le topic "Les Français n'ont jamais gagné une guerre". ;)

En fait le problème de la doctrine en France, qui ne sait ou il veut aller, provocant à de nombreuse reprise une redondance dans l'équipement lui même, avec cette manie de ne pas imposer un modèle unique. D'autant que ces engins sont produite de manière quasi artisanale, et que leur variété pose des problème en logistique. Pourtant nous verrons que c'était une époque plutôt riche pour la pensée militaire française entre les généraux d'Estienne et Halléhaut, ainsi que les colonels Mayer et Culmann.

Certains mémoire comme "Sur la Manœuvre automobile" et "La division automobile de l'avenir" préfigure déjà des conceptions qu'on retrouvera dans les divisions blindées américaines de 1942. Mais elle seront de l'initiative de quelques officiers pas plus, car personne ne veut vraiment pousser les choses plus loin. Par exemple les expérimentations de Jean Touzet du Vigier et Jean de Lattre de Tassigny, prévoyaient déjà de fournir l'aviation, les chars et l'artillerie en moyen de transmissions radioélectriques, pour assurer une meilleur coordination entre eux.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Du coup, il nous faut réfléchir aux mouvements qu'exécuteront les allemands et les alliés. Peut-on penser que les allemands auraient fait leur attaque aux Ardennes ? Ou auraient envisagé de s'attaquer directement à la ligne Maginot comme ils l'ont fait avec le fort d'Eben-Emael ?

Qu'elle était le niveau de résistance de  la Ligne Maginot contre une telle attaque ? Avait-elle assez d'arme anti-aérien pour pallier à se genre d'éventualité ? Ou est que l'armée de l'air aurait assuré la sécurité aérienne ?

l'armée de l'air est malheureusement surbookée et a déjà bien du mal à défendre ses propres terrains, alors la ligne Maginot....

Il y a eu des offensives allemandes, directement sur la Ligne Maginot, début juin 40, avec des fortunes diverses. Mais globalement, à l'aide de pionniers (charges creuses) + tir tendu d'artillerie (canon de 88...) + aviation, les allemands ont réussi à casser les fortifs et à passer.

Certains forts résistent bien au traitement et luttent jusqu'à la fin de la guerre !

Prendre en compte que les (nombreuses) unités de soutiens, sensés couvrir les fortifications, ne sont plus là (parties vers le sud).

Share this post


Link to post
Share on other sites

En 1941 le monstrueux Dora était fini et au point Aucune fortifications ne pouvaient y résister. L'on a bien vu à Sébastopol en plus ici il roulait sur son réseau ferré. Il ne fallait que construire le second épi pour le pointage pour le reste nous aurions pu espérer récupérer une part de notre retard en aviation. Ici je parle en chiffre. Pour la marine l'achèvement de nos gros navire de ligne.

C'est au terrestre que nous pouvions espérer prendre un avantage. Avec un fusil semi automatique le MAS40 pour les anciens il reste la base des MAS 49 et 49/56 le retrait ou la mise à disposition des en 8mm Lebel. Des Laffy tout terrain équipé en chasseurs de chars. Une artillerie  modernisée et plus puissante  pensez au 155 GPF au 75 adapté à la traction automobile si en plus ces armes reçoivent les obus Schneider la fameuse artillerie allemande se serait retrouvé bien dépourvue. Mais il nous aurait fallu un important limogeage de quelques vielles culottes de peau au compteur bloqué au 11 Novembre 1918 pour l'équipement et les tactiques.

Share this post


Link to post
Share on other sites

côté aviation en juin 40 Dewoitine peut sortir 15 D 520 par jour et Marcel Dassault (qui s'appelle encore Bloch) vient de livrer les premiers Bloch 155

Share this post


Link to post
Share on other sites

le canon Dora a connu un échec complet ou presque à Sébastopol en 1942 : c'est l'analyse de Forczyk qui a été jusqu'à analyser chaque obus tiré par ce canon

 

Au mieux, on lui attribue la destruction d'UN seul dépôt de munition sous-terrain

 

Ce monstre était puissant mais pas assez précis et la durée de vie de son tube trop brève pour être vraiment utile

 

Il était de plus trop gros ( sympa à bouger et camoufler ) et de plus a été mal employé   

Edited by loki

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y a eu des offensives allemandes, directement sur la Ligne Maginot, début juin 40, avec des fortunes diverses. Mais globalement, à l'aide de pionniers (charges creuses) + tir tendu d'artillerie (canon de 88...) + aviation, les allemands ont réussi à casser les fortifs et à passer.

Certains forts résistent bien au traitement et luttent jusqu'à la fin de la guerre !

Prendre en compte que les (nombreuses) unités de soutiens, sensés couvrir les fortifications, ne sont plus là (parties vers le sud).

 

Aucun fort de la ligne Maginot n'est tombés en 40. Et toute les attaques contre les forts Maginot se sont soldées par des échecs. Les italiens ont subi leurs plus lourdes pertes en attaquant Menton qui était couvert par de nombreux forts.

La ligne Maginot était un formidable outil que personne n' a su utiliser correctement. Si pendant la drôle de guerre on n'avaient prolongés la ligne jusqu'au fort Belge les allemands ne passaient pas. Surtout avec des canon de DCA qui seraient arriver en nombre en 41.

Mais bon on ne refait pas l'histoire la Belgique voulait rester neutre et elle n'a demandé l'aide de ses alliés une fois que les planeurs s'étaient posés sur le toit non miné du fort d'Eben -Emael  . 

Edited by Scarabé

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les allemands ont pris l'ouvrage de la Ferté ( ou l'ont neutralisé plutôt ) et ont en juin "percé" sur le Rhin une ligne affaiblie via l'opération "tigre" 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Comment lui en vouloir ? Choqué par la percé de Sedan, position politique fragile, les officiers anglais qui le lâche littéralement, entouré par des défaitistes comme Pétain et Weygand etc ... pourtant ces propos lors d'un des dernières conseil de guerre montre qu'il comprenait la dimension mondiale du conflit et du cauchemar nazi.

pour les brits il faut quand même prendre en compte cela :

aucun intérêt de la part des grands chefs militaire français envers leurs homologues britannique .

faudrait que je retrouve ma source mais un officier français se désolé de cette situation .

avec une BEF certes pas énorme il en demeure pas moins qu'elle restait un apport pas négligeable .

mais on a jugé qu'on resté la première armée du monde qui aller géré toute seule .

donc quand sa a merdé fallait pas s'attendre a se que les brits sombrent avec nous ...

chez eux aussi il n'y avait pas des bons mais là ils avaient pas les rênes ...

enfin si tu vois se que je veux dire .

Share this post


Link to post
Share on other sites

En effet, les offensives "tigre" et "kleiner bär" du 14 et 15 juin 40, percent la ligne maginot et la prend à revers.

 

Il faut dire que la ligne maginot, à cette date, n'est plus soutentue ni par les troupes d'infanterie sensés éviter les infiltrations ennemis (entre les forts, les cloches et les casemates), ni par l'artillerie de campagne, et que les allemands attaquent les secteurs défensifs les moins puissants.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour les brits il faut quand même prendre en compte cela :

aucun intérêt de la part des grands chefs militaire français envers leurs homologues britannique .

faudrait que je retrouve ma source mais un officier français se désolé de cette situation .

avec une BEF certes pas énorme il en demeure pas moins qu'elle restait un apport pas négligeable .

mais on a jugé qu'on resté la première armée du monde qui aller géré toute seule .

donc quand sa a merdé fallait pas s'attendre a se que les brits sombrent avec nous ...

chez eux aussi il n'y avait pas des bons mais là ils avaient pas les rênes ...

enfin si tu vois se que je veux dire .

 

En fait en lisant le livre de Max Schiavon sur le Général Georges, on apprend qu'au contraire les relations entre militaires britanniques et français sont très bonnes. (voir même excellente) Leur apport n'était absolument pas méprisé, EM français comptait justement à long terme au renforcement du dispositif anglais car connaissant parfaitement les lacunes des troupes française. Georges a même de bonne relation avec Churchill, ou ce dernier ce remet à lui pour les questions militaire française, c'est même par lui que Churchill apprend vraiment l'état de l'armée française. La condescendance des officiers français vise plus l'armée polonaise.

 

La dégradation de la relation franco-anglaise survient lorsque que les anglais décident (sans avertir les français au préalable) d'évacuer leur troupe à Dunkerque. Le général Weygand qui avait encore un petit espoir de stabiliser le front, ou du moins faire payer le plus cher possible l'avance allemande, est ulcéré quand il apprend cette décision. C'est vraiment à la rage au cœur que Weygand accepte le ré-embarquement des anglais, même si il est conscient du désastre de la bataille de France.(d'ailleurs, tout le monde voit bien que les anglais lâchent les français)

Share this post


Link to post
Share on other sites

En fait en lisant le livre de Max Schiavon sur le Général Georges, on apprend qu'au contraire les relations entre militaires britanniques et français sont très bonnes. (voir même excellente) Leur apport n'était absolument pas méprisé, EM français comptait justement à long terme au renforcement du dispositif anglais car connaissant parfaitement les lacunes des troupes française. Georges a même de bonne relation avec Churchill, ou ce dernier ce remet à lui pour les questions militaire française, c'est même par lui que Churchill apprend vraiment l'état de l'armée française. La condescendance des officiers français vise plus l'armée polonaise.

 

La dégradation de la relation franco-anglaise survient lorsque que les anglais décident (sans avertir les français au préalable) d'évacuer leur troupe à Dunkerque. Le général Weygand qui avait encore un petit espoir de stabiliser le front, ou du moins faire payer le plus cher possible l'avance allemande, est ulcéré quand il apprend cette décision. C'est vraiment à la rage au cœur que Weygand accepte le ré-embarquement des anglais, même si il est conscient du désastre de la bataille de France.(d'ailleurs, tout le monde voit bien que les anglais lâchent les français)

je m'étais basé sur se témoignage d'un officier Français (que je ne retrouve pas  =(  ).

peut-être que cela s'est passé isolément alors dans l'exemple que j'ai cité .

 

sur se point un lien très intéressant :

 

 

 

http://rha.revues.org/7282

 

Les relations entre hauts commandements français et britannique en 1939-1940 Max Schiavon

 

 

franchement ,je comprend mieux la complexité de ses relations .

 

peu de marge de timing au vu d'une situation catastrophique .

 

pas évident .

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il y'a ligne maginot et ligne maginot.

 

La puissance des ouvrages vient de l'artillerie d'une part pour l'autodéfense (en nettoyant les approches) et la défense des ouvrages voisins, d'autre part pour bombarder les axes ennemis (et donc empêcher une percée). Si on parle d'ouvrages composés de quelques blocs d'infanterie sans artillerie propre (pas même un mortier 81mm) et non couverts pas un autre ouvrage avec artillerie, il y'a peu de possibilités de résistance après encerclement ce qui n'était pas d'ailleurs leur but. Les ouvrages sans artillerie propre mais couverts par l'artillerie d'autres ouvrages ont très bien tenu. Quant aux gros ouvrages d'artillerie emblématiques de la ligne maginot comme le hochwald, imprenables sauf accident type eben emael.

 

 

Les fronts fortifiés avec artillerie de la ligne maginot ne forment pas une ligne continue mais une série de segments avec des trouées (SF de marville, trouée de la sarre, SF des vosges, le rhin) par lesquelles les percées allemandes ont été faites. Voir la carte ci dessous, trait continu et foncé:

 

453px-CarteLigneMaginot.png

Edited by aqva

Share this post


Link to post
Share on other sites

et en 2018 ca donnerait  quoi selon vous ?

 

L'Union Européenne après les élections de 2014 est secouée par des tensions grandissantes et la remise en cause par les peuples de son fonctionnement d'une part et de sa ligne d'autres part. Inacceptable que la ligne puisse être remise en cause  pour les orthodoxes libéraux. L'hostilité des peuples va ainsi grandissante. L'Allemagne surtout impose toujours plus d'austérité à la Grèce, l'Italie et l'Espagne. Merkel et la commission ne cessent de harceler la France pour toujours plus de rigueur et de réformes structurelles libérales.

Les élections anticipées de 2016 amènent en France une majorité qui souhaite une politique de rupture et la remise en cause immédiate de l'Euro - ce que n'acceptent ni Bruxelles, ni Berlin, ni même Strasbourg. Paris et Rome suivies par Athènes et Madrid décide alors de faire sécession  pour recréer une entité indépendante de Bruxelles. C'est l'Europe de l'Ouest et du Sud (EOS) rejointe bientôt par la Wallonie et l'Ecosse Indépendante et le Portugal.  La Roumanie et la Serbie s'y associent également.

 

Mais les Pays de l'UE ne l'entendent pas de cette oreille. Berlin et ses alliées (Autriche, Hongrie, Pologne, Danemark  et Angleterre, pays Baltes, Croatie..)  décident qu'il est temps que les décisions de Bruxelles soit appliquée et que les rebelles doivent se soumettre et rentrer dans le rang.

 

L'Allemagne imaginant que la France ne puisse se servir de l'arme ultime suicidaire .... se décide poussée par Washington, Bruxelle et quelques Milliardaires Français en Exil  à un conflit conventionnel. La Chute rapide de Paris entrainera selon Merkel la fin de toute velléités sécessionnistes à Madrid comme à Rome Les opérations d'invasion ou Plan "Wieker" doivent démarrer début mai 2018...

 

(c'est peut être pas non plus le bon endroit pour poster ici  - je m'en excuse)

Edited by Zarth Arn

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien qu'intéressant, je ferais un nouveau sujet selon moi parce que c'est une période distincte.

 

Pour en revenir au cœur du sujet, je pense que le fait que les hostilités ne soient déclenchées qu'à l'été ne va pas changer grand-chose sauf peut-être la durée de la campagne. En effet, la France aura plus de matériels modernes mais comme dit plus haut, ils sont très mal utilisés et les chefs sont encore ceux de 14-18 et sont inamovibles. Comme dans la "vraie" campagne, des actions individuelles auraient pu être entreprises au niveau de la division cuirrassée mais comme elles sont mal organisées, cela n'aurait pas changé grand-chose. La seule exception étant que disposant de plus de chars supérieurs à ceux des allemands, on aurait peut-être tenu un peu plus longtemps. Peut-être que les Ardennes auraient été renforcées mais vu de là où on partait, ce n'aurait pas été dur. 

Ensuite, la Wermacht aurait pu elle aussi, renforcer sont train logistique dans cette période et renforcer ses troupes avec d'autres hommes et unités. 

 

Après je peux évidemment me tromper mais pour avoir lu un livre sur l'ABC durant la Campagne de France, je ne suis pas très optimiste quand aux chances de succès de notre pays face à une attaque de l'Allemagne en 41 plutôt que 40.

Edited by judi

Share this post


Link to post
Share on other sites

et en 2018 ca donnerait quoi selon vous ?

L'Union Européenne après les élections de 2014 est secouée par des tensions grandissantes et la remise en cause par les peuples de son fonctionnement d'une part et de sa ligne d'autres part. Inacceptable que la ligne puisse être remise en cause pour les orthodoxes libéraux. L'hostilité des peuples va ainsi grandissante. L'Allemagne surtout impose toujours plus d'austérité à la Grèce, l'Italie et l'Espagne. Merkel et la commission ne cessent de harceler la France pour toujours plus de rigueur et de réformes structurelles libérales.

Les élections anticipées de 2016 amènent en France une majorité qui souhaite une politique de rupture et la remise en cause immédiate de l'Euro - ce que n'acceptent ni Bruxelles, ni Berlin, ni même Strasbourg. Paris et Rome suivies par Athènes et Madrid décide alors de faire sécession pour recréer une entité indépendante de Bruxelles. C'est l'Europe de l'Ouest et du Sud (EOS) rejointe bientôt par la Wallonie et l'Ecosse Indépendante et le Portugal. La Roumanie et la Serbie s'y associent également.

Mais les Pays de l'UE ne l'entendent pas de cette oreille. Berlin et ses alliées (Autriche, Hongrie, Pologne, Danemark et Angleterre, pays Baltes, Croatie..) décident qu'il est temps que les décisions de Bruxelles soit appliquée et que les rebelles doivent se soumettre et rentrer dans le rang.

L'Allemagne imaginant que la France ne puisse se servir de l'arme ultime suicidaire .... se décide poussée par Washington, Bruxelle et quelques Milliardaires Français en Exil à un conflit conventionnel. La Chute rapide de Paris entrainera selon Merkel la fin de toute velléités sécessionnistes à Madrid comme à Rome Les opérations d'invasion ou Plan "Wieker" doivent démarrer début mai 2018...

(c'est peut être pas non plus le bon endroit pour poster ici - je m'en excuse)

Créer un autre sujet dans la section Wargame/Uchronie,

Mais c'est du délire, jamais l'Allemagne et encore moins l'Europe de l'Est ou la neutre Autriche (pour ne pas parler de la GB qui veut sortie de l'UE à 50%...) n'accepterai d'envahir la France, tout cela pour maintenir l'union européenne qui reste plus ou moins basé sur une union volontaire entre États: on ne va pas menacé la Norvège pour qu'elle rentre dans l'UE ou envahir la GB puisqu'elle en sort.

Et puis le Nuke, on s'en servira en cas de menace de notre souveraineté surtout contre un pays non nucleaire. C'est possible de balancer une bombe à très haute 'altitude (pour pas affecter le pays) mais pour lui lancer un très fort avertissement? M'avais semblé lire ça dans une uchronie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Créer un autre sujet dans la section Wargame/Uchronie,

Mais c'est du délire, jamais l'Allemagne et encore moins l'Europe de l'Est ou la neutre Autriche (pour ne pas parler de la GB qui veut sortie de l'UE à 50%...) n'accepterai d'envahir la France, tout cela pour maintenir l'union européenne qui reste plus ou moins basé sur une union volontaire entre États: on ne va pas menacé la Norvège pour qu'elle rentre dans l'UE ou envahir la GB puisqu'elle en sort.

Et puis le Nuke, on s'en servira en cas de menace de notre souveraineté surtout contre un pays non nucleaire. C'est possible de balancer une bombe à très haute 'altitude (pour pas affecter le pays) mais pour lui lancer un très fort avertissement? M'avais semblé lire ça dans une uchronie.

 

c'est  le bouquin 10 juin 1999 : la première guerre nucléaire vient de commencer en anglais Arc Light : les américains balance une bombe H dans le ciel Nord Coréen pour les dissuader de s’ingérer.

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

et en 2018 ca donnerait  quoi selon vous ?

 

L'Union Européenne après les élections de 2014 est secouée par des tensions grandissantes et la remise en cause par les peuples de son fonctionnement d'une part et de sa ligne d'autres part. Inacceptable que la ligne puisse être remise en cause  pour les orthodoxes libéraux. L'hostilité des peuples va ainsi grandissante. L'Allemagne surtout impose toujours plus d'austérité à la Grèce, l'Italie et l'Espagne. Merkel et la commission ne cessent de harceler la France pour toujours plus de rigueur et de réformes structurelles libérales.

Les élections anticipées de 2016 amènent en France une majorité qui souhaite une politique de rupture et la remise en cause immédiate de l'Euro - ce que n'acceptent ni Bruxelles, ni Berlin, ni même Strasbourg. Paris et Rome suivies par Athènes et Madrid décide alors de faire sécession  pour recréer une entité indépendante de Bruxelles. C'est l'Europe de l'Ouest et du Sud (EOS) rejointe bientôt par la Wallonie et l'Ecosse Indépendante et le Portugal.  La Roumanie et la Serbie s'y associent également.

 

Mais les Pays de l'UE ne l'entendent pas de cette oreille. Berlin et ses alliées (Autriche, Hongrie, Pologne, Danemark  et Angleterre, pays Baltes, Croatie..)  décident qu'il est temps que les décisions de Bruxelles soit appliquée et que les rebelles doivent se soumettre et rentrer dans le rang.

 

L'Allemagne imaginant que la France ne puisse se servir de l'arme ultime suicidaire .... se décide poussée par Washington, Bruxelle et quelques Milliardaires Français en Exil  à un conflit conventionnel. La Chute rapide de Paris entrainera selon Merkel la fin de toute velléités sécessionnistes à Madrid comme à Rome Les opérations d'invasion ou Plan "Wieker" doivent démarrer début mai 2018...

 

(c'est peut être pas non plus le bon endroit pour poster ici  - je m'en excuse)

 

Pour les buveurs de bières, la séparation avec les buveurs de vins serait considéré par les premiers, au contraire, comme un scénario idéal. à tord je pense, mais ils ont une si mauvaise "perception" (pour rester gentil  O0 ) de leur voisins du Sud et de l'Ouest que leur 1er mot sera "bon débarra".

 

Et même en considérant qu'ils tiennent tant que ça à l'union sous sa forme actuelle, ladite union n'est pas encore une fédération, même pas une confédération, et reste formé d’États souverain et qui en on gardé les moyens.

 

Tant pratiquement que légalement, une guerre pour le maintient de l'UE me semble improbable. Même si a un titre très personnel, pour fêter dignement la Grande Guerre, je suis un ardent défenseur de l'invasion de l’Allemagne en passant par les Ardenne, et comme pour la guerre de Kippour, les prendre par surprise le jour d'une importante fête religieuse: la fête de la bière >:D

 

 

Bien qu'intéressant, je ferais un nouveau sujet selon moi parce que c'est une période distincte.

 

Pour en revenir au cœur du sujet, je pense que le fait que les hostilités ne soient déclenchées qu'à l'été ne va pas changer grand-chose sauf peut-être la durée de la campagne. En effet, la France aura plus de matériels modernes mais comme dit plus haut, ils sont très mal utilisés et les chefs sont encore ceux de 14-18 et sont inamovibles. Comme dans la "vraie" campagne, des actions individuelles auraient pu être entreprises au niveau de la division cuirrassée mais comme elles sont mal organisées, cela n'aurait pas changé grand-chose. La seule exception étant que disposant de plus de chars supérieurs à ceux des allemands, on aurait peut-être tenu un peu plus longtemps. Peut-être que les Ardennes auraient été renforcées mais vu de là où on partait, ce n'aurait pas été dur. 

Ensuite, la Wermacht aurait pu elle aussi, renforcer sont train logistique dans cette période et renforcer ses troupes avec d'autres hommes et unités. 

 

Après je peux évidemment me tromper mais pour avoir lu un livre sur l'ABC durant la Campagne de France, je ne suis pas très optimiste quand aux chances de succès de notre pays face à une attaque de l'Allemagne en 41 plutôt que 40.

 

 

Le problème fondamental de l'armée française à cette époque est son incapacité à mener une guerre mobile à échelon grande tactique/opérationnelle. Non, par inaptitude fondamental, mais elle avait du retard et avait encore besoin de quelques mois/quelques années  avant d’être au point.

 

Une fois cette donnée et d'autres prisent en compte, la stratégie optimale aurait été de mener une bataille d’arrêt et provoquer un maximum d'attrition pour espérer émousser la pointe de la lance allemande jusqu'à la rendre inutilisable. Mais encore aurait-il fallu accepter le principe de mener le combat sur le sol français même, et ne pas se porter en Belgique pour mener une bataille de rencontre à laquelle elle n'était pas préparée.

Edited by Shorr kan

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,487
    Total Members
    1,550
    Most Online
    ThomasM
    Newest Member
    ThomasM
    Joined
  • Forum Statistics

    20,844
    Total Topics
    1,300,240
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries