fanaPHIB

Nageurs de combat, comment les définir ?

Recommended Posts

Bonjour,

Les nageurs de combat sont de petites unités d’élite, souvent intégrées dans la communauté des forces spéciales des pays qui en possèdent.

Toutefois, malgré un certain nombre d’articles dans la presse spécialisée, je n’y ai trouvé aucune définition.

Par ailleurs, qu’est-ce qui distingue un nageur de combat d’un plongeur des UDT (Underwater Demolition Team) ou des SEAL (Sea, Air Land) ?

Pouvez-vous m’aider ?

Merci d’avance

fanaPHIB

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il me semble que nageur de combat est un terme franco-français, et que sa spécificité est d'attaquer des navires ennemis.

En France, il n'y a que le commando Hubert et certains commandos de la DGSE qui soient NC. Aux Etats-Unis, les SEAL ont également cette capacité.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Question intéressante, le recours aux nageurs de combats pendant la 2nd guerre mondiale a marqué le début de l'histoire des FS. Mais difficile de simplement dire nageur de combat = forces spéciales.

J'ai le sentiment qu'en raison de la difficulté/complexité/dangerosité de la formation, seule une petite partie des forces spéciales des différentes marines soit qualifiée comme nageurs de combat. Mais on trouve par ailleurs des plongeurs de combats en dehors des FS (certaines unités du génie en France, équipes EOD de l'US Navy, au sein des branches paramilitaires des services de renseignements etc.)

Pas facile de les classer

Par ailleurs, qu’est-ce qui distingue un nageur de combat d’un plongeur des UDT (Underwater Demolition Team) ou des SEAL (Sea, Air Land) ?

Je vais m'avancer un peu, mais je crois comprendre que tous les SEALs/Commando Marines /SBS sont des nageurs de combats, par contre seule un petite partie peut être réellement considérée comme plongeurs de combat. La différence, en admettant qu'il y en ait une se ferait sur la maîtrise d'équipement tel que les appareils qui permettent de recycler l'air, ou la capacité à opérer depuis des sous-marins en plongée (lire l'autobiographie de Duncan Falconer sur le sujet, si on n'aime pas trop la flotte, ça fait un peu froid dans le dos)

Sinon difficile de comparer les UDT(ou les plongeurs italiens de la 2nd GM) avec des unités modernes. Disons qu'ils étaient les seuls à maîtriser certaines techniques qui sont aujourd'hui maîtriser par la majeure partie des FS. Par ailleurs les SEAL, au même titre que la plupart des FS des marines modernes, sont des unités polyvalente/multirôles alors que les missions des UDT étaient vraiment centrées sur la plongée (reconnaissance des plages, ports, destructions d'obstacles, sabotage)

Le wiki en anglais rassemble pas mal d'infos +/- précise sur le sujet:

https://en.wikipedia.org/wiki/Frogman

http://en.wikipedia.org/wiki/United_States_military_divers

à noter que les anglos saxons parlent bien de "combat divers" eux-aussi.

Encore une fois question intéressante qui montre bien que les FS sont loin d'être un seul bloc monolithique

ps: autre lecture intéressante, le livre Mc Raven sur les opérations spéciales permet de se rendre compte des différences de mission/équipement/entrainement entre "commandos marines" et nageurs de combat.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ben justement, c'est bien ça le problème.

On peut considérer globalement que les forces spéciales navales se composent de trois types d'unités :

- des unités de commandos-marine/forces spéciales,

- des unités de nageurs de combat,

- des unités d'embarcations spéciales (comme les SBU de l'US Navy), chargées d'infiltrer, exfiltrer et appuyer par des navires de surface adaptés les forces spéciales.

Par ailleurs, en tentant de définir ce que pourraient être les nageurs de combat, j'en suis arrivé aux conclusions suivantes:

La question de la distinction entre UDT et SEAL n’est pas aisée en ce sens que les premières ont expérimenté les missions menées par les secondes. Cependant, elles répondent à l’origine à deux besoins différents.

En effet, les « Underwater Demolition Team (UDT) » sont des unités de plongeurs de démolition sous-marine chargés de reconnaître les plages avant un débarquement et de détruire les obstacles (naturels ou artificiels) pouvant s’y trouver. Leur action se concentre donc le long des côtes et autour des plages. La section « RECON-DOA » du régiment San Marco italien constitue actuellement l’exemple le plus proche de la fonction de plongeur de démolition sous-marine.

Les unités « Sea, Air Land (SEAL) », sont en fait des forces spéciales opérant en milieu maritime, côtier et fluvial.

Les SEAL Teams sont organisés, armés et entraînés pour la guerre non conventionnelle, la contre-guérilla, les opérations clandestines en milieu aquatique et marin, ainsi que pour les actions de destruction d'objectifs, de renseignement, d'entraînement et de conseil auprès des forces militaires ou paramilitaires amies. Ainsi, leurs tâches principales concernent : la destruction d'embarcations, d'installations portuaires, de voies ferrées, ainsi que de toutes les infrastructures en milieu aquatique et marin. Sans oublier l'infiltration et l'exfiltration d'agents ou de prisonniers, la reconnaissance profonde, la surveillance des mouvements ennemis, le renseignement au profit de l'état-major, et enfin l'entraînement des forces alliées.

Les nageurs de combat, sont, des unités de plongeurs autonomes spécialisées dans la reconnaissance de plages et d’objectifs côtiers, l’attaque et la destruction de navires de guerre au mouillage et d’objectifs côtiers, ainsi que l’abordage et la prise de contrôle de navire par infiltration sous-marine. Le commando Hubert français et les Incursori du COMSUBIN italiens sont les plus proches du modèle originel du nageur de combat.

Si les trois types d’unités sont en fait distinctes à l’origine, l’évolution de leurs missions respectives tend à un certain brouillage de leur enveloppe d’emploi.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pose une question technique ici parce que je ne sais pas ou la poser ailleurs.

 

Dans ce sujet sur la marine israelienne http://www.air-defense.net/forum/topic/216-la-marine-de-guerre-israëlienne/?p=705729 on voit plongeurs qui porte a la fois une combi de plongée dessous plus un treilli kaki classique en coton dessus!

 

Je me demander quel intérêt de se saper comme ça?! le treilli en coton c'est la merde absolu pour nager, et ca met mille an a sécher après... alors pourquoi le mouiller dans l'eau?! juste pour servir de camouflage? pour faire style mili? Parce qu'il n'ont pas de combi bariolée militaire? A moins que ce soit juste un déguisement pour le démo devant les caméras?

Share this post


Link to post
Share on other sites

a mon avis si tu est en combi tu ne vas pas faire beaucoup de kilomètre a pied,tu vas vite suer,c'est juste pour une action de courte durée, pas quelque heures.

Share this post


Link to post
Share on other sites

a mon avis si tu est en combi tu ne vas pas faire beaucoup de kilomètre a pied,tu vas vite suer,c'est juste pour une action de courte durée, pas quelque heures.

La combinaison de plongée est enlevée après que les nageurs aient pris pied à terre, il trouve un endroit sûr et se change.

Edited by logo

Share this post


Link to post
Share on other sites

Une combinaison avec un treillis par dessus, c'est un gag !  les treillis sont au sec dans les sacs étanches. La combinaison est effectivement enlevée le plus vite possible dès que la situation le permet.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela arrive très souvent que les combinaisons soient recouvertes.

L'arrivée des cotons ripstop en gabardine a apporter un plus car sèche plus vite. L'eau salée séchant plus difficilement.

Share this post


Link to post
Share on other sites

a mon avis si tu est en combi tu ne vas pas faire beaucoup de kilomètre a pied,tu vas vite suer,c'est juste pour une action de courte durée, pas quelque heures.

 

 

   Le truc c'est qu'au vu de l'emploi des nageurs de combat tel qu'on le conçoit chez nous, si l'objectif n'est pas immédiat au cotier je ne pense pas que ce soit tant que ça une mission dédiée aux NDC ... Si il y a de la marche a prévoir il y a probablement d'autres options possibles que la nage furtive sans bulle qui est un moyen longuet pour arriver a l'objectif cotier si en + faut marcher ...

 

   Du FS parachutiste ou du FS en canot très discret en profitant des nuits sans lunes (la mer y sera noire comme le tartare a moins qu'il y ait des gros projo cotiers) peuvent être + approprié non ?

 

   Enfin toute façon les nageurs de combat ont aussi des véhicules submergés si c'est une traversée longuette a prévoir, c'est juste qu'après devoir trouver un endroit pour se changer ça fait un peu tache par rapport a la nature discrète de la mission : Un bon moyen pour se faire repérer ou louper la mission que d'avoir ça a gérer ...

 

   Une combinaison hydrophobe et qui peut être portée plusieurs heures en aisance pourrait être le bon compromis : Pas besoin de sécher car sortie de l'eau c'est pas mouillé ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,499
    Total Members
    1,550
    Most Online
    szymanski
    Newest Member
    szymanski
    Joined
  • Forum Statistics

    20,872
    Total Topics
    1,310,636
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries