Sign in to follow this  
Akhilleus

Attaque nucléaire d'origine terroriste

Recommended Posts

Il n'y a qu'un seul type de riposte à une attaque nucléaire, une frappe nucléaire....

Donc si on sait que c'est pakistanais => riposte atomique.

Il n'y a pas à discuter.

Oh, je sens une petite "stormshadowisation" des débats :lol:.

Sachant que les villes Pakistanaises ont des étrangers (de toutes origines) croyez-vous que ces nations laisserons les français atomiser leur ressortissants, par vengeance,  pour un groupe terroriste au ramifications étatiques incertaines et improuvées.

S'ils ont réussi à la faire péter c'est qu'ils ont eu accès à bien plus qu'une "tête nucléaire", mais aussi au moyen de la mettre en œuvre et donc qu'une partie, au moins, des plus hautes autorités du Pakistan sont complices !

Pas forcement, les terroristes auront surement eut des techs ou des spécialistes nucléaire pakistanais sous la mains: en les retournant (grosse sommes d'argent), sous contrainte (familles en otage), ou volontaire (ethniquement proche, ou par conviction religieuse)... ou "prêt"/"coup de main" de l'état Pakistanais, aussi, c'est possible !

Quelque soit le coupable faudra enquêter...

les militaires pakistanais (qui ne se laisseront pas déposséder de leurs jouets nucléaires passivement si jamais c'est proposé par l'ONU, ça revient à les rendre complétement vulnérables à l'Inde)

ça c'est certain !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense plutôt qu'on assistera à une riposte nucléaire ASMP/A sur une zone relativement isolée histoire de rétablir une certaine dissuasion avant que la DGSE établissent ou non des complicités internes du pouvoir agonisant Pakistanais. Une des premières tâches de la DGSE  est de connaitre le niveau de sécurité de l'arsenal nucléaire pakistanais. Si c'est l'arsenal est gardé par une division des troupes fidèles au pouvoir, dans un complexe fortifié et surveillé et que les ogives avaient été sécurisées avec code unique détenus par le président etc. ( il me semble que les américains l'ont proposé aux pakistanais ), il serait difficile de ne pas voir un minimum de complicité interne. Si le lien est établi, il est fort probable d'assister à des frappes graduelles de M-51 sur des zones plus peuplées (mais pas question de faire une frappe anti-ville sur Karachi ou Islamabad vu la densité endémique de ces villes ) proches des milieux islamistes et militaires avec la menace de continuer les frappes jusqu'à ce que le Pakistan signe un accord de désarmement nucléaire.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Non pas d'info

Si cela avait été le cas toutes les chancelleries auraient été en alerte renforcée, tu penses bien, avec des mesures exceptionnelles pour tout element en provenance de la zone

Dans ce cas le Pakistan a sa part de responsabilités puisque ayant prévenue personne vu la gravité du vol ( c'est une TN pas des billets de banques :lol: :lol:) et doit donc être atomisée en représailles.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oh, je sens une petite "shadowstormisation" des débats :lol:.

Sachant que les villes Pakistanaises ont des étrangers (de toutes origines) croyez-vous que ces nations laisserons les français atomiser leur ressortissants, par vengeance,  pour un groupe terroriste au ramifications étatiques incertaines et improuvées.

Alors là je pense que c'est la cadet des soucis d'une nation nucléaire qui vient de se faire atomiser une ville. Faire plaisir aux autres dans ce genre de situation et puis quoi encore  :P

C'est pas le fait qu'il y est plein de russes/français/anglais/chinois/américains, qui aurait empêcher pendant la guerre froide le PACT d'atomiser New-York (siège des nations donc avec des diplomates très importants du monde entier) et/ou Washington et à l'OTAN de vitrifier Moscou et/ou Berlin.

Tout au plus on peut essayer de viser plus un quartier qu'un autre dans une ville et encore.

Pas forcement, les terroristes auront surement eut des techs ou des spécialistes nucléaire pakistanais sous la mains: en les retournant (grosse sommes d'argent), sous contrainte (familles en otage), ou volontaire (ethniquement proche, ou par conviction religieuse)... ou "prêt"/"coup de main" de l'état Pakistanais, aussi, c'est possible !

Impossible.

Comme déjà dit une bombe résiste au crache d'un avion ou à la détonation de sa propre charge non nucléaire en cas d'accident (je ne parle même pas d'une ogive qui résiste à mach 20 et je ne sais combien de degrés).

http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_d%27accidents_nucl%C3%A9aires#Accident_sur_des_armes_en_service

Il faut forcément des complicités en nombre et au plus haut niveau de l'état, alors à moins de prendre les familles de tout l'EM et du gouvernement en otages, je ne vois pas trop comment faire sans l'avale d'une partie (voir toutes) des très hautes autorités de l'état.

De plus craquer le code d'une tête nucléaire est impossible simplement.

je rappelle aussi que jusqu’à maintenant on ne sais pas simuler la création d'une tête, sans test on est incapable de dire si une ogive fonctionnera vraiment (le NIF et LMJ devrait changer cela), alors penser que 2/10/100/1000 terros et autant scientifiques seraient capable de mettre en œuvre une tête nucléaire...  O0

Quelque soit le coupable faudra enquêter...

ça c'est certain !

Enquêter et laisser temps à d'autres têtes nucléaires de disparaitre...

Ou au Pakistan qui sait qu'il va manger, de pouvoir riposter en 1er...

:P

Oui, car si c'est une tête pakistanaise le gouvernement de ce pays sera forcément au courant et donc aura sciemment caché le vol/perte/don, se qui renforce encore l'idée d'une implication et justifie une riposte non graduée car l'attaque a déjà eu lieu et il ne s'agit pas d'avertir quoi que se soit à coup d'ASMP-A (voir la doctrine Fr), mais belle et bien mettre hors d'état de nuire un état nucléaire belliqueux qui à déjà effectuer une frappe sur le sol national.

En outre, comme le dit Akhilleus :

...le peuple ne comprendra pas une tergiversation temporelle

Pour le 11 septembre 2001 il a fallu moins de 10 jours pour que les américains débarquent de façon officieuse en Afghanistan et que l'alliance du nord reprenne les combats et moins d'un mois pour qu'une coalition internationale entre en guerre et tout ça "juste" pour 3000 morts par le détournement d'avions et combattre un ennemi non étatique.

Le peuple n'aurait sans doute pas pu attendre beaucoup plus.

Alors imaginez une attaque nucléaire effectué par un groupe terroriste soutenu par une partie (toutes ?) les autorités d'un pays.

Il n'y a même pas à discuter, c'est la guerre dans le meilleur des cas, ou la riposte atomique si les ordonnateurs sont vite identifiés (lancer une frappe nucléaire 10 jours après l'attaque n'a plus vraiment de sens, quoi que...).

D'autre par toute tête a sa propre signature lors d'une explosion, donc il ne faudra qu'un temps infime pour déceler la provenance de l'engin et savoir à qui on doit s'en prendre.

Il ne faut pas oublier non plus que l'arsenal pakistanais est toujours une des grandes sources d’inquiétudes des USA, qu'il est donc très surveillé et qu'un plan d'action aux petits oignons doit être prêt à être mis en œuvre à tout moment. Il est même imaginable, dans le cas envisagé par ce scénario, que les missiles de croisières américains touche leurs cibles avant même que les ogives nucléaires française atteignent les leurs.

Par ailleurs personne n'a repondu mais qu'est ce qu'on fait si c'est un état non nucleaire mais membre de l'OTAN qui est attaqué (c'est Anvers ou Rotterdam qui sont atomisés à la place du Havre) ?

Si les Pays-Bas sont sous le parapluie nucléaire de quelqu'un, riposte nucléaire possible, sinon guerre conventionnelle.

La signification est différente par contre. S'en prendre à une nation nucléaire avec un siège permanent au CS, membre de l'OTAN et s'en prendre au 1er port européen, 4éme mondial, ville avec une aire urb. de 1.200.000 (contre 265000 pour le Havre), ce n'est pas la même chose.

Pour la France le symbole serait plus, on s'en prend à une nation 2 ou 3éme puissance de l'occident en ciblant un endroit facile d’accès.

Pour Rotterdam, c'est plus on s'en prend au commerce d'un continent entier, dans une zone très peuplée pour faire un max de victimes, cela se rapproche plus d'un 11 septembre ou la symbolique du lieu ciblé est importante (le 11 septembre aurait pu être pire en imaginant les avions se jeter sur des centrales nuke).

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai bien noté qu'Akhilleus ne souhait pas qu'on s'engage dans les aspects humanitaires résultant de l'explosion, mais, il faut quand même avoir à l'esprit que les dégâts ne se limiteront pas au Havre.

UN surface-burst de ce type aurait pour ocnséquences de mettre une énorme masse de matière radioactive dans le ciel.

Un rapide coup d'oeil sur les vent dominant montre que cette matière a beaucoup de probabilité de retomber sur... l'Ile-de-France.

De ce fait, je pense que la réponse derva être musclée...

Share this post


Link to post
Share on other sites

La quantité de matière radioactive d'une bombe de 30kt est tout de même très limite donc les retombes dangereuses seront limité aux environ du Havre. Pour les vents on en sait rien car une explosion nuke de 30kt, le nuage va monter très haut et les vents en altitude n'ont pas forcement la même direction/vitesse que les vents en basse altitude.

La quantité de matière irradiées dépend plus de l'altitude de l'explosion que de la puissance de celle-ci. Une explosion de 1mt en air-burst dégagera nettement moins de radiation qu'une explosion de 10kt au niveau du sol ou de l'eau. Dans ce cas, la radiation vient surtout des matières environnant l'explosion, plutôt que de la bombe elle-même.

Après, pour la direction du vent, effectivement, avec un peu de chance on pourra même avoir une direction est-ouest et pourrir les anglais.

Mais statistiquement, il y a pas mal de "chance" pour que ce soit ouest-est.

Je pense donc que si Akhilleus veut rester dans un scénar où la capitale fçaise serait épargnée à coup sûr, il faudrait changer de port. Mais c'est peut-être compliqué car Marseille est trop (?) peuplé et Dunkerque trop frontalier...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense donc que si Akhilleus veut rester dans un scénar où la capitale fçaise serait épargnée à coup sûr, il faudrait changer de port. Mais c'est peut-être compliqué car Marseille est trop (?) peuplé et Dunkerque trop frontalier...

Perso, si j'était terrosiste, j'aurai choisi Paris directement, mais pour un port, disons: Toulon ou Brest, histoire de paraliser une partie de la marine, en plus des dégats civils !

Alors là je pense que c'est la cadet des soucis d'une nation nucléaire qui vient de se faire atomiser une ville. Faire plaisir aux autres dans ce genre de situation et puis quoi encore  :P

C'est pas le fait qu'il y est plein de russes/français/anglais/chinois/américains, qui aurait empêcher pendant la guerre froide le PACT d'atomiser New-York (siège des nations donc avec des diplomates très importants du monde entier) et/ou Washington et à l'OTAN de vitrifier Moscou et/ou Berlin.

Tout au plus on peut essayer de viser plus un quartier qu'un autre dans une ville et encore.

C'est vrai, mais d'une part, durant la guerre froide l'agresseur aurait été un état ou alliance (URSS + PV) identifiés et surveillés. D'autre part, il y avait très peu d'occidentaux ou de "neutre" dans ces pays là, donc pertes minimes :P...

Içi il s'agit d'une attaque terroriste, supposé (ou non): non-gouvernementale. Je ne vois pas bien quel serait la cible.

Si on atomise Karatchi (oeil pour oeil), alors que les terros sont plutôt au nord... voir même, en Afghanistan, ou est l'interêt? les terros n'ont, généralement, pas de territoire sous leur contôle, et donc c'est impossible de cibler quelque chose.

Je me demande, aussi, comment réagira le Pakistan si nous lui atomisons une de leur ville alors qu'ils n'y sont pour rien (c'est ce qu'ils clameront, que ce soit vrai ou faux).

Share this post


Link to post
Share on other sites

Raoul l'Ile de France est a + de 100km du Havre, même avec des retombes en direction de l'Ile de France a 100km pour 30kt t'es tranquille, les retombées a une telle distance sont bien trop faible.

On remarquera qu'un bombe de 30kt explosant sur un navire ou au sol au terminal Sud (comme le scénario le prévoit) affectera peu ou pas les zones habités du Havre pour ce qui est des effets immédiats (en excluant donc les retombés). Celle ci se trouve en effet a plusieurs km du Terminal Sud. Même une grande partie du port survivrait a l'explosion.

Je me demande, aussi, comment réagira le Pakistan si nous lui atomisons une de leur ville alors qu'ils n'y sont pour rien (c'est ce qu'ils clameront, que ce soit vrai ou faux).

Tu rigole. Le Pakistan a sa part de responsabilité n'ayant prévenu personne du vol de ses TN.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le doc visible sur ce lien montre que les retombées dangereuse issues d'une surface-burst dépassent allègrement les 350km.

Ok c'est sur la base d'une explosion de 1mt, mais ça permet de douter du caractère "indemne" de l'Ile-de-France dans le scénar qui nous intéresse.

http://www.atomicarchive.com/Effects/effects19.shtml

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le doc visible sur ce lien montre que les retombées dangereuse issues d'une surface-burst dépassent allègrement les 350km.

On ne lit pas de la même façon Raoul on a donc 100 Rem a 160km et 10 Rem a 350km et c'est du 1MT +30 fois 30kt. Et c'est dans un cas idéal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

On ne lit pas de la même façon Raoul on a donc 100 Rem a 160km et c'est du 1MT +30 fois 30kt.

En sachant que les distances des effets d'une explosion nuke ne sont pas proportionnels à la puissance de celle-ci mais en fonction de la racine cubique  ;)

Les distances impactées par une explosion de 30kt vs un explosion de 1mt ne sont donc pas 30x plus petites, mais plutôt 3x environ.

Mais bon, cette formule ne vaut que pour le blast (souffle). Je ne suis pas sûr qu'il en existe pour le thermique et les radiations...

Share this post


Link to post
Share on other sites

En sachant que les distances des effets d'une explosion nuke ne sont pas proportionnels à la puissance de celle-ci mais en fonction de la racine cubique  Wink

Les distances impactées par une explosion de 30kt vs un explosion de 1mt ne sont donc pas 30x plus petites, mais plutôt 3x environ.

Ton raisonnement est uniquement valide pour le souffle. Pour les retombes la surface affecter augmente plutôt de façon linéaire un peu comme les effets thermique. Si on assume qu'un bombe de 30kt produit 30 fois moins de radionucléides qu'une bombe de 1MT alors on aurait a distance équivalente 30 fois moins de radiations donc au lieu de 300 Rem a 100km on aurait plus que 10 Rem.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense donc que si Akhilleus veut rester dans un scénar où la capitale fçaise serait épargnée à coup sûr, il faudrait changer de port. Mais c'est peut-être compliqué car Marseille est trop (?) peuplé et Dunkerque trop frontalier.

J'ai essayé de faire au plus simple

Transborder un engin sur Paris c'est compliqué

L'amener par porte container jusqu'au Havre, beaucoup moins

Marseilles c'est possible mais ce n'est pas (plus) le premier port de marchandise français et il genre surtout le traffic méditerranée. Mettons celà dit que ce soit possible avec le Porte container passant par Suez (c'etait une des 2 possibilités envisageable)

Quant à Dunkerque ce n'est pas un port marchand mais energétique

Ca n'a donc rien à voir avec une envie de voir Paris epargné

La remarque sur les vents dominants est donc tout à fait dans les cordes du scénario  ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Si les retombés tombent sur le Royaume Unis celui ci aura son mot a dire.

Bof, pas plus qu'avec le nuage de Tchernobyl, ou les américains avec Fukushima.

Transborder un engin sur Paris c'est compliqué

L'amener par porte container jusqu'au Havre, beaucoup moins

Marseilles c'est possible mais ce n'est pas (plus) le premier port de marchandise français et il genre surtout le traffic méditerranée.

A priori, on  peut se faire livrer un container un peu partout en France, sans trop de problème, et donc y planquer ce que l'on veut dedans.

Maintenant, faut pas que les terroristes le fasse passer par Marseille, il risque de rester bloquer au port... avec les grèves de dockers.  :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ton raisonnement est uniquement valide pour le souffle. Pour les retombes la surface affecter augmente plutôt de façon linéaire un peu comme les effets thermique. Si on assume qu'un bombe de 30kt produit 30 fois moins de radionucléides qu'une bombe de 1MT alors on aurait a distance équivalente 30 fois moins de radiations donc au lieu de 300 Rem a 100km on aurait plus que 10 Rem.

Certes une bombe de 30kt produira nettement moins d'éléments radioactifs qu'une bombe d'1mt (30x plus, je ne crois pas car le gros de l'energie libéré par une bombe H provient de la fusion qui n'est pas radioactive), mais il ne s'agit pas de ça.

Le gros de la pollution radioactive sera issu de toute la matière terrestre/maritime qui aura été dispersée et irradiée par l'explosion. Pas certain qu'une bombe de 30kt en disperse 30x fois qu'une bombe de 1mt. De plus, cela aura peu d'influence sur les distances parcourues par cette matière.

Sinon, si vous avez java, consultez le lien suivant. C'est un calculateur mis au point par la FAS. Je pense qu'on pourra avoir une réponse assez précise à la question qu'on se pose.

Mais moi, j'ai pas java, mais je compte sur vous pour me dire ce qu'il en est.

http://www.fas.org/programs/ssp/nukes/nuclear_weapon_effects/falloutcalc.html

Share this post


Link to post
Share on other sites

Perso, si j'était terrosiste, j'aurai choisi Paris directement, mais pour un port, disons: Toulon ou Brest, histoire de paraliser une partie de la marine, en plus des dégats civils !C'est vrai, mais d'une part, durant la guerre froide l'agresseur aurait été un état ou alliance (URSS + PV) identifiés et surveillés. D'autre part, il y avait très peu d'occidentaux ou de "neutre" dans ces pays là, donc pertes minimes :P...

Içi il s'agit d'une attaque terroriste, supposé (ou non): non-gouvernementale. Je ne vois pas bien quel serait la cible.

Si on atomise Karatchi (oeil pour oeil), alors que les terros sont plutôt au nord... voir même, en Afghanistan, ou est l'interêt? les terros n'ont, généralement, pas de territoire sous leur contôle, et donc c'est impossible de cibler quelque chose.

Je me demande, aussi, comment réagira le Pakistan si nous lui atomisons une de leur ville alors qu'ils n'y sont pour rien (c'est ce qu'ils clameront, que ce soit vrai ou faux).

Je pense avoir déjà assez développé le fait que ce n'est pas qu'une attaque terroriste, mais qu'une (plus ou moins grande) partie des autorités du Pakistan est obligatoirement impliquées dans l'affaire et donc que c'est plus qu'un ennemi asymétrique, mais bel et bien un état qui frappe la France avec plus au moins de conscience des faits.

Après quand à savoir si le degrés d'implication plus ou moins grand influe sur la prise de décision dans la riposte... O0

Puis ça se trouve on ne saura même pas que l'ogive était convoyé par un navire, vu ce qu'il risque d'en reste.

Il n'est donc même pas certain non plus que l'on connaisse le vecteur et qu'il s'agit bien d'un acte terroriste et/ou d'une attaque "classique".

Pour ce qui est des retombées radioactives après une explosion, les bombes actuelles contiennent moins de matière radioactive qu'auparavant, ces dernières n'ont pas une durée de vie très longue, en quelques jours/semaines dans le pire des cas, tout est fini et s'il ne pleut pas c'est encore mieux les vents vont tellement disperser les particules que l'on remarquera à peine leur passage.

Les gens venaient bien à Las Vegas pour regarder les explosions atomiques, il y en a eu beaucoup et la ville n'est pas irradié pour autant.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pense avoir déjà assez développé le fait que ce n'est pas qu'une attaque terroriste, mais qu'une (plus ou moins grande) partie des autorités du Pakistan est obligatoirement impliquées dans l'affaire et donc que c'est plus qu'un ennemi asymétrique, mais bel et bien un état qui frappe la France avec plus au moins de conscience des faits.

@Drakene, après lecture de l'article ci-dessous, je dois bien avoué avoir sous estimé la difficulté de mise en œuvre d'une tête nucléaire, et donc mal évalué la portée de ton post (je pensais que quelques dizaines de spécialistes et techniciens suffisaient) :-[

http://www.alterinfo.net/Le-Pakistan-et-le-mythe-de-la-bombe-islamique_a34770.html

Le Pakistan et le mythe de la « bombe islamique »

(...)

L’idée reçue d’une bombe strictement nationale se heurte à l’avis des spécialistes du renseignement qui ont par essence un peu plus de crédibilité que les experts, pour passer de l’analyse à la source. Le dispositif serait bien sous surveillance US [28]. Ainsi, selon Éric Denece, spécialiste reconnu, craignant soit une mainmise des terroristes, soit un chantage d’un État incontrôlable, le Joint Special Operations Command états-unien et le Sayeret Matkal israélien se seraient entraînés pour évacuer les bombes nucléaires pakistanaises en cas de besoin [29]. Le journaliste Rashid Zubair estime aussi : « Les États-uniens veulent déstabiliser le Pakistan. Le Pakistan doit être considéré comme un État défaillant, afin de pouvoir réquisitionner son arsenal nucléaire. L’armée US dispose déjà d’une unité spéciale pour cette tâche. […] Quant aux bombes atomiques, ce ne sont pas des pétards du Jour de l’An qu’on peut emporter dans sa poche. 80 ogives nucléaires nécessitent 70 000 hommes dont quelques milliers de scientifiques » [30].

Ce n’est qu’en 2000 qu’une Autorité nationale de commandement de gestion de l’arsenal est créée. Fin 2001, Les USA financent d’ailleurs à hauteur de 100 millions de dollars la sécurisation des installations et auraient même proposé de prendre en charge les propres codes de mises à feu. En fait, les bombes ne seraient même pas assemblées, les éléments étant dispersés justement pour éviter un emploi accidentel et abusif [31]. Même en cas de vol, il faudrait passer outre le système Permissive Action Link. En règle générale, seules trois personnes par État nucléaire en possèdent les clés et le code, comme c’est le cas par exemple en Israël. Il existe même « des codes informatiques programmés pour détruire les composants stratégiques de l’arme en cas d’intrusion non autorisée » [32].

De son côté, la synthèse des agences de renseignement présentée au Sénat des États-Unis, en février 2008, mentionne que :

« Bien que New Delhi et Islamabad ont en service une plus grande maturité stratégique nucléaire, ils ne semblent pas être engagés dans une course aux armements de type numérique comme durant la Guerre froide. Nous jugeons l’incertitude politique en cours au Pakistan ne menaçant pas sérieusement le contrôle militaire des capacités nucléaires, mais les vulnérabilités existent. L’armée pakistanaise supervise le programme nucléaire et nous jugeons que ses responsabilités, incluant la sécurité physique de l’arsenal atomique, n’ont pas été dégradées par la crise » [33].

Ainsi, si les mots ont un sens, le terme « supervisé » signifie que l’armée pakistanaise surveille une dissuasion dont elle n’est pas la propriétaire. Tout enclin à penser que la bombe n’a d’« islamique » que le nom.

(...)

Le programme dissuasif pakistanais, voulu par l’Occident et la Chine, semble être sous-contrôle et ne peut-être employé par des terroristes. Encore faudrait-il savoir où se trouvent les armes et connaître les codes et leurs fonctionnements. Même la perspective d’une bombe sale demande un minimum de connaissance, d’infrastructure et d’équipement que n’ont pas les Taliban.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Purée les références... et les Permissive Action Link n'ont pas été fournis aux Pakistanais en fin de compte.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui tout n'est pas vrai dans ce texte mais au moins il expose certains points qui sont indiscutables :

- Les USA veillent au grain, même s'ils sont sans doute moins intrusifs que dans le ce texte, seulement en cas de probléme ils sont prêt à réagir au quart de tour.

- Mettre en œuvre une arme atomique est très compliqué et surtout reste hors de portée d'un groupe terroriste (sans aide très poussée, pour rester dans le scénario).

De plus l'article présente ses sources, ce qui, à défaut de l'en exempter (de défauts), lui donne un cohérence.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pour ce qui est des retombées radioactives après une explosion, les bombes actuelles contiennent moins de matière radioactive qu'auparavant, ces dernières n'ont pas une durée de vie très longue, en quelques jours/semaines dans le pire des cas, tout est fini et s'il ne pleut pas c'est encore mieux les vents vont tellement disperser les particules que l'on remarquera à peine leur passage.

Les gens venaient bien à Las Vegas pour regarder les explosions atomiques, il y en a eu beaucoup et la ville n'est pas irradié pour autant.

Les explosions que les gens venaient "admirer" à Las Vegas avaient lieu dans l'athmosphère et non pas au sol si je ne me trompe pas ; les retombées étaient, de ce fait, insignifiantes.

Ceci dit, dans le scénar qui nous concerne, il semble effectivement que la faible puissance de la bombe met Paris et sa région à l'abri, comme l'affirmait Storm.

Share this post


Link to post
Share on other sites

il semble effectivement que la faible puissance de la bombe met Paris et sa région à l'abri, comme l'affirmait Storm.

Sûr ... =)

Une bombe sale et un bon vent de secteur nord-ouest (que l'on rencontre 1 fois sur 3 avec les perturbations atlantiques) et la région parisienne sera impactée (confère les soucis en Polynésie et en Algérie)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sûr ... smiley

Une bombe sale et un bon vent de secteur nord-ouest (que l'on rencontre 1 fois sur 3 avec les perturbations atlantiques) et la région parisienne sera impactée (confère les soucis en Polynésie et en Algérie)

Les doses reçu seront probablement bien trop faible pour avoir quelconque effet.

Les explosions que les gens venaient "admirer" à Las Vegas avaient lieu dans l'athmosphère et non pas au sol si je ne me trompe pas ; les retombées étaient, de ce fait, insignifiantes.

Il me semble qu'il y a eu quelques explosions au sol ou souterraines non contenu mais de faible puissance.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Les explosions que les gens venaient "admirer" à Las Vegas avaient lieu dans l'athmosphère et non pas au sol si je ne me trompe pas ; les retombées étaient, de ce fait, insignifiantes.

Ceci dit, dans le scénar qui nous concerne, il semble effectivement que la faible puissance de la bombe met Paris et sa région à l'abri, comme l'affirmait Storm.

D'après les docs que j'ai vu, pas vraiment, les gens était tellement proche qu'ils sentaient le souffle de l'explosion, puis sinon ils se réunissaient (pour ceux qui ne pouvait pas s'approcher à une vingtaine de kilomètre) et regardaient ça du toit des immeubles.

Ça devait quand même être un sacré spectacle  :O

Share this post


Link to post
Share on other sites

Create an account or sign in to comment

You need to be a member in order to leave a comment

Create an account

Sign up for a new account in our community. It's easy!

Register a new account

Sign in

Already have an account? Sign in here.

Sign In Now
Sign in to follow this  

  • Member Statistics

    5,356
    Total Members
    1,132
    Most Online
    web123_2
    Newest Member
    web123_2
    Joined
  • Forum Statistics

    20,580
    Total Topics
    1,217,575
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries