Recommended Posts

Citation

Entrez dans la boîte noire du vol sans retour de la Germanwings

Le 24 mars 2015, un enquêteur du BEA est chargé de comprendre ce qui s'est passé lors du vol 9525 de la Germanwings en partance de Barcelone et à destination de Düsseldorf. Après avoir entamé une descente non autorisée, l'Airbus allemand ne répond plus au contrôle aérien, plonge sous les nuages et se pulvérise contre les Alpes sur un angle sévère, au bout d'une trajectoire tendue, à très haute vitesse, avec cent-quarante-quatre passagers et six membres d'équipage. L'absorption du choc par l'avion et ses occupants a été maximale. Une force cinétique d'un milliard de joules. Nul n'a survécu. Dans un roman oppressant comme la carlingue d'un appareil plongeant vers la mort, l'enquêteur part à la découverte de la personnalité complexe de l'homme passé sous les radars des psychiatres allemands et qui a précipité cent-quarante-neuf innocents dans une chute verticale de dix kilomètres. Il retranscrit les minutes du drame et établit le déroulé exact des faits, du début du vol jusqu'à l'impact de l'avion qui vient de devenir le centre du monde. 

À bord de l'Airbus apocalyptique piloté par Andreas Lubitz, plongez dans un thriller crépusculaire inoubliable, à 38 000 pieds d'altitude, à la merci d'une intensité dramatique et d'une écriture unique qui placent Le Diable du Ciel au firmament des romans catastrophes. 

Maître incontesté du récit criminel, Laurent Obertone nous livre un véritable missile littéraire, arrache le lecteur du sol et l'entraîne dans l'histoire réelle et intime du monstre d'acier de soixante-cinq tonnes lancé par un homme enfermé dans sa tête et son cockpit. Et qui fonce sur la montagne. 

Le-diable-du-ciel.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai récemment terminé Le Cinquième Cavalier de Lapierre et Collins, pas mal dans son genre.

Mais je me demande, quel fut le premier "techno-thriller" à mettre en scène tout un gouvernement, du chef d'état aux fonctionnaires et militaires sur le terrain ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Rob1 Le cinquième cavalier date pourtant de 1980 avec Carter a la Maison Blanche. Tu ne l'avais pas feuilleté avant ?

Je me rappelle en autre d'un passage montrant que les plans d'évacuations de New-York sont ridicules avec des rames de métro doublé plus longues que les quais.

Edited by collectionneur

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, collectionneur a dit :

Le cinquième cavalier date pourtant de 1980 avec Carter a la Maison Blanche. Tu ne l'avais pas feuilleté avant ?

Non. J'en avais entendu parler, mais je n'avais pas mis la main dessus dans ma jeunesse, et ensuite j'ai beaucoup délaissé les romans pour les documentaires.

Le Cinquième cavalier est bien réaliste par sa complexité, et visiblement les auteurs se sont bien documentés... (je pense que c'est la première apparition du NEST dans la fiction, tiens). Jusqu'ici, je croyais que Tom Clancy avait été le premier à faire cela.

 

  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon le Père Noël est passé très tôt ( merci à mon épouse :souritc: ) .

Alors j'ai reçu 3 bouquins :

L'invention de la guerre moderne .Du pantalon rouge au char d'assaut 1871-1918 , de Michel Goya . J'ai commencé le bouquin , passionnant !

Sous le feu , la mort comme hypothèse de travail .Michel Goya. 

Fallouja ! De David Bellavia avec John R.Bruning . ( bon je pense que ce sera optique brut de décoffrage) .

 

L'année dernière ma femme m'avait offert celui-ci:

Journal d'un marsouin au Tonkin ,1883-1886 .Louis Sarrat . ( superbe témoignage d'époque ! ) .

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

51N2iFm4pjL._SX406_BO1,204,203,200_.jpg

Ce livre publié en anglais en 2016 (Fighting Cockpits) est sorti cette année en version française sous le titre "Cockpits au combat".
Un véritable voyage dans le temps au travers des photos (de Dan Patterson) de cockpits d'avions d'armes, allant de la première guerre mondiale à nos jours. 
Du Nieuport 28 au Lockheed Martin F-35, en passant par le Focke-Wulf Fw 190 et bien d'autres. Les photos sont agrémentées des textes de Donald Nijboer.

Un très beau livre.

Petite vidéo sur la version anglaise : 

 

Edited by Cool Hand
  • Like 1
  • Thanks 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎18‎/‎12‎/‎2017 à 22:49, Cool Hand a dit :

51N2iFm4pjL._SX406_BO1,204,203,200_.jpg

Je l'ai et je précise qu'on a des vues du tableau de bord des avions à réaction du IIIe Reich.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bon, je me suis fait plaisir mais en cassant la tirelire, mais apparemment cela en vaut l'investissement. Bon je ne vais pas m'acheter d'autres livres pendant un bon moment mais bon, au moins j'aurais bien approfondi le sujet sur une des brigades canadienne en Normandie en 1944. 

Ce livre qui est un pavé ( 3 kg et quelques grammes  !) qui va plus que compléter mes livres sur le sujet et donc mes connaissances sur l'armée canadienne dans la seconde guerre Mondiale, et aussi de manière plus générale le débarquement et la bataille de Normandie. 

Hold the oak line, la 7th Canadian Infantry Brigade face à la hitlerjugend. 

https://www.forties-factory.com/librairie/797-hold-the-oak-line-la-7th-canadian-infantry-brigade-face-a-la-hitlerjugend-9782954798004.html

J'ai vu des critiques très positive sur se forum qui au vu de son nom est très axé sur la 2ème Guerre Mondiale, bon j'ai du mal avec le nom de se forum mais bon... apparemment c'est surtout axé mili et pas limité aux unités allemandes. Donc pas de procès d'intention de ma part même si on pourrait se méfier vu le nom au premier abord . 

Cela n'enlève rien au comte rendu qui il me semble sont très précis en se qui concerne le livre que j'ai commandé. 

https://www.croixdefer.net/forum/showthread.php?tid=3085&page=4

https://www.croixdefer.net/forum/showthread.php?tid=3085&page=5

 

Un tome 2 est prévu pour 2019 :amusec:

https://www.croixdefer.net/forum/showthread.php?tid=3085&page=7

 

Donc voilà, entre témoignages de vétérans , photos, cartes, journal de marche des unités, etc... Cela va être régal à lire. Va falloir que je me trouve une planche inclinée vu le poids du livre ! 

 

  • Like 1
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

@Gibbs le Cajun Le lien sur Factory n'a pas l'air de fonctionner ce matin.

Je m'est le site de l'auteur : http://www.hold-the-oak-line.fr/hold-the-oak-line-le-livre/

Le prix indiqué sur celui est de 59€  + 13€ de frais de port directement auprès de l’auteur. Factory le facture au même prix ?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, collectionneur a dit :

@Gibbs le Cajun Le lien sur Factory n'a pas l'air de fonctionner ce matin.

Je m'est le site de l'auteur : http://www.hold-the-oak-line.fr/hold-the-oak-line-le-livre/

Le prix indiqué sur celui est de 59€  + 13€ de frais de port directement auprès de l’auteur. Factory le facture au même prix ?

 

Via Factory le produit est à 59 euros ( pareil que via l'auteur ) , le fais de port/livraison à 13.10 Euros ( contre 13 Euros via l'auteur ) .

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Via Factory le produit est à 59 euros ( pareil que via l'auteur ) , le fais de port/livraison à 13.10 Euros ( contre 13 Euros via l'auteur ) .

Pour le client ca ne fait pas beaucoup de différence, par contre pour l'auteur, quand c'est lui qui vend c'est lui qui touche la marge du libraire, qui doit faire entre 30 et 40% du prix.

Edited by Rob1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Rob1 a dit :

Pour le client ca ne fait pas beaucoup de différence, par contre pour l'auteur, quand c'est lui qui vend c'est lui qui touche la marge du libraire, qui doit faire entre 30 et 40% du prix.

Oui je sais :wink:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonsoir,

Un livre que j'ai acheté d'occasion et que je dévore : La tragédie géorgienne.

180709075653372277.jpg

Il a été écrit par une diplomate française, qui a aussi été ministre des Affaires étrangères de la Géorgie. 

Elle commence son récit par sa prise de fonction et, si au départ elle est convaincue par le dynamisme de Saakachvili, elle ne tarde pas à déchanter devant ce qui s'avère une véritable mafia qui n'a rien perdu des habitudes soviétiques.

On y découvre aussi l'énorme erreur de calcul des américains qui ont tardé à réaliser à qui ils avaient affaire. 

  • Like 1
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Kiriyama a dit :

Bonsoir,

Un livre que j'ai acheté d'occasion et que je dévore : La tragédie géorgienne.

oh ça a l'air bien... je pense commander de ce pas... LE 4eme de couverture

Révélation

23 novembre 2003 : dans l’enthousiasme général, la « révolution des Roses », pacifique et démocratique, porte le jeune Mikhaïl Saakachvili à la tête de la Géorgie. Moins de cinq ans plus tard, les chars russes envahissent le pays. Que s’est-il passé entre ces deux dates, et en quoi ce qui se joue aujourd’hui sur le théâtre apparemment lointain de ce petit pays est-il essentiel à l’équilibre géostratégique du monde ? L’auteur raconte cette aventure « de l’intérieur », comme actrice de premier plan : la griserie réformatrice des débuts, ses négociations pour le retrait des bases militaires russes de Géorgie... Elle avoue son aveuglement volontaire, lorsque des doutes commencent à l’assaillir sur la dérive autocratique du régime. Mais la reprise en main progressive des oligarques, la rémanence des vieux réflexes autoritaires, la fabrication du mensonge, la multiplication des morts suspectes au plus haut niveau d’un Etat de plus en plus policier, la contraignent à ouvrir les yeux. Limogée en octobre 2005, c’est en opposante qu’elle assiste à la « chronique d’une guerre annoncée » : la menace du grand voisin lui semble être désormais le seul ciment par lequel l’autocrate de Tbilissi préserve son pouvoir. Dans la nouvelle grande partie qui se joue entre l’Amérique, la Russie et l’Europe, l’enjeu géorgien va jouer un rôle central.

 

Edited by rendbo
  • Like 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est vraiment intéressant et donne un autre point de vue que "le gentil démocrate géorgien contre le méchant Poutine".

En fait c'est véritablement un système mêlant mafias claniques, vieux réflexes soviétiques et la personnalité atypique de Saakachvili qui est ici expliqué.

  • La personnalité violente de Saakachvili apparaît clairement : colères épouvantables, insultes, cris et même parfois coups. Il n'était pas exceptionnel qu'il se bastonne physiquement avec des ministres. 
  • Sa personnalité despotique : l'auteure s'étonnait que les principales façades de Tbilissi aient été repeintes dans des couleurs criardes. Elle s'en ouvre au président qui répond : "Mais c'est moi qui ai choisi !" Après enquête de la dame, il s'avère bien que c'est le président lui-même qui décide dans quelle couleur on repeint les maisons.
  • La création de villages Potemkine : sur les principales routes empruntées par les délégations étrangères, les routes et façades des maisons sont briquées à neuf. Par contre on ne retouche même pas l'arrière des maisons qui reste dans des états lamentables. Inutile, puisqu'on n'est pas censé les voir. 
  • L'hôpital principal de Tbilissi est du même modèle. Une petite partie du premier étage est ultra-moderne pour les visiteurs étrangers et personne n'aurait l'idée de demander à voir le reste de l'hôpital qui est pratiquement insalubre. 
  • Il y a aussi eu des constructions de maisons pour reloger les victimes de la guerre de 2008. Ces belles maisons ont beaucoup impressionné les visiteurs étrangers qui ignoraient qu'elles n'avaient même pas de fondations, n'étaient pas raccordées à l'eau courante ou à l'électricité et qu'il aurait en plus été moins cher de réparer ce qui avait été détruit que de construire du neuf bâclé. 
  • Dans l'idée du village Potemkine, Saakachvili a un faible pour les fontaines à eau. Il en a placé partout dans le pays. 
  • Le mode de travail est calqué sur le système soviétique. Les ministres qui à l'exception de celui de l'Intérieur et de la Défense, sont des exécutants, sont informés des décisions post factum. Les décisions se prennent au cours de "séances de travail" de nuit, dans le bureau de Saakachvili ou dans sa propriété.
  • Thanks 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pfuuu je n'aimais déjà pas cet ex président mais là il en rajoute une grosse couche...quand je pense qu'il a tenté de prendre un certain pouvoir en Ukraine, ils n'ont pas besoin de ça les pauvres

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

A noter aussi plusieurs morts suspectes dans son entourage (crise cardiaque, asphyxie par un chauffage défaillant…). 

  • Confused 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le ‎10‎/‎07‎/‎2018 à 11:01, Kiriyama a dit :

C'est vraiment intéressant et donne un autre point de vue que "le gentil démocrate géorgien contre le méchant Poutine".

Je n'aime pas Putine mais il me semble que l'Armée géorgienne avait prévu d'user d'artillerie pour mater les dissidents d'Ossétie du Sud. Ce qui a donné à la Russie l'occasion d'intervenir pour éviter une guerre d'épuration ethnique, sur le même mode que les USA en Bosnie.

Saakachvili n'est donc pas un gentil démocrate mais plutôt un chef d'Etat comme les autres. Il a tenté de rétablir l'unité de son territoire dans des conditions difficiles sans s'encombrer de scrupules et il a fait un mauvais coup de poker.

S'il avait usé de moyens économiques au lieu de recourir à la force, il n'aurait sans doutes pas empêché une intervention russe mais il aurait au moins pu se présenter comme l'agressé.

Il y a 23 heures, Kiriyama a dit :

A noter aussi plusieurs morts suspectes dans son entourage (crise cardiaque, asphyxie par un chauffage défaillant…). 

Il ne manque plus qu'un type coupé en deux dans son ascenseur...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hum… 

D'après l'auteure du livre, la réalité est bien plus sombre et l'essentiel des ennuis, d'après elle, bien de Saakachvili qui a clairement poussé à la confrontation. 

En fait les Etats-Unis ont vite compris le jeu de Saakachvili et même George Bush avait mis le président géorgien en garde, tout comme Condoleeza Rice lors d'une de ses visites contre une tentative de reprendre les régions sécessionnistes par la force.

L'auteure donne quelques exemples de provocations délibérées des services géorgiens :

  • L'installation d'un camp de vacances pour jeunes (avec force drapeau et gardes armés) à la frontière avec l'Abkhazie alors que la zone est connue pour être dangereuse. 
  • Un missile sol-air Igla avait été retrouvé dans une des régions séparatistes. D'après le ministre de l'Intérieur, des "terroristes" projetaient d'abattre l'avion présidentiel avec. Mais le missile a été déclaré "intransportable" et détruit avant d'avoir pu être examiné.
  • A peine 30 minutes après l'agression de garde-frontières géorgiens, Saakavchili débarque sur zone en hélicoptère accompagné de caméramen. Au cours de son apparition, ses gardes mettent en joue des soldats russes de maintien de la paix et les font reculer… sous l'œil des caméras. 
  • De nombreux cas de "sabotages" ou de projets d'attentats sur des installations géorgiennes et immédiatement imputés aux Russes sans la moindre enquête.
Citation

Saakachvili n'est donc pas un gentil démocrate mais plutôt un chef d'Etat comme les autres.

Du tout, c'est justement le ton du livre.

C'est un mélange de modernité en apparence (études à l'étranger, parfaite maîtrise de l'anglais, communication soignée…) mélangée à un fond soviétique : autoritarisme, système clanique, personnalisation du pouvoir...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Mon avis sur le personnage est encore pire : je suis convaincu que cette guerre de 2008 avait pour principal enjeu de favoriser la candidature de J. Mc Cain aux présidentielles US et rien d'autre qu'importe les pertes géorgiennes.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hum… C'est aller un peu loin en besogne. 

La guerre d'août était vraiment une initiative géorgienne. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,546
    Total Members
    1,550
    Most Online
    NONOFIGHT
    Newest Member
    NONOFIGHT
    Joined
  • Forum Statistics

    21,001
    Total Topics
    1,351,394
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries