Jump to content
AIR-DEFENSE.NET

[FDI] Les Frégates de Défense et d’Intervention ex FTI


Recommended Posts

il y a 29 minutes, Fusilier a dit :

N'en déplaise à ceux qui n'ont visiblement jamais lu les PIA-3.0.1 Opérations Amphibies, l'appui feu au canon par les frégates est non seulement prévu explicitement, mais mis en oeuvre lors des exercices, exemple Catamaran 2018. Ceci est d'autant vrai que nôtre doctrine et méthodes sont  non seulement compatibles doctrine OTAN , mais pratiquement un fac-similé. Par conséquent, l'EM n'a rien tranché du tout;  tout ce que l'on peut dire c'est que les choix sont incohérents avec la doctrine. 

Et le Groupement d'aide à l'engagement amphibie et leur JTAC

Photo GAEA  En entrainement au centre Amphibie dans le Var  

EaUAm7yX0AEC1q_?format=jpg&name=large

Link to post
Share on other sites
51 minutes ago, Fusilier said:

Encagement de la zone de plageage,  bouchon axe contre attaque (exemple Quiberon 2018)  les hélicoptères en Libye ont eu besoin de l'appui de la artillerie navale,  etc...  

Au passage, je signalerais que l'obus de 127 a de bonnes chances d'arriver sur zone avant un hélico si celui-ci doit être redirigé vers l'endroit où on a besoin de lui.

 

J'ajouterais que les US aussi ont des hélicoptères d'attaque sur leurs LHD mais ça ne les empêche pas de poursuivre l'appui feu depuis les navires là où ils peuvent (dernière en date, les 155mm sur Zumwalt et les MLRS sur LPD).

Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, mehari a dit :

Au passage, je signalerais que l'obus de 127 a de bonnes chances d'arriver sur zone avant un hélico si celui-ci doit être redirigé vers l'endroit où on a besoin de lui.

 

J'ajouterais que les US aussi ont des hélicoptères d'attaque sur leurs LHD mais ça ne les empêche pas de poursuivre l'appui feu depuis les navires là où ils peuvent (dernière en date, les 155mm sur Zumwalt et les MLRS sur LPD).

Enfin... on oublie les 155mm qui n'ont pas d'obus.

Restent les MLRS dont les successeurs pourraient bien être des rockets quadpackables dans les Sylvers des FDI voire à côté des Xo7, si on a eu la sagesse de prendre les versions allongées pour cause de promiscuité en cas de Covid-19.

Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Scarabé a dit :

C'est pas demain la veille qu'une FDI au large de Frejus va tirer des obus d'entrainement sur Canjuers 

Pourtant on avait des zones où l'on pouvait manœuvrer amphibie et effectuer des tirs. Exemple : Biville   https://www.ouest-france.fr/normandie/vasteville-50440/larmee-deserte-officiellement-les-dunes-de-biville-1915287

Evidemment Frejus c'est plus simple,  pas de grosse houle, pas de marées,  des rampes en béton au besoin,  soleil et donzelles en bikini pas loin, petite promenade digestive jusqu'à Canjuers  et voila  ^_^ 

spacer.png

spacer.png

Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Scarabé a dit :

C'est pas demain la veille qu'une FDI au large de Frejus va tirer des obus d'entrainement sur Canjuers

De toute façon, quelle que soit al portée de l'artillerie, pour des raisons de sécurité, il n'y aura jamais de tir au dessus d'une zone habitée lors d'un entraînement. Tout camp de manœuvre non côtier devient dès lors condamné pour cet objectif.

 

Le 12/06/2020 à 18:30, PolluxDeltaSeven a dit :

En vrai, la FDI reste un bon produit, capable de faire globalement aussi bien qu'une FREMM pour un prix moindre et une prise en main facilité. Donc avec un bon potentiel d'export. Malheureusement, son timing est pourri à mon avis, vue la crise qui arrive.

Moi je dis : "La bonne blague". D'après le parlement, la situation est la suivante :

  • Pour l'instant 5 FDI sont budgétées à 5G€.
  • 8 FREMM ont coûté 8 G€.

Dans les deux cas, le coût de développemetn est inclu. Pour les FREMM, il contient aussi le prix des infrastructures, des simulateurs, des formations, et de plusieurs années d'entretien. Je ne sais pas ce qu'il en est pour les FDI (je ne suis aps inquiet pour le coût d’entretien initial, mais pour les infrastructures la question reste ouverte, je n'ai pas d’infirmations sur ce sujet).

Le coût des FREMM est consolidé, il n'y a plus de prise de risque. Celui des FDI souffre de deux risques usuels : le dérapage des coûts et celui du calendrier (construction, mise au point).

Donc : où est-ce que la FDI est moins chère?

Il y a 14 heures, Beachcomber a dit :

De mon point de vue l’arrêt du programme FREMM est sans doute la meilleure chose qui soit arrivé à la MN : les suivantes, généralistes ou AVT comme on les désignait, restaient onéreuses, gourmandes en spécialités et inadaptées aux problématiques à venir. D’ailleurs les italiens s’en séparent...

Elles auraient eu de plus l’inconvénient de saborder un 2eme rang sérieux, puisqu’on entend plus parler de « navires moins chers que l’Adroit » qui aurait « son pavillon comme arme principal », qui étaient les discours de l’époque.

La MN garde donc des frégates complètes (FREDA, FDI) ou spécialisées top niveau (FDA, FREMM) pour sécuriser Brest et Toulon, former et s’entraîner en interallié et escorter un GAN amphibie : ça occupe déjà beaucoup et je ne pense pas qu’une ou deux frégates de plus permettent d’en faire beaucoup plus.

Sur les crises du moment (Ormuz, Somalie, Yémen, Syrie, Lybie, Golfe de Guinée), à part face à l’Iran où du serieux est requis, il me semble qu’une frégate lourde obligée de tirer des missiles à 1 million d’euros pour contrer une menace à quelques dizaines de milliers d’euros soit déjà presque synonyme de combat perdu d’avance (ce n’est que mon point de vue).

Du coup l’avancée technologique et conceptuelle de plateforme performante adaptative permis par les FDI laisse présager un 2eme rang astucieux, mélange d’Adroit, River Class et PPA qui pourrait avantageusement compléter un 1er rang costaud mais limité sans pour autant tomber dans le travers de l’EPC qui ressemble furieusement à une mini-fregate en moins cher.

Je résume : "Je cède un présent connu pour un futur qu'on me promet comme meilleurs." Le tout sans doctrine d'emploi.

Quand à la "gourmandes en spécialités et inadaptées aux problématiques à venir", il va falloiré clairer les lanternes sur deux points. En quoi c’est le cas, et en quoi les FDI seraient différentes.

Link to post
Share on other sites
Il y a 11 heures, Fusilier a dit :

Ceci est d'autant vrai que nôtre doctrine et méthodes sont  non seulement compatibles doctrine OTAN , mais pratiquement un fac-similé. Par conséquent, l'EM n'a rien tranché du tout;  tout ce que l'on peut dire c'est que les choix sont incohérents avec la doctrine

Pas de 127, des PHA aux normes civiles peu défendus, pas d’unités spécialisées dans l’assaut de plage (hors commandos / fusiliers), pas de vedettes blindées d’appui feu... ce ne sont plus des incohérences mais ça ressemble beaucoup à un choix assumé de ne pas developper un savoir-faire souverain de prise de force de côte hostile défendue. De mon point de vue c’est une resultante de la doctrine de dissuasion : on travaille l’amphibie parce que c’est vaste domaine et que le jeu des alliances nous y oblige, mais sans en développer toutes les facettes pour des raisons budgétaires.

« Quand à la "gourmandes en spécialités et inadaptées aux problématiques à venir", il va falloiré clairer les lanternes sur deux points. En quoi c’est le cas, et en quoi les FDI seraient différentes. » - true-cricket 

Desolé je maîtrise pas les multiples citations.

De mon point de vue la MN a fait le choix de frégates combattantes au top niveau dans tous les domaines de lutte (AA / ASM / surface) mais restreint dans le seul but d’intervenir souverainement avec un PA, et hors PA peu de solutions.

Pour cela elle a privilégié le 76 en arme d’autodéfense AA, en choisissant d’ailleurs une conduite de tir adaptée à ses frégates (c’est vrai pour les FREMM / FREDA, je n’en sais rien pour les FDI). Elle maintient visiblement le cap avec la navalisation du Rapid Fire comme solution souveraine pour ses unités moins combattantes.

Concernant les FDI, elle anticipe les menaces à venir (et les solutions) avec un radar plaque et la prochaine génération d’Aster 30 qui pourrait faire de l’anti-balistique.

Les FREMM AVT avaient pour but d’allonger une série pour faire baisser les coûts : moins performantes en ASM que leurs aînées, elles auraient eu l’inconvénient en AA d’être moins facilement évolutives que des FDI (et sans avoir de 76), et auraient bloqué politiquement tout nouveau projet.

A 1 G€ l’unité, avec en permanence à bord des spécialistes ASM, AA, torpilles, Aster, exocet, etc. je doute de l’économie sur le long terme à leur faire faire des missions aujourd’hui réalisées par des FLF (qui finiront leur carrière en PHM). 
Je maintien donc qu’un PHM NG, SI (et là je reconnais qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras) la volonté politique et opérationnelle (doctrinale si vous préférez) va au bout des choses, peut faire différemment mais moins cher en ouvrant vers de nouvelles perspectives (par là j’entends drones, lasers, canons et autres armes électromagnétiques, etc.).

Pour finir il me semble que la Royal Navy s’est effondrée dès lors qu’elle a abandonné ses PA, et recommence seulement sa remontée en puissance : les PA et leur escorte sont structurants pour une marine - cet impératif semble compris par nos décideurs mais aller au-delà demande une prise de risque où les enjeux industriels et d’innovation comptent autant que le seul avis des utilisateurs.

Edited by Beachcomber
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, Beachcomber a dit :

ce ne sont plus des incohérences mais ça ressemble beaucoup à un choix assumé de ne pas developper un savoir-faire souverain de prise de force de côte hostile défendue.

Et pourtant c'est bien sur des côtes hostiles ou potentiellement hostiles que l'on censés débarquer, et c'est dit en toutes lettres dans la doctrine.  

Mon avis:  l'absence de filière amphibie (carrière) pour les officiers de la Marine, ne favorise pas les arbitrages (filière comparable aux autres spécialités) Une sorte d'absence de lobby au niveau de l'EM, alors que tu as des sous-mariniers , des aéro , des spécialistes de l'ASM,  etc,  les officiers Fus sont aspirés par la voie "noble" des forces spéciales.  A contrario,  dans les marines alliées, qui ont des forces amphibies , le "lobby" pèse dans les arbitrages. 

Il suffit de comparer,  toutes les marines qui ont des forces amphibies en propre font des choix différentes des nôtres. Contrairement à ce que tu penses, qu'est plutôt une rationalisation de l'existant (au sens psychologique) tout ça n'a rien "d'assumé" ou "pensé", c'est plutôt une résultante des incohérences de nôtre système amphibie avec l'AdT.  

Alors pourquoi c'est comme ça chez nous...?  Vaste question historique , voir les innombrables fois ou des des unités de "marines" de nôtre Royale ont été versées à l'armée, puis reconstituées, puis à nouveau versées. Ce n'est même pas le pb que nos fusiliers fassent partie du Corps des Equipages et non d'un Corps de Fusiliers, chez les italiens, les russes et d'autres c'est comme chez nous, pas un corps distinct du corps des équipages.  C'est tout bête,  simple question de compétition entre armées... 

Edited by Fusilier
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, Fusilier a dit :

Mon avis:  l'absence de filière amphibie (carrière) pour les officiers de la Marine, ne favorise pas les arbitrages (filière comparable aux autres spécialités) Une sorte d'absence de lobby au niveau de l'EM, alors que tu as des sous-mariniers , des aéro , des spécialistes de l'ASM,  etc,  les officiers Fus sont aspirés par la voie "noble" des forces spéciales.  A contrario,  dans les marines alliées, qui ont des forces amphibies , le "lobby" pèse dans les arbitrages. 

Je pense que tu as en grande partie raison, puisque tu as l’expérience de l’institution et le même discours depuis que je te lis.

Néanmoins il me semble que la dissuasion nucléaire laisse à penser à nos décideurs qu’on n’aura pas à reconquérir souverainement un territoire national envahi (genre Malouines). C’est peut-être éhonté de nos jours, et c’est sans aucun doute un excès de confiance, mais c’est un fait avéré qu’il n’y a eu aucune tentative d’annexion depuis qu’on a la bombe de manière souveraine (ce qui n’est pas le cas des britanniques).

Pour ce qui est de notre zone d’action privilégiée, l’Afrique, la notion de côte défendue n’implique pas non plus les mêmes contraintes que face à un adversaire technologiquement ou militairement plus costaud (du moins lors du plageage)...

Link to post
Share on other sites

Une remarque en passant : il faut garder à l'esprit qu'utiliser une frégate de 1er rang pour faire une passe canon (76mm, 100mm, 127mm, peu importe) sur une côte potentiellement défendue, c'est l'équivalent naval de faire faire une passe canon à un Rafale sur une cible au sol. Face à un adversaire incapable de se défendre, cela passe. Face à un adversaire symétrique disposant de quoi répliquer, c'est une tactique très, très dangereuse. Fondamentalement, utiliser un navire un 1G€ de coût moyen, difficilement remplaçable,  pour cet usage, c'est une énorme prise de risque qui ne se justifie que par le fait que l'on a collé un canon sur le bâtiment et que l'on a rien d'autre comme solution pour faire le job. Pour mémoire, l'aviation opère désormais principalement depuis le moyenne altitude face à des adversaires sérieux

  • Like 1
  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, Beachcomber a dit :

Néanmoins il me semble que la dissuasion nucléaire laisse à penser à nos décideurs qu’on n’aura pas à reconquérir souverainement un territoire national envahi (genre Malouines). C’est peut-être éhonté de nos jours, et c’est sans aucun doute un excès de confiance, mais c’est un fait avéré qu’il n’y a eu aucune tentative d’annexion depuis qu’on a la bombe de manière souveraine (ce qui n’est pas le cas des britanniques).

Que le développement du nuk ait impacté la question de la amphibie en France, c'est une certitude.  La FAI  (Force Amphibie d'Intervention) a été dissoute pour affecter des moyens (et du budget) au centre d'essais du Pacifique  https://www.lemonde.fr/archives/article/1968/10/11/la-force-amphibie-d-intervention-va-etre-dissoute_2492579_1819218.html

Que ça joue un rôle dans la protection de nos territoires,  c'est davantage spéculatif. Pour commencer nôtre dissuasion est de "non emploi"  (que je sache la doctrine n'a pas varié depuis les pères fondateurs) Je doute que quiconque croit que l'on va balancer des missiles nuk pour une menace sur nos territoires d'outremer. La seule vertu est d'ordre diplomatique, ça nous permet, théoriquement,  de taper même si les russes ne sont pas d'accord  ^_^ 

il y a 28 minutes, Beachcomber a dit :

Je pense que tu as en grande partie raison, puisque tu as l’expérience de l’institution et le même discours depuis que je te lis.

Oui, je soutiens la même thèse depuis longtemps. Mais, c'est moins le fruit de mon expérience (courte) que de l'étude assidue et des échanges. Par exemple, l'idée de la filière officiers  n'est pas de moi,  Mais le fruit d'échanges, sur la durée , avec un officier de marine passionné d'amphibie.  

il y a 33 minutes, Beachcomber a dit :

Pour ce qui est de notre zone d’action privilégiée, l’Afrique, la notion de côte défendue n’implique pas non plus les mêmes contraintes que face à un adversaire technologiquement ou militairement plus costaud (du moins lors du plageage)..

Faut pas confondre le syndrome africano - néo-colonial de l'AdT, avec l'analyse de nos centres d’intérêt.  ^_^  

En 2017, nos Fusilier se sont beaucoup amusés à débarquer à Guam avec les Marines et les nouvelles unités amphibies japonaises ^_^ 

spacer.png

Link to post
Share on other sites
il y a 2 minutes, Rivelo a dit :

Face à un adversaire symétrique disposant de quoi répliquer, c'est une tactique très, très dangereuse. Fondamentalement, utiliser un navire un 1G€ de coût moyen, difficilement remplaçable,  pour cet usage, c'est une énorme prise de risque qui ne se justifie que par le fait que l'on a collé un canon sur le bâtiment et que l'on a rien d'autre comme solution pour faire le job. 

D'où la logique des roquettes guidées dérivées du système d'artillerie futur que nous avais évoqué Rescator.

 

il y a 38 minutes, Beachcomber a dit :

Néanmoins il me semble que la dissuasion nucléaire laisse à penser à nos décideurs qu’on n’aura pas à reconquérir souverainement un territoire national envahi (genre Malouines). C’est peut-être éhonté de nos jours, et c’est sans aucun doute un excès de confiance, mais c’est un fait avéré qu’il n’y a eu aucune tentative d’annexion depuis qu’on a la bombe de manière souveraine (ce qui n’est pas le cas des britanniques).

Thatcher était à deux doigts de nuker la seconde ville d'Argentine... et l'aurait probablement fait si la situation navale s'était davantage détériorée.

  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Rivelo a dit :

Une remarque en passant : il faut garder à l'esprit qu'utiliser une frégate de 1er rang pour faire une passe canon (76mm, 100mm, 127mm, peu importe) sur une côte potentiellement défendue, c'est l'équivalent naval de faire faire une passe canon à un Rafale sur une cible au sol.

Cela est valable pour un hélicoptère, encore plus exposé.  Le rôle de l'artillerie embarquée est de compenser la faiblesse de puissance de feu d'une troupe débarquée,  que ce soit pour couvrir en première phase de débarquement,  en  ré-embarquement, action des forces spéciales,etc  Bien entendu qu'il y a un risque, les gars à terre aussi prennent des risques. 

Link to post
Share on other sites
Le 10/06/2020 à 21:35, PolluxDeltaSeven a dit :

on est pas sur des "réserves" à la FLF

Tout dépend de ce qui avait été négocié au contrat pour FLF ; mesure conservatoire ( FFNW) n1 n2 n3 ou n4 ? Installation levels defining 0ption (Fitted For But Not With)

Level 4: Evaluation impact studies only

        Expert dedicated studies to define the futures modifications to perform on the ship in order to fit the sub-system on board

Level 3: Allocation for

-  Volume, space reserved at delivery

-  weight reserved in the customer growth margin

-   General scantling of the hull compatible, the local reinforcement, support structure, mounting are not fitted.

-  Energy main drivers (gensets, chilled water plant, …) are defined and fitted for on board at delivery to satisfy the energy needs of the sub-system in option (electricity, water, air, management system capacity). Associated connection are sized to take into account the sub-system in option from the main drivers themselves up to :

  – the main switchboards for electricity

   – the water main for fluids

Level 2: Fitted to received . Level 3 + Fluids, water, air, electricity, management system adaptation are fitted for on board at delivery, and connection are made up to non dedicated equipment for the sub-system in option. By instance, for electricity, cables and connections are sized or fitted for on board up to and including tertiary switchboard (if non dedicated) or secondary (if essential user). Junction boxes are not fitted for the sub-system in option.

Level 1: Plug & Play . Level 2 + At delivery, all is foreseen for the sub-system in option. It means that the last job to perform, out of the scope of this level, is to put all the dedicated equipment of the sub-system in option on board and to connect them.

Le 10/06/2020 à 23:36, elannion a dit :

si seulement les industriels et la DGA s'étaient concerté un minimum) ont donc porté leurs fruits

çà discute en permanence , et ça bute sur des questions de juste besoin EMM ou de cout ;  premières esquisses de FMM  illustraient  3 rangées de 16 VLS

Le 11/06/2020 à 16:24, PolluxDeltaSeven a dit :

Alors ce n'est pas ce que permet le design actuel. Après si un client veut ça, il aura ça. Mais il va payer le redesign de tout l'avant du navire, un peu comme ce qu'ont fait les Singapouriens pour leurs FLF-Delta. Donc très très peu probable.

Dans une enveloppe voisine ( déplacement longueur )  les DELTA sont complètement différentes des FLF/BRAVO , l'avant comme l'arrière comme le milieu ; le milieu est plus ventru car 32 Mw installés au lieu de 15 . Un design de gros intercepteur adapté à la géographie malacca avec une autonomie moindre

 

Pour FDI et l'écart MN/export j'avais compris qu'il résidait dans le choix des moteurs MTU série 20V8000

-  8 Mw chacun pour la MN soit 32 en tout

- 10 Mw chacun pour l'export soit 40 Mw en tout à volumes machines presqu'identiques

La  rallonge export justifiant le 4 Mw de différence , sachant que toute rallonge doit passer par la case bassin et un rebouclage du basic design

Sur FREMM on trouve aussi le mme écart de puissance entre un CODLAG et un CODLOG

 

 

 

  • Thanks 1
  • Upvote 1
Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, g4lly a dit :

C'est des armes a énergies dirigée" qu'on trouve au droit des affûts artillerie secondaire téléopéré?

Un système d'aide à l'appontage ? genre IPD ? ou tout simplement une vigie TV et IR, il me semble que la FDI doit être équipé de moyens non létaux genre stroboscope ou canon à son

 

Edited by Born to sail
Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, ARMEN56 a dit :

Pour FDI et l'écart MN/export j'avais compris qu'il résidait dans le choix des moteurs MTU série 20V8000

-  8 Mw chacun pour la MN soit 32 en tout

- 10 Mw chacun pour l'export soit 40 Mw en tout à volumes machines presqu'identiques

La  rallonge export justifiant le 4 Mw de différence , sachant que toute rallonge doit passer par la case bassin et un rebouclage du basic design

Sur FREMM on trouve aussi le mme écart de puissance entre un CODLAG et un CODLOG

Pour l'export il n'y a pas l'option d'une propulsion diésel électrique disponible justement ?

Link to post
Share on other sites
6 hours ago, Fusilier said:

Cela est valable pour un hélicoptère, encore plus exposé.  Le rôle de l'artillerie embarquée est de compenser la faiblesse de puissance de feu d'une troupe débarquée,  que ce soit pour couvrir en première phase de débarquement,  en  ré-embarquement, action des forces spéciales,etc  Bien entendu qu'il y a un risque, les gars à terre aussi prennent des risques. 

Tout le monde prends des risques, j'en suis bien conscient.

Le problème, c'est que risquer une frégate Horizon pour supporter un raid d'hélicoptère ou une FREMM  (bâtiment que l'on ne pourra pas remplacer dans le timeframe du conflit) pour appuyer un débarquement, c'est une mise beaucoup plus importante qu'un hélicoptère. On peut se permettre de perdre quelques Tigres, pas une FDA, ni une FREMM. Ils suffit d'un simple coup au but chanceux de missile anti-char pour rendre indisponible ce genre de bâtiment de premier rang, conçus pour dominer au large, pendant plusieurs mois !

Pour moi, le support artillerie vers la côte c'est soit le boulot de bâtiment de deuxième rang que l'on peut se permettre de perdre, soit de plate-formes spécialisées dans le support artillerie capables de tirer de plus loin (parce que 155mm ou MLRS). Si on bricole avec ce que l'on a comme bâtiment de ligne de 1er rang, on se limite de facto à des situations dans lesquelles on sait que la côte n'est pas défendue ou alors à un hit and run rapide, utilisant l'effet de surprise.

Edited by Rivelo
  • Upvote 4
Link to post
Share on other sites
il y a 3 minutes, Rivelo a dit :

Pour moi, le support artillerie vers la côte c'est soit le boulot de bâtiment de deuxième rang que l'on peut se permettre de perdre,

Et pourtant,  Catamaran 2018 appui feu GAE  sur débouché presqu'île  : RN  T 45 (1 x 127 mm) MN  F 70  (1 x 100 mm) , les autres frégates assurent  ASM  et AA.  Ces frégates, en appui feu,  doivent pouvoir s'intégrer dans le système de commandement et gestion de l'espace 3 D, et c'est relativement complexe. Est-ce à la portée d'un deuxième rang ( liaisons ,  etc...)  Une 1er rang aura plus de moyens de défense contre des missiles y compris opportunistes ...  

De toutes manières ce genre de truc, quel type de troupes à terre, qui fait quoi et à quel moment, quels appuis,  et y compris en fonction de l'opposition ( de forte à faible) est très détaillé dans les procédures. 

Alors,  je  ne suis  pas contre le principe d'un 2e rang  avec un "gros canon".  Mais que veux-tu , si tu as un Amiral sous-marinier , tu te retrouves à la sortie avec des FTI à vocation ASM  et non à vocation AVT  ^_^   

Link to post
Share on other sites
il y a 14 minutes, Fusilier a dit :

 Alors,  je  ne suis  pas contre le principe d'un 2e rang  avec un "gros canon".  Mais que veux-tu , si tu as un Amiral sous-marinier , tu te retrouves à la sortie avec des FTI à vocation ASM  et non à vocation AVT  ^_^   

Et "ils" ont mis Isnard préfet maritime.

Link to post
Share on other sites

N'exagérons pas le risque qu'encourt une FREMM faisant usage d'un 127... Un 127 peut tirer  des munitions Vulcano d'une portée de 100km ou des munitions Excalibur N5 d'une portée de 48.

En face, les options sont les ATGMs parmi lesquels rares sont ceux ayant une portée de plus de 20km et des cannons comme l'A222 Bereg (d'une portée de 22km). Face à ces menaces, une FREMM pourrait tirer à 75km à l'intérieur des terres et malgré tout être en sécurité.

Après, il reste la menace des MLRS et des missiles plus larges. Des systèmes légers comme les MLRS de 122 ont des portées allant jusqu'à 50km mais ça laisse encore 50km de marge dans l'autre sens. Les MLRS plus larges auront plus de portée mais à ce stade, on arrive face à des trucs ayant une portée de 150km rendant l'appui feu en toute sécurité impossible mais à ce stade, il faut se demander si un débarquement est encore pratique.

  • Upvote 2
Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, mehari a dit :

mais à ce stade, il faut se demander si un débarquement est encore pratique.

A ce stade, il faut se demander ce qui reste débout et opérationnel, après le passage des MDCN et autres Rafale  ^_^ 

il y a 44 minutes, capmat a dit :

Et "ils" ont mis Isnard préfet maritime.

 Et un aviateur pour commander la FORFUSCO  ^_^ 

  • Haha 1
Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

  • Member Statistics

    5,615
    Total Members
    1,550
    Most Online
    RMR_22
    Newest Member
    RMR_22
    Joined
  • Forum Statistics

    21,238
    Total Topics
    1,431,012
    Total Posts
  • Blog Statistics

    4
    Total Blogs
    3
    Total Entries
×
×
  • Create New...