Akhilleus

Police, Gendarmerie, Pénitentiaire, Pompiers [infos only]

Recommended Posts

il y a 45 minutes, Gibbs le Cajun a dit :

Sujet intéressant.

Je pense qu'il y a matière à interrogation , même si je pense qu'il faut rester prudent , on a pas forcément tout les éléments à notre niveau pour disons avoir un avis tranché .

 

 

ouais, mais, bof (je pousse le trait)

on demande à la polprox d'etre le couteau suisse :

il faut faire du rens' (dans les quartiers pourraves), faire du service public, traiter les petites incivilités (pour être agréable aux habitants qui pourraient nous le rendre en balançant des infos)..

il faut gener les trafics (bin tiens, ils vont se laisser faire et faire fermer la lessiveuse à billets quand ils arrivent à faire 40 000 à 60 000 euros par semaine et par montée dans une tour ?)

il faut renforcer le commissariat qui est déficit de personnel et faire des interpell' ? (en contradiction avec la mission de la pol prox) voire faire des présentations au tribunal..

bref, un fourre tout avec des buts antinomiques. (voire jouer au rugby avec les futurs GAV (est ce réellement le rôle de la police ??) ou les emmener en Centres de Loisirs Jeunes (les activités où il faut presenter un billet de GAV pour etre inscrit (ton gosse n'ira pas faire de la plongée ou de la moto cross encadré par des flics : pas de GAV cette année).

Bref, pas assez d'effectifs dans la police, sur le terrain, pour montrer l'uniforme, effectuer les missions prévues et faire respecter la loi et en disposer d'autres pour faire de la prévention ???

nous avons une tradition où taper sur le flic est une habitude, au propre comme au figuré.

La pol prox, comme les RG ont été détruits par Sarko ; remonter quelque chose apres 10 ans d'interruption ? alors que les mentalités ont changé, que les generations ont passé, que les valeurs ne sont plus les mêmes ???

bullshit !!!

 

J'invite les professeurs (de ce genre de dialogue) à se rendre dans un blockhaus (pardon, poste de police) au centre d'une cité pourrie et me dire ce qu'ils peuvent faire pour le public (déjà proteger leurs fesses, leur matos (ne pas se faire incendier le local, ne pas se faire piquer les armes, ne pas se faire détruire les voitures perso) et ensuite sortir avec le casque MO sur la tete pour les projections qui viennent des étages. Quand ils auront un souci, ils pourront toujours appeler des renforts.... que nous n'avons pas).

Bref, et pour rester dans la police, FBI .................... pour fausse bonne idée. C'est un marronnier.

 

Modifié par christophe 38
  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@christophe 38

Merci pour ton point de vue très intéressant et qui nous offre du concret .

Bien évidemment en postant ce lien l'idée n'était pas de taper sur la Police , enfin à mon niveau .

Au fond je me demande si la Pol Prox n'avait pas déjà perdu la bataille dans le contrôle des quartiers ( avant que sarko arrive ) , pas du fait d'une incompétence bien évidemment mais surtout du fait qu'en haut lieu on a pas géré les retex du terrain que la base faisait remonter , au niveau du constat de la dégradation qui s'était enclenchée depuis pas mal de temps dans les quartiers .

Perdre une bataille n'était pas en soi perdre la guerre , et en cela les choix de sarko en fermant la Pol Prox et les RG ont plutôt amené à perdre la guerre je dirais , la ou justement il était encore temps de ce relancer dans une nouvelle bataille .

Au fond , le principe d'une "guerre en retard" est de mise depuis longtemps avec les choix politique des différents gvt qui avaient précédé la période sarko , et l'idée de "bataille décisive" en terme de concept ( pas forcément concluant dans l'histoire en général ) ,  que  l'on pourrait attribuer à la politique de sarko .

Bien évidemment je suis dans les grandes lignes , et j'entend très bien que tout n'est pas aussi simple avec une société qui de facto subie aussi les aléas de toute société dans le temps ( économique etc ...) .

En espérant ne pas être confus dans mon message .

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 1 minute, Gibbs le Cajun a dit :

@christophe 38

Merci pour ton point de vue très intéressant et qui nous offre du concret .

Bien évidemment en postant ce lien l'idée n'était pas de taper sur la Police , enfin à mon niveau .

Au fond je me demande si la Pol Prox n'avait pas déjà perdu la bataille dans le contrôle des quartiers ( avant que sarko arrive ) , pas du fait d'une incompétence bien évidemment mais surtout du fait qu'en haut lieu on a pas géré les retex du terrain que la base faisait remonter , au niveau du constat de la dégradation qui s'était enclenchée depuis pas mal de temps dans les quartiers .

Perdre une bataille n'était pas en soi perdre la guerre , et en cela les choix de sarko en fermant la Pol Prox et les RG ont plutôt amené à perdre la guerre je dirais , la ou justement il était encore temps de ce relancer dans une nouvelle bataille .

Au fond , le principe d'une "guerre en retard" est de mise depuis longtemps avec les choix politique des différents gvt qui avaient précédé la période sarko , et l'idée de "bataille décisive" en terme de concept ( pas forcément concluant dans l'histoire en général ) ,  que  l'on pourrait attribuer à la politique de sarko .

Bien évidemment je suis dans les grandes lignes , et j'entend très bien que tout n'est pas aussi simple avec une société qui de facto subie aussi les aléas de toute société dans le temps ( économique etc ...) .

En espérant ne pas être confus dans mon message .

 

 

Bonjour Gibbs

et les autres, bien sur.

 

J'ai bien compris que tu ne tapais pas sur la police.

Simplement, je tenais à rappeler que nos politiques sont souvent des gens qui surfent sur l'instant, sur l'audimat et qui travaillent peu sur le fond et la durée.

 

La bataille des quartiers a été perdue il y a très longtemps, pour moi.

Je suis rentré dans la police en 1982, septennat de MITTERRAND.

A l'époque, il ne fallait pas montrer du doigt, exciter, exacerber la jeunesse dont faisaient partie les fils d'immigrés.

On leur a laissé le terrain de la cité libre, libre pour leurs vols, leurs trafics.

La Justice, avec une guerre de retard, a voulu continuer à juger les mineurs comme si on était toujours en 1938 ou 1946..

L'éducation est partie en vrille (celle des parents) (en même temps, génération post 68arde..)

La police, vue par certains comme un instrument fasciste, était ralentie, freinée pour empêcher la propagation des droits du citoyen (vous avez remarqué le nombre de personnes qui disent "j'ai le droit de ..." et personne ne se dit que, comme une glace, les droits ont 2 visages, l'autre coté s'appelle les devoirs.).

Tout ceci nous amène à une société plus égoïste, qui se demande ce qu'elle peut tirer du groupe (et pas apporter).

 

Le "combat" est civique ; il part des Hussards de la République, les enseignants, qui doivent faire reapprendre (et reapprendre eux meme), les vertus de tolerance, de respect, de Liberté, d'équité... mais, on n'en prend pas la route.

J'en pleure, j'en pleure, j'en pleure ..... comprenne qui pourra.

  • J'aime (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Après, il faut reconnaitre qu'en France du fait de l'histoire, on a une trame sécuritaire très compliquée, Police Nationale, Police Municipale, Gendarmerie, Douanes, Sécurité Civile, Pompiers, etc, etc. Dans de nombreux cas des missions se recoupent ou sont divisées entre plusieurs organismes, c'est compliqué.

Cette Police de Proximité dont on parle, pour moi, comme le dit l'article, c'est plus ou moins redondant avec les missions de la Police Municipale. Autant booster la deuxième pour soulager la première.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
il y a 9 minutes, FoxZz° a dit :

Après, il faut reconnaitre qu'en France du fait de l'histoire, on a une trame sécuritaire très compliquée, Police Nationale, Police Municipale, Gendarmerie, Douanes, Sécurité Civile, Pompiers, etc, etc. Dans de nombreux cas des missions se recoupent ou sont divisées entre plusieurs organismes, c'est compliqué.

Cette Police de Proximité dont on parle, pour moi, comme le dit l'article, c'est plus ou moins redondant avec les missions de la Police Municipale. Autant booster la deuxième pour soulager la première.

je plussoie !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/10/13/police-des-tirs-accidentels-de-plus-en-plus-nombreux_5200368_1653578.html

Quote

Police : des tirs accidentels de plus en plus nombreux

Une note de la police des polices constate une hausse du recours aux armes à feu en 2017 et s’inquiète de la mauvaise maîtrise des armes par les agents.

Le Monde | 13.10.2017 à 11h16 | Par Julia Pascual

« Rien à signaler. » C’est, en substance, ce que déclarait l’inspection générale de la police nationale (IGPN), la police des polices, lors de sa conférence de presse annuelle, le 27 septembre, au sujet de l’évolution de l’usage des armes à feu. Elle répondait à une question sur les conséquences de la réforme des règles d’ouverture du feu en 2017 et de l’arrivée de nouvelles armes pour faire face à la menace terroriste.

En réalité, dans une note interne, révélée par TF1 et dont Le Monde a pris connaissance, l’IGPN dresse un tout autre constat. Elle évoque « une hausse significative de l’usage de l’arme à feu », entamée dès la fin de l’année 2016, et qui se poursuit sur les six premiers mois de l’année.

Au premier semestre, 192 usages d’armes ont été déclarés par la police, contre 116 au premier semestre 2016, soit une augmentation de 39,58 %. Comment interpréter ce phénomène ?

A 95 occasions, soit dans près d’un cas sur deux, l’arme a été utilisée contre un véhicule en mouvement. « Nous sommes dans un contexte de menace terroriste et les policiers sont devenus des cibles, analyse Frédéric Lagache, secrétaire général adjoint d’Alliance (premier syndicat de gardiens de la paix). Le véhicule qui vous fonce dessus n’est pas le même qu’hier. » Cette situation fait également écho à la loi dite de « sécurité publique », votée début 2017 et qui modifie les règles d’usage des armes. Elle prévoit notamment, comme c’était déjà le cas pour les gendarmes, que les policiers peuvent ouvrir le feu lorsqu’ils ne peuvent arrêter autrement un véhicule en fuite présentant une menace.

Tirs de sommation en hausse

Parmi les autres situations d’emploi de l’arme à feu, on trouve les tirs contre des animaux, également en hausse avec 36 usages déclarés, contre 23 au premier semestre 2016.

La progression la plus significative concerne les tirs d’intimidation ou de sommation, qui passent de 2 à 19 usages déclarés. Pour l’IGPN, cela résulte d’une augmentation de la violence envers les forces de l’ordre. « L’augmentation du nombre d’agressions sur des policiers ou des gendarmes en service actif est une tendance qui s’inscrit sur le long terme », commentait à l’AFP Christophe Soullez, chef de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), lors de la publication début octobre d’un bilan annuel qui montrait que le nombre de policiers blessés par arme était passé de 430 à 687 entre 2015 et 2016.

Si les tirs en l’air ou vers le sol ont fortement augmenté, les tirs visant des personnes dangereuses, armées ou paraissant armées, sont en revanche restés stables, passant de 17 à 19. Pour Frédéric Lagache, « c’est bien la preuve que les policiers sont responsables, malgré une législation qui a assoupli les règles d’usage des armes ». « Contrairement à ce qu’on a voulu nous faire croire, cette loi n’a pas délivré un permis de tuer, sinon les tirs de neutralisation seraient en augmentation », insiste M. Lagache.

L’IGPN s’inquiète en revanche de l’augmentation considérable des tirs accidentels : 23 ont été déclarés pour les six premiers mois de 2017, contre 10 au premier semestre 2016. Mercredi, un policier de la brigade de recherche et d’intervention de Strasbourg a été tué accidentellement par un tir, lors d’une simulation de prise d’otages sur l’ancienne base aérienne de Francazal, près de Toulouse. D’après nos informations, cet exercice ne devait pas se faire à balles réelles, mais une erreur aurait été commise lors de la mise en sécurité de l’arme de service. En avril 2017, dans le commissariat de Mulhouse, la manipulation d’une arme de poing avait aussi provoqué un tir accidentel et le décès d’un policier.

Agents « mal à l’aise »

Ce sont surtout les armes longues qui font peser un risque d’accident, en particulier lors de leur manipulation au moment d’une mise en service ou d’une restitution. Ces armes sont beaucoup plus présentes depuis les attentats de novembre 2015. Les brigades anticriminalité (BAC) ont par exemple été dotées du fusil d’assaut HKG36 dans la mesure où elles pouvaient être amenées à intervenir en premier sur une scène d’attentat, avant l’arrivée des forces d’élite spécialisées. De la même manière, les effectifs de commissariat sont amenés à davantage arborer le pistolet-mitrailleur Beretta 12 SD, dans des situations de gardes statiques par exemple.

L’emploi opérationnel de ces armes reste rarissime. Un seul tir à l’arme longue a été déclaré par la police au premier semestre. Mais 18 tirs « par imprudence » ont eu lieu sur la même période. Ils n’ont fait aucune victime, mais révèlent des erreurs dans le respect des procédures de sécurité. Dans un tiers des cas, les armes ont ainsi été manipulées en dehors des endroits sécurisés prévus à cet effet, les « puits balistiques ». Ces accidents traduisent aussi des agents « mal à l’aise » et faisant preuve d’une réelle « méconnaissance » de leur outil, souligne l’IGPN. A l’image de ce gardien de la paix qui a oublié d’enlever le chargeur de son pistolet-mitrailleur lors d’une mise en service et qui tire, malencontreusement, à l’intérieur d’un bureau. La balle a traversé une porte, une cloison et un placard avant d’aller se nicher dans une armoire. A l’image, aussi, de cet adjoint de sécurité qui, croyant sécuriser le pistolet-mitrailleur d’un collègue, l’a placé en mode rafale et a déclenché un tir, les balles allant se figer dans une porte d’entrée de commissariat.

« L’occurrence des tirs accidentels recensés dépasse aujourd’hui le caractère exceptionnel », déplore encore l’IGPN, qui plaide pour un renforcement des niveaux d’entraînement exigés. « La manœuvre du HKG36 est plus compliquée, les personnels n’ont pas l’habitude, ils ne tirent pas assez », souligne à son tour Axel Rondel, du syndicat VIGI (ex-CGT-Police). La formation sur cette arme est concentrée sur quelques heures.

 

  • Upvote (+1) 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 12 heures, g4lly a dit :

Manque de pratique régulière et de formation poussée, c'est pas d'hier... mon père disait que c'était déjà comme cela à son époque (en retraite maintenant) à la PN, et pourtant il n'est pas tout jeune :sleep:

Modifié par Rémy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Des gendarmes français en stage chez les Gardes-civils , en train de chanter l'hymne de la Garde civile .

Ils sont en stage pour 9 mois .

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Il y a 7 heures, Gibbs le Cajun a dit :

Des gendarmes français en stage chez les Gardes-civils , en train de chanter l'hymne de la Garde civile .

Ils sont en stage pour 9 mois .

 

Ils sont pas en stage mais en formation pas assez de place chez nous. On a fermé trop de centres de formations sous sarko

 

Bienvenidos a Valdemero

120 élèves-gendarmes commencent une carrière prometteuse... dans une école de gendarmerie espagnole à Valdemero en Espagne.

La formation initiale, conjointement dispensée par la gendarmerie nationale et la guardia civil, permettra aux élèves d'être parfaitement opérationnels en intervention professionnelle, en police judiciaire ou encore en police de la route.

...

Cette période d'apprentissage s'articulera plus singulièrement autour de quatre thématiques : le contrôle des flux migratoires, la lutte contre la criminalité organisée transfrontalière et la connaissance mutuelle.

Une belle coopération à retrouver ici en images et « buena suerte »

 

22339199_1589612261102963_65303625729792

 

22181324_1589612267769629_95682841269237

 

22195747_1589612574436265_45641290325286

 

Modifié par Scarabé
  • Upvote (+1) 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

@Scarabé

Effectivement , sa change tout .

Mais c'est intéressant et très positif , même si on peu déplorer la perte des capacités en terme de nombre de centres de formation avec les réductions .

J'ai aussi observé qu'il y a pas mal de manips/échanges entre militaires français et espagnols en France et en Espagne , idem en mode embarqué .

Moi sa me parle bien tout sa .

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant


  • Statistiques des membres

    5119
    Total des membres
    1132
    Maximum en ligne
    STEPHANE BEGALA
    Membre le plus récent
    STEPHANE BEGALA
    Inscription
  • Statistiques des forums

    20104
    Total des sujets
    1088759
    Total des messages
  • Statistiques des blogs

    3
    Total des blogs
    2
    Total des billets