Akhilleus

Police, Gendarmerie, Pénitentiaire, Pompiers [infos only]

Recommended Posts

il y a 1 minute, benji a dit :

Les trafics découleront toujours d'une demande, mais il apparaît que cette demande ne diminue pas, bien au contraire ! Sur les causes / conséquences en matière de santé publique et ou délinquance, je n'ai pas les connaissances nécessaires pour en dresser une étude objective.

Mais pour recentrer le sujet sur l'actualité récente des policiers agressés, mon propos d'origine insinuait que globalement les délinquants de ces quartiers trouveront toujours une activité délictueuse sur "leur" territoire pour en remplacer une qui battrait de l'aile en cas d'action des pouvoirs publics. Par conséquent, et à moins d'attendre plusieurs dizaines d'années le résultat d'une nouvelle politique de la ville / sociale / sociétale, il faudra bien trouver une solution au défi lancé en matière sécuritaire dans ces zones où les limites de la violence et du chaos sont sans cesse repoussées.

Mieux compris, mais dans ce cas je vais me permettre d'afficher un franc désaccord argumenté : les trafics découleront toujours d'une demande si cette demande n'est pas satisfaite pas des canaux légaux. C'est d'ailleurs le principal argument (mais il est fort) de ceux qui prônent la légalisation (et non pas la seule dé-pénalisation) : à partir du moment où l'on peut acheter un joint légalement, au tabac du coin, ce trafic disparaît et, à court terme au moins, ce n'est pas seulement la délinquance ressentie qui baisse mais le chiffre d'affaire de "la délinquance" en entier.

Exemple historique : fin de la prohibition aux Etats-Unis.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Boule75 a dit :

à partir du moment où l'on peut acheter un joint légalement, au tabac du coin, ce trafic disparaît et, à court terme au moins, ce n'est pas seulement la délinquance ressentie qui baisse mais le chiffre d'affaire de "la délinquance" en entier.

Exemple historique : fin de la prohibition aux Etats-Unis.

Aux US, ben ils ont juste remplacer l'alcool par le racket, la drogue et autres ... Donc c'est juste la nature du trafic qui change, pour le reste ...

Vue l’économie massive que représente le seul trafic du H chez nous, pas de doute que ces populations qui en vive trouveront un trafic de substitution pour faire du tord à la société et occuper tout pareil nos forces de l'ordre ... Le seul gain possible est le délai de transition que cela peut représenter le temps de trouver le filon "exploitable" de substitution et de s'organiser / se structurer.

C'est mon avis, en clair le fait d'abandonner la guerre au H pourrait avoir comme conséquences de créer un nouveau "front" tout en ne réglant rien au niveau des risques purement sanitaires qui lui sont liés.

J'entends bien tous les arguments qui contredisent ceci, certains sont plus crédibles que d'autres, mais in fine je n'y crois pas vraiment. Je peux aussi me tromper, mais bon ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, Boule75 a dit :

Mieux compris, mais dans ce cas je vais me permettre d'afficher un franc désaccord argumenté : les trafics découleront toujours d'une demande si cette demande n'est pas satisfaite pas des canaux légaux. C'est d'ailleurs le principal argument (mais il est fort) de ceux qui prônent la légalisation (et non pas la seule dé-pénalisation) : à partir du moment où l'on peut acheter un joint légalement, au tabac du coin, ce trafic disparaît et, à court terme au moins, ce n'est pas seulement la délinquance ressentie qui baisse mais le chiffre d'affaire de "la délinquance" en entier.

Exemple historique : fin de la prohibition aux Etats-Unis.

Argument fallacieux si ce n'est à côté du sujet qui est malheureusement bien plus large ici, du coup je vais expliciter encore ma position.

Les trafics alimentent la délinquance de ces quartiers et la délinquance alimente les trafics. Tu peux faire s'effondrer la demande en matière de cannabis en légalisant (je ne débattrai pas ici de la pertinence de la légalisation, trop réducteur pour l'aspect sécuritaire), mais tu n’obtiendras qu'un effet très limité dans le temps en matière d'infractions constatées et absolument aucun sur le retour de l'état de droit sur ces territoires. Tout comme les réseaux qui tombent sont remplacés aussi vite, le trafic de cannabis qui disparaîtrait se verrait rapidement remplacé par tout un tas d'autres trafics. La drogue dure, avec ses modes d’acquisition et de revente  différents certes, mais déjà intégrés par ces délinquants, les vols avec violence ,les escroqueries, etc... On ne fait pas revenir des individus ancrés dans la délinquance et l'économie souterraine en faisant tomber un pan de leur business, la réponse doit être plus globale d'une part, mais d'autre part et prioritairement j'ai envie de dire, l'autorité de l’État doit être "réinvestie" au plus vite.

Edited by benji
  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 43 minutes, benji a dit :

Argument fallacieux si ce n'est à côté du sujet qui est malheureusement bien plus large ici, du coup je vais expliciter encore ma position.

[...]

Comment ça, fallacieux ? Pour trafiquer il faut vendre, il faut des clients : si les clients ont été récupérés par des commerçants légaux, c'est cuit. Se rabattre sur d'autres trafics ? Possible.

Lesquels ?
En combien de temps, avec quels risques de se faire pincer ? Avez-vous des données à l'appui  de vos dires ? Et merci de ne pas confondre recyclage de sommes blanchies dans les circuits légaux pour reconversion et CA des nouveaux traffics putatifs. Si les caïds du shit piquent des "parts du marché" du proxénétisme sans que celui-ci ne croisse : ça ne compte pas non-plus.

Que des caïds aient envie de rester caïds, soit, mais le traffic en question est le fait d'une population qui va très au-delà des caïds. Supprimez les traffic et... ils vont se retrouver dans la dèche, beaucoup vont vouloir bosser, certains vont trouver.

il y a 54 minutes, benji a dit :

On ne fait pas revenir des individus ancrés dans la délinquance et l'économie souterraine en faisant tomber un pan de leur business, la réponse doit être plus globale d'une part, mais d'autre part et prioritairement j'ai envie de dire, l'autorité de l’État doit être "réinvestie" au plus vite.

Oui. L'autorité de l'Etat, le sens de l'Etat aussi, et ça marcherait infiniment mieux s'il y avait du boulot et si on arrêtait de vendre des fadaises à la Kardachiant à une partie du peuple, notamment la plus pauvre et la plus acculturée.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Boule75 a dit :

Comment ça, fallacieux ? Pour trafiquer il faut vendre, il faut des clients : si les clients ont été récupérés par des commerçants légaux, c'est cuit. Se rabattre sur d'autres trafics ? Possible.

 

Fallacieux car trompeur car il est l'arbre qui cache la forêt. Le trafic de cannabis c'est un moyen délictueux de s'enrichir et d'alimenter une économie souterraine, moyen comme un autre et pas le moyen comme une fin en soi.

Se rabattre sur d'autres trafics ? Pas possible mais certain, ils savent se diversifier à merveille, dommage de ne pas mettre toute cette énergie dans la création d'une entreprise (légale) parfois.

 

il y a une heure, Boule75 a dit :

Lesquels ?
En combien de temps, avec quels risques de se faire pincer ? Avez-vous des données à l'appui  de vos dires ? Et merci de ne pas confondre recyclage de sommes blanchies dans les circuits légaux pour reconversion et CA des nouveaux traffics putatifs. Si les caïds du shit piquent des "parts du marché" du proxénétisme sans que celui-ci ne croisse : ça ne compte pas non-plus.

 

Tu demandes des statistiques chiffrées du report d'infractions en cas de légalisation du cannabis si j'ai bien compris. N'ayant pas de boule de cristal, je ne pourrais y répondre, je suis comme le gouvernement, je reconnais mon aveu d'impuissance.

Petit indice : si un revendeur de canna se met au vol à l'arraché parce que tu lui as ôté son gagne pain, les statistiques de vol à l'arraché augmenteront, çà s'appelle une addition et c'est sans limite ici. Pas besoin de "demande" de la part du volé, l'avidité du voleur suffit.

il y a une heure, Boule75 a dit :

Que des caïds aient envie de rester caïds, soit, mais le traffic en question est le fait d'une population qui va très au-delà des caïds. Supprimez les traffic et... ils vont se retrouver dans la dèche, beaucoup vont vouloir bosser, certains vont trouver.

Sûrement un vœu pieux, la repentance, l'envie d'aller bosser si on leur coupe l'herbe sous le pied. Malheureusement, cette belle réthorique se heurte à la réalité, encore faut il la voir au quotidien. La délinquance, çà se fait avec des individus, et les individus, çà s'entraîne comme des dominos. Si le gros bonnet installe un nouveau business, tu peux de manière assez certaine parier sur le fait que ses anciens guetteurs / revendeurs vont s'associer à sa petite entreprise renouvelée beaucoup plus sûrement qu'ils n'iraient prendre le chemin de Pôle emploi. Une certaine gangrène sociale paraît-il...

 

il y a une heure, Boule75 a dit :

Oui. L'autorité de l'Etat, le sens de l'Etat aussi, et ça marcherait infiniment mieux s'il y avait du boulot et si on arrêtait de vendre des fadaises à la Kardachiant à une partie du peuple, notamment la plus pauvre et la plus acculturée.

Oui çà rejoint mon propos sur la nécessité (si on avait le temps et assez de policiers à sacrifier d'ici là) d'une nouvelle politique de la ville / sociale à long terme, peut être un peu mieux financée que les précédentes lancées après chaque émeute d'envergure (plan banlieue de 2008, etc..). Ah oui, çà se heurte à la réalité budgétaire et à la volonté politique çà aussi. Mince...

Edited by benji

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, benji a dit :

Tu demandes des statistiques chiffrées du report d'infractions en cas de légalisation du cannabis si j'ai bien compris. N'ayant pas de boule de cristal, je ne pourrais y répondre, je suis comme le gouvernement, je reconnais mon aveu d'impuissance.

Je pensais plutôt à des études post-prohibition aux USA justement.

Entendons-nous bien : je comprend bien ce que tu affirmes en matière de report sur d'autres délinquances, mais l'idée que ce report soit complet me semble trop pessimiste, très bizarre aussi ne serait-ce que parce que des opportunités s'ouvrent avec le report du commerce et de la production vers des circuits légaux : certains conserveront leurs clients, en payant des impôts en plus.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui mais plus globalement je pense que si la légalisation était la solution parfaite, elle aurait déjà été prise depuis longtemps. Le politique est pragmatique, pas dogmatique.

Laisser prospérer (relativement) une économie souterraine, c'est un moyen comme un autre d'acheter la paix sociale en un endroit précis, faute de gros moyens pour l'éradiquer complètement. Après au fil des ans çà devient un numéro d'équilibriste, on en est témoin en cette période d'ailleurs.

Quant à l'opportunité offerte aux anciens dealers(une partie du moins)  de revendre légalement leur produit, c'est un signal assez rude envoyé à tout entrepreneur qui s'est cassé le c** et le compte en banque à monter sa boîte légalement avec autre chose qu'un produit jugé néfaste pour la santé. Et puis avoir son coffee shop, payer des impôts et en vivre, ce n'est pas pareil qu’engranger des sommes considérables par le biais d'un circuit illégal, surtout lorsqu’on a connu que çà.

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Boule75 a dit :

... parce que des opportunités s'ouvrent avec le report du commerce et de la production vers des circuits légaux : certains conserveront leurs clients, en payant des impôts en plus.

:blink:

Sûr !!!! Ils vont payer leurs charges URSSAF, santé(s), retraite(s), impôts sur les bénéfices, sur les revenus, sur les dividendes, les taxes(sssss), la taxe foncière entreprises, pollutions, Co2, la sacem, les droits spré, respecter le code général du travail, les conventions collectives, déclarer toutes les recettes .... Et travailler dur et avec capacités professionnelles ?? :blink:

:bloblaugh:

édit : punaise la TVA, j'ai oublié la TVA !!! :laugh:

Edited by jojo (lo savoyârd)

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, benji a dit :

Oui mais plus globalement je pense que si la légalisation était la solution parfaite

Oullaaa !! Je ne pense pas ça, je ne l'ai pas dit :coolc:... Ca m'étonnerait qu'il y ait une solution parfaite.

Citation

Laisser prospérer (relativement) une économie souterraine, c'est un moyen comme un autre d'acheter la paix sociale en un endroit précis, faute de gros moyens pour l'éradiquer complètement. Après au fil des ans çà devient un numéro d'équilibriste, on en est témoin en cette période d'ailleurs.

Éradiquer complètement ça n'existe pour ainsi dire pas. Pour le numéro d'équilibrisme : je soupçonne surtout que ce soit parfaitement néfaste, et pour quasiment tout le monde.

Citation

Quant à l'opportunité offerte aux anciens dealers(une partie du moins)  de revendre légalement leur produit, c'est un signal assez rude envoyé à tout entrepreneur qui s'est cassé le c** et le compte en banque à monter sa boîte légalement avec autre chose qu'un produit jugé néfaste pour la santé.

Désolé, ça, ça ne colle pas : si c'est légalisé, c'est légalisé, point barre. Le tabac, l'alcool, les anti-dépresseurs sont légaux, et pourtant tant alcool que tabac font certainement plus de ravages par eux même que le cannabis, et ce sont des scientifiques qui l'affirment (j'ai souvenir d'une étude très sérieuse de l'INSERM sur le sujet). Les débitants de tabac sont-ils des monstres ? Je pense qu'il est bcp plus sain que M. Machin, ex-dealer, s'installe derrière un comptoir, paye ses impôts, retrouve une vie sociale en dehors d'une semi-clandestinité délétère.

Citation

Et puis avoir son coffee shop, payer des impôts et en vivre, ce n'est pas pareil qu’engranger des sommes considérables par le biais d'un circuit illégal, surtout lorsqu’on a connu que çà.

Se "ranger" c'est plus peinard. Si ça convient à tout le monde, pourquoi se priver ?

 

On verra aux States, en Suisse, ailleurs... Et si on voit que ça marche on emboîtera le pas.

Edited by Boule75

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 6 minutes, Boule75 a dit :

Se "ranger" c'est plus peinard. Si ça convient à tout le monde, pourquoi se priver ?

Tu es sérieux ? Tu crois réellement qu'une même infime part des traficants le souhaitent ? :huh:

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 17 minutes, Boule75 a dit :

On verra aux States, en Suisse, ailleurs... Et si on voit que ça marche on emboîtera le pas.

Sûr, si ça marche banco ...

Je vis à côté de Genève et j'y suis plusieurs fois par semaine : c'est pas tout rose non plus, toutes propositions gardées. Après le canton de Genève n'est pas les autres cantons, il y a pire (ou mieux suivant où on se place !) en Suisse (autres cantons / législations) sur le sujet.

L'efficacité réelle et globale reste encore à démontrer. Pour les autres pays je ne sais pas.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 21 minutes, jojo (lo savoyârd) a dit :

Tu es sérieux ? Tu crois réellement qu'une même infime part des traficants le souhaitent ? :huh:

Mais oui ! La clandestinité c'est bon pour prendre de la fraîche, mais pour siroter peinard, rien ne vaut un bon pas de porte. Et puis pense à Patricia !

Share this post


Link to post
Share on other sites
4 minutes ago, jojo (lo savoyârd) said:

Sûr, si ça marche banco ...

Je vis à côté de Genève et j'y suis plusieurs fois par semaine : c'est pas tout rose non plus, toutes propositions gardées. Après le canton de Genève n'est pas les autres cantons, il y a pire (ou mieux suivant où on se place !) en Suisse (autres cantons / législations) sur le sujet.

L'efficacité réelle et globale reste encore à démontrer. Pour les autres pays je ne sais pas.

Il ne faut pas attendre de miracle et il faut que le projet soit cohérent.

  • Organisé un système de production dont le modèle économique est viable. On produit en France, on produit quoi ... on transforme comment. Il y a des AOC? des label rouge ...
  • Organiser la distribution et les conditions de celle ci. On considère les consommateur comme des patients, il y une obligation de passer par le circuit médical pour se faire délivrer une ordonnance ... décide t on de proposer systématiquement au client des solutions de "sevrage" ou de traitement lié a leur besoin de consommer un produit psychoactif.
  • Organiser les controles et la répression des usages hors la loi ... le marché est il accessible au résident étrangers ... comment le marché est il réglementé? comme les tabac avec des autorisation préfectorale?

etc.

Dans ce genre de projet le diable se cache toujours dans les détails.

Mais l'air de rien on peut y trouver une source d'activité économique intéressante avec le circuit production locale distribution locale, ambiance "bio". Ça change un peu des rafales de kalash pour mettre une carotte au deal du coin ...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, Boule75 a dit :

Mais oui ! La clandestinité c'est bon pour prendre de la fraîche, mais pour siroter peinard, rien ne vaut un bon pas de porte. Et puis pense à Patricia !

Euh, qui ça ... ?

Ah oui Pat, la pauvrette, je l'avais oublié Pat !! :laugh:

Si tu me prends par la corde sensible, alors ... :rolleyes:

Share this post


Link to post
Share on other sites
13 minutes ago, Boule75 said:

Mais oui ! La clandestinité c'est bon pour prendre de la fraîche, mais pour siroter peinard, rien ne vaut un bon pas de porte. Et puis pense à Patricia !

Le petit souci c'est que les marges gargantuesques du trafic de stup' c'est très addictif... Même ceux qui réussissent et qui ont largement de quoi quitter le trafic et gagner leur vie avec des activité parfaitement légales, sont souvent tenter par remettre les mains dans le cambouis du stup - pas le shit ... qui marge pas assez -.

C'est pour ça que le seul moyen de liquider l'activité c'est de massacrer la marge en faisant rentrer le produit dans un mode consommation courante avec le modèle économique qui va avec.

A ma connaissance il n'y a pas d'activité économique qui marge autant ... et de loin.

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Vue le prix du gramme de coke coupé à mort tu m'étonnes que tu marges... sérieux dépenser autant pour ça je comprends pas... IMAGINES TOUTES LES BOUTEILLES DE GNOLLE QUE TU PEUX TE PAYER AVEC CETTE ARGENT RAHHHHHHHH...!!! ==>[]

  • Upvote 1

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le soucis c'est surtout que certains ici sont encore dans un logiciel 80's où on a pu croire une seconde qu'il y avait des gens en France qui trafiquaient "pour vivre". C'est faux. Les personnes qui "ne peuvent pas vivre" en France, qu'on appelle poliment des "marginaux" ou des clochards sont généralement plus ou moins atteint psychologiquement et la vie dans la rue n'aide pas, et ils n'ont qu'une influence très très très très limitée sur la criminalité sens large. Allez peut être juste "très très très" limitée quand on parle des bagarres de Toxicos.

La criminalité aujourd'hui est le fait de gens qui ont été biberonnés à l'argent public et aux opportunités, certes pas folle, mais supérieures à 90% des pays de la planète, d'avoir un Bac Général, ou un BEP, ou un CAP et derrière, à condition de se lever un peu le cul, d'avoir un petit travail, une petite vie, et grosso modo de faire comme les autres. Seulement l'effet Scarface est passé par là, et les réformes de l'EN aussi, où on a essayé d'expliquer que tous les individus sont fantastiques, des génies à leur façon, bref, le BS habituel. Et pour ces types, pas plus cons, et même plutôt malin, "se lever pour 1200€ par mois, c'est insultant" pour citer une affiche de la Nuit Debout, surtout qu'on leur a appris à considérer le crime comme un moyen acceptable de palper beaucoup et qu'eux ils estiment qu'ils doivent palper beaucoup car ils sont forcément exceptionnels, mais que la société ne le leur permet pas, donc, vivre aux dépends de leurs voisins et des gens qui ont de facto payé leur éducation et les opportunités qu'ils refusent est un choix logique. H légalisé? Lol. Payer des taxes? Répondre à des Normes? Etre audités? Tu blagues? On ira prostituer des gamines et on continuera à palper car on a le droit de palper, et le reste de la "société" doit subvenir à ce droit. 

Si t'as un doute je te conseille le dernier ou avant dernier Marianne où le Chanteur de Zebda reproche la non intégration à la France en disant (après avoir fait allusion à la Marche des Beurs et SOS Racisme, ça s'invente pas) que la France n'a pas voulu les intégrer et qu'elle est restée autour de la Marseillaise, du BBR, et des Gaulois, bref, elle est restée la France quoi, alors "qu'on (qui a été très influent dans l'EN et ses réformes d'ailleurs)" lui a expliqué qu'en plus d'être quelqu'un de forcément génial qui avait droit à tout, y compris de changer une quinzaine de siècles pour lui et il affirme ça, calmement, à 50 balais dans un hebdo qui s'appelle Marianne. Ho bien sur, ce n'est pas de la délinquance. Mais ça illustre bien ce que le "Vivre Ensemble Vivre à côté" a emmené. Des dizaines de projets de société différents, considérés de facto à égalité, dont certains, (de celui des néo Cathos, à celui des Islamistes, des Gauchiste sauce Sevran ou autre) s'opposent simplement à la notion simple de vie en Société, de vie dans l'état et à la fin de Nation.

La délinquance aujourd'hui n'est pas une obligation subie, c'est un choix de vie. Un choix qu'on renforce systématiquement en détruisant l'école  dont le but devrait être de former des citoyens, (cf les profs d'Histoire de Trappes vis à vis de Loran Deutsch) et en érigeant en modèle absolu la réussite pécuniaire. On parle de peut être deux ou trois cent mille personnes sur le territoire hein, pas plus, mais de près ou de loin, ils financent le terrorisme et ont un coût absolument gigantesque pour la société, il faut bien comprendre qu'ils s'en foutent, ils ne se projettent pas. Ils veulent de la maille, beaucoup, vite, et faire semblant d'être des hommes de valeur parce qu'ils font un selfie avec leur mère ou l'Imam avant d'aller se mettre des murges mémorable. Pour oublier qu'ils sont des ratés. On est très loin de la description de la famille et des rôles de chacun par Hugo dans Quatre-vingt-treize. Et ce constat seul prouve bien que le camp progressiste est très mal nommé.

  • Upvote 4

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, Boule75 a dit :

Je pensais plutôt à des études post-prohibition aux USA justement.

Entendons-nous bien : je comprend bien ce que tu affirmes en matière de report sur d'autres délinquances, mais l'idée que ce report soit complet me semble trop pessimiste, très bizarre aussi ne serait-ce que parce que des opportunités s'ouvrent avec le report du commerce et de la production vers des circuits légaux : certains conserveront leurs clients, en payant des impôts en plus.

et donc, si je vous suis bien, en espagne où le shit est légalisé, il n'y aurait pas de délinquance liées au trafic de stups ?

et qu'est ce qui empeche de fabriquer du shit ou de s'en trouver et d'en vendre dans les cités, moins cher que le shit légal ?

  • Upvote 2

Share this post


Link to post
Share on other sites
26 minutes ago, christophe 38 said:

et donc, si je vous suis bien, en espagne où le shit est légalisé, il n'y aurait pas de délinquance liées au trafic de stups ?

et qu'est ce qui empeche de fabriquer du shit ou de s'en trouver et d'en vendre dans les cités, moins cher que le shit légal ?

Le rapport qualité prix ... et la différence de prix par rapport au risque.

En gros la faible marge n'en vaut pas la chandelle, du moins pas plus que de fabriquer des contrefaçon de plaquette de frein ...

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, christophe 38 a dit :

et donc, si je vous suis bien, en espagne où le shit est légalisé, il n'y aurait pas de délinquance liées au trafic de stups ?

Ah, tu me suis mal là quand même :

  • la fin du traffic de shit n'implique pas la fin du traffic du reste, c'est sûr.
  • le shit serait légalisé en Espagne ? Ou simplement dépénalisé de fait ? Ca fait une grosse différence : dans le second cas, on  cesse certes de remplir les prisons de consommateurs / micro-dealers mais les circuits de production et de vente via traffic sont maintenus, pas d'impôts, etc...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Boule75 a dit :

Désolé, ça, ça ne colle pas : si c'est légalisé, c'est légalisé, point barre.

Attention, même si c'est commode, on se rapproche du diktat de la pensée unique. Et puis, encore une fois çà se heurte à la triste réalité, il suffit de retourner ton argument :  aujourd'hui c'est interdit, c'est interdit, point barre. Oui mais voilà, on voit que çà pose problème, le trafic prospère, la consommation est toujours là, certains disent qu'elle augmente, d'autres qu'elle baisse, peu importe,  là n'est pas le sujet.

 

Il y a 9 heures, Boule75 a dit :

Le tabac, l'alcool, les anti-dépresseurs sont légaux, et pourtant tant alcool que tabac font certainement plus de ravages par eux même que le cannabis, et ce sont des scientifiques qui l'affirment (j'ai souvenir d'une étude très sérieuse de l'INSERM sur le sujet). Les débitants de tabac sont-ils des monstres ? Je pense qu'il est bcp plus sain que M. Machin, ex-dealer, s'installe derrière un comptoir, paye ses impôts, retrouve une vie sociale en dehors d'une semi-clandestinité délétère.

Supposer qu'il serait plus sain que M. Machin investisse son argent sale dans sa boutique pour continuer son business mais version légalisé, c'est une chose, chacun est libre de penser ce qu'il veut,  mais vouloir imposer cela en occultant les conséquences sociales et l'impact sur l'opinion public c'en est une autre. Tout doit être pesé, mesuré, réfléchi.

 

Il y a 9 heures, Boule75 a dit :

Se "ranger" c'est plus peinard. Si ça convient à tout le monde, pourquoi se priver ?

Oui mais voilà, dire que çà convient à toute le monde est une utopie voire un doux rêve.

D'un côté tu auras fort logiquement ceux qui ne veulent pas se ranger. Pourquoi ? Parce qu'ils préfèrent rester dans la clandestinité, qui rapporte plus, parce que c'est leur mode de vie, ils n'ont connu que çà. Bref, on ne peut forcer quelqu'un à devenir ce qu'il ne veut pas être. Je rappelle, pour recentrer le sujet (encore), qu'on parle de caïds de cités, de territoires perdus, pas du type qui travaille au noir ou qui "dépanne" ses amis en shit pour arrondir ses fins de mois et faire vivre plus décemment sa famille, ou sa petite personne.

De l'autre, tu auras la majorité silencieuse, qui ne souhaite peut être pas (en 2016) qu'on légalise une drogue et que les coffee shop fleurissent en France comme les débits de tabac ou les pubs, en partie pour tenter de "récupérer" nos chers dealers en leur proposant de travailler peinard dans leur domaine et en les raccrochant à la société. Tu peux ne pas être d'accord avec cette majorité, l'inverse est aussi vrai, mais en démocratie, quand vient le moment des élections, on impose pas, on vote et à la fin on se soumet au programme du gagnant. Jusqu'au prochain tour.

 

Il y a 9 heures, Boule75 a dit :

On verra aux States, en Suisse, ailleurs... Et si on voit que ça marche on emboîtera le pas.

Oui on verra, on est toujours mieux armé pour traiter un problème quand il a été géré ailleurs. Mais attention, çà a ses limites, la France ce n'est pas les Etats-Unis ni la Suisse, chacun son particularisme, et l'on sait Ô combien que le problème de nos cités sensibles est particulier. S'il était si simple d'importer ce qui se fait à l'étranger, on pourrait par exemple importer le mode de répression policière des Etats-Unis, avec usage à outrance des armes à feu. çà risque de poser problème ? Mince, on se confronte encore au particularisme de notre pays, de notre société. C'est le monde réel...

 

Edited by benji

Share this post


Link to post
Share on other sites
34 minutes ago, benji said:

Attention, même si c'est commode, on se rapproche du diktat de la pensée unique. Et puis, encore une fois çà se heurte à la triste réalité, il suffit de retourner ton argument :  aujourd'hui c'est interdit, c'est interdit, point barre. Oui mais voilà, on voit que çà pose problème, le trafic prospère, la consommation est toujours là, certains disent qu'elle augmente, d'autres qu'elle baisse, peu importe,  là n'est pas le sujet.

En Espagne la production et la consommation sont autorisé dans le cadre d'association de consommateur ... Mais ces "social club" sont loin d’être généralisé et a la porté de l'ensemble des consommateur. L’Espagne est dans une phase de transition complexe lié a la concurrence des droits centraux et provinciaux ... et ça fait 20 ans que ça dure. Mais les choses avancent lentement mais sûrement.

Au Portugal les choses vont un peu plus vite, pour la consommation, mais pas pour la production ... donc ca ne concerne pas le "commerce" de stup' et ses collatéraux.

En Autriche la culture est autorisé la consommation aussi, seul le commerce est interdit. En Belgique idem mais plus restrictif sur les quantités. Même chose au  Pays-Bas, République Tchèque.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Dans mon poste précédent (du moins pour la partie que tu cites), je visais l'interdiction actuelle franco française qui ne va pas sans poser problème, tout comme une  légalisation n'irait pas sans poser problème à mon sens.

Pour les politiques menées en la matière au niveau européen, on peut constater que les choses sont loin d'aller mieux en cas de légalisation partielle comme c'est par exemple le cas aux Pays-Bas :

http://www.atlantico.fr/decryptage/pays-bas-ont-voulu-legaliser-drogue-et-maintenant-ont-plus-grosse-guerre-gangs-europe-2677697.html

Bref, la question du trafic de drogue s’accommode mal de la demi mesure quant à la réponse qui lui est apportée semble t-il. On peut ainsi constater via l'article factuel que j'ai posté que les trafiquants ne sont visiblement pas prêts de raccrocher leur business facilement.

Faut-il aller plus loin vers une production et un commerce étatique ?

On ira je pense vers des problèmes différents de ceux rencontrés aux Pays- Bas mais sûrement pas moins graves. Après ce n'est que mon opinion mais faute de recul sur le sujet, bien malin est celui qui apportera une solution idéale et globale (j'insiste)  à cette question.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le probleme des pays bas c'est le transit de stup' ... a destination d'ailleurs. C'est un peu aussi le probleme de l’Espagne a moindre échelle. Les pays bas servent de point d'entrée a quantité de stup' en Europe, et ça n'a rien a voir avec la "légalisation" de la consommation et de la distribution de cannabis, mais avec le trafic de C qui vient d’Amérique du sud. Carotter les livraisons de C c'est devenu un sport national au Pays-Bas encore plus quand il s'agit de client étranger.

LA bonne nouvelle c'est que cette guerre des gangs autour du commerce de gros de C ... n'emmerde personne.

L'autre bonne nouvelle c'est que cet objectif est atteint alors meme que la production de cannabis n'est meme pas encadré ...

La mauvaise c'est que toute cette cocaïne bon marché est destinée en bonne partie a la France ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ce n'est pas qu'un problème de transit puisqu'il faut aussi alimenter le commerce local de cannabis. D'où les trafics qui continuent de prospérer. Peut-être moins spectaculaire que les guerres de gang liées à la coke mais pas moins problématique désolé.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Restore formatting

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


  • Member Statistics

    5,549
    Total Members
    1,550
    Most Online
    Ardachès
    Newest Member
    Ardachès
    Joined
  • Forum Statistics

    21,071
    Total Topics
    1,374,329
    Total Posts
  • Blog Statistics

    3
    Total Blogs
    2
    Total Entries